• BIENVENUE A LA SAUVETAT DU DROPT

    Village situé au nord du Lot-et-Garonne et niché dans un écrin de verdure près de la rivière du Dropt. Autrefois entourée de murailles, cette Sauveté fondée par des Prieurs dès le VI° siècle était une ville importante dans la région.

    Presque entièrement détruite lors de la révolte des Croquants de 1637, ce village offre encore de belles découvertes: des maisons à pan de bois, une église avec son chœur roman d’origine et de beaux vitraux, des vestiges de son mur d’enceinte, sa Tour des Templiers et son Pont Roman des XII° et XIII° siècle.

    Aujourd’hui, dans le village, vous trouverez une agence postale, une boulangerie-pâtisserie, un bar-tabac-restaurant, une épicerie multiservice, un camion-pizza le mercredi soir, une boucherie ambulante qui livre le vendredi ainsi qu’une école, une bibliothèque et un club photo.
    Côté santé, un chiropracteur et côté pratique, de nombreux artisans. Une aire de covoiturage est disponible sur le parking du multiservice.

    Côté tourisme. Pour vous héberger, plusieurs gîtes et chambres d’hôtes ainsi qu’une aire communale de camping-car de 4 emplacements. Pas de service proposé excepté des toilettes publiques situés à 50 m. Aire gratuite, paisible et pimpante, située entre pont neuf et pont roman, au bord de la rivière du Dropt. A l’entrée de cette aire, une Cabane Info Tourisme et des livres voyageurs. Halte pique-nique sur un espace de verdure près du Pont Roman et du moulin. Départ d’un circuit pédestre vers le Lac de l’Escourou situé à 3 km et Golf naturel de Boissec (privé) avec un parcours de 9 trous praticable en toute saison.

    Petite commune de 549 habitants, La Sauvetat du Dropt est cependant très dynamique grâce à ses 11 associations sportives et culturelles qui génèrent de nombreuses manifestations tout au long de l’année. L’événement phare de l’été a lieu chaque vendredi soir de juillet et août. Nommées Soirées Gourmandes, vous y dégusterez les produits locaux tout en profitant de la convivialité du lieu.

    Toutes ces informations sont à retrouver en détail dans le menu de droite ainsi que sur le blog qui vous fait part des actualités du village et des alentours, chaque semaine.

    Bienvenue et bonne navigation sur le blog/site de notre village.

  • Horaires des Fêtes au PROXI P’tit Panier du Dropt

  • Monsieur le Maire et ses adjoints en visite à Bioule

    Où se trouve Bioule et pourquoi cette visite?

    Bioule est une commune du Tarn-et-Garonne qui compte 1097 habitants. Elle est située à 20 km à l’est de Montauban. Son nom commence à être connue en raison de sa cantine intergénérationnelle mise en place voilà six ans. Cette expérience, dont nous avons entendu parler au cours de journaux télévisés et via les réseaux sociaux, intéresse beaucoup la municipalité de La Sauvetat du Dropt. De ce fait, vendredi 17 novembre, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau a fait le déplacement avec deux de ses adjoints, Jean-Pierre Tenot et Isabelle Janssen, invités par le Maire de Bioule, Monsieur Gabriel Serra.

    A l’origine de la cantine intergénérationnelle

    Le petit groupe de Sauvetatois a reçu un accueil très chaleureux. Monsieur Serra, habitué à répondre aux journalistes, a très simplement parlé de ce projet né d’une boutade lors de la construction de la cantine il y a six ans. Les travaux étaient assidûment suivis et commentés par un dénommé Pierrot, retraité du village. Un peu agacé par la présence permanente et l’excès de zèle de son administré, Monsieur le Maire prît la mouche et finît par lui dire: « Mais tu finiras aussi par manger à la cantine, non? ».

    Cette petite phrase qui se voulait ironique ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd et Pierrot répondit aussitôt: « Mais pourquoi pas? ».
    Bien sûr, durant toute la poursuite des travaux, il remit souvent l’idée sur le tapis tant et si bien, que le Conseil Municipal mis le sujet à l’ordre du jour et que naquit le projet des « Seniors à la cantine »!

    Pierrot le meneur eut tôt fait de rameuter le quartier et cette aventure, devenue un succès, dure depuis six ans. Dans les faits, lorsque la cloche de l’église sonne midi, on voit arriver les retraités avec leur canne ou déambulateur très vite rejoint par les enfants qui ont à traverser la petite place depuis le château classé où se trouvent les salles de classe.

    Un règlement intérieur à respecter

    Tout a été fait dans les règles à commencer par une déclaration en Préfecture. Puis l’étude d’un tarif, ici 6 €, qui ne porte pas préjudice aux restaurants de la commune ou au service du portage de repas à domicile. Un nombre de places limitées. La cantine ayant une capacité de 132 personnes et comptant 120 élèves, il était possible d’accueillir 12 retraités. Un âge minimum fixé à 75 ans et un règlement stipulant qu’il faut être résident de la commune, s’inscrire une semaine avant, être correctement vêtu, ne pas prendre de médicaments au cours du repas, manger le repas du jour et s’installer au milieu des enfants.

    Dans les faits, il s’avère que les inscriptions sont inutiles et que les cantinières font d’elles-mêmes quelques extras en confectionnant une pâtisserie à l’occasion d’un anniversaire par exemple. Il est intéressant aussi de savoir que durant les vacances scolaires, ces personnes se retrouvent au restaurant du village tous les midis.

    Un succès maintes fois récompensé

    Cette cantine intergénérationnelle est un véritable succès. Les cinq personnes âgées que nous avons rencontrées ce jour-là avaient entre 87 et 93 ans. Et, on peut vous l’assurer, l’œil pétillant de malice! Denise parlait de You Tube et de Facebook, René parlait de ses échanges avec les petits notamment au sujet du point qu’il lui manquait pour le brevet d’étude, Pierrot, de son ancien métier … Quant aux enfants, nous avons très vite compris que la présence de ces papys et mamies étaient très naturelle. Les bises fusent à l’entrée de la cantine et un tour de rôle s’organise pour prendre place à table et que l’échange ne profite pas toujours aux mêmes.
    Bien sûr, depuis le commencement, certaines de ces personnes âgées ont disparût. Mais la mort c’est la vie et les enfants l’ont compris.

    Quant aux diverses récompenses, elles ne sont pas anodines. Outre les nombreux articles sur les journaux dont Le Monde, il y a le prix Nestlé de 5000 € qui a permis d’équiper la cantine. La Mairie de Bioule a remporté cette année le prix des Assises Nationales des étudiants et du Développement Durable remis par Nicolas Hulot. En 2016, les enfants accompagnés de leurs parents ont été invités par Frédéric Lopez pour l’émission « Mille et une vie rêvées ». Et cette année, la Mairie est nominée pour aller à Vienne en Autriche. Un vrai beau succès.

    Et alors, à quand cet échange à La Sauvetat du Dropt?

    Le sujet a été débattu en conseil municipal et adopté à l’unanimité. Hélène, notre cantinière, est partante bien sûr. Stéphanie Ledoux, maîtresse des écoles, a hâte de voir le résultat. Le courrier est prêt et sera bientôt remis aux personnes à partir de 70 ans avec une explication quant au déroulement. Il y a cinq places disponibles dans la cantine et il sera possible de venir les lundi, mardi, jeudi et vendredi des périodes scolaires et cela dès le 15 janvier 2018. Il faudra aussi s’inscrire une semaine avant et être résident de la commune.

    Nous espérons que vous serez nombreux à tenter l’expérience « dans la limite des places disponibles ». Nous pourrons alors inviter Monsieur Serra et ses conseillers qui le souhaiteront à venir partager le repas en votre compagnie pour le remercier de son si chaleureux accueil.

  • Info Mairie: Coupure d’électricité programmée

  • Séance photos pour nos employés communaux

    Mais que se passait-il donc ce jeudi 7 décembre à La Sauvetat du Dropt?

    Les employés communaux, qui avaient déserté leur poste respectif, s’étaient réunis pour une séance de photos. Rassurez-vous, pas pour faire un calendrier! Mais pour illustrer l’article qui les concernera dans le prochain bulletin municipal.

    Vous reconnaîtrez nos deux secrétaires de mairie, Laurence et Martine, Hélène la cantinière et Jean-Marc et Aurélien du service technique. Il manque Patricia qui vous accueille à l’Agence Postale et Sophie arrivée au terme de son contrat CAE fin septembre mais qui sera de nouveau sollicitée pour quelques heures par semaine à partir de 2018.

    La petite collation de fin de pose s’est déroulée dans la bonne humeur. Déjà une joyeuse ambiance de fête avant l’heure!

  • Info Mairie: ADIL 47 ou comment accéder au logement

    Information de l’ADIL 47 à retrouver dans votre mairie de La Sauvetat du Dropt.

    L’ADIL 47 offre au public un conseil juridique, financier et fiscal personnalisé dans le domaine du logement. La qualité de ce conseil permet aux usagers de disposer de tous les éléments afin de leur permettre un libre choix.

    L’information est délivrée auprès des particuliers: locataire, propriétaire, accédant à la propriété, investisseur, mais aussi auprès des institutionnels: les partenaires, les membres de l’ADIL 47 (dont notamment les collectivités adhérentes), ainsi que pour tout public: les travailleurs sociaux, les professionnels de l’immobilier, les banques, les associations, et plus généralement tous les acteurs de l’habitat.

    Cette information neutre et gratuite concerne en particulier:

    Les financements: prêts et aides mobilisables, plan de financement ou diagnostic financier adapté à la situation personnelle de l’usager effectué par nos juristes.
    Les contrats: contrat de vente, contrat de construction de maison individuelle, contrat de prêt.
    Les assurances: liées à l’emprunt, à la construction, à l’habitation.
    La fiscalité immobilière: investissement locatif, avantages fiscaux, tva immobilière.
    La copropriété: assemblée générale, travaux, charges, règles de majorité, conseil syndical.
    La location: informations sur la réglementation du droit des baux (droits et obligations des locataires et des propriétaires, loyers et charges, état des lieux et conséquences, réparations locatives, dépôt de garantie, révision et augmentation de loyer…)
    L’urbanisme: les différentes autorisations d’urbanisme, les servitudes.

  • Ajouts d’activités dans l’annuaire en ligne du village

    L’annuaire des commerçants et artisans de votre site s’enrichit de deux activités existantes mais non encore répertoriée pour la première et déjà répertoriée mais avec un supplément d’activité pour la seconde. Nous leur souhaitons la bienvenue et une bonne continuation dans leurs activités respectives.


    Installés depuis quelques années, Monsieur Tony DELIGNY fait part de sa double activité. Dans le domaine des Travaux Publics et de l’Entretien de Parcs et Jardins. A retrouver sur la page Annuaire, menu de droite de la page d’accueil.

    Bérénice et Mark SWANN
    , situés au lieu-dit Guillegorce sur les hauteurs du village, annonçaient l’ouverture de leurs gîtes l’été dernier. Et depuis tout récemment, l’accueil en chambre d’hôtes.
    Les Gîtes de Guillegorce, à retrouver sur la page Annuaire, menu de droite de votre site.

    A contrario, les chambres d’hôtes de La Pérégrine ferment leur porte puisque Christine Maillefert vient de trouver acquéreurs pour sa belle maison à pans de bois de la Rue de l’Hospice. Christine reste cependant sauvetatoise dans sa maison située Avenue de Grammont. Souhaitons lui de profiter maintenant de son temps libre.

  • Journée des sponsors de l’ASSA Pays du Dropt


    Dimanche 10 décembre avait lieu la journée des sponsors de l’ASSA Pays du Dropt. Pour débuter l’après-midi sur le Stade Pierre Périé, un match régional opposait l’ASSA contre PORTE ENTRE MERS (Bordeaux). Le soleil n’était pas au rendez-vous. C’est dommage. La photo ci-contre est celle de l’équipe 1 venant de recevoir les maillots Intermarché. Le président Sylvain Michelet, en déplacement professionnel est remplacé par Laurent Bèze qui retrouve à cette occasion ses anciennes fonctions pour ce club qu’il fréquente toujours assidûment.

     

  • « Quand vient l’aube » doit inspirer les novellistes

    L’appel aux candidatures pour le 15ème Concours de Contes et Nouvelles est lancé par Luc Macouin, Président de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun. Ce concours est ouvert à tous, élèves du primaire, collégiens, lycéens et adultes. Pourquoi ne pas le tenter?

    La date limite de participation est arrêtée au 9 avril 2018. Et la remise des prix aura lieu le 8 juin en présence de Pierre Bellemare..

