• La CCPL donne un coup de pouce aux entreprises

    Soirée inter-entreprises mise en place par la Commission Économie de la CCPL sous l’impulsion de sa présidente Sylvie Vergné. Photos de Sylvie Vergné et article de la correspondante du Sud-Ouest Patricia Paties-Cassol. Information complétée par Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et président de la Commission Environnement de la CCPL et Jean-Pierre Tenot, 3ème adjoint à la commune et délégué de la Commission Économie de la CCPL. 

    La commission économie de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun proposait jeudi soir 11 octobre à Saint-Pardoux-Isaac, une rencontre inter-entreprises qui accueillait les divers représentants des chambres consulaires du département. Après quelques mots d’accueil du maire des lieux, Guy Giacuzzo et de Sylvie Vergné, présidente de la commission de la CCPL, c’est le sous-préfet, Francis Bianchi, qui détaillait rapidement les avantages de la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises ) qui, selon le ministère, « ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois ».

    Cette soirée se voulait aussi un moyen concret pour les personnes intéressées par une installation nouvelle, ou de reprise, de trouver des réponses pratiques concernant les démarches administratives, des études de marchés ou des aides financières.

    Table ronde

    Puis, Yvon Setze pour la Chambre de Métiers et de l’artisanat, Alain Brugalières pour la Chambre de commerce et d’industrie et Mélanie Sire pour la Chambre de l’agriculture ont présenté les démarches et les aides envisageables pour soutenir les entreprises.

    Ce sont ensuite des rencontres en petits comités autour de tables rondes, où chacun a pu rencontrer directement les différents intervenants selon son champ d’action et obtenir ainsi aides et conseils adaptés.

    Témoignages d’entreprises locales

    Des représentants d’entreprises locales prenaient la parole pour évoquer le soutien obtenu par les chambres consulaires installées sur le territoire de Val de Garonne. Parmi eux, Christophe Ferbœuf repreneur de l’entreprise Enriquez électricien chauffagiste à Miramont de Guyenne, Vincent Carrier, repreneur de l’entreprise familiale de fabrication de mobilier pour la maison à Lauzun et Christine Pénicaud, gérante du multiservice PROXI P’tit Panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt.

    Ces témoignages de reprise, transmission et création d’entreprise confirmaient la disponibilité des représentants des différentes chambres consulaires grâce aux outils disponibles sur le territoire de Val de Garonne.

  • Info Mairie: Prélèvement de l’impôt à la source

    La Mairie de La Sauvetat du Dropt vous informe que des services sont à votre disposition pour vous aider à comprendre le fonctionnement du prélèvement à la source suivant votre situation.

  • Info Mairie: Dangers du monoxyde de carbone

    Par l’intermédiaire de l’ARS (Agence Régionale de Santé), la Mairie de La Sauvetat du Dropt vous informe des dangers d’intoxication par le monoxyde de carbone.

    Le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par toxique en France.

    Chaque hiver, malgré les campagnes d’information et les rappels des mesures de prévention, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs milliers d’intoxications.

    Au niveau national, 1041 signalements d’intoxication ont été déclarés au cours de la période de chauffe 2016-2017. Le nombre d’incidents d’intoxication par le CO a ainsi augmenté de 24% par rapport à la saison précédente principalement en raison du pic du nombre d’intoxication pendant les périodes les plus froides de l’hiver. Certaines des personnes intoxiquées conserveront des séquelles à vie de cette intoxication (troubles cognitifs, troubles de la personnalité, syndromes parkinsoniens, incontinence, démence et psychoses ) voire sont décédées.

    Les deux principales causes de ces intoxications sont liées à des dysfonctionnements ou une utilisation inappropriée :

    – des installations raccordées dans la majorité des cas (chaudières, chauffe-eau…)

    – des appareils de chauffage d’appoint comme les poêles à pétrole, les groupes électrogènes, les braséros.

    Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est un gaz indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé (bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane). Il diffuse très vite dans l’environnement. Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, évanouissement. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

    Ces drames humains et familiaux sont évitables. Les trois quarts des personnes qui utilisent un chauffage à combustion ne sont pas conscients d’être équipés d’appareils présentant un risque d’émission de monoxyde de carbone. Trois personnes sur dix ne font pas contrôler leur chaudière ou leur chauffe-eau pourtant principale source d’accident. Un Français sur vingt déclare avoir bouché les orifices d’aération de son domicile, alors que la ventilation peut éviter bien des accidents.

    Il faut donc impérativement respecter les recommandations suivantes :

    – Faire entretenir, annuellement, les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié. Pour la plupart d’entre eux, c’est obligatoire;

    – Faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;

    – Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;

    – Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid ;

    – Aérer quotidiennement l’habitation, même par temps froid.

    – Ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : il doit être placé à l’extérieur des bâtiments.

    – Ne jamais utiliser pour se chauffer, des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.

    – En cas de soupçon d’intoxication, aérer les locaux, arrêter les appareils à combustion, évacuer les lieux et appeler les secours (le 15, le 18 ou le 112).

    Enfin, les fêtes de fin d’années approchent et de nombreuses familles vont se rassembler dans des lieux de culte ou de spectacles. Il convient donc de rappeler aux officiants et aux organisateurs de ces festivités certaines règles afin d’éviter des intoxications collectives par le monoxyde de carbone.

    Documents à consulter: Les dangers monoxyde de carbone et Lieux de culte

  • Zoom sur une arche gothique


    Photos de Anne Lesimple, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt.

    Les travaux sur le Pont Roman se poursuivent et attirent nombre de visiteurs. Une chance pour le village qui enrichit sa photothèque. La preuve avec cette photo d’une arche mise en valeur par la lumière d’automne. Ces pierres ont tant à raconter… Assemblées là dès le XIII° siècle par les Seigneurs de Caumont, elles ont supporté de nombreux chevaliers, de nombreux manants poussant leur carriole et tant de pèlerins en route pour St Jacques. Ont vu de sanglants combats parmi lesquels la révolte des Croquants au XVII° siècle …

    Une invitation à se cacher au creux de la muraille pour oublier le tumulte extérieur et imaginer l’Histoire d’autrefois. Merci Anne.

  • Rubrique Fêtes et Manifestations

     

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines. Cliquez sur les affiches pour les agrandir et avoir les détails.

    Vous pouvez aussi consulter l’AGENDA 2018 des MANIFESTATIONS SAUVETATOISES ICI.

    ⇒   PROCHAINES DATES A LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

     

     

    Programme Octobre 2018

    Règlement Concours Contes et Nouvelles 2019

    ⇒ ACTIVITÉS SPORTIVES – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

    AGENDA CULTUREL PAYS DE DURAS
  • Sauvetage piscicole avant les travaux du Pont Roman

    Reportage photo et explications de Yves Pénicaud venu en voisin puisqu’il est l’époux de Christine, gérante du PROXI P’tit Panier du Dropt.

    Suite à la construction du batardeau qui a permis d’assécher le Dropt au niveau du Pont Roman en prévision de la nouvelle tranche de travaux de restauration (voir l’article), la société de pêche départementale envoyait une équipe pour sauver les poissons éventuellement pris au piège du trou d’eau laissé volontairement par le conducteur de la pelle.

    Il fallut dans un premier temps installer des pompes utilisées pour envoyer l’eau de l’autre côté du pont. Opération un peu longue en raison d’un amorçage difficile. Puis, à l’aide d’épuisettes, sortir les poissons prisonniers. La pêche ne fut pas miraculeuse mais permit de remettre à l’eau quelques écrevisses, deux poissons d’une dizaine de centimètres, plusieurs de moins de 2 cm, une belle anguille et trois plus petites.

    Les riverains retraités étaient venus en curieux. Roger et Jean-Pierre, respectivement propriétaires du moulin et de l’ancienne maison de l’éclusier. Une animation qui failli bien coûter la vie du chapeau de Roger tombé aux pieds des pêcheurs tandis qu’il se penchait un peu trop au dessus du parapet. Une anecdote qui aura égayé la journée!

  • La déchetterie de Miramont prend forme

    Photos et texte de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et Président de la Commission Environnement de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun.

    Petit à petit, la nouvelle déchetterie de Miramont de Guyenne prend forme. La livraison est prévue pour mi-décembre et l’ouverture pour début janvier 2019. Elle est très attendue par les utilisateurs qui ont l’habitude d’attendre leur tour pour se débarrasser de leurs déchets ou encombrants alors que parfois les bennes sont déjà pleines et qu’ils n’ont d’autre solution que de faire demi-tour. Il est vrai que la déchetterie actuelle, opérationnelle depuis janvier 2002, a été conçue pour une fréquentation de 200 visites par semaine alors qu’elle accueille aujourd’hui 200 visites par jours ! Voilà l’explication de cette saturation.

    Nouvelle réglementation

    Pour utiliser les services de cette nouvelle déchetterie, dont l’usage restera gratuit pour les particuliers, il sera obligatoire de faire enregistrer son véhicule au service de la CCPL. En effet, les barrières servant à contrôler l’accès ne s’ouvriront que si la caméra reconnaît la plaque d’immatriculation. Une information sur la démarche à suivre sera largement diffusée prochainement.

  • Reprise des travaux sur le Pont Roman

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et de Yves Pénicaud.

    Après la partie romane, reprise des travaux sur les arches gothiques

    Votée en Conseil Municipal autant du côté de La Sauvetat du Dropt que du côté d’Agnac puisque le Pont Roman appartient aux deux communes, une nouvelle tranche de travaux a repris depuis ce lundi 1er octobre mettant de l’animation sur la Place du Moulin. Ces travaux se partagent en deux tranches. Une tranche ferme concernent les arches 12 à 16 suivie d’une tranche prévisionnelle pour les arches 17 à 23.

    Pour accéder du mieux possible à l’édifice, un batardeau en terre vient d’être construit par l’Entreprise Estardier depuis la Place du Moulin nécessitant au préalable la création d’un chemin sur l’aire de pique-nique. La terre nécessaire à la construction du batardeau a été sortie côté amont des arches déjà restaurées. Cette décision aura permis également de dégager la vue sur cette partie romane du pont.

    L’eau est déviée vers l’ancienne écluse et actuellement le Dropt en amont du pont face au moulin est à sec. En début de semaine, la société de pêche de l’Espoir Piscicole DEMS viendra retirer les poissons emprisonnés entre le batardeau et le pont.

    Cet assèchement permettra à l’Entreprise des Compagnons Réunis de restaurer les arches dans de bonnes conditions. Puis, c’est la partie aval qui sera reprise. Lorsque les arches seront terminées, un garde-corps identique à celui de la partie romane sera mis en place pour assurer la sécurité des promeneurs. Et enfin, la calade sera refaite avec un revêtement adapté au passage des véhicules.

    Prévoyez donc quelques perturbations sur la Place du Moulin pendant quelques jours. Mais ce Pont Roman classé aux Monuments Historiques depuis 1992 sous le mandat de Gilbert Grannereau mérite un traitement de faveur. Pour rappel, les travaux de restauration ont débuté en 1997 et se poursuivent depuis lors. La commune d’Agnac, jusqu’alors maître d’ouvrage vient de céder sa place à la commune de La Sauvetat du Dropt pour les travaux qui viennent de s’engager.

     

  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu d’Octobre

    logo

    Menu de la cantine scolaire pour le mois d’octobre.

    Hélène Valdevit, cantinière de La Sauvetat du Dropt, vous informe du menu de l’école pour le mois d’octobre. Pour enfants et seniors.

    + le calendrier des vacances scolaires, les différentes zones et les horaires de bus du RPI Vallée du Dropt pour l’année 2018/2019.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

  • L’Église St Germain proposée aux Monuments Historiques

    Visite de la DRAC en avril 2018

    Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, a été sollicité par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) pour un projet de protection au titre des monuments historiques de l’Église St Germain.

    Il a donc reçu Monsieur Gonzalès de la DRAC accompagné de M. l’Abbé Franck Taillade le 18 avril 2018. A la suite de cette visite où était évoquée la très belle qualité architecturale de l’église du centre bourg, un courrier était par la Mairie proposant une inscription de l’édifice aux Monuments Historiques.

    Elle y est décrite en ces termes:

    « Cette église romane a été fondée au XII° siècle, peut-être sur les traces d’un édifice plus ancien. L’église a été augmentée au XVI° siècle comme en témoigne la qualité du portail en pierre et les chapelles de cette époque. Enfin, le clocher que nous avons visité a été augmenté par une tour du XIX° siècle mais parfaitement composée avec le reste de l’église.

    Cet ensemble architectural et historique pourrait trouver un accès au statut de monument historique inscrit si la commune propriétaire en faisait la demande…. »

    Le Conseil Municipal vote pour une demande d’inscription aux Monuments Historiques

    Après concertation du Conseil Municipal le jeudi 27 septembre, c’est à l’unanimité que la décision est prise de faire la démarche pour prétendre à une inscription de l’église St Germain aux Monuments Historiques. Cette demande peut prendre un certain temps après avis de la Commission Régionale des Patrimoines et de l’Architecture (CRPA).

    Périmètre de protection des abords réduit

    Si, après avis des autorités compétentes, l’église St Germain devenait Monument Historique inscrit, un nouveau périmètre de protection des abords serait défini. La proposition de la DRAC, devant passer par les avis de la CRPA, le limiterait à l’Avenue du Plantier et à l’Avenue du Gué pour ne garder que le bourg ancien en ne retenant pas les extensions urbaines pavillonnaires du XX° siècle. Réduisant en cela le périmètre de protection actuel.

    La demande est faîtes. Il va de soi que la Mairie rendra publique la décision de cette inscription lorsqu’elle sera connue.

  • Info Mairie: Rapport sur le prix et la qualité des services du Syndicat Eau 47


    Le Syndicat EAU 47 vous informe.

    « Suite à l’adoption par le Comité Syndical du 21 juin dernier du Rapport sur le Prix et la Qualité du Service (R.P.Q.S.) relatif à la distribution d’eau potable et d’assainissement collectif et non collectif – Exercice 2017 – le diaporama est mis à la disposition du public. A la Mairie de votre commune de La Sauvetat du Dropt ou directement en cliquant sur Presentation RPQS 2017. »

    Toutes les informations de la Mairie de La Sauvetat du Dropt sont consultables sur la page INFOS MAIRIE de votre site.

  • Modification du parking de l’église

    Emplacements de parking doublés à l’arrière de l’église

    Votée au printemps par le Conseil Municipal, la modification des emplacements du parking situé à l’arrière de l’église est en cours grâce aux services techniques de la commune. Aurélien défait l’arrondi des bordures de béton qui délimitait le périmètre des tilleuls pour permettre de garer deux véhicules au lieu d’un seul jusque là.

    Il faudra ensuite prévenir les utilisateurs pour que chacun trouve sa place. Parce que les habitudes ont la vie dure si l’on en croit la photo 3. Un papier sera donc glissé sur les pare-brises, lorsque le travail sera achevé, pour que cette amélioration soit utilisée au maximum de ses possibilités.