• De si beaux cadeaux pour cet avant Noël

    De très nombreuses photos où chacun ira piocher au gré de ses envies … Elles sont de Francis Secco et Michel Michelot, membres du club Objectif Duras ainsi que de Marie Requier, Patrick Barreau (pour l’équipe de France 2 au petit matin) et Agnès Tenot (stand du vin chaud), tous 3 bénévoles du Comité des Fêtes. 

    Qui eut cru que ce premier dimanche de décembre verrait apparaître le soleil ?

    Après un samedi pluvieux qui aura gorgé d’eau les espaces enherbés du village, le Comité des Fêtes recevait une quarantaine de stands sur son vide-grenier – brocante qui se déroulait en extérieur ! Quelques grincements de dents à l’arrivée, alors que de courageux bénévoles accueillaient les exposants à la lumière des lampes frontales, puisque chacun voulait éviter de déballer sur un terrain trop meuble ! Nuages vite dissipés lorsque, grâce au soleil, les visiteurs affluèrent pour trouver l’objet de leur convoitise ou le coup de cœur de la journée parmi les stands.

    Parmi ces visiteurs, une équipe de France 2 venue à la pointe du jour suivre dans ses activités de chineur, notre ami et voisin eymétois Bernard Dumeige, membre du jury brocanteur de l’émission Affaire Conclue ! Un événement peu banal qui fit tourner les têtes et mit une certaine animation au sein de la manifestation.

    Une salle des sports transformée en village de Noël

    Autre point chaud de la journée, le marché de Noël installé dans la salle des sports. Grands sapins décorés, guirlandes lumineuses et petits chalets ont réussi à faire oublier que cette grande salle des sports est normalement grise et sans autre attrait que celui de l’exercice d’une activité physique.

    Embellie bien sûr par plus de 40 exposants proposant produits du terroir et créations artisanales. Des artisans d’art venus de tout le département et des départements limitrophes. Un choix énorme de cadeaux à offrir ou à s’offrir à l’approche des fêtes de Noël et du Nouvel An. Des cadeaux originaux et surtout du « made in France » créé et passionnément façonné par chacun des exposants présents.

    Parmi les stands terroir, il faut mentionner la présence de plusieurs jeunes couples récemment installés, proposant vins de Bergerac, miels et dérivés, fromages de chèvres, tisanes et cosmétiques à base de plantes, safran et produits safranés ou encore bières artisanales. Une nouvelle façon de voir l’agriculture. Pour ceux là, la qualité et l’authenticité priment sur la standardisation et la production de masse. De petites structures qui misent sur la vente directe et une clientèle généralement locale. Ce marché fut, pour certains, l’occasion de se faire connaître. Pour d’autres de renforcer les liens avec leur récente clientèle.

    Un grand merci à Josie et Laurence de l’entreprise Gustoki qui nous ont fait découvrir le Patxaran. Venues du Pays Basque, elles gèrent un magasin de vente en ligne qui propose des paniers de saison venant de producteurs locaux. Cette sortie, à plus de 300 km de la ville d’Urrugne où se situe l’entreprise, n’aura pas été aussi fructueuse qu’elles l’auraient souhaitée. Le chaleureux accueil du Comité des Fêtes leur laissera, nous l’espérons, un bon souvenir.

    Un Noël avant l’heure pour de nombreux enfants

    Cet événement d’avant les fêtes est toujours l’occasion de faire plaisir aux enfants. Ils furent gâtés avec un manège gratuit tout au long de la journée, une animation de clowns déambulant parmi les stands, des balades en poneys et des Contes de Noël où il fut question du Coulobre … pour l’explication, demandez donc aux nombreux enfants qui ont assisté à la représentation. Et enfin, l’arrivée du Père Noël qui offrit bonbons et pâtes de fruit (généreusement offerts par le Proxi P’tit Panier du Dropt) avant de les emmener dans la salle des sports pour un goûter. Suivie l’indispensable séance de photos pour immortaliser cette rencontre magique.

    De jeunes apprentis bénévoles dans les coulisses de la manifestation

    Pour la seconde année, Peter Cain et son bureau avaient décidé de renouveler l’opération des petits apprentis bénévoles. Ils furent une quinzaine d’enfants à participer cette année. Il faut avouer que l’effervescence régnant aux différents postes, il est un peu difficile de trouver une occupation gratifiante et sans danger pour chacun d’eux. Cependant, leur bonne humeur, leur énergie et leur volonté de se rendre utile nous laissent à penser que la relève est assurée et que, quoiqu’on en dise, le bénévolat n’est pas en voie d’extinction.

    Le bénévolat sauvetatois, une affaire intergénérationnelle et inter associative

    La conclusion de la journée fut donnée par l’ami Peter Cain, président du Comité des Fêtes, qui prit la parole après le démontage des structures effectué en un temps record en fin de journée. C’est avec beaucoup de chaleur qu’il remerciait ses troupes augmentées de jeunes couples dynamiques devenus sauvetatois depuis peu. N’oublions pas nos mamies des Amis de la Sauveté, toujours en mouvement et si résistantes et dynamiques qu’elles n’abandonnent qu’à contrecœur leur place pour céder une partie du travail aux jeunes.
    Un apéritif dînatoire où furent évoquer les meilleurs moments de cette longue semaine de préparatifs et de cette journée clôturait la soirée en beauté.

  • Rubrique Fêtes et Manifestations

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines. Cliquez sur les affiches pour les agrandir et avoir les détails.

    Vous pouvez aussi consulter l’AGENDA 2019 des MANIFESTATIONS SAUVETATOISES ICI.

    ⇒   PROCHAINES DATES A LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

    Décembre 2019

    Règlement contes et nouvelles 2020

    ⇒ ACTIVITÉS SPORTIVES – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

  • Objectif Duras, mémoire visuelle de notre territoire

    L’Association Objectif Duras a été créée par des résidents du Pays de Duras « amoureux de leur pays et passionnés par la photo ».

    C’est ainsi que nous sommes riches d’une banque de photos libres de droit, retraçant le passé et le présent, mettant en valeur le patrimoine historique et culturel, le monde agricole, la faune, la flore, les paysages de nos campagnes au fil des saisons et la convivialité de nos petits villages en relatant, par l’image, les rencontres sportives et les très nombreuses manifestations de notre territoire. Ils sont la mémoire visuelle qui prouve que rien n’est figé, que la vie est trépidante et captivante. Une mémoire que les générations futures pourront consulter pour comprendre ce qui fait la force et la richesse d’un pays.

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt souhaite remercier les photographes d’Objectif Duras pour leur travail sur notre commune puisque nous bénéficions de leur passion bien que faisant parti du Pays de Lauzun. Plusieurs sauvetatois ont d’ailleurs intégré leur équipe et contribuent à alimenter en images le site du village: Martine, Patricia, Michèle et Francis …

    Le dernier reportage concerne l’avant-après de notre beau pont roman. Les photos sont de Michel Michelot et le résumé historique de Dany Blanc. Vous le découvrirez en suivant ce lien Rencontre-photographique-avec-le-passe-les-travaux-et-le-present-du-pont-de-la-sauvetat- 

  • La luxueuse voiture 4150 en cours de restauration grâce au CFV

    L’Association Chemin de Fer de Vendée (CFV) fait revivre le patrimoine ferroviaire

    Tout commence le 15 novembre 2019 lorsque Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, reçoit un appel téléphonique de Monsieur Comont, membre de l’Association « Chemin de Fer de Vendée » basée à Mortagne sur Sèvre (85). Dans leurs ateliers en cours de restauration actuellement, une luxueuse Voiture Salon Pullman, la n°4150, classée aux Monuments Historiques depuis 2003 et dont l’histoire est liée à l’ancienne gare de notre village, étrangement située sur la commune d’Agnac.

    Histoire mouvementée des chemins de fer : 1939, évacuation du parc ferroviaire à la déclaration de la guerre

    A la déclaration de la guerre en 1939, la Compagnie Internationale des Wagons Lits, fondatrice du fameux train Orient-Express qui reliait Paris-Est à Istambul, évacue son parc ferroviaire dans l’ouest de la France pour le soustraire aux Allemands. Toutefois, avec la Drôle de Guerre, les voitures sont rapatriées dans les différents dépôts de l’époque. La soudaine débâcle en 1940 va entraîner une évacuation assez désordonnée du parc ferroviaire, notamment dans la partie sud de la France. La 4150 va connaître plusieurs mouvements. Ainsi entre 1940 et 1943, elle sera dans les Pyrénées, puis dans le Gard début 1943. En septembre 43, elle se trouve à Bergerac avant d’arriver à la gare de La Sauvetat du Dropt en avril 1944.

    « L’association CFV a pu identifier le matériel qui était alors stocké dans cette gare, 12 voitures dont la 4150, ce qui représente un convoi de près de 280 m. Monsieur Comont précise que nous avions, à La Sauvetat du Dropt, la « crème » des voitures de la CIWL dont voici le détail :

    • 8 voitures Pullman : 5 Flèches d’Or pour le Calais/Paris-Nord, 2 Côte d’Azur dont la 4150 ( initialement poru le Train Bleu – Paris-Nice), 1 une Etoile du Nord (Paris-Nord/Bruxelles/Amsterdam,  toutes avec des décorations remarquables et souvent spécifique à chaque voiture,
    • 2 votures lits LX, les plus luxueuses également avec des boiseries et marqueteries aussi remarquables que les pullmans,
    • 2 fourgons, dont un très particulier puisqu’il s’agissait d’un fourgon truck Flèche d’Or qui disposait de deux conteneurs permettant le déchargement, chargement rapide des bagages stockés dans ceux-ci au port de Calais ou de Douvre en Grande Bretagne. »
    Utilisée par la Résistance pour faire barrage sur les voies ferrées – Les Combats du Genévrier

    Plusieurs voitures des gares alentours, 34 exactement, seront acheminées vers des ponts et passages à niveau pour être minées et servir de barrages. La voiture 4150, déplacée jusqu’au passage à niveau 46 de Miramont de Guyenne par les hommes de Xavier Alessandri, chef de la Résistance, sera minée le 6 juin 1944 afin de bloquer la route et la voie ferrée. L’histoire complète de cette journée de juin 44 et les noms des résistants, dont plusieurs perdirent la vie, est relatée dans Les Combats du Genévrier.
    C’est un rapport, daté du 1er octobre 1944, envoyé à la direction parisienne de la Compagnie Internationale des Wagons Lits par le sous-inspecteur Mabire, qui précise que la 4150 est endommagée au niveau de son roulement, comme les autres voitures minées. Le rapport précise qu’il faut changer les essieux avant de les acheminer vers les ateliers. La 4150 restera sur place au moins jusqu’à début octobre de cette année 44, faisant l’objet de pillage. La Compagnie Internationale des Wagons Lits peine à la rapatrier.

    Détail de la Voiture Salon Pullman 4150

    Construite en 1929 à Aytré (Charente-Maritime), elle fait partie de la série « Côte d’Azur » et comportait 28 places assises en 1ère classe. D’une longueur de 23,50 mètres et un poids de 47 tonnes, les décorations intérieures de René Prou étaient faîtes de panneaux en loupe de frêne et de panneaux en marqueterie à base d’étain (malheureusement volés en 2011 dans l’enceinte militaire qui l’abritait à ce moment-là). Cette luxueuse voiture aux baies élargies et aux larges fauteuils inclinables faisait partie de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, la CIWL et intégrait des trains connus dont le Côte d’Azur Pullman Express, la Flèche d’Or, l’Étoile du Nord, le Mistral, le Sud Express.
    La voiture est réformée en 1972 et achetée en 1974 par l’armée, avec d’autres voitures de la CIWL, pour équiper le 5ième Génie installé à Versailles-Matelots, seul régiment ferroviaire dissous en 2010. Elle sera alors nommée Pullman Chef de Corps car utilisée comme voiture de commandement.

    Après la dissolution du régiment, l’armée va chercher à confier ces voitures à des associations. C’est ainsi qu’en 2014, la 4150 est donnée au « Chemin de Fer de Vendée » par un courrier du Ministre de la Défense de l’époque, Jean-Yves Le Drian. Après quelques péripéties, elle arrive au dépôt de St Laurent sur Sèvre fin juin 2017.

    En cours de restauration avant d’accueillir des touristes pour « voyager à travers le temps« 

    Depuis son arrivée au dépôt de St Laurent sur Sèvre en 2017, la voiture 4150 est en cours de restauration en attendant de pouvoir rejoindre le parc ferroviaire de l’association qui vous proposera d’embarquer à son bord pour faire les 22 km qui relient Mortagne sur Sèvre aux Herbiers (aller-retour). « Une balade extraordinaire au rythme du Train Touristique à Vapeur en passant par 3 vallées traversées sur de magnifiques viaducs ».

    Documentation
    • Documents fournis par Monsieur Eric Comont, vice-président du Chemin de Fer de Vendée : son courrier adressé à Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, le 15 novembre 2019, demandant si la commune possède des informations supplémentaires; Le rapport du sous-inspecteur Mabire, employé de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, daté du 1er octobre 1944. Les photos de la voiture 4150 stationnée à la gare de St Laurent sur Sèvre.
    • Document envoyé par Jean-Luc Gardeau à Monsieur Comont par retour de courrier : le scan d’un menu du wagon-restaurant, parfaitement conservé, qui lui fut donné par un sauvetatois aujourd’hui décédé.
    • Document en ligne appartenant à la Mairie de Miramont de Guyenne : « Les Combats du Genévrier » relatant une tragédie de la Résistance ayant eu lieu le 6 juin 1944.

    L’Association du Chemin de Fer de Vendée est preneuse de tous les témoignages relatifs à ces voitures, à des documents écrits ou des photos afin de compléter cet historique. Il est possible de joindre Monsieur Comont via le site Internet du CFV.

    Courrier CFV 2019 Les Combats du Genévrier
  • Jouer avec les couleurs du Pont Roman


    Une application pour jouer avec les couleurs du Pont Roman

    Illuminé depuis 2016 grâce à une application créée par Sébastien Dreux de la municipalité de Duras, le Pont Roman, comme le Château de Duras, change de couleurs au gré de vos envies. Il suffit de télécharger chateau.duras.mobi

  • Un bilan et une vidéo qui invite au tourisme en Pays de Lauzun

    Bilan de saison OTPL

    Mardi 5 novembre, le bureau de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun invitait les acteurs du tourisme local à un Apéro-Pro / Bilan de saison dans le cadre du Restaurant Le Petit Chaperon Rouge au Saut du Loup à Miramont de Guyenne.

    Émilien Roso, Président de la Commission Tourisme de la CCPL et Sylvie Farbos, Présidente de l’OTPL prenaient tour à tour la parole pour parler succinctement du bilan positif de la saison écoulée avant de laisser la parole au coordonnateur Joël Rivier.

    L’OTPL accueille locaux et touristes au sein de trois Bureaux d’information Touristique (BIT) qui sont Lauzun avec Anaïs et Cassandre, Miramont de Guyenne avec Hélène et Allemans du Dropt avec Chloé. L’amplitude d’horaire plus élevée depuis cette année a eu un résultat positif puisque la fréquentation et les demandes d’informations sont en nette hausse. Les visiteurs aux guichets viennent en grande majorité de Nouvelle-Aquitaine et sont français. La nationalité qui suit étant, sans surprise, celle du Royaume-Uni.

    Pour cette première année 2019, la vente des produits locaux proposés dans les BIT n’est pas négligeable. Il faut aussi noter le grand succès des chasses au trésors 2.0 avec l’application Terra Aventura qui a permis d’accueillir 4972 personnes sur le territoire du Pays de Lauzun cette année. Ces parcours sont très suivis par les familles. Rappelons l’existence des deux circuits sur Lauzun et Allemans du Dropt.

    Retombées économiques conséquentes également pour les marchés de rues, marchés nocturnes et Bastid’Art avec une mention spéciale pour La Sauvetat du Dropt qui a accueilli environ 7200 personnes au cours des 9 soirées gourmandes de l’été.

    Le site web n’a pu être remis au goût du jour mais un projet est en cours. Des changements cependant avec l’intégration de nouvelles photos et la reprise d’éléments de la charte graphique du Comité Départemental du Tourisme 47. La page facebook Pays de Lauzun voit une hausse significative des abonnements.

    Les Raconteurs de Pays ont le vent en poupe. Jean-Paul Trilles pour Lauzun et son château et Françoise Dovillez pour Allemans du Dropt et les fresques de son église.

    Quelques perspectives pour 2020, en plus des brochures de promotion et des documents d’appel, il est prévu une refonte du site web et le développement de la boutique/vitrine du territoire. La mise en tourisme de la Vélo Route Vallée du Dropt.

    Pour les acteurs du tourisme en Pays de Lauzun, proposition d’un label Hébergement Pêche

    Julie Briand, chargée de communication pour la Fédération de Pêche du Lot-et-Garonne prenait la parole pour présenter l’activité pêche dans notre département. 14000 cartes de pêche vendues cette année et plus de 60 hébergeurs labellisés pêche.

    Pour obtenir ce label qui est gratuit et qui peut apporter une clientèle en dehors de la saison touristique, il faut être à proximité d’un site de pêche, avoir un local de stockage intérieur ou extérieur pour le matériel, la présence d’un point d’eau, d’un réfrigérateur consacré à l’activité et d’un bac pour les vifs.

    Les mois les plus plébiscités pour les locations pêcheurs sont de mai à septembre pour l’ouverture du carnassier, mars et avril et d’octobre à décembre avec les ouvertures truites. Le label pêche permet d’apparaître sur différents guides dédiés.

    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter l’OTPL au ou la Fédération de Pêche du 47.

    Un parcours pêche en famille à Lauzun

    L’assistance apprenait l’existence de trois types de parcours pour la pêche : découverte, famille ou passion. Un parcours famille vient d’ailleurs d’être mis en place au lac de Lauzun (voir carte ci contre).

    Prenez le temps d’une pause en Pays de Lauzun, nouvelle vidéo en ligne

    Joël Rivier invitait enfin Mathieu Maxime, vidéographer originaire de Puysserampion, à présenter la dernière vidéo réalisée pour inciter au slow tourisme en Pays de Lauzun. Une vidéo que vous pouvez partager pour faire connaître notre petit pays où il fait bon vivre !

  • Régine a suivi le club sur son vélo électrique

    Compte-rendu et photos de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club.

    L’USS Cyclo Club, de La Sauvetat du Dropt à Rocamadour

    Deux jours de pur bonheur pour cette virée automnale de nos valeureux cyclistes.

    Première journée purement sportive. Le samedi 28 octobre, départ de LA SAUVETAT dès 7h45, puisque nous savions que le trajet serait long pour atteindre ALVIGNAC. Hervé, Germain, Alain, Alphonse et Paulo, habillés en fluo car le jour se lève à peine, enfourchent prudemment leurs vélos, bien déterminés pour avaler les 160 kms prévus, encadrés par la voiture des anciens, un peu moins souples mais toujours aussi volontaires pour assurer la logistique, avec Régine prête à nous épater, nous allons le constater un peu plus loin.

    10 heures, pause petit déjeuner à Cadouin, thé chocolat ou café, tandis que Max lorgne déjà la liqueur de châtaigne, difficile de résister à l’appel du Périgord ! A peine quelques kms plus loin, Régine se joint à nous avec son vélo, pour ne plus nous lâcher jusqu’à l’arrivée, soit plus de 100 kms consécutifs à son compteur. Chapeau bas madame, car l’assistance électrique aide mais ne fait pas tout, en plus bel exemple à méditer pour les dames qui hésitent encore.
    Midi, déjeuner à côté de Beynac, puis le charme du Périgord par La Roque Gageac et la vallée de la Dordogne jusqu’à Souillac. S’en suivit un peu plus de difficulté de Lacave jusqu’à Rocamadour en passant par la forêt des singes et le Pech de Courbières.

    Grosse surprise en arrivant, routes barrées, une foule immense, le ciel chargé de montgolfières, week-end de leur festivité annuelle ! Les cyclistes ont été autorisés à traverser cette manifestation, quant aux voitures des accompagnants, elles ont du suivre les déviations.

    Nous voici installés, répartis dans les quatre pavillons du club Bélambra, mettant ainsi un terme à cette journée sportive, certes fatigués mais très heureux du bon déroulement sans incident.
    Et maintenant, place aux réjouissances. Dès le soir, souper au casino d’Alvignac, repas sympa pour tous, animé par un duo de chanteurs qui nous a émerveillés par leurs interprétations de chansons françaises.
    Dimanche matin, rapide bain de foule parmi les festivités des Montgolfiades, puis direction Martel pour une excursion ferroviaire d’une autre époque après le déjeuner de midi.

    Nous voilà replongés au début du siècle, sur une ancienne voie ferrée du haut Quercy entre Martel et St Denis, tronçon de voie qui surplombe la vallée de la Dordogne, sur l’ancienne ligne Bordeaux-Sarlat-Aurillac, entretenue par une poignée de passionnés qui restaurent les vestiges de la SNCF, locomotive à vapeur avec ce que cela comporte comme authenticité !!! Vitesse au pas, sifflet à vapeur et en prime, fumée à volonté.
    Après midi récréative, à conseiller aux amoureux du passé, dans une région voisine riche de grottes, châteaux, remontant jusqu’à la préhistoire.

    Ainsi se termine la sortie d’automne de l’USS CYCLOTOURISME de LA SAUVETAT DU DROPT.

  • Tout savoir sur l’Écurie Karine Dercourt

    L’écurie de Karine Dercourt est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galop, gardiennage …

    Étant Cavalière en épreuves amateur Dressage/Cso/Cce, l’écurie vous propose des prestations de qualités dans le respect du couple cavalier/cheval que ce soit pour de la compétition, des loisirs ou de la remise en confiance.

    Une carrière en sable de 27×50 clôturée avec obstacles est à disposition pour les leçons d’équitation.

    Étant monitrice indépendante, Karine se déplace chez vous, sur les départements du Lot-et-Garonne, de la Dordogne ou de la Gironde, pour des leçons, travail du cheval, débourrage, tonte ou pour remplacement.

    Du foin de qualité est distribué pour les chevaux en pension ainsi que du granulé haut de gamme. Eau propre dans les prés.
    L’écurie est suivie par un vétérinaire, un maréchal ferrant et un dentiste. Tous compétents. En cas de problème de santé de l’équidé, le cheval est transporté à la clinique de St Aubin de Branne.

    Coordonnées: dercourtkarine@gmail.com / 0686045163 ou page Facebook Karine Dercourt. Retrouvez d’autres articles et photos sur l’Écurie Karine Dercourt sur votre blog/site.

  • Vacances de la Toussaint au Château de Duras

    Visite du Château en autonomie

    Le Château est ouvert à la visite tous les jours : une trentaine de salles restaurées à visiter, parcours fléché, audioguide français et anglais, salle aux Fantômes, maquettes animées, jeux d’autrefois, montée à la Tour….
    C’est aussi l’occasion de découvrir les appartements du Duc et de la Duchesse remeublés en partenariat avec le Mobilier national en 2018 et 2019. Suivez les traces du Duc et de la Duchesse de Duras…

    Horaires d’ouverture : Octobre 10h-13h et 14h-18h / Novembre 14h-18h


    Visite guidée pour enfants : Les P’tits Historiens

    Le Mercredi 23 octobre à 11h partez en famille à la découverte du Château avec une visite guidée adaptée aux enfants de 4 à 12 ans : système de défense, vie quotidienne à l’intérieur du Château… Le Moyen-Age n’aura plus de secret pour eux ! Réservation conseillée

    Tarifs : Adulte 8€ / 6-12 ans 5 € / 3-5 ans 2,50€ / moins de 3 ans gratuit.

    Chasse aux détails en autonomie

    Partez à la chasse aux détails dans le Château en famille ! Moulure, serrure, décor, motif… Arriverez-vous à tous les retrouver dans les méandres du Château ?

    Chasse au trésor pour adultes

    Parce qu’il n’y en a pas que pour les enfants une chasse au trésor pour adultes, exclusivement sur smartphone, est relancée pendant les vacances. Pour ceux qui n’ont pas encore tenté leur chance il va falloir se creuser les méninges pendant la visite pour décrocher l’un des deniers authentiques mis en jeu.

    Halloween Jeudi 31 octobre Avec la participation du Théâtre de l’Atelier de Marmande

    Tremblez !! Halloween revient au Château de Duras. Rendez-vous le soir du jeudi 31 octobre pour une visite très spéciale…

    Actualité de l’événement à suivre sur la page Facebook du Château de Duras et sur chateau-de-duras.com. Réservation conseillée, dans la limite des places disponibles.

    Attention : interdit au moins de 10 ans.

    18h30 à 20h pour les 10-12 ans (un adulte accompagnant payant autorisé)
    20h à 21h pour les 13-15 ans
    21h à 22h pour les 16-18 ans
    22h à 23h pour les adultes les plus courageux…..
    Tarif unique Halloween 4€

  • Un groupe d’amis à la découverte du village

    Jeudi 3 octobre, comme chaque semaine, ce groupe d’amis qui se sont rencontrés sur le site Amiez, ont choisi de visiter notre petit territoire. La matinée leur a permis de découvrir Allemans du Dropt et les fresques de son Église en compagnie de Françoise, Raconteur de Pays. Ces visiteurs sympathiques, venus du Lot-et-Garonne et de la Gironde, étaient attendus par Isabelle sur la Place du Moulin à La Sauvetat du Dropt pour faire le tour du village dans l’après-midi. Malgré les travaux et grâce au concours de Roger, propriétaire du moulin, ils furent autorisés à traverser le Pont Roman pour admirer l’ouvrage dans son ensemble.

  • Pont Roman, achèvement des derniers travaux

    Beaucoup d’effervescence autour du pont roman cette semaine puisque la main courante vient d’être posée sur la partie gothique et que le batardeau ainsi que l’amas de vase qui avait été dégagée au pied du pont sont en cours d’enlèvement. Les entreprises qui œuvrent pour ces finitions sont la SARL Dubouilh de Casteljaloux spécialisée en installation de structures métalliques et l’entreprise de travaux publics Estardier de St Léon sur Vézère.

    Il va de soi que ces mouvements autour du pont attirent des visiteurs curieux de constater de visu la réussite de ce dernier gros chantier. Les différents artisans ont fait un travail remarquable, notamment l’entreprise des Compagnons Réunis qui ont fait preuve de tout leur savoir-faire pour la restauration des arches. Les communes de La Sauvetat du Dropt et d’Agnac qui se partagent ce monument peuvent être fières d’avoir sauvé ce joyau du patrimoine.

  • Un clip vidéo tourné au Gîte Le Serpen

    Le Serpen est un lieu de vacances situé dans la campagne du village de La Sauvetat du Dropt.

    Cet été, Adrienne et Jan Terblanche, respectivement britannique et sud-africain, ont reçu VANDEBILT, un jeune groupe de musique électronique/pop venu de Sunderland, ville du nord-est de l’Angleterre. Les musiciens ont profité de cet endroit calme au paysage bucolique pour tourner un clip vidéo pour leur chanson « Broken ». Une superbe promotion pour le Tobacco Barn, ce charmant gîte aménagé dans un ancien séchoir à tabac.

    Les coordonnées du Gîte Le Serpen et des autres gîtes ou chambres d’hôtes de La Sauvetat du Dropt sont à retrouver sur l’annuaire de votre blog/site.