Régine a suivi le club sur son vélo électrique

Compte-rendu et photos de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club.

L’USS Cyclo Club, de La Sauvetat du Dropt à Rocamadour

Deux jours de pur bonheur pour cette virée automnale de nos valeureux cyclistes.

Première journée purement sportive. Le samedi 28 octobre, départ de LA SAUVETAT dès 7h45, puisque nous savions que le trajet serait long pour atteindre ALVIGNAC. Hervé, Germain, Alain, Alphonse et Paulo, habillés en fluo car le jour se lève à peine, enfourchent prudemment leurs vélos, bien déterminés pour avaler les 160 kms prévus, encadrés par la voiture des anciens, un peu moins souples mais toujours aussi volontaires pour assurer la logistique, avec Régine prête à nous épater, nous allons le constater un peu plus loin.

10 heures, pause petit déjeuner à Cadouin, thé chocolat ou café, tandis que Max lorgne déjà la liqueur de châtaigne, difficile de résister à l’appel du Périgord ! A peine quelques kms plus loin, Régine se joint à nous avec son vélo, pour ne plus nous lâcher jusqu’à l’arrivée, soit plus de 100 kms consécutifs à son compteur. Chapeau bas madame, car l’assistance électrique aide mais ne fait pas tout, en plus bel exemple à méditer pour les dames qui hésitent encore.
Midi, déjeuner à côté de Beynac, puis le charme du Périgord par La Roque Gageac et la vallée de la Dordogne jusqu’à Souillac. S’en suivit un peu plus de difficulté de Lacave jusqu’à Rocamadour en passant par la forêt des singes et le Pech de Courbières.

Grosse surprise en arrivant, routes barrées, une foule immense, le ciel chargé de montgolfières, week-end de leur festivité annuelle ! Les cyclistes ont été autorisés à traverser cette manifestation, quant aux voitures des accompagnants, elles ont du suivre les déviations.

Nous voici installés, répartis dans les quatre pavillons du club Bélambra, mettant ainsi un terme à cette journée sportive, certes fatigués mais très heureux du bon déroulement sans incident.
Et maintenant, place aux réjouissances. Dès le soir, souper au casino d’Alvignac, repas sympa pour tous, animé par un duo de chanteurs qui nous a émerveillés par leurs interprétations de chansons françaises.
Dimanche matin, rapide bain de foule parmi les festivités des Montgolfiades, puis direction Martel pour une excursion ferroviaire d’une autre époque après le déjeuner de midi.

Nous voilà replongés au début du siècle, sur une ancienne voie ferrée du haut Quercy entre Martel et St Denis, tronçon de voie qui surplombe la vallée de la Dordogne, sur l’ancienne ligne Bordeaux-Sarlat-Aurillac, entretenue par une poignée de passionnés qui restaurent les vestiges de la SNCF, locomotive à vapeur avec ce que cela comporte comme authenticité !!! Vitesse au pas, sifflet à vapeur et en prime, fumée à volonté.
Après midi récréative, à conseiller aux amoureux du passé, dans une région voisine riche de grottes, châteaux, remontant jusqu’à la préhistoire.

Ainsi se termine la sortie d’automne de l’USS CYCLOTOURISME de LA SAUVETAT DU DROPT.

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés