• BIENVENUE A LA SAUVETAT DU DROPT

    Village situé au nord du Lot-et-Garonne et niché dans un écrin de verdure près de la rivière du Dropt. Autrefois entourée de murailles, cette Sauveté fondée par des Prieurs dès le VI° siècle était une ville importante dans la région.

    Presque entièrement détruite lors de la révolte des Croquants de 1637, ce village offre encore de belles découvertes: des maisons à pan de bois, une église avec son chœur roman d’origine et de beaux vitraux, des vestiges de son mur d’enceinte, sa Tour des Templiers et son Pont Roman des XII° et XIII° siècle.

    Aujourd’hui, dans le village, vous trouverez une agence postale, une boulangerie-pâtisserie, un bar-tabac-restaurant, une épicerie multiservice, un camion-pizza le mercredi soir, un salon de coiffure, une boucherie ambulante qui livre le vendredi ainsi qu’une école et un Point Lecture.
    Côté pratique, de nombreux artisans. Une aire de covoiturage est disponible sur le parking du multiservice.

    Côté tourisme. Pour vous héberger, plusieurs gîtes et chambres d’hôtes ainsi qu’une aire communale de camping-car de 4 emplacements. Pas de service proposé excepté des toilettes publiques situés à 50 m. Aire gratuite, paisible et pimpante, située entre pont neuf et pont roman, au bord de la rivière du Dropt. A l’entrée de cette aire, une Cabane Info Tourisme et des livres voyageurs. Halte pique-nique sur un espace de verdure près du Pont Roman et du moulin. Départ d’un circuit pédestre vers le Lac de l’Escourou situé à 3 km (boucle de 9,3 km) et départ d’une visite guidée numérique du village.

    Petite commune de 549 habitants, La Sauvetat du Dropt est cependant très dynamique grâce à ses 11 associations sportives et culturelles qui génèrent de nombreuses manifestations tout au long de l’année. L’événement phare de l’été a lieu chaque vendredi soir de juillet et août. Nommées Soirées Gourmandes, vous y dégusterez les produits locaux tout en profitant de la convivialité du lieu.

    Toutes ces informations, Annuaire et Agenda des Manifestations sont à retrouver en détail dans le menu de droite ainsi que sur le blog qui vous fait part des actualités du village et des alentours, chaque semaine.


    RETROUVEZ TOUTES LES AIDES ET INFOS COVID-19 SUR LA PAGE INFO MAIRIE

    Bienvenue et bonne navigation sur le blog/site de votre village.

  • Réflexions du Maire en charge de la mobilité à la CCPL


    En tant que vice-président en charge de la mobilité à la Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL), le Maire de La Sauvetat du Dropt, Jean-Luc Gardeau, veut rassurer la Région Nouvelle Aquitaine car, la CCPL a voté la prise de compétence et deviendra donc Autorité Organisatrice Mobilité. Il ajoute cependant que les élus sont des hommes de raison comme en témoigne cette expérience qui a suscité un vif intérêt auprès des sauvetatois …

  • Un périple dans une cariole tractée par deux ânesses … le vrai voyage d’Olivier

    Nombreuses photos en couleurs de Alain Requier, Constance Tenot, Sylvie Pujol et Isabelle. Les photos en noir et blanc du village sont celles d’Olivier le voyageur.

    Une rencontre qui débute sur la page « F’ânes d’ânes »

    Marie Requier, connue dans le village de La Sauvetat du Dropt pour être une bénévole active au sein du Comité des Fêtes avec son mari Alain, a rencontré puis invité Olivier, Vénus et Pénélope via la page F’ânes des Ânes sur Facebook.

    Olivier, c’est le boss comme il s’amuse à le dire. Vénus et Pénélope sont ses deux valeureuses ânesses qui tractent une petite cariole orangée ne passant pas inaperçue sur les petites routes de campagne.

    Passer de métro-boulot-dodo au véritable voyage !

    Olivier avait une vie bien rangée et chronométrée avec un travail qui le faisait partir tôt et rentrer tard de son petit village de l’Orne où ils ne connaissaient personne. Et puis, à l’âge de 42 ans, un gros problème de santé le fait réfléchir sur le bilan de sa vie. Mais quelle vie ?
    A partir de là, il prend conscience du temps qui passe et décide de vivre autrement. Il a des animaux dont ces deux ânesses, mère et fille, qu’il commence à entraîner à la marche régulièrement. Elles sont suivies par une clinique vétérinaire équine au cours de ces 7 dernières années. La vétérinaire, au courant du projet, donne le feu vert après un check up de santé complet et voilà Olivier et son attelage sur les routes. C’est lui aussi qui a fabriqué la cariole en optimisant chaque longueur de fer pour ne pas gaspiller, en récupérant la bâche orange pour être bien visible, en imaginant un compartiment stockage-douche et en installant un mini poêle à bois dans l’habitacle. Tout a été minutieusement préparé et les voilà partis depuis le 5 juin 2020.

    9 mois d’itinérance et pas encore au bout de l’Aventure

    Olivier, qui marche à côté de son attelage pour ne pas alourdir le poids tiré par ses animaux, est parti de Normandie en direction du Mont St Michel qu’il voulait visiter, puis en Bretagne où l’accueil a été tellement chaleureux qu’il y est resté plus que prévu. La route n’est pas droite. Il n’est pas question de demander aux ânesses de monter des côtes de plus de 10%. Et de toute façon, rien ne presse. Il arrive que l’attelage fasse un crochet de 20 km pour éviter les collines et atteindre le but initialement prévu. Pas de points d’arrêts précis, sauf si la magie du bouche-à-oreille opère comme ce fut le cas en Vendée puis dans les Charentes. En Dordogne, par contre, c’est décevant mais l’accueil n’a pas été partout chaleureux. Il aura même dû payer l’eau pour abreuver ses animaux ! Parce que l’eau est un souci. C’est l’hiver. Les points d’accès communaux ou ceux des cimetières sont fermés en raison du gel. Il faut donc demander. Demander aussi l’autorisation de se poser pour la nuit dans un champ où Vénus et Pénélope sont parquées sur un petit espace grâce à quelques piquets de clôtures embarqués pour le périple.

    L’arrivée à La Sauvetat du Dropt

    Et puis enfin, puisque Marie et Alain l’ont invité, Olivier a choisi un itinéraire le faisant arriver dans notre village. En raison des fortes pluies des semaines précédentes, Marie n’a pu le garder sur son terrain argileux gorgé d’eau mais a demandé au Maire Jean-Luc Gardeau l’autorisation de l’installer sur l’aire de camping-car. Les animaux ont pu se reposer et paître dans le pré du Maire qui jouxte l’aire.
    L’équipage est arrivé samedi 20 février en tout début d’après-midi. Quelques visites, celles du premier édile et de deux sauvetatoises charmées par l’aventure, celles de Marie et Alain qui lui ont offert le couvert et la machine à laver avec en bonus une visite du village, celles d’autres sauvetatoises au moment du départ le mercredi suivant.

    Le but de cette aventure minutieusement préparée ? Aucun ! Juste celui de prendre le temps de voyager, de découvrir des paysages, des odeurs, des couleurs. De s’enrichir d’échanges et de rencontres. De faire partager sa vision de la vie. Mais tout ça en gardant permanent à l’esprit le bien-être de ses deux ânesses. Si l’une d’entres elles montre des signes de faiblesse, ils rentreront à la maison. En attendant, les arrêts sont fréquents et même si elles gardent le harnais sur le cou, Vénus et Pénélope sont dételées toutes les 2h pour se restaurer avant de reprendre la route.

    Laissez-vous conter l’histoire du vrai voyage

    Le bout du trajet se trouve près de Montauban où Olivier souhaite proposer ses services pour quelques temps dans une association qui sauve des ânes. Puis il refera le chemin inverse avec l’assurance d’être accueilli soit chez des gens qui l’ont rencontré à l’aller, soit chez d’autres personnes qui auront eu vent de l’aventure et qui ouvriront leurs portes avec plaisir. Quoiqu’il en soit, lorsque vous croiserez ou parviendrez à la hauteur de cet équipage aux grandes oreilles, ralentissez et prenez le temps de vous laisser conter l’histoire du vrai voyage

    L’arrivée et l’installation au village samedi 20 février

    Le départ mercredi 24 février

    Les photos d’Olivier lors de sa visite dans le village

     

  • Carte de pêche et lâchers de truites

    Prendre sa carte de pêche en ligne

    Patrick Dupoux, président de l’Association Espoir Piscicole DEMS, dont le siège social est à La Sauvetat du Dropt, vous informe qu’en raison de la fermeture du Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises, les pêcheurs doivent prendre leur carte via le site Internet Carte de Pêche 47 Profitez-en pour découvrir les cartes de pêche découverte à – 50 %.

    Bénévoles bienvenus pour les lâchers de truites

    En vue de l’ouverture de la pêche à la truite du samedi 13 mars, votre président Patrick Dupoux et son bureau vous invitent à participer aux lâchers dont voici les dates et les lieux de rendez-vous, toujours à La Sauvetat du Dropt :

    • Vendredi 12 mars, rendez-vous 16h30, Place du Moulin (parking du Proxi); Lâcher de 170 kg.
    • Vendredi 2 avril, rendez-vous 16h30, Place du Moulin (parking du Proxi). Lâcher de 150 kg.
    • Vendredi 16 avril, rendez-vous 16h, Place du Moulin (parking du Proxi). Lâcher de 140 kg.

    Pour plus de renseignements, contactez Patrick au 06 87 96 96 43

  • Pièges à frelons asiatiques, c’est le moment !

    Une fidèle lectrice nous envoie les photos des pièges à frelons asiatiques qu’elle vient de poser dans son jardin. La recette de sa préparation : 1/3 de vin blanc, 1/3 de bière et 1/3 de sirop de fraise. Elle explique que le vin blanc repousse les abeilles.

    On la félicite et on espère recevoir d’autres photos ou d’autres témoignages …

    Pour vous aider à préparer ces pièges et avoir une recette encore différente du mélange qui servira d’appât, lire attentivement les indications ci-dessous.

  • Tati Sauvette et son enquête en faveur du compostage

    Réduire considérablement le volume de la poubelle noire en la privant des déchets de cuisine et de jardin.

    Je dépote, tu popotes, il compote, nous compostons ! Tel était le thème de l’écogeste de janvier grâce aux bons conseils de Tati Sauvette qui a concocté une enquête en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays de Lauzun pour connaître vos besoins ou vos habitudes en matière de compostage.
    Merci de la remplir et de la renvoyer à l’équipe de Tati Sauvette qui met tout en œuvre pour vous aider à réduire vos déchets ménagers.

    L’enquête peut être déposée à la mairie ou renvoyée à info.sauvetatdudropt@gmail.com 

    Cliquer ici pour télécharger l’ENQUÊTE DE PROXIMITÉ EN FAVEUR DU COMPOSTAGE – La Sauvetat du Dropt

  • Dépôt sauvage d’encombrants, retour à l’envoyeur !

    Photos de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Dans la lettre d’information de la semaine précédente, nous faisions part de notre colère devant un dépôt d’encombrants laissés devant les poubelles de l’école ainsi que sur la Place du Prieuré. Dimanche, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau a mené son enquête et retrouvé les auteurs de ces dépôts sauvages. Et dès lundi, il demandait à Jean-Marc et Aurélien, employés municipaux de la commune, de retourner le tout à l’envoyeur !

    Dépôt sauvage, jusqu’à 1500 € d’amende !

    La Municipalité de La Sauvetat du Dropt tient à informer ses administrés que d’après l’article 541-3 du code de l’environnement, les maires ont le pouvoir de police nécessaire pour assurer l’élimination des déchets. Les articles R.632-1 et 635-8 du code pénal interdisent et sanctionnent de peine d’amende allant de 68 € à 1500 € les dépôts sauvages.

    Que faire des encombrants et déchets volumineux ?

    Il suffit de faire quelques kilomètres pour se débarrasser facilement et gratuitement d’encombrants volumineux à la déchèterie de Miramont de Guyenne. Voir sur le flyer ci-dessous les modalités d’inscription et les horaires de réception.

  • Incendie Avenue du Pied, la propriétaire relogée

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune de La Sauvetat du Dropt

    Mercredi 17 février vers 13h30, les pompiers de Marmande intervenaient sur un incendie dans une maison située Avenue du Pied à La Sauvetat du Dropt. Pas de gros dégâts visibles et pourtant, l’épaisse fumée qui s’est infiltrée dans toute la maison obligera Dominique à trouver un logement dans l’urgence. En attendant, la solidarité a fonctionné puisque la propriétaire a été prise en charge par ses voisins Josette et André.
    Pas de cause clairement établie encore. Simplement la constatation que le feu a démarré au sous-sol où se trouve la machine à laver.

    En l’absence du Maire Jean-Luc Gardeau, c’est le 1er adjoint Germain Sauron qui s’est déplacé sur les lieux du sinistre pour assurer le soutien de la Municipalité.

  • Tati Sauvette, épisode 3 : une vidéo pour limiter les déchets papiers !

    Trier c’est alléger le poids de nos poubelles noires ,c’est recycler et récupérer de la matière première, c’est préserver notre planète. Actuellement, 3/4 du contenu de nos poubelles n’y ont pas leur place (source ADEME) alors progressons tous ensemble ! Vos élus vous accompagnent dans cet effort en vous informant. N’ hésitez pas à consulter le site internet de vos collectivités.

    1- LES CONSIGNES

    ADOPTONS LES BONS GESTES : RESPECTONS LES CONSIGNES DE TRI !


    Vous avez tous reçu le document de consignes de tri. Prenez le temps de le relire et de dissiper vos doutes.

    Pour rappel l’élargissement des consignes de tri pour tous les emballages plastiques dont les pots de yaourts ne sera effective qu’à partir de 2022 En attendant jetez les dans le sac/bac noirs . Ou mieux encore évitez les lors de votre acte d’achat : préférer les pots de verre , privilégier l’emballage carton.

    2- LES LOGOS

    Pour vous aider à trier, il existe, sur les produits que vous achetez, des symboles qui vous donnent des informations et des consignes de tri. Tels des détectives privés, recherchez-les pour déjouer les pièges et sortir vainqueur du combat pour la réduction des déchets.

     

    ATTENTION !

    Les erreurs de tri ne sont pas sans conséquence donc dans le doute jetez dans le sac noir.
    Au niveau du centre de tri nos poubelles jaunes (recyclage) font l’objet de caractérisation : 18 fois par an un échantillon est examiné pour évaluer le pourcentage d’erreur. Ce taux est actuellement de 20% pour notre communauté .Ce pourcentage est appliqué au calcul d’une pénalité financière .
    Soyons des écocitoyens responsables et tentons d’être les premiers de la classe !!!

    Chez Tati Sauvette, avec STOP PUB, on évite les déchets papiers et on sauve les arbres !

    Trier c’est bien , éviter les déchets c’est mieux !
    Un foyer français reçoit en moyenne 40 kgs de publicités papier par an. Seulement 57% de ces papiers sont recyclés (source CITEO). Les déchets ainsi générés ont un poids financier pour le contribuable. La publicité papier, c’est 13,4M d’arbres abattus.

    QUE FAIRE ?

    Si vous ne lisez pas les imprimés publicitaires adoptez le geste STOP PUB. Et si vraiment vous voulez profiter des informations promotionnelles, adoptez le E-prospectus !
    Le mouvement stop pub a pris sont essor depuis 2004 (wwwstoppub.fr). Amis des arbres, adeptes du zéro déchet,écocitoyens avertis … pour rejoindre le mouvement rien de plus simple : récupérez à la mairie votre autocollant STOP PUB, et collez-le sur votre boite à lettre. Ainsi, votre volonté sera respectée !

    Et pour une démonstration du Stop pub, le tutoriel vidéo de TATI SAUVETTE : installer l’autocollant sur les boites aux lettres. En mode « sportive » ou « furtive », du pêcheur à la ménagère, à vous de trouver votre style !

    Scénario : Isabelle René alias Tati Sauvette / A la caméra, au montage et au mixage  : Caroline Grannereau / Souffleuse : Céline Dehez / Acteurs : Isabelle René, Martine Brosse, Anne Lesimple, Isabelle Janssen, Jean-Luc Gardeau et Jean-Paul Mothes.

  • RUBRIQUE de TATI SAUVETTE N°3 – FÉVRIER 2021

    1. Actualité

    BULLETIN MUNICIPAL
    Vous avez tous eu dans vos boites à lettre le bulletin municipal avec son enquête portant sur le compostage. Tati Sauvette et l’ensemble de la municipalité vous remercient de la remplir et de la rapporter au plus tard fin février à la mairie. L’action n’attend pas et votre participation est nécessaire.

    Centre d’enfouissement de Monflanquin – crédit photo JP SUD OUEST 18/12/2020

    Le NUMERO 52 de janvier 2021 – 47 / L ACTUALITE DU DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE

    Ce journal vous offre une double page d’information pour dissiper vos doutes sur la nécessité de la réduction des déchets .Il est urgent de réduire les déchets ultimes (sacs noirs) pour diminuer le nombre d’installation de traitement et préserver les matières premières. Nous pouvons encore progresser.
    Chaque LOT-ET-GARONNAIS produit 250 kg de déchets résiduels par an ! Depuis le 1er janvier 2021 suite à la fermeture du site d’enfouissement de NICOLE, ces déchets sont pour 2/3 transportés au centre d’enfouissement de l’ALBIE de Monflanquin (de manière régressive sur 4 ans) et pour le reste incinérés dans la région agenaise.

    A l’horizon 2025, il sera impératif d’avoir réduit de 30% le volume des déchets ainsi traités pour le bien de l’environnement et de notre porte monnaie. Des solutions existent : tri à la source des bio déchets (compostage), recyclage (sacs jaunes), consommation éco-responsable.

    ECOPARC DE DAMAZAN : il accueille VALOREGEN
    L’ écoparc de VALORIZON (syndicat mixte de valorisation et traitement des déchets du Lot et Garonne) devrait accueillir l’entreprise VALOGEREN qui a pour ambition «de devenir le premier recycleur de plastique neutre en carbone au monde grâce à une technologie breveté et unique».
    Ainsi Valorizon aura un atout supplémentaire pour s’ancrer plus fortement dans sa démarche dédiée à l’économie circulaire et à la croissance verte.

    L’ACTU DE NOTRE CCPL 47 – Extraits provenant du site de notre CCPL

    1- Du broyat gratuit à votre disposition

    Dans le cadre de la prévention des déchets et notamment celle des déchets organiques, la Communauté de Communes du Pays de Lauzun met à disposition gratuitement auprès des usagers, sur le site de l’ancienne déchèterie, du broyat. Ce résidu de déchets vert provenant des tailles d’arbres et d’arbustes du service entretien de la voirie peut servir à alimenter vos composteurs en « matière brune » et/ou servir de paillage pour vos massifs.

    Alors intéressé ?

    • La mise à disposition du broyat se fait uniquement le mardi matin de 8h30 à 11h30 sur inscription à iris@ccpl47.fr ou au 05 53 94 12 26 en indiquant votre nom, votre prénom et les quantités souhaitées.
    • Munissez-vous du matériel nécessaire : pelle, râteau, contenant…
    Nos équipes peuvent vous aider mécaniquement à charger le broyat à l’aide d’un télescopique dans vos véhicules compatibles. En revanche, pour un chargement manuel dans un fourgon par exemple, vous devez vous en occuper.

    2- LE PLDMA

    Tati Sauvette est heureuse de relayer cette information. Le PLPDMA n’aura bientôt plus de secrets pour vous tous 😉 Explication reprise sur le site de la CCPL 47

    Le PLPDMA … un nouveau sport combat ? En quelque sorte, oui cet acronyme pour signifier « Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés » est un moyen de « lutte » au profit de l’environnement.

    Co-construit avec ValOrizon, syndicat de valorisation et traitement des déchets ménagers du Lot-et-Garonne, le PLPDMA a pour objectif de mettre en place une orientation stratégique claire en faveur de la réduction des gaspillages et des déchets.

    Pour ce faire chaque collectivité, en l’occurrence la Communauté de Communes du Pays de Lauzun doit définir pour 6 ans ses propres actions sur le territoire suivant 10 axes proposés par l’ADEME :

    axe 1 : Être exemplaire en matière de prévention des déchets
    axe 2 : Sensibiliser les acteurs et favoriser la visibilité de leurs efforts en faveur de la prévention des déchets
    axe 3 : Utiliser les instruments économiques pour favoriser la prévention des déchets
    axe 4 : Lutter contre le gaspillage Alimentaire
    axe 5 : Éviter la production de déchets verts et encourager la gestion de proximité des biodéchets
    axe 6 : Augmenter la durée de vie des produits
    axe 7 : Mettre en place ou renforcer des actions emblématiques favorisant la consommation responsable
    axe 8 : Réduire les déchets des entreprises
    axe 9 : Réduire les déchets du BTP
    axe 10 : Réduire les déchets fluviaux

    Après les réflexions et propositions formulées par les membres de la Commission environnement, les élus de la CCPL devront opter pour des axes prioritaires en vue de prévoir les budgets correspondants et dimensionner les équipes.

    Dans l’article suivant … pour mettre en pratique l’idée de réduire nos déchets, apprenons à trier pour recycler …

  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de Février

    logo

    Menu de la cantine scolaire.

    Hélène fait part du menu de la cantine scolaire de La Sauvetat du Dropt avec, en couleur, le menu végétarien hebdomadaire imposé par le gouvernement.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2020/2021.

    Quid des seniors à la cantine ?

    En raison de l’épidémie de COVID-19, toujours d’actualité, et pour suivre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, la Mairie a le regret d’informer les seniors qu’ils ne peuvent pas prendre leur repas à la cantine avec les enfants comme ils l’ont fait jusqu’au mois de mars. Ils seront informés de la reprise dès que ce sera possible.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

     
  • Rubrique Fêtes et Manifestations et Infos commerces

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.
    ⇒   ASSOCIATIONS OU COMMERCES DE PROXIMITÉ DE LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

     

  • Les poubelles du village ne remplacent pas la déchetterie !!!

    Et pourtant, tout est proposé pour que l’espace public reste propre et accueillant !

    C’est en faisant sa virée quotidienne accompagné de son chien qu’un sauvetatois outré a pris ces photos de l’espace poubelles réservé à l’école de La Sauvetat du Dropt. Il est inadmissible qu’il ait été utilisé de dépotoir alors que notre territoire du Pays de Lauzun est pourvu d’une déchetterie moderne ouverte tous les jours !

    Rappel des horaires et des modalités d’inscription à la déchetterie de Miramont de Guyenne