• Dropt’Art avec deux artistes confirmés sauvetatois

    Pour la quatrième année, les artistes du Pays du Dropt vous invitent à découvrir leur atelier et pour certains leur invité en ouvrant leurs portes au cœur de 15 villages et bastides, 17 ateliers d’artistes et 12 espaces d’expositions à l’occasion de DROPT’ART du 16 au 25 septembre.
    Les 73 artistes : Peintres, sculpteurs, photographes, tisserande, dessinateurs, plasticiens vous proposent de découvrir leurs lieux de création et leurs différentes démarches artistiques.
    Parmi eux, deux artistes sauvetatois, Audrey BASTARD et Manu HENRION qui se présentent ici.

    Audrey BASTARD

    … « Non loin du canal, la lumière du matin rehausse un temps le jaune de la bannière portée par l’unique servante puis divulgue le bleu du carreau de faïence qui repose sur l’établi. Le sage artisan, lui, polit méticuleusement des lentilles pour lunettes et microscopes sous le regard du dieu qui ne juge ni ne condamne. »
    Daniel KAY, SPINOZA extrait de Tombeau de Jorge Luis Borges suivi de Autres stèles.

    Audrey renouvelle l’expérience de DROPT’ART cette année et pour l’occasion convie la plasticienne Laure NEUMANN. Ces deux artistes confirmées vous proposent de venir apprécier le fruit artistique de leur rencontre qui a conduit à l’élaboration de 2 pièces réalisées en “quatre mains”. Les œuvres, au sens large du terme, sont ainsi collectives et collaboratives, chaque artiste apportant en résonance, savoir-faire, interrogation, accompagnement et éclairage sur le travail de l’autre, et réciproquement.
    Une de ces pièces, immersive, sera présentée à l’atelier. La seconde sera exposée lors du Vernissage du Florilège du 16 septembre à Moustier, dans l’église et la salle des fêtes. Au cours de ce vernissage, Audrey et Laure proposeront alors une performance artistique.

    Pour joindre l’artiste Audrey Bastard : labomarto@audreybastard.fr ou 06 10 68 11 32 – Instagram – Sur le parcours de DROPT’ART, Audrey porte le n°4. Adresse : 1245 Rte de la Tuilerie – 47800 La Sauvetat du Dropt


    Manu HENRION

    Peintre pastelliste abstrait, Manu Henrion ouvrira son atelier et travaillera le pastel en direct. Non pas à la demande mais suivant son inspiration du moment…

    Naissance en 1951. Études en arts graphiques I.A.T.A. Namur , Belgique. Cours de dessin, croquis et peinture à l’Académie Constantin Meunier à Etterbeek (Bruxelles) en 1980 et 1981. Diplômé de l’ Académie des Beaux Arts à Namur : Cours de peinture de et avec Jean-Pierre Gonthier de 1987 à 1988 et de 1998 à 2004. Stages avec Sébastien Delire en 2003 et 2004.​

    “H.uman réinvente la fête, le dérèglement des sens, il peint sur nos murs un fulgurant poème de passion et de fureur de vivre. »

    Ce qu’en dit Louis Richardeau, critique d’art, en mars 2021

    « Une immersion dans la pure nature.

    Loin de l’agitation des médias et de la critique, Manu Henrion peint par passion, par conviction, pour lui et pour celles et ceux qui lui accordent la reconnaissance d’une attention. 

    Lui-même est un contemplatif, savourant le paysage terrestre, céleste, total pourrait-on dire. Rien d’anecdotique dans son approche picturale, une savante décantation, une ultime page comme au premier ou au dernier jour de la création du monde …

    … Ses tableaux sollicitent nos sens comme notre méditation. Face à ses brassages d’espace et de territoire, d’éléments fluides et solides, devant ces architectures fragiles venues du fond des âges, devant ces opéras géants qui soufflent le clair et l’obscur, le doux et le sévère, le fluide et le compact, nous ne pouvons que faire silence et communier avec l’artiste aux murmures de la vie. »

    Pour joindre l’artiste Manu Henrion : manu.henrion@gmail.com – 05 53 83 38 80 ou 06 37 77 99 49 – H-uman.be ou Instagram – Sur le parcours de DROPT’ART, Manu porte le n°5. Adresse : 1162 Rte de la Tuilerie – 47800 La Sauvetat du Dropt

  • Prestations de l’Écurie Karine Dercourt

    Écurie KARINE DERCOURT, écurie de propriétaires. Concours et loisirs

    L’écurie Karine DERCOURT se situe en Lot et Garonne , à la SAUVETAT DU DROPT (47).
    Différents types de prestations y sont proposés :

    • Enseignement, du débutant au confirmé, 2 chevaux à disposition pour les leçons ;
    • Encadrement extérieur ( balade ,….) ;
    • Coaching concours (niveaux club et amateur : Cso, cce, dressage.) ;
    • Débourrage ;
    • Pension PRÉS avec futur abris( en projet ) sur 9 hectares ;
    • Travail monté ;
    • Soins ;
    • Tonte ;
    • Gardiennage lors d’une absence.

    Une carrière en sable de 50 x 27 fermée et hersée régulièrement avec parc d’obstacles et une carrière sur herbe pour enchaîner des parcours de cso + quelques obstacles de cross.

    Karine habite sur place et effectue une surveillance constante.
    Les chevaux bénéficient d’une alimentation à base de floconnés, 2 à 3 fois par jour selon les besoins avec du foin 2 à 3 fois par jour selon les périodes de l’année. Quantité d’herbe adapté sous abri si mauvais temps mais également des points d’ombres lors de fortes chaleurs. Les chevaux sont suivis régulièrement par un vétérinaire, un dentiste, un ostéopathe et un maréchal ferrant. En cas d’urgence importante, les chevaux sont suivis par la clinique équine de Conques (33).
    Les chevaux sont nourris 7/7jours. L’enseignement est adapté en fonction de chacun : loisir, compétitions, balade …

    Karine est une enseignante diplômée qui fait preuve de patience, de calme et qui recherche la progression du couple cavalier/cheval en se faisant plaisir autant en loisirs qu’en compétitions.
    Elle est monitrice indépendante et donne des leçons aussi bien dans sa structure à La Sauvetat du Dropt que sur le lieu de vie de votre cheval.

    Pour contacter Karine Dercourt : 06 86 04 51 63 ou dercourtkarine@gmail.com

  • Les Gavaches se présentent au cours de La Sauvetat sans Frontière !

    Samedi 17 septembre, l’Association des Amis de la Sauveté conviait les nouveaux résidents sauvetatois à se présenter à travers leur pays ou leur région de France d’où ils sont originaires. C’est avec ces mots que Jacques Foglia, président de l’association, prenait la parole avant de céder la place à Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau qui souhaitait la bienvenue aux nouveaux résidents en leur donnant le nom de Gavache.

    Il était bien sûr indispensable de donner la définition de cette appellation si souvent utilisée dans le village de La Sauvetat du Dropt. Il faut remonter au Moyen-Âge entre le XII° et le XV° siècle pour retrouver ce terme employé pour désigner les étrangers venus de la Saintonge, du Poitou et de la Vendée alors qu’ils étaient appelés par les Seigneurs pour repeupler les régions ruinées par les guerres, les épidémies ou les famines. Comme l’expliquait Jean-Luc Gardeau, si ce terme était péjoratif à cette époque, il est repris aujourd’hui pour les gens venus d’ailleurs de notre village avec respect et de façon tout à fait conviviale. C’est ainsi qu’il leur souhaitait la bienvenue !

    Et la soirée commençait par les exposés Gavaches avec Diane venue de Kettering en Angleterre. Ville du Northamptonshire d’environ 66 000 habitants, qui a vu l’installation des Romains en raison de la présence de minerai de fer dans son sous-sol. Puis l’industrie s’est développée. La ferronnerie, la laine puis l’implantation d’usines dans lesquelles se fabriquaient des bottes et des chaussures. Commerces prospères pendant les guerres puisqu’on y fabriquait les bottes des soldats mais qui déclinaient jusqu’à fermer durant les années 70 en raison d’une importation de bottes et chaussures moins chères de l’étranger. Diane associait alors l’histoire des usines de chaussures de Kettering avec celle des usines de chaussures de Miramont de Guyenne qui connut le même au cours de la même période.

    Ensuite, Houria prenait la parole. Née à Paris dans le 13°, comme son nom ne l’indique pas, Houria, de père algérien et de mère belge, maman de 4 beaux garçons a décidé de se rapprocher de ses petits enfants bordelais. Jeune retraitée de l’enseignement, Houria qui aimait transmettre a finalement fui un métier qui ne ressemblait plus à celui qu’elle aimait tant. Installée à La Sauvetat depuis 2 ans, elle se consacre à sa passion pour la création et ouvrira les portes de son atelier d’art le dimanche 2 octobre. Peinture, modelage et céramique seront exposés. Il vous sera possible de vous exercer à une technique ou d’assister à une démonstration artistique.

