• 19 ans plus tard, La Poste délivre une carte postale !

    Certains diront que les services de La Poste ne sont pas fiables. Le couple dont il est question, au contraire, est admiratif devant l’incroyable parcours d’une carte postale.

    Samedi 13 août, un couple eymétois bien connu des sauvetatois ouvrent la boite aux lettres et y trouvent une carte postale un peu abimée. Au dos, ils reconnaissent l’écriture de Nathalie, la cousine des USA qui a passé les 3 premiers jours d’août en vacances chez eux avant de repartir dans son pays.
    Sur la carte, Nathalie parle d’un beau parc national visité en famille en portant les enfants sur le dos puisque trop jeunes pour randonner toute la journée. Il se trouve que les enfants ont actuellement 21 et 18 ans ! Isabelle et son mari ne comprennent pas et finissent par regarder de plus près le cachet de La Poste. Il est daté de 2003 !!!

    Personne ne saura jamais dans quelle poste française se trouvait cette carte depuis 19 ans qu’elle a été envoyée. Ni qui l’a trouvée, ni qui a décidé de la faire parvenir à destination. Toujours est-il qu’elle aura fait très plaisir à ses destinataires ! Merci La Poste !

  • Aux Journées Nationales du Cheval Arabe, Pascal Jolibert arrive en tête !

    Pascal Jolibert, le fils chéri de nos anciens bouchers Régine et Jean-Pierre, a participé à la Journée Nationale du Cheval Arabe qui se déroule à Vichy depuis jeudi 11 août. Pour ce concours de beauté, Pascal présentait Amyr Al iinqadh, fils de Katmandu Mouthes (élevage Mouthes Le Bihan de St Jean de Duras) qui finit champion de France !

    Félicitations Pascal.

  • Une sainte virée pour nos épiciers du P’tit Panier du Dropt !

    Toujours prêts à s’amuser, notre épicière Kiki du P’tit Panier du Dropt et son époux Yves partagent avec nous des photos amusantes de leur dernière sortie. Lui, à bord d’une pétoire ancienne et elle, au volant de leur pimpante 2 CV aux couleurs de la République.

    Quant à leur vêture … jugez-en par vous-même … Padre Yves et Madre Kiki ne risquaient points les foudres du Saint-Siège 😉

     

  • Visite insolite et sympathique

    Toujours prêt à rendre compte des événements du village de La Sauvetat du Dropt qu’il entretient en tant qu’employé municipal, Aurélien nous envoie une belle photo d’un attelage insolite qu’il a réceptionné devant les ateliers municipaux ce vendredi 22 juillet. Les occupants de la roulotte, à la recherche d’un endroit tranquille, ont été dirigés vers la paisible aire de camping-car où ils se sont installés avec leurs bagages et quelques poules pour joindre l’utile à l’agréable.

    L’histoire ne dit pas d’où ils arrivent et où ils vont, simplement qu’ils n’ont pas de but précis et qu’ils s’arrêtent là où les petites routes de campagne les entraînent ! Un style de vie bohème dont on rêverait pour échapper aux tracasseries du quotidien. Après tout, il suffit juste de le décider …

  • Aurélien le rappeur, employé municipal depuis 10 ans déjà !

    Le temps passe à toute allure ! C’était en 2012, après un entretien devant la commission personnel de la municipalité que le tout jeune Aurélien Jollis était choisi pour seconder Jean-Marc Reclus dans les nombreuses tâches d’un employé municipal. D’autant plus qu’à La Sauvetat du Dropt, de nombreux travaux de rénovation sont fait en régie.

    Un parcours sinueux au gré des contrats aidés du moment !

    Le 1er mars 2012, Aurélien intégrait le personnel de la commune avec un contrat CAE de 6 mois, renouvelé pour une durée de 6 mois. Agé de 19 ans, il se voyait confier ses premiers travaux. La plantation de massifs arbustifs dont les plans avaient été dessinés déjà par Maëlle Valdevit actuellement conseillère municipale.
    Ces massifs, imposants aujourd’hui, se trouvent entre la Maison des Loisirs et la Salle des Sports (voir photos) ainsi qu’à l’entrée du village côté porte de Duras, un massif devant mettre en valeur un muret de pierres patiemment bâti par Joseph Framarin, conseiller municipal à l’époque.

