• En accord avec l’événementiel sportif


    Tandis qu’il vaquait à l’organisation de la fête votive, un bénévole stoppa net Jean-Marc, tondant la pelouse du stade, pour lui demander le prêt de barrières de sécurité.

    Notre bénévole fut amusé de voir que ce même Jean-Marc, employé municipal de La Sauvetat du Dropt et ancien joueur de foot du club de l’ASSA, avait revêtu pour l’occasion le maillot de l’équipe des Girondins de Bordeaux.

    De là à penser qu’il annonçait à sa façon les prochaines Rencontres Nationales Jeunes entre les Girondins de Bordeaux et le Toulouse Football Club, il n’y a qu’un pas 😉

  • Championnats de France Canoë Sprint à Metz

    Commentaires complets et techniques de Cindy Coat du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt qui participait à ces Championnats en catégorie senior et coachait les jeunes Jack et Léam en junior. Nous aurons prochainement les résultats des Championnats du Monde auxquels participent Cindy qui ramène 4 médailles supplémentaires.
    Photos de Patrick Parage. 

    La semaine des championnats de France sprint 2017 est terminée.

    Malgré de nombreuses péripéties (remorque cassée, escorte par les gendarmes, matelas crevé, un peu de casse matériel, et pour clôturer le tout une panne avec le camion au retour nécessitant l’assistance et la nuit à l’hôtel) les 3 athlètes sauvetatois sont satisfaits de leur semaine. Nous avions Cindy en C1 et C2 senior et Jack et Léam en kayak homme junior.

    Les qualifications

    A l’issue du premier jour de qualification, Cindy doit passer par la deuxième manche en C1 pour accéder à la finale, où elle concrétise une descente propre. Les juniors doivent également passer par la deuxième manche de qualification. Après une bonne première manche, Jack doit cependant reproduire une manche similaire pour se placer dans les 10 premiers. Chose faite puisqu’il prend une très bonne 5ème place lui donnant accès à la finale. Quant à Léam, sa première manche a dû être oubliée après une sortie de route. Après un retour technique avec Cindy, qui s’occupait des juniors pendant la semaine, il effectue une manche très propre au niveau trajectoire, mais un petit manque de pep’s ne lui permet pas d’accéder à la finale. Il sera donc classé à la 31ème place, résultat très honorable pour des premiers championnats de France en individuel.

    A l’issue du deuxième jour de qualification, seulement Cindy prenait le départ en C2 avec Manon Durand. Première manche très propre avec 3 secondes d’avance sur le deuxième bateau qui les qualifient directement en finale.

    Les finales

    Jack fut le premier à prendre le départ de cette finale. Un haut de parcours posé, mais peut être un peu trop puisqu’il franchit le chronomètre intermédiaire (mi parcours) à la 14ème place. Plus d’efforts fournis sur la partie plate du parcours qui lui permet de terminer avec une très jolie 7ème place. A noter que Jack (ainsi que Léam) sont tous deux juniors première année et concourraient contre des garçons de leur âge mais aussi avec un an de plus.

    Pour Cindy, ce fut une descente propre sur le haut du parcours, mais peu efficiente en terme de temps. Elle ajoute à cela une grosse erreur de trajectoire en milieu de parcours qui la relègue à la 4ème place de la finale, à seulement 1 centième de la troisième place prise par Manon Durand, sa coéquipière de C2.

    Et c’est seulement une petite heure après le C1 que les filles se retrouvent au départ pour la finale de C2. Finale maîtrisée, avec un très bon investissement. Elles s’octroient la première place avec plus de 2 secondes d’avance. La progression continue pour les filles qui préparent les Championnats du Monde à Pau pour leur première saison en biplace.

    Course par équipe

    Malheureusement cette année, le CKC VDD n’a pas pu aligner de course par équipe, dite patrouille, par manque de compétiteur. En effet, la route fut longue pour aller à Metz, et peu d’athlètes ont voulu faire le déplacement. Mais pas question que cela ce reproduise l’an prochain. L’esprit club reprendra le dessus.

  • Info Mairie: les numéros d’urgence à connaître

    Toujours utiles, voici le tableau des numéros qu’il faut connaître en cas d’urgence.

  • Sur le podium des Meilleurs Apprentis de France

    Le Pays de Lauzun a formé deux des Meilleurs Apprentis de France

    Cette information relatée sur la magazine l’Artisan Aquitain, bien que datée du 2 juin, permet de remettre sur le devant de la scène les formations permettant d’exercer des métiers manuels.

    Voici les bons résultats annoncés par le CFA de La Palme à Agen lors de la participation au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ».

    « Les épreuves départementales et régionales du 32 e concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » viennent de s’achever et le CFA de la Chambre de Métiers affiche d’ores et déjà de très bons résultats. 25 jeunes ont concouru, remportant au niveau départemental 14 médailles dont 5 or, 4 argent et 5 bronze et au niveau régional 2 médailles d’or et 4 médailles d’argent. Toutes nos félicitations ! »

    Mentionnons ici 2 médaillés de Bronze parmi ces 14 Meilleurs Apprentis de France du CFA de La Palme. Ils ont effectué leur apprentissage sur le territoire du Pays de Lauzun. Ils se nomment Quentin Favereau, apprenti au Garage Dubourg à Lauzun, et Lucien Minetto, apprenti serveur au Restaurant Le Bistrot du Commerce (Le Luto) à Miramont de Guyenne. Liste des 14 médaillés à consulter ICI.

    L’apprentissage, un choix d’avenir

    L’apprentissage s’impose aujourd’hui comme l’une des voies les plus efficaces en matière d’insertion professionnelle : 7 jeunes sur 10 trouvent un emploi dans les 6 mois à l’issue de leur formation. Plus de 80 % des chefs d’entreprise qui l’ont testé pourraient vous recommander l’apprentissage. Néanmoins, il souffre encore d’une mauvaise image. Certains jeunes et leurs familles le perçoivent toujours comme une orientation par défaut, alors même que c’est un choix d’avenir pour les nombreux jeunes engagés dans cette voie.

    Tout savoir sur les études courtes par le biais de l’Apprentissage

    Vous avez entre 15 et 26 ans, vous aimeriez devenir artisan dans les métiers de l’hôtellerie, du commerce, de l’artisanat, du bâtiment ou encore aux services et industries. Reste à trouver l’employeur avec qui signer votre contrat d’apprenti.

    A travers l’apprentissage, l’Artisanat vous ouvre l’accès à un panel unique de métiers très divers, grâce à une offre de formation basée sur l’alternance entre formation théorique et pratique en entreprise. C’est aussi l’assurance de s’intégrer peu à peu dans le milieu social et professionnel.

    Pour en savoir plus, consultez la page de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Aquitaine.

    Entreprise, recrutez

    Vous pouvez permettre à un jeune de découvrir sa vocation en lui faisant partager votre expérience d’artisan. Toute entreprise qui recrute un salarié en contrat d’apprentissage peut bénéficier de différentes aides à l’embauche, qui sont par ailleurs cumulables.

    Si vous n’avez jamais formé d’apprenti, vous pouvez recevoir la visite d’une personne compétente qui peut vous informer sur les aides et les primes ainsi que sur le coût de l’apprenti pour l’entreprise. Elle vous conseillera sur le recrutement et vous accompagnera dans votre démarche si vous le souhaitez. Contactez Christelle Burger au 05 53 77 47 77 ou christelle.burger@artisanat-aquitaine.fr

  • Retour sur les Trésors de Guyenne en Pays de Lauzun

    Résumé et photos de la journée du 13 juillet de Sandrine Andreu, technicienne tourisme de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun

    Trésors de Guyenne en Pays de Lauzun était programmée le jeudi 13 juillet. Cette journée, organisée par Sylvie Vergné, présidente de la Commission Économie de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun en partenariat avec Garonne Expansion, avait pour objectif la valorisation économique du territoire par la découverte de ses entreprises, son patrimoine et ses savoir-faire. Elle s’adressait aux visiteurs, aux touristes tout comme aux habitants du Pays et alentours.

    Nous avons constaté une bonne participation tout au long de la journée. Parmi les visiteurs, des touristes mais aussi de nombreux locaux qui ont été surpris de découvrir des entreprises qu’ils ne connaissaient pas ou très peu.

    Les entreprises et leur savoir-faire
    • Entreprise Carrier de Lauzun. Située à Lauzun, cette entreprise crée des chaises et des tables depuis 3 générations. Christelle et Vincent Carrier emploient 48 personnes et ont de nombreux projets pour 2018. Des postes sont d’ailleurs à pourvoir: soudeur, emballage … Pour en savoir plus: tél. 05 53 94 10 31 et Mobilier Carrier
    • Entreprise Bûche-Eco 47. Situé à La Sauvetat du Dropt, Bruno Framarin fabrique des bûches. Des bûches de bois compressées ou densifiées ayant un pouvoir calorifique très élevé permettant d’obtenir un excellent rendement dans tous types de foyers. 3 salariés travaillent dans la fabrique qui existe depuis 2012 et que Bruno projette de développer en 2018. Pour en savoir plus: tél. 05 53 83 05 61 et Bûche-Eco
    • Fruits Gourmets. Située à Allemans du Dropt, cette entreprise est dirigée par Jean-Yves Cadalen. FRUIT GOURMET est spécialiste dans la production de fruits séchés et réhydratés, ce qui leur donne un moelleux et une texture exceptionnelle. Depuis 1992, cette entreprise ne cesse de progresser, avec une gamme de plus de 30 produits, dont certains en BIO. Elle fait rayonner son savoir-faire dans de nombreux pays en fournissant restaurants et épiceries fines. Pour en savoir plus: Fruits Gourmets et tel : 05.53.20.22.20
    • Atelier du Bol Doré. Monsieur Guipouy est artisan potier à Lachapelle depuis 40 ans. Depuis 1996, il s’est spécialisé dans la recherche des émaux cristallisés. Cette technique particulière rend chacune de ses œuvres uniques. Pour en voir plus, téléphonez avant d’aller rendre visite à la boutique. Tel. 05 53 83 67 44 ou 06 78 67 42 43 et sur Atelier du Bol Doré
    • EARL du Roumaguey. Jean Marboutin est exploitant agricole sur la commune de Lavergne depuis 1978. Passé en bio depuis 17 ans. Il est éleveurs de moutons et produit du méteil (mélange de féveroles, de pois vert, d’orge et de blé principalement destiné à la consommation animale) et du soja bio. Pour 2018, il a en projet la culture de lentille. Pour le joindre: tel. 06 87 36 28 97.
    Le patrimoine
    • Visite de Lauzun avec Jean-Paul Trilles, Raconteur de Pays emmène le groupe jusque dans le parc du château, en passant devant les Carreyroux, les venelles de Pompeï, la maison aux Cariatides…. Les anecdotes sont nombreuses pour ce charmant village que vous pourrez visiter en suivant le guide sur rendez-vous. Jean-Paul fait aussi visiter le château tous les jours de juillet et août de 10h à 12h et de 14h à 18h. Tél. 06 74 25 16 65.
    • Visite de La Sauvetat du Dropt avec Francine Pandolfo, présidente des Amis de la Sauveté qui a fait découvrir les maisons à pans de bois, la Tour de Monviel, la maison renaissance, l’Église St Germain et son chœur roman d’origine et enfin, assistée de Denis Murer, Maire d’Agnac, le pont roman à 23 arches mitoyen aux deux communes. Visite accompagnée possible sur rendez-vous au 05 53 83 01 99.
      Ce village est doté d’un circuit touristique numérique qui permet de tout savoir sur son Histoire du Moyen-Âge à nos jours en suivant 12 panneaux colorés. Pour les non connectés, une version papier est disponible dans la Cabane Info Tourisme située à l’entrée de l’aire de camping-car.
    • Visite d’Allemans du Dropt avec Françoise Dovillez Raconteur de Pays qui a fait découvrir les fresques de l’Église Saint Eutrope. Faîtes de pigments naturels, elles sont datées du XVe siècle. Parfaitement restaurées et mises en valeur par un éclairage spécial, elles racontent la bible. A visiter avec Françoise ainsi que le village sur rendez-vous toute l’année en français au 06 83 25 89 71 ou en anglais avec Jane au 06 72 39 21 26.
    Les visites inédites avec des passionnés
    • La carrière de tuff de peyrières. C’est Francette Vallet-Gauban qui nous emmène à travers un rastouil (champ de blé fraîchement moissonné) pour aller découvrir cette carrière de tuff située dans un petit bosquet.
      Récemment cachée par les ronces, cette ancienne carrière a permis de sortir le matériaux de construction des maisons de sa commune et elle tient à ce que cet endroit revive et livre son histoire. Il aura fallu beaucoup de temps et une infinie patience pour que le conseil municipal accepte de suivre ce projet un peu fou d’un bosquet perdu au milieu de grandes parcelles. Mais elle s’est si bien documentée, elle a tant fait pour que l’endroit soit nettoyé et a même fait venir un géologue qui a confirmé que cet endroit existait déjà au temps des mammouths qu’elle a fini par convaincre tout son monde.
      Dans l’avenir, cette carrière pourrait être aménagée en lieu de détente avec halte pique-nique tout en informant le visiteur de l’historique du lieu. Projet à suivre.
    • La palombière de Kiki. Nous sommes reçus en plein bois sur la commune de Laperche par Christian Martineau que tout le monde appelle Kiki. Il nous présente sa cabane perchée de 80 m2 aménagée comme une véritable maison à 9m50 de hauteur équipée d’un ascenseur pour monter hommes et victuailles. C’est qu’ils y passent du temps les amateurs de chasse à la palombe! Il nous explique le fonctionnement des appeaux, la taille des arbres alentours pour voir les vols se poser. Nous imite le roucoulement de l’oiseau bleu.
      Locaux et touristes comprennent, à l’écouter parler avec autant d’emphase que se retrouvent ici chaque année en automne, après un travail acharné durant de nombreuses journées, des passionnés à l’affût. Que l’on soit pour ou contre la chasse, il faut reconnaître que, outre ce goût pour la chasse partagé entre amis, il y a aussi une belle connaissance et une extrême connivence avec la nature. Cette visite insolite avait bien sa place parmi les Trésors de Guyenne en Pays de Lauzun.
    Les haltes repas de la journée
    • Pique-nique sauvetatois. A midi, ceux qui l’ont souhaité se sont retrouvés pour une très conviviale halte pique-nique devant le pont roman de La Sauvetat du Dropt. Ceux des participants qui n’avaient pas prévu le casse-croûte ont pu s’approvisionner au PROXI P’tit Panier du Dropt situé sur la Place du Moulin. D’autres ont partagé leurs victuailles et un anniversaire a même été fêté à cette occasion.
      Cette halte aura en outre permis des rencontres insolites. Un équipage de 3 jeunes gens avec un cheval de trait arrivant de Grignols (33) en direction d’Avignon (84), et 2 jeunes cyclistes mexicains venus en France pour suivre le Tour de France qui partaient vers Bordeaux puis Paris avant de rejoindre le Royaume-Uni.
    • Souper à l’Oisonnière chez Olivier et Juliette Desmaret à Bourgougnague. Ici, on élève et gave de manière traditionnelle des canards gras qui sont ensuite transformés dans un laboratoire aux normes européennes. Olivier et Juliette ont fait le choix d’une petite exploitation familiale pour assurer la qualité des produits et conserver de bonnes conditions d’élevage.
      Agréable surprise à notre arrivée, une 50aine de personnes étaient déjà installées dans la grange superbement aménagée et nous attendaient pour que le spectacle de la TIKTAK Cie commence ! Fous rires et détente. Au cours du spectacle, d’agréables odeurs viennent nous chatouiller les narines. Les saucisses de canard et autres tournedos de canards au foie gras cuisent doucement sur les planchas.
      Après s’être régalés, les explorateurs d’un jour et les gourmands du soir prennent congés tard dans la soirée, ravis de cette journée riche en découverte sur le Pays de Lauzun.
      Olivier DESMARET vous accueille dans sa boutique au lieu-dit « Saint-Laurent » à Bourgougnague. Tél. 05 53 94 17 58 ou 06 22 21 84 83 ou informations en ligne sur L’Oisonnière.