    En suivant, départ pour les Pays-Bas avec Rinus, vêtu d’une chemise orange, couleur identitaire de son pays. Installé depuis quelques années sur une petite exploitation agricole sur laquelle il élève des moutons et produit du miel, Rinus raconte sa vie aux pays des digues et des tulipes, fait le tour des nombreux métiers qu’il a exercé pour en revenir toujours à sa passion qui est la musique. Il invitait d’ailleurs les spectateurs à reprendre les karaokés qu’il organise aux bar-tabac-restaurant des Fées Gourmandises dès le vendredi 30 septembre.

    Le voyage se poursuivait très loin puisque Lynda la britannique nous emmenait en Inde et plus précisément à Jaipur où elle exerçait pendant de nombreuses années le métier d’ergothérapeute. Métier difficile puisqu’elle côtoyait de nombreux meurtris de la vie, des handicapés souvent privés de plusieurs membres pour lesquels étaient fabriqués des tricycles adaptés.
    Venue il y a 16 ans en France pour visiter son frère qui vivait à Eymet, elle réalisait qu’il lui serait possible de vivre dans le secteur tout en poursuivant son rêve de travail en Inde. Après avoir restauré et vécu dans une maison à Lavergne, elle décidait de chercher un antre plus petit et cosy. C’est par hasard en emmenant son jeune teckel faire la connaissance d’une jeune chienne de même race chez ses boulangers vivant à La Sauvetat qu’elle entrait dans la maison où elle réside depuis maintenant 7 ans !

    Après les Pays-Bas, passage par la Belgique avec Léandre et Éléanore respectivement âgés de 13 et 11 ans. Un bel exposé où l’on apprenait la vie trépidante et festive de la ville de Liège où ils sont nés ainsi que leur frère et sœur avant de s’échapper vers la campagne française pour avoir une vie plus calme et équilibrée. Il y a 7 ans, c’est après avoir visité une trentaine de maisons en quelques jours que leurs parents Stéphanie et Hugues décidaient de poser leurs bagages à La Sauvetat. Depuis, ils ont créé la boutique de jeux Accordons-Nous et sillonnent marchés et fêtes locales pour des rencontres ludiques qui réunissent adultes et enfants.

    La soirée se poursuivait en accueillant Katia la Russe. Née à Moscou, fille et petite-fille de diplomate ayant décroché un diplôme d’architecte à Moscou puis ayant fait des études linguistiques à Genève où elle avait suivi ses parents, Katia, passionnée d’histoire d’art et d’architecture présentait les monuments de sa ville natale et les lieux qu’elle fréquentait en expliquant que malgré le rideau de fer, elle avait accès à un cinéma qui diffusait les films du monde entier où elle découvrait petite les Walt Disney puis plus tard, les œuvres de Fellini ou les westerns ! C’est à Genève qu’elle rencontrait son mari français et qu’après de nombreuses années de voyage à bord d’un voilier, le couple posait ses valises à La Sauvetat grâce à la découverte de la région par un ami lot-et-garonnais.

    Puis, une « vieille » Gavache se levait à la grande surprise de son époux pour raconter à l’assemblée le pourquoi de sa vie sauvetatoise. Régine, jeune fille de La Roquille en Gironde, racontait le jour de ses fiançailles avec Jean-Pierre, Jojo pour les intimes, et la question souvent posée des deux familles : « A quand le mariage ? » à laquelle était inlassablement répondu « Nous ne savons pas !« .
    Mais 15 jours après, Jojo le boucher revenait voir sa belle alors secrétaire chez un notaire pour lui dire : « Il faut que l’on se marie ! J’ai acheté une boucherie à La Sauvetat !« .
    C’est ainsi que Régine dévoilait aux spectateurs des photos de mariage et de leur jeunesse. Elle en profitait pour justifier une démarche parfois hésitante dans les rues du village, non pas due à un état d’ivresse mais à la maladie de Parkinson.

