• Info CCPL 47 : des ateliers numériques pour les entreprises


    Information parue le 15 octobre et reprise sur le site de la CCPL 47.

    La Commission Économie, Agriculture et Tourisme présidée par Jean-Noël Vacqué, Maire de Miramont de Guyenne, vous informe de la mise en place d’ateliers numériques. Ils sont gratuits et ouverts aux artisans, commerçants, agriculteurs, hébergeurs ou porteurs de projet mais n’hésitez pas à contacter la CCPL si vous ne rentrez pas dans le cadre pour en parlez avec le secrétariat.

    « A partir du mois de novembre, tous les mardis matin et ce jusqu’au 14 décembre des ateliers numériques seront organisés à l’Espace Harribey-Boulevard Jules-ferry à Miramont-de-Guyenne.

    Ils seront animés de 8h30 à 10h par Madame Karine Gladieux de la CCI du Lot-et-Garonne.

    • Mardi 09 novembre 2021 : 4 clés pour être visible sur internet
    • Mardi 16 novembre 2021 : 12 étages pour une stratégie numérique sur mesure
    • Mardi 23 novembre 2021 : 6 règles pour bien communiquer sur les réseaux sociaux
    • Mardi 30 novembre 2021 : 10 éléments à connaître avant de créer son site web
    • Mardi 07 décembre 2021 : Les bonnes pratiques de la sécurité informatique –
    • Mardi 14 décembre 2021 : Boutique + Numérique : le duo gagnant !

    Pour s’inscrire, envoyez un mail à secretariat.administratif@ccpl47 ou appeler la Communauté de Communes du Pays de Lauzun au 05 53 94 49 21. »

  • Travaux importants visant à remplir le Lac de l’Escourou

    Résumé des travaux fait à partir d’une information donnée par Stéphane Jarleton, Directeur-Animateur SAGE Dropt (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) d’ÉPIDROPT.

    Projet de remplissage hivernal de la retenue du l’Escourou depuis le Dropt

    La retenue du Lac de l’Escourou (ou Lescourroux) d’une capacité de stockage de 8 000 000 de m3 a été mise en service en 1995. Depuis, elle connaît de fréquentes difficultés de remplissage ce qui ne lui permet pas de remplir de façon optimale sa fonction de soutien d’étiage, à savoir la restitution de l’eau stockée durant la saison hivernale pour alimenter le Dropt et permettre l’irrigation des terres agricoles. Une étude a montré que ces 20 dernières années le remplissage intégral du lac n’est effectif qu’une année sur deux.

    Le projet, porté par Epidropt dans le cadre de la délégation de service public avec la CACG (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne), a donc pour but le remplissage complémentaire hivernal du Lac de l’Escourou depuis le Dropt grâce à un prélèvement par pompage dans le Dropt.

    Si ce projet impacte d’environ 20% le coût de l’irrigation, il constitue toutefois une garantie importante de ressource complémentaire relativement peu onéreuse par rapport au coût de pertes agricoles liées au manque d’eau. Il faut également préciser que les volumes destinés à l’irrigation n’augmenteront pas.

    Le but est de limiter l’abaissement du plan d’eau et de sécuriser le débit du Dropt en période estivale, il sécurise également l’activité pêche en évitant les interdictions de pêche en barque lorsque le niveau du lac est trop bas.

    Descriptif des travaux

    Ils se font entre le lieu-dit La Régie sur la D19, Route d’Eymet à La Sauvetat du Dropt et le long de la route en direction de Soumensac jusqu’au Lac de l’Escourou.

    Au lieu-dit La Régie, réalisation d’un puits implanté en bordure de berge équipé d’une conduite d’alimentation avec système de crépine. Puis, pose d’un groupe de pompage. Depuis cette station de pompage, pose en tranchée d’un réseau de refoulement en Ø 450 sur une longueur de 1638 ml comprenant la traversée du ruisseau Le Boudou.

    Quelques données techniques : volume maximal prélevable par hiver : 3 millions de m3; Débit de pompage max : 1200 m3/h; Période de pompage : du 1er décembre au 31 mai.

  • CCPL 47, résultats du Concours Contes et Nouvelles

    Photos de Élodie Privat, responsable du site web de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    La Communauté des Communes du Pays de Lauzun organisait vendredi 8 octobre, la 18ème cérémonie du Concours de Contes et Nouvelles à la salle des fêtes de Saint Colomb de Lauzun, en présence du Président de la CCPL 47, Émilien Roso, et de Cécile Richard, adjointe à la Mairie de Miramont de Guyenne et vice-présidente intercommunale de la commission culture.

    Monsieur Thierry GIANELLO, Conseiller Pédagogique de circonscription à l’Inspection Académique de Lot-et-Garonne, connu et reconnu pour son implication associative et ses réalisations artistiques (théâtre, musique…) a fait l’honneur d’être le « Conteur » pour cette manifestation qui se veut être chaque année une fête populaire de l’écriture et de l’expression.

    Le thème choisi était l’arbre. Dès l’âge de 7 ans, il était possible de participer à ce concours ouvert aux primaires, collégiens, lycéens et adultes qui ont pu imaginer leur récit entre les mois de mars et de juin.

    Les noms des lauréats ayant remportés Le Lauzun d’or, d’argent ou de bronze sont à consulter en cliquant sur CLASSEMENT FINAL DU CONCOURS DE CONTES ET NOUVELLES 2021

  • Bienvenue aux nouveaux Gavaches …

    Visite du village des Gavaches 2019

    Gavaches lors de la visite du village – 2019

    Monsieur le Maire rencontre régulièrement les nouveaux résidents de la commune. Des familles avec enfants ou adolescents, de jeunes retraités. Parmi les nationalités, des pays déjà connus comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Belgique et pas plus tard qu’hier, un pays encore absent parmi les nombreux enregistrés dans le village : Israël.

    Bienvenue aux Gavaches

    Une explication s’impose pour ce nom de Gavaches que nous donnons systématiquement aux nouveaux résidents de la commune.

    Au XVème siècle, suite aux guerres, aux épidémies de peste ou dans le cas de La Sauvetat, suite à une famine, les Seigneurs locaux se retrouvaient avec des moulins, des forges et des terres sans main d’œuvre. De ce fait, ils faisaient appel à de la main d’œuvre étrangère que l’on nommait à cette époque « Gavaches » mis pour « gens venus d’ailleurs ». Cette population ne venait en fait que des régions voisines, de Vendée, de Poitou ou de Charentes. Ils parlaient un patois différent et ont amené avec eux des coutumes ou une architecture que l’on peut retrouver par exemple dans les puits Gavaches visibles ça et là au gré des petites routes de nos campagnes. A La Sauvetat, un puits Gavache est à découvrir au cour de la Balade du Pont Roman.

    Comme le dit Jean-Luc Gardeau, Maire du village :

    « L’Histoire ne fait que se perpétuer aujourd’hui avec l’installation de gens de divers horizons. Aujourd’hui, ils ne répondent pas à l’appel à l’aide des Seigneurs d’autrefois mais viennent pour le plaisir qu’amènent les degrés du soleil et du bon vin, les odeurs de la campagne et des mets savoureux, la chaleur humaine des poignées de main et des bonjours.

    Soyez les bienvenus à La Sauvetat du Dropt. »

    Gavaches : why do we call new inhabitants like that ?

    At the end of the XVth century, a 7-week freeze blocked up all the rivers and destroyed the crops, wheat and grapes. The following year, many of the inhabitants died of hunger. The number of death was so high that an influx of people was necessary ! This was known as the arrival of the « Gavaches », meaning the « people who have come from elsewhere ». This population came in fact from close regions ie Vendée, Charentes or Poitou. Their language was a little different and they brought with them other customs or an architecture that can be found for example with the Gavaches wells. You could discover one of these wells during the walk around the village called Balade du Pont Roman.
    As Jean-Luc Gardeau, Mayor of the village says :

    « History is nowadays perpetuated with the arrival of people from different backgrounds. Nowadays, they do not respond to the call for help from the lords of old but come for the pleasure afforded by the sun’s rays and the good wine, the smell of the countryside and the tasty cuisine, the human warmth of handshakes and greetings.

    Be welcome in La Sauvetat du Dropt »

    Une visite et un pot d’accueil programmés pour 2022

    La municipalité ne manquera pas d’inviter ces nouveaux arrivants pour une visite guidée du village et un pot de bienvenue au cours de l’année 2022.

  • Un projet de composteur de quartier dans le village

    Projet mené par Isabelle René alias Tati Sauvette dont on rappelle qu’elle est une conseillère municipale très active au sein de la commission environnement de la commune comme de celle de la CCPL 47, un composteur de quartier devrait voir le jour très prochainement à La Sauvetat du Dropt.

    Si l’ensemble du conseil a donné son accord pour poursuivre l’idée, il reste cependant à définir de son emplacement. Une rencontre a eu lieu le mardi 21 septembre avec les conseillers municipaux de la commission environnement dont Tati Sauvette, Martine Brosse et Jean-Paul Mothes ainsi que Jérémy Brière, animateur chargé biodéchets récemment engagé par la CCPL 47, venu accompagné l’équipe dans ce défi et enfin, Sylvie Schneider, sauvetatoise ayant fait la formation compostage proposée par la CCPL. Cette dernière sera référente pour le village.

    Quel emplacement pour le composteur de quartier ?

    Différents sites ont été visités pour trouver un emplacement approprié à ce projet de composteur de quartier : le site du container à verre, les jardins partagés, la Place du Prieuré, la Rue du Puits …

    Si l’équipe municipale environnement tient compte des commentaires de l’animateur, le site proche de l’aire du Prieuré semble le plus adaptée du fait de son accessibilité et de sa position centrale dans le village. La réflexion est donc lancée …

    Les acquisitions à prévoir pour ce composteur de quartier

    – 3 bacs à compost de 600 litres

    – Du petit matériel de jardinage pour le mélange ainsi et de quoi le fixer pour qu’il ne disparaisse pas !

    – 3 cadenas à code

    Quelques petits travaux d’aménagement sont à envisager. Quant aux « bioseaux », ils sont fournis par la CCPL 47.

    Le Conseil Municipal doit maintenant se prononcer entre 3 options pour favoriser et proposer le compostage individuel aux foyers concernés et non équipés. Parmi ces 3 options :

    1. la gratuité … la commune prend à sa charge l’achat des composteurs sous condition de suivre la formation dispensée par la CCPL 47 ;
    2. une participation dont le montant sera fixée avec l’obligation de suivre la formation de la CCPL 47 ;
    3. ou, pas d’implication de la commune

    Affaire du composteur à suivre…

  • Rubrique Fêtes et Manifestations et Infos commerces

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.
    ⇒   ASSOCIATIONS OU COMMERCES DE PROXIMITÉ DE LA SAUVETAT DU DROPT  et TERRITOIRE des PAYS de LAUZUN, DURAS et EYMET  ⇐
  • Info CCPL 47 : Soirée d’information aux entreprises, jeudi 7 octobre

    Sur la Communauté des Communes du Pays de Lauzun, l’ Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat du Commerce et des Services (OCMACS) est prolongée jusqu’en 2022. Ce sont entre 14 et 16 entreprises qui ont pu bénéficier de ces aides depuis la création de cette opération en 2019. Si vous êtes entrepreneurs sur le territoire de la CCPL, vous pouvez, vous aussi, en profiter !

    C’est pourquoi, la Commission Économie-Agriculture-Tourisme de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun présidée par Jean-Noël Vacqué, Maire de Miramont de Guyenne, organisait une soirée d’information et d’échange pour les entreprises du territoire le jeudi 7 octobre au Centre multiculturel de Miramont de Guyenne.

    Il fut question de l’opération collective de modernisation du commerce, de l’artisanat et des services avec présentation et débat. Des outils pour la transition numérique et écologique des entreprises, des aides aux entreprises et du prêt croissance. Le tout étayé par les témoignages d’entrepreneurs présents : Emmanuel Chasteau, frigoriste de Roumagne et le Garage Ferrage de Miramont de Guyenne.

    Les interventions

    CMA – CCI – INITIATIVE GARONNE – POLE-EMPLOI – CIP (Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises) – OFFICE DU TOURISME.

    Les thèmes abordés

    LA TANSITION ECOLOGIQUE

    LA TRANSITON NUMERIQUE

    L’ADAPTATION DES COMPETENCES

    Les aides possibles

    OCMACS – Nouveau : UNE OCMACS PRESTATIONS NUMERIQUES – LE PRET CROISSANCE – LE CIP.

    Lors de cette soirée, 32 entreprises du territoire étaient présentes. Ce sont plus de 50 personnes qui ont échangé ensuite lors du délicieux moment convivial préparé par JO’L Cuisine de Joëlle HIBRANT.

    Tout savoir avec la présentation de la CCPL 47

    CCPL : AIDES POUR DÉVELOPPER SON ENTREPRISE

  • Chaque mois, suivez en direct ou en replay les Conseils Communautaires de la CCPL 47


    Pour être au courant des affaires du territoire, il est possible de suivre chaque mois le Conseil Communautaire qui a lieu dans une des 20 communes qui forment la Communauté de Communes du Pays de Lauzun. Le dernier date du 22 septembre et se tenait dans la salle des fêtes d’Agnac.

    Deux possibilités, suivre le Conseil Communautaire en direct via la page Facebook de la CCPL 47 ou en replay quand vous le souhaitez sur cette même page ou sur le site CCPL 47.fr 

  • Adresse actualisée de la Mairie


    Veuillez noter que suite à l’adressage effectué dans la commune de La Sauvetat du Dropt, un numéro de route vient en complément du lieu-dit. Merci d’en tenir compte lors de vos prochains envois de courrier.

    Mairie – 25, Rte d’Eymet – Au Château – 47800 La Sauvetat du Dropt
  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu d’Octobre

    logo

    Menu de la cantine avec pour Octobre, la SEMAINE du GOÛT

    Hélène fait part du menu de la cantine scolaire de La Sauvetat du Dropt avec, en couleur, le menu végétarien hebdomadaire imposé par le gouvernement.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2021/2022.

    Quid des seniors à la cantine ?

    En raison de l’épidémie de COVID-19, toujours d’actualité, et pour suivre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, la Mairie a le regret d’informer les seniors qu’ils ne peuvent pas prendre leur repas à la cantine avec les enfants comme ils l’ont fait jusqu’au mois de mars 2020. Ils seront informés de la reprise dès que ce sera possible.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

  • Les seniors sont de nouveau bienvenus à la cantine scolaire

    L’opération des seniors à la cantine démarrée en janvier 2018 avait dû s’arrêter net à l’arrivée de l’épisode COVID. Pour cette rentrée scolaire, le secrétariat de mairie de La Sauvetat du Dropt s’est renseigné auprès des autorités compétentes pour savoir s’il était possible d’accueillir les seniors de nouveau. De son côté, le Maire Jean-Luc Gardeau a contacté son homologue de Bioule, Monsieur Serra, précurseur en la matière. Voilà donc que ces échanges intergénérationnels peuvent reprendre et ce dès lundi 27 septembre.

    Rappelons que la cantine est ouverte aux seniors à partir de 70 ans, les lundis, mardis, jeudis et vendredis et seulement en période scolaire, qu’il faut se présenter à midi devant le portail et présenter le PASS SANITAIRE et que le masque est obligatoire jusqu’à la table. Les inscriptions sont obligatoires auprès de la Mairie puisque les places sont limitées à 5 seniors par repas. Comme cela s’est pratiqué fin 2019, les seniors des communes voisines peuvent bénéficier d’un parrainage des seniors de la commune.

    Les seniors seront à la cantine mais plus à la table des enfants

    Le règlement intérieur imposait que les seniors s’installent chacun à une table d’enfants afin de favoriser les échanges intergénérationnels. Cela ne sera plus le cas, on s’en doute, pour garder une certaine distanciation. Les échanges pourront néanmoins se faire avant et après le repas lorsque les masques auront été remis.

    Renseignements et inscriptions à la Mairie

     

  • Opération « Nettoyons la nature » pour les élèves du primaire de La Sauvetat du Dropt

    Photos de Martine Brosse, conseillère municipale à la commission environnement et responsable du Point Lecture pour l’Association des Amis de la Sauveté.

    Organisée par les centres E. Leclerc du vendredi 24 au dimanche 26 septembre

    Depuis 1997, l’opération « Nettoyons la Nature » s’est imposée comme l’événement le plus important en France en faveur de la protection de l’environnement.
    Pour la classe de La Sauvetat du Dropt, cette 24ème édition programmée par les centres E. Leclerc, s’est déroulée vendredi 24 après-midi et fut l’occasion de faire le tour du village pour ramasser les déchets et apprendre à agir en faveur de notre environnement. Un exercice pratique qui aura permis d’aborder, de façon concrète, l’éco-citoyenneté et le respect de son environnement.

    Chaque jeune participant s’est vu distribué un kit de nettoyage composé d’une paire de gants, d’un sac poubelle, d’une chasuble et de guides sur les déchets avant de suivre à travers le village leur professeur Carine Paillé et les 3 accompagnants dont Maryline, une mamie, Fabien, un papa et Martine Brosse, conseillère municipale. Au total, 6 enfants par accompagnant, soit 24 bambins séparés en 2 groupes, ces derniers dotés de 2 sacs poubelle chacun. 1 groupe est parti vers les stades, le second dans le bourg. L’Avenue du Plantier n’a pas été suivie pour éviter les dangers de la circulation.

    Au terme de l’opération, élèves et accompagnants se retrouvaient dans la cour de l’école avec leur butin. Les sacs les plus remplis ont été ceux provenant des abords des stades et de la rivière ! Côté village, il est agréable de constater que les sacs étaient presque vides. Rues et ruelles semblent épargnées par les incivilités.

    Après cet intermède écocitoyen et pour clôturer cette journée scolaire, un goûter était offert. Il fut apprécié des enfants qui se rassasièrent de boissons fraîches, brioches et bonbons.