    Extrait du courrier de Luc Macouin:

    « L’écriture et la lecture, j’en suis persuadé, demeurent un moyen d’expression et de communication entre les êtres humains quelle que soit la génération.

    Dans le but d’inciter de nouveaux talents à s’exprimer, la Communauté de Communes du pays de Lauzun organise son 15ème concours de contes et nouvelles.

    Je vous invite à communiquer à vos lecteurs, élèves, amis, auditeurs… le thème 2018 suggéré par Pierre Bellemare « Quand vient l’aube». »

    Le règlement complet est à consulter en cliquant sur le lien suivant Règlement du Concours Contes et Nouvelles.

  • Rubrique Fêtes et Manifestations

     

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines. Cliquez sur les affiches pour les agrandir et avoir les détails.

    Vous pouvez aussi consulter l’AGENDA 2017 des MANIFESTATIONS SAUVETATOISES ICI.

    ⇒   PROCHAINES DATES A LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐
     

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

       

     
       

    ⇒ EXPOSITIONS – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

     

    Règlement Concours Contes et Nouvelles

     

       
  • L’Endurance de Soumensac publiée sur un magazine national

    Une fois n’est pas coutume. Dans son numéro 68 de novembre/décembre 2017, le magazine des Cahiers du Cheval Arabe consacre deux pages à la Course d’Endurance des 3 Vignobles qui s’est déroulée au mois de juin autour du Lac de l’Escourou. Et deux pages aussi pour celle de Monpazier. Cette fois encore, ces reportages sont signés Marie Coutable.

    Vivant à Soumensac depuis quelques années, Marie est toujours autant passionnée de chevaux et se plaît dans sa région d’adoption. Ses photos et articles en sont une preuve indéniable.

    « … Du Lac de l’Escourou, avec ses 120 hectares, aux vignobles et vergers de Soumensac en passant par la forêt du Marsalou et les champs de tournesol dorés par le soleil, de superbes panoramas qui offraient aux cavaliers une course nature à travers des terroirs très variés… ».

    Outre les photos de cavaliers dans cette nature verdoyante et ondulante de juin, une photo de la remise des prix met en scène Bernard Patissou, Maire ami de la commune voisine de Soumensac.

    Voici les liens pour consulter ces pages. Course des 3 Vignobles 1 et Course des 3 Vignobles 2

  • Le Canoë Kayak Club fait son Assemblée Générale

    Invitation d’Olivier Cain, président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

  • Sophie, de la commune au multiservices

    Fin de contrat et pourtant encore sur la commune

    Nous en parlions fin septembre, Sophie Boudey qui était employée dans le cadre d’un contrat CAE par la municipalité de La Sauvetat du Dropt n’a pas vu son contrat renouvelé. Et pourtant, elle est toujours bien présente sur la commune.

    Sophie a saisi l’opportunité qui se présentait au multiservices PROXI P’tit Panier du Dropt où Christine Pénicaud cherchait à embaucher. Le contrat actuel lui a été proposé par Pôle Emploi et s’intitule Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). La formation, d’une durée de 200 heures minimum, se fait intégralement sur le lieu de travail. L’employeur note et décide des domaines sur lesquels son employée a le plus besoin de travailler. Cette formation précède un contrat de professionnalisation qui devrait débuter dès le 13 janvier pour une durée déterminée fixée au 13 juin.

    Vous rencontrerez donc Sophie au P’tit Panier du Dropt le lundi, mardi, jeudi et vendredi matin ou le mercredi après-midi. Elle apprécie cette polyvalence. La mise en rayon, gérer les commandes, faire l’ouverture ou la fermeture. Comme elle le dit elle même, depuis son arrivée à La Sauvetat, elle aura testé différentes activités qui l’aident à avancer. Pour ce nouvel emploi, Sophie se sent plus autonome et aime beaucoup le contact avec les clients.

    De son côté, la municipalité, qui n’a pu renouveler le contrat de Sophie, réfléchit à une embauche partielle. Le Maire et son Conseil sont satisfaits de voir que l’avenir s’annonce positif pour cette jeune fille souriante, dynamique et volontaire et se félicitent que l’Emploi d’avenir l’ait aidée à trouver cette entreprise.