    La soirée se terminait par un retour au Royaume-Uni avec le couple formé de Jo-Ann et Doug. Né en Écosse où il résidait jusqu’à l’âge de 17 ans avant de s’engager dans la Marine Royale, Doug rencontrait Jo-Ann en Angleterre. Ils ont déménagé plusieurs fois de la Cornouaille plus au centre du pays et montrait de belles photos de campagne vallonée et verdoyante ainsi qu’une ruine de château magnifique. C’est avec le désir de vivre en France au sein d’une communauté sans être isolés à la campagne qu’ils posaient leurs valises dans le village de La Sauvetat, dans la belle maison renaissance de l’Avenue de Grammont où ils accueillent des touristes dans leurs magnifiques chambres d’hôtes de la Maison de la Tour.

    Après avoir écouté ces morceaux de vies, les spectateurs se dirigeaient vers une table garnie de douceurs faîtes par les Gavaches suivant les traditions du pays qu’ils représentaient. Une belle découverte de saveurs très appréciée tandis que d’autres allaient observer les objets installés sur les tables où le fin service à thé en porcelaine britannique côtoyait le samovar russe, où les tabliers de boucher se dressaient derrière les sabots de Hollande et où trônait bien sûr la photo de la Reine Elizabeth d’Angleterre …

    Jacques Foglia reprenait la parole pour remercier les participants, parler du plaisir de cette rencontre et annoncer que d’autres dates seraient programmées pour apprendre à connaître les Gavaches, ces gens venus d’ailleurs résider dans notre village.

  • DROPT’ART 2022, des ateliers d’artistes ouverts au public

    Des artistes dans votre village

    Dix jours de balades en Pays du Dropt, sur nos routes de campagne, au rythme des ateliers d’artistes.
    Au cœur de 15 villages et bastides, 17 ateliers d’artistes et 12 espaces d’exposition vous ouvrent leurs portes.

    Vous y rencontrerez les 73 artistes et découvrirez leurs œuvres, leurs techniques, leur univers…

    Pour la quatrième année, les artistes du pays du Dropt vous invitent à découvrir leurs ateliers et leurs invités en ouvrant leurs portes.
    Peintres, sculpteurs, photographes, tisserande, dessinateurs, plasticiens, graveurs, mosaïste, designer, calligraphe, assembleur, bricoleuse, artiste visuel et textile vous proposent de
    découvrir leurs lieux de création et leurs différentes démarches artistiques.

    Des vernissages, des rencontres, des performances et des concerts sont programmés sur les différents sites tout au long de la manifestation.

    Ouverture du Dropt’Art

    Vernissage du florilège – Vendredi 16 septembre 2022 à 18h30 – Salle des fêtes et église – Bourg – 47120 Moustier

    Ouverture des Ateliers

    Du samedi 17 au dimanche 25 septembre – Tous les jours de 10 heures à 19 heures – Entrée libre et gratuite

    Deux artistes sauvetatois

    A découvrir plus avant dans un article précédent, Audrey BASTARD et son invitée Laure NEUMANN et Manu HENRION, dont les ateliers respectifs sont situés Route de la Tuilerie à La Sauvetat du Dropt.

  • ASSA Football : résumé du week-end passé

    Résumé du week-end du 10 et 11 septembre pour les équipes de l’ASSA Pays du Dropt

    – Défaite de l’équipe fanion 3-0 contre Villenave en coupe de France. L’équipe va pouvoir se consacrer au championnat à partir de ce week-end avec la réception de Coteaux Libournais.
    – Journée de rentrée pour les U17 avec au programme futsal, futnet et foot à 11. Merci au district pour l’organisation de cet après-midi.
    – Victoire des U15 en amical contre PMG sur le score de 7-3.
    – Les U13 étaient eux à Miramont pour un plateau de rentrée avec des bonnes choses à retenir pour ces premiers matchs de la saison.

    Photos des équipes et matchs programmés des 16 et 17 septembre
  • Info CCPL : Permanence des Impôts, conciliateur de justice et gestion des biens immobiliers … pensez à la Maison France Services


    1. CALCUL DE LA TAXE FONCIÈRE

    La Maison France services de Miramont de Guyenne accueillera une permanence des finances publiques et un agent du centre des impôts sera présent afin de répondre à vos QUESTIONS CONCERNANT LA TAXE FONCIÈRE et les autres questions relatives aux impôts les :

    • jeudi 29 septembre
    • jeudi 13 octobre [uniquement pour les questions relatives à la taxe foncière]

    De 9h à 12h et de 14h à 17h30

    2. PRÉSENCE D’UN CONCILIATEUR DE JUSTICE

    La permanence du conciliateur judiciaire se tient :

    à la MAISON FRANCE SERVICES, 28 bd Jules-Ferry à MIRAMONT

    A partir d’octobre, le deuxième jeudi de chaque mois de 14h à 19h.

    Le téléphone pour les demandes et les prises de rendez-vous est le 07 88 99 95 55.
    Un service totalement gratuit assuré par Monsieur Alain PAGES, Conciliateur de Justice.

    3. GESTIONS DE VOS BIENS IMMOBILIERS

    Vous êtes propriétaire particulier ou professionnel ? Accédez à tous vos biens immobiliers et à vos démarches fiscales en toute simplicité grâce à votre nouveau service en ligne « Gérer mes biens immobiliers » depuis votre espace sécurisé impots.gouv.fr .

    Besoin d’un renseignement ou d’être accompagné dans vos démarches ? Pensez à la Maison France Services.

    4. POUR PRENDRE RDV

    Contactez les agents France services de Miramont de Guyenne au 07 88 99 95 55 ou allez sur le site https://www.impots.gouv.fr/contacts

  • Les Journées Européennes du Patrimoine en Pays de : Lauzun, Duras et Eymet

    Les Journées européennes du patrimoine 2022 célébreront le Patrimoine durable. Dans le cadre du changement de l’environnement, le thème commun de la diversité du patrimoine culturel européen et des objectifs de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 portera sur les personnes et les lieux, la continuité et les enseignements tirés des traditions, les mesures que les organisateurs et les visiteurs peuvent prendre pour être plus respectueux de l’environnement, ainsi que sur la manière dont le patrimoine bâti et naturel contribue à un avenir plus durable.

    Différents noms suivant le pays d’Europe

    Les Journées européennes du patrimoine / European Heritage Days sont célébrées dans 50 pays européens, et peuvent parfois porter un nom différent. Dans différents pays, nous sommes également reconnus comme : “Tag des Denkmals” (Autriche), “Journées du Patrimoine”, “Open Monumententdag” (Belgique et Pays-Bas), “Muinsuskaitsepäevade” (Estonie), “Tag des offenen Denkmals” (Allemagne), “Kulturális Örökség Napjai” (Hongrie), “National Heritage Week” (Irlande), “Kulturminnedagene” (Norvège), “Kulturarvsdagen” (Suède), “Heritage Open Days”, “Open House London”, “Doors Open Days” and “Drysau Agored” (Royaume-Uni).

    Le programme dans nos pays
  • Rappel utile CCPL : Trier plus et jeter moins

    Tati Sauvette fait un petit rappel utile de la part de votre Communauté de Communes du Pays de Lauzun au sujet du nouveau système de tri mis en place depuis le 1er juillet 2022.

    Toutes les infos sur ce tri sont à retrouver sur la page dédiée du site du village intitulée ORDURES MÉNAGÈRES ET TRI SÉLECTIF qui reprend les infos du site de la CCPL à la rubrique TRIER PLUS ET JETER MOINS.

    KITS COMPOST DISPONIBLES A LA CCPL

    Rappelons que des « kits compost » sont ainsi disponibles auprès de la Communauté de communes pendant les permanences tous les mercredis de 14h à 16h à l’ancienne déchèterie (impasse Elie Teyssier à Miramont de Guyenne).
    Trois modèles sont disponibles :
    – Composteur 400 L plastique : 25 €
    – Composteur 400 L bois : 35 €
    – Composteur 600L bois : 45 €

    L’achat du composteur est réglable uniquement par chèque, à l’ordre du trésor Public.

    Pour les habitants du village, pensez au COMPOSTEUR DE QUARTIER mis en place par l’équipe de Tati Sauvette (voir affiche ci-dessous). Il se trouve sur le parking à l’arrière de l’église et peut accueillir quelques utilisateurs supplémentaires.

    Pour toutes questions relatives au tri des déchets, contactez :

    Jérémy Brière – Chargé biodéchets
    Service environnement
    5, rue Pissebaque 47410 LAUZUN
    06 33 72 84 18 / anim.biodechets@ccpl47.fr

    Ci-dessous le GUIDE DES NOUVELLES CONSIGNES DE TRI 2022 et les CALENDRIERS DE COLLECTE DU 2° TRIMESTRE 2022 version FR et version GB.

  • Voix cristallines des Dames de Chœur dans l’Église St Germain

    Samedi 10 septembre, Jacques Foglia et son équipe des Amis de la Sauveté avec le soutien financier de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun représentée par Germain Sauron, 1er adjoint, accueillaient l’ensemble vocal féminin Les Dames de Chœur.
    Venu de Camblanes et Meynac en Gironde, cet ensemble vocal a enchanté le public présent par un répertoire varié allant de chants hébraïques à des chants classiques avec Poulenc, Rossini ou Gounod, des chants traditionnels d’Europe faisant voyager en Norvège, Pays de Galles, Irlande, Italie ou encore Bulgarie.

    Accompagnées au piano par Rose Réglat, les voix fraîches et cristallines de ces douze choristes dont parmi elles la chef de chœur Marie-Cécile Robin-Héraud s’élevaient en volutes légères sous les hautes voûtes de l’Église St Germain. Étonnante complicité du groupe, pas vraiment dirigé mais qui ne quitte pas du regard la chef, pommettes hautes et yeux rieurs. Un visage expressif et un corps qui dégage une énergie débordante que l’on sent au service de la musique !
    Marie-Cécile, qui suit une carrière de chanteuse lyrique en tant que soprano, offrait au public un solo accompagné au piano.

    Le concert se terminait par un bis enjoué avec Zingarelles de Verdi, laissant une note de gaieté dans l’espace sacré de l’Église et une ritournelle persistante dans l’esprit des amoureux du chant choral.

  • Vos enfants aiment le foot, inscrivez-les à l’ASSA Pays du Dropt

    Information de l’ASSA Pays du Dropt qui débute la saison en accueillant les jeunes footeux du secteur. Parlez-en autour de vous si vous connaissez des enfants désireux de les rejoindre.
    Ci-dessous les photos des premiers entraînements sur les terrains de La Sauvetat du Dropt.

  • En l’Église St Germain, beau concert annoncé

    Samedi 10 Septembre à 20h, l’Association des Amis de la Sauveté en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays de Lauzun accueillent un ensemble vocal féminin venu de Gironde, Les Dames de Chœur.

    Les Dames de Chœur se présentent

    Les Dames de Chœur vivent leur passion du chant avec enthousiasme et ferveur.

    L’amour de la musique et du chant polyphonique est un lien fort qui les unit. Placées sous la direction de Marie-Cécile Robin-Héraud, artiste lyrique de talent, reconnue pour son exigence vocale, les Dames de Chœur n’ont pour seul objectif que de charmer et séduire un vaste public.

    Le répertoire couvre une large période de la musique classique : Rossini, Verdi, Faure, Saint-Saëns, Berlioz, Delibes, Brahms… Ces Dames ont aussi à cœur de vous faire découvrir les chants traditionnels d’Europe, les chants hébraïques ainsi que des formes de polyphonies vocales les plus inattendues…

    Les concerts sont accompagnés par Rose Réglat, pianiste virtuose et professeur au Conservatoire de Bordeaux et animés par Michel Autier, narrateur comédien.

    A propos de la chef de chœur Marie-Cécile ROBIN-HÉRAUD

    Marie-Cécile Robin-Héraud, qui a des accointances dans le village de La Sauvetat du Dropt, suit une carrière de chanteuse lyrique en tant que soprano, mais c’est une touche à tout, un caméléon de la voix : on la retrouve au sein de plusieurs formations dans des styles musicaux très divers (chansons, jazz, gospel, trad…), notamment dans le fameux Barber Shop Quartet.

    Mais c’est en tant que chef de chœur que Marie-Cécile se dévoile. Par son énergie et sa capacité à rassembler, elle a su amener cet ensemble vocal féminin au plus haut niveau.

    A découvrir dans l’imposante Église St Germain ce samedi 10 septembre à 20h.

  • Le Restaurant des Fées Gourmandises propose une salle de billard

    Avec la rentrée, les bonnes résolutions et les nouveautés alléchantes font le buzz sur la page Facebook de Maureen et Nicolas qui vous accueillent au Bar-Tabac-Presse-Restaurant Les Fées Gourmandises à La Sauvetat du Dropt.

    Depuis peu, un billard vous attend dans la grande salle à l’arrière du restaurant. Et des repas à thème seront proposés deux fois par mois dont une première soirée moule-frite ce samedi 17 septembre qui affiche déjà complet ! Il faudra veiller sur les annonces si vous souhaitez y prendre part pour les prochaines dates …