• Info Mairie : depuis mai, les nouveaux horaires d’accueil

  • Les Fées Gourmandises, horaires et menu du jour

    Depuis le 14 avril que le Bar-Tabac-Presse-Restaurant Les Fées Gourmandises de l’Avenue de Grammont a réouvert, Maureen et Nicolas cherchent leurs marques. Les horaires sont maintenant en place et le restaurant accueille une quinzaine de convives plusieurs jours par semaine. Ils peuvent accueillir plus de couverts mais, comme le dit Maureen qui œuvre en cuisine, mieux vaut commencer doucement pour se faire la main.

    Le repas est servi du lundi au vendredi, le midi. Exception faîte pour des occasions particulières, comme ce dimanche 1er mai où Maureen et Nicolas proposaient une omelette à l’aillet.

    A noter un dépôt de pain chaque jour excepté le lundi. Il est livré par la boulangerie La Mie du Dropt d’Allemans.

    Horaires d’ouverture

    Lundi 7h15 / 14h
    Mardi 7h15 / 19h30
    Mercredi 7h15 / 19h30
    Jeudi 7h15 / 19h30
    Vendredi 7h15 / 19h30
    Samedi 7h15 / 19h30
    Dimanche 8h / 13h

    Les Fées Gourmandises – 34, Avenue de Grammont – 47800 La Sauvetat du Dropt
    Tél : 05.53.88.89.95

  • Invitation à l’Assemblée Générale du Comité des Fêtes


    Peter Cain et son équipe vous attendent ce soir vendredi 6 mai à 20h à la Maison des Loisirs.

    Les bonnes volontés sont les bienvenues pour préparer la saison des Soirées Gourmandes de l’été. Cette année, 6 bénévoles seront mobilisés chaque vendredi. Ils seront répartis comme suit : 2 à l’installation des tables et des chaises, 2 au stand d’accueil pour la vente du pain, de l’eau et du café et 2 pour expliquer le tri près des containers poubelles comme l’ont fait de façon très efficace Tati Sauvette et Martine l’année dernière.

    N’hésitez pas à nous rejoindre si vous êtes nouveaux résidents. L’ambiance est bonne et les troisièmes mi-temps bien respectées 😉

     

  • La CCPL et la ville de Miramont de Guyenne recrutent

    OFFRE 1 – CCPL 47
    La Communauté de Communes du Pays de Lauzun recrute un agent au Service Administratif

    Poste : communication (bulletin communautaire, site internet, Facebook, conception affiches et flyers…), accueil, gestion de la taxe de séjour et soutien des agents de la collectivité pour l’utilisation de l’outil informatique.

    Le permis B est exigé.

    Contrat : contrat de 15 heures par semaine sur 12 mois pour accroissement temporaire d’activité, du 1er juin 2022 au 31 mai 2023

    Horaires : du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures

    Lieu de travail : 5 rue Pissebaque – 47410 Lauzun – Tel : 05 53 94 13 91

    Rémunération : Adjoint administratif – 1er échelonDate limite de réception des candidatures : au plus tard le 15 mai 2022

    OFFRE 2 – Miramont de Guyenne

    Ville de Miramont de Guyenne, recrutement emploi saisonnier pour la saison 2022

    Poste : agents d’accueil et d’entretien ménager, de la piscine municipale.

    Missions : accueil du public sur place ou par téléphone, vente de tickets d’entrée et de glaces, entretien ménager des vestiaires.

    • Deux postes à pourvoir du 1er juillet 2022 au 31 août 2022

    Durée hebdomadaire de travail : Temps non complet (25h semaines), un week-end sur deux

    • Un poste à pourvoir du 1er juin 2022 au 30 juin 2022 

    Durée hebdomadaire de travail : Temps non complet (18h semaines), le mercredi, samedi et dimanche de 14h30 à 19h30.

    Envoyer CV + lettre de motivation – Tel : 05 53 93 20 52

  • Sortie cycliste du 1er mai et repas aux Fées Gourmandises

    Résumé de la journée de Paulo Labattut, secrétaire du club, photos de Paulo et Georgette Morancho.

    Après deux années d’abstinence pour raison sanitaire, inutile de préciser le plaisir avec lequel nous avons pu renouer avec notre traditionnelle randonnée du 1er mai !
    Pour cette reprise, nous avions décidé de rester chez nous. Après tout, où est on mieux que chez soi ?
    Côté circuit, nous avons voulu quitter la Vallée du Dropt pour faire découvrir aux nouveaux adhérents de l’USS Cyclo, eux qui pensaient aménager dans une région de plaine, les contreforts chers à notre ami Germain, du côté de Monclar, Montastruc, Monbahus, Lauzun …

    Pour ce qui est de la restauration, une décision collégiale des membres du bureau avaient décidé de faire travailler les nouveaux propriétaires du restaurant « Les Fées Gourmandises » dans notre fief de La Sauvetat du Dropt. Décision qui, je pense, a satisfait cyclistes et amis si l’on s’en réfère à leur mine réjouie après le repas !
    La salle nous étant réservée pour l’après-midi, nous ne pouvions moins faire que nous distraire avec une bonne belote autant acharnée que bruyante pendant que les dames se confrontaient autour du triomino.

    Notre grande satisfaction est de compter parmi nous les anciens du club, non pas atteint par la limite d’âge mais disons plutôt, la limite du raisonnable. A ce sujet, nous avons eu une immense pensée pour notre président Jean-Pierre Meyrat, hospitalisé en ce moment, et auquel nous adressons tous nos vœux de bon rétablissement.

    Prochains événements

    Les 22 23 et 24 juillet pour le Tour de France à Rocamadour.
    Le Rallye cycliste du 7 août à La Sauvetat dans le cadre de la fête votive du Comité des Fêtes qui rassemble les associations du village.

  • Le rap pour passion et la sortie du traditionnel freestyle version 2022

    Depuis maintenant 10 ans que la municipalité de La Sauvetat du Dropt a concrétisé l’embauche du jeune Aurélien Jollis, les sauvetatois sont habitués à vivre au gré de la passion de ses moments de loisirs, le rap. Et bien qu’il dise être uniquement à l’aise derrière un micro, nous savons, nous, qu’il l’est aussi au milieu des parterres fleuris du village !
    Fondateur avec son frangin Royal Rimeur du groupe Les As du Mic et propriétaire d’un studio d’enregistrement qu’il a lui-même créé, Aurélien, de son nom de scène JARH partage les concerts et les vidéos des morceaux qu’il écrit lui-même. La règle est simple, le thème est choisi ensemble puis chaque interprète écrit sa partie.

    C’est le cas pour ce Freestyle cru 2022 où les frangins des As du Mic ont invité deux rappeurs de leurs amis connus sous les noms de MGTE et Tioto.
    Il faut écouter pour se rendre compte que le style d’ Aurélien a changé. Un style qui mêle rap et chant, un flow fait de rythme et de mélodie. On entend beaucoup scander les mots ‘D’la trap » ! Pour les novices comme on l’est en majorité dans le village, Aurélien nous donne l’explication technique :

    Nous, on a commencé dans le style Boom Bap (Hip-Hop classique) et on veut rester dans ce style qui nous représente. Ensuite il y a eu l’apparition de la Trap, une technique musicale réalisée à partir de rythmes lents. On en fait de temps en temps, comme dans ce freestyle. Puis dernièrement il y a eu l’apparition de la Drill. Encore plus moderne. On n’a pas encore essayé mais c’est prévu.

    Voilà une aventure qui dure et qui n’est pas près de se terminer. Vous retrouverez les As du Mic lors d’une des Soirées Gourmandes du Comité des Fêtes, celle du vendredi 29 juillet. Ils seront accompagnés d’autres artistes amis qui embraseront le dance floor à tour de rôle. Et bravo les jeunes pour cette passion qui ne vous quitte pas !

  • Du monde pour faire la randonnée de printemps des Amis de la Sauveté

    Photos des meneuses du grand parcours, Martine Brosse et Marie Requier.

    La randonnée de printemps traditionnelle qui est proposée chaque année la veille de la fête du travail par l’équipe des Amis de la Sauveté a connu cette année encore un franc succès. Ils étaient 44 à partir sur deux chemins qui se séparaient au niveau du lieu-dit Bellone avant de redescendre en direction du Lac de l’Escourou. Un circuit de 8 km en suivant Alain et Marcelle avec un retour par les bois du Purgatoire et de Peyronnette et un de plus de 10 km avec Martine, pélerine confirmée du village que l’on ne présente plus, et Marie qui prenaient le chemin habituel avec un petit arrêt au lavoir de Serres sur la commune de Soumensac avant de reprendre le rampillon caillouteux qui ramène sur les chemins de La Sauvetat. Les deux groupes se retrouvaient à l’intersection de la route venant de Pardaillan.

    Peu de sauvetatois, chacun vaquant certainement à ses occupations, mais des marcheurs des villages voisins Agnac, Soumensac, Miramont, Marmande et Bouniagues, des vacanciers venus passer les fêtes de Pâques dans la région et des nouveaux venus dans le secteur, heureux de découvrir les paysages.

    En guise de récompense, le groupe au complet était accueilli au retour dans la salle des animations où étaient disposés des tables avec soupe à l’oignon et un dessert avec chouquettes et merveilles. Précisons que la soupe à l’oignon, fameuse de l’avis des convives, avait été faîte par Didier Guérin, ancien propriétaire du restaurant Ma Maison qui était situé au cœur du village. Quant aux merveilles, elles avaient expressément été demandées à mamie Francine par les randonneurs habitués des marches sauvetatoises.

    En fin de repas, les Amis de la Sauveté annonçaient que le prochain rendez-vous était fixé au samedi 25 juin à l’occasion du Feu de la St Jean qui sera allumé au retour sur la Prairie des Croquants.

  • Cérémonie de commémoration du 8 mai 1945

  • Expo d’Audrey Bastard à Duras, une deuxième chance …

    Photos de Martine Brosse le soir du vernissage et de André Guillaume pour Objectif Duras.

    Plus qu’une semaine pour voir l’exposition d’Audrey Bastard invitée à la galerie d’Un P’tit Vers de Dropt, au 23 rue Paul Persil à Duras. Profitez-en pour rencontrer l’artiste et son travail.

    «Je voudrais que cette exposition dure encore et encore mais je dois aussi laisser la place. Je ne me lasse pas d’échanger avec le public sur mon travail. Et comme exposer est une chance et que tout le monde ne peut pas s’acheter une pièce unique certifiée, pour l’occasion de l’expo j’ai fait tirer à la giclée (technique d’encrage spécifique au dessins d’art) 30 exemplaires numérotés et signés par mes soins dont un détail du dessin original a servi pour réaliser l’affiche de l’expo.

    Et pour ceux qui le souhaitent, je fête la fin de mon exposition le vendredi 06 mai à partir de 18h00 au P’tit Vers de Dropt. » Audrey Bastard.

    Commentaire d’une admiratrice lors du vernissage du 8 avril.

    « J’ai beaucoup voyagé dans les œuvres d’Audrey ce soir … dans le monde, dans les corps, dans les limbes et dans les émotions … » Anne Lesimple.

  • L’Art Voyageur en Vallée du Dropt, œuvre de Sarah Wjuniski sur le Pont Roman

    C’est sur l’impulsion de l’Office de Tourisme des Pays de Lauzun et de Duras ainsi que de l’Office Culturel du Pays de Duras que débute, ce samedi 30 avril, l’événement de l’Art Voyageur en Pays du Dropt.

    Pour notre village de La Sauvetat du Dropt, l’artiste Sarah Wjuniski a choisi de tricoter sur le Pont Roman. Pour mettre de la couleur dans le paysage et mettre en lumière ce bel élément du patrimoine. Cette unique photo de l’artiste elle-même devrait vous inciter à aller découvrir sur place et à suivre la Vallée du Dropt à la découverte d’autres artistes dans les autres villages qui participent.

    8 artistes – 9 lieux en Vallée du Dropt !

    – Duras
    – Moulin de Cocussotte, Saint Pierre sur Dropt
    – Moulin du Dropt, Monteton
    – Maison Marguerite Duras – Au Platier, Pardaillan
    – Halle aux grains, Allemans du Dropt
    Pont Roman, Sauvetat du Dropt
    – Église Sainte Marie, Miramont de Guyenne
    – Église Notre Dame, Bourgougnague
    – Lac de Lauzun

    Sarah Wjuniski se présente

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°13 – AVRIL-MAI 2022

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être.

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITES

    En bref /rappels : Informations à retenir suite à la réunion de la commission communautaire environnement du 21/04/2022.

    A partir du 1 er juillet

    Application des nouvelles consignes de tri : C’est un emballage ? Dans le bac jaune ! Inutile de le laver, il suffit de bien le vider. Déposez les emballages en vrac dans le bac, sans les imbriquer.
    Nous pourrons donc mettre tous les films plastiques , tous les pots et barquettes plastiques (pots de yaourts…), les petits déchets aluminium comme les dosettes de café, les barquettes en polystyrène …


    Courant mois de mai

    Nouvelle habitude à prendre : La collecte des bacs noirs et jaunes se fera tous les 15 jours.

    Passage des enquêteurs pour finaliser la dotation en bacs. Distribution possible des badges pour les foyers où la collecte en porte à porte est impossible du fait de la configuration géographique des lieux. Ces foyers sont concernés par l’apport volontaire au niveau des colonnes de collecte qui devraient être mises en place Rue du Puits d’ici la fin du 3ième trimestre (les délais peuvent évoluer aux regards des difficultés actuelles d’approvisionnement).

    2. ECO GESTE DU MOIS

    En avril ne te découvre pas d’un fil !!! Au mois de mai fait ce qu’il te plait ! C’ est le temps de la valse des armoires où chacun fait le tri et achète au fil de ses envies.

    Mais quel est l’impact écologique de notre habillement ? D’où vient –il ? Est-il issu d’une activité éco responsable ? Est-il indispensable ? Qu’en faire quand il est usé ou que nous ne souhaitons plus le porter ? Autant de question qui nous font réfléchir sur notre manière de consommer en matière d’habillement.

    Pour limiter notre impact faisons des choix
    • Vendons ou donnons ce qui dort dans nos placards SURTOUT NE RIEN JETER DANS LA POUBELLE NOIRE. Des filières de recyclage et de réemploi existent autour de nous ;
    • Limitons nos achats et regardons les étiquettes (provenance, éco label textile) ;
    • Privilégions le réemploi, l’occasion.

    Des produits de qualité sont proposés à moindre prix. Faites du bien à la planète et à votre porte-monnaie. En plus des sites internet comme Le Bon Coin, l’application « Vinted » et les offres des vide-greniers et vide-armoires, dans notre secteur plusieurs possibilités s’offre à nous.

    Voici quelques adresses locales pour donner ses vêtements ou acheter des vêtements de seconde main

    A MIRAMONT DE GUYENNE : boutique solidaire LA CROIX ROUGE – Square Victor Hugo – 47800 Miramont de Guyenne – Tel : 0553932426 –

    A EYMET
    – LE VESTIAIRE récupération et vente à très petits prix de vêtements d’occasion. Tel : 05 53 23 90 69
    «Récupération et vente à très petit prix (de 0.50 à 5 €) de vêtements d’occasion. Local ouvert à tous le lundi de 14H à 16H, le mercredi de 9H30 à 11H30. Pour porter vos vêtements uniquement, le mardi de 10H à 11H. Partenariat avec une usine de recyclage de tissus à St Méard de Mussidan.».
    – AU FOND DU GRENIER : dépôt / vente – 13 Bd National – Tel : 05 53 57 44 94.

    A LÉVIGNAC DE GUYENNE : association « LES QUATRE SAISONS » organisation de ventes de vêtements au profil d’associations et récupérations des textiles hors d’usage en partenariat avec l’Association LA TRESSE en Dordogne. Dates des prochaines ventes : 11 juin, 10 septembre et 26 novembre de 9h à 18h non stop. Tel : 05 53 23 90 69.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Dans le domaine du textile le constat est alarmant : nous sommes victimes de la mode et de la frénésie consumériste de notre société addicte du pouvoir de l’image.
    L’industrie textile met sur le marcher 600 000 tonnes de TLC (textile-linge-chaussures) par an à destination des ménages. Une fois usagés ou abandonnés ils viennent grossir le volume des poubelles résiduelles ou bien, dans le meilleur des cas ils vont prendre le chemin incertain du recyclage.

    Tati vous invite à revoir 2 émissions :

    «Car selon Re-fashion, l’éco-organisme de la filière textile, dont les informations sont citées dans le programme, plus de 239 000 tonnes de vêtements sont collectés et triés chaque année en France sur les 624 000 tonnes mises sur le marché.
    Très peu de vêtements redistribués. 3% ! C’est le très mince pourcentage des vêtements collectés qui sont redistribués selon l’enquête de Hugo Clément. Ceux-ci vont se retrouver, par exemple, dans des magasins de friperie ou des “Vestiboutiques” de la Croix-Rouge. Le reste est vendu à un industriel. Les vêtements y sont triés en fonction de leur qualité et de leur propreté.
    Toujours selon Re-fashion cité dans le documentaire, en 2020, 10% des vêtements collectés ont été brûlés pour chauffer des habitations. 33% sont recyclés et le reste, qui représente 54% de ces vêtements, est exporté à l’international, principalement en Afrique.»

    Ce qu’il faut retenir

    Très peu de vêtements connaissent la filière du réemploi, environ 5% !

    • Réemploi par les associations caritatives en dons directs comme LA CROIX ROUGE ou dans des ressourceries et boutiques solidaires comme EMMAÜS ou le réseau labellisé « DING FRING » (boutique présente à BERGERAC) ;
    • Réemploi par le « UPCYCLING » : dans ce cas les vêtements sont customisés relookés par des stylistes puis mis à la vente comme les marques « Résilience » « Les Récupérables ».

    Valorisation pour 40% des volumes

    • 10% en chiffons d’essuyage ;
    • Le reste par effilochage pour la filière industrielle BTP (isolation thermique et sonore) papeterie (papier ) ou textile (refabrication de bobine de fils pour tissage).

    MAIS PLUS DE 50% sont exportés vers les pays africains créant dans ces pays des problèmes économiques, sociétaux et environnementaux ! 

    Conclusion : comment réduire l’impact écologique de notre habillement ?
    • En achetant moins ;
    • En achetant des vêtements de marques durables ;
    • En achetant une meilleure qualité ;
    • En réfléchissant à deux fois avant de jeter nos vêtements ;
    • En achetant des vêtements d’occasion ou en les échangeant.

     

  • Info CCPL : Job Dating, pour les entreprises et les demandeurs d’emploi

     

     

     

    La Communauté de Communes du Pays de Lauzun souhaite favoriser le recrutement dans les entreprises de son territoire, tous contrats confondus (apprenti, CDD, DCI, contrats de professionnalisation, emplois saisonniers, etc.). A cet effet, elle organise un JOB DATING (rencontre brève entre un employeur et un demandeur d’emploi) :

    de 8 à 12 h – Jeudi 5 MAI 2022 salle des fêtes de SAINT PARDOUX ISAAC

    Il s’agira de présenter rapidement votre entreprise, dans la mesure du possible ses produits, et, bien sûr, les emplois proposés (CDD, CDI, apprentis, ouvriers, saisonniers, etc.), aux jeunes et aux adultes qui viendront vous rencontrer.