    Ce CAE cédait la place à un contrat emploi d’avenir d’une année, renouvelé là encore pour une année supplémentaire. Au bout de ce contrat, la municipalité hésitant certainement à prendre un second employé municipal à plein temps, laissait partir Aurélien qui trouvait un emploi parcs et jardins à Allemans du Dropt. Au bout de 5 mois, retour dans la commune en intérim avant de signer pour 1 an de stage en 2017 et être finalement embauché définitivement en 2018.

    Depuis 10 ans, Aurélien et Jean-Marc travaillent ensemble à l’entretien et à l’embellissement de la commune. Une histoire qui ne va pas durer puisque l’ancien prendra bientôt sa retraite !

    Aurélien et sa passion du rap

    Outre ses compétences dans de nombreux domaines et son goût du jardinage, les sauvetatois connaissent la passion d’Aurélien pour le rap et accueillent au moins une fois dans l’année son groupe Les As du Mic où il partage les morceaux avec son frère. A eux deux et pour rendre hommage à leur maman décédée d’un cancer du sein, Jarh et Royal Rimeur – leur nom de scène – ont fondé l’association Voca Son. Chaque année pour Octobre Rose, ils organisent un concert et diverses manifestations culturelles dont les gains sont reversés au profit de la lutte contre le cancer. D’ailleurs, une rumeur qui semble se préciser dit que cette manifestation teintée de rose se passera très certainement à La Sauvetat du Dropt … Attendons que les choses se précisent. Sachez juste qu’aurélien est en contact avec la mairie et les associations sauvetatoises qui ne sont pas loin d’être conquises … A suivre !

    Photos de 2012 et 2022

    Les photos de 2012 devant le massif juste réalisé avec Jean-Marc, Aurélien et le Maire Jean-Luc Gardeau sont en tout petit format, c’est dommage. Le 1er juillet, les photos montrent les mêmes personnages devant le massif imposant dix ans plus tard. Celle d’un jour de mai pluvieux est prise en compagnie de l’adjoint à la commission personnel, Jean-Pierre Tenot.

     

  • Arrêt de Jaquets aux gîtes de La Castagnère

    Récit de Anne Lesimple, conseillère municipale, elle-même marcheuse et pèlerine sur les chemins jacquaires.

    « Fin mai, Jacqueline et Jean-Pol Poulet, propriétaires des Gîtes de La Castagnère situés sur les hauteurs de La Sauvetat du Dropt, contactait Anne Lesimple pour expliquer que des amis, partis de Mons en Belgique pour aller vers Compostelle, venaient passer quelques jours chez eux.
    C’est comme cela qu’avec Martine, pèlerine confirmée, elles se sont retrouvées à la Castagnère autour d’un copieux apéro …

    « Partis de Mons le 25 mars dernier, Michel et Jeanne, sac au dos, se proposent de rejoindre Saint Jacques de Compostelle pour la fin juillet. Ayant eu quelques soucis de santé au niveau de Clamecy en Bourgogne, ils se sont interrompus trois semaines.

    Les anecdotes fusent ! Jeanne abonde, Michel est plus discret. Tout de suite, nous retrouvons l’esprit du chemin … depuis 2014, année de leur premier départ, ils sillonnent les chemins de France et d’Europe : Vézelais, le Puy, le Portugal, le camino Mozarabe qui va d’Almeria à St Jacques, le camino del Norte …

    Samedi 4 juin, nos amis du chemin repartent de St Ferme pour rejoindre La Réole puis Bazas où ils vont retrouver un ami …

    Ultreïa les amis ! Bon chemin ! »

  • Naissances en série chez le fils chéri de Régine !

    En septembre 2021, nous présentions Pascal et Paul Jolibert, « fils et petit-fils chéris » de Régine et de Jean-Pierre Jolibert, anciens bouchers de La Sauvetat du Dropt.
    Pascal, éleveur de chevaux durant ses moments de loisirs, participe aux concours d’élevage « allure et beauté » du pur-sang arabe depuis qu’il a acquis une poulinière en cadeau d’anniversaire issue de l’élevage de Cathy Le Bihan de St Jean de Duras.

    Cette année, Régine annonce deux naissances dans l’écurie de son fils. La première, née le 15 mai, est une pouliche appaloosa baptisée Airjee Cooper Al Iinqadh. Il faut comprendre RJ pour Régine et Al Iinqhad pour La Sauvetat 😉
    Et la seconde, une belle surprise, la progéniture d’une autre jument appaloosa que Pascal a ramené l’année dernière de Monclar pour faire de la balade. Finalement, il l’avait remise en vente jusqu’à ce qu’un dimanche matin, surprise inattendue et explication de l’embonpoint de la bête, il l’a trouve en train de pouliner ! Arrivé juste à temps pour rompre la poche des eaux et accompagner la naissance, Pascal voit son cheptel s’agrandir d’une jolie pouliche baptisée Mystic qu’il gardera très certainement.

    Amir Al Iinqhad se qualifie pour Vichy

    Le 26 mai, Pascal participait au Concours d’élevage des Hauts de France à Demuin dans la Somme avec Amir Al Iinqadh, cheval arabe mâle âgé de 2 ans. Il termine premier de sa catégorie et se qualifie pour le championnat de France qui aura lieu à Vichy (03) au mois d’août. Un concours allure et beauté pour la race cheval arabe catégorie endurance.

    Félicitations pour ce beau travail et ces superbes chevaux dont nous suivrons le parcours grâce à Régine qui ne manquera pas de nous informer.

  • Vos enfants aimeraient-ils tourner un film ? / Are your children interesting in making a film ?

    Encadrés par une équipe de professionnels, les enfants sont les héros d’un film dont ils maîtrisent le déroulement. Cette expérience propose aux enfants et ados de rentrer dans les coulisses du cinéma et de participer à un tournage dans des conditions professionnelles leur permettant de découvrir l’envers du décor du 7ème art.

    Du 25 au 27 avril, pour les 9-17 ans

    Les Mairies de Lauzun et de St Colomb de Lauzun invitent les jeunes âgés de 9 à 17 ans à s’impliquer dans un projet de film du lundi 25 au mercredi 27 avril à Lauzun. Durant ces trois jours, vos enfants auront la chance de découvrir ce qui se passe derrière la caméra, le travail de capture du son, les conseils de tournage, l’écriture des scripts, la création de son propre film, avec le soutien professionnel de cinéastes expérimentés. Un dvd de ce film sera remis à chaque participant.

    Pour les inscriptions, contactez les Mairies de Lauzun ou de St Colomb de Lauzun –  Lauzun : 05 53 94 10 21 et St Colomb de Lauzun : 05 53 76 64 00

    Are your children interested in making a film with other like minded film makers?

    Lauzun Mairie and St Colomb de Lauzun Mairie are inviting young people aged 9-17 to get involved in an inspiring film project from 25-27 April in Lauzun.

    Over the three days, your children will get the chance to discover what goes on behind the camera, how sound capture works, tips on acting, writing scripts, creating their own film, with professional support from experienced film makers. Culminating in a dvd of their film, to keep forever.

    The language of instruction is French, however there will be many bilingual participants to help if your children are new to France.

    To enrol, please contact the Mairie directly, or contact The Old School to help with questions. Lauzun : 05 53 94 10 21 et St Colomb de Lauzun : 05 53 76 64 00

  • « A place in the sun », les caméras de nouveau dans le village

    Pour la seconde fois, le village de La Sauvetat du Dropt recevait les caméras d’une équipe de tournage de « A place in the sun ». Une émission de télévision britannique qui suit les acheteurs de biens immobiliers à la recherche de leur maison idéale à l’étranger.
    Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau les a croisé lundi 15 novembre devant le Pont Roman et en a ramené ces photos.

  • Un bel attelage traverse le village

    Le passant du jour se trouvait être le 1er adjoint de la commune, Germain Sauron. Charmé par l’arrivée d’un attelage inhabituel, il nous envoie ces deux photos pour immortaliser l’instant. Le cocher, Jean-Pierre Ménini, bien connu dans le village et résidant à Agnac, a déjà été sollicité avec une autre de ses carrioles à cheval pour conduire le Père-Noël au cœur du Marché de Noël.

  • Poursuite des travaux entre le Dropt et l’Escourou … Lescourroux …

    Démarré depuis ce mois de septembre, le projet de remplissage hivernal du Lac de l’Escourou depuis le Dropt se poursuit. Les entreprises s’activent pour que le chantier soit terminé avant la pluie mais le travail est rendu difficile puisqu’à chaque creusement de fosses ou de tranchées, les cavités se remplissent d’eau ralentissant les travaux.

    Actuellement, les canalisations qui serviront à remonter l’eau du Dropt vers la retenue de l’Escourou sont en attente le long de la Route du Lac en direction de Soumensac. Travaux à suivre …

    L’Escourou ou Lescourroux

    Vaste débat à la lecture des nombreux articles consultables sur la toile qui traitent de ce lac situé sur les communes d’Eymet en Dordogne et de Soumensac en Lot-et-Garonne.
    Stéphane Jarleton, directeur du Syndicat Epidropt propriétaire du barrage de Lescourroux, tient à cette dernière orthographe et appuie son propos en disant qu’une demande est en cours dans ce sens auprès de l’IGN.

    Nous garderons pour quelques décennies encore l’orthographe sauvetatoise l’Escourou que nous retrouvons sur différents panneaux de signalisation et sur nombre de documents officiels consultables aux archives départementales comme sur de nombreux sites officiels en ligne. Comme sur tous ces supports, le site d’Epidropt ne fait pas exception à la règle et affiche plusieurs orthographes à ce nom de ruisseau devenu vaste retenue d’eau. Faut-il s’en offusquer et polémiquer ? Non, sûrement pas. Restons, chacun, libres de maintenir l’écriture que nous pensons correspondre à l’histoire de notre territoire.

  • Monsieur le Maire visite le wagon 4150 jadis stationné à la gare de La Sauvetat du Dropt

    A l’origine des relations entre le CFV et La Sauvetat du Dropt

    Depuis novembre 2019, la municipalité de La Sauvetat est en relation avec un membre de l’Association Chemin de Fer de Vendée, Monsieur Éric Comont. Cette association est basée en Vendée, à Mortagne-sur-Sèvre. Et cet appel concernait une luxueuse Voiture Salon Pullman, la n°4150, classée aux Monuments Historiques depuis 2003 et dont l’histoire est liée à l’ancienne gare de notre village, étrangement située sur la commune d’Agnac. Cette 4150 est toujours en cours de restauration dans leurs ateliers.

    Un cadeau pour découvrir le Chemin de Fer de Vendée et le privilège de visiter les ateliers de restauration

    En janvier 2020, pour fêter le départ en retraite du Maire Jean-Luc Gardeau, le Conseil Municipal et les employés communaux lui offraient une balade en train-restaurant à bord d’une voiture de l’Orient Express. COVID oblige, Monsieur le Maire et son épouse ont enfin pu faire cette sortie alors qu’elle était programmée en mai 2020.

    Revenus enchantés par cet escapade gastronomique en voiture de luxe, le couple Gardeau a eu le privilège, ensuite, d’être reçu par le responsable d’exploitation du site et le président de l’association qui, exceptionnellement, leurs ouvraient les portes des ateliers de restauration de ces prestigieuses machines. Visite rendue possible à la demande de Monsieur Comont qui reste en étroite collaboration avec un adjoint de notre commune pour enrichir petit à petit l’épisode historique de la gare de La Sauvetat et plus largement, celle du chemin de fer de notre région.

    Une épopée dont on se souvient … Jean-Luc Gardeau raconte

    « Parti sous un beau soleil vendéen, le train faisait un arrêt sur le plus haut viaduc du trajet, celui de Barbin (voir photo du CFV ci-dessous). Puis, la pluie se mit à tomber et les conséquences furent immédiates, la locomotive patinait dans la première montée. Après deux essais de départ en côte, le conducteur se résignait à reculer pour prendre de l’élan et nous repartions pour notre destination Gare des Herbiers, de nouveau accompagnés par le soleil.

    Après un très bon déjeuner dans cette luxueuse voiture dont on sait qu’elle était stationnée en gare de Moustier au cours de la seconde guerre mondiale, nous prenions le chemin du retour vers le terminus de la Gare de Mortagne-sur-Sèvre. Nous eûmes le privilège ensuite d’être reçus dans les ateliers situés à St Laurent-sur-Sèvre par Maxime Mathon, responsable du site, pour une visite où nous avons également rencontré Jean-Pierre Dupont, président de l’association CFV.

    Mon épouse se joint à moi pour remercier le conseil municipal et les employés communaux pour ce beau cadeau nostalgique et plein d’histoire. Et je remercie personnellement Monsieur Comont qui réside dans le nord de la France mais qui aurait souhaité se déplacer pour l’occasion s’il n’avait pas été empêché par un souci de santé. Nous espérons l’accueillir chez nous très prochainement.
    J’invite les amoureux de l’Histoire locale et plus particulièrement celle de la gare de La Sauvetat / Agnac à profiter du récit détaillé que ce passionné du chemin de fer envoie régulièrement par épisodes. Histoire retransmise sur le site de notre village à la page « La gare et ses voitures de luxe« .
    «