• Cantine scolaire : 1 menu végétarien par semaine obligatoire

    Source : site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

    A partir du 1er Novembre 2019, un menu végétarien par semaine dans toutes les cantines scolaires

    Conformément à la loi EGalim, toute la restauration scolaire – de la maternelle au lycée – devra proposer au moins un menu végétarien par semaine à partir du 1er novembre 2019. C’est-à-dire un menu unique (ou un menu alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) sans viande ni poisson, crustacés et fruits de mer. Il pourra néanmoins comporter des œufs ou des produits laitiers.

    Cette mesure, qui sera d’abord menée à titre expérimentale pendant deux ans, fait partie des 5 grandes dispositions de la loi EGalim dans le domaine de la restauration collective. Un secteur qui, avec 3,5 milliards de repas par an, représente un levier majeur pour faire évoluer les pratiques alimentaires.

    Cette mesure s’inscrit également dans le cadre du nouveau Programme national pour l’alimentation (PNA3), dont l’un des objectifs est la promotion des protéines végétales en restauration collective (action 24). À ce titre, la loi EGalim prévoit également que les structures (pas uniquement scolaires) distribuant plus de 200 repas par jour doivent établir un plan pluriannuel de diversification de protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales.

    A La Sauvetat du Dropt

    Réglementation appliqué par Hélène Valdevit, cantinière de notre école de La Sauvetat du Dropt. Preuve en est le menu ci-contre que vous pouvez retrouver à la page « Écoles » de votre blog/site.

  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de Novembre

    logo

    Menu de la cantine scolaire pour le mois de Novembre.

    Hélène Valdevit, cantinière de La Sauvetat du Dropt, vous informe du menu de l’école pour le mois de Novembre. Pour enfants et seniors de la commune ou des communes voisines par parrainage.

    A partir du 1er novembre, les cantines ont l’obligation de proposer un plat végétarien hebdomadaire aux écoliers.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2019/2020.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

    Zones: A jaune, B bleu et C rouge

  • Info Mairie : Réactualisation au code de la route pour les seniors

    Seniors, à noter dans vos agendas

    La Mairie de St Pardoux-Isaac en partenariat avec l’Association Sauvegarde 47 informe les seniors de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun d’une matinée de réactualisation au code de la route et de sensibilisation aux risques routiers. Ces ateliers se tiendront dans la salle d’activités le vendredi 8 novembre.

    Thèmes abordés : évolution du code de la route, rappel des règles de conduite, dispositifs d’aide à la conduite, santé et conduite et alternatives à la conduite.

    Inscription conseillée au 05 33 95 00 36

  • Info Mairie : s’inscrire sur les listes électorales

    Inscription en ligne

    Vous pouvez effectuer votre inscription en ligne sur les listes électorales sur le site mon service-public.fr.

    Inscription en Mairie

    Vous pouvez également vous inscrire auprès du secrétariat de la mairie. Il suffit alors de présenter :
    • Une pièce d’identité récente (Carte Nationale d’Identité, Passeport)
    • Un justificatif de domicile de moins de six mois

    Le secrétariat de la mairie est ouvert le :
    – Lundi, mardi et mercredi de 13h30 à 17h30
    – Le jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
    – Le vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h

     

  • Inauguration du pont roman qui rassemble nos communes

    Nombreuses photos de Martine, Françoise, Isabelle, Francis, Michel et André.

    Soleil radieux pour une inauguration attendue

    Samedi 26 octobre, le pont roman des communes d’Agnac et La Sauvetat du Dropt, dont la restauration est enfin achevée, était inauguré sous un soleil radieux en présence de nombreux élus et d’une large assemblée. Le groupe folklorique Oc’Renovenca de Roumagne animait la cérémonie par des danses traditionnelles au son des accordéons tandis que les élèves de l’école de pagaie du Canoë Kayak Club menés par Olivier Cain évoluaient dans la rivière au pied du pont.

    Après avoir coupé le ruban tricolore, les élus prenaient la parole tour à tour. Denis Murer, Maire d’Agnac et Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt évoquaient ces longues années de réflexion entre Armand Béraud alors Maire d’Agnac et son homologue de La Sauvetat Gilbert Grannereau. C’est en 1992 et sous leur impulsion que le pont roman, qui commençait à souffrir de longues années sans entretien, fut classé aux Monuments Historiques. Puis que fut décidée la restauration partagée entre les deux communes avec une durée de 23 ans de travaux, de 1996 à 2019 !

    Travaux subventionnés à hauteur de 80 % grâce à la DRAC, au Conseil Régional, au Conseil Départemental et à la CCPL, les 20% restants ayant été partagés entre Agnac et La Sauvetat. Travaux réalisés par des entreprises spécialisées en restauration de monuments historiques et dont il faut reconnaître l’excellent travail avec une mention spéciale pour la reprise des arches effectuée par les Compagnons Réunis.

    La tumultueuse histoire du Pont Roman

    Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, faisait un long résumé de la riche histoire de ce pont. Les 11 arches romanes furent construites en même temps que les premières fortifications de la ville au XII° siècle, agrandi de 12 arches gothiques en raison des crues qui modifièrent le cours de la rivière au XIII° siècle faisant de ce pont un ouvrage de 176 m de long. Témoin des invasions anglaises au XV° puis des guerres de religion au XVI°. Emprunté par les troupes du Duc de La Valette venu mater la rébellion des Croquants en 1637, épisode sanglant qui fit presque disparaître le village mais pas le pont ! Ouvrage amputé d’une arche au XIX° lorsque le député Lakanal rend le Dropt navigable, 26 ans seulement en raison de la construction de la voie ferrée. En 1800, le pont est en mauvais état et en 1806, un premier devis est demandé pour une réfection qui ne se fera pas. En 1843, une crue exceptionnelle l’endommage fortement. Les élus de l’époque auraient pu ne plus s’en occuper mais la partie gothique garde un grand intérêt puisque les chutes alimentent le moulin. Moulin à farine dans un premier temps, puis fabrique de cagettes et enfin scierie mue grâce à la force hydraulique. En 1990, les arches de la partie romane s’écroulent. Il était vraiment temps de prendre une décision.

    Un pont, lien entre deux communes et deux pays

    Jean-Luc Gardeau poursuit en faisant part du plaisir éprouvé devant le résultat qu’il souhaite partager avec tous ceux qui ont œuvré à ces travaux, les maires qui ont précédés – avec une pensée pour Gilbert Grannereau hospitalisé – et les conseillers municipaux. Investissement qui a permis de sauver un patrimoine d’exception. Il tenait à souligner la participation indéfectible de la commune d’Agnac alors que ce pont est situé à l’entrée de La Sauvetat. Une coopération jamais remise en cause et des charges partagées à 50 %.

    Il concluait par ces mots : « Ce pont, cordon ombilical entre nos deux communes, n’a jamais été celui de la discorde, ni celui de la rivière Kwaï, peut-être parfois celui des soupirs. Aujourd’hui, il est bien le pont de la conciliation et de l’harmonie de deux communes fières de leur patrimoine, fières de leurs racines. Vive Agnac, vive La Sauvetat ! ».

    Le discours suivant fut celui de Jean-Marie Constantin en tant que vice-président de la CCPL. Pour lui, le pont est une passerelle entre les Pays de Lauzun et de Duras puisqu’il est à égale distance de ces deux pôles communautaires. Un monument qui rapproche les entités. Idée reprise par Pierre Camani et Francis Bianchi qui évoquaient l’intérêt touristique d’un tel monument, une richesse patrimoniale qui met en valeur l’ensemble du pays en soulignant l’importance des aides obtenues des instances nationales, régionales et départementales.

    Un apéritif offert dans l’ancienne scierie du moulin

    Denis Murer et Jean-Luc Gardeau invitaient ensuite l’ensemble de l’assistance à parcourir le pont pour en apprécier la restauration avant de se rendre dans le bâtiment de l’ancienne scierie aimablement prêter pour l’occasion par la famille Barreau. Un vaste espace aux murs de pierres et à la charpente apparente où un apéritif dînatoire attendait les convives. Pour préparer ce buffet, les municipalités d’Agnac et de La Sauvetat avaient fait appel au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises pour les toasts et petits fours, à la Boulangerie Demadrille pour les quiches et pizzas, à l’entreprise Fruit Gourmet pour les plateaux de fruits mœlleux, au multiservice PROXI P’tit Panier du Dropt pour les boissons sans alcools et au Domaine des Allegrets pour les vins des Côtes de Duras avec une étiquette personnalisée pour l’événement.

     

  • Boris Lesimple s’est uni à Sophie dans son village natal

    Boris Lesimple et Sophie Lion se sont dit oui pour la vie en deux étapes, vendredi 18 et samedi 19 octobre dans le village de La Sauvetat du Dropt.

    Boris, fils de Marc Lesimple, fondateur du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, et de Anne, infirmière et conseillère municipale, lui permettant d’officialiser cette union à la maison communale, a rencontré Sophie à Bordeaux, ville où ils se réalisent tous deux professionnellement. Après avoir été à son tour président du Canoë Kayak Club durant plusieurs années, Boris a fondé Bordeaux Canoës, invitation à découvrir la capitale girondine depuis la Garonne, avant d’être promu responsable technique de la Capitainerie de Plaisance du Port de Bordeaux.

    Sophie Lion est coach de vie à Bordeaux et propose des formations pour booster son activité. Son leitmotiv : « aider les entrepreneurs à clarifier leur vision, à devenir plus efficace et à gagner en leadership en développant la puissance du networking ». Elle aide à ne plus avoir peur de passer à l’action.

    L’union célébrée à la mairie le fut vendredi en famille tandis que les amis, très nombreux, étaient conviés samedi dans le cadre majestueux du Manoir du Bout du Pont. Une magnifique cérémonie pour un couple à qui nous adressons nos félicitations et tous nos vœux de bonheur.

  • Tournoi Val de Guyenne à Marmande

    Photos et résumé du mini tournoi des jeunes « – de 13 Val de Guyenne » de Sam Carroll, père de Lincoln, auteur d’un but contre Virazeil.

    L’équipe des – de 13 de Val de Guyenne était reçue à Marmande samedi 19 octobre pour un mini tournoi. 8 équipes étaient formées pour ces rencontres. La Sauvetat 1 jouait 4 matches, chacun d’une durée de 15 minutes. Premier match remporté contre Virazeil 2 – 0. Buts de Lincoln et Paolo. Second match contre Marmande. Belle prestation qui se soldait par un nul 0 – 0. Il faut souligner la performance d’Emma qui effectuait un arrêt brillant en défense pour empêcher Marmande de marquer. Le troisième match contre Agen confirmait le jeu d’une équipe soudée malgré un nul 0 – 0 et des arrêts remarquables de Noah, gardien de but. Le quatrième et dernier match contre Gontaud de Nogaret fut difficile pour l’équipe qui perdait 3 – 0. Malgré plusieurs tentatives de tirs au but, les joueurs, fatigués des matches très physiques précédents contre Marmande et Agen ne parvinrent pas à battre leurs adversaires. Il faut saluer l’énorme effort donné pour tenir en respect ces deux équipes. Nos joueurs peuvent être fiers de ces rencontres.

    « Challenges event held at Marmande on the 19th October.
    There were 8 teams playing in the event. La Sauvetat Team 1 played four matches, each match lasting 15 minutes. The first match was against Virazeil which they won 2 – 0 with the goals kicked by Lincoln and Paolo. The second match was against Marmande and the team played really well to achieve a draw 0 – 0 with Emma performing a brilliant goal line save in defence to stop Marmande scoring. The third match was against Agen and again the team played very well to achieve a draw 0 – 0 with Noah performing some amazing saves as guardian. The fourth match was against Gontaud and it was difficult for the team, with them losing 3 – 0. They had several shots on goal but the tough, physical matches against Marmande and Agen meant that they weren’t able to beat their opponents. It was a tremendous effort for the team to hold Agen and Marmande scoreless and they should be very proud of themselves. »
  • Régine a suivi le club sur son vélo électrique

    Compte-rendu et photos de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club.

    L’USS Cyclo Club, de La Sauvetat du Dropt à Rocamadour

    Deux jours de pur bonheur pour cette virée automnale de nos valeureux cyclistes.

    Première journée purement sportive. Le samedi 28 octobre, départ de LA SAUVETAT dès 7h45, puisque nous savions que le trajet serait long pour atteindre ALVIGNAC. Hervé, Germain, Alain, Alphonse et Paulo, habillés en fluo car le jour se lève à peine, enfourchent prudemment leurs vélos, bien déterminés pour avaler les 160 kms prévus, encadrés par la voiture des anciens, un peu moins souples mais toujours aussi volontaires pour assurer la logistique, avec Régine prête à nous épater, nous allons le constater un peu plus loin.

    10 heures, pause petit déjeuner à Cadouin, thé chocolat ou café, tandis que Max lorgne déjà la liqueur de châtaigne, difficile de résister à l’appel du Périgord ! A peine quelques kms plus loin, Régine se joint à nous avec son vélo, pour ne plus nous lâcher jusqu’à l’arrivée, soit plus de 100 kms consécutifs à son compteur. Chapeau bas madame, car l’assistance électrique aide mais ne fait pas tout, en plus bel exemple à méditer pour les dames qui hésitent encore.
    Midi, déjeuner à côté de Beynac, puis le charme du Périgord par La Roque Gageac et la vallée de la Dordogne jusqu’à Souillac. S’en suivit un peu plus de difficulté de Lacave jusqu’à Rocamadour en passant par la forêt des singes et le Pech de Courbières.

    Grosse surprise en arrivant, routes barrées, une foule immense, le ciel chargé de montgolfières, week-end de leur festivité annuelle ! Les cyclistes ont été autorisés à traverser cette manifestation, quant aux voitures des accompagnants, elles ont du suivre les déviations.

    Nous voici installés, répartis dans les quatre pavillons du club Bélambra, mettant ainsi un terme à cette journée sportive, certes fatigués mais très heureux du bon déroulement sans incident.
    Et maintenant, place aux réjouissances. Dès le soir, souper au casino d’Alvignac, repas sympa pour tous, animé par un duo de chanteurs qui nous a émerveillés par leurs interprétations de chansons françaises.
    Dimanche matin, rapide bain de foule parmi les festivités des Montgolfiades, puis direction Martel pour une excursion ferroviaire d’une autre époque après le déjeuner de midi.

    Nous voilà replongés au début du siècle, sur une ancienne voie ferrée du haut Quercy entre Martel et St Denis, tronçon de voie qui surplombe la vallée de la Dordogne, sur l’ancienne ligne Bordeaux-Sarlat-Aurillac, entretenue par une poignée de passionnés qui restaurent les vestiges de la SNCF, locomotive à vapeur avec ce que cela comporte comme authenticité !!! Vitesse au pas, sifflet à vapeur et en prime, fumée à volonté.
    Après midi récréative, à conseiller aux amoureux du passé, dans une région voisine riche de grottes, châteaux, remontant jusqu’à la préhistoire.

    Ainsi se termine la sortie d’automne de l’USS CYCLOTOURISME de LA SAUVETAT DU DROPT.

  • Tout savoir sur l’Écurie Karine Dercourt

    L’écurie de Karine Dercourt est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galop, gardiennage …

    Étant Cavalière en épreuves amateur Dressage/Cso/Cce, l’écurie vous propose des prestations de qualités dans le respect du couple cavalier/cheval que ce soit pour de la compétition, des loisirs ou de la remise en confiance.

    Une carrière en sable de 27×50 clôturée avec obstacles est à disposition pour les leçons d’équitation.

    Étant monitrice indépendante, Karine se déplace chez vous, sur les départements du Lot-et-Garonne, de la Dordogne ou de la Gironde, pour des leçons, travail du cheval, débourrage, tonte ou pour remplacement.

    Du foin de qualité est distribué pour les chevaux en pension ainsi que du granulé haut de gamme. Eau propre dans les prés.
    L’écurie est suivie par un vétérinaire, un maréchal ferrant et un dentiste. Tous compétents. En cas de problème de santé de l’équidé, le cheval est transporté à la clinique de St Aubin de Branne.

    Coordonnées: dercourtkarine@gmail.com / 0686045163 ou page Facebook Karine Dercourt. Retrouvez d’autres articles et photos sur l’Écurie Karine Dercourt sur votre blog/site.

  • Économie d’énergie avec un éclairage au led

    Photos et explication de Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau.

    Passage au led, plus écolo, plus économique avec une luminosité plus performante

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt a décidé de changer les éclairages public, trop énergivores, par des lampes LED qui consomment beaucoup moins. Le SDEE 47 (Syndicat Départemental d’Électricité et d’Énergies du Lot-et-Garonne) a procédé au changement avec réduction de l’intensité lumineuse à 50 % au cours de la nuit, entre 22 heures et 6 heures du matin.

    Pourquoi cette option? Pour des raisons économiques bien sûr avec des factures qui devraient être revues à la baisse de façon significative, mais aussi environnementales puisque réduire la luminosité au cours de la nuit permet de réduire la consommation d’énergie et de préserver la biodiversité et la vie nocturne de la faune.

  • ASSA, le week-end en un coup d’œil


    Article du journal Sud-Ouest paru le 15 octobre 2019 et diffusé sur la page Facebook de l’ASSA Pays du Dropt.

    Il met à l’honneur le club et un des joueurs de l’équipe : Benjamin Combaud.

     

  • Vacances de la Toussaint au Château de Duras

    Visite du Château en autonomie

    Le Château est ouvert à la visite tous les jours : une trentaine de salles restaurées à visiter, parcours fléché, audioguide français et anglais, salle aux Fantômes, maquettes animées, jeux d’autrefois, montée à la Tour….
    C’est aussi l’occasion de découvrir les appartements du Duc et de la Duchesse remeublés en partenariat avec le Mobilier national en 2018 et 2019. Suivez les traces du Duc et de la Duchesse de Duras…

    Horaires d’ouverture : Octobre 10h-13h et 14h-18h / Novembre 14h-18h


    Visite guidée pour enfants : Les P’tits Historiens

    Le Mercredi 23 octobre à 11h partez en famille à la découverte du Château avec une visite guidée adaptée aux enfants de 4 à 12 ans : système de défense, vie quotidienne à l’intérieur du Château… Le Moyen-Age n’aura plus de secret pour eux ! Réservation conseillée

    Tarifs : Adulte 8€ / 6-12 ans 5 € / 3-5 ans 2,50€ / moins de 3 ans gratuit.

    Chasse aux détails en autonomie

    Partez à la chasse aux détails dans le Château en famille ! Moulure, serrure, décor, motif… Arriverez-vous à tous les retrouver dans les méandres du Château ?

    Chasse au trésor pour adultes

    Parce qu’il n’y en a pas que pour les enfants une chasse au trésor pour adultes, exclusivement sur smartphone, est relancée pendant les vacances. Pour ceux qui n’ont pas encore tenté leur chance il va falloir se creuser les méninges pendant la visite pour décrocher l’un des deniers authentiques mis en jeu.

    Halloween Jeudi 31 octobre Avec la participation du Théâtre de l’Atelier de Marmande

    Tremblez !! Halloween revient au Château de Duras. Rendez-vous le soir du jeudi 31 octobre pour une visite très spéciale…

    Actualité de l’événement à suivre sur la page Facebook du Château de Duras et sur chateau-de-duras.com. Réservation conseillée, dans la limite des places disponibles.

    Attention : interdit au moins de 10 ans.

    18h30 à 20h pour les 10-12 ans (un adulte accompagnant payant autorisé)
    20h à 21h pour les 13-15 ans
    21h à 22h pour les 16-18 ans
    22h à 23h pour les adultes les plus courageux…..
    Tarif unique Halloween 4€