Lac du Saut du Loup en Zones Humides

Commentaire de Martine Brosse. Photos de Martine Brosse et Francis Secco, sauvetatois membres du Club Objectif Duras.

Journée Mondiale des Zones Humides,
après le Lac de l’Escourou, le Lac du Saut du Loup.

Dans le cadre de la Journée Mondiale des Zones Humides, le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Aquitaine avec Julie, et le syndicat mixte du Dropt avec Alexandre ont organisé une balade commentée autour du Lac du Saut du Loup à Miramont de Guyenne.

Cette sortie nous a permis de redécouvrir l’intérêt des zones humides, indispensables au maintien de notre écosystème.

Trois fonctions majeures peuvent être identifiées :

– Fonctions hydrologiques : les milieux humides sont des « éponges naturelles » qui reçoivent de l’eau, la stockent et la restituent.
– Fonctions biogéochimiques : elles sont aussi des « filtres naturels », les « reins » des bassins versants qui reçoivent des matières minérales et organiques, les emmagasinent, les transforment et/ou les retournent à l’environnement.
– Fonctions habitats : Les conditions hydrologiques et chimiques permettent un développement extraordinaire de la vie dans les milieux humides.

Découverte également de la flore (pulmonaire, consoude…), des arbres (aulne, charme, cornouiller, noisetier….) en suivant une des berges du lac puis en traversant le Saut du Loup et en le remontant le long de sa rive gauche jusqu’à une petite mare réserve d’eau pour la faune locale.

Balade enrichissante du savoir de Julie et Alexandre mais également de participants passionnés et d’élèves très intéressés qui seront sûrement un jour une relève enthousiaste.

  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés