• Info CCPL : collecte tri sélectif et horaire déchetterie

    Collecte du Tri Sélectif

    A partir du 3 juin, la collecte du tri sélectif (bacs et sacs jaunes) reprend au rythme habituel selon le calendrier de collecte 2020.

    Info horaire déchetterie

    Depuis sa réouverture, la déchetterie est très prisée : on compte plus de 190 passages journaliers au lieu de 150 habituellement. Une reprise d’activité très intense pour les agents se trouvant mobilisés à l’entrée pour limiter le flux de personnes sur le site, à veiller à ce que les gestes barrière soient respectés pour accueillir les usagers dans les meilleures conditions possibles. Face à cette affluence record et à la densité des tâches à accomplir en ce moment, le site ferme désormais au public à 17h30.

    Dernièrement, une recrudescence d’incivilités a vu le jour notamment au niveau des points d’apport volontaire (dépôts sauvages…). Il est important de saluer l’action des agents espaces verts qui ont œuvré dans l’ombre pour maintenir ces zones en bon état.

    Information de Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau,
    président de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun

    « Au sujet des services environnement de la CCPL : je voudrais remercier les ripeurs qui ont assuré la collecte tout au long du confinement. Ils ont été très touchés par les petits mots de soutien collés sur les bacs.
    Depuis la réouverture de la déchetterie, beaucoup de monde et de l’attente ( 300 ml de queue) mais des personnes raisonnables et compréhensives.
    Si le portail se ferme avant 18 h, c’est que les compacteurs sont pleins et ne peuvent plus recevoir de flux. Ne pensez pas que ce soit une débauche anticipée. Merci pour votre compréhension. »

  • Info CCPL : Réouverture de la déchèterie

    La déchèterie de la CCPL rouvre aux particuliers et professionnels dès ce lundi 11 mai 2020 aux jours et horaires habituels sous les conditions suivantes :

    • être obligatoirement muni d’un masque et de produit désinfectant (gel hydro alcoolique, spray…) aux normes en vigueur
    • appliquer les règles de distanciation et les gestes barrière sur le site :
      – se désinfecter régulièrement les mains,
      – tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
      – utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter chez soi, ne pas le laisser sur le site,
      – saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades
    • respecter un maximum de 3 m3 de dépôt de déchets /usager / jour
    • patience et civisme de rigueur , respecter les consignes des agents notamment quant à la capacité d’accueil restreinte du site
  • Sélectionnées au District Football 47

    3 Féminines U13 de Val de Guyenne repérées par Agen

    Maria Banks, Camille Astolfi et Emma Demeyer qui font partie de l’équipe U13 des féminines de Val de Guyenne ont été remarquées au cours d’un match et sont sélectionnées pour un stage de perfectionnement au District de Football du Lot-et-Garonne.

    Félicitations mesdemoiselles !

  • La luxueuse voiture 4150 en cours de restauration grâce au CFV

    L’Association Chemin de Fer de Vendée (CFV) fait revivre le patrimoine ferroviaire

    Tout commence le 15 novembre 2019 lorsque Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, reçoit un appel téléphonique de Monsieur Comont, membre de l’Association « Chemin de Fer de Vendée » basée à Mortagne sur Sèvre (85). Dans leurs ateliers en cours de restauration actuellement, une luxueuse Voiture Salon Pullman, la n°4150, classée aux Monuments Historiques depuis 2003 et dont l’histoire est liée à l’ancienne gare de notre village, étrangement située sur la commune d’Agnac.

    Histoire mouvementée des chemins de fer : 1939, évacuation du parc ferroviaire à la déclaration de la guerre

    A la déclaration de la guerre en 1939, la Compagnie Internationale des Wagons Lits, fondatrice du fameux train Orient-Express qui reliait Paris-Est à Istambul, évacue son parc ferroviaire dans l’ouest de la France pour le soustraire aux Allemands. Toutefois, avec la Drôle de Guerre, les voitures sont rapatriées dans les différents dépôts de l’époque. La soudaine débâcle en 1940 va entraîner une évacuation assez désordonnée du parc ferroviaire, notamment dans la partie sud de la France. La 4150 va connaître plusieurs mouvements. Ainsi entre 1940 et 1943, elle sera dans les Pyrénées, puis dans le Gard début 1943. En septembre 43, elle se trouve à Bergerac avant d’arriver à la gare de La Sauvetat du Dropt en avril 1944.

    « L’association CFV a pu identifier le matériel qui était alors stocké dans cette gare, 12 voitures dont la 4150, ce qui représente un convoi de près de 280 m. Monsieur Comont précise que nous avions, à La Sauvetat du Dropt, la « crème » des voitures de la CIWL dont voici le détail :

    • 8 voitures Pullman : 5 Flèches d’Or pour le Calais/Paris-Nord, 2 Côte d’Azur dont la 4150 ( initialement poru le Train Bleu – Paris-Nice), 1 une Etoile du Nord (Paris-Nord/Bruxelles/Amsterdam,  toutes avec des décorations remarquables et souvent spécifique à chaque voiture,
    • 2 votures lits LX, les plus luxueuses également avec des boiseries et marqueteries aussi remarquables que les pullmans,
    • 2 fourgons, dont un très particulier puisqu’il s’agissait d’un fourgon truck Flèche d’Or qui disposait de deux conteneurs permettant le déchargement, chargement rapide des bagages stockés dans ceux-ci au port de Calais ou de Douvre en Grande Bretagne. »
    Utilisée par la Résistance pour faire barrage sur les voies ferrées – Les Combats du Genévrier

    Plusieurs voitures des gares alentours, 34 exactement, seront acheminées vers des ponts et passages à niveau pour être minées et servir de barrages. La voiture 4150, déplacée jusqu’au passage à niveau 46 de Miramont de Guyenne par les hommes de Xavier Alessandri, chef de la Résistance, sera minée le 6 juin 1944 afin de bloquer la route et la voie ferrée. L’histoire complète de cette journée de juin 44 et les noms des résistants, dont plusieurs perdirent la vie, est relatée dans Les Combats du Genévrier.
    C’est un rapport, daté du 1er octobre 1944, envoyé à la direction parisienne de la Compagnie Internationale des Wagons Lits par le sous-inspecteur Mabire, qui précise que la 4150 est endommagée au niveau de son roulement, comme les autres voitures minées. Le rapport précise qu’il faut changer les essieux avant de les acheminer vers les ateliers. La 4150 restera sur place au moins jusqu’à début octobre de cette année 44, faisant l’objet de pillage. La Compagnie Internationale des Wagons Lits peine à la rapatrier.

    Détail de la Voiture Salon Pullman 4150

    Construite en 1929 à Aytré (Charente-Maritime), elle fait partie de la série « Côte d’Azur » et comportait 28 places assises en 1ère classe. D’une longueur de 23,50 mètres et un poids de 47 tonnes, les décorations intérieures de René Prou étaient faîtes de panneaux en loupe de frêne et de panneaux en marqueterie à base d’étain (malheureusement volés en 2011 dans l’enceinte militaire qui l’abritait à ce moment-là). Cette luxueuse voiture aux baies élargies et aux larges fauteuils inclinables faisait partie de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, la CIWL et intégrait des trains connus dont le Côte d’Azur Pullman Express, la Flèche d’Or, l’Étoile du Nord, le Mistral, le Sud Express.
    La voiture est réformée en 1972 et achetée en 1974 par l’armée, avec d’autres voitures de la CIWL, pour équiper le 5ième Génie installé à Versailles-Matelots, seul régiment ferroviaire dissous en 2010. Elle sera alors nommée Pullman Chef de Corps car utilisée comme voiture de commandement.

    Après la dissolution du régiment, l’armée va chercher à confier ces voitures à des associations. C’est ainsi qu’en 2014, la 4150 est donnée au « Chemin de Fer de Vendée » par un courrier du Ministre de la Défense de l’époque, Jean-Yves Le Drian. Après quelques péripéties, elle arrive au dépôt de St Laurent sur Sèvre fin juin 2017.

    En cours de restauration avant d’accueillir des touristes pour « voyager à travers le temps« 

    Depuis son arrivée au dépôt de St Laurent sur Sèvre en 2017, la voiture 4150 est en cours de restauration en attendant de pouvoir rejoindre le parc ferroviaire de l’association qui vous proposera d’embarquer à son bord pour faire les 22 km qui relient Mortagne sur Sèvre aux Herbiers (aller-retour). « Une balade extraordinaire au rythme du Train Touristique à Vapeur en passant par 3 vallées traversées sur de magnifiques viaducs ».

    Documentation
    • Documents fournis par Monsieur Eric Comont, vice-président du Chemin de Fer de Vendée : son courrier adressé à Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, le 15 novembre 2019, demandant si la commune possède des informations supplémentaires; Le rapport du sous-inspecteur Mabire, employé de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, daté du 1er octobre 1944. Les photos de la voiture 4150 stationnée à la gare de St Laurent sur Sèvre.
    • Document envoyé par Jean-Luc Gardeau à Monsieur Comont par retour de courrier : le scan d’un menu du wagon-restaurant, parfaitement conservé, qui lui fut donné par un sauvetatois aujourd’hui décédé.
    • Document en ligne appartenant à la Mairie de Miramont de Guyenne : « Les Combats du Genévrier » relatant une tragédie de la Résistance ayant eu lieu le 6 juin 1944.

    L’Association du Chemin de Fer de Vendée est preneuse de tous les témoignages relatifs à ces voitures, à des documents écrits ou des photos afin de compléter cet historique. Il est possible de joindre Monsieur Comont via le site Internet du CFV.

    Courrier CFV 2019 Les Combats du Genévrier
  • ASSA Pays du Dropt, travaux au foyer, signature des licences

    Explication de Laurent Zambon, co-secrétaire. Photos des travaux en cours du foyer prises sur la page facebook de l’ASSA Pays du Dropt.

    La nouvelle équipe de l’ASSA Pays du Dropt

    L’assemblée générale du 14 juin était la dernière de Sylvain Michelet qui laisse la place à une nouvelle équipe. Pas de révolution puisque Laurent Beze qui était président avant lui devient co-président avec Cédric Clarissou. Patrick Prioleau reste trésorier. Au secrétariat Alexis Garnaud et Laurent Zambon se partagent les tâches. Des joueurs intègrent le comité directeur comme Nicolas Garbuio et Damien Billat.

    Le projet est de fédérer le plus de monde possible notamment les plus jeunes autant sur le terrain qu’en dehors. Les installations n’ont plus rien à prouver.

    Travaux au foyer de l’ASSA approuvés par la municipalité

    Par contre côté foyer des choses sont à améliorer. C’est pourquoi les bénévoles de l’ASSA ont entrepris sa rénovation en accord avec la mairie qui finance les matériaux. Pose de lambris PVC sur les murs et parquets PVC au sol pour une meilleure acoustique. Pose d’un faux plafond pour l’esthétique mais aussi toujours pour améliorer l’acoustique et atténuer l’effet de résonance. Et aménagement dans la deuxième salle d’un espace loisirs avec baby-foot et jeu de fléchettes. Espérons que ce nouveau lieu de vie soit encore plus attractif .

    Terminal de paiement et signature des licences FFF

    Le foyer s’est doté d’un terminal de paiement pour pallier les paiements à retardement des consommations. Il pourra servir pour tout autre paiement comme celui des licences par exemple.
    Les licences, elles, sont dématérialisées depuis trois ans. Le mail de la FFF a été envoyé dans la boîte de chacun des joueurs déjà licenciés au club. Pour la quasi majorité d’entre eux il faudra renouveler le certificat médical chez le médecin.

    Entente Val de Guyenne ASSA et Miramont de Guyenne

    L’Entente Val de Guyenne Assa et Miramont suit son court et prend de l’ampleur. Désormais elle regroupera l’ensemble des catégories depuis les U6 jusqu’aux U18 et cela dès la saison prochaine.
    Clément Combaud devient le Référent Technique Jeune (RTJ) de l’Entente. Clément occupe déjà cette fonction pour l’Entente Val de Guyenne dans le but d’une politique de formation jeunes spécifique à chaque catégorie d’âge. Il fixera prochainement les axes que les éducateurs de l’Entente seront appelés à suivre. Un plus pour suivre à la fois la progression des entraîneurs et celle des enfants.

    Le poste de RTJ de Clément est pris en charge par l’Entente Val de Guyenne à part égale entre ASSA et Miramont.

  • La nouvelle déchèterie en pratique

    Suite de l’article de Patricia Paties-Cassol, correspondante Sud-Ouest sur le secteur de Miramont de Guyenne.

    La nouvelle déchèterie en pratique

    Jours et horaires d’ouverture: lundi, mercredi et vendredi de 13h30 à 18h ; mardi et jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 18h ; samedi de 9h30 à 18h.

    L’accès se fait par lecture de plaque minéralogique. Trois véhicules par famille maximum. Pour se faire inscrire envoyer à iris@ccpl47.fr, un justificatif de domicile, une photocopie d’une pièce d’identité et des cartes grises.


    Renseignement auprès de la CCPL au 05 53 94 11 23

    Déchets acceptés : métaux, déchets dangereux, végétaux, gravats, cartons, appareils électriques, bois, mobilier, textiles, huile de vidange, ampoules, piles, cartouches d’encre, mobilier. Un espace réemploi est également disponible.

    Déchets réfusés (entre autres) : ordures ménagères, carcasses et épaves automobiles, bouteilles de gaz, extincteurs, pneus, médicaments et déchets de soins, films plastiques agricoles, souches et branchages d’un diamètre supérieur à 15 cm…

  • Ouverture de la nouvelle déchèterie

    « La déchèterie ouvre après un long chantier« , article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol paru le 15 mai 2019.

    La déchèterie ouvre après un long chantier

    Après 18 ans de bons et loyaux services, la déchetterie de Favard a laissé place ce lundi à sa remplaçante. Construite en 2001 après que la Communauté des communes du Pays de Lauzun a pris la compétence des ordures ménagères et installé le tri sélectif en points d’apports volontaires, sa fréquentation ne cessera de croître. Avec 45 000 passages par an soit 146 par jour avec des pics à 240 alors qu’elle était prévue initialement pour 200 passages…semaine, la désormais ancienne déchetterie était pour le moins engorgée et déclarée dépassée voire dangereuse, même si aucun accident n’y a jamais été répertorié.

    Première dans le département

    Bâti tout à côté, sur un terrain de 1000m2 cédé gratuitement par la commune de Miramont, le nouvel équipement d’un modèle innovant et performant, de type à plat et circulaire, comporte de nombreux atouts. Doté de différentes zones de dépôt très accessibles et lisibles, de compacteurs, de plateformes pour les déchets verts et les gravats, de zones de recyclage, ce nouvel équipement fait le pari de la modernité. Selon Jacques Poujade de Terroirs et Communautés, le bureau d’étude spécialisé dans le traitement des déchets en charge de ce projet: »La fluidité et la sécurité y seront assurées », et en outre « On ne devrait pas y faire la queue ». Et cocorico pour la CCPL, qui se retrouve à la pointe du traitement des déchets puisque seules trois déchetteries sont ainsi équipées en Nouvelle Aquitaine et la première dans le département.

    Les élus ont tous eu à cœur de se féliciter de cette réalisation tout comme Val’orizon, qui possède la compétence traitement des déchets du site depuis janvier dernier, par la voix de son vice-président, Jean-François Sauvaud. Pour Jean-Luc Gardeau, vice-président de la CCPL en charge de l’Environnement « ces onze mois de chantier sont un investissement et une étape dans la mise en œuvre de notre politique environnementale ». En effet, absorber, valoriser et ainsi améliorer la qualité du tri reste toujours un enjeu de taille pour en limiter les coûts de traitement. Tout en sachant que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

  • Job Dating pour trouver un emploi sur la CCPL 47

    Job Dating pour trouver un emploi sur le territoire du Pays de Lauzun

    La Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL 47), et plus particulièrement sa commission Économie, présidée par Madame Sylvie VERGNE, organise un job dating de 8h30 à 13h dans le hall de la Mairie de Miramont de Guyenne le vendredi 5 avril 2019.

    Le concept du Job Dating est simple. Un job dating est un entretien d’embauche « express » ; entre 7 et 10 minutes durant lesquelles un candidat va pouvoir échanger avec un recruteur dans le but de décrocher un deuxième rendez-vous. Le recruteur, va être amené à rencontrer sous ce format un nombre important de candidats, le temps d’une journée ou d’une demi-journée.

    En effet, les chefs d’entreprises locaux recherchent des emplois pérennes, saisonniers ou en apprentissage mais en vain. La Commission Économie a donc décidé de faire rencontrer ces entreprises locales en recherche d’employés à des personnes en projet ou en recherche d’emploi. A ce jour, 6 entreprises ont décidé de participer à cette rencontre programmée le 5 avril.

    Entreprises locales en recherche d’emploi
    • C2R, fabricant de fermetures et menuiseries basé à Miramont de Guyenne.
    • Le Groupement d’Employeurs 47 (GE47). Représentée par Madame Schlegel lors de la dernière rencontre de préparation du 13 mars, ce groupement d’employeurs, qui regroupe 10 entreprises locales, offre des emplois dans plusieurs secteurs d’activités. Actuellement, ce sont 40 personnes  qui sont recherchées pour la cueillette de graines de pivoine sur les communes de Moustier et de Taillecavat de fin avril à fin mai.
    • La SARL les 3 descendeurs. Monsieur Gourgues, gérant, indique que cette entreprise basée à Puysserampion existe depuis 15 ans en emploie 17 personnes à temps plein. Elle recherche 2 ou 3 intérimaires qui peuvent conduire à un contrat. Aucun niveau de formation requis. Il faut être motivé et bon manœuvre et ne pas avoir peur de la hauteur. C’est un travail de cordiste pour des chantiers d’accès difficiles. Des déplacements (frais payés) sur Bordeaux et Toulouse sont sont exigés du lundi au jeudi. Le salaire est de 2000 € mensuel.
    • L’EARL de Valonie dirigée par la famille Palu à Moustier fait de la fraisiculture en hors-sol depuis 16 ans. Actuellement, 20 personnes travaillent de février à juillet sous 1,5 ha de serres. Une serre d’1 ha est en projet de construction et demandera le recrutement de 20 à 25 personnes supplémentaires.
    • Guyenne Plastique basée à St Pardoux-Isaac conçoit et fabrique des pièces plastiques technique pour les secteurs de l’aéronautique, du cosmétique, de l’électrique ou du paramédical.
    • Ramos Maçonnerie, entreprise basée à Miramont de Guyenne recherche des ouvriers pour la construction de maisons neuves ou de piscines et la restauration de bâtiments anciens.
    Lieu de rencontre et organisation du Job Dating

    Le lieu de rencontre se tiendra dans le hall de la Mairie de Miramont de Guyenne à partir de 8h30.

    Les entreprises et intervenants porteront leur documentation et pour certains, des échantillons de produits fabriqués. Les offres d’emplois seront affichées sur des grilles expo et des films de présentation des entreprises pourront être visionnés aux candidats sur tablettes ou téléphone.
    La Chambre des Métiers et de l’Artisanat participera à la matinée avec des offres d’emplois notamment en apprentissage. Présence aussi de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, La Mission Locale Moyenne Garonne, Initiative Garonne, les Maisons Familiales et Rurales du Pays de Lauzun et des agences intérim.

    Si vous souhaitez vous renseigner avant la date du Job Dating du 5 avril, contactez la CCPL 47 au 05 53 94 49 21

  • Portes Ouvertes de la Mission Locale Moyenne Garonne

    La Mairie de La Sauvetat du Dropt vous informe des Portes Ouvertes de la Mission Locale Moyenne Garonne (MLMG) le Mardi 19 Mars de 14h à 17h à Miramont de Guyenne mais aussi Marmande, Tonneins et Casteljaloux.

    But de la MLMG

    Depuis plus de 30 ans, la Mission Locale Moyenne Garonne s’inscrit dans l’histoire d’un territoire pour initialement répondre au manque de formation des jeunes.

    Depuis 1991, les  maires des communes de Marmande, Casteljaloux, Tonneins et Miramont de Guyenne, ont bâtit une structure associative capable de répondre aux problématiques rencontrées par les jeunes, en terme d’emploi, de formation, de santé, de logement, et de mobilité.

    Informations à trouver sur le site de la MLMG

    Sur le site de la Mission Locale Moyenne Garonne, vous trouverez un choix de formation mais aussi les dernières offres d’emploi sur votre territoire et même à l’étranger, les réponses sur les métiers, les entreprises, l’emploi et la formation ou encore la possibilité d’un bilan de santé gratuit. Un site à consulter par les 16 – 25 ans.

  • Info Mairie: découvrir différents métiers pour prendre une orientation

    L’Espace des Métiers d’Aquitaine fait part du programme de découverte des métiers élaboré avec un réseau de partenaires.

    • Un Espace Ressource pour appréhender les secteurs d’activités qui recrutent,

    • Un explorateur des métiers, avec + de 400 métiers présentés en clip vidéo,

    • Des ateliers vous soutenant dans le choix de votre future orientation professionnelle ou dans un projet de reconversion,

    • Des ateliers d’information pour tout savoir sur les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation,

    • Des ateliers pour s’informer sur la validation des acquis de l’expérience.

    Vous êtes en recherche d’emploi ? Vous êtes salarié(e) ? Vous envisagez une reconversion professionnelle ? 

    L’Espace Métiers Aquitaine est un lieu ouvert à tous pour découvrir les métiers et les secteurs d’activités qui recrutent à travers des ateliers et un espace ressource.

    Des rencontres programmées à Miramont de Guyenne – Inscriptions au 05.53.20.22.42 

    • Mercredi 27 février – de 14h30 à 17h – Atelier « Des idées, des métiers » pour découvrir des métiers selon ses intérêts.
    • Vendredi 8 mars – de 14h30 à 17h – Atelier « Mes compétences, des métiers » pour se réorienter et évoluer professionnellement.
  • Embarquez pour le Bus des Curiosités

    LE BUS DES CURIOSITÉS – UN CONCEPT ORIGINAL

    Le Bus des Curiosités transporte les curieux vers une destination culturelle inconnue. Théâtre, danse, cirque, concert, opéra, festival, tout peut arriver ! Seuls la date, l’heure de rendez vous et le lieu de départ sont dévoilés. Son carburant : suggérer, surprendre, susciter l’inattendu !

    NOURRIR LA CURIOSITÉ, SECOUER L’IMAGINAIRE

    Le Bus des Curiosités invite à découvrir l’offre culturelle près de chez soi, sans souci d’organisation et sans préjugés : il suffit de monter à bord pour satisfaire sa soif de surprise et admirer des artistes venus de tous horizons !

    Départ de Miramont-de-Guyenne – Samedi 10 Novembre

    18h15
    Lieu de départ : Place Jacques Humeau
    Places disponibles : 2

    Age minimum : 14 ans
    Tarif plein : 8 €
    Tarif réduit : 5 €
    Capacité : 50 personnes
    Date de fin des inscriptions : 05/11/2018
    Téléphone de réservation : 0553933894
    Email de réservation : manifestations@paysdelauzun.com
    Structure de réservation : Miramont de Guyenne
    Commentaire : Prévoir un pique nique

    Départ de Duras – Mardi 4 Décembre

    19h15
    Lieu de départ : Place Jean Bousquet
    Places disponibles : 50

    Age minimum : 6 ans
    Tarif plein : 12 €
    Tarif réduit : 8 €
    Capacité : 50 personnes
    Date de fin des inscriptions : 29/11/2018
    Téléphone de réservation : 05 53 79 23 86
    Email de réservation : offculturel.paysduras@wanadoo.fr
    Structure de réservation : CDC du Pays de Duras
    Commentaire : Prévoir un pique-nique

  • Pays de Lauzun, bientôt une nouvelle déchetterie

    Information et photos de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et Vice-président de la Commission Environnement de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun.

    Les travaux de la nouvelle déchetterie de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun ont débuté à Miramont de Guyenne. Un besoin pour le territoire, une innovation pour le département.