• Le silence des cloches intrigue le journal Sud-Ouest !

    Suite à un premier article sur le silence des cloches à La Sauvetat du Dropt paru sur votre blog/site et sur la page Facebook du village, la direction du journal Sud-Ouest d’Agen a demandé à une jeune journaliste de Marmande de venir sur place constater les faits. Nous avons donc eu la chance de recevoir Camille Groc lundi 6 juillet. Le rendez-vous était programmé au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises comme il se doit, pour la convivialité du lieu et pour la position stratégique face à l’Église St Germain.

    Au comptoir pour cette rencontre, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau entouré de sauvetatois résidents du bourg venus témoigner des conséquences du silence des cloches ! Parmi eux, Pascal, responsable de l’entretien des stades qui ne débauche plus à l’heure puisqu’il n’a plus de repère; Anne dont les insomnies ne sont plus rythmées par la sonnerie des heures; Martine qui n’entend plus l’Angélus de midi, Jean-Paul, perturbé a dû remettre sa montre ou encore Céline qui accueille dans son bar avec un peu d’avance ou de retard puisqu’elle n’a plus son repère auditif pour ouvrir ses portes entre les deux sonneries de 7h !

    Camille a posé beaucoup de questions et nous avons réalisé que cet incident, que l’on pensait banal, occasionnait une gène bien réelle. Les cloches qui sonnent les heures, de jour comme de nuit, rythment la vie des habitants. Sans cloche, plus de repère ! Le marteau de Marie-Joseph, la plus grosse des cloches pesant 817 kg, ne fonctionne plus entraînant le silence des deux autres cloches puisqu’elles sont liées par un système électrique. La réparation se fera au cours de l’été. La Mairie est en attente d’un second devis.

    Avant de laisser repartir Camille vers d’autres reportages, il lui a été proposé de voir de près les objets du silence. C’est avec enthousiasme qu’elle a grimpé les marches à la découverte du clocher et de ses trois cloches de bronze que Monsieur le Maire et son adjointe n’ont pu s’empêcher de faire sonner à toute volée !

    L’article du Sud-Ouest est paru le 8 juillet sous le titre :« Lot-et-Garonne : à La Sauvetat, la cloche de l’église ne sonne plus, les habitants perturbés ! » Cet article n’est pas visible dans son intégralité si vous n’êtes pas abonnés.

  • COVID-19, point de situation du 10 juillet

    Le Ministère des Solidarités et de la Santé fait le point sur la situation de la COVID-19 en France. Restons vigilants et respectons les gestes barrières.

    Communiqué | Point de situation Coronavirus du vendredi 10 juillet 2020
    • 30 004 personnes sont décédées en France
    • 78 388 personnes sont rentrées à domicile
    • 7 062 personnes sont hospitalisées
    • 496 patients #COVID19 graves en réanimation

    Plus d’infos sur Point de situation COVID-19

  • Info Mairie : arrêté de destruction préfectoral de l’ambroisie, plante hautement allergisante

    Information relayée par la FREDON Nouvelle-Aquitaine qui est financée par l’ARS Nouvelle-Aquitaine pour conseiller les communes dans le repérage et la lutte contre les ambroisies.

    L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante invasive dont le pollen, émis de fin juillet à octobre, est très allergisant pour l’homme. Quelques grains de pollen d’ambroisie par mètre cube d’air suffisent pour que des symptômes apparaissent chez les sujets sensibles en août-septembre : rhinite, conjonctivite, trachéite, toux et parfois urticaire ou eczéma. L’ambroisie colonise divers types de terrains : sols nus, bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures agricoles, terrains vacants, chantiers de construction, etc.

    Un arrêté préfectoral relatif à la lutte contre les ambroisies et prescrivant leur destruction obligatoire a été pris le 13 mars 2019 pour le département de Lot-et-Garonne (Arrêté de lutte contre l’ambroisie).

    L’ambroisie est précoce cette année, les premiers épis floraux ont été repérés en Lot-et-Garonne. Certains ont déjà des pollens.

    Une intervention lors des pics de pollens va les disperser davantage. La destruction d’ambroisie est déconseillée pour cette raison. Dans ce cas, le propriétaire ou l’exploitant devra mettre en place des actions de prévention pour éviter la levée de l’ambroisie l’année prochaine.

    Cependant nous sommes en début de pollinisation, les graines ne sont pas encore présentes, au cas par cas, des actions peuvent être mises en place pour éviter d’augmenter le stock de semences. Toute intervention nécessite le port des EPI (protection intégrale: masque FFP3, gants, vêtements longs, lunettes).

     
  • Info Mairie : action canicule Présence Verte

    Présence Verte est toujours mobilisé auprès des plus fragiles.

    Jusqu’au 31 août, il est possible de les solliciter pour le Plan Canicule. Dans ce contexte particulier qui a impacté fortement les plus vulnérables d’entre nous, notre engagement s’affirme avec une démarche de convivialité, de lien et de soutien renforcée.
    Les bénéficiaires du Plan Canicule recevront un appel de convivialité de la part de Mathilde, animatrice de la conciergerie solidaire qui prendra de leurs nouvelles chaque mois durant l’action.
    Pour plus de renseignements, contactez-nous 05 53 67 78 00 ou suivre les modalités suivantes :

    Adresser à Présence Verte la Fiche Liaison canicule 2020 pour chaque signalement. Par mail : guienne@presenceverte.fr ou par fax au 05 53 67 78 44.

  • Info Mairie : fermeture du secrétariat lundi 13 après-midi

    Veuillez noter, svp …

  • L’ASSA vous demande de voter pour l’éclairage du vieux stade !

    Un projet d’éclairage du vieux stade inscrit au Budget Participatif

    L’ASSA (Association Sportive La Sauvetat-Allemans) a déposé un dossier dans le cadre du budget participatif du conseil départemental pour la rénovation de l’éclairage du vieux stade de La Sauvetat du Dropt. Les dossiers sont soumis à un vote au sein du conseil départemental mais les voix récoltées sur la plate-forme sont primordiales dans la décision finale.

    Pourquoi ce projet ?

    Le stade historique de La Sauvetat-du-Dropt qui accueille les entraînements des équipes de jeunes du groupement Val de Guyenne tous les mardis, mercredis et vendredis ainsi que les seniors de l’ASSA Pays du Dropt est aujourd’hui obsolète. L’éclairage qui date de plusieurs décennies est défaillant et potentiellement dangereux. En effet, il faut au minimum 80 Lux afin d’assurer un éclairage correct et actuellement, nous ne disposons que de 35 à 40 Lux. Les conditions d’entraînement sont donc très mauvaises. Nous souhaitons refaire l’installation avec des projecteurs à LED moins énergivores. Nous le devons à nos 180 licenciés afin de leur permettre la pratique de leur sport dans de bonnes conditions.

    Supportons ce projet – Votons en ligne et faisons voter !

    Cela suppose une simple inscription sur le site du département Initiative citoyenne 47. Tout est expliqué … Téléchargez les explications sur 1,2,3… Comment voter !
    Les résultats seront connus le 16 septembre 2020.

  • Rubrique Fêtes et Manifestations

     

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.
    ⇒   ASSOCIATIONS OU COMMERCES DE PROXIMITÉ DE LA SAUVETAT DU DROPT   ⇐

     

    ⇒ EN PAYS DE LAUZUN, PAYS DE DURAS & PAYS D’EYMET ⇐

     

     

    Programme juillet 2020

    Règlement contes et nouvelles 2020

    ⇒ ACTIVITÉS SPORTIVES – VISITES GUIDÉES de VILLAGES – ATELIERS CRÉATIFS ⇐

  • Info Mairie : rôle du correspondant défense de votre commune

    Information du Ministère des Armées – La fonction du correspondant défense

    Créée en 2001, par le ministère délégué aux Anciens combattants, la fonction de correspondant défense a vocation à développer le lien armée-nation et promouvoir l’esprit de défense. Le rôle du correspondant défense est essentiel pour associer pleinement tous les citoyens aux questions de défense.

    La correspondante défense élue à La Sauvetat du Dropt

    En tant qu’élu local, il peut en effet mener des actions de proximité efficaces. Au sein de chaque conseil municipal, est désigné un interlocuteur privilégié des administrés et des autorités civiles et militaires du département et de la région sur les questions de défense.

    Pour la municipalité de La Sauvetat du Dropt, le correspondant défense est Martine Brosse, retraitée de l’aviation civile.

    Sa mission au service du lien armée-nation

    Les correspondants défense remplissent une mission de sensibilisation des concitoyens aux questions de défense. Ils sont les acteurs de la diffusion de l’esprit de défense dans les communes et les interlocuteurs privilégiés des autorités civiles et militaires du département et de la région.

    Pour en savoir plus, télécharger le document « Votre correspondant défense » du Ministère des Armées.

  • Travaux des sanitaires de la salle des sports, la suite …

    Les travaux des sanitaires de la salle des sports de La Sauvetat du Dropt avancent vite et bien. Les cloisons sont montées et la plomberie en attente. Les employés municipaux, Jean-Marc et Aurélien, devraient commencer à poser la faïence très prochainement.

    Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau qui se rendait à une réunion de chantier a pris quelques photos du travail en cours.

  • La cloche Marie-Joseph ne sonne plus

    Plus de sonneries de cloches !

    Depuis plus d’un mois, la vie du village de La Sauvetat du Dropt n’est plus rythmée par le son des cloches en raison d’une panne de marteau sur la cloche principale. Ce silence a perturbé certains des administrés qui attendaient chaque jour la sonnerie de midi pour quitter leur boulot !

    Le marteau de Marie-Joseph sera réparé prochainement par l’entreprise Bodet qui fait l’entretien du système campanaire.

    Un peu d’histoire

    D’un poids de 817 kg, la grande cloche se prénomme Marie-Joseph du nom de son parrain Joseph Raymond Mercat et de sa marraine Marie Elizabeth Caroline Bousquet. Elle est encadrée de deux autres cloches. La moyenne pèse 412 kg et s’appelle Sacré Cœur. Son parrain est Jean Dunis et sa marraine Marguerite Marie Dunis (sa fille). La troisième cloche, la petite, pèse 235 kg et s’appelle St Germain. Son parrain est Germain Antoine Marie Gal et sa marraine Marie Amélie Gal (sa fille).

    Elles ont été placées dans le clocher au cours de la construction de celui-ci entre 1898 et 1899, date de sa finition. Le clocher a été inauguré en juin 1900.

    Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Église St Germain, rendez-vous sur la page de la visite numérique. Ces informations proviennent des écrits de Monsieur Aloy, Maire de 1878 à 1912, repris par Jean Guillerm, adjoint au Maire de 1983 à 1994.

  • Information touristique sur demande, conséquence du COVID-19

    Fermeture de la Cabane-Info

    Bien que les mesures gouvernementales s’assouplissent, l’épisode sanitaire inédit de ces derniers mois a pour conséquence la fermeture de la Cabane-Info de La Sauvetat du Dropt. Située à l’entrée de l’aire de camping-car, cette Cabane-Info permet, en temps normal, de mettre à la disposition des touristes l’information touristique du département et des départements voisins.

    Information touristique à la demande dans deux commerces du village

    Dans l’attente de nouvelles mesures moins strictes, puisqu’il n’est pas possible de laisser cette information en libre-service, l’Association des Amis de la Sauveté, avec l’accord de la municipalité et de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun, a demandé à deux des commerces du village de distribuer guides et cartes touristiques à la demande. Ces commerces sont le PROXI P’tit Panier du Dropt et le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises. Par manque de place et pour faciliter la gestion, cette information reste très locale et concerne les Pays de Lauzun, de Duras et d’Eymet.

    QR Codes pour une offre tourisme directe et moderne

    Pour ceux qui le souhaitent ou en dehors des heures d’ouverture des commerces, des affiches avec QR Codes permettent de visionner directement l’offre tourisme du Pays de Lauzun. Il est aussi possible de découvrir le village de La Sauvetat du Dropt, toujours en flashant les QR Codes de 12 panneaux installés dans les rues et ruelles concernées par l’histoire d’hier et d’aujourd’hui.

  • Reprise des conseils municipaux

    Frédéric FESARD, Eric VETTORELLO, Céline BELLINO, Caroline GRANNEREAU. Absente : Isabelle RENÉ.

    Suite à l’épisode inédit du COVID-19, les réunions du Conseil Municipal n’ont pu avoir lieu depuis le mois de février excepté une réunion post élection à l’ordre du jour très bref visant à élire le Maire et ses adjoints.

    C’est donc ce jeudi 18 juin que s’est tenu, dans une salle de la Mairie installée pour appliquer les règles de distanciation, le premier vrai conseil municipal des nouveaux élus. Ils sont 5 et résident sur la commune depuis toujours pour Eric Vettorello ou depuis moins longtemps pour Céline Bellino, Caroline Grannereau, Isabelle René ou Frédéric Fesard.

    Le compte-rendu du conseil municipal sera rendu public et visible en ligne sur la page dédiée prochainement.