• Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de Juin

    logo

    Menu de la cantine du mois de JUIN

    Hélène fait part du menu de la cantine scolaire de La Sauvetat du Dropt avec, en couleur, le menu végétarien hebdomadaire imposé par le gouvernement.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2021/2022.

    Quid des seniors à la cantine ?

    En raison de l’épidémie de COVID-19, toujours d’actualité, et pour suivre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, la Mairie a le regret d’informer les seniors qu’ils ne peuvent pas prendre leur repas à la cantine avec les enfants comme ils l’ont fait jusqu’au mois de mars 2020. Ils seront informés de la reprise dès que ce sera possible.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

  • La Table Ronde de Marmande investit le Stade Pierre Périé

    Photos du Maire Jean-Luc Gardeau.

    Le samedi 7 mai, le stade Pierre Périé de La Sauvetat du Dropt accueillait les membres de la Table Ronde de Marmande et l’association Arc-en-ciel.

    Qu’est-ce que la Table Ronde ?

    Cette organisation internationale a pour but de favoriser le rapprochement entre jeunes hommes responsables de professions différentes. Une antenne existe à Marmande sous le nom de TR68. En voici le but :

    « Lorsqu’on entre dans la vie active, rencontrer de nouveaux amis n’est pas simple. A la Table Ronde Française, vous allez rencontrer des hommes jeunes exerçant des professions différentes, ou complémentaires à la vôtre.
    Il s’agit d’hommes venus d’horizons professionnels différents, de cultures différentes, de religions différentes. Les échanges sont d’emblée naturellement riches et instructifs.
    Tous les membres partagent une même ouverture, cette même curiosité naturelle. Au fil du temps et à travers des actions et des événements inoubliables, vous tisserez avec eux des liens solides et amicaux.

    Les membres de la Table Ronde s’engagent régulièrement à réaliser pour les autres des actions qui ont du sens. »

    Bénéfices de la journée reversés à l’Association Arc-en-ciel

    L’association Arc-en-ciel permet à des gens souffrant de troubles psychiques de pratiquer des activités sportives, culturelles, de loisirs et touristiques. Soutenue par la Table Ronde de Marmande, cette journée de début mai permettait à la centaine de participants de choisir entre tournoi de foot de table, tournoi de pétanque de molky et rugby touché. Des jeux gonflables étaient installés pour les enfants permettant de faire de cette journée « un moment unique de partage et de convivialité ».

    Les bénéfices du jour étaient remis au président de l’association Arc-en-ciel Monsieur Alain Martin par le président de la TR68 (Table Ronde de Marmande) Monsieur Bruce Schiro. Sur la photo avec eux, Cédric Clairissou co-président du club de l’ASSA Pays du Dropt et Ludovic Champenois, tous deux membres de la TR68. Manque le sauvetatois Mathieu Grannereau, également membre de la TR68.

    La Table Ronde de Marmande, qui approuve les actions menées par l’association Arc-en-ciel de Marmande, s’est engagée à organiser de pareilles manifestations pour les soutenir financièrement au cours des 5 prochaines années. Il semblerait même, dixit Ludovic Champenois, que La Sauvetat du Dropt serait pressentie pour accueillir ces rencontres. Ce qui ravi le premier édile de la commune, bien sûr !

    Sur la photo 1, de gauche à droite : Alain Martin, président de l’Association Arc-en-ciel, Ludovic Champenois et Cédric Clarissou, membres de la TR68 et Bruce Schiro, président de la TR68.

     

  • Info CCPL : nouveau tri des déchets, faites bon accueil aux enquêteurs

    Information de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL 47).

    Après une journée de formation, des enquêteurs agréés sont partis sur le terrain depuis ce mercredi 18 mai pour vous rencontrer. Ils vous informeront des nouvelles modalités de gestion des déchets et recueilleront les éléments nécessaires à votre dotation en bacs – noirs et jaunes – et badges.

    RAPPEL DE CE QUI CHANGE DÈS LE 1ER JUILLET 2022

    À partir du 1er juillet 2022, tous les emballages en métal, en papier, en carton et en plastique, sans exception, pourront se jeter en vrac dans le bac jaune ! Quelques exemples : flacons de salle de bains, bidons de lessive, pots de yaourt, barquettes de beurre, de viande, films, blisters et sacs plastiques, pots de crème, de cosmétique ou encore boîtes de poudre chocolatée, opercules et capsules en métal, etc.

    A partir du 1er juillet, plus de doute, tous les emballages se trient !

  • Scène des artistes rallongée sur la Prairie des Croquants

    Photos de Amélie Boisseaux, nouvellement élue secrétaire du Comité des Fêtes.

    Suite à l’Assemblée Générale de début mai, les bénévoles du Comité des Fêtes, les jeunes, et même très jeunes, ont sorti leurs outils pour rallonger la scène de la Prairie des Croquants. Une évidence, de l’avis du président Peter Cain et de son second Alain Crossoir. Les musiciens des groupes accueillis sont souvent nombreux et avaient jusque là du mal à se caser, eux et leur matériel de sonorisation. Une initiative que n’a pas manqué de saluer Aurélien, employé municipal du village, qui viendra, comme chaque année, avec son groupe de rap Les As du Mic.

    Il y a 10 ans déjà …

    Pendant le repas pris en commun, les anciens de l’association ont évoqué les débuts des Soirées Gourmandes. C’était en 2012, 10 ans déjà, sur une initiative de Marc Lesimple aujourd’hui disparu, que le Comité des Fêtes recevait une centaine de visiteurs sur ce bel espace vert que la Municipalité baptisera plus tard Prairie des Croquants. A ce moment-là, le dance floor était du gazon et la scène, un simple plateau de camion !
    Des souvenirs qui prêtent à sourire quand on sait qu’aujourd’hui, ce sont entre 500 et 800 personnes qui viennent chaque vendredi soir se restaurer et profiter de l’ambiance guinguette du lieu.

  • Tout juste installée, Cécile doit accepter l’abattage de ses poules pondeuses

    « Je suis à terre !

    Comme les cadavres de mes poules mortes suite à un arrêté préfectoral.
    Ils auront mis 5 jours à venir les abattre, après m’avoir annoncé leurs décision.
    Elles n’avaient rien ! Pas une bête malade !
    Rien ! Aucun symptôme ! Rien ! Et sur l’analyse, RIEN !

    Ce fût un supplice de les nourrir chaque jour comme des condamnées à mort.
    Sur cette terre que je cultive sont présents : poules, serpents, grenouilles, lapins, chauve-souris, passereaux en tout genre, écureuils, rapaces, chevreuils et j’en oublie …
    Un certain équilibre est présent.

    J’ai dû faire rentrer le loup dans la bergerie ! Taper sur la porte en leur faisant croire que j’allais leur rendre leur liberté. Et la porte s’est ouverte. Celle par laquelle les services vétérinaires sont entrés.
    Puis la main de l’homme et sa justice sont passées … des cris, de l’affolement, de la détresse.

    Et plus de poules, tout est dépeuplé !

    Je suis à terre ! »

    Comme elle le dit avec amertume et une grande tristesse, Cécile Casamajou est à terre ! Tout juste installée sur une petite exploitation bio avec maraîchage et poules pondeuses, Cécile vient de faire les frais de la grippe aviaire. Après analyses faîtes en suivant l’euthanasie des 120 poulettes, aucun cas n’a été détecté ! Un petit élevage très sain et bichonné. 120 poules et chaque jour, 120 œufs que Cécile vendait sur les marchés, notamment le mardi sur celui de La Sauvetat du Dropt.

    L’origine de cette incompréhensible tuerie vient d’un élevage de canards où un seul et unique cas a été détecté. Parce qu’elle est située à moins d’un kilomètre, les volailles de Cécile en ont fait les frais. Ludovic, de l’élevage voisin, et Cécile sont unis dans la même détresse et la même incompréhension.
    Se sachant impuissante face aux décisions gouvernementales, Cécile a décidé de ne pas recommencer. C’est ce qu’elle a expliqué à Jean-Noël Vacqué et Jean-Pierre Tenot, président de la Commission Agriculture de la CCPL pour le premier et délégué sauvetatois pour le second, qui ont tenu à se déplacer pour lui faire part de leur soutien. Elle mettra du temps pour oublier mais elle se relèvera, elle en a le courage et la volonté.

    Détresse humaine

    Un éleveur aime ses animaux et les traite avec respect. Lui asséner froidement que les bêtes dont il prend soin seront prochainement abattues mais qu’il sera indemnisé est une injure et va à l’encontre d’un métier qui a été choisi par passion.
    L’élevage de Cécile, comme celui de Ludovic, ne sont malheureusement pas des cas isolés. Ils sont nombreux en France à subir les mêmes tragédies. Le soutien psychologique proposé est loin d’être suffisant pour faire oublier que les fermes sont subitement silencieuses et que l’avenir est très incertain…

  • Rubrique Fêtes, Manifestations et Infos commerces

     

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.


    Fêtes et manifestations La Sauvetat du Dropt



    Infos commerces et Mairie à La Sauvetat du Dropt


    Fêtes et manifestations Pays de : Lauzun, Duras et Eymet


    Programme cinémas Miramont de Guyenne et Eymet

  • 77ème anniversaire de la victoire du 8 mai et 77 ans d’écart d’âge entre les porte-drapeaux !

    Les photos sont de Germain Sauron, 1er adjoint excepté la photo des porte-drapeaux réunis de Patricia Gardeau.

    Le 8 Mai 1945 marque la fin de la seconde guerre mondiale. Célébrée à La Sauvetat du Dropt en fin de matinée dimanche 8 mai, cette commémoration réunissait un petit comité. A noter cependant la présence de deux porte-drapeaux du village dont l’écart d’âge est l’équivalent de ce 77ème anniversaire de l’armistice ! Joseph, le doyen et Loukas, petit-fils du Maire Jean-Luc Gardeau, aussi sérieux que son aîné dans le rôle qui lui était assigné. Pour parfaire la symbolique, une gerbe était déposée au pied du monument aux morts par la jeune Victoire, fille de Maëlle Fleury-Valdevit, conseillère municipale !

  • Après la concertation publique, les archi révisent les plans

    Photos de Martine Brosse, conseillère municipale. Explications de Martine Brosse et Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau.

    Pour ce deuxième atelier de concertation, une vingtaine de personnes vinrent débattre dans l’enceinte des Maisons Brugère sur le projet de l’Habitat Partagé à destination des seniors. Une majorité d’entres elles avaient déjà participé à la première rencontre dont Madame Carole Mothes, Présidente du Pôle Santé Lévignac/Duras/Miramont de Guyenne, Aloïs Touton cheffe de projet « Petite ville de demain » pour la CCPL et Monsieur Cadiot, Maire de Pardaillan

    Dans un premier temps, les jeunes architectes du Cabinet BESSON/BOLZE de Bordeaux expliquèrent de nouveau les plans des futurs appartements et des espaces partagés à l’aide d’une maquette. Puis, dans un second temps, elles proposèrent la formation de 3 groupes de travail dans le but de réfléchir sur plusieurs points soulevés lors de la rencontre précédente : un débat autour de la climatisation de la salle commune versus un bon système de ventilation; l’intérêt ou pas d’une buanderie commune; la transformation d’un des T2 en studio pour optimiser l’apport de lumière et le choix de jardinet privatif pour chacun des appartements.

    Les groupes, formés rapidement, furent studieux et très animés. Chacune des personnes présentes pu faire part de ses désirs ou préoccupations donnant lieu à de multiples suggestions qui furent notées sur des post-it de couleurs. En fin d’atelier, une mise en commun des idées avancées permit aux architectes de prendre note.

    L’atelier dura de 14h à 16h30. Les jeunes architectes, agréablement surprises de l’implication des participants ont du pain sur la planche pour rendre les plans modifiés lors du prochain rendez-vous fixé au jeudi 9 juin, toujours à 14h dans le jardin des Maisons Brugère.

    Prochaines étapes pour la Mairie

    Avant ce prochain atelier du 9 juin, la commune sera reçu à la DDT dans un premier temps puis par Mr le Sous Préfet en présence du département, de la région, des architectes et de la structure animation pour une présentation et l’étude d’un plan prévisionnel de financement. Ce plan étant bien sûr déterminant pour la vie du projet …

  • Info Mairie : depuis mai, les nouveaux horaires d’accueil

  • La CCPL et la ville de Miramont de Guyenne recrutent

    OFFRE 1 – CCPL 47
    La Communauté de Communes du Pays de Lauzun recrute un agent au Service Administratif

    Poste : communication (bulletin communautaire, site internet, Facebook, conception affiches et flyers…), accueil, gestion de la taxe de séjour et soutien des agents de la collectivité pour l’utilisation de l’outil informatique.

    Le permis B est exigé.

    Contrat : contrat de 15 heures par semaine sur 12 mois pour accroissement temporaire d’activité, du 1er juin 2022 au 31 mai 2023

    Horaires : du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures

    Lieu de travail : 5 rue Pissebaque – 47410 Lauzun – Tel : 05 53 94 13 91

    Rémunération : Adjoint administratif – 1er échelonDate limite de réception des candidatures : au plus tard le 15 mai 2022

    OFFRE 2 – Miramont de Guyenne

    Ville de Miramont de Guyenne, recrutement emploi saisonnier pour la saison 2022

    Poste : agents d’accueil et d’entretien ménager, de la piscine municipale.

    Missions : accueil du public sur place ou par téléphone, vente de tickets d’entrée et de glaces, entretien ménager des vestiaires.

    • Deux postes à pourvoir du 1er juillet 2022 au 31 août 2022

    Durée hebdomadaire de travail : Temps non complet (25h semaines), un week-end sur deux

    • Un poste à pourvoir du 1er juin 2022 au 30 juin 2022 

    Durée hebdomadaire de travail : Temps non complet (18h semaines), le mercredi, samedi et dimanche de 14h30 à 19h30.

    Envoyer CV + lettre de motivation – Tel : 05 53 93 20 52

  • Le rap pour passion et la sortie du traditionnel freestyle version 2022

    Depuis maintenant 10 ans que la municipalité de La Sauvetat du Dropt a concrétisé l’embauche du jeune Aurélien Jollis, les sauvetatois sont habitués à vivre au gré de la passion de ses moments de loisirs, le rap. Et bien qu’il dise être uniquement à l’aise derrière un micro, nous savons, nous, qu’il l’est aussi au milieu des parterres fleuris du village !
    Fondateur avec son frangin Royal Rimeur du groupe Les As du Mic et propriétaire d’un studio d’enregistrement qu’il a lui-même créé, Aurélien, de son nom de scène JARH partage les concerts et les vidéos des morceaux qu’il écrit lui-même. La règle est simple, le thème est choisi ensemble puis chaque interprète écrit sa partie.

    C’est le cas pour ce Freestyle cru 2022 où les frangins des As du Mic ont invité deux rappeurs de leurs amis connus sous les noms de MGTE et Tioto.
    Il faut écouter pour se rendre compte que le style d’ Aurélien a changé. Un style qui mêle rap et chant, un flow fait de rythme et de mélodie. On entend beaucoup scander les mots ‘D’la trap » ! Pour les novices comme on l’est en majorité dans le village, Aurélien nous donne l’explication technique :

    Nous, on a commencé dans le style Boom Bap (Hip-Hop classique) et on veut rester dans ce style qui nous représente. Ensuite il y a eu l’apparition de la Trap, une technique musicale réalisée à partir de rythmes lents. On en fait de temps en temps, comme dans ce freestyle. Puis dernièrement il y a eu l’apparition de la Drill. Encore plus moderne. On n’a pas encore essayé mais c’est prévu.

    Voilà une aventure qui dure et qui n’est pas près de se terminer. Vous retrouverez les As du Mic lors d’une des Soirées Gourmandes du Comité des Fêtes, celle du vendredi 29 juillet. Ils seront accompagnés d’autres artistes amis qui embraseront le dance floor à tour de rôle. Et bravo les jeunes pour cette passion qui ne vous quitte pas !

  • Cérémonie de commémoration du 8 mai 1945