• Un véhicule militaire couché dans un fossé à La Sauvetat du Dropt

    Article paru sur le journal Sud-Ouest du mercredi 16 novembre. Photos du Maire Jean-Luc Gardeau qui s’est rendu sur place suite à un appel de la gendarmerie de Miramont de Guyenne.

    Le véhicule militaire couché dans un fossé, son conducteur rate son permis en Lot-et-Garonne
    Le camion a fait une sortie de route sur la D 19, à la Sauvetat-du-Dropt

    Image insolite à la Sauvetat-du-Dropt, ce mercredi 16 novembre. Un véhicule militaire s’est retrouvé dans un fossé vers 9 h 30, à la sortie d’un virage sur la Départementale 19, sans qu’il n’y ait eu de blessé. Le conducteur devait confirmer son permis, c’est raté…L’incident n’a pas eu d’incidence sur la circulation. L’armée a ensuite engagé ses propres moyens pour dépanner le camion qui servait de véhicule école. Il a été dégagé à la mi-journée.

  • MV Créatrice de Jardins et Halloween

    Maëlle Valdevit, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt est connue pour être une artiste dans bien des domaines. A la tête de l’entreprise MV Créatrice de Jardins, Maëlle fait profiter sa commune de ses talents. C’est ainsi qu’elle a redessiné le parking de la Mairie, les emplacements de l’aire de camping-car et, travail en cours, l’aménagement de la Place du Prieuré.

    Comme chaque année à l’occasion d’Halloween, c’est elle qui maquille sa fille avant d’aller faire le tour du village pour frapper aux portes et ramener des bonbons. Après être passée chez sa plus proche voisine, Victoire était reçue à bras ouverts au Cocci P’tit Panier du Dropt par deux charmantes hôtesses, elles aussi déguisées.

     

  • Une huche à pain pour l’école, faites en régie !

    Dimitri, nouvel employé municipal de La Sauvetat du Dropt, vient d’être mis à l’épreuve par Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau qui lui a demandé de fabriquer une huche à pain pour la cantine de l’école. Sous l’œil amusé de son collègue Aurélien fort de ses 10 années d’emploi communal, Dimitri a fait le tour de l’atelier jusqu’à dénicher des plaques de mélaminé oubliées là depuis les derniers travaux de la salle des animations. C’est ainsi qu’il a pu créer cette huche aujourd’hui opérationnelle à l’entrée de la cantine.

    Un bon début et du coup, une liste de travaux qui s’allonge et qui concernera cette fois-ci les deux jeunes employés. Il se trouve que l’association des Amis de la Sauveté souhaiterait une étagère à « livres voyageurs » contre l’abri bus de la mairie pour remplacer celle de la cabane-info souvent utilisée à mauvais escient. La cogitation est en cours. Gageons que cette prochaine commande sera livrée au moment des fêtes de fin d’année, ce qui convient tout à fait aux membres de l’association.

  • Photos plongeantes sur une soirée gourmande !

    Merci à Gwénaëlle qui, après avoir demandé l’autorisation du premier édile de la commune, a fait naviguer son drone au dessus du village à l’occasion de la dernière soirée gourmande du mois d’août. Il en résulte de belles photos, avec un zoom tout particulier au-dessus du stand de son père Thierry Arnal qui propose pâtes fraîches et frites lors de ces repas champêtres tant appréciés des estivants comme des locaux.

     

     

  • Des cigognes font une halte remarquée aux abords du village

    Lundi 22 et mardi 23 août auront été marqués par l’observation d’une vingtaine de cigognes blanches aux abords du village de La Sauvetat du Dropt. Posées en soirée sur de hauts arbres de l’autre côté du Dropt sur la commune d’Agnac, Jean-Pierre et Agnès retrouvaient les beaux oiseaux mardi matin dans leur champ déchaumé non loin de la route.

    Interpellés par ce groupe de migrateurs inhabituels dans le secteur, quelques automobilistes et cyclistes s’arrêtaient pour observer et commenter. Renseignements pris, les cigognes ont quittés l’Alsace où elles nichent au tout début du printemps pour repartir en direction de l’Afrique. Il semblerait aussi qu’en raison du réchauffement climatique, elles soient maintenant nombreuses à stopper leur voyage au sud de l’Espagne.

    Les cigognes ont rejoint un vol beaucoup plus important d’une centaine de spécimens qui tournoyait dans un courant ascendant au dessus de leur tête en milieu de matinée ce mardi 23 août.

    Un beau spectacle offert par la nature et immortalisé par quelques photos prises en soirée le lundi puis en matinée le mardi …

  • 19 ans plus tard, La Poste délivre une carte postale !

    Certains diront que les services de La Poste ne sont pas fiables. Le couple dont il est question, au contraire, est admiratif devant l’incroyable parcours d’une carte postale.

    Samedi 13 août, un couple eymétois bien connu des sauvetatois ouvrent la boite aux lettres et y trouvent une carte postale un peu abimée. Au dos, ils reconnaissent l’écriture de Nathalie, la cousine des USA qui a passé les 3 premiers jours d’août en vacances chez eux avant de repartir dans son pays.
    Sur la carte, Nathalie parle d’un beau parc national visité en famille en portant les enfants sur le dos puisque trop jeunes pour randonner toute la journée. Il se trouve que les enfants ont actuellement 21 et 18 ans ! Isabelle et son mari ne comprennent pas et finissent par regarder de plus près le cachet de La Poste. Il est daté de 2003 !!!

    Personne ne saura jamais dans quelle poste française se trouvait cette carte depuis 19 ans qu’elle a été envoyée. Ni qui l’a trouvée, ni qui a décidé de la faire parvenir à destination. Toujours est-il qu’elle aura fait très plaisir à ses destinataires ! Merci La Poste !

  • Aux Journées Nationales du Cheval Arabe, Pascal Jolibert arrive en tête !

    Pascal Jolibert, le fils chéri de nos anciens bouchers Régine et Jean-Pierre, a participé à la Journée Nationale du Cheval Arabe qui se déroule à Vichy depuis jeudi 11 août. Pour ce concours de beauté, Pascal présentait Amyr Al iinqadh, fils de Katmandu Mouthes (élevage Mouthes Le Bihan de St Jean de Duras) qui finit champion de France !

    Félicitations Pascal.

  • Une sainte virée pour nos épiciers du P’tit Panier du Dropt !

    Toujours prêts à s’amuser, notre épicière Kiki du P’tit Panier du Dropt et son époux Yves partagent avec nous des photos amusantes de leur dernière sortie. Lui, à bord d’une pétoire ancienne et elle, au volant de leur pimpante 2 CV aux couleurs de la République.

    Quant à leur vêture … jugez-en par vous-même … Padre Yves et Madre Kiki ne risquaient points les foudres du Saint-Siège 😉

     

  • Visite insolite et sympathique

    Toujours prêt à rendre compte des événements du village de La Sauvetat du Dropt qu’il entretient en tant qu’employé municipal, Aurélien nous envoie une belle photo d’un attelage insolite qu’il a réceptionné devant les ateliers municipaux ce vendredi 22 juillet. Les occupants de la roulotte, à la recherche d’un endroit tranquille, ont été dirigés vers la paisible aire de camping-car où ils se sont installés avec leurs bagages et quelques poules pour joindre l’utile à l’agréable.

    L’histoire ne dit pas d’où ils arrivent et où ils vont, simplement qu’ils n’ont pas de but précis et qu’ils s’arrêtent là où les petites routes de campagne les entraînent ! Un style de vie bohème dont on rêverait pour échapper aux tracasseries du quotidien. Après tout, il suffit juste de le décider …

  • Aurélien le rappeur, employé municipal depuis 10 ans déjà !

    Le temps passe à toute allure ! C’était en 2012, après un entretien devant la commission personnel de la municipalité que le tout jeune Aurélien Jollis était choisi pour seconder Jean-Marc Reclus dans les nombreuses tâches d’un employé municipal. D’autant plus qu’à La Sauvetat du Dropt, de nombreux travaux de rénovation sont fait en régie.

    Un parcours sinueux au gré des contrats aidés du moment !

    Le 1er mars 2012, Aurélien intégrait le personnel de la commune avec un contrat CAE de 6 mois, renouvelé pour une durée de 6 mois. Agé de 19 ans, il se voyait confier ses premiers travaux. La plantation de massifs arbustifs dont les plans avaient été dessinés déjà par Maëlle Valdevit actuellement conseillère municipale.
    Ces massifs, imposants aujourd’hui, se trouvent entre la Maison des Loisirs et la Salle des Sports (voir photos) ainsi qu’à l’entrée du village côté porte de Duras, un massif devant mettre en valeur un muret de pierres patiemment bâti par Joseph Framarin, conseiller municipal à l’époque.

    Ce CAE cédait la place à un contrat emploi d’avenir d’une année, renouvelé là encore pour une année supplémentaire. Au bout de ce contrat, la municipalité hésitant certainement à prendre un second employé municipal à plein temps, laissait partir Aurélien qui trouvait un emploi parcs et jardins à Allemans du Dropt. Au bout de 5 mois, retour dans la commune en intérim avant de signer pour 1 an de stage en 2017 et être finalement embauché définitivement en 2018.

    Depuis 10 ans, Aurélien et Jean-Marc travaillent ensemble à l’entretien et à l’embellissement de la commune. Une histoire qui ne va pas durer puisque l’ancien prendra bientôt sa retraite !

    Aurélien et sa passion du rap

    Outre ses compétences dans de nombreux domaines et son goût du jardinage, les sauvetatois connaissent la passion d’Aurélien pour le rap et accueillent au moins une fois dans l’année son groupe Les As du Mic où il partage les morceaux avec son frère. A eux deux et pour rendre hommage à leur maman décédée d’un cancer du sein, Jarh et Royal Rimeur – leur nom de scène – ont fondé l’association Voca Son. Chaque année pour Octobre Rose, ils organisent un concert et diverses manifestations culturelles dont les gains sont reversés au profit de la lutte contre le cancer. D’ailleurs, une rumeur qui semble se préciser dit que cette manifestation teintée de rose se passera très certainement à La Sauvetat du Dropt … Attendons que les choses se précisent. Sachez juste qu’aurélien est en contact avec la mairie et les associations sauvetatoises qui ne sont pas loin d’être conquises … A suivre !

    Photos de 2012 et 2022

    Les photos de 2012 devant le massif juste réalisé avec Jean-Marc, Aurélien et le Maire Jean-Luc Gardeau sont en tout petit format, c’est dommage. Le 1er juillet, les photos montrent les mêmes personnages devant le massif imposant dix ans plus tard. Celle d’un jour de mai pluvieux est prise en compagnie de l’adjoint à la commission personnel, Jean-Pierre Tenot.

     

  • Arrêt de Jaquets aux gîtes de La Castagnère

    Récit de Anne Lesimple, conseillère municipale, elle-même marcheuse et pèlerine sur les chemins jacquaires.

    « Fin mai, Jacqueline et Jean-Pol Poulet, propriétaires des Gîtes de La Castagnère situés sur les hauteurs de La Sauvetat du Dropt, contactait Anne Lesimple pour expliquer que des amis, partis de Mons en Belgique pour aller vers Compostelle, venaient passer quelques jours chez eux.
    C’est comme cela qu’avec Martine, pèlerine confirmée, elles se sont retrouvées à la Castagnère autour d’un copieux apéro …

    « Partis de Mons le 25 mars dernier, Michel et Jeanne, sac au dos, se proposent de rejoindre Saint Jacques de Compostelle pour la fin juillet. Ayant eu quelques soucis de santé au niveau de Clamecy en Bourgogne, ils se sont interrompus trois semaines.

    Les anecdotes fusent ! Jeanne abonde, Michel est plus discret. Tout de suite, nous retrouvons l’esprit du chemin … depuis 2014, année de leur premier départ, ils sillonnent les chemins de France et d’Europe : Vézelais, le Puy, le Portugal, le camino Mozarabe qui va d’Almeria à St Jacques, le camino del Norte …

    Samedi 4 juin, nos amis du chemin repartent de St Ferme pour rejoindre La Réole puis Bazas où ils vont retrouver un ami …

    Ultreïa les amis ! Bon chemin ! »

  • Naissances en série chez le fils chéri de Régine !

    En septembre 2021, nous présentions Pascal et Paul Jolibert, « fils et petit-fils chéris » de Régine et de Jean-Pierre Jolibert, anciens bouchers de La Sauvetat du Dropt.
    Pascal, éleveur de chevaux durant ses moments de loisirs, participe aux concours d’élevage « allure et beauté » du pur-sang arabe depuis qu’il a acquis une poulinière en cadeau d’anniversaire issue de l’élevage de Cathy Le Bihan de St Jean de Duras.

    Cette année, Régine annonce deux naissances dans l’écurie de son fils. La première, née le 15 mai, est une pouliche appaloosa baptisée Airjee Cooper Al Iinqadh. Il faut comprendre RJ pour Régine et Al Iinqhad pour La Sauvetat 😉
    Et la seconde, une belle surprise, la progéniture d’une autre jument appaloosa que Pascal a ramené l’année dernière de Monclar pour faire de la balade. Finalement, il l’avait remise en vente jusqu’à ce qu’un dimanche matin, surprise inattendue et explication de l’embonpoint de la bête, il l’a trouve en train de pouliner ! Arrivé juste à temps pour rompre la poche des eaux et accompagner la naissance, Pascal voit son cheptel s’agrandir d’une jolie pouliche baptisée Mystic qu’il gardera très certainement.

    Amir Al Iinqhad se qualifie pour Vichy

    Le 26 mai, Pascal participait au Concours d’élevage des Hauts de France à Demuin dans la Somme avec Amir Al Iinqadh, cheval arabe mâle âgé de 2 ans. Il termine premier de sa catégorie et se qualifie pour le championnat de France qui aura lieu à Vichy (03) au mois d’août. Un concours allure et beauté pour la race cheval arabe catégorie endurance.

    Félicitations pour ce beau travail et ces superbes chevaux dont nous suivrons le parcours grâce à Régine qui ne manquera pas de nous informer.