La Sauvetat du Dropt, 542 habitants, 17 nationalités !

Depuis quelques années dans notre petit village du nord Lot-et-Garonne, si la population repart sensiblement à la hausse, il faut noter qu’elle s’enrichit de multiples nationalités.

Ces étrangers furent baptisés Gavaches lors des rencontres intitulées « La Sauvetat sans Frontière » ( en mars 2010 et 2011). En effet, c’est au cours du Moyen-Âge et en raison d’une forte baisse des populations dues aux guerres, aux famines ou à la peste qu’il fut fait appel à des gens venus d’ailleurs, généralement du Poitou ou de la Saintonge. Appelés péjorativement Gavaches au cours de cette lointaine époque, nous avions repris ce terme, clin d’œil à l’Histoire locale, mais de façon très amicale,

Ce sont donc 17 nationalités qui se côtoient dans le village. Résidents permanents ou de passage pour quelques semaines de l’année dans leur résidence secondaire, ils ont en commun le choix d’une qualité de vie à la française. Dans notre espace rural, le bien-être, le calme et la proximité de la nature sont des atouts de choix recherchés et appréciés.

Famille avec enfants scolarisés au sein du RPI Vallée du Dropt ou jeunes retraités, ils arrivent du Royaume-Uni, d’Irlande du Nord, de la Belgique, de la Suisse, des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Norvège et du Portugal mais aussi de continents plus éloignés avec les États-Unis, la Russie, l’Australie, le Japon, la Colombie ou l’Afrique du Sud. Un bel éventail de cultures que nous aimerions découvrir plus précisément… peut-être en les conviant pour une nouvelle soirée sans frontière …

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés