• Une pétition circule pour maintenir le service des urgences de l’hôpital de Marmande

    La Mairie fait part d’un courrier d’une citoyenne marmandaise. Elle exprime sa détresse face au manque de moyens humains et financiers de l’Hôpital de Marmande-Tonneins. Voici ses propos suivis d’une pétition que vous pouvez télécharger, faire signer et renvoyer à collectifurgencesmd@gmail.com
    Vous trouverez cette pétition dans vos commerces de proximité de La Sauvetat du Dropt ainsi qu’à la Mairie.

    « Citoyenne de Marmande depuis 1974, élue à la mairie de Marmande de 2014 à 2020, aujourd’hui en retraite à Casteljaloux, je me sens de plus en plus concernée, l’âge avançant, par notre CHIC MARMANDE/TONNEINS et surtout le service des urgences.

    Je me permets de prendre votre attache, en qualité d’habitante du Pays Marmandais, je ne suis adhérente d’aucun collectif, syndicat ou parti politique, je suis tout simplement une citoyenne comme Vous. Je suis convaincue que Nous devons TOUS être égaux pour une santé publique commune.

    Malgré le dévouement du personnel des urgences et de tout l’hôpital, depuis plusieurs mois, il manque toujours à celui-ci, des moyens humains et financiers ! Pour fonctionner dans de bonnes conditions, en respectant les personnels de santé et les usagers, ce service à besoin de plusieurs médecins urgentistes, d’un nombre suffisant d’infirmiers etc.
    En ce moment, il ne fonctionne qu’avec 2 médecins urgentistes en permanence et à partir de la mi-novembre, 1 seul médecin.

    Est-il normal qu’un service des urgences sur un territoire aussi grand, fonctionne en mode dégradé ?

    Un scénario :

    – un grave accident avec plusieurs urgences vitales, enfants, bébé et personnes adultes

    – un camion se renversant sur la chaussée, et déversant des matières dangereuses,

    – un jeune en arrêt cardiaque durant l’entraînement de rugby … que se passera-t-il ?

    Je vous rappelle ; il n’y a qu’un seul médecin urgentiste !!!

    Le service des urgences le plus proche est en moyenne à 60 kms = Agen, Langon, Villeneuve sur Lot et Bergerac. Est-ce bien raisonnable ?…..

    Je pense qu’il faut prendre conscience que nous devons nous battre pour le maintien d’un service fonctionnant avec un nombre suffisant de médecins et personnels hospitaliers.

    Je me permets de joindre à ce courrier une pétition, à signer et à diffuser à tous les habitants de vos communes, à déposer chez vos commerçants, artisans, entreprises, médecins de ville ou cabinets infirmiers etc…
    Pour une efficacité maximale, veuillez la retourner à l’adresse mail suivante : collectifurgencesmd@gmail.com

    Je joins également un affichette pour info, pour un affichage maxi vous invitant à se regrouper tous les VENDREDI à 17 H devant l’hôpital de Marmande.

    Depuis deux vendredis, des maires, adjoints et conseillers nous rejoignent. Nous devons tous être là, tous réunis pour la même cause !

    Je vous remercie, de la considération que vous apporterez à mon appel.

    Cordialement

    Lydie ANGELY »

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°8 – SEPT./OCT. 2021

    Tati Sauvette et Martine Brosse ont ramené des photos du Centre de Tri de Nicole (47).

    La rentrée est déjà bien avancée. Nous retrouvons aujourd’hui les judicieux conseils de Tati Sauvette qui nous aide à organiser notre vie quotidienne afin de réduire nos déchets par le tri, des achats responsables, la création de composteur … Le but étant de ne pas alourdir la facture ordures ménagères de nos foyers.

    Isabelle René, alias Tati Sauvette, est conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt et membre très concernée de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL 47).

    1. ACTUALITÉ

    Pour sa rentrée, TATI SAUVETTE vous fait découvrir les actions menées avant les vacances de cet été : la visite du Centre de Tri de Nicole le 17 juin avec Martine Brosse, conseillère municipale engagée dans la commission environnement de la commune.

    Vos deux conseillères sont allées observer une certification au centre de tri de NICOLE tenu par SEML DU CONFLUENT pour mieux comprendre le circuit des déchets recyclables

    CE QU’IL FAUT RETENIR 

    • Il est primordial de respecter les consignes de tri de la CCPL47 : un mauvais tri entraine un surcoût.
    • Le tri est fait manuellement donc pour le faciliter : n’empilez pas les uns dans les autres les différents déchets recyclables, ils seront refusés ! Laissez les bouchons vissés sur leur contenant car les petits éléments présentent une difficulté au tri ; Videz vos contenants : s’il y a trop de résidus, ils sont refusés car problème lié au compactage.

    Temps 1 : la caractérisation

    Elle permet de faire un état des lieux de l’ensemble des déchets recyclables, de leur quantité, de leur composition et de l’efficacité du tri des ménages.

    L’équipe est accueillie par Mme Labadie encadrante technique responsable des caractérisations. Le tri pour caractérisation est réalisé par Mme Theves employée formée à cette pratique. 18 caractérisations par an sont ainsi réalisées (préconisation donnée par CITEO) avec 9 consignes de tri donnant le pourcentage de chaque matériau sur l’échantillon donné. Ce jour-là, un échantillon de la CCPL 47.

    JRM : journaux papier magazines
    EMR : emballage ménager rigide : cartons
    ELA : emballages légers alimentaires : briques
    PET CLAIR : polyéthylène téréphtalate : plastique clair : bouteilles plastiques claires transparentes
    PET FONCE : plastique coloré :bouteilles plastiques transparentes foncées
    PEHD : polyéthylène haute densité ; plastique opaque ; bouteilles opaques plastique dur non écrasable
    ACIER : boites de conserves
    ALUMINIUM : cannettes
    REFUS : tout élément ne faisant pas parti des éléments donnés par les consignes de tri actuelles (emballages plastiques, pots de yaourts). lls terminent dans la benne pour enfouissement.

    ———> Dans les refus, nous retrouvons :

    • Les déchets imbriqués :donc ne pas encastrer les différents déchets de différentes matières cela rend le tri manuel trop difficile ;
    • Les bouchons : ils doivent être laissés vissés sur la bouteille  le tri manuel du bouchon est trop contraignant ;
    • Les contenants de produits toxiques polluants. Exemple, le bidon d’huile de voiture ;
    • Les contenants recyclables contenant trop de résidus de produits : incompatible au passage en presse. Exemple, le flacon de mayonnaise non vide.

    Voici les bacs contenant les éléments refusés ce jour là :

    Temps 2 : accueil par Le Directeur Mr DUPART

    Grâce à un logiciel dont il est le créateur, Mr DUPART a une vision globale de ce qui transite sur sa plateforme de tri en entrées et en sorties, en fonction de chaque client dont la CCPL 47. Il peut ainsi déterminer le montant de la prestation et la part des produits recyclés qui deviennent des ressources pour chacun d’entre eux.
    Le coût de la prestation de tri comprend le montant de la prestation + celui de la pénalisation des refus + le montant des différentes caractérisations.

    Exemple pour la CCPL 47 en mai 2021

    Tonnage récolté : 34,620 tonnes
    Prestation tri : 200,58 € HT la tonne soit 6944 €
    Tonnage refusé : 7,249 tonnes !
    Pénalité de refus : 109,55 € HT la tonne soit 794 € !
    Certification : 72 €

    Total du coût du tri pour le mois de mai : 7810 €

     

  • Fin de l’aventure Coupe de France pour l’ASSA Pays du Dropt

    Le capitaine Clément Combaud

    Résumé de match de Laurent Bèze, président de l’ASSA Pays du Dropt. A retrouver aussi sur le journal en ligne La Dépêche.fr

    Fin de la belle aventure pour l’ASSA qui s’arrête au 5 ème tour de la coupe de France après sa défaite 0-2 face à LORMONT.

    Après avoir sorti 2 R1, les supporters se disaient jamais 2 sans 3 ! Mais LORMONT aura été trop fort et supérieur dans la maitrise des temps forts et temps faible. Et même si les rouges et blanc sont parvenus à inquiéter les Girondins, c’est un résultat logique. Mais c’est plein de fierté et avec le sentiment d’avoir donné une belle image que l’aventure prend fin.

    L’entame de match est dominée par LORMONT qui met d’entrée beaucoup d’intensité et d’impact. Les Girondins sont dangereux sur coup de pied arrêté où ils font parler leur taille supérieure. Le N° 4, du haut de son mètre 96, fait passer des frissons au nombreux public (11 ème). Mais il est dit que l’ASSA tomberait avec ses principes de jeux et après s’être sorti du pressing de LORMONT, on assiste à une bonne période ASSAISTE qui se conclut par des frappes de CAMBRIL (18 ème) et MILOCHEVITCH (20 ème) qui oblige l’impressionnant portier visiteur à se détendre et mettre en corner. ZAIDA récidive à la 37 ème, mais sa frappe fuit le cadre. Le public pousse et commence à croire à un nouvel exploit mais le froid réalisme de cette équipe de R1 va doucher les ardeurs locales. Sur un coup franc joué vite, BA le
    double mètre Girondin, place une tête légèrement déviée sous la barre de LOCATELLI (40 ème ).

    Mi-temps 0-1

    La seconde mi-temps sera dominée par LORMONT et l’ASSA plie rapidement. N’DI trouve le poteaux à la 62 ème avant de tromper LOCATELLI sur un contre assassin (69 ème). Les 2 équipes s’étirent et laissent des espaces. L’ASSA ne baisse pas les bras ! L’infatigable COMBAUD récupère un ballon en milieu de terrain et lance DUMON qui se présente face au portier Girondin mais sa frappe trop écrasée file à quelques centimètres du poteau.

    Score final 0-2

    Les vaincus auront droit à la haie d’honneur des vainqueurs pour conclure un bon match de football joué dans un excellent esprit.

    L’équipe : LOCATELLI – COMBAUD B. – FAYARD – MORANDEAU – CROUZET – SAVIGNY – VANSEVENANDT – COMBAUD C. (capitaine) – CAMBRIL – MILOCHEVITCH – ZAIDA Remplaçants : DUMON – VINCENT – HANTUTE

    Retour au championnat samedi soir à LA SAUVETAT avec la réception de CASTILLONNÈS pour un match déjà très important face à une équipe qui est aussi à la recherche d’une 1 ère victoire.
    L’équipe est encore battue à domicile par RC AGEN 0-1. Il y a de la qualité dans ce groupe et les résultats doivent s’améliorer rapidement sans quoi la saison pourrait être longue

  • Rubrique Fêtes et Manifestations et Infos commerces

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.
    ⇒   ASSOCIATIONS OU COMMERCES DE PROXIMITÉ DE LA SAUVETAT DU DROPT  et TERRITOIRE des PAYS de LAUZUN, DURAS et EYMET  ⇐
  • Travaux importants visant à remplir le Lac de l’Escourou

    Résumé des travaux fait à partir d’une information donnée par Stéphane Jarleton, Directeur-Animateur SAGE Dropt (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) d’ÉPIDROPT.

    Projet de remplissage hivernal de la retenue du l’Escourou depuis le Dropt

    La retenue du Lac de l’Escourou (ou Lescourroux) d’une capacité de stockage de 8 000 000 de m3 a été mise en service en 1995. Depuis, elle connaît de fréquentes difficultés de remplissage ce qui ne lui permet pas de remplir de façon optimale sa fonction de soutien d’étiage, à savoir la restitution de l’eau stockée durant la saison hivernale pour alimenter le Dropt et permettre l’irrigation des terres agricoles. Une étude a montré que ces 20 dernières années le remplissage intégral du lac n’est effectif qu’une année sur deux.

    Le projet, porté par Epidropt dans le cadre de la délégation de service public avec la CACG (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne), a donc pour but le remplissage complémentaire hivernal du Lac de l’Escourou depuis le Dropt grâce à un prélèvement par pompage dans le Dropt.

    Si ce projet impacte d’environ 20% le coût de l’irrigation, il constitue toutefois une garantie importante de ressource complémentaire relativement peu onéreuse par rapport au coût de pertes agricoles liées au manque d’eau. Il faut également préciser que les volumes destinés à l’irrigation n’augmenteront pas.

    Le but est de limiter l’abaissement du plan d’eau et de sécuriser le débit du Dropt en période estivale, il sécurise également l’activité pêche en évitant les interdictions de pêche en barque lorsque le niveau du lac est trop bas.

    Descriptif des travaux

    Ils se font entre le lieu-dit La Régie sur la D19, Route d’Eymet à La Sauvetat du Dropt et le long de la route en direction de Soumensac jusqu’au Lac de l’Escourou.

    Au lieu-dit La Régie, réalisation d’un puits implanté en bordure de berge équipé d’une conduite d’alimentation avec système de crépine. Puis, pose d’un groupe de pompage. Depuis cette station de pompage, pose en tranchée d’un réseau de refoulement en Ø 450 sur une longueur de 1638 ml comprenant la traversée du ruisseau Le Boudou.

    Quelques données techniques : volume maximal prélevable par hiver : 3 millions de m3; Débit de pompage max : 1200 m3/h; Période de pompage : du 1er décembre au 31 mai.

  • Les Violet de Val de Guyenne n’ont pas réussi à concrétiser

    Super reportage photos et commentaire de Sam Carroll, fidèle supporter de Linky, son fils, joueur des U15 avec le maillot n°11

    Journée difficile pour les U15, l’équipe violette de Val de Guyenne, contre Virazeil samedi 9 octobre. Malheureusement, le ballon n’a simplement pas voulu entrer dans les buts malgré plusieurs bonnes occasions ! Le score final est une défaite pour notre équipe, 1 – 4.
    Après une belle victoire contre cet adversaire le mois dernier, ce match rappelle à toute l’équipe que rien n’est jamais gagné, qu’ils doivent toujours arriver déterminés et que chaque match est l’occasion d’améliorer leurs performances.

    Merci beaucoup aux coaches Mathieu et Mathéo et merci aux officiels d’avoir sorti du terrain le chien qui était déterminé à se joindre à l’équipe ! Bravo les U15 ! Allez les Violet !

    A challenging day for Violet against Virazeil yesterday. Unfortunately the ball just did not want to go into the goal, despite several good chances. The final score was a loss for Val du Guyenne 1-4. Following a good win against this same opponent a month ago, it was a good reminder to the whole team that they need to go into each match with the right attitude and improve on their performances every time they go out on the field. Merci beaucoup to the coaches Mathéo et Mathieu and merci to the officials for escorting off the field the local dog that was determined to join in the game! Bravo l’équipe!! Allez Violet!!

  • Bienvenue aux nouveaux Gavaches …

    Visite du village des Gavaches 2019

    Gavaches lors de la visite du village – 2019

    Monsieur le Maire rencontre régulièrement les nouveaux résidents de la commune. Des familles avec enfants ou adolescents, de jeunes retraités. Parmi les nationalités, des pays déjà connus comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Belgique et pas plus tard qu’hier, un pays encore absent parmi les nombreux enregistrés dans le village : Israël.

    Bienvenue aux Gavaches

    Une explication s’impose pour ce nom de Gavaches que nous donnons systématiquement aux nouveaux résidents de la commune.

    Au XVème siècle, suite aux guerres, aux épidémies de peste ou dans le cas de La Sauvetat, suite à une famine, les Seigneurs locaux se retrouvaient avec des moulins, des forges et des terres sans main d’œuvre. De ce fait, ils faisaient appel à de la main d’œuvre étrangère que l’on nommait à cette époque « Gavaches » mis pour « gens venus d’ailleurs ». Cette population ne venait en fait que des régions voisines, de Vendée, de Poitou ou de Charentes. Ils parlaient un patois différent et ont amené avec eux des coutumes ou une architecture que l’on peut retrouver par exemple dans les puits Gavaches visibles ça et là au gré des petites routes de nos campagnes. A La Sauvetat, un puits Gavache est à découvrir au cour de la Balade du Pont Roman.

    Comme le dit Jean-Luc Gardeau, Maire du village :

    « L’Histoire ne fait que se perpétuer aujourd’hui avec l’installation de gens de divers horizons. Aujourd’hui, ils ne répondent pas à l’appel à l’aide des Seigneurs d’autrefois mais viennent pour le plaisir qu’amènent les degrés du soleil et du bon vin, les odeurs de la campagne et des mets savoureux, la chaleur humaine des poignées de main et des bonjours.

    Soyez les bienvenus à La Sauvetat du Dropt. »

    Gavaches : why do we call new inhabitants like that ?

    At the end of the XVth century, a 7-week freeze blocked up all the rivers and destroyed the crops, wheat and grapes. The following year, many of the inhabitants died of hunger. The number of death was so high that an influx of people was necessary ! This was known as the arrival of the « Gavaches », meaning the « people who have come from elsewhere ». This population came in fact from close regions ie Vendée, Charentes or Poitou. Their language was a little different and they brought with them other customs or an architecture that can be found for example with the Gavaches wells. You could discover one of these wells during the walk around the village called Balade du Pont Roman.
    As Jean-Luc Gardeau, Mayor of the village says :

    « History is nowadays perpetuated with the arrival of people from different backgrounds. Nowadays, they do not respond to the call for help from the lords of old but come for the pleasure afforded by the sun’s rays and the good wine, the smell of the countryside and the tasty cuisine, the human warmth of handshakes and greetings.

    Be welcome in La Sauvetat du Dropt »

    Une visite et un pot d’accueil programmés pour 2022

    La municipalité ne manquera pas d’inviter ces nouveaux arrivants pour une visite guidée du village et un pot de bienvenue au cours de l’année 2022.

  • Coupe de France de football, exploit de l’ASSA 1 face aux joueurs de St Jean D’Angély

    Crédit photo : Sébastien Maurès

    Samedi 2 octobre, le stade de La Sauvetat du Dropt accueillait les supporters de l’ASSA 1 venus nombreux encourager les rouges pour un 4ème match en Coupe de France face à l’équipe 1 de Saint Jean-d’Angély (17).

    Deuxième exploit pour les Assaïstes

    Sur la page Facebook du groupe ASSA Pays du Dropt, les commentaires sont enthousiastes :

    « Vrai match de coupe avec une très grosse intensité. Début de seconde mi temps, les visiteurs ouvrent le score et nos petits rouges égaliseront à la 75ème. Aux tirs aux buts nos petits rouges ne trembleront pas et réussiront un 3 sur 3 tandis que nos adversaires rateront 3 de leur 4 tirs aux buts grâce à un Anthony Locatelli en feu !

    Direction le 5ème tour pour ce groupe qui continue de nous surprendre. A confirmer dès samedi 9 octobre en championnat pour enfin lancer la saison.

    Buteur : Cyril Zaida

    Merci aux supporters d’avoir répondu présent et pousser les joueurs jusqu’à la qualification ! Allez l’ASSA ! »

    Résumé sportif du match sur Le Petit Bleu, article du 4 octobre 2021.

  • DROPT’ART, visites d’ateliers d’artistes en Pays du Dropt

    Photo de l’affiche DROPT’ART créée par Manu Henrion, artiste peintre de La Sauvetat du Dropt.

    Dix jours de balades en pays du Dropt, sur nos routes de campagne, au cœur de 13 villages et bastides, du 17 au 26 septembre au rythme de 14 ateliers d’artistes et 7 lieux d’expositions, vous y rencontrerez les 56 artistes et découvrirez leurs œuvres, leurs techniques, leur univers.

    Pour la troisième année, les artistes du pays du Dropt : peintres, sculpteurs, photographes, tisserande, dessinateurs, plasticiens vous invitent à découvrir leurs lieux de créations, leurs différentes démarches artistiques, leurs invités en ouvrant leurs portes et en s’associant à des lieux de culture et du patrimoine.

    Le florilège vous permet de rencontrer une œuvre de chaque artiste du parcours sur trois jours dans le village de Monteton.

    Vendredi 17 septembre : Ouverture du Dropt’Art avec le vernissage du florilège à 18h30 au Bourg de Monteton.
    Samedi 18 et dimanche 19 septembre : Florilège de 10h00 à 19h00 au Bourg de Monteton.
    Du samedi 18 au dimanche 26 septembre : Ouverture des ateliers d’artistes et des lieux d’expositions, tous les jours de 10h00 à 19h00. Entrée libre et gratuite.

    Des vernissages, des rencontres, des ateliers découvertes (adultes et enfants) et des concerts sont programmés sur les différents sites tout au long de la manifestation (voir dépliant ou site).

    Contact : dropt.art.ateliers@gmail.com – 06 49 11 50 32 / 06 74 54 54 03
    https://droptartateliers.wixsite.com/artistes/ ou https://www.facebook.com/visitesdateliersdartistes

    Parmi les 56 artistes qui ouvrent leur atelier, deux sauvetatois

    Manu HENRION et Audrey BASTARD sont tous deux sauvetatois et se sont rencontrés parce qu’ils sont voisins. Leur maison respective se situent au lieu-dit Peyronnette, sur les hauteurs du village. Ils ouvriront tous deux leur atelier lors de ces journées DROPT’ART. Entrée libre.

    MANU HENRION, peintre pastelliste abstrait, il ouvrira son atelier et travaillera le pastel en direct.

    Naissance en 1951. Études en arts graphiques I.A.T.A. Namur , Belgique. Cours de dessin, croquis et peinture à l’Académie Constantin Meunier à Etterbeek (Bruxelles) en 1980 et 1981. Diplômé de l’ Académie des Beaux Arts à Namur : Cours de peinture de et avec Jean-Pierre Gonthier de 1987 à 1988 et de 1998 à 2004. Stages avec Sébastien Delire en 2003 et 2004.​

    AUDREY BASTARD, graphiste en art contemporain.

    Née à Marseille en 1975. Elle entre successivement aux Beaux-arts de Rueil-Malmaison, Amiens et Paris dont elle obtient les diplômes. C’est au cours de cette période intensive d’étude, qu’elle voyage en Grande-Bretagne, Chine, Thaïlande, Australie, Norvège, Italie, et développe sa maturité, sa sensibilité et l’assurance d’un travail artistique précis et “abrasif”.

    Après avoir travaillé 10 ans en région parisienne, Audrey Bastard se retire dans le sud-ouest de la France afin de poursuivre sereinement son travail. Ses sculptures, dessins et installations interrogent et revendiquent le monde contemporain en y convoquant les liens physiques et émotionnels qui le relie au passé ; « ce qui fait que le monde est ce qu’il est : difficilement palpable au présent et dans lequel une mise en ordre des choses finit par nous échapper… »

    DROPT’ART, les ateliers d’artistes, l’agenda et les temps forts
  • Opération « Nettoyons la nature » pour les élèves du primaire de La Sauvetat du Dropt

    Photos de Martine Brosse, conseillère municipale à la commission environnement et responsable du Point Lecture pour l’Association des Amis de la Sauveté.

    Organisée par les centres E. Leclerc du vendredi 24 au dimanche 26 septembre

    Depuis 1997, l’opération « Nettoyons la Nature » s’est imposée comme l’événement le plus important en France en faveur de la protection de l’environnement.
    Pour la classe de La Sauvetat du Dropt, cette 24ème édition programmée par les centres E. Leclerc, s’est déroulée vendredi 24 après-midi et fut l’occasion de faire le tour du village pour ramasser les déchets et apprendre à agir en faveur de notre environnement. Un exercice pratique qui aura permis d’aborder, de façon concrète, l’éco-citoyenneté et le respect de son environnement.

    Chaque jeune participant s’est vu distribué un kit de nettoyage composé d’une paire de gants, d’un sac poubelle, d’une chasuble et de guides sur les déchets avant de suivre à travers le village leur professeur Carine Paillé et les 3 accompagnants dont Maryline, une mamie, Fabien, un papa et Martine Brosse, conseillère municipale. Au total, 6 enfants par accompagnant, soit 24 bambins séparés en 2 groupes, ces derniers dotés de 2 sacs poubelle chacun. 1 groupe est parti vers les stades, le second dans le bourg. L’Avenue du Plantier n’a pas été suivie pour éviter les dangers de la circulation.

    Au terme de l’opération, élèves et accompagnants se retrouvaient dans la cour de l’école avec leur butin. Les sacs les plus remplis ont été ceux provenant des abords des stades et de la rivière ! Côté village, il est agréable de constater que les sacs étaient presque vides. Rues et ruelles semblent épargnées par les incivilités.

    Après cet intermède écocitoyen et pour clôturer cette journée scolaire, un goûter était offert. Il fut apprécié des enfants qui se rassasièrent de boissons fraîches, brioches et bonbons.

     

  • OCTOBRE ROSE : participation à un challenge de danse en vous filmant sur Jerusalema

    Cette année, le CRCDC (Centre Régional de Coordination de dépistages des cancers) – Site territorial du Lot-et-Garonne – s’associe à Action Cancer 47 & L’Orange bleue pour vous proposer un challenge de danse à l’occasion d’Octobre Rose : le Jerusalema Dance Challenge.

    Pour participer : c’est très simple !
    D’autres actions sur le territoire

    Notamment à Miramont de Guyenne où l’on retrouve Les As du Mic à l’origine de Voca Son Association de lutte contre le cancer pour un concert le samedi 16 octobre.

  • Malgré un déséquilibre évident, les U15 de Val de Guyenne ont fait face aux U17 de Marcellus

    De l’avis d’un papa, fidèle supporter, comme de celui de Mathieu Gardeau, leur entraineur, les U15 de Val de Guyenne se sont retrouvés à jouer contre les U17 de Marcellus après une mauvaise compréhension entre les entraîneurs ! Match évidemment déséquilibré avec une différence d’âge conséquente entre les deux équipes !

    Du coup, on oubliera la défaite de 8 – 0 pour ne retenir que l’état d’esprit des joueurs qui ne se sont pas laissés impressionner par ces joueurs plus âgés, plus grands et plus forts ! Ils ont joué le match à fond et relevé tous les défis durant ces 90 minutes ! Parents et entraîneurs sont fiers de leur équipe !