• Sortie cycliste, carton plein après le confinement !

    Compte-rendu cycliste et photos de Paulo Labattut, dynamique secrétaire de l’US Cyclo sauvetatois.

    Carton plein après le confinement

    Moins d’un mois après la reprise des entraînements, le cyclo club reprend ses randonnées conviviales. Certes, cela ne remplacera pas la traditionnelle sortie du premier mai, ni le tour de Saintonge sur lequel devaient participer quatre cyclistes de l’USS, Mais cela aura permis à 10 membres de se retrouver avec leur famille autour d’une bonne table à Fourques sur Garonne.
    Je précise que 10 cyclistes est le nombre maximum autorisé par la loi pour l’instant !

    En effet mercredi matin 10 juin, pour tenir compte de la météo, nous voici réunis à La Sauvetat où pratiquement tous les membres disponibles ce jour là, avaient répondus présent pour un périple de 135 kms sur la journée.
    Dès huit heures, nous voici partis par Duras, Bagas, La Réole, pour ensuite rejoindre Fourques sur Garonne en longeant le canal du midi.

    Après une photo souvenir sur le pont enjambant la Garonne, la voiture accompagnatrice, avec toujours la bienveillance de Jean-Pierre Meyrat notre président de club et de Max, déposait Guy, dans sa 83 ème année pour mémoire, à Hure pour effectuer les derniers 25 kms avec nous.

    Arrivés au « Farniente Fourquais » nous étions attendus par la famille et par les anciens du club, toujours fidèles et heureux de partager ces moments gastronomiques avec nous et de ce côté-là nous n’avons pas été déçus. Après le repas, les dames se narraient les péripéties vécues à cause du corona puis, partaient pour une balade le long du canal, tandis que Yves, Jean-Paul, Jacqueline et Guy se confrontaient à la belote.

    Quant aux cyclistes restants, Régine sur son vélo à assistance électrique en tête, ils se préparaient pour le retour avec parmi eux les trois nouveaux adhérents Jean-Claude, Paul et Jean-Michel, tous biens décidés à en découdre sur les coteaux d’Agmé et de St Barthélémy. Arrivés à Roumagne, Régine et Hervé se proposaient de payer la bière … et comme nous sommes polis, la journée se conclut ainsi !!!

  • Les passeurs de mémoire … le concours de pêche autrefois

    Objectif Duras, la mémoire de notre pays

    Grâce à l’excellent travail des membres du club photo Objectif Duras, la vie de nos villages d’hier et d’aujourd’hui est visible sur de nombreux clichés par de nombreux abonnés et archivée pour ne pas tomber dans les oubliettes de nos mémoires. Un travail fastidieux mais précieux auquel se rajoutent depuis quelques temps et particulièrement au cours de la période du confinement des textes sur l’Histoire du pays, souvent ressortis des archives du Duraquois René Blanc grâce à sa fille Dany. René Blanc, passionné et passionnant Raconteur de Pays avant l’heure, écrivain régional et guide du Château de Duras.

    Concours de pêche sauvetatois

    Cette semaine, Michel Michelot, à l’origine du club Objectif Duras et pendant longtemps son président, mettait en ligne sur Facebook les photos des concours de pêche de La Sauvetat du Dropt. Concours suivis par une population enthousiaste mêlant jeunes et anciens. Beaucoup ont disparu, d’autres se reconnaîtront …

     

  • Ponts au petit matin et remerciements pour l’aire de camping-car

    Patrimoine d’hier, installation d’aujourd’hui

    A l’heure où le village est encore endormi, Martine et son bâton de pèlerine, partent en balade aux abords du bourg. En ce petit matin de juin, le soleil se lève sur le majestueux Pont Roman. Il fait face au pont dit neuf, le récent, l’usité, celui de 1880.

    Entre les deux, bénéficiant de ce paisible environnement bien qu’aux portes du village, l’aire de camping-car, prise d’assaut depuis le déconfinement. Aire de stationnement prisée des camping-caristes qui l’expriment par des messages laissés à la Mairie.
    Le dernier date de fin mai. Il est signé A. et Ch. Bouvelle :

    Bonjour,
    Juste un petit mot pour remercier l’équipe municipale de la Sauvetat de mettre gracieusement à disposition des camping-caristes ce que j’appelle un « petit paradis » .
    Votre village est superbe.
    Encore merci.
    Deux Lot-et-Garonnais en vadrouille.

  • Une entreprise locale sur le chantier de mise aux normes des sanitaires de la salle des sports

    Après le travail de démolition des sanitaires existants fait en régie par Jean-Marc et Aurélien, employés municipaux de La Sauvetat du Dropt, c’est l’entreprise ECS de Patrice Vincent, sauvetatois, qui démarre les travaux de mises aux normes sous l’œil attentif de Monsieur le Maire.
    Aucun stress de date à respecter puisque les manifestations des associations sont annulées !…

  • Sortie déconfinement attendue de l’US Cyclo sauvetatois

    Les cyclistes déconfinés de l’US Cyclo Club de La Sauvetat du Dropt ont enfin pu reprendre la route pour une virée de 76 km qui les a conduit jusqu’en Gironde en passant par Duras, Le Puy, Couthures, La Violette, Monségur puis retour dans le département par Allemans du Dropt et Roumagne. Accompagnés de 2 cyclistes miramontais, Hervé, Polo, Germain et Jean-Claude ont savouré cette première sortie d’après confinement.
    La photo de Germain, un arrêt « prostate » et ravitaillement comme il le mentionne avec humour, est prise près du monument aux morts du Puy.

  • Offres locales Fête des Mères

    Pour la Fête des Mères de ce dimanche 7 juin et même déjà pour la Fête des Pères du 21 juin, vos commerces, artisans et faiseurs de bien-être vous proposent une sélection de douceurs à offrir sans modération !

     

  • Réouverture des Fées Gourmandises


    Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises, la reprise !

    Enfin le vrai déconfinement pour le Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises situé Avenue de Grammont à La Sauvetat du Dropt. Depuis mardi 2 juin, vous pouvez de nouveau vous installer en terrasse ou prendre vos repas à midi en salle. Attention de bien respecter les consignes de sécurité sanitaire.

    Parmi les clients de cette chaude soirée de printemps, Monsieur le Maire et trois de ses adjoints accompagnés de leur conjoint ainsi que Fred nouvellement élu au Conseil Municipal, compagnon de Céline, la propriétaire du lieu.

  • Nettoyage impromptu de la cabane info

    Anarchie sur les étagères de livres en liberté !

    Un samedi matin, à l’heure où les camping-caristes sont encore endormis, Martine, membre des Amis de la Sauveté qui s’en retournait de sa rituelle balade du jour, constatait une belle pagaille dans la Cabane Info ! Cette cabane, qui offre aux visiteurs la documentation de l’offre touristique locale, accueille aussi des étagères de livres en liberté. Comprenez de livres que tout un chacun peut prendre ou déposer à sa guise.

    Il faut croire que durant le confinement, certains aient fait l’inventaire de leur bibliothèque et n’aient pas su comment se débarrasser de ces vieux livres très abîmés. Toujours est-il que Martine a dû faire un grand tri avant de remettre de l’ordre sur les étagères pour que la cabane soit de nouveau accueillante.

    Règle de civilité des livres en liberté

    L’Association des Amis de la Sauveté demande aux lecteurs preneurs comme aux lecteurs donneurs de respecter ce lieu et de garder les étagères en ordre. Et surtout de ne pas utiliser cette cabane info comme dépotoir de livres !

  • Caroline, maman en télétravail et nouvelle élue

    Caroline cumule les mandats en cette période inédite de crise Covid !

    Nouvellement élue au sein du Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt, Caroline Grannereau, nom de jeune fille Sallefranque, est originaire de St Pardoux-Isaac. Elle travaille au service informatique de l’usine Creuzet Aéronautique située à Marmande. Sa rencontre avec Dominique l’a amené « dans ce joli coin où il fait bon vivre » depuis 2006.

    Toujours souriante et curieuse de découvrir et d’apprendre, Caroline se prête volontiers au jeu de la rédaction et nous livre ici son expérience personnelle, pas toujours simple, des conséquences de la crise sanitaire.

    En quelques mots, Caroline raconte les semaines d’école à la maison pour les jeunes, et le télétravail pour les parents

    « Comme tous les parents, nous avons dû assurer la continuité de l’école à la maison tout en étant en télétravail pour ma part.

    La 1ère semaine fut catastrophique. Difficile pour chacun de trouver ses marques. La 2ème semaine, l’organisation s’est mise en place pour Morgane en CM1. C’était une autre histoire pour Océane en 5ème : charge de travail, site Pronote inaccessible en raison d’une panne du serveur du collège !

    A partir de la 3ème semaine, l’organisation était en place. Nous avons installé notre espace de travail dans la mezzanine. Je commençais mon télétravail à 8h00. Les filles me rejoignaient vers 9h – 9h30 accompagnées de papa en support pour les aider si besoin. Nous faisions en sorte que les devoirs soient faits sur la matinée.

    Bien sûr il y a eu des jours plus durs que d’autres, des tensions, des tons qui montent car la pédagogie n’est pas évidente pour tout le monde, notre patience atteint vite ses limites surtout envers ses propres enfants. Et nos enfants n’ont pas le même comportement avec nous qu’à l’école. Malgré tout, je suis assez fière de nous. Avec du recul, on s’en est bien sorti !

    Aujourd’hui, les filles ont repris le chemin de l’école de Pardaillan pour Morgane et du Collège de Duras pour Océane tandis que je continue en télétravail. Cela permet de m’adapter à leurs horaires. »

  • Rencontres inopinées entre adjoints et volatiles !

    Dans la musette de la messagerie associative et communale de la semaine, deux photos de volatiles observés dans les domaines respectifs de Jean-Pierre Tenot et Germain Sauron, tous deux adjoints à la commune. Un couple de cigognes pour le premier qui travaillait dans son champ et une jeune chouette qui vient d’élire domicile près de son habitation pour le second. Si les cigognes ne sont que de passage, les chouettes chevêches, même si elles sont moins nombreuses, vivent bien dans notre région.

  • Dépôt sauvage, l’auteur devra répondre de ses actes !

    Photo de Jean Luc Gardeau, Maire, qui s’est rendu sur les lieux pour constater les faits.

    L’auteur du dépôt sauvage identifié

    Découvert dans les bois du Grand Brugeau à La Sauvetat du Dropt, proche d’un chemin communal, un dépôt sauvage de déchets provenant d’une maison sauvetatoise facilement identifiable puisque le nom inscrit en toutes lettres sur plusieurs documents ne laissent aucun doute.

    Renseignements pris dans la maison dont il est question, la propriétaire a fait appel à une entreprise de nettoyage ayant pignon sur rue pour se débarrasser de ses encombrants ! Nous tairons ici le nom de l’entrepreneur mais bien sûr, il devra répondre de ses actes d’incivilité d’une façon ou d’une autre.

  • Info Mairie : distribution de masques réutilisables

    Les administrés sauvetatois recevront prochainement dans leur boite aux lettres un courrier de la Mairie afin de les inviter à venir retirer un masque AFNOR réutilisable qui vient en complément du masque déjà distribué avant le 11 mai, date du déconfinement.
    Ce courrier – versions française et anglaise – aura une partie détachable qu’il faudra remplir en mettant vos coordonnées et le nombre de personne vivant au foyer en sachant que les moins de 12 ans ne sont pas compris. Des masques adaptés pour les enfants sont remis dans les écoles.