• Rubrique Fêtes et Manifestations

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines. Cliquez sur les affiches pour les agrandir et avoir les détails.

    Vous pouvez aussi consulter l’AGENDA 2018 des MANIFESTATIONS SAUVETATOISES ICI.

    ⇒   PROCHAINES DATES A LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐


    Programme décembre 2018

    ⇒ ACTIVITÉS SPORTIVES – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

    Règlement Concours Contes et Nouvelles 2019
    AGENDA CULTUREL PAYS DE DURAS
  • Le cyclo en sortie gastronomique

    Compte-rendu du secrétaire Paulo Labattut, photos de Georgette Morancho et Paulo.

    Repas de fin d’année et anniversaire du président Jean-Pierre Meyrat

    Comme à l’accoutumée, le cyclo-club clôture l’année civile par un rendez vous gastronomique. Cette année, l’événement est particulièrement symbolique puisqu’il a permis de fêter un double anniversaire pour son président. En effet, l’occasion de célébrer les 80 ans de Jean-Pierre MEYRAT et ses 20 ans de présidence à la tête de l’USS CYCLO.

    Pour mémoire, le club a vu le jour en 1974 sous la présidence de Simon BRUGERE puis successivement de Imberto SACCHET puis Jacques PRIM et de 1998 à ce jour, c’est Jean-Pierre, entouré par une équipe composée de 11 licenciés et une quinzaine de membres bienfaiteurs qui assure la pérennité de ce dynamique club cyclotouriste au sein du village de LA SAUVETAT DU DROPT.

    Cette édition s’est déroulée à Bergerac dans un restaurant. Moment privilégié de la vie du club où les anciens reviennent avec plaisir évoquer leurs exploits d’antan. Pendant le repas, nous avons remis à Jean-Pierre le cadeau d’anniversaire, un album photo retraçant sa vie depuis son enfance jusqu’à ce jour, avec l’accent sur sa longue implication au sein du club.

    Puis, GERMAIN a présenté les projets pour 2019, et puisqu’en France tout se termine en chanson, c’est sur un air de musique tiré d’une ancienne cassette de SIMON, avec Mr DESCOS au chant accompagné par Mr CALZETTA à l’accordéon, que nous avons dégusté le dessert.
    La journée ne pouvait se terminer sans la traditionnelle partie de belote si chère aux yeux de JEANINE et SIMON, 184 ans à eux deux, qui regagnaient ensuite leur nouvelle demeure à la maison de retraite Ste Marthe, avec la bienveillance de ANNETTE et YVES leur ange gardien de la journée.

  • Sortie d’automne de l’US Cyclo

    Photos et compte-rendu de la sortie du cycliste et secrétaire de l’US Cyclo Club, Paulo Labattut ainsi que de Georgette Morancho et Germain Sauron. 

    De nouvelles recrues pour cette randonnée cyclo-touristique du club sauvetatois

    Dimanche 30 septembre, dernière randonnée cycliste avant l’hiver. En fait première manifestation sportive de la saison 2018 / 2019, puisque, comme nos enfants scolarisés, nous sommes calés sur le calendrier UFOLEP.
    Participation exceptionnelle pour cette édition avec un peloton de 15 vélos en direction de Fourques sur Garonne, dont 3 dames, SYLVIE, PAKITA et RÉGINE qui, j’en suis sûr, donneront envie à d’autres de les imiter. (Il faut dire que RÉGINE est au courant !!! Électrique).

    Cyclo–tourisme signifie pour nous, randonnée touristique, accessible à tous, à laquelle nous avons rajouté cette année une touche culturelle, avec la visite de GENS DE GARONNE situé à Couthures sur Garonne. Sans en dévoiler les détails, nous pouvons simplement affirmer que nous avons vécu deux heures de spectacle instructif avec de beaux exemples de solidarité de la part de nos voisins garonnais confrontés aux aléas météorologiques, avec une sensibilisation à l’écologie.

    Déjà midi, douze kilomètres nous séparent du restaurant à Fourques. Nous reprenons la route qui longe le canal, où un buffet animé par un groupe musical, nous attend au FARNIENTE FOURQUAIS (tenu par la fille de Paulo, auteur de l’épopée). Les accompagnateurs sont là, 28 convives prennent part au déjeuner ponctué par les récits de la matinée entrecoupés par les applaudissements dirigés vers l’orchestre.

    Hélas, le moment est venu de penser au retour. Stéphane BOTTIN, nouveau membre de l’USS CYCLO, accompagné de Régine, Hervé, J.Pierre F., Paulo, Germain et Alphonse, enfourchent leur engin, direction Le Mas, Fauguerolle, Gontaud, puis viennent les coteaux vers Agmé, St Barthélémy, Miramont, La Sauvetat. 90 kms au compteur sous un soleil radieux. Que pouvait-on rêver de mieux?

    Prochain rendez-vous, gastronomique celui-là, le 25 novembre pour notre repas annuel.

    PS: Stéphane nous a surpris par sa fraîcheur physique avec si peu d’entrainement. Après réflexion, vingt ans de moins que la moyenne d’entre nous, y seraient-ils pour quelque chose? !!! USS CYCLO lui souhaite la bienvenue parmi nous avec sa compagne Marie-Claire, et les remercient pour leur gentillesse.

  • Le maillot USS Cyclo à Bilbao

    Épique résumé de l’expédition de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club ayant participé au périple Bordeaux-Bilbao avec son ami Germain Sauron, trésorier du club et 1er adjoint à la commune de La Sauvetat du Dropt. Photos de Hervé et Régine Goulard et de Germain.

    Paulo, Hervé et Germain étaient inscrits à la Randonnée Cyclotouristique Bordeaux/Pampelune/Irun/Bilbao organisée du 10 au 12 mai 2018. Paulo et Germain sont réellement partis sur leur destrier mais Hervé a dû déclarer forfait suite à une mauvaise blessure. Il décidait néanmoins de faire l’assistance et de suivre en voiture accompagné de son épouse Régine et de l’épouse de Paulo, Louise.

    Jeudi 10 Mai 2018, 1ère étape. BORDEAUX, DAX

    5 heures, le réveil sonne déjà à Roumagne et La Sauvetat chez Hervé, Paulo et Germain. 7h30, nous voici rendus place Pey-Berland à Bordeaux. Après la confirmation d’inscription et avoir accroché nos plaques de cadre numérotées, nous apprécions le chocolat chaud avant de nous rapprocher de la ligne de départ.
    A peine sortis de Bordeaux, l’allure s’accélère sur les routes plates des landes, nous traversons Saucats, Moustey quand la première averse arrive aux alentours de Pissos.
    Pendant que nous mangeons à Commensacq la pluie redouble d’intensité, nous nous changeons et nous voilà repartis pour la deuxième partie du circuit, après Mourcenx les nuages s’éloignent, bientôt la route est sèche et c’est sous le soleil que nous atteignons Dax avec nos premiers 159 kms au compteur.

    Vendredi 11 Mai 2018, 2ème étape. DAX, PAMPELUNE

    Grosse étape en perspective avec 3 cols au programme. A peine partis nous attaquons déjà les premiers contreforts de Peyrehorade avec les Pyrénées comme panorama. Une erreur d’inattention nous éloigne du circuit officiel et nous regagnons St Palais par la départementale, pas grave si ce n’est le passage par plusieurs pentes de 10% avec un fort vent de face en prime. Dans la galère, nous sommes rattrapés par nos amis du cyclo club de Miramont qui ont fait la même erreur que nous (sûrement petit problème local).
    A midi nous mangeons ensembles sous le marché couvert à St Jean Pied De Port. La guardia civile espagnole arrive pour nous escorter en direction du col de Roncevaux 1057m. Chacun monte à son rythme, les efforts du matin ont laissé des traces! Au sommet, photo souvenir avec André et Jacques de Miramont qui nous ont attendus. Ensuite descente pour un ravitaillement officiel à Orreaga, encore 2 cols à franchir 800 et 922m et c’est toujours encadré par la police espagnole que nous regagnons Pampelune, 166 km de mieux.

    Mais où sont passés Louise, Régine et Hervé nos fidèles accompagnateurs? En panne de GPS, ils nous retrouvent enfin après 2 heures d’attente et quelques bières, il fallait bien meubler le temps. Par contre le GPS de Paulo fonctionne bien, pour rejoindre l’hôtel que nous avions réservé à une dizaine de km, il nous amène vers un vieil hôtel désaffecté qui portait le même nom! Avec l’aide des locaux et de Germain qui parle couramment espagnol, nous arrivons enfin à destination vers 21h! Mais comme un « bonheur » n’arrive jamais seul, pas de restaurant dans le quartier, nous nous rabattons sur le saucisson et le pâté que Régine et Hervé avaient glissé dans leurs bagages au cas où! Le signe des accompagnants pro.

    Samedi 12 Mai 2018, 3ème étape. PAMPELUNE, BILBAO

    Toujours escortés par la police, ce qui élimine systématiquement feux rouges et priorités, nous sortons de Pampelune avec la fraîcheur matinale. Grandes lignes droites montantes, vent de face par rafales, puis circuit par des petites routes graveleuses, enfin pas facile. Les premières giboulées font leur apparition avant la grosse averse juste avant midi.
    A 12h30 nous arrivons au ravitaillement à Zalduondo, trempés comme la soupe, comme on dit chez nous. Casse-croùte rapide, changement de tenue pour repartir secs, avec 7° seulement au thermomètre, pas évident.

    Des cyclistes espagnols locaux nous ont rejoints pour nous accompagner jusqu’à Bilbao. Nous empruntons des routes meilleures, la pluie s’estompe et la fin d’après midi se déroule relativement bien. Une dernière grande descente jusqu’à l’entrée de la ville, nous rattrapons un petit groupe de 7 personnes et ensemble, parcourons les derniers kilomètres sur la rocade. Le service d’ordre nous oriente vers la bretelle qui mène tout droit vers la ligne d’arrivée, chacun reprend son rythme de croisière, Paulo franchit la ligne sous les acclamations de ses supporters.
    Mais où est passé Germain? C’est pas possible, il était derrière moi à l’instant. Fâcheuse crevaison à 400m de l’arrivée, le voici qui déboule grande plaque 10 mn plus tard. Sacré Germain! Que ne ferait-il pas pour se faire remarquer? (humour bien sur).

    Ouf, les derniers 157 kms avalés, les vélos sur la voiture, maintenant place aux réjouissances. Pointage, remise symbolique de récompense, douche et direction la salle de réception avec discours officiel puis apéritif dînatoire pendant lequel chacun raconte ses anecdotes.
    Bilan très positif malgré les caprices de la météo, aucun accident ni incident grave à déplorer. Bravo aux organisateurs pour leur présence et leur convivialité sans faille.

    Nous voici réunis, tous les cinq, Régine, Hervé, Germain, Louise et Paulo. Ensemble, nous nous dirigeons vers ISLA où nous avions réservé. Le dimanche fût consacré au tourisme, entre les averses.
    Lundi, après un arrêt obligé à la frontière pour un dernier bon repas local, nous avons regagné calmement nos foyers.

    PS: Nous avions décidé de réaliser ce périple à 3 cyclistes de l’USS CYCLO: Hervé, Germain et Paulo. Malgré une chute sévère le 7 avril, qui lui a valu 5 fractures, 1 à l’aine (os litione), plus 4 côtes cassées, HERVÉ a quand même tenu à participer en qualité d’accompagnateur avec Régine et Louise. De plus c’est lui qui nous à servi d’assistance avec sa voiture. Tous nos vœux de rétablissement rapide et sincères remerciements à HERVÉ.

  • Un Maire confiant dans le dynamisme de sa commune

    La tradition et la bienséance veulent qu’une municipalité invite ses administrés à l’occasion des vœux de la nouvelle année. A La Sauvetat du Dropt, le rassemblement avait lieu samedi 13 janvier dans la salle des animations. Une partie de la population s’était déplacée dont plusieurs couples d’anglophones venant là pour apprendre à connaître les us et coutumes du village qu’ils ont adopté.

    Dans son bilan de fin d’année, Mr le Maire Jean-Luc Gardeau faisait le tour de l’état civil. 6 décès pour 2 naissances rattrapés par 5 mariages. Il souhaitait la bienvenue aux nouveaux arrivants, 8 familles en 2017, qui seront invités à la Mairie pour une réception d’accueil au cours du printemps. L’occasion de leur faire découvrir le village et son histoire.

    Puis venait un point sur la politique actuelle. Le constat alarmant de l’écart flagrant entre l’urbain et le rural. La suppression des contrats aidés alors que ceux-ci étaient fortement encouragés voilà deux ans, renvoyant les jeunes à la case chômage et laissant les collectivités en pénurie de personnel, des enfants, des seniors et des associations sans encadrement. « Malgré cela, bien que tout devienne compliqué, nous courberons l’échine mais continuerons ».

    Point sur les travaux effectués et ceux à venir

    – L’année 2017 aura vu la fin des travaux sur la partie romane du Pont Roman, la mise en place d’une nouvelle passerelle et la restauration de l’arche découverte en 2016. Ces travaux se poursuivront en 2018 sur la partie gothique avec la restauration des arches et de la calade.
    – Les travaux sur les bâtiments communaux ont permis de remettre en état le logement situé au dessus du multiservices Proxi et de créer un porche au logement du presbytère. Actuellement, les employés municipaux réhabilitent le petit logement autrefois ancien gîte.
    – Une aire de stationnement en épi a été tracée et un massif fleuri créé Rue du Puits.
    – Les arbres de la Place du Moulin ont été remplacés par des mûrier en raison d’une maladie sur les prunus et les peupliers près du Chemin de Ronde ont été coupés mais plusieurs essences d’arbres seront replantées cette année suivi dans les années futures par une aire de jeux pour les enfants.
    – Une place handicapée est maintenant disponible devant la mairie. Le programme accessibilité se poursuivra sur les salles communales en 2018.
    – La signalétique des habitations est presque terminée celle des lieux-dits et de l’aire de camping-car est en cours tout comme celle des routes.
    – Une borne de propreté canine a été installée Place du Moulin.
    – La modification des collectes des ordures ménagères.
    – La restauration des vitraux de l’Église St Germain prévue pour 2017 est repoussée en 2018.

    La plupart de ces travaux ont été faits en régie par les employés municipaux que Monsieur le Maire remerciait.

    Pour les rencontres cultures, le concert Staccato comme chaque année en partenariat avec la CCPL de même que l’exposition photo et la journée Trésors de Guyenne accueillis pour une visite et le pique-nique de midi. L’Atelier Mémoire supporté par Les Amis de La Sauveté fut un grand succès. Et nous devons remercier Madame Levesque pour le beau tableau du Pont Roman offert et aujourd’hui exposé au secrétariat de la mairie.

    Les commerces et l’école

    Que dire des commerces. Un grand plaisir cette année a été la réouverture du salon de coiffure. Baptisé ManiHair, le défi d’Amandine est ambitieux mais elle est à la hauteur de la situation et les Sauvetatois, entre autres, ne sont pas étrangers à la fréquentation du salon. « Ce commerce est le second ouvert durant notre mandat et ce n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat de notre travail commun, qui fait de notre village une commune attractive ». Le multiservices ouvert depuis juillet 2015 vient d’embaucher une salariée prouvant ainsi sa réussite et justifiant la création de ce service de proximité.
    Le discours poursuivait en regrettant la fermeture du restaurant Ma Maison et du Golf de Boissec bien que ce soit dans l’ordre des choses, la retraite de ces propriétaires étant méritée. Ils ont eux aussi contribué à la bonne image du village.

    Côté scolaire, les effectifs se maintiennent avec 110 élèves pour le RPI Vallée du Dropt. Le rythme scolaire est revenu à la semaine à 4 jours suite au vote des parents d’élèves. Décision bienvenue puisqu’elle allège l’organisation et les charges financières de la commune. Courant 2018, les mesures de sécurité imposées devront être mises en place.

    Les associations, le blog/site du village

    Pour remercier tous ceux qui œuvrent tout au long de l’année, Monsieur le Maire choisissait de rendre compte des réflexions élogieuses entendues lors des réunions de la CCPL dans l’une ou l’autre commune pour conclure que l’ensemble des bénévoles de son village représentait une mine d’or. De même que le blog/site mis en place depuis 2010 par un ami informaticien rattaché par le cœur au Lot-et-Garonne ici nommé, Christophe Lesur. Succès confirmé par les plus de 30 000 visiteurs enregistrés en 2017.

    Pour affirmer que malgré les difficultés, grâce à sa volonté et à son dynamisme La Sauvetat du Dropt irait toujours de l’avant, le discours finissait par une comparaison amusante et positive: « La vie, c’est comme une boite de chocolats, faut pas laisser les autres vous la manger! ».

    Jean-Luc Gardeau invitait alors les présidents d’associations à venir présenter leurs activités. Prirent la parole tour à tour Jean-Paul Mothes pour le Comité des Fêtes, Francine Pandolfo pour Les Amis de La Sauveté, Françoise Ivars pour la bibliothèque, Mathieu Grannereau pour Le Chasseur Sauvetatois, Germain Sauron pour l’US cyclo, Serge Garnaud pour l’ASSA Football Club, Valérie Rousseau pour le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt et Patrick Dupoux, tout nouveau président de l’Espoir Piscicole DEMS. Odette Sure, présidente du Club du Pont Romain était excusée.

    La soirée se terminait convivialement par des échanges autour d’un apéritif préparé par le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises et la Boulangerie-Pâtisserie Demadrille.

     

  • Convivialité au sein de l’US Cyclo Club

    Journée narrée par le secrétaire et cycliste invétéré Paulo Labattut. Photos de Georgette, Germain et Paulo.

    Dimanche 12 décembre, journée pluvieuse à ne pas mettre un cycliste dehors, ça tombe bien nous avions prévus de faire notre repas club ce jour là, dans cette petite salle confortable que la municipalité que nous remercions, avait mis à notre disposition pour l’occasion.

    Ce rendez-vous annuel n’est pas seulement gastronomique, c’est une occasion exceptionnellement favorable pour faire se rencontrer les cyclistes en activité avec leurs aînés qui apprécient toujours ce moment convivial avec nos familles respectives. C’est aussi l’occasion de se remémorer les sorties de l’année écoulée diffusées sur un diaporama commenté.
    Et tandis que Jean-Pierre, notre président, accueille ses hôtes autour du feu de bois, allumé depuis le matin par Hervé, Germain en gestionnaire sérieux, est affairé aux inscriptions, quand à Jean-Luc, il essaie de reconstituer un circuit des courses cyclistes d’antan à La Sauvetat, datant d’avant guerre si on s’en réfère à quelques personnages reconnus… Nous contacterons Simon pour enrichir notre mémoire.

    Cette année, nous avions fait confectionner le repas par « l’Auberge Des Bastides » et les membres du bureau se chargèrent du service, mais tout naturellement tous les participants ont mis la main à la pâte.
    Après les plats de résistance, un maillot de bienvenue a été offert à Brigitte et Alain Bellotto, habitants de St Pardoux, nouveaux adhérents de l’USS CYCLO.

    Puis le moment fut propice pour célébrer l’anniversaire de Guy, 4 fois 20 ans cela ne peut passer inaperçu pour ce retraité de la boucherie, mais toujours actif au sein du cyclo club. Moment fort de la journée, l’événement avait été minutieusement préparé, avec la complicité de Mylène, son épouse ainsi que la collaboration de tous les membres du club, nous avons retracé son parcours, professionnel, sportif, sans oublier ses loisirs, riche en diversité et anecdotes croustillantes depuis sa naissance jusqu’à ce jour. Tout d’abord par une projection de diapositives, puis par un album qu’il pourra contempler à sa guise en toute tranquillité en compagnie de sa famille.

    Cet intermède récréatif a relancé notre appétit pour affronter le buffet de desserts, raisonnablement arrosé avec le champagne offert par les membres du bureau, avant de terminer par un bon café (avec remorque)!!!
    Sportifs jusqu’au bout!!!

    Un tournoi de belote improvisé s’est terminé par une incontestable victoire de GUY avec YVES pour partenaire, vraiment trop forts ce jour là.

  • Sortie d’automne pour l’USS Cyclo Club

    Commentaire de Jean-Claude Labattut, alias Paulo, secrétaire sportif de l’USS Cyclo Club. Photos de Paulo et Germain Sauron.

    Coups de pédales et entrecôte pour nos courageux cyclistes.

    Samedi 21 octobre 8h30, alors que le jour tarde un peu, nous voici réunis devant la maison des loisirs pour clôturer sportivement la saison 2017.
    Huit cyclistes ont répondu présent à la décision collégiale, de réitérer la sortie d’automne, prise lors de notre assemblée générale du 29/09/2017.

    Tous derrière GUY qui va, dans quelques jours fêter ses quatre fois vingt ans, bravant la morosité de cette matinée, nous précède jusqu’à ISSIGEAC pour une halte café bien méritée. Là, comme prévu, notre héros du jour rejoint WILLIAM et JEAN-PIERRE dans la voiture d’assistance pour une deuxième partie du circuit.

    Le nuage, qui jusqu’à présent avait respecté l’ancien, ne manqua pas de nous arroser copieusement tandis que nous atteignions VILLEREAL.
    Qu’à cela ne tienne, l’occasion rêvée pour amortir nos tenues de pluie, et plaisanterie mise à part, sur l’asphalte glissante nous nous dirigeons prudemment vers BEAUREGARD. Et là, comme par hasard, un petit vent aidé par son rayon de soleil, sèche les dix kilomètres manquants pour rejoindre l’ AUBERGE DU LAC de CANCON. Comme prévu, GUY reprend du service pour une arrivée triomphale auprès de nos amis accompagnateurs qui nous ont fait l’honneur de partager ce moment festif.

    Pendant que nous apprécions la formule apéritif dinatoire, très copieux et particulièrement bien présenté, GERMAIN et LE PRESIDENT, comptabilisent les chèques, passage hélas obligé!!!

    Assis à table pour la deuxième partie du repas, il nous a fallu beaucoup de courage pour affronter l’entrecôte débordant l’assiette, j’en connais un (JR), absent ce jour là qui va avoir des regrets.

    Déjà 15h30, cinq d’entre nous, entamons le chemin du retour par ST MAURICE, SERIGNAC, LAUZUN, EYMET. Même scénario que la matinée, grosse averse, puis arrivée sur route sèche, comme quoi la persévérance est toujours récompensée. LA SAUVETAT est en vue, 115 kms au compteur, dernière accélération pour rattraper deux amis vététistes qui passent par là.

    La satisfaction d’une journée où la convivialité a largement distancée l’exploit sportif, l’impatience en attendant la prochaine occasion, que peut-on espérer de mieux pour notre petit club?

  • L’USS Cyclo Club en sortie dans les Pyrénées Orientales

    Récit épique de Jean-CLaude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’USS Cyclo Club de La Sauvetat du Dropt. Photos de Patricia Gardeau et Paulo.

    Vendredi 2 juin, le vent méditerranéen en proue!

    Vendredi 2 juin 13h, pendant que nos compagnes s’apprêtent à prendre le départ, nous, les sept hommes, partis depuis le matin, sommes déjà sur place pour affronter le vent de la méditerranée, et vous le découvrirez dans le récit qui s’ensuit, de ce côté là, nous n’avons pas été déçus!

    Mais d’abord, les choses sérieuses, où va-t-on manger à midi? Par bonheur, Alain qui connaît parfaitement la région, nous amène dans un petit resto sympa où nous pouvons nous « concentrer » avant de rejoindre le centre de vacances et nous parer de la tenue cycliste aux couleurs de LA SAUVETAT.

    Ainsi nous découvrons la région autour de PERPIGNAN en favorisant la circulation sur les pistes cyclables, sur un circuit de 60 kms savamment étudié par Germain avant le départ. Au retour, les dames nous attendent sur place, et ensemble, pouvons profiter de l’accueil chaleureux qui nous est réservé par le directeur du centre de vacances, autour d’un verre de bienvenue avec, en prime, la présence de la mouette, volatile typique de la région.

    Samedi 3 juin, le challenge.

    Samedi, journée vélo, objectif 110 kms. Afin de préparer le challenge dans les meilleures dispositions Régine exerce ses talents de masseuse, et après la photo du départ, nous voici partis pour escalader le col de la Bataille, là où nos compagnes nous ont rejoint. Nous prenons le temps d’admirer le magnifique panorama autour de nous dans cet arrière pays méditerranéen.
    L’heure avance et nous entamons la descente vers Tautavel, ville où se trouve le musée européen de la préhistoire, pour un pique-nique champêtre. Le soleil brûle, le ventre crie famine, les jambes résistent pour escalader les derniers cent mètres à 18%.

    Demi étape réussie, le retour se fera par Tautavel, Vingrau, Opoul, toujours les contreforts, avec ses petites routes pentues et sinueuses. Le temps se couvre, l’orage menace, les premières gouttes ne tardent pas à nous rafraîchir. En œil averti, Hervé nous assure que le « gros » n’est pas pour nous!

    Dernière descente vers Salses Le Château et là, nous avons goûté au « très gros » orage. Par bonheur, nous arrivons devant la terrasse d’un café. Très vite, la route se transforme en torrent, le patron vocifère après cette télé moderne qui s’arrête de fonctionner pour si peu ! !! Et pendant que nous buvons la bière, Jean-Luc fraternise avec les locaux, il vous racontera cet intermède croustillant!!!
    Nous étions partis pour un tour complet, il en aurait fallu davantage pour nous décourager. A la première accalmie nous reprenons la route vers St Hippolyte, mouillés c’était déjà fait, donc tête dans le guidon jusqu’à destination.

    Dimanche 4 juin, journée espagnole.

    Au programme, la découverte des calanques de Cadaquès, du port, tout ceci, vu depuis la mer en bateau. Un vrai régal pour les yeux. A 13h arrêt dans une crique pour le repas, moment privilégié de convivialité pour l’USS avec leurs compagnes dont certaines avaient hâte de piquer une tête. Le soir, retour par la côte, Portbou, Cerbère, Banyuls, n’oublions pas que nous faisons avant tout du cyclo TOURISME.

    Lundi 5 juin, les rafales de vent modifient le programme.

    Lundi était prévu notre troisième sortie vélo, mais là, force est de constater que le vent en rafales dans la région n’est pas une légende. Les arbres courbés à 45°, le sable qui vous sculpte le visage, nos mollets de cyclistes à l’épreuve pour rester debout. Dans ces conditions, il n’aurait vraiment pas été raisonnable de partir en vélo, mais emportés par notre optimisme débordant, nous les avons quand même chargés sur les voitures pour un éventuel retour le soir.

    Donc, départ en voitures pour visiter les Gorges De Galamus, endroit magique, situé entre les départements des Pyrénées Orientales et de l’Aude, où la rivière Agly se fraye un passage de 500 mètres de profondeur par endroit, pour rejoindre la Méditerranée. Ici, la nature nous offre ses merveilles naturelles.
    Un sentier aménagé nous conduit jusqu’à une cavité naturelle dans la falaise transformée en chapelle par les moines franciscains, jouxtant l’Ermitage de Saint Antoine De Galamus. De retour au parking, chacun relate son admiration pour cette réalisation atypique.

    Le vent est toujours aussi violent, c’est donc encore en voiture que nous descendons jusqu’à Cubières sur Cinoble pour un nouveau pique-nique.
    L’après midi sera encore très riche en découverte, passage à Cucugnan avec son célèbre moulin, puis la proximité du château de Quéribus, avant de rejoindre Ille-Sur-Tet pour visiter Les Orgues.

    Je crains que le dictionnaire ne manque de qualificatifs pour décrire ces curiosités de la nature. Émerveillez-vous en visionnant les photos.

    Mardi 6 juin, il faut penser au retour.

    Mardi matin!!! Aïe aïe aïe, c’est le jour du retour. Patricia et Jean-Luc sont déjà rentrés depuis la veille. Un dernier passage par les magasins, la plage et la promenade en ville, un dernier repas au self et nous revoilà sur l’autoroute, toujours en covoiturage, évoquant ces moments privilégiés vécus ensembles et l’envie de recommencer. Jacqueline, émerveillée, nous suggère de préparer la saison 2018!

  • Sortie Bordelaise du 1er Mai pour l’USS Cyclo Club

    Photos et commentaires de Jean-Claude Labattut, alias Paulo, cycliste invétéré que vous reconnaîtrez à la « bouteille d’anis » posée devant lui sur une des dernières photos. Bouteille mise là … uniquement pour la déco nous confie-t-il 😉 

    Elle avait été, bien préparée, organisée cette journée, le seul paramètre incertain concernait la météo. Après une nuit bien arrosée, l’éclaircie du matin nous autorise quand même à prendre le départ sur une route mouillée, synonyme d’éventuelles crevaisons, et de ce côté-là, nous avons été gâtés. Entre Miramont et La Sauvetat, Alphonse perce une première fois, vite remorqué par Pakita et Hervé. Pas trop grave, nous prenons le départ avec un peu de retard, mais le voilà qui récidive avant Moustier. La fameuse loi des séries!!!

    Tandis que nous roulons en direction de Sauveterre, l’équipe des accompagnateurs s’organise devant la maison des loisirs sous les directives très strictes de Mylène.!!! Premier point de rencontre à Sauveterre au départ de la piste cyclable, c’est Roger Lapébie qui va nous mener jusqu’à La Tresne.

    Comme redouté auparavant la chaussée mouillée pendant la nuit n’épargne personne et à son tour, Jean-Luc Gardeau goûte aux joies de la crevaison. Après tout, pourquoi épargnerait-on Mr le Maire!!! Nous ne détaillerons pas la liste des cinq crevaisons de la matinée, qui ne nous ont même pas découragés. Avec à peine un peu de retard, nous voici arrivés à La Tresne où nous faisons la photo des participants et participantes de ce périple.

    Maintenant, place aux choses sérieuses, nous allons déguster le repas préparé par le restaurant « jemkooa ». Après cet excellent intermède, après midi découverte à Bordeaux avec la traversée sur le pont Chaban-Delmas, puis la visite de la Cité du Vin avant de regagner La Sauvetat en voiture.

    Déjà vingt heures, mais pensez bien que la journée ne pouvait pas se clôturer sans la traditionnelle auberge espagnole du soir, où nous avons pu apprécier le fameux tourin de Mylène, ainsi que les pâtisseries maison concoctées par nos compagnes.

  • Clôture d’année gastronomique pour l’USS Cyclo

    Commentaire épique de Jean-Claude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’USS Cyclo Club Sauvetatois. Photos de Paulo, Georgette et Germain.

    Dimanche 27, soit le quatrième dimanche de novembre, c’est le jour traditionnellement réservé pour notre repas annuel, occasion privilégiée de se remémorer les sorties de l’année écoulée, la remise des licences et cartes de membres honoraires, et festoyer avec les anciens que nous ne rencontrons plus que très rarement sur le vélo.

    L’édition 2016 débute par la remise de la photo de groupe, prise avant notre départ pour ST LARY, offerte à tous les participants. Puis après le cocktail du « FARNIENTE FOURQUAIS », place à la première partie du repas.
    Après le trou normand, je ne m’explique pas pourquoi, l’ambiance monte crescendo, le visage de MYLENE rosit progressivement mais surement, au fur et à mesure qu’elle nous narre ses histoires dont je tairai le sujet pour les plus fameuses!!! Sans compter sur sa démonstration de l’ouverture et du service du champagne, tout ceci, sous les flash de Georgette, Germain et Paulo.

    Puis vient le moment où Jean-Paul nous relate, à sa façon, les péripéties des différentes sorties en insistant bien, sur les petits travers de chacun d’entre nous. Pas possible! Il a pris des notes, ou alors, il est très fort!!!

    Et c’est là que surgit la séquence surprise pour une jeune fille parmi nous, l’anniversaire de son vingtième automne ne pouvait passer inaperçu… C’est Régine qui s’est vu remettre une magnifique orchidée – J’ai oublié de préciser que chez nous on ne compte pas le premier demi-siècle –

    Après le dessert, impossible de résister à une autre spécialité de Jean-Paul, les pruneaux, oui mais à l’eau de vie!!! Et nous voilà dans les meilleures dispositions pour la dernière compétition de l’année où les dames nous surpassent aisément: la belote et le triomino.

    Cette journée riche en souvenirs et convivialité, ne nous fait pas oublier ceux qui n’ont pu participer pour cause de santé: SIMON et JEANINE partis en maison de repos pour l’hiver, YVES en convalescence à Tonneins suite à son accident du 29 octobre. Pour ce dernier, la consolidation de ses blessures évolue normalement, mais il devra passer les fêtes hors de chez lui avec ANNETTE toute dévouée à son chevet.
    Meilleurs vœux de rétablissement à ces collègues et amis qui nous sont chers.

    1-r 2-r 3-r 4-r 5-r 6-r
    7-r 8-r 9-r 10-r 11-r 12-r
    13-r 14-r 15-r 16-r 17-r 18-r
    19-r 20-r 21-r 22-r
  • Chute accidentelle d’un membre de l’USS Cyclo au Jubilé Pierrick Fédrigo

    Commentaire de Jean-Claude Labattut alias Paulo. Photos de Sudgirondecyclisme, Régine Goulard et Paulo.
    Sur la 1ère photo, notre ami paulo en compagnie du Maire de Roumagne, Éric Trellu

    Plus de 350 cyclistes qui traversent LA SAUVETAT, forcément cela ne peut passer inaperçu!

    Samedi 29 octobre le club des supporters de Pierrick FEDRIGO, organisait sa traditionnelle randonnée annuelle, pour honorer les performances sportives de l’enfant de ROUMAGNE.
    Cette année la journée était particulièrement exceptionnelle, puisqu’elle commémorait le jubilé de PIERRICK, qui mettait un terme à sa carrière, après 17 années parmi les professionnels.
    L’occasion pour tous les cyclistes, de côtoyer de nombreux champions que nous ne connaissions que par l’intermédiaire du petit écran.

    L’après midi s’annonçait particulièrement favorable par cette belle journée ensoleillée d’automne où l’ambiance et la convivialité étaient au rendez-vous, quand un accident s’est produit au cours du troisième tour. Notre ami YVES PEILLET, qui tenait absolument à participer à l’évènement, a été victime d’un accrochage. C’est toujours avec appréhension que l’on assiste au départ d’un collègue dans l’ambulance.

    Après quelques heures d’attente, nous apprenions que la chute avait été sévère puisqu’il y avait 2 fractures, la première sur l’humérus gauche, la seconde sur le fémur gauche également, avec déplacement, impliquant une intervention chirurgicale.
    A présent, nous savons que l’opération s’est passée au mieux, nous connaissons bien YVES et savons combien son courage et sa persévérance l’aideront à se rétablir rapidement de ce nouveau cauchemar. A ANNETTE son épouse, nous renouvelons notre assurance qu’il y aura toujours un membre du club disponible pour l’aider dans son quotidien si nécessaire.

    Les modérateurs du site la-sauvetat-du-dropt.fr souhaitent un prompt rétablissement à Yves.

    5 3 8
    2 rando-pierrick-fedrigo-2016-188 1
    7 6 4
    rando-pierrick-fedrigo-2016-194 9 10
    rando-pierrick-fedrigo-2016-275 rando-pierrick-fedrigo-2016-315 repas-pierrick-009
  • L’US Cyclo Sauvetatois en route pour Le Temple sur Lot

    Commentaire de Jean-Claude Labattut alias Paulo, secrétaire de l’US Cyclo Sauvetatois, photos de Paulo et de Gisèle Dupoux, épouse de cycliste.

    Dimanche 16 octobre, le cyclo-club est parti pour sa promenade automnale, clôturant ainsi les sorties sportives de l’année 2016. L’objectif de cette année, la découverte de la vallée du LOT, en privilégiant l’itinéraire passant par le circuit VÉLOROUTE.

    8h15, Départ de MIRAMONT pour 75 kms de balade direction TONNEINS où nous effectuons la pause café, et retrouvons JEAN-PIERRE déjà égaré!!! La suite, circuit plat par MONHEURT, ST LEGER, avant de rejoindre AIGUILLON, justement là où le LOT vient grossir le lit de la GARONNE.
    En passant nous nous contentons de regarder le PECH DE BERRE, qui culmine sur notre gauche et qui nous a déjà fait souffrir l’année passée. La traversée de CLAIRAC avec son célèbre lycée technique rappelle quelques souvenirs à certains d’entre nous. Maintenant, petite route sinueuse jusqu’à CASTELMORON, JEAN-PIERRE nous suit comme son ombre, même quand nous nous trompons et atterrissons dans un jardin!!! En vélo, facile de faire demi tour, en voiture, il vous racontera.
    Arrivée au TEMPLE/LOT, sur la base de loisirs. Les dames nous attendent entourées d’une équipe de pétanque féminine de FONTET venue s’entraîner dans ce cadre de renommée internationale dirigée actuellement par Julien LENAOUR, enfant de ROUMAGNE, qui a eu la gentillesse de nous accueillir.
    Après un excellent repas au restaurant LA COMMANDERIE, retour par le trajet le plus court, 55 kms pas si terrible, mais pour cela il faut franchir la MONCAUBETTE, difficulté bien connue des tonneinquais. ROGER qui redoutait ne comprends pas, même pas fatigué !!! Comme quoi l’ambiance peut parfois faire oublier l’effort.

    Et pour clôturer la journée, rien de tel qu’une bonne auberge espagnole à LA SAUVETAT, toujours trop copieuse, mais tellement conviviale! Journée qui ne pouvait se terminer sans la traditionnelle partie de belote, et là, les deux JEAN-PAUL de l’équipe se sont vus infliger la plus sévère correction que l’on puisse imaginer. Ce jour là, ROGER quand même bien secondé par ALAIN était décidément trop fort!

    velo-1 velo-2
    velo-6 velo-4
    velo-7 velo-5
    velo-3 velo-10
    velo-8 velo-9