• Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de Septembre

    logo

    Rentrée des classes le 1er septembre – Menu de la cantine scolaire.

    Hélène Valdevit, cantinière de La Sauvetat du Dropt, vous informe du menu de l’école pour le mois de Septembre.

    Depuis le 1er novembre 2019, les cantines ont l’obligation de proposer un menu végétarien hebdomadaire aux écoliers. Indiqué ici en vert.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2020/2021.

    Quid des seniors à la cantine ?

    En raison de l’épidémie de COVID-19, toujours d’actualité, et pour suivre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, la Mairie a le regret d’informer les seniors qu’ils ne peuvent pas prendre leur repas à la cantine avec les enfants comme ils l’ont fait jusqu’au mois de mars. Ils seront informés de la reprise dès que ce sera possible.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.


     
  • Mise à jour de l’État Civil 2020


    Joyeuse photo du
    Manoir du Bout du Pont.

    … Et pourtant, un décès à déplorer cette semaine à La Sauvetat du Dropt. Pour consulter la page dédiée, cliquez sur Mariage, pacs, naissance, baptême et décès

  • Attention, vigilance Orange feu de forêt

    Éviter les feux de forêts – Information Préfecture du Lot-et-Garonne

    La Préfecture du Lot-et-Garonne vous informe qu’un feu de forêt sur deux est la conséquence d’une imprudence. Pour toujours plus de prévention face au risque incendie, de bons gestes et comportements sont à adopter aux abords des forêts. Le ministère de la Transition écologique et solidaire en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation renouvelle sa campagne de prévention contre les feux de forêts.

    Il est rappelé qu’il est interdit à l’intérieur des bois, forêts et landes, et ce, jusqu’à une distance de 200 mètre : d’utiliser du feu, de fumer, de jeter tout débris incandescent, de procéder à des incinérations de déchets verts et brûlages dirigés, de pratiquer le camping isolé et le bivouac, de tirer des feux d’artifices publics ou privés.

    Ces interdictions doivent être respectées avec la plus grande rigueur.

    Des informations sur le niveau de vigilance et les mesures applicables peuvent être données par le service interministériel de défense et de protection civiles de la Préfecture du Lot-et-Garonne (05 53 77 60 47) et sur le site Internet de la Préfecture.

  • Restriction des prélèvements d’eau

    Restriction des prélèvements d’eau – Information de la Préfecture du Lot-et-Garonne

    Après un mois de juillet sec, les sols demeurent encore relativement humides sur la bordure ouest, et plus secs ailleurs. Ces conditions météorologiques conduisent naturellement à la baisse les débits des cours d’eau et le niveau des nappes phréatiques.

    Les apports des retenues collectives, remplies cet hiver et ce printemps, pour soutenir les débits des cours d’eau réalimentés durant la période estivale permettent de compenser les prélèvements et de ne prendre aucune mesure de limitation.

    En revanche, sur les cours d’eau ne bénéficiant pas de réalimentation, la baisse des débits est sensible.

    Après concertation avec les acteurs locaux et avec les services des départements voisins, et au regard des observations conduites dans le département par l’OFB (Office Français de la Biodiversité), et des prévisions de Météo France, la préfète de Lot-et-Garonne a décidé de renforcer les mesures de limitation de certains usages, à compter du jeudi 30 juillet 2020.

    Ces mesures de restriction des prélèvements sur les cours d’eau non réalimentés concernent les prélèvements à usage d’irrigation agricole ou domestique (arrosage des jardins d’agrément et potagers, des pelouses, des espaces verts et des terrains de sport, sauf arrosage réalisé par un dispositif tenu en main) sur 16 bassins versants.


    Bien qu’il soit réalimenté par la retenue de l’Escourou, les restrictions pour la rivière du Dropt sont de 50% avec des suspensions de prélèvement 3,5 jours par semaine suivant les jours et horaires mentionnés sur le tableau ci-contre.

    Aucune restriction ne concerne les usages à partir du réseau d’eau potable, mais les mesures d’économie d’eau sont vivement encouragées.

     

  • Vigilance coronavirus et dépistage gratuit à Duras

    Vigilance Coronavirus

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne aux messages décalés pour encourager au maintien des gestes barrières pendant la période estivale. Après cette longue période de confinement, l’arrivée des beaux jours et le retour à une vie presque normale peuvent donner l’impression que le coronavirus n’est plus une menace. Pourtant il faut rester vigilant et faire bloc pour éviter son retour.

    Dépistage sans rendez-vous – Lundi 3 août à Duras, sur la place du marché.

    En juillet, face à l’augmentation de la circulation du virus, l’ARS propose des dépistages gratuits et facilités dans les lieux d’arrivées et de séjours touristiques. 

    La participation de la population au dépistage permet d’évaluer le niveau de circulation du virus sur le territoire, de repérer le cas échéant  des cas positifs, de déclencher la recherche de personnes contacts de ces cas positifs, de les alerter afin de mieux les protéger et ainsi de casser les chaînes de transmission du virus.

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine encourage ainsi fortement la population à participer à ces opérations de dépistage gratuit. Il s’agit  de contribuer à l’effort collectif pour contenir la propagation du virus dans les territoires concernés.

  • Attention, recrudescence des cambriolages !

    Conséquence du déconfinement, les cambriolages sont en recrudescence comme l’ont affirmé les gendarmes de Miramont de Guyenne venus constater une effraction dans une maison de La Sauvetat du Dropt. Il faut supposer que les voleurs ont bien étudié les allers et venues des propriétaires pour se risquer à entrer dans la maison aux alentours de 18h en cassant un carreau de la porte d’entrée. A priori, les malfrats recherchaient bijoux et argent liquide puisque tout a été retourné mais que rien n’a été emporté.

    La gendarmerie vous conseille de redoubler de vigilance et rappellent les conseils de prudence :  « Fermez bien votre maison et votre voiture en votre absence. Et surtout si vous partez en vacances inscrivez-vous via la plateforme opération tranquillité vacances pour que les forces de l’ordre patrouillent devant chez vous pendant que vous n’êtes pas là. Il faut ensuite rapporter ce document à votre brigade de gendarmerie. »

    Opération Tranquillité Vacances – Un formulaire à donner à la gendarmerie

    Connaissez-vous « l’opération tranquillité vacances » ? Avant de partir, vous devez signaler à la brigade de gendarmerie de votre domicile, votre départ en vacances. Pendant votre absence, des patrouilles de surveillance seront effectuées, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile.

    Par ailleurs, la gendarmerie met en place un formulaire de demande individuelle vous permettant d’informer la brigade de gendarmerie de votre départ. Cette demande, renseignée, doit être déposée à la brigade de gendarmerie de votre lieu de résidence où vous devrez justifier de votre identité et de votre domicile.

    Formulaire ci-après à télécharger et à ramener à la gendarmerie dont dépend votre domicile Formulaire Opération Tranquillité Vacances

  • Dans le village, la vie a repris au son des cloches

    Réparation et navrante constatation !

    Les sauvetatois ont pu constater que les cloches de l’Église St Germain ont repris du service. La vie est de nouveau rythmée par le battement des marteaux sur le bronze de ces mastodontes. Le mal était bénin puisqu’il ne s’agissait que d’un simple faux contact dans le boitier électrique.

    Pour la petite histoire, assez grinçante, il faut savoir que le devis de l’entreprise campaniste qui s’occupe de ce clocher habituellement était de 1300 € alors que la facture de réparation faîtes par un campaniste nouvellement contacté s’élève à moins de 150 € !!!

    Cherchez l’erreur !… Plus d’éthique lorsqu’il s’agit de l’argent public !

  • Attention, port du masque obligatoire dans les lieux publics

    Courrier de Madame Béatrice Lagarde, Préfète du Lot-et-Garonne. 21 juillet 2020.

    Port du masque obligatoire dans les lieux clos !

    En raison de la situation épidémique actuelle et des nouvelles vagues de contamination, le décret du 17 juillet prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19 en étendant à l’ensemble des commerces et des bâtiments administratifs recevant du public, l’obligation du port du masque pour toute personne, à partir de 11 ans.

    Afin de réduire les risques de transmission, le port du masque et le strict respect des gestes barrières demeurent une mesure de prévention et de protection efficace, particulièrement dans les lieux regroupant du public.

    Ainsi, afin de garantir un haut niveau de sécurité sanitaire,je vous demande d’être attentif au respect de ces mesures dans les établissements recevant du public. Un affichage, informant de cette obligation, devra notamment être mis en place dans les lieux concernés.

    Afin de facilité la bonne application de ces instructions, les lieux visés et les obligations propres à chacun sont décrits en annexes.

    Le non-respect des mesures est passible d’une contravention

    Le non-respect de ces mesures est passibles d’une contravention de 135 €, et peut être sanctionné de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 € d’amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général en cas de récidive.

    Courrier et annexes donnant le détail des lieux dits publics et des obligations permettant d’appliquer les instructions.

    Courrier Préfecture 47 et annexes à consulter

     

  • Nouveau président pour la CCPL

    Article de Camille de Lapoyade du journal Sud-Ouest du 16 juillet.

