Les As du Mic et leurs potes ont embrasé le dancefloor de la Soirée Gourmande

Une soirée gourmande avec animation musicale très locale

Peter Cain et Alain Crossoir, responsables du Comité des Fêtes de La Sauvetat du Dropt, invitaient Aurélien, jeune employé municipal de la commune, à animer la Soirée Gourmande du vendredi 30 juillet avec son groupe de rap Les As du Mic et d’autres musiciens de leurs amis.

Si la soirée commençait en douceur avec un chansonnier puis une guitariste, les rappeurs des As du Mic réveillaient le public dès 21h qui s’approchait près du dancefloor pour tendre l’oreille aux paroles scandées par Jarh et Royal Rimeur. Finalement, le plancher était largement occupé par les danseurs. La soirée se poursuivait par une troupe de chanteuses reprenant des tubes actuels.

Après le passage des groupes, Aurélien et ses amis voyant les visiteurs joyeux et motivés, décidaient de passer quelques musiques des années 80, rajoutant à l’enthousiasme ambiant.

Une soirée que Les As du Mic ont eux aussi grandement appréciée puisque c’était la première depuis les longues semaines de confinement. Ils remercient le Comité des Fêtes et répondront présents aux prochaines invitations.

Le projet URBEX des As du Mic, une histoire de famille

Les rappeurs des As du Mic sont Jarh et Royal Rimeur, deux frangins, rejoints quelque fois par Jasm1, leur beau-frère. Ce projet URBEX, c’est une idée qu’ils ont eu en tombant par hasard sur une épave de bus stationnée en bord de route. Connaissant d’autres lieux de ce même genre, des lieux abandonnés désaffectés, des ruines de bâtiments, ils ont décidé d’en faire une série de sons intitulé URBEX.

Aurélien alias Jarh explique :

« Chaque morceau doit être court mais efficace avec un espacement de deux semaines maximum entre chaque numéro de la série. Les textes sont écrits en rapport avec le lieu sélectionné et son environnement.
Pourquoi choisir des endroits parfois glauques ? Dans la musique on aime bien ça, vieux hangar ou vieille usine désaffectée. C’est complètement détruit, à l’abandon mais on peut dire que par la musique, on redonne un peu de vie à ces sites pourtant déserts et oubliés du grand public. »

Une série que nous allons suivre à n’en pas douter. Existe-t-il un lieu dans le village de La Sauvetat du Dropt ? Aurélien qui y travaille en semaine a peut-être déjà une idée à ce sujet …

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés