• Sortie d’automne pour l’USS Cyclo Club

    Commentaire de Jean-Claude Labattut, alias Paulo, secrétaire sportif de l’USS Cyclo Club. Photos de Paulo et Germain Sauron.

    Coups de pédales et entrecôte pour nos courageux cyclistes.

    Samedi 21 octobre 8h30, alors que le jour tarde un peu, nous voici réunis devant la maison des loisirs pour clôturer sportivement la saison 2017.
    Huit cyclistes ont répondu présent à la décision collégiale, de réitérer la sortie d’automne, prise lors de notre assemblée générale du 29/09/2017.

    Tous derrière GUY qui va, dans quelques jours fêter ses quatre fois vingt ans, bravant la morosité de cette matinée, nous précède jusqu’à ISSIGEAC pour une halte café bien méritée. Là, comme prévu, notre héros du jour rejoint WILLIAM et JEAN-PIERRE dans la voiture d’assistance pour une deuxième partie du circuit.

    Le nuage, qui jusqu’à présent avait respecté l’ancien, ne manqua pas de nous arroser copieusement tandis que nous atteignions VILLEREAL.
    Qu’à cela ne tienne, l’occasion rêvée pour amortir nos tenues de pluie, et plaisanterie mise à part, sur l’asphalte glissante nous nous dirigeons prudemment vers BEAUREGARD. Et là, comme par hasard, un petit vent aidé par son rayon de soleil, sèche les dix kilomètres manquants pour rejoindre l’ AUBERGE DU LAC de CANCON. Comme prévu, GUY reprend du service pour une arrivée triomphale auprès de nos amis accompagnateurs qui nous ont fait l’honneur de partager ce moment festif.

    Pendant que nous apprécions la formule apéritif dinatoire, très copieux et particulièrement bien présenté, GERMAIN et LE PRESIDENT, comptabilisent les chèques, passage hélas obligé!!!

    Assis à table pour la deuxième partie du repas, il nous a fallu beaucoup de courage pour affronter l’entrecôte débordant l’assiette, j’en connais un (JR), absent ce jour là qui va avoir des regrets.

    Déjà 15h30, cinq d’entre nous, entamons le chemin du retour par ST MAURICE, SERIGNAC, LAUZUN, EYMET. Même scénario que la matinée, grosse averse, puis arrivée sur route sèche, comme quoi la persévérance est toujours récompensée. LA SAUVETAT est en vue, 115 kms au compteur, dernière accélération pour rattraper deux amis vététistes qui passent par là.

    La satisfaction d’une journée où la convivialité a largement distancée l’exploit sportif, l’impatience en attendant la prochaine occasion, que peut-on espérer de mieux pour notre petit club?

  • L’USS Cyclo Club en sortie dans les Pyrénées Orientales

    Récit épique de Jean-CLaude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’USS Cyclo Club de La Sauvetat du Dropt. Photos de Patricia Gardeau et Paulo.

    Vendredi 2 juin, le vent méditerranéen en proue!

    Vendredi 2 juin 13h, pendant que nos compagnes s’apprêtent à prendre le départ, nous, les sept hommes, partis depuis le matin, sommes déjà sur place pour affronter le vent de la méditerranée, et vous le découvrirez dans le récit qui s’ensuit, de ce côté là, nous n’avons pas été déçus!

    Mais d’abord, les choses sérieuses, où va-t-on manger à midi? Par bonheur, Alain qui connaît parfaitement la région, nous amène dans un petit resto sympa où nous pouvons nous « concentrer » avant de rejoindre le centre de vacances et nous parer de la tenue cycliste aux couleurs de LA SAUVETAT.

    Ainsi nous découvrons la région autour de PERPIGNAN en favorisant la circulation sur les pistes cyclables, sur un circuit de 60 kms savamment étudié par Germain avant le départ. Au retour, les dames nous attendent sur place, et ensemble, pouvons profiter de l’accueil chaleureux qui nous est réservé par le directeur du centre de vacances, autour d’un verre de bienvenue avec, en prime, la présence de la mouette, volatile typique de la région.

    Samedi 3 juin, le challenge.

    Samedi, journée vélo, objectif 110 kms. Afin de préparer le challenge dans les meilleures dispositions Régine exerce ses talents de masseuse, et après la photo du départ, nous voici partis pour escalader le col de la Bataille, là où nos compagnes nous ont rejoint. Nous prenons le temps d’admirer le magnifique panorama autour de nous dans cet arrière pays méditerranéen.
    L’heure avance et nous entamons la descente vers Tautavel, ville où se trouve le musée européen de la préhistoire, pour un pique-nique champêtre. Le soleil brûle, le ventre crie famine, les jambes résistent pour escalader les derniers cent mètres à 18%.

    Demi étape réussie, le retour se fera par Tautavel, Vingrau, Opoul, toujours les contreforts, avec ses petites routes pentues et sinueuses. Le temps se couvre, l’orage menace, les premières gouttes ne tardent pas à nous rafraîchir. En œil averti, Hervé nous assure que le « gros » n’est pas pour nous!

    Dernière descente vers Salses Le Château et là, nous avons goûté au « très gros » orage. Par bonheur, nous arrivons devant la terrasse d’un café. Très vite, la route se transforme en torrent, le patron vocifère après cette télé moderne qui s’arrête de fonctionner pour si peu ! !! Et pendant que nous buvons la bière, Jean-Luc fraternise avec les locaux, il vous racontera cet intermède croustillant!!!
    Nous étions partis pour un tour complet, il en aurait fallu davantage pour nous décourager. A la première accalmie nous reprenons la route vers St Hippolyte, mouillés c’était déjà fait, donc tête dans le guidon jusqu’à destination.

    Dimanche 4 juin, journée espagnole.

    Au programme, la découverte des calanques de Cadaquès, du port, tout ceci, vu depuis la mer en bateau. Un vrai régal pour les yeux. A 13h arrêt dans une crique pour le repas, moment privilégié de convivialité pour l’USS avec leurs compagnes dont certaines avaient hâte de piquer une tête. Le soir, retour par la côte, Portbou, Cerbère, Banyuls, n’oublions pas que nous faisons avant tout du cyclo TOURISME.

    Lundi 5 juin, les rafales de vent modifient le programme.

    Lundi était prévu notre troisième sortie vélo, mais là, force est de constater que le vent en rafales dans la région n’est pas une légende. Les arbres courbés à 45°, le sable qui vous sculpte le visage, nos mollets de cyclistes à l’épreuve pour rester debout. Dans ces conditions, il n’aurait vraiment pas été raisonnable de partir en vélo, mais emportés par notre optimisme débordant, nous les avons quand même chargés sur les voitures pour un éventuel retour le soir.

    Donc, départ en voitures pour visiter les Gorges De Galamus, endroit magique, situé entre les départements des Pyrénées Orientales et de l’Aude, où la rivière Agly se fraye un passage de 500 mètres de profondeur par endroit, pour rejoindre la Méditerranée. Ici, la nature nous offre ses merveilles naturelles.
    Un sentier aménagé nous conduit jusqu’à une cavité naturelle dans la falaise transformée en chapelle par les moines franciscains, jouxtant l’Ermitage de Saint Antoine De Galamus. De retour au parking, chacun relate son admiration pour cette réalisation atypique.

    Le vent est toujours aussi violent, c’est donc encore en voiture que nous descendons jusqu’à Cubières sur Cinoble pour un nouveau pique-nique.
    L’après midi sera encore très riche en découverte, passage à Cucugnan avec son célèbre moulin, puis la proximité du château de Quéribus, avant de rejoindre Ille-Sur-Tet pour visiter Les Orgues.

    Je crains que le dictionnaire ne manque de qualificatifs pour décrire ces curiosités de la nature. Émerveillez-vous en visionnant les photos.

    Mardi 6 juin, il faut penser au retour.

    Mardi matin!!! Aïe aïe aïe, c’est le jour du retour. Patricia et Jean-Luc sont déjà rentrés depuis la veille. Un dernier passage par les magasins, la plage et la promenade en ville, un dernier repas au self et nous revoilà sur l’autoroute, toujours en covoiturage, évoquant ces moments privilégiés vécus ensembles et l’envie de recommencer. Jacqueline, émerveillée, nous suggère de préparer la saison 2018!

  • Sortie Bordelaise du 1er Mai pour l’USS Cyclo Club

    Photos et commentaires de Jean-Claude Labattut, alias Paulo, cycliste invétéré que vous reconnaîtrez à la « bouteille d’anis » posée devant lui sur une des dernières photos. Bouteille mise là … uniquement pour la déco nous confie-t-il 😉 

    Elle avait été, bien préparée, organisée cette journée, le seul paramètre incertain concernait la météo. Après une nuit bien arrosée, l’éclaircie du matin nous autorise quand même à prendre le départ sur une route mouillée, synonyme d’éventuelles crevaisons, et de ce côté-là, nous avons été gâtés. Entre Miramont et La Sauvetat, Alphonse perce une première fois, vite remorqué par Pakita et Hervé. Pas trop grave, nous prenons le départ avec un peu de retard, mais le voilà qui récidive avant Moustier. La fameuse loi des séries!!!

    Tandis que nous roulons en direction de Sauveterre, l’équipe des accompagnateurs s’organise devant la maison des loisirs sous les directives très strictes de Mylène.!!! Premier point de rencontre à Sauveterre au départ de la piste cyclable, c’est Roger Lapébie qui va nous mener jusqu’à La Tresne.

    Comme redouté auparavant la chaussée mouillée pendant la nuit n’épargne personne et à son tour, Jean-Luc Gardeau goûte aux joies de la crevaison. Après tout, pourquoi épargnerait-on Mr le Maire!!! Nous ne détaillerons pas la liste des cinq crevaisons de la matinée, qui ne nous ont même pas découragés. Avec à peine un peu de retard, nous voici arrivés à La Tresne où nous faisons la photo des participants et participantes de ce périple.

    Maintenant, place aux choses sérieuses, nous allons déguster le repas préparé par le restaurant « jemkooa ». Après cet excellent intermède, après midi découverte à Bordeaux avec la traversée sur le pont Chaban-Delmas, puis la visite de la Cité du Vin avant de regagner La Sauvetat en voiture.

    Déjà vingt heures, mais pensez bien que la journée ne pouvait pas se clôturer sans la traditionnelle auberge espagnole du soir, où nous avons pu apprécier le fameux tourin de Mylène, ainsi que les pâtisseries maison concoctées par nos compagnes.

  • Clôture d’année gastronomique pour l’USS Cyclo

    Commentaire épique de Jean-Claude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’USS Cyclo Club Sauvetatois. Photos de Paulo, Georgette et Germain.

    Dimanche 27, soit le quatrième dimanche de novembre, c’est le jour traditionnellement réservé pour notre repas annuel, occasion privilégiée de se remémorer les sorties de l’année écoulée, la remise des licences et cartes de membres honoraires, et festoyer avec les anciens que nous ne rencontrons plus que très rarement sur le vélo.

    L’édition 2016 débute par la remise de la photo de groupe, prise avant notre départ pour ST LARY, offerte à tous les participants. Puis après le cocktail du « FARNIENTE FOURQUAIS », place à la première partie du repas.
    Après le trou normand, je ne m’explique pas pourquoi, l’ambiance monte crescendo, le visage de MYLENE rosit progressivement mais surement, au fur et à mesure qu’elle nous narre ses histoires dont je tairai le sujet pour les plus fameuses!!! Sans compter sur sa démonstration de l’ouverture et du service du champagne, tout ceci, sous les flash de Georgette, Germain et Paulo.

    Puis vient le moment où Jean-Paul nous relate, à sa façon, les péripéties des différentes sorties en insistant bien, sur les petits travers de chacun d’entre nous. Pas possible! Il a pris des notes, ou alors, il est très fort!!!

    Et c’est là que surgit la séquence surprise pour une jeune fille parmi nous, l’anniversaire de son vingtième automne ne pouvait passer inaperçu… C’est Régine qui s’est vu remettre une magnifique orchidée – J’ai oublié de préciser que chez nous on ne compte pas le premier demi-siècle –

    Après le dessert, impossible de résister à une autre spécialité de Jean-Paul, les pruneaux, oui mais à l’eau de vie!!! Et nous voilà dans les meilleures dispositions pour la dernière compétition de l’année où les dames nous surpassent aisément: la belote et le triomino.

    Cette journée riche en souvenirs et convivialité, ne nous fait pas oublier ceux qui n’ont pu participer pour cause de santé: SIMON et JEANINE partis en maison de repos pour l’hiver, YVES en convalescence à Tonneins suite à son accident du 29 octobre. Pour ce dernier, la consolidation de ses blessures évolue normalement, mais il devra passer les fêtes hors de chez lui avec ANNETTE toute dévouée à son chevet.
    Meilleurs vœux de rétablissement à ces collègues et amis qui nous sont chers.

    1-r 2-r 3-r 4-r 5-r 6-r
    7-r 8-r 9-r 10-r 11-r 12-r
    13-r 14-r 15-r 16-r 17-r 18-r
    19-r 20-r 21-r 22-r
  • Chute accidentelle d’un membre de l’USS Cyclo au Jubilé Pierrick Fédrigo

    Commentaire de Jean-Claude Labattut alias Paulo. Photos de Sudgirondecyclisme, Régine Goulard et Paulo.
    Sur la 1ère photo, notre ami paulo en compagnie du Maire de Roumagne, Éric Trellu

    Plus de 350 cyclistes qui traversent LA SAUVETAT, forcément cela ne peut passer inaperçu!

    Samedi 29 octobre le club des supporters de Pierrick FEDRIGO, organisait sa traditionnelle randonnée annuelle, pour honorer les performances sportives de l’enfant de ROUMAGNE.
    Cette année la journée était particulièrement exceptionnelle, puisqu’elle commémorait le jubilé de PIERRICK, qui mettait un terme à sa carrière, après 17 années parmi les professionnels.
    L’occasion pour tous les cyclistes, de côtoyer de nombreux champions que nous ne connaissions que par l’intermédiaire du petit écran.

    L’après midi s’annonçait particulièrement favorable par cette belle journée ensoleillée d’automne où l’ambiance et la convivialité étaient au rendez-vous, quand un accident s’est produit au cours du troisième tour. Notre ami YVES PEILLET, qui tenait absolument à participer à l’évènement, a été victime d’un accrochage. C’est toujours avec appréhension que l’on assiste au départ d’un collègue dans l’ambulance.

    Après quelques heures d’attente, nous apprenions que la chute avait été sévère puisqu’il y avait 2 fractures, la première sur l’humérus gauche, la seconde sur le fémur gauche également, avec déplacement, impliquant une intervention chirurgicale.
    A présent, nous savons que l’opération s’est passée au mieux, nous connaissons bien YVES et savons combien son courage et sa persévérance l’aideront à se rétablir rapidement de ce nouveau cauchemar. A ANNETTE son épouse, nous renouvelons notre assurance qu’il y aura toujours un membre du club disponible pour l’aider dans son quotidien si nécessaire.

    Les modérateurs du site la-sauvetat-du-dropt.fr souhaitent un prompt rétablissement à Yves.

    5 3 8
    2 rando-pierrick-fedrigo-2016-188 1
    7 6 4
    rando-pierrick-fedrigo-2016-194 9 10
    rando-pierrick-fedrigo-2016-275 rando-pierrick-fedrigo-2016-315 repas-pierrick-009
  • L’US Cyclo Sauvetatois en route pour Le Temple sur Lot

    Commentaire de Jean-Claude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’US Cyclo Sauvetatois, photos de Paulo et de Gisèle Dupoux, épouse de cycliste.

    Dimanche 16 octobre, le cyclo-club est parti pour sa promenade automnale, clôturant ainsi les sorties sportives de l’année 2016. L’objectif de cette année, la découverte de la vallée du LOT, en privilégiant l’itinéraire passant par le circuit VÉLOROUTE.

    8h15, Départ de MIRAMONT pour 75 kms de balade direction TONNEINS où nous effectuons la pause café, et retrouvons JEAN-PIERRE déjà égaré!!! La suite, circuit plat par MONHEURT, ST LEGER, avant de rejoindre AIGUILLON, justement là où le LOT vient grossir le lit de la GARONNE.
    En passant nous nous contentons de regarder le PECH DE BERRE, qui culmine sur notre gauche et qui nous a déjà fait souffrir l’année passée. La traversée de CLAIRAC avec son célèbre lycée technique rappelle quelques souvenirs à certains d’entre nous. Maintenant, petite route sinueuse jusqu’à CASTELMORON, JEAN-PIERRE nous suit comme son ombre, même quand nous nous trompons et atterrissons dans un jardin!!! En vélo, facile de faire demi tour, en voiture, il vous racontera.
    Arrivée au TEMPLE/LOT, sur la base de loisirs. Les dames nous attendent entourées d’une équipe de pétanque féminine de FONTET venue s’entraîner dans ce cadre de renommée internationale dirigée actuellement par Julien LENAOUR, enfant de ROUMAGNE, qui a eu la gentillesse de nous accueillir.
    Après un excellent repas au restaurant LA COMMANDERIE, retour par le trajet le plus court, 55 kms pas si terrible, mais pour cela il faut franchir la MONCAUBETTE, difficulté bien connue des tonneinquais. ROGER qui redoutait ne comprends pas, même pas fatigué !!! Comme quoi l’ambiance peut parfois faire oublier l’effort.

    Et pour clôturer la journée, rien de tel qu’une bonne auberge espagnole à LA SAUVETAT, toujours trop copieuse, mais tellement conviviale! Journée qui ne pouvait se terminer sans la traditionnelle partie de belote, et là, les deux JEAN-PAUL de l’équipe se sont vus infliger la plus sévère correction que l’on puisse imaginer. Ce jour là, ROGER quand même bien secondé par ALAIN était décidément trop fort!

    velo-1 velo-2
    velo-6 velo-4
    velo-7 velo-5
    velo-3 velo-10
    velo-8 velo-9
  • L’US Cyclo Club Sauvetatois recrute

    uss-2016-09-09-bureau-2016-2017Information de Jean-Claude Labattut dit Paulo, secrétaire de l’Union Cycliste Sauvetatoise.

    Jeudi 9 septembre 2016, l’USS CYCLO a réuni son assemblée générale, réélu son bureau et fixé ses objectifs pour la saison 2016/2017. Au programme:

    • La traditionnelle rando du 1er Mai
    • La grande sortie d’été sur 3 jours du 1er au 3 juin 2017
    • Le rallye de LA SAUVETAT, le 6 août 2017
    • La rando d’automne à la mi octobre
    • Le repas de fin d’année le 3eme dimanche de novembre
    • Et toujours les entraînements bi-hebdomadaires au rythme de chacun

    Un programme bien équilibré, qui donnera certainement envie à de nouveaux sauvetatois et alentours de nous rejoindre.

  • Le Comité des Fêtes se félicite d’une belle Fête Votive

    Reportages photos de Francis Secco, Paulo Labattut, secrétaire de l’US Cyclo sauvetatois et de Robert Munoz, responsable du photo-club sauvetatois.

    Jean-Paul Mothes, président du Comité des Fêtes de La Sauvetat du Dropt et les présidents des différentes associations, se félicitent du succès de leur traditionnelle fête votive.

    Organisée chaque premier week-end du mois d’août, les visiteurs auront pu jouer à la pétanque, tirer les assiettes du ball-trap, déguster le bœuf grillé au son de l’accordéon de Mick Fontaine, chiner l’objet de leur convoitise au vide-grenier, découvrir à pied la balade du pont roman, faire 75 km en bicyclette ou tourner la valse au thé dansant. Autant d’animations dont le succès est tout autant dû au beau temps qu’à la bonne ambiance générée par les nombreux et très actifs bénévoles du village.

    Petite nouveauté de dernière minute très appréciée, un défilé de solex conduit par une majorité de Sauvetatois collectionneurs dont Céline et Fred des Fées Gourmandises, Anne, Alain, Dédé, Zaza, Marceau et Gaëtan. Défilé dans la Rue de Grammont jusqu’à la Prairie des Croquants.

    Dimanche soir, la fête est finie. Dès lundi 9h, une poignée de bénévoles se retrouvait pour tout remettre en état. Pas nombreux mais bien organisés, l’équipe, le travail achevé, partageait le repas de midi aux Fées Gourmandises.

    Vide-grenier

    a fete vg 1 a fete vg 2 a fete vg 5
    a fete vg 3 a fete vg 4 a fete apero 2
    a fete vg 6 a fete vg 7 a fete vg 8

    Concours de pêche

    a fete peche 1 a fete peche 2 a fete peche 3

    Défilé de solex

    a fete solex 1 a fete solex 2 a fete solex 19
    a fete solex 19 a fete solex 3 a fete solex 5
    a fete solex 1 a fete solex 2 a fete solex 6
    a fete solex 11 a fete solex 12 a fete solex 13
    a fete solex 14 a fete solex 15 a fete solex 16

    Randonnée cycliste

    a rando velo 1 a rando velo 2 a rando velo 3
    a rando velo 4 a rando velo 5 a rando velo 6

    Apéritif randonnées pédestre et cycliste

    a fete apero 1 a fete apero 3 a fete apero 4
  • Rallye cycliste dans le cadre de la Fête Votive

    Commentaires et photos de Jean-Claude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’US Cyclo Sauvetatois.

    Dimanche ensoleillé pour ce 37° rallye à LA SAUVETAT DU DROPT. 34 cyclistes ont répondu présent à l’invitation du président, Jean-Pierre MEYRAT, et son équipe. Innovation cette année, un troisième circuit de 30 km était proposé, afin que les novices
    et les enfants, puissent participer à la fête sans effort, sous forme de promenade bucolique. La possibilité d’inviter nos amis du vététistes l’année prochaine, germe déjà dans la tête des organisateurs.

    8h30, départ groupé précédé par JEAN-PAUL avec sa voiture banalisée, le petit peloton entame une première partie du circuit à vitesse modérée, suivi par ALAIN, PAULO et GERMAIN, préposés à l’accompagnement des participants sur le circuit de leur choix.
    Pendant que nous roulons, YVES et MAX clôturent leur tâche comptable, tandis que JEAN-PIERRE et GUY, affectés au ravitaillement, se dirigent vers MERILHAN, lieu dit habituel du ravitaillement, chez Mr COMBY que nous remercions au passage.

    Après ce moment privilégié où l’on se retrouve pour évoquer les premières sensations autour de quelques fruits secs et d’un jus de fruit, les adeptes du 75 kms repartent en direction de ST SERNIN, les moins costauds mais tout aussi méritants, rejoignent LA SAUVETAT, en passant par AURIAC. Saluons au passage la courageuse participation de CORINE et de sa fille KASSANDRA
    les féminines du jour, avec leur BERNARD de mari et papa. Professionnels dans le domaine du sport et du tourisme, récemment installés à MIRAMONT, à n’en pas douter, nous aurons l’occasion de mieux les connaître.

    L’heure des remerciements et des gratifications à sonné. Autour du verre de l’amitié, nous avons décidé d’honorer les participants en famille cette année, c’est JEAN-PAUL qui a distribué au nom de l’USS CYCLO, les récompenses suivantes:

    KASSANDRA REGNARD entourée de ses parents a reçu le trophée de la communauté.
    CLEMENT PROUZET avec son Papa la coupe offerte par les Ets VINCENT.
    ALAIN HEYRAUD avec son gendre, la coupe de la communauté.
    La coupe GROUPAMA a été remise au cyclo club de LAUZUN, par Alain HEYRAUD.
    La coupe CREDIT AGRICOLE au cyclo club de MIRAMONT
    Un lot de gourmandises pour les plus jeunes, KASSANDRA et CLEMENT
    Un autre pour les plus fidèles, Mrs ZORZETTO, RANNOU et GRENIER Guy malchanceux
    du jour avec ses 2 crevaisons!!!

    La matinée s’est achevée par un vin d’honneur offert par le comité des fêtes de LA SAUVETAT, très actif dans cette période estivale.

    DSCF0537 R DSCF0538 R
    DSCF0539 R DSCF0540 R
    DSCF0542 R DSCF0543 R
    DSCF0546 R DSCF0555 R
    DSCF0558 R DSCF0568 R
    DSCF0569 R DSCF0573 R
    DSCF0586 DSCF0587
    DSCF0588 DSCF0591 R
    DSCF0594 DSCF0596 R
  • 1976 – 2016, les 40 ANS de l’USS CYCLO CLUB SAUVETATOIS

    Carnet de route de Jean-Claude Labattut, secrétaire du Cyclo Sauvetatois, plus connu sous le nom de Paulo. Photos de Gisèle, Régine, Sylvie et Paulo.

    Sortie exceptionnelle pour commémorer cet événement exceptionnel, pour la première fois, nous voici partis pour 4 jours consécutifs.

    Première frayeur avant le départ, GERMAIN n’est pas au rendez-vous, la sonnerie du téléphone de
    PAULO retentit, il a percé la roue avant en franchissant le pont du Dropt, occasion de tester l’efficacité de
    JEAN-PIERRE et MAX nos assistants. A peine dix minutes plus tard, GERMAIN descend de la voiture se
    faisant généreusement chambrer pendant que nous remplaçons la chambre à air!

    13h20, 15 membres sont là pour la photo de départ, devant la maison des loisirs, entourés par JEAN-LUC
    GARDEAU maire de LA SAUVETAT, lui-même membre du cyclo club, et de PATRICK CROUZET délégué aux sports de la communauté des communes du Pays de Lauzun.

    Oh bien sur, tous ne feront pas le trajet en vélo jusqu’à St LARY, mais tous les membres disponibles sont
    là, en première ligne: YVES PEILLET, JEAN-PIERRE MEYRAT, MICHEL TESTUT et SIMON BRUGERE, nos ainés, fondateurs du cyclo-club. ALAIN HEYRAUD, adhérent de la première heure, nous accompagne jusqu’à TONNEINS, ensuite c’est
    EDOUARD, à l’origine de l’itinéraire qu’il connaît parfaitement, qui nous ouvre la route jusqu’à CONDOM.

    CONDOM, étape au relais de ST JACQUES, 98 km effectués, les dames nous y attendent déjà, merci à elles qui sont venues en voiture avec les bagages. Après avoir pris possession des chambres et une petite douche réparatrice, nous nous dirigeons vers le centre ville, pour la première restauration de ce long weekend, à la pizzeria DA- FULVIO qui ressembla plus à un festin qu’à un dîner de cyclistes!

    Samedi 8h, à son grand regret, EDOUARD pour raison personnelle, reprend la route seul vers MIRAMONT, tandis que nous continuons le périple vers la prochaine étape prévue à GALAN pour la restauration de midi. En chemin, pause café à MIRAMONT D’ASTARAC au croisement avec la N 21.

    Les dames qui ont profité de la matinée pour faire du tourisme, sont au rendez-vous, pendant le repas, les 185 km déjà parcourus alimentent les discussions.

    Allez courage, le soleil brille, ce n’est pas encore la canicule, dernière étape pour atteindre les PYRÉNÉES,la côte de LANNEMEZAN rougit les visages, mais la vue et l’air de la montagne décuplent nos forces, et nous voila vers ARREAU. Nous savons que les accompagnatrices sont sur place à GUCHAN. ANNETTE nous prévient par téléphone que la dernière côte, pour atteindre le gîte, sera impossible à monter en vélo, et bien sur en serrant fort les dents nous l’avons contredite. 242 km au compteur nous sommes sur place.

    Et maintenant place au tourisme, direction Espagne par le tunnel de BIELSA, JACQUELINE en vacances à ST LARY s’est jointe à nous. Le matin, petite marche découverte à TELLA à la croisée du GR 15 et du GR 17, à midi restaurant au FONDA CARRERA à LUBUERDA. Là, vous n’avez déjà plus faim avant même d’attaquer le menu commandé, il parait que c’est normal, ils appellent ça la mise en bouche. Puis, visite de la cave avant de partir. Vraiment une adresse à garder!

    Après midi découverte du canyon d’ANISCLO creusé naturellement par le RIO BELLOS dans la roche calcaire à 1000 mètres de profondeur par endroits. Un endroit magique qui a servi de décors à plusieurs films, les amateurs de western apprécieront.

    Soirée tapas dans la ville fortifiée de AINSA, voila un dimanche bien rempli. Mais n’allez pas croire que nous n’étions là que pour manger! Avec tous ces sommets et cols qui vous entourent, il fallait bien se tester, surtout qu’on était venu pour ça. Donc lundi matin!!! Après un copieux petit déjeuner, JEAN-PAUL, HERVE, GERMAIN, PAULO et ALPHONSE, quittent le gîte en vélo, direction ARREAU, objectif, l’ascension du col d’ASPIN 1489m, la montée est
    rude sous le soleil qui brille, mais nos 5 participants atteignent le sommet sous les applaudissements de leurs compagnes venues les encourager. Premier signe avant coureur, HERVE nous dépose au sprint en franchissant la ligne!!!

    Après les photos d’usage pour immortaliser l’exploit, nous attaquons la descente vers PAYOLLE, crispé sur ses freins, PAULO perd sa pompe et le peu de force qu’il lui reste. En bas nous sommes accueillis par les ponts et chaussées qui gravillonnent copieusement la route en vue du prochain passage du TOUR DE France, s’ils avaient su que nous allions passer, ils nous l’aurait surement balayée!!! Ce n’est pas interdit de rêver.

    Et c’est là que les affaires sérieuses commencent, il faut remonter le col de HOURQUETTE ANSIZAN 1564m, pendant que ALPHONSE avec ses 10 ans et ses 10 kg de moins que la moyenne d’entre nous, continue de grimper les mains dans les poches, JEAN-PAUL, GERMAIN et PAULO mettent pied à terre et montent dans les voitures suiveuses, quand à HERVE, il ne comprend pas, pour lui tout va bien, l’homme qui a débuté le vélo depuis à peine 5 ans, qui n’arrivait pas à monter SOUMENSAC, se révèle être le meilleur grimpeur de l’USS. Bravo!!!

    Au sommet nous sommes là avec les ânes, les vrais, pas ceux qui portent un casque, Qu’à cela ne tienne, même pas peur de faire la dernière photo avec les 2 vrais grimpeurs du jour, et nous enfourchons à nouveau nos montures pour la descente jusqu’à ANCIZAN avant de rejoindre l’hôtel. Et puis rien de tel qu’une bonne séance de balnéothérapie pour remodeler les muscles meurtris.

    Déjà le dernier jour, la météo est clémente, nous partons avec le pique-nique préparé par notre logeur et nous voila à la découverte de la réserve naturelle du NEOUVIELLE avec ses lacs d’altitude CAP DE LONG, OREDON, LAQUETTES, AUBERT, AUMAR, nous n’avons pas eu le temps de tous les visiter, désormais nous n’avons pas résisté à la bagarre de boules de neige, original pour des gens de la plaine comme nous, avant de faire honneur au repas froid.

    Et puis comme toute histoire, il y a une fin, pour nous le retour vers le gîte pour récupérer les bagages et les vélos, avant de reprendre la route vers nos domiciles respectifs.

    Notre dernière pensée pour remercier JEAN-LUC GARDEAU maire de LA SAUVETAT et LUC MACOUIN président de la communauté des communes du pays de Lauzun pour leur aide financière. Un grand coup de chapeau à JEAN-PAUL DUPOUX, secondé par PAULO, pour son organisation sans faille, clé de réussite de cette épopée, nous imaginons les heures passées aux réservations et divers plannings.

    Un périple digne des 40 ans de notre club qui restera à jamais gravé dans nos mémoires.

    depart 1 depart 2
    depart 3 depart 4
    st lary 1 espagne 1
    40 ans 1 40 ans 14
    40 ans 15 40 ans 16
    40 ans 2 40 ans 3
    40 ans 4 40 ans 5
    40 ans 6 40 ans 7
    40 ans 8 40 ans 9
    40 ans 10 40 ans 11
    40 ans 12 40 ans 13
    40 ans 17 40 ans 18
    40 ans 19 40 ans 20
    40 ans 21 40 ans 22
    40 ans 23 40 ans 24
    40 ans 25 40 ans 26
    40 ans 27 40 ans 28
  • 1er Mai cyclo touristique pour l’Union Sportive Sauvetatoise

    Commentaire de Paulo Labattut. Photos de Sylvie et Germain SAURON, Georgette et Michel MORANCHO et Michel TONIUTTI.

    Année exceptionnelle pour le cyclo club sauvetatois puisqu’il va fêter ses quarante années d’existence
    cette saison. La première sortie traditionnelle du premier Mai, nous a emmené jusqu’à
    CADOUIN, où nos compagnes nous ont rejoints pour partager le repas au « RESTAURANT DE
    L’ABBAYE ».

    Dès 7h30, nous voici prêts pour le départ devant la maison des loisirs de LA SAUVETAT DU
    DROPT, 11 cyclistes avaient répondu présent, encadrés par JEAN-PIERRE notre président volontaire
    pour assurer l’assistance technique et logistique avec son véhicule, aidé dans sa besogne par nos deux
    « MICHEL » amis et membres bienfaiteurs du club, tous deux préposés aux photos et vidéos qui
    viendront enrichir la mémoire déjà conséquente de l’USS CYCLO.

    EDOUARD en tête suivi de prêt par YVES son fidèle compagnon d’entrainement, nous ouvrent la
    route jusqu’à COUZES, étape café obligatoire avant d’affronter les deux cingles, TREMOLAT et
    LIMEUIL, prévus au programme.
    A peine sorti de MOZAC, nous attaquons la première difficulté, les jeunes jambes de ALPHONSE
    qui commençaient sérieusement à fourmiller pouvaient enfin se libérer, suivi de très près par JEAN-PAUL
    qui n’en attendait pas moins, quand à PAULO de retour de convalescence, il essayait de ne pas
    trop décrocher. Le gros du peloton montait à son train pour rejoindre nos trois échappés qui attendaient
    en haut de TREMOLAT profitant ainsi de la vue panoramique vers les méandres de la DORDOGNE en
    contre bas.
    Jusque là, pas de surprise, nous étions parfaitement dans le timing, mais c’était sans
    compter sur la perspicacité de ALAIN qui s’était volontairement laissé distancer pendant la montée
    pour faire du tourisme seul en direction de ST ALVERE !!! Par téléphone, nous l’avons ramené à la
    raison, lui donnant rendez-vous au village de TREMOLAT où surprise il l’avait déjà rejoint avant nous.
    De l’avis général il a voulu nous refaire la démonstration de JEAN DE LA FONTAINE dans la fable
    « LE LIEVRE ET LA TORTUE ».

    Après ce regroupement et le passage par le cingle de LIMEUIL, nous redescendons vers LE BUISSON avant de s’ouvrir définitivement l’appétit sur la dernière montée de 5 km en direction de CADOUIN et boucler ainsi les 80 km prévus.

    Au restaurant, pas de surprise l’accueil est chaleureux et le repas vraiment succulent, c’est du mijoté
    d’antan vraiment apprécié par l’ensemble des convives.

    Déjà 15h30 il faut penser à revenir, YVES, HERVE, ALPHONSE, JEAN-PAUL et PAULO font les 55 km du trajet retour en passant par BEAUMONT et ISSIGEAC, les autres plus courtois rentrent avec leur compagne.
    Juste le temps de prendre une douche, et nous clôturons la journée par une auberge espagnole dans la
    salle de LA SAUVETAT. Pendant que certains préparent les victuailles, GERMAIN installe le matériel
    permettant de visionner les photos et vidéos de la journée rassemblées à la hâte par PAULO.

    En buvant l’apéritif, JEAN-PAUL dresse le bilan de la journée écoulée et peaufine l’organisation de
    notre prochaine sortie sur 5 jours à partir du 3 juin en destination de ST LARY SOULAN.
    La convivialité et la bonne humeur ambiante confirment la vitalité de notre petit club qui fêtera ses 40
    printemps cette année, hommage aux fondateurs et à tous les volontaires qui se sont investis pour le
    faire perdurer.

    1dc4cbfb-7580-4d30-ac57-25b87403ca5b cf1b8c43-2894-48a2-bc9c-ac66dccfad4d
    bc56a953-11a0-47a0-8857-4abed8df35c6 72502039-cd8c-4be5-87f9-dcab96e246d6
    bfea8dac-4205-49d7-9880-b45e07c30e4d b75d13fc-8f6a-49b3-bbe7-045ccd15fcaa
    f5048a33-4fbd-4fda-909d-4d22712bc15c 81f7beaf-0ce7-400d-b2b9-7de209c1f319
    67a1a54e-c6eb-4889-a3b4-74fbc259b829 59e6eb8d-13ce-4cca-bd90-a71568cc2436
    7c46b03a-759b-45a9-a9ca-9b437bd58117 a364f210-f4c4-4c17-8b21-09cc5a84d543
    93336702-b5aa-40f0-a50c-2debd453ba09 bb3d2f3c-aaa3-4b1f-9e8c-ac26837a6b37
    829478b1-9282-41e1-9c3f-abd558c3e550 af5db61d-5b58-4a33-af51-6c5b93d840b9
    543a8462-8a73-4e80-a991-ed044017b07d  e3065e23-1329-476d-bb7e-219ccc8a8b2e
    60c564ac-d4b0-48d4-8567-f64f837f8b03 15fb561c-cfd9-477a-9e85-f49cbefd31c1