Éco-citoyenneté avec Tati Sauvette

RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°6 – MAI 2021

Compte-rendu de réunion CCPL et réflexions de la conseillère municipale sauvetatoise Isabelle René alias Tati Sauvette ! Rubriques à retrouver dans la page Eco-citoyenneté avec Tati Sauvette de votre site.

ACTUALITÉ ENVIRONNEMENT
Compte-rendu réunion de la commission environnement de la CCPL47 du 18 mars 2021

Le budget de la CCPL 47 est à l’équilibre, pour le moment pas de déficit, mais de grosses dépenses nouvelles sont à prévoir pour permettre :

– le ramassage généralisé en porte-à-porte des OM (Ordures Ménagères) ;
– la mise en place de la TEOMI (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative) ;
– la mise en œuvre du tri à la source des bio déchets des foyers, avec toujours la problématique des centres bourgs.

La gestion des déchets va impliquer des coûts supplémentaires qui pourraient impacter notre taxe d’enlèvement des ordures ménagères, d’où la nécessité de réduire leur volume.

Enjeux : faire baisser le tonnage des Ordures Ménagères et effectuer un meilleur tri.

Dépenses essentielles prévues sur l’année 2021

– plus d’1/4 des foyers à doter en bacs avec le passage en porte-à-porte (PAP) généralisé d’ici l’année prochaine ;
– achat d’un logiciel et fichier des foyers à constituer ;
– camions à moderniser avec technologie embarquée pour réaliser l’application de la taxe incitative. Réflexion sur les choix à faire vu l’importance des coûts;
– recrutement de 2 personnes : 1 personne pour généraliser le compostage, sensibiliser et animer les usagers. 1 autre chargée principalement de la constitution du fichier d’usagers en vue de la mise en œuvre de la tarification incitative.

Problématique financement composteurs

ValOrizon arrête de financer une partie du coût des composteurs. De ce fait, La CCPL ne peut plus offrir les composteurs à ceux qui suivent la formation.
1200 composteurs ont déjà été distribués par la CCPL. Reste à doter 2200 foyers sur 3 ans. Un achat de 500 composteurs de 400 L est prévu en 2021 puis 700 chaque année jusqu’en 2023.
2 choix de composteurs à proposer : avis de la commission, le prix à facturer à l’usager (avec ou sans formation) est fixé à 35 € pour le composteur bois et 25 € pour le modèle en plastique.

Centres-bourgs/résidences : gestion tri à la source des bio déchets et solutions ordures ménagères/tri sélectif.

Pour les Ordures Ménagères et le Tri des déchets recyclables, le choix du porte-à-porte a été fait. Mais ceci pose problème en centres-bourgs, notamment pour les communes de Miramont de Guyenne, La Sauvetat du Dropt (24 foyers concernés), Lauzun et Allemans du Dropt du fait de l’étroitesse des rues.
Des solutions sont étudiées pour offrir aux foyers concernés un service de ramassage des ordures ménagères compatible avec la TEOMI (tarification incitative) : sacs poubelles prépayés, bacs à clé …

Tri à la source des bio déchets – Extension des consignes de TRI

Pour les déchets recyclables, l’extension des consignes de tri concernant les plastiques est reportée à juin 2022. Le centre de tri de Nicole étant vétuste, il ne peut absorber ce supplément de charge. La CCPL doit s’orienter vers un centre de tri sous contrat avec ValOrizon (Illats dans le 33 ou DRIMM dans le 82) en attendant que celui de Damazan soit opérationnel.
Pour les bio déchets, un partenariat avec des associations de réinsertion est étudié pour apporter des solutions aux foyers ne pouvant mettre en place un compostage individuel ou collectif.

Organisation

Dans la nouvelle organisation de collecte des déchets il est prévu la levée des containers tous les 15 jours. Le compostage et l’extension de la consigne de tri pour les déchets recyclables diminueront le volume des OM. Ceci permettra de diminuer l’impact financier du ramassage.

L’ECO-GESTE DU MOIS DE TATI SAUVETTE

Nous voilà au cœur de ce joli mois de MAI au cour duquel s’activent les jardiniers. Illustration

HALTE AU BRÛLAGE ! VIVE LE PAILLAGE !

Lorsque l’on pratique le jardinage, il faut aussi penser prévention des déchets. Cette activité permet de recycler utilement les déchets qu’elle génère, que cela soit pour un jardin potager d’ornement, un verger ou nos pelouses. Nous avons tous compris les bienfaits du compostage.

Le paillage est une solution idéale pour valoriser les déchets verts du jardin. Il est aussi plus facile à mettre en œuvre que le compostage. Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matières organiques pour le nourrir et le protéger. Vous pouvez appliquer cette technique partout dans votre jardin : au pied de vos haies, de vos arbres et arbustes, de vos massifs de plantes, autour des fruits et légumes du potager, dans vos plantes en pot ou en jardinières …

Pourquoi pailler ?

Le paillage présente de nombreux avantages. Il permet de :

– garder la fraîcheur et maintenir l’humidité en été ;
– protéger vos plantes des fortes gelées en hiver ;
– empêcher les adventices (herbes indésirables) de pousser ;
– améliorer la qualité de votre sol car votre paillage va se décomposer au fur et à mesure en humus, l’enrichir de nutriments et le rendre plus fertile. Le paillage va permettre de nourrir les plantations, de protéger votre sol du dessèchement ou du ruissellement et il permet de limiter les désherbages, dont le désherbage chimique, tout en vous évitant de l’achat d’engrais (déchets verts riche en azote).

La technique est toute simple. Il suffit d’étaler le paillage en couche d’environ 5 cm. Directement sur le sol plutôt humide et préalablement désherbé (et enrichi en compost si vous en avez), lorsque le sol s’est réchauffé aux premières chaleurs printanières.
N’oubliez pas de désherber avant de pailler et d’arroser avant et après avoir paillé autour de vos plantes, arbustes, arbres … Le paillis se décompose plus ou moins rapidement. Pensez à compléter régulièrement avec du nouveau paillis …

Pour pailler, vous pouvez utiliser les feuilles mortes, les résidus de tonte, du broyat, vos déchets de cuisine (épluchures … ). L’idéal pour réaliser un paillis avec vos déchets de jardin, c’est de les broyer à l’aide d’un broyeur de végétaux. Si vous n’en avez pas, vous pouvez passer la tondeuse sur vos déchets séchés préalablement étalés, vous obtiendrez un très bon paillis !

Recommandations : ne jamais enfouir le paillis et préférez du paillage sec. Sachez que les tontes fraiches attireraient les nuisibles comme les limaces. Limitez l’épaisseur pour éviter d’offrir un abri aux rongeurs.
Les tailles de cyprès et thuyas sont toxiques. Utilisez-les dans les allées et réservez les aiguilles de pin pour les plantes de terre de bruyère.

Pour aller plus loin : réduisez vos déchets de jardin en privilégiant des végétaux à croissance lente pour vos haies. Laissez une partie de vos espaces verts naturels en jachère pour favoriser la biodiversité. Installez des hôtels à insectes. Laissez en place des fagots de branchages pour offrir l’abri à une faune locale.

Vous l’avez compris le paillage et le compostage sont des alternatives au brulage !

LE BRULAGE EST INTERDIT CIRCULAIRE 18-11-2011

Et oui ! Dans nos campagnes, il est difficile de comprendre cette interdiction parce que nous avons de l’espace et de l’air pur ! Comment imaginer que nos petits feux de jardin puissent être polluants et donc interdits ! Aussi voyons-nous souvent des volutes de fumées s’élever dans les airs tels des signaux qu’enverraient des indiens d’Amérique réfugiés dans nos régions !!!

Voici quelques photos prises récemment autour de chez nous pour exposer le problème.

Alors que faire de nos déchets de taille ou autre gros déchets verts ?

direction déchetterie ! Facile pour ceux qui ont voiture et remorque ou facile pour ceux qui peuvent se payer un jardinier qui évacue ces déchets. Pour les autres … peut-être faire appel à la solidarité du voisinage ou de la famille. Restons positifs !
– Limiter la production des déchets en prenant le temps de les réduire en broyat qui sera utilisé pour composter puis pailler.

La CCPL et votre municipalité réfléchissent à plusieurs pistes dont celle d’un broyeur itinérant à l’échelle de la communauté des communes, ou pour notre commune celle d’un service à la carte de ramassage en porte-à-porte communal. Tout est à inventer, à étudier …

A BIENTÔT ! ET N’OUBLIEZ PAS … LE MEILLEUR DÉCHET EST CELUI QUE NOUS NE PRODUISONS PAS !!!


Info CCPL, des aides de l’ADEME pour la transition écologique

Une info relayée par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun. L’ADEME, agence de la transition écologique, finance la transition écologique de votre entreprise.

Les entreprises, dont celles du monde agricole, doivent répondre à une équation complexe : comment développer leur activité, génératrice de croissance économique et d’emplois, tout en prenant en compte les enjeux environnementaux ? Différentes opportunités existent à court, moyen ou long terme. L’ADEME accompagne les entreprises qui souhaitent agir avec des outils et des financements adaptés à leurs besoins, ainsi qu’à travers des partenariats avec les chambres consulaires et les organisations professionnelles.

Aides ADEME entreprises et monde agricole

Tremplin pour la transition écologique des PME

Investissement pour la gestion des biodéchets des acteurs économiques

Subventions aux équipements de lutte contre le gaspillage


Opération « Tous au Compost » réussie à La Sauvetat du Dropt

Résumé de la journée envoyé par Tati Sauvette, élue de La Sauvetat du Dropt concernée par l’écocitoyenneté et l’élimination des biodéchets. Photos de Christine Pénicaud, Germain Sauron et Isabelle.

Informer et échanger sur le compostage

Samedi 03 avril, l’équipe de la commission développement durable et environnement de votre commune a permis, à nouveau, de vous informer et d’échanger sur le compostage.
C’est un peu avant 9h ce samedi matin que des élus sont arrivés Place du Moulin sous le porche du multiservices P’tit Panier du Dropt pour installer le stand d’information.  Avec l’aide énergique de KIKI notre épicière, le stand fut rapidement mis en place avec le matériel prêté par la CCPL 47. Pour illustrer le propos, un exemplaire de composteur fut monté et exposé, accompagné du bio seau, et des panneaux pédagogiques associés.

A l’occasion de l’opération « Tous au compost » initiée par le réseau compost citoyen, Tati Sauvette et son équipe vous accueillaient au niveau de ce stand pour vous aider à éliminer les biodéchets du circuit de vos poubelles noires et informer sur la nécessité de réduire l’ensemble des déchets.

Dans le même temps un rappel sur l’interdiction du brûlage ouvrait le débat sur le devenir des gros déchets verts (branchages ….) pour les personnes n’ayant pas les moyens de transport en déchetterie. Chaque visiteur pouvait repartir avec un dépliant informant sur les nuisances du brûlage et ses alternatives, un quizz sur le compostage, un autocollant stop pub, un mémo compostage et des sachets de graines de capucines offertes par la CCPL47.

Les visiteurs ont déchiffré le rébus

C’est sous le soleil que Tati Sauvette et son équipe ont accueilli avec plaisir des membres de la commission développement durable de la Communauté de Commune du Pays de Lauzun et une quarantaine de visiteurs de passage ou interpellés directement sur la route.

Après la découverte du stand, chacun a pu participer au rébus imaginé par Tati Sauvette. Rébus qui avait été diffusé la semaine précédente sur le site internet de la commune et dans les commerces Sauvetatois.
En fin d’après midi, le tirage au sort réalisé par la main innocente d’un enfant, a désigné les gagnants ayant déchiffré la phrase cachée sous ce rébus : « L’écologie est un outil de protection de la biodiversité ». Ce sont onze gagnants qui ont pu recevoir un lot faisant la promotion des produits locaux et de proximité en vente au P’tit Panier du Dropt. Lots généreusement offerts par les producteurs ou artisans sollicités par Kiki notre épicière qui a pris le soin de les emballer joliment. La Mairie participait également puisqu’elle offrait le gros lot, un panier garni de produits locaux.

Les heureux gagnants et leur lot

Les gagnants de cette journée pour tout apprendre sur le compostage sont : Mesdames DALARMI, PANDOFO, MOUTON, PRIVAT, DAUSSY, et DANIEL et Messieurs BERRE, CAVARZAN, MEROUANE, PENICAUD et FRAMARIN.

Nous remercions les donateurs qui sont : Buche Eco 47 de La Sauvetat du Dropt, Café Dada d’Eymet, Cendre Eco d’ Agnac, Les Vergers de Piquecailloux de Monteton, le Domaine Moulin de Paillo de Soumensac, le Domaine de La Tuilerie La Breille de Loubes Bernac, le Domaine d’Eybro de Soumensac, Agnès Gatel Fleurs de Soumensac, le P’tit panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt et la Mairie de la Sauvetat du Dropt.

L’équipe de la commission développement durable remercie toutes les personnes qui ont visité le stand, Kiki, notre épicière pour son investissement, la mairie pour son don et l’équipe de la CCPL 47 pour son soutien logistique et ses encouragements.


Samedi 3 avril, Tous au Compost avec Tati Sauvette

Sur le stand de Tati Sauvette, venez jouer et déchiffrer le rébus pour remporter un lot

Lors de cette journée du compostage du samedi 3 avril, Tati Sauvette et son équipe seront installés sur un stand non loin du PROXI P’tit Panier du Dropt, Place du Moulin. Vous pourrez découvrir des jeux et peut-être gagner un lot si vous avez bien répondu et si votre bulletin est tiré au sort. Parmi ces jeux, un rébus à voir ci-dessous.

Vendredi 9 avril, opération « COMPOSTONS » organisée par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun

Opération « Compostons » le vendredi 9 avril à 14h à la Communauté de Communes à Lauzun. Cette action sensibilise l’usager au compostage et se fait uniquement sur inscription à secretariat.environnement@ccpl47.fr ou au 05 53 94 11 23. A l’issue de cette formation, chaque personne repart avec son composteur et son bio seau.


RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°5 – AVRIL 2021

« Tous au compost » samedi 3 avril ! 

Le hors-série de Tati Sauvette avec un jeu et des lots à gagner

Pour ce mois-ci, pas de blabla. Tati Sauvette et son équipe passent à l’action !

En coopération avec les membres de la commission environnement de la CCPL47, l’équipe de la commission développement durable de la commune de La Sauvetat du Dropt vous invite à venir samedi 3 avril de 10h à 12h et de 14h à 17h pour échanger à nouveau sur le thème du compostage. Pour ces échanges, nous animerons un stand « compostage » à l’entrée du multiservice Place du Moulin.

L’objectif est toujours de vous aider à réduire le volume de vos poubelles noires et de contrôler ainsi l’impact financier du traitement de ces déchets. Car les biodéchets représentent un tiers des poubelles résiduelles des Français ! C’est un gisement non négligeable qu’il faut maintenant détourner de l’élimination en vue d’une économie circulaire de la matière organique. La loi prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets avant 2025.

Venez trouver des réponses à vos questionnements. La CCPL met à votre disposition des éléments pédagogiques et vos animatrices vous guideront dans la découverte de cet outil de lutte contre les déchets.

Jouez, déchiffrez le rébus et remportez un lot

Lors de cette journée du compostage du samedi 3 avril, vous pourrez découvrir des jeux et peut-être gagner un lot si vous avez bien répondu et si votre bulletin est tiré au sort. Parmi ces jeux, un rébus que vous pouvez télécharger en cliquant sur Rébus pour jouer et remporter un lot à l’occasion de la semaine du Compostage (ou photo du rébus à voir ci-dessous).

Et même si vous connaissez le refrain maintenant … N’OUBLIEZ PAS, LE MEILLEUR DÉCHET EST CELUI QUE NOUS NE PRODUISONS PAS ! Et merci à Francine, de La Sauvetat du Dropt, pour avoir suivi nos conseils pour fabriquer son composteur le plus simplement possible avec des matériaux de récupération …


RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°4 – MARS 2021 – ÉVITER LES EMBALLAGES

Isabelle René, à l’origine de « Tati Sauvette veut sauver la planète », rédige les textes en collaboration avec la commission environnement de la CCPL 47. En fin d’article, la vidéo qui se déroule à l’épicerie P’tit Panier du Dropt a été filmée puis réalisée par Caroline Grannereau. Elle met en scène Tati Sauvette et Martine Brosse.
Isabelle, Martine et Caroline sont toutes trois conseillères municipales dans notre village de La Sauvetat du Dropt.

1. ÉCOGESTE DU MOIS : ÉVITER LES EMBALLAGES

Chaque année, des millions de tonnes d’emballages passent entre les mains des français.

C’est le volume le plus important du contenu de nos poubelles et par défaut de tri, ils finissent en décharge ou en incinération et sont donc source de pollution. Seulement un peu plus de la moitié de ces emballages sera recyclé. Trier les emballages est un bon début.

Mais aujourd’hui le tri ne peut être l’unique solution : il faut réduire les déchets d’emballage à la source. C’est-à-dire que nos choix de consommateur éco responsable vont directement impacter le volume de nos déchets, et surtout de nos déchets plastiques.

POURQUOI DES EMBALLAGES ?

L’emballage sert à protéger les produits et à donner les informations nécessaires au consommateur. Hors, il est souvent utilisé comme outil de marketing ou promotionnel, ce qui coûte cher au consommateur et à l’environnement.

POURQUOI RÉDUIRE NOTRE CONSOMMATION D’EMBALLAGE ?

  • La production d’emballage inutile contribue au gaspillage des ressources de matières premières, au gaspillage d’énergie et à la production de pollution comme les gaz à effet de serre (liés au transport) responsables du réchauffement climatique
  • L’acte d’achat  éco responsable préserve la planète et vous fait faire des économies. Car, VOUS SAVEZ QUE VOUS AVEZ ACHETÉ TOUS CES EMBALLAGES QUI VONT REMPLIR VOS POUBELLES ! Alors STOP !!!

COMMENT CHOISIR LES EMBALLAGES RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT ET DEVENIR UN CONSOMMATEUR AVERTI ET RESPONSABLE ?

Privilégiez le VRAC en conservant des emballages pour les réutiliser ou en fabriquant des sacs en tissus. Choisissez la simplicité : un produit = un emballage. Attention au suremballage.

NON AUX PORTIONS INDIVIDUELLES.

Privilégiez l’emballage recyclable et dégradable : carton, verre et métaux se recyclent très bien. Évitez les emballages plastiques. Le plastique est à bannir à chaque fois que cela est possible. Dans le cas contraire, ciblez vos choix, choisissez des écorecharges, préférez des produits concentrés et pour éviter les pots de yaourts, faites-les vous-même.

Dépistez les emballages superflus, les emballages trompeurs (mal remplis), les emballages surdimensionnés….. Ayez un œil critique.

BREF !!!!! Faire ses courses peut devenir un jeu. Profitez-en pour impliquer vos enfants qui adoreront jouer lorsqu’ils connaîtront les règles. Avec eux, relevez le défi du ZÉRO DÉCHET !

ALORS, PRÊTS POUR METTRE EN PRATIQUE ?

2. DÉMONSTRATION AVEC TATI SAUVETTE

A La Sauvetat du Dropt, nous avons la chance d’avoir des commerces de proximité dont une épicerie multiservices avec à sa tête une personne très engagée dans une démarche globale d’amélioration d’un service qui prend en compte les enjeux environnementaux, économiques et sociétaux du village.

Pour limiter vos emballages, notre épicière Christine Pénicaud vous offre des solutions :

  • favoriser le vrac pour l’achat de fruits et légumes en utilisant des panières;
  • réutiliser votre boite à œuf ou vos contenants alimentaires.

N’hésitez pas à discuter avec elle.

Avec cette nouvelle vidéo, Tati Sauvette et Martine vous invitent au P’tit Panier du Dropt pour apprendre à faire vos courses tout en limitant les emballages.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA VIDÉO : APPRENDRE A RÉDUIRE LES EMBALLAGES


RUBRIQUE de TATI SAUVETTE N°3 – FÉVRIER 2021

1. Actualité

BULLETIN MUNICIPAL
Vous avez tous eu dans vos boites à lettre le bulletin municipal avec son enquête portant sur le compostage. Tati Sauvette et l’ensemble de la municipalité vous remercient de la remplir et de la rapporter au plus tard fin février à la mairie. L’action n’attend pas et votre participation est nécessaire.

Centre d’enfouissement de Monflanquin – crédit photo JP SUD OUEST 18/12/2020

Le NUMERO 52 de janvier 2021 – 47 / L ACTUALITE DU DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE

Ce journal vous offre une double page d’information pour dissiper vos doutes sur la nécessité de la réduction des déchets .Il est urgent de réduire les déchets ultimes (sacs noirs) pour diminuer le nombre d’installation de traitement et préserver les matières premières. Nous pouvons encore progresser.
Chaque LOT-ET-GARONNAIS produit 250 kg de déchets résiduels par an ! Depuis le 1er janvier 2021 suite à la fermeture du site d’enfouissement de NICOLE, ces déchets sont pour 2/3 transportés au centre d’enfouissement de l’ALBIE de Monflanquin (de manière régressive sur 4 ans) et pour le reste incinérés dans la région agenaise.

A l’horizon 2025, il sera impératif d’avoir réduit de 30% le volume des déchets ainsi traités pour le bien de l’environnement et de notre porte monnaie. Des solutions existent : tri à la source des bio déchets (compostage), recyclage (sacs jaunes), consommation éco-responsable.

ECOPARC DE DAMAZAN : il accueille VALOREGEN
L’ écoparc de VALORIZON (syndicat mixte de valorisation et traitement des déchets du Lot et Garonne) devrait accueillir l’entreprise VALOGEREN qui a pour ambition «de devenir le premier recycleur de plastique neutre en carbone au monde grâce à une technologie breveté et unique».
Ainsi Valorizon aura un atout supplémentaire pour s’ancrer plus fortement dans sa démarche dédiée à l’économie circulaire et à la croissance verte.

L’ACTU DE NOTRE CCPL 47 – Extraits provenant du site de notre CCPL

1- Du broyat gratuit à votre disposition

Dans le cadre de la prévention des déchets et notamment celle des déchets organiques, la Communauté de Communes du Pays de Lauzun met à disposition gratuitement auprès des usagers, sur le site de l’ancienne déchèterie, du broyat. Ce résidu de déchets vert provenant des tailles d’arbres et d’arbustes du service entretien de la voirie peut servir à alimenter vos composteurs en « matière brune » et/ou servir de paillage pour vos massifs.

Alors intéressé ?

• La mise à disposition du broyat se fait uniquement le mardi matin de 8h30 à 11h30 sur inscription à iris@ccpl47.fr ou au 05 53 94 12 26 en indiquant votre nom, votre prénom et les quantités souhaitées.
• Munissez-vous du matériel nécessaire : pelle, râteau, contenant…
Nos équipes peuvent vous aider mécaniquement à charger le broyat à l’aide d’un télescopique dans vos véhicules compatibles. En revanche, pour un chargement manuel dans un fourgon par exemple, vous devez vous en occuper.

2- LE PLDMA

Tati Sauvette est heureuse de relayer cette information. Le PLPDMA n’aura bientôt plus de secrets pour vous tous 😉 Explication reprise sur le site de la CCPL 47

Le PLPDMA … un nouveau sport combat ? En quelque sorte, oui cet acronyme pour signifier « Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés » est un moyen de « lutte » au profit de l’environnement.

Co-construit avec ValOrizon, syndicat de valorisation et traitement des déchets ménagers du Lot-et-Garonne, le PLPDMA a pour objectif de mettre en place une orientation stratégique claire en faveur de la réduction des gaspillages et des déchets.

Pour ce faire chaque collectivité, en l’occurrence la Communauté de Communes du Pays de Lauzun doit définir pour 6 ans ses propres actions sur le territoire suivant 10 axes proposés par l’ADEME :

axe 1 : Être exemplaire en matière de prévention des déchets
axe 2 : Sensibiliser les acteurs et favoriser la visibilité de leurs efforts en faveur de la prévention des déchets
axe 3 : Utiliser les instruments économiques pour favoriser la prévention des déchets
axe 4 : Lutter contre le gaspillage Alimentaire
axe 5 : Éviter la production de déchets verts et encourager la gestion de proximité des biodéchets
axe 6 : Augmenter la durée de vie des produits
axe 7 : Mettre en place ou renforcer des actions emblématiques favorisant la consommation responsable
axe 8 : Réduire les déchets des entreprises
axe 9 : Réduire les déchets du BTP
axe 10 : Réduire les déchets fluviaux

Après les réflexions et propositions formulées par les membres de la Commission environnement, les élus de la CCPL devront opter pour des axes prioritaires en vue de prévoir les budgets correspondants et dimensionner les équipes.

Dans l’article suivant … pour mettre en pratique l’idée de réduire nos déchets, apprenons à trier pour recycler …


Episode 3 : l’écogeste du mois, le tri pour le recyclage

Trier c’est alléger le poids de nos poubelles noires ,c’est recycler et récupérer de la matière première, c’est préserver notre planète. Actuellement, 3/4 du contenu de nos poubelles n’y ont pas leur place (source ADEME) alors progressons tous ensemble ! Vos élus vous accompagnent dans cet effort en vous informant. N’ hésitez pas à consulter le site internet de vos collectivités.

1- LES CONSIGNES

ADOPTONS LES BONS GESTES : RESPECTONS LES CONSIGNES DE TRI !


Vous avez tous reçu le document de consignes de tri. Prenez le temps de le relire et de dissiper vos doutes.

Pour rappel l’élargissement des consignes de tri pour tous les emballages plastiques dont les pots de yaourts ne sera effective qu’à partir de 2022 En attendant jetez les dans le sac/bac noirs . Ou mieux encore évitez les lors de votre acte d’achat : préférer les pots de verre , privilégier l’emballage carton.

2- LES LOGOS

Pour vous aider à trier, il existe, sur les produits que vous achetez, des symboles qui vous donnent des informations et des consignes de tri. Tels des détectives privés, recherchez-les pour déjouer les pièges et sortir vainqueur du combat pour la réduction des déchets.

 

ATTENTION !

Les erreurs de tri ne sont pas sans conséquence donc dans le doute jetez dans le sac noir.
Au niveau du centre de tri nos poubelles jaunes (recyclage) font l’objet de caractérisation : 18 fois par an un échantillon est examiné pour évaluer le pourcentage d’erreur. Ce taux est actuellement de 20% pour notre communauté .Ce pourcentage est appliqué au calcul d’une pénalité financière .
Soyons des écocitoyens responsables et tentons d’être les premiers de la classe !!!

Chez Tati Sauvette

Trier c’est bien , éviter les déchets c’est mieux.
Un foyer français reçoit en moyenne 40 kgs de publicités papier par an. Seulement 57% de ces papiers sont recyclés (source CITEO). Les déchets ainsi générés ont un poids financier pour le contribuable. La publicité papier, c’est 13,4M d’arbres abattus.

QUE FAIRE ?

Si vous ne lisez pas les imprimés publicitaires adoptez le geste STOP PUB. Et si vraiment vous voulez profiter des informations promotionnelles, adoptez le E-prospectus !
Le mouvement stop pub a pris sont essor depuis 2004 (wwwstoppub.fr). Amis des arbres, adeptes du zéro déchet,écocitoyens avertis … pour rejoindre le mouvement rien de plus simple : récupérez à la mairie votre autocollant STOP PUB, et collez-le sur votre boite à lettre. Ainsi, votre volonté sera respectée !

Et pour une démonstration du Stop pub : le tutoriel vidéo de TATI SAUVETTE : installer l’autocollant sur les boites aux lettres. En mode « sportive » ou « furtive », du pêcheur à la ménagère, à vous de trouver votre style !


RUBRIQUE de TATI SAUVETTE N°2 – JANVIER 2021

Tati Sauvette, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, nous initie à l’écocitoyenneté !

Pour nous aider à faire face à l’augmentation des coûts de gestion des ordures ménagères, Tati Sauvette est en étroite relation avec la commission environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun pour nous tenir informés des mesures bientôt en vigueur sur le plan national entraînant des changements importants pour nos foyers.

Le service environnement de notre CCPL a participé le 6 octobre 2020 à une réunion départementale concernant LE PLAN BIODECHET.

Pour faire face aux enjeux financiers et règlementaires, le tri à la source des bio déchets permettra la réduction du tonnage des DMA (déchets ménagers et assimilés) et donc réduira l’impact environnemental et financier de nos déchets.

RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE

Loi transition énergétique et croissance verte (LTECV) objectif 2025
Loi anti gaspillage et économie circulaire (AGEC) objectif 2035

  • réduire l’enfouissement des OM (ordures ménagères) (-50%en 2025);
  • réduire la production des DMA (déchets ménagers et assimilés);
  • généraliser le tri à la source des bio déchets (avant 2024);
  • mettre en place la tarification incitative;
  • augmenter la valorisation des matières organiques (65% en 2025);
  • étendre les consignes de tri à la totalité des emballages plastiques (objectif 2022)

.Et plus précisément la loi AGEC impose le tri à la source des bio déchets pour tous les ménages avant 31/12/2023.

Le tri à la source permettra de détourner les bios déchets (déchets verts et déchets de cuisine) du flux des ordures ménagères, soit 30% de déchets en moins dans nos sacs noirs !!!

La CCPL opte pour la gestion de proximité des bio déchets par compostage, individuel ou partagé, et va mettre en œuvre un plan d’action de communication, d’information, de formation et d’accompagnement de tous les ménages qui relèveront ce défi et ce, dès 2021.

La CCPL met en place « L’OPÉRATION COMPOSTONS » qui propose une formation au compostage et vous permet d’acquérir un composteur. Pour vous inscrire, appelez le 05 53 94 11 23 ou envoyez un email à secretariat.environnement@ccpl47.fr

L’AXE 3 du PLPDMA

Utiliser les instruments économiques pour favoriser la prévention des déchets, c’est à dire, mettre en œuvre la tarification incitative ! Mots savants pour expliquer que nous paierons la prise en charge de nos ordures ménagères non recyclables (sacs noirs) qui finissent en zone d’enfouissement, en fonction du nombre de fois où nous les ferons enlever (ramassage des containers noirs).

Pour faire au plus juste, chaque foyer va être équipé d’un contenant adapté au nombre de personnes qui le compose. Ces contenants vont être distribués sur notre commune dès que le nouvel adressage sera opérationnel, fin janvier début février.

Ce déploiement va permettre de préparer la phase test de comptage des levées concernant les bacs pour sacs noirs qui se fera dès 2022. Nous allons avoir le temps de nous familiariser avec cette nouvelle pratique et surtout de nous permettre de réduire la quantité de nos déchets en mettant en œuvre de meilleures pratiques de tri.

Première chose à faire, nous vous invitons à revoir la fiche de consigne de tri qui vous guide pour optimiser votre démarche. Pour rappel, l’ensemble des emballages plastiques (exemple les pots de yaourts) ne pourront être mis dans les bacs jaunes qu’en 2022.

Dans l’article suivant …

Pour mettre en pratique l’idée de réduire nos déchets, la rubrique de Tati Sauvette est consacrée au compostage.


Éco-geste de janvier : je dépote, tu popotes, il compote … nous compostons !

Compostons et nous préservons notre environnement !

Après avoir supprimé les emballages cadeau de notre poubelle noire, nous allons la priver de tous nos déchets de cuisine et de jardin ! COMPOSTER, c’est donc réduire le poids de nos poubelles, réduire la pollution liée au traitement de nos déchets et fertiliser nos jardins et nos plantes avec un engrais naturel.

Pour tous ceux qui ont un espace extérieur, c’est facile de s’y mettre. Pour les autres, le lombricompostage (technique utilisant le pouvoir des vers de terre) peut vous intéresser, sinon soyez attentifs, et répondez à l’enquête qui sera distribuée avec le bulletin municipal prochainement. Elle va permettre à la municipalité de vous proposer la solution la plus adaptée à vos attentes. Votre participation à cette consultation est primordiale. Voici quelques informations, et n’hésitez pas à consulter le site de la CCPL47.fr Inscrivez-vous à leur formation. Dès que le contexte sanitaire le permettra, les formations au compostage seront proposées.

Que composter : tous les déchets organiques à différents degrés …

  • DÉCHETS de CUISINE : épluchures, fruits et légumes abîmés, fanes de légumes, marc de café avec filtre (très bons aussi en engrais dans vos plantes vertes), sachets de thé, coquilles d’œufs, restes de repas, pain, laitages, croûtes de fromage et céréales.
    Bien les enfouir en les plaçant au centre du tas de compost.
  • DÉCHETS du JARDIN : s’ils ne peuvent être utilisés en paillage dans votre jardin d’agrément ou jardin potager, alors, ils vont dans le compost. Ce sont : tontes de gazon, sciure, feuilles mortes, branchages broyés ou taillés fins, fleurs fanées, tailles de haies, paille, déchets du jardin potager.
    A exclure : terre, cendre, sable (à mettre directement dans le jardin), végétaux malades ou en graines, rhizomes (racines de plantes) et bois traités.
  • DÉCHETS de MAISON : papier journal, papier carton non sali par des polluants, mouchoir en papier, essuie tout, cendre de bois, sciure, copeaux bien mélangés.
    A exclure : couche de bébé, protection périodique et litière d’animaux carnivores.

NB : quelques déchets se dégradent plus difficilement et demandent quelques précautions. Les déchets ligneux ou durs (tailles, branches, os, coquilles …) qu’il vaut mieux broyer avant. Les plantes en graine et pieds de légumes qui peuvent germer (tomates, potirons, mauvaises herbes …). Les coquilles d’œufs et les coquillages ne se décomposent pas mais leur usure apporte des éléments minéraux et leur structure facilite l’aération.

Comment composter ?

Tout d’abord choisir le bon endroit : pas trop loin de la maison, pas trop près des voisins, exposition mi ombre à l’abri du vent et pas dans un creux.
Pour débuter : préparer un lit de matière brune (feuilles mortes, petits branchages pour drainer et aérer votre futur compost).
Puis choisir la méthode : soit en tas au fond du jardin comme l’ont fait nos ancêtres depuis la nuit des temps ou presque ! Soit dans un bac pour mieux gérer votre compost. Construire le bac ou l’acheter : ce bac, vous pouvez le construire vous-même avec des matériaux de récupération (palettes…). Sinon, ils sont en vente dans les jardineries ou, rapprochez vous de votre CCPL qui peut vous le fournir pour 25 €.

Composter, 4 règles d’or !

  • ALTERNER
    Mélanger les déchets entre eux :
    – les déchets azotés plutôt humides et verts qui se dégradent facilement et qui ont tendance à pourrir avec les déchets carbonés plutôt secs qui se compostent lentement;
    – les déchets fins comme les tontes qui asphyxient le compost avec des déchets plus grossiers comme les brindilles.
  • AÉRER
    Brasser, décompacter le compost pour apporter l’oxygène nécessaire aux micro-organismes qui sont utiles au compostage.
  • GÉRER L’HUMIDITÉ
    Compost trop humide : trop d’humidité empêche la bonne aération du compost, le processus est freiné. Pour y remédier, apporter des matières sèches, aérer le compost pour l’aider à sécher, protéger des pluies;
    Compost trop sec : les micro-organismes meurent et le processus s’arrête. Il faut arroser le compost, réduire les déchets trop gros, apporter des déchets verts.
  • SURVEILLER
    L ‘apparition de moucherons, de mauvaises odeurs, de moisissures sont autant de signes qui doivent vous alerter. Consultez le guide du compostage pour trouver les solutions. Souvent, il suffit d’équilibrer le compost et de l’aérer.

Bibliographie : ADEME « le compostage et le paillage » septembre 2020-12-25, « prévention/gestion de proximité des bio déchets » octobre 2015, « faire son compost » janvier 2012 et « Pourquoi composter » de L. Brisset de la CC des Bastides en Haut Agenais Périgord.


Avec Tati Sauvette, la COMPOST MANIA gagne du terrain

Encouragée par Tati Sauvette, Jeannette, sauvetatoise, installe un composteur dans son petit jardin alors que jusqu’à présent, ses déchets de cuisine étaient mis dans le sac noir. Merci Jeannette ! Vidéo à découvrir en suivant.
Et au Point Lecture de La Sauvetat, Tati Sauvette met à votre disposition le livre « Famille presque zéro déchet« . Un livre pour vous aider à découvrir comment limiter les déchets et mettre en pratique l’écocitoyenneté.

Et n’oubliez pas, le meilleur déchet est celui que nous ne produisons pas !

Tati Sauvette vous souhaite une Bonne Année Ecocitoyenne  et vous dit à bientôt pour un nouvel épisode.

Et la vidéo …


Rubrique de Tati Sauvette N°1 – DÉCEMBRE 2020

                   Tati Sauvette imaginée par Isabelle René

Dame nature est bien faite, elle a fait beaucoup pour la planète. Avec Tati Sauvette, aidons la !

Cette nouvelle rubrique va permettre de comprendre le contexte actuel, d’apprendre l’écocitoyenneté, de partager des idées, de témoigner de nos expériences. Elle informera sur les actions menées par les différents acteurs engagés dans le grand chantier de protection de notre environnement.