    Fin de cette journée très riche du 13 juillet. Article complet à retrouver sur le site de la CCPL 47.

    Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun, Monsieur Luc Macouin et la Commission Economie présidée par Madame Sylvie Vergné, remercient les communes, les entreprises, les partenaires et les nombreux participants qui ont œuvré à la réussite de cette journée.

  • Je-m’en-foutisme et irrespect autour des poubelles!

    Information et photos de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et président de la Commission Environnement de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun.

    Ordures ménagères et Tri sélectif

    Résumons la situation. Devant le spectacle affligeant de poubelles qui débordaient Place du Moulin, la municipalité a décidé d’instaurer le ramassage des ordures ménagères et du tri sélectif en porte-à-porte dans le bourg comme il l’est déjà dans les campagnes. Ce ramassage à domicile a débuté le 4 juillet mais a bien du mal à se mettre en place.

    Il faut toujours un certain temps d’adaptation, c’est un fait, mais est-il normal que l’un des points d’apport collectif restant en place se soit transformé en véritable déchetterie? Pour preuve une photo prise par Monsieur le Maire!

    Containers verres

    Même constatation autour des containers à verre restés sur la Place du Moulin suite à la mise en place du porte-à-porte. Rapidement entourés de sacs poubelles, il a été décidé de les déplacer. Vous les trouverez actuellement Avenue du Pied, sur la droite avant le poste électrique. Là encore, quelques consignes. Celle de ne pas déverser ces verres en dehors des containers s’ils sont pleins. Et enfin, d’être respectueux du voisinage et d’éviter de porter vos verres durant la nuit.

    Restons optimistes

    Si Jean-Marc et Aurélien, nos employés municipaux, n’ont au départ ramassé que très peu de sacs devant les domiciles, il semblerait que peu à peu les choses se mettent en place. Rappelons que les ordures ménagères en sacs noir sont ramassées le mardi et le tri sélectif en sacs jaune le mercredi des semaines vertes. Vous avez tous reçu les plaquettes d’information et le calendrier. Ces documents sont téléchargeables sur la page Vie pratique de votre site ou disponible à la mairie.

    C’est avec la participation de chacun d’entre nous au respect de la propreté que notre village restera un lieu où il fait bon vivre. Utilisons les moyens mis en place pour conserver une belle qualité de vie. Nous comptons sur le civisme de tous.

  • Travail de titan avant la Fête Votive

    A La Sauvetat du Dropt, les bénévoles du Comité des Fêtes, toujours menés par Jean-Paul Mothes, ne comptent pas leur temps et leurs efforts pour que tout soit prêt à accueillir les visiteurs de la Fête Votive des 5 et 6 août.

    Ce mardi soir, ils se sont réunis pour enlever de l’ancienne peupleraie dont les restes de branches et les souches ont été broyées, les plus gros morceaux qui pourraient nuire au confort des exposants et visiteurs du grand vide-grenier dominical. Deux heures de travail acharné pour une équipe motivée armée de brouettes, poubelles et autres seaux et de râteaux. Si un quelconque individu venait à se plaindre au cours de la manifestation, nul doute qu’il serait vertement reçu.

    Le menu de la fête annuelle est variée grâce aux diverses associations du village. Le samedi 5 août, les festivités débutent à partir de 14h avec le ball-trap des chasseurs et un concours de pétanque ouvert à tous. En soirée, un Tajine de veau sera servi sur la Prairie des Croquants, non loin de la piste de danse pour se déhancher grâce au DJ Music Organisation. Le menu complet est à 15 € ou 8 pour les enfants jusqu’à 12 ans. Les inscriptions se font auprès de Régine au 05 53 83 00 29. Pensez à porter vos couverts.

    Dimanche 6 août, la journée commencera par le vide-grenier brocante avec plus de 120 stands installés à l’arrière du village. Il reste des places. Renseignements au 06 82 34 41 24. Il sera possible de se restaurer et se rafraîchir dès 7h du matin. Le ball-trap des chasseurs reprendra pour la journée complète. Une randonnée pédestre de 8 km vous mènera dans la campagne sauvetatoise. Rendez-vous vers 8h devant la salle des sports pour un départ à 8h30. Un concours de pêche amateur vous permettra d’installer vos lignes dans le Dropt. Les inscriptions se feront à 9h30 au stand du Comité des Fêtes situé sur la Prairie des Croquants. Et enfin, les aînés ruraux vous attendent dans la salle des sports pour un grand thé dansant à partir de 14h30.

    Un programme complet qui devrait satisfaire chacun des membres des familles qui ne manqueront pas de venir visiter notre petit mais dynamique village de La Sauvetat du Dropt.

  • L’ASSA Pays du Dropt propose des emplois

    1 Emploi CAE

    Le Président de l’ASSA Pays du Dropt, Sylvain Michelet, vous informe que le club propose un emploi CAE pour l’entretien des installations de la Sauvetat du Dropt et d’Allemans du Dropt à compter du 1er octobre 2017.

    Contrat en CDD de 20 heures minimum par semaine. Rémunération au SMIC. Pour tout renseignement, contactez le 06 74 26 90 13.

    2 emplois Service Civique

    L’ASSA propose également deux emplois Service Civique dans le cadre du Projet Éducatif Fédéral à compter du 1er octobre 2017.

    24 heures par semaine pendant 8 mois à 580 euros par mois. Pour tout renseignement, appelez au 06 74 26 90 13.

  • Souci technique pour le CKC Vallée du Dropt

    Information reprise sur la page facebook du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    C’est parti pour l’échéance terminale de la saison avec le Championnat de France descente qui se déroule à Metz du 19 au 22 juillet.

    Souci technique dès l’arrivée!

    Jack Nattras, Léam Auffret et Cindy Coat se sont rendus le 15 juillet à Metz pour les championnats de France descente avec le club du Mas d’agenais. Les courses commençaient jeudi par les qualifications sprint. Mais avant tout cela, quelques petits soucis techniques. Alors qu’ils étaient arrivés depuis 30 secondes en centre ville, nos 3 sprinters ont dû courir après la roue de la remorque transportant les canoës! Leur laissant supposer que la semaine allait être longue au niveau de l’organisation!

    Kayakistes toujours solidaires

    Heureusement, le club de canoë de Metz a bien voulu stocker les bateaux pour la nuit puis leur prêter une remorque pour la semaine. La grande famille du kayak a encore répondu présente.

    Les résultats de ce championnat seront connus dimanche. Voici quelques photos des ennuis techniques avec la vue du bassin depuis le logement et la remorque sur le trottoir, les canoës emballés sur le trottoir en attente, Cindy qui téléphone pour trouver un dépanneur puis la remorque sur un plateau. Les autres photos sont celles des 3 sprinters lors de la reconnaissance du parcours.

  • Info Mairie: se protéger des fortes chaleurs

  • La rando moto du club de Monteton

    Photos et commentaire de Francis Secco, membre du club Objectif Duras. Toutes les photos sont téléchargeables sur le site Objectif Duras.

    Une Rando Moto Quads a été organisée le 14 Juillet 2017 par la Section Sauvetatoise du Rando Moto Club Monteton présidé par Franck Corain, aidé de son frère Christophe, de Bruno Framarin, de Jonathan Triscos et de Jonathan Eon, tous membres de l’association et habitants de La Sauvetat du Dropt.

    Il y avait 151 pilotes inscrits pour cette rando de 92 km, suivie de 4 spéciales. Les pilotes sont partis du lieu-dit « Charly » à La Sauvetat vers 7.30 heures environ. Le ravitaillement s’est fait à Ste Eulalie d’Eymet à 10 heures et vers 13 heures un pique-nique était prévu entre participants sur le lieu du départ, au lieu-dit « Charly ».

    Pour ceux qui souhaiteraient rejoindre le club, en voici la philosophie:

    – Il y a des chemins tordus et des tracés pas mal non plus.
    – Il y des bénévoles de tous âges et tous milieux, mais surtout des bénévoles de bonne volonté.
    – Il y a des copains, ceux que l’on connait déjà et ceux qu’il nous tarde de rencontrer.
    – Il y a un bon accueil dans chaque commune, des sourires et de chouettes ravitaillements.
    – Il y de superbes paysages dont on ne se lasse pas.
    – Et enfin il y a du sport, de l’effort, deux ou trois bobos et quelques courbatures aussi peut-être…

    Bref, il y a tout ce qu’il faut pour être heureux ! Alors toute l’année, soyez un bon randonneur, peu importe le nombre de roues que vous avez sur votre machine. Partagez votre loisir avec les autres, faites leur découvrir votre passion et soyez curieux des leurs.
    Gardez les valeurs de base du RANDO MOTO MONTETON: AMITIÉ – PASSION

  • Les Fées Gourmandises aux couleurs du Tour de France

    Le Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises participait aussi au Tour de France en proposant une restauration rapide.

    Grâce au club tricot qui se réunit chaque jeudi après-midi, un beau vélo joliment décoré attendait le visiteur. Décoration que vous pouvez encore voir si vos pas vous mènent dans le village de La Sauvetat du Dropt. Les Fées Gourmandises se situent dans la Rue de Grammont, face à l’église.