• Freestyle de nos rappeurs préférés, on l’attendait ;-)


    Aurélien Jollis, notre employé municipal le jour, alias Jarh, parce que rappeur dès la nuit tombée, vient de sortir le dernier freestyle version 2019 avec son groupe Les As du Mic dont fait partie son frère sous le nom de Royal Rimeur. Un freestyle à écouter sans attendre pour comprendre les motivations et les aspirations de nos jeunes. Une diction toujours très rythmée et en rimes où chacun des interprètes écrit sa propre partie. Aurélien nous explique :

    « Les freestyles c’est du thème libre. Chacun écrit ce qu’il veut et parle de ce qu’il veut. On se consulte pas forcément. Quand l’un de nous finit son texte il le montre aux autres puis quand tous les couplets sont prêt on les enregistre.

    Le rap pour moi c’est très textuel, tout se joue sur l’écrit. C’est une façon de faire passer des messages, que ce soit de rage, de tristesse, de joie, de délire. On choisis la bande-son qui convient le mieux avec le texte et l’humeur.

    L’avenir on le voit avec notre association Voca Son, des concerts et un max de soutien à la recherche contre le cancer, c’est notre but principal, et ça le restera. Tout ce qu’on fait dans la musique d’une manière ou d’une autre, se rattache à cette cause. »

    Il y a une histoire derrière cette volonté farouche de soutenir la recherche contre le cancer. On la connaît, elle est triste et concerne chacune de nos familles … L’occasion d’écouter ou de réécouter l’hommage à une maman trop tôt disparue.

  • Championnat Ligue Moto Nouvelle Aquitaine, félicitations Christophe


    Monsieur le Maire, toujours à l’affût d’infos concernant son village et ses habitants, nous envoie ces photos qui mettent un natif et résident sauvetatois à l’honneur.

    Christophe Corain vient d’être récompensé pour ses bons résultats en tant que motocycliste vétéran dans la catégorie Motocross et Enduro Endurance TT du Championnat de Ligue Nouvelle Aquitaine. Nous lui adressons toutes nos félicitations.

  • Info CCPL: Concours Contes et Nouvelles


    Message de Luc Macouin, Président de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    « Madame, Monsieur,

    Depuis plusieurs années, la Communauté de Communes du Pays de Lauzun organise un concours de contes et nouvelles. C’est un volet culturel qui me tient particulièrement à cœur.

    Chaque fois, c’est une occasion de découvrir de nouveaux talents qui seront peut-être nos grands écrivains de demain.

    Je vous invite à communiquer à vos élèves, à vos lecteurs et amis… le thème de l’édition 2020 qui est « Les copains d’abord ».

    Souhaitant une forte adhésion à cette opération.

    Par avance, je vous remercie.

          MACOUIN Luc
          Président de La Communauté »

    Information et modalités de participation à télécharger en cliquant sur Règlement Contes et Nouvelles 2020.

  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de Décembre

    logo

    Menu de la cantine scolaire pour le mois de Décembre.

    Hélène Valdevit, cantinière de La Sauvetat du Dropt, vous informe du menu de l’école pour le mois de Décembre. Pour enfants et seniors de la commune ou des communes voisines par parrainage.

    Depuis le 1er novembre, les cantines ont l’obligation de proposer un plat végétarien hebdomadaire aux écoliers.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2019/2020.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

    Zones: A jaune, B bleu et C rouge

  • Une fin d’année gastronomique pour le cyclo club

    Résumé de cette longue journée de festoiement du secrétaire Paulo Labattut, photos de Georgette Morancho, Paulo et Germain Sauron.

    Fin d’année gastronomique pour clôturer l’année 2019, la majorité des membres avait décidé de revenir à la formule repas à domicile dans la salle de la maison des loisirs, prêtée généreusement par le conseil municipal de La Sauvetat, que nous remercions chaleureusement. Salle comble avec les trente six participants autour de la table.

    Les amuse bouches de l’apéritif ont été préparés par Mylène et Régine, le repas confectionné et servi par le traiteur Bouchillou de Castillonnès, Mireille et Louise nous ont régalés une fois de plus avec leurs merveilles.

    Nous avons eu le bonheur d’accueillir deux nouveaux cyclistes parmi nous, en effet Jean-Claude et Paul qui ont participé à plusieurs entraînements cette saison, nous ont rejoints avec leurs épouses respectives, ils ont tellement appréciés l’ambiance de notre petit club, qu’ils ont décidé de prendre leur licence à l’USS pour la saison prochaine.

    La rétrospective de la saison écoulée, animée par un diaporama, faisait peu à peu monter l’ambiance, ponctuée de commentaires plus ou moins objectifs mais toujours amplifiés par de grands éclats de rires. Journée festive, où l’on se retrouve avec les moins jeunes qui ont fait la gloire et la renommée de l’USS bien avant nous, occasion aussi d’honorer un des leurs. Car contre toute attente (pour lui en tout cas), c’est YVES qui a fait les frais de l’opération. Nous savons tous qu’il a eu plusieurs fois vingt ans cette année et qu’il a été dans l’obligation de mettre un terme à sa grande passion, après cent soixante dix huit milles huit cent quatre vingt dix kilomètres (178890 !… chez Yves on ne transige pas avec les chiffres !) sur les routes de France, premièrement pour raison médicale, mais aussi pour Annette qui appréhendait sérieusement les sorties après ses trois chutes.
    Jacqueline et Alain lui ont remis en récompense, une bonne bouteille à son effigie ainsi qu’un abécédaire retraçant les différents caractères de sa personnalité. Moment émouvant, suivi d’une après midi récréative. Les plus courageux ont fait une marche sur le magnifique pont romain réhabilité depuis peu, les plus frileux se sont contentés avec une partie de belote et de dominos.

    Et après tout ça, que faisons nous des restes? Dans un élan de courage collectif, nous nous sommes remis à table, il fallait bien finir les merveilles!

    Après souper, chacun y allant de son enthousiasme, en moins d’une demi heure, la salle fut débarrassée et nettoyée. Mais où sont passés Annette et Yves ? Il reste encore quelques merveilles ! La tentation est trop forte, nous voici réunis chez Régine et Hervé pour préparer un tourin. La soirée ne pouvait mieux se terminer, Annette levée la première nous ouvre prudemment sa
    porte, suivie de Yves dans ses charentaises. Le tourin était délicieux, le chabrol aussi, le cognac n’en parlons pas. Trois heures du matin, finalement nous avons terminé vachement tôt !!!

  • Karaokés des Fées Gourmandises

    Depuis quelques mois, le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises est investi par des chanteurs amateurs de tout âge et de toute nationalité. Ces soirées conviviales se déroulent le vendredi. Pas de règle précise à suivre, Rinus Van Ravenstein, sauvetatois d’adoption d’origine néerlandaise à l’origine de ces rencontres, vous donne un papier sur lequel vous faîtes part de vos souhaits puis cherche dans la bibliothèque le karaoké adapté.

    L’ambiance fut tour à tour anglosaxone avec la présence de nombreux anglophones dont d’anciens rockeurs professionnels et frenchy grâce à une famille sauvetatoise d’origine belge dont les enfants s’en sont donnés à cœur joie sur les derniers tubes du moment.

    Prochaine date, le vendredi 31 janvier.

  • Rubrique Fêtes et Manifestations

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines. Cliquez sur les affiches pour les agrandir et avoir les détails.

    Vous pouvez aussi consulter l’AGENDA 2019 des MANIFESTATIONS SAUVETATOISES ICI.

    ⇒   PROCHAINES DATES A LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

    Décembre 2019

    Règlement contes et nouvelles 2020

    ⇒ ACTIVITÉS SPORTIVES – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

  • Cantine scolaire : 1 menu végétarien par semaine obligatoire

    Source : site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

    Depuis le 1er Novembre 2019, un menu végétarien par semaine dans toutes les cantines scolaires

    Conformément à la loi EGalim, toute la restauration scolaire – de la maternelle au lycée – devra proposer au moins un menu végétarien par semaine à partir du 1er novembre 2019. C’est-à-dire un menu unique (ou un menu alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) sans viande ni poisson, crustacés et fruits de mer. Il pourra néanmoins comporter des œufs ou des produits laitiers.

    Cette mesure, qui sera d’abord menée à titre expérimentale pendant deux ans, fait partie des 5 grandes dispositions de la loi EGalim dans le domaine de la restauration collective. Un secteur qui, avec 3,5 milliards de repas par an, représente un levier majeur pour faire évoluer les pratiques alimentaires.

    Cette mesure s’inscrit également dans le cadre du nouveau Programme national pour l’alimentation (PNA3), dont l’un des objectifs est la promotion des protéines végétales en restauration collective (action 24). À ce titre, la loi EGalim prévoit également que les structures (pas uniquement scolaires) distribuant plus de 200 repas par jour doivent établir un plan pluriannuel de diversification de protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales.

    A La Sauvetat du Dropt

    Réglementation appliqué par Hélène Valdevit, cantinière de notre école de La Sauvetat du Dropt. Preuve en est le menu ci-contre que vous pouvez retrouver à la page « Écoles » de votre blog/site.

  • Reprise des Ateliers Contes et Philo

    Les Ateliers Contes et Philo dispensés par la Compagnie Nell et Jack reprennent à raison d’une rencontre mensuelle pour cette année scolaire 2019/2020. Décision votée à l’unanimité au cours du Conseil Municipal du 31 octobre.

    Encadrés par Anne Lesimple et Martine Brosse, toutes deux conseillères municipales, 23 enfants du RPI Vallée du Dropt venant des classes de CE1, CE2, CM1 et CM2 étaient au rendez-vous pour la première date du lundi 18 novembre au sein de l’école de La Sauvetat. Informés par un courrier distribué dans le cadre scolaire, les enfants ont écouté un conte dont le sujet évoquait le sentiment de jalousie. Sujet débattu dans la seconde partie de la séance par les enfants séparés en deux groupes en fonction de leur âge. Les réflexions furent personnelles et pertinentes. Le maître de parole faisant passer le bâton à celui ou celle qui souhaitait s’exprimer, permettant un débat dans le calme, l’écoute et la tolérance des idées de chacun.

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt, souhaitant faire partager cette expérience avec les autres communes du RPI, avait invité les Maires, ou leur représentant, de Moustier, Auriac et Pardaillan. Monsieur Cadiot, Maire de Pardaillan était présent. Il a pu apprécier l’intérêt manifesté par tous les enfants puis le débat argumenté lancé par Nell pour le groupe des CE1/CE2.

    La prochaine date est programmée au lundi 9 décembre. Ces Ateliers Contes et Philo sont offerts par la municipalité de La Sauvetat du Dropt. Quelques places sont encore disponibles. Un courrier sera distribué la semaine précédente mais il est possible de s’informer d’ores et déjà auprès de la Mairie si votre enfant souhaite participer.

  • Objectif Duras, mémoire visuelle de notre territoire

    L’Association Objectif Duras a été créée par des résidents du Pays de Duras « amoureux de leur pays et passionnés par la photo ».

    C’est ainsi que nous sommes riches d’une banque de photos libres de droit, retraçant le passé et le présent, mettant en valeur le patrimoine historique et culturel, le monde agricole, la faune, la flore, les paysages de nos campagnes au fil des saisons et la convivialité de nos petits villages en relatant, par l’image, les rencontres sportives et les très nombreuses manifestations de notre territoire. Ils sont la mémoire visuelle qui prouve que rien n’est figé, que la vie est trépidante et captivante. Une mémoire que les générations futures pourront consulter pour comprendre ce qui fait la force et la richesse d’un pays.

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt souhaite remercier les photographes d’Objectif Duras pour leur travail sur notre commune puisque nous bénéficions de leur passion bien que faisant parti du Pays de Lauzun. Plusieurs sauvetatois ont d’ailleurs intégré leur équipe et contribuent à alimenter en images le site du village: Martine, Patricia, Michèle et Francis …

    Le dernier reportage concerne l’avant-après de notre beau pont roman. Les photos sont de Michel Michelot et le résumé historique de Dany Blanc. Vous le découvrirez en suivant ce lien Rencontre-photographique-avec-le-passe-les-travaux-et-le-present-du-pont-de-la-sauvetat- 

  • La luxueuse voiture 4150 en cours de restauration grâce au CFV

    L’Association Chemin de Fer de Vendée (CFV) fait revivre le patrimoine ferroviaire

    Tout commence le 15 novembre 2019 lorsque Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, reçoit un appel téléphonique de Monsieur Comont, membre de l’Association « Chemin de Fer de Vendée » basée à Mortagne sur Sèvre (85). Dans leurs ateliers en cours de restauration actuellement, une luxueuse Voiture Salon Pullman, la n°4150, classée aux Monuments Historiques depuis 2003 et dont l’histoire est liée à l’ancienne gare de notre village, étrangement située sur la commune d’Agnac.

    Histoire mouvementée des chemins de fer : 1939, évacuation du parc ferroviaire à la déclaration de la guerre

    A la déclaration de la guerre en 1939, la Compagnie Internationale des Wagons Lits, fondatrice du fameux train Orient-Express qui reliait Paris-Est à Istambul, évacue son parc ferroviaire dans l’ouest de la France pour le soustraire aux Allemands. Toutefois, avec la Drôle de Guerre, les voitures sont rapatriées dans les différents dépôts de l’époque. La soudaine débâcle en 1940 va entraîner une évacuation assez désordonnée du parc ferroviaire, notamment dans la partie sud de la France. La 4150 va connaître plusieurs mouvements. Ainsi entre 1940 et 1943, elle sera dans les Pyrénées, puis dans le Gard début 1943. En septembre 43, elle se trouve à Bergerac avant d’arriver à la gare de La Sauvetat du Dropt en avril 1944.

    « L’association CFV a pu identifier le matériel qui était alors stocké dans cette gare, 12 voitures dont la 4150, ce qui représente un convoi de près de 280 m. Monsieur Comont précise que nous avions, à La Sauvetat du Dropt, la « crème » des voitures de la CIWL dont voici le détail :

    • 8 voitures Pullman : 5 Flèches d’Or pour le Calais/Paris-Nord, 2 Côte d’Azur dont la 4150 ( initialement poru le Train Bleu – Paris-Nice), 1 une Etoile du Nord (Paris-Nord/Bruxelles/Amsterdam,  toutes avec des décorations remarquables et souvent spécifique à chaque voiture,
    • 2 votures lits LX, les plus luxueuses également avec des boiseries et marqueteries aussi remarquables que les pullmans,
    • 2 fourgons, dont un très particulier puisqu’il s’agissait d’un fourgon truck Flèche d’Or qui disposait de deux conteneurs permettant le déchargement, chargement rapide des bagages stockés dans ceux-ci au port de Calais ou de Douvre en Grande Bretagne. »
    Utilisée par la Résistance pour faire barrage sur les voies ferrées – Les Combats du Genévrier

    Plusieurs voitures des gares alentours, 34 exactement, seront acheminées vers des ponts et passages à niveau pour être minées et servir de barrages. La voiture 4150, déplacée jusqu’au passage à niveau 46 de Miramont de Guyenne par les hommes de Xavier Alessandri, chef de la Résistance, sera minée le 6 juin 1944 afin de bloquer la route et la voie ferrée. L’histoire complète de cette journée de juin 44 et les noms des résistants, dont plusieurs perdirent la vie, est relatée dans Les Combats du Genévrier.
    C’est un rapport, daté du 1er octobre 1944, envoyé à la direction parisienne de la Compagnie Internationale des Wagons Lits par le sous-inspecteur Mabire, qui précise que la 4150 est endommagée au niveau de son roulement, comme les autres voitures minées. Le rapport précise qu’il faut changer les essieux avant de les acheminer vers les ateliers. La 4150 restera sur place au moins jusqu’à début octobre de cette année 44, faisant l’objet de pillage. La Compagnie Internationale des Wagons Lits peine à la rapatrier.

    Détail de la Voiture Salon Pullman 4150

    Construite en 1929 à Aytré (Charente-Maritime), elle fait partie de la série « Côte d’Azur » et comportait 28 places assises en 1ère classe. D’une longueur de 23,50 mètres et un poids de 47 tonnes, les décorations intérieures de René Prou étaient faîtes de panneaux en loupe de frêne et de panneaux en marqueterie à base d’étain (malheureusement volés en 2011 dans l’enceinte militaire qui l’abritait à ce moment-là). Cette luxueuse voiture aux baies élargies et aux larges fauteuils inclinables faisait partie de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, la CIWL et intégrait des trains connus dont le Côte d’Azur Pullman Express, la Flèche d’Or, l’Étoile du Nord, le Mistral, le Sud Express.
    La voiture est réformée en 1972 et achetée en 1974 par l’armée, avec d’autres voitures de la CIWL, pour équiper le 5ième Génie installé à Versailles-Matelots, seul régiment ferroviaire dissous en 2010. Elle sera alors nommée Pullman Chef de Corps car utilisée comme voiture de commandement.

    Après la dissolution du régiment, l’armée va chercher à confier ces voitures à des associations. C’est ainsi qu’en 2014, la 4150 est donnée au « Chemin de Fer de Vendée » par un courrier du Ministre de la Défense de l’époque, Jean-Yves Le Drian. Après quelques péripéties, elle arrive au dépôt de St Laurent sur Sèvre fin juin 2017.

    En cours de restauration avant d’accueillir des touristes pour « voyager à travers le temps« 

    Depuis son arrivée au dépôt de St Laurent sur Sèvre en 2017, la voiture 4150 est en cours de restauration en attendant de pouvoir rejoindre le parc ferroviaire de l’association qui vous proposera d’embarquer à son bord pour faire les 22 km qui relient Mortagne sur Sèvre aux Herbiers (aller-retour). « Une balade extraordinaire au rythme du Train Touristique à Vapeur en passant par 3 vallées traversées sur de magnifiques viaducs ».

    Documentation
    • Documents fournis par Monsieur Eric Comont, vice-président du Chemin de Fer de Vendée : son courrier adressé à Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, le 15 novembre 2019, demandant si la commune possède des informations supplémentaires; Le rapport du sous-inspecteur Mabire, employé de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, daté du 1er octobre 1944. Les photos de la voiture 4150 stationnée à la gare de St Laurent sur Sèvre.
    • Document envoyé par Jean-Luc Gardeau à Monsieur Comont par retour de courrier : le scan d’un menu du wagon-restaurant, parfaitement conservé, qui lui fut donné par un sauvetatois aujourd’hui décédé.
    • Document en ligne appartenant à la Mairie de Miramont de Guyenne : « Les Combats du Genévrier » relatant une tragédie de la Résistance ayant eu lieu le 6 juin 1944.

    L’Association du Chemin de Fer de Vendée est preneuse de tous les témoignages relatifs à ces voitures, à des documents écrits ou des photos afin de compléter cet historique. Il est possible de joindre Monsieur Comont via le site Internet du CFV.

    Courrier CFV 2019 Les Combats du Genévrier
  • INFO MAIRIE: compte rendu du conseil municipal

    conseil_municipal Compte-rendu du conseil municipal du JEUDI 31 OCTOBRE 2019. CLIQUEZ ICI