DÉVELOPPEMENT DURABLE / ENVIRONNEMENT … Y A QU’A !!!

Toute une équipe travaille déjà. A l’échelle de notre village de La Sauvetat du Dropt, il existe une commission communale environnement. Maëlle Valdevit, Isabelle René, Martine Brosse et Jean-Paul Mothes s’engagent dans une dynamique pour promouvoir le développement durable, porter les futurs projets et vous accompagner dans la mise en œuvre de l’éco citoyenneté.

Au niveau de la CCPL (Communauté de Communes du Pays de Lauzun), la commission communautaire de l’environnement et du développement durable dans laquelle participent Maëlle et Isabelle, élabore le PLPDMA 2020-2026 (Plan Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés). Ce plan a pour orientation la réduction des déchets et des gaspillages et donc, d’alléger leurs impacts environnementaux et financiers.

Cette équipe locale travaille en lien avec :

  • VALORIZON, syndicat de valorisation  et de traitement des déchets ménagers du Lot-et-Garonne, porteur entre autre du projet Ecoparc à Damazan dont le but est de faire du déchet une ressource;
  • l’ADEME, agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, partenaire technique et financier ;
  • et tout un réseau d’associations et d’instances qui œuvrent dans le même esprit.
Tout ça pour quoi ???

Pour mettre en œuvre la loi de la transition énergétique pour la croissance verte (2015) dont les objectifs sont :

  • de réduire les déchets enfouis (sacs noirs) de 50% d’ici 2025;
  • de générer le tri à la source des biodéchets (déchets alimentaires et déchets naturels biodégradables)
  • d’appliquer la fiscalité par tarification incitative (pollueur = payeur)
Voilà, voilà !!!

Avec la Rubrique de Tati Sauvette, nous découvrirons comment relever ces défis et contribuer à sauver la planète par des gestes simples et des astuces que nous partagerons ici chaque mois.

Le mois prochain : des Fêtes éco-responsables, c’est possible !

Le premier ECO-GESTE concernera les fêtes de fin d’année qui approchent. Tati Sauvette nous apprendra comment emballer les cadeaux de Noël de façon écologique en dévoilant des astuces pour ne pas gaspiller trop de papier … Alors, à bientôt !

ÉCO-GESTE 1 : EMBALLAGES CADEAUX ÉCOLOS

  1. UNE VIDÉO ET DES IDÉES D’EMBALLAGES CADEAUX DE NOËL ÉCOLOS :  

Tati Sauvette entourée du Maire Jean-Luc Gardeau et de membres des commissions environnement et communication de la municipalité. Photo de Clarisse.

Voici noël qui approche. Cette période festive est celle pendant laquelle sont produits le plus de déchets avec sa kyrielle de cadeaux et bien sûr avec tous ces emballages qui grossissent nos poubelles.

Pour limiter les emballages traditionnels qui ont un coût, Tati Sauvette vous propose les astuces suivantes :

Le réemploi : si vous êtes du genre « je ne jette rien, on ne sait jamais ça peut servir » alors bravo vous avez tout compris !…. Anciens papiers cadeaux, restes de rouleaux de tapisserie, belles pages de magazines, boîtes de toutes sortes, sacs de tissu style pochon à cordelettes ou sacs tout simples à nouer et à customiser par les récups des Noël précédents … tout ce petit bazar et un grain de fantaisie vous suffiront pour créer de magnifiques paquets cadeaux personnalisés.

La création : récupérez du tissu dans vos armoires et placards, des vêtements oubliés, du linge de maison inutilisé. Avec cela vous allez créer de l’emballage cadeau « zéro déchets » réutilisable à l’infini et de maintes façons. Une des techniques en vogue actuellement : le Furoshiki …

  • le Furoshiki :  d’origine japonaise, ce coupon de tissu ou ces foulards qui traînent dans vos placards peuvent être utilisés suivant une technique de pliage et de nouage pour réaliser des emballages cadeaux uniques. Taillez des coupons de forme plutôt carré, si nécessaire et si vous êtes équipés d’une machine à coudre, faites des ourlets et le tour est joué ! Votre créativité vous permettra de faire de beaux emballages. Et si la vidéo de Tati Sauvette ne suffit pas, il existe de nombreux autres tutos sur internet.

Ces créations feront partie du cadeau. Mais, si la personne à qui vous offrez ne sait que faire de l’emballage, pensez à les récupérer pour qu’ils ne finissent surtout pas dans une poubelle. Ces confections trouveront forcément d’autres occasions !!!

2. LES PETITS PLUS DE TATI SAUVETTE 

Confinés, c’est le bon moment pour s’ occuper !

Une voisine qui a une machine à coudre, un voisin qui a du tissu et moi qui ai du temps : voici un bon cocktail pour créer les emballages tissus et en faire profiter tout autour de moi. Famille, amis, voisins, voisines … Je convertis tout le monde à l’emballage « zéro déchets »

3. TOUS ENSEMBLE AGISSONS – PARTAGEZ LES PHOTOS DE VOS ÉCO-EMBALLAGES DE FÊTE

Si vous décidez de vous y mettre, envoyez vos créations en photo par mail à mairie.sauvetatdudropt@orange.fr Vos témoignages alimenteront cette rubrique que vous pouvez vous approprier.

 A BIENTÔT POUR DE NOUVELLES « AVENTURES ». 

Information de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL 47)

Le service environnement du Pays de Lauzun – Note expliquant l’évolution du service environnement à destination des usagers de notre territoire.

  •  
  •  
  •