• Mise à jour de l’annuaire de votre blog/site

    Mise à jour de deux professionnels sur l’annuaire en ligne de la-sauvetat-du-dropt.fr
    • Maëlle Valdevit, créatrice de jardins s’associe à Nadège Lara, designer d’intérieur pour fonder Inside Outside. Retrouvez les coordonnées de la page dédiée Facebook sur le menu déroulant et l’onglet Annuaire. Maëlle et Nadège vous reçoivent dans un espace de coworking situé à Marmande.
    • Les Gîtes de Guillegorce mettent en ligne un nouveau site plus attractif, bien illustré avec une galerie d’images qui invite à découvrir ce lieu de vacances paisible situé sur les hauteurs du village en direction de Ste Foy-la-Grande. A retrouver dans la rubrique Gîtes et Chambres d’Hôtes de votre annuaire en ligne.
  • L’art japonais s’invite à la Soirée Gourmande

    Art ancestral japonais du cuivre martelé

    Fait assez rare dans notre petit pays, la présence de japonais venus visiter une compatriote résidente de La Sauvetat du Dropt. Cette visite avait un but, celui de faire découvrir l’art ancestral de la dinanderie japonaise avec la démonstration de M. Yasutaka Oohashi. Des gestes qu’il tient de l’histoire et de la tradition familiale.

    Ces pièces artisanales dîtes « Tsuiki » de par la région d’où elles sont originaires, sont des plaques de cuivre travaillées grâce à un martelage répété qui permettra plus tard de confectionner des ustensiles raffinés pour la dégustation du thé ou du saké. Quant à Yasutaka Oohashi, il est né le 17 juillet 1975. Ayant rêvé de suivre les traces de son père, Masaaki Oohashi, lorsqu’il était enfant, il devient indépendant après 10 ans d’apprentissage. Depuis son entrée en création en 2007, il a organisé des ateliers pour transmettre ses techniques, qui ont récemment gagné beaucoup de popularité. Son comportement noble et sa charmante personnalité attirent de nombreux fans. Les liens entre le créateur et les fans ont accru la valeur de ses œuvres et les rend vraiment unique en son genre.

    Après une première démonstration devant le local de l’association « Moi Eymet Toi » à Eymet ce vendredi 16 août, c’est au cours de la Soirée Gourmande de ce même jour que Oohashi San (c’est ainsi que l’on doit le nommer), invité du Comité des Fêtes, s’installait pour travailler deux feuilles de cuivre devant un groupe d’adultes et d’enfants curieux de découvrir cet art venu de si loin. Son support est une bille de bois, son outil un simple marteau qu’il manie avec dextérité et persévérance jusqu’à ce que soit visible la forme de l’ustensile choisi. Applaudi par l’assistance, Oohashi San faisait circuler et toucher la coupelle de cuivre dont nous apprenions qu’elle était utilisée dans son pays pour boire le traditionnel saké lors des repas. Il acceptait ensuite de laisser son marteau aux enfants qui se proposèrent spontanément pour essayer la technique du martelage de cuivre. Puis, furent distribuées, par une compatriote en kimono, des plaquettes donnant des informations sur son art et ses coordonnées.

  • Mot sympathique de camping-caristes

    Trouvé dans la boite aux lettres de la mairie le 28 juillet, ce message de camping-caristes est un encouragement pour la mairie et l’association des Amis de la Sauveté qui a mis en place la visite guidée du village.

    « De passage en camping-car (nous avons dormi sur l’aire bien aménagée) , nous avons aussi visité votre joli village grâce au plan-guide trouvé dans la cabane infotourisme. Nous avons beaucoup apprécié. Merci. » Signé La Rose et le Loup (Seine Maritime et Vosges).

     

  • Photo shoot sur le Pont Roman

    Le Pont Roman situé sur la commune de La Sauvetat du Dropt mais propriété pour moitié de la commune d’Agnac est souvent investi pour des séances photos. C’est le cas ici avec Michel Michelot, ancien président et toujours membre incontournable du club Objectif Duras, venu avec son petit fils Alban qui s’est volontiers prêté au jeu. Au cours du shooting, Michel et Alban ont croisé des résidents permanents du lieu …

     

  • Randonner à pied sous le soleil et la bonne humeur

    Pour être en bonne santé, il faut manger sain et bouger.

    A La Sauvetat du Dropt, l’Association des Amis de la Sauveté invitait ceux qui souhaitaient appliquer cette recommandation à venir randonner sur les sentiers du village avec pause gourmande à mi-parcours. Il va de soi que la bonne humeur était au rendez-vous, la trentaine de marcheurs souhaitant débuter sportivement cette journée festive du 14 juillet.

    Dino pour ouvrir la marche

    Comme souvent, l’ami Dino, enfant adopté par le village à l’âge de 10 ans lorsqu’il arrivait d’Italie avec sa famille, ouvrait la marche. Il connaît les moindres détails de ce parcours puisqu’il entretient les parties non accessibles aux engins agricoles. Spécialement le petit chemin creux encaissé entre deux prairies au hameau de Serres sur la commune de Soumensac voisine. C’est dans ce chemin, à l’ombre d’un prunier sauvage couvert de fruits juste mûrs que Dino était applaudi pour son travail. Les grandes herbes et les ronces ont été taillées tout en respectant les jeunes arbres, souvent des chênes, qui jalonnent ce beau chemin creux. Il y a aussi ce noyer malencontreusement coupé par Jacques, son nouveau coéquipier lors de la préparation de la randonnée précédente, qui repousse plus fringant que jamais, photo à l’appui.

    Pause gourmande chez Marie-Jeanne et Robert

    Comme chaque 14 juillet, les randonneurs étaient invités à prendre un petit rafraîchissement à Serres chez Marie-Jeanne et Robert Arzile. Un arrêt toujours apprécié, non seulement pour la collation offerte, mais aussi pour la gentillesse des hôtes de ce charmant hameau.

    Où il est question de dégager le tertre de l’ancienne Église St Germain !

    Plus loin, aux abords de l’ancienne église St Germain – au cours du moyen-âge, elle était l’église « matrice » c’est à dire l’église principale du village – le groupe faisait une halte devant le puits gavache dégagé des ronces il y a maintenant plusieurs années par Dino toujours et depuis, si bien entretenu.

    Et là, c’est avec beaucoup d’audace et de bravade que Dino lançait à la cantonnade que son prochain travail serait de dégager le tertre de l’ancienne Église St Germain ! Travail de titan qui pourrait peut-être s’envisager avec tout un groupe des Amis de la Sauveté comme cela s’est déjà fait lors de l’ouverture d’un des chemins empruntés. Mais ici, la butte est large, très boisée et couverte de broussailles hautes et épaisses. Aucun engin motorisé ne peut y accéder. Parmi les sauvetatois présents, on se souvient que ce tertre est un tas de pierre, celles de l’église évidemment ! Et puis, est-ce communal ou privé ?

    Le sujet est lancé. Déjà certains marcheurs se proposent, Alain, toujours prêt à atteler son broyeur, et même Katia, d’origine russe, arrivée dans le village seulement depuis quelques mois, trouve l’idée séduisante et veut bien participer. Sujet à remettre sur la table aux cours des réunions de l’hiver…

    Retour à la Maison des Loisirs

    En raison du soleil qui commençait à chauffer fort, il fut décidé d’écourter de 2 km le parcours initialement préparé. L’ensemble du groupe redescendait vers le village et se retrouvait devant un apéritif frais servi par les responsables de l’association dont la présidente Francine Pandolfo. Mettant à profit ce moment convivial, Francine annonçait la prochaine marche qui aura lieu dans le cadre de la fête votive le dimanche 4 août.

     

  • Hébergement insolite répertorié sur le Pays de Lauzun

    Ils sont peu nombreux sur notre secteur, les hébergements que l’on dit insolites. Puisqu’ils sont nos voisins et que nous les avons accueillis sur notre marché de Noël plusieurs années, nous sommes heureux de compter les Yourtes d’Agnac de Nicky et Andy Frost parmi les hébergements de vacances répertoriés sur notre annuaire.

    Importées directement de Mongolie, ces yourtes sont fabriquées à la main. Elles mesurent 6m de diamètre et possèdent tout le confort moderne pour des vacances reposantes au milieu de la nature.

    Un hébergement à retrouver sur le site du Pays de Lauzun.

  • Soirées Gourmandes des vendredis de l’été

    Soirées Gourmandes des vendredis de l’été à La Sauvetat du Dropt

    Les Soirées Gourmandes ont lieu chaque vendredi de l’été, du 5 juillet au 30 août 2019, sur La Prairie des Croquants dans le petit village de La Sauvetat du Dropt.

    Une dizaine de stands de bouche sont installés pour vous permettre de concocter votre menu au gré de vos envies. Vous le dégusterez sur une des tables mises à votre disposition par le Comité des Fêtes qui fait appel à tous les bénévoles du village pour que l’accueil soit parfait. Le tout dans un espace champêtre à l’arrière de l’église.
    Ambiance musicale et festive. Soirées appréciées par toute la famille.
    Votre menu au choix se compose de :
    • Bar Les Fées Gourmandises avec Céline Dehez et Fred de La Sauvetat du Dropt
    • Assiettes de Crudités et fromages avec Marie-Laure et Franck Nicodemo d’Agnac
    • Foie gras, confit, magret… de canard et frites avec Thierry Arnal d’Agnac
    • Grillades de bœuf avec Jean-Philippe et Marie-Laure Serres d’Allemans du Dropt
    • Poulet, jarret de porc ou jambon braisé avec pommes de terre avec Alexandre Chasteau de Monteton
    • Pizza Jack avec Jacques Berty du Temple sur Lot
    • Plats exotiques cuisine du monde avec Boury Cissé-Renard de Clairac
    • Crêpes sucrées avec Hugues Lesimple et Nico Razon de La Sauvetat du Dropt
    • Glace, sorbet et tartelettes aux fruits avec Magali et Guillaume Delesalle de Lauzun
    • Vins Côtes de Duras avec Yannick et Michel Esclavard de Soumensac
    • Pain, Café et thé du Comité des Fêtes

    Pour plus de renseignements, contactez Peter Cain, président du Comité des Fêtes au 06 20 78 15 20.

  • Après plus de 1000 km de marche, Martine est à Rome !

    Plus de 1000 km et 38 jours de marche pour arriver jusqu’à Rome !

    Partie de Briançon (05) le mardi 21 mai, Martine Brosse de La Sauvetat du Dropt est arrivée à Rome ce mercredi 26 juin vers 10h du matin ! Plus de 1000 km et 38 jours de marche avec de la neige au départ et bien vite un soleil implacable. Quel exploit !

    Les nouvelles sont arrivées, irrégulières parce que la notion de temps n’existe pas. Les derniers jours, entre Montefiascone et Viterbo nous lisions : « J’ai marché pendant plus de 3 km sur une voie romaine d’origine … cela fait tout drôle d’imaginer qu’elle a été construite depuis au moins 2000 ans !« . Puis le lendemain : « Hier soir, j’étais à Viterbo cité papale … ce soir Capranica. Une belle étape où j’ai marché sur une voie étrusque taillée dans le tuf pendant plus de 2 km. Impressionnant ! » Et enfin mardi 25 juin, veille de l’arrivée: « Demain, étape de 16 km pour arriver à Rome !!! J’y serais dans la matinée. Cela ne sera que de la grande route mais ensuite, le grand parc de Rome et le Vatican. Quel chemin !« .

    Et enfin, l’arrivée mercredi 26 vers 10h, Photo à l’appui prise devant le Vatican par une pèlerine rencontrée en chemin. Aucun commentaire, pas de mots pour exprimer cette victoire. La photo arrive via le portable d’une amie parce que celui de Martine n’est pas équipé. On peut imaginer la joie, la fierté, le désarroi peut-être un peu aussi de ne plus avoir ce but d’aller de l’avant … Nous lui donnons rendez-vous cet hiver pour une soirée où elle racontera ce long périple…

    Où en sont les autres pèlerins sauvetatois? Anne est de retour …

    Ils sont tous rentrés. Anne est revenue de cette nouvelle portion du chemin vers St Jacques de Compostelle. Depuis le 1er juin, elle comptabilise 17 journées de marche et 2 journées de repos lorsque les pieds n’en pouvaient plus. Anne est partie d’Arzacq-Arraziguet (64) où elle s’est arrêtée l’année dernière jusqu’à Viloria de Rioja en Espagne, à quelques kilomètres de Burgos où elle s’est rendue en bus pour une dernière journée de visite en touriste.

    Voici son journal de bord du 21 juin : « Je suis dans le bus du retour … les étapes se sont enchaînées, tellement riches d’événements et de rencontres que j’en ai un peu oublié mes envois ! Torres del Rio et sa très belle église romane, Logrono, grande ville où je dis au revoir à Noela, pèlerine espagnole qui rentre à Madrid où elle doit reprendre un traitement … Najera et sa fabuleuse abbaye. Là, je retrouve le bonheur intense de tremper les pieds dans un torrent de montagne … très belle rencontre d’un couple de néo-zélandais … départ de Najera dans les vignes puis les champs de céréales accompagnés de leur bordures de coquelicots !

    Santo Domingo et ses accueils de pèlerins un peu démentiels tellement nous sommes nombreux … et puis, hier, après 5 kms de douleur au talon, je décide d’arrêter mon chemin un jour plus tôt et de rejoindre l’étape prévue à Viloria de Rioja. Dans une toute petite auberge où nous passons la soirée à 5 pèlerins et nos hôtes : exceptionnelle dernière soirée clôturant en beauté mon chemin ! 

    Bus jusqu’à Burgos et sa magnifique cathédrale ! Ce soir, je dors en France ! Buen Camino !« .

    Les photos de Anne prise le long du chemin … De Torres del Rio à Burgos… en passant par « moi mes souliers ont beaucoup voyagé … » On la retrouve quelques lignes plus bas en compagnie de Céline et Fred à Bordeaux …

    Céline et Fred ont repris leurs activités après 1165 km en vélo !

    Eux aussi ont repris le chemin du travail. Les voilà à nouveau derrière le comptoir du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises après un beau périple sur la Vélodyssée de Roscoff au Bassin d’Arcachon. Ils le disent eux-même, « 1165 km de bonheur » ! Une belle balade agrémentée de visites, de virées en bateau et de dégustations des produits locaux dans chacune des régions traversées.

    On les retrouve à Bordeaux avec Anne …

    Retrouvailles aux fêtes du fleuve à Bordeaux

    Samedi 22 juin, Céline, Fred et Anne se retrouvaient à Bordeaux où les attendait Boris Lesimple, en charge de l’accueil des beaux voiliers entrés dans le port en tant que coordinateur nautique de la Fête du Fleuve. Boris est le fils de Anne, Romane à la barre, sa petite fille. La joie des retrouvailles en famille. Une fin de voyage en beauté pour les itinérants avant de reprendre le chemin de la maison et du travail.

  • Visites croisées : interview de Benoît Boucard sur Radio 4

    Pour parler de la dernière des visites croisées de ce samedi 29 juin qui se fera à Soumensac, RADIO 4 dans son émission « L’actu des communes » a interviewé Benoît Boucard, historien et écrivain résident de cette petite commune fortifiée voisine.

    Puisqu’il est question des visites croisées, Benoît, initiateur du projet, n’a pas manqué de citer les communes de La Sauvetat du Dropt et d’Eymet ainsi que le nom des associations qui ont permis ces visites guidées, Les Amis de la Sauveté et le Comité Archéologique du Pays d’Eymet.

    Le Podcast de l’émission est à réécouter sur le site de RADIO 4 à 1.04 mn.

    La visite de Soumensac est programmée ce samedi 29 juin à 18h. Rendez-vous devant l’église.

  • Arrivée de la Ronde USEP à Clairac

    Résumé émotion de Caroline Grannereau qui encadrait les enfants dont sa fille Morgane. Photos et vidéo reprises sur la page facebook Ronde USEP de nos écoles. Bien d’autres vidéos à visionner sur cette page …

    « La Ronde USEP peut paraître un projet insensé. Plus de 250 km à vélo sur 5 jours pour ces enfants du CE2 au CM2 ! Mais quelle belle aventure riche en émotions et en partage. Qu’il est fort ce lien qui lie tous les enfants, les enfants et les adultes accompagnateurs, les adultes entre eux !

    Il y a l’effort physique du vélo, oui, mais il y a tout le reste autour qui implique que même si l’enfant a éprouvé le manque de sa famille, s’il a trouvé dur de pédaler dans les côtes ou dans le froid et sous la pluie, quand la ronde est finie, tout le monde a un pincement au cœur !

    Samedi était NOTRE journée puisque nous emmenions la Ronde chez nous!!! Quelle fierté pour les enfants ! Quelle journée ! 60 kms et des côtes, des côtes, des côtes ! Il faut y aller à Pardaillan 😂

    Ce qui compte aussi pendant la Ronde, c’est l’accueil quand on passe dans un village ou que l’on y arrive … Beaucoup de monde, les klaxons, les cris, les encouragements, les applaudissements…

    Et dimanche 16, quelle arrivée à Clairac ! Les participants de la Ronde 2  – car étant trop nombreux, il y avait 2 rondes cette année ! – et aussi les familles, les habitants, le staff… De la musique, du bruit… On les entendait avant même de les voir ! Et la gorge se resserre, les larmes montent….vous l’avez fait et d’un coup, c’est fini ! Nous avons tous pique-niqué ensemble puis toutes les classes, Ronde 1 et Ronde 2, ont partagé un bal de danses répétées par les enfants dans leurs écoles respectives. C’était magnifique ! Puis est venue l’heure du départ de la Ronde 2. C’était à notre tour de les acclamer et de les encourager.

    Cette aventure restera un très bon souvenir pour chaque enfant mais également pour les grands 😉« 

    Ci-dessous le groupe des adultes parents-instituteurs de La Sauvetat-Pardaillan (Caroline est en haut, 2ème maman en partant de la gauche), puis le groupe des adultes et des enfants de ces mêmes communes, et l’ensemble des écoles de la Ronde 1 lors de l’arrêt à Seyches. Nos enfants sont en rouge.

    Publiée par Delpech Ambre sur Dimanche 16 juin 2019

  • Championnat National de pêche à la carpe au Lac de l’Escourou

    Vous avez peut-être vu de nombreux véhicules et des tentes au Lac de l’Escourou depuis presque une semaine et c’est normal puisque, après explication du Président de l’Espoir Piscicole DEMS Patrick Dupoux et de son épouse Annie, nous savons que la Fédération Française de Pêche Sportive organise depuis le 15 et jusqu’au 22 juin un Championnat National de Pêche à la Carpe.

    Voici le classement final de la 1ère manche daté du mardi 18 juin et quelques photos des prises de taille. On peut comprendre que les sourires de ces grands pêcheurs soient crispés par le poids de ces carpes qu’ils tiennent à bout de bras le temps de la photo avant de les relâcher 😉

  • Italie, Espagne, côte Atlantique, les pèlerins avancent sous la chaleur

    Les nouvelles de Martine et Anne arrivent, irrégulières, suivant l’état de fatigue de chacune ou des événements qu’elles ont envie de partager. Leur route se déroule interminable mais elles avancent et se rapprochent du but. Si Anne envoie depuis l’Espagne les photos de ce qui l’enchante, Martine, elle, depuis l’Italie, en donne la description mais garde ses clichés pour le retour. C’est donc grâce aux images du web que nous la suivons.

    Quant à Céline et Fred, ils avalent les kilomètres sur leur bicyclette et longe la côte sous un ciel bleu et un soleil radieux. Les étapes s’enchaînent entrecoupées de visites, de balade en bateau et de dégustations des produits locaux. De vraies vacances !

    MARTINE, partie de Briançon (Hautes-Alpes) en pèlerinage pour Rome, traverse la Toscane.

    Vendredi 14 juin : « Hier, grosse étape de 33 km et aujourd’hui 26,5 km avec des chaleurs qui ensuquent ! Je suis à San Miniato après avoir passé Pietrasanta valpromaro et Lucca, ville incroyable et Altopascio, siège de moines hospitaliers de l’ordre de Tau. Mes pieds sont chaque fois en feu quand j’arrive mais ils tiennent. pour le reste, tout va bien. C’est ma 25ème étape ! Il me semble que Briançon est loin derrière moi. Si je ne me suis pas trompée, il me reste 361 km jusqu’à Rome, il y en avait un peu plus de 1000 au départ !!!
    J’ai vraiment le moral même si c’est dur. Je me réjouis de voir tous ces beaux monuments et les Italiens sont vraiment sympas … »

    Mardi 18 juin : « Je ne me souviens plus quand j’ai écrit. Je suis passée par Gambassi, un très beau parcours au milieu des vignes et des oliviers, pays du chianti et de l’huile d’olive. Superbe refuge. Le lendemain, Colle val d’Elsa en passant par San Gimignano, cité médiévale impressionnante et beaucoup de touristes. Le lendemain, je suis passée par Monteriggioni qui fait penser à Carcassonne de loin et j’ai continué la route jusqu’à Sienne où j’ai dormi hier soir. Ville monumentale, un véritable musée à ciel ouvert mais pas de tarif pèlerin même pour visiter la célèbre cathédrale El Douomo  

    J’ai rencontré 2 jeunes pèlerins français et 1 suisse qui m’ont raconté une histoire incroyablement inquiétante sur le refuge où ils logeaient la veille ! Je suis repartie ce matin à 5h15 mais à 6h, le soleil brillait déjà, augures d’une journée difficile. Je n’ai que 26 km à faire. Mes pieds me font toujours souffrir et cette chaleur n’arrange pas les choses.Nous sommes actuellement perdus dans la cambrousse. Normalement, c’est San Quirico d’Orcia et cela monte et descend. Physiquement, c’est dur. Surtout en fin d’étape où tu penses que le sac à dos fait 3 ou 4 kg de plus. Mais j’avance … ».

    Photos du web.

    ANNE, en route vers St Jacques de Compostelle, actuellement en Espagne.

    Samedi 15 juin : « Après une bonne nuit de sommeil au bord de l’eau à Estella, me voilà plus encline à bavarder ! Etape d’hier épuisante après une dernière nuit sans fermer l’œil, mes jambes continuant à marcher toutes seules !!! Je profite du lieu pour faire un break.

    Me voilà donc en Espagne depuis quelques jours. Finies la montagne et la pluie, la nature toujours magnifique, l’étape de pampelune faisant figure d’extra-terrestre avec sa foule … soirée très sympa avec les cousins d’une pèlerine. Découverte qu’après le « vino tinto y tapas », il y a encore le dîner !!!

    Etape ensuite jusqu’à Puenta la Rena en grimpant d’abord le Monte Perdido avec un bel aperçu du chemin à parcourir et une très belle visite de l’église d’Eunate, un petit détour qui valait vraiment la peine. Après une nuit quasi sans sommeil grâce à mes jambes qui marchaient toutes seules, belles étapes aux senteurs incroyables de tilleuls, chèvrefeuilles sauvages, genêts … à travers campagne et champs de céréales.

    Aujourd’hui, repos. Je rejoins Los Arcos et mes nouvelles copines en bus … ».

    Photos de Anne.

    CÉLINE et FRED, reviennent de Roscoff en vélo en longeant la côte Atlantique.

    Vendredi 14 juin : « Aujourd’hui, 120 km.  Ce midi pause sur la digue après la Faute-sur-Mer. Au loin, on voit le pont de l’île de Ré. Ce soir, camping à Châtelaillon plage ! ».

    Samedi 15 juin : « Ce soir, ce sera Soulac-sur-Mer. Récompense de ces derniers jours de roulage ! Après le passage du bac à Royan…Deux nuits de repos !! ».

    Lundi 17 juin : « A Soulac-sur-Mer toujours. Devant la Statue de la Liberté ! Les photos sont plus faciles à prendre à pied ! ».

    Mardi 18 juin : « Nous sommes à Andernos-les-bains. Petite balade au bord du bassin au Port de Betey.

    Jeudi 20 juin : « Une super journée …le tour de bassin à vélo sans les sacoches…70 km de bonheur en finissant par un tour de bateau Arcachon – Le Cap Ferret ! ».

    Photos de Céline à retrouver sur leur page dédiée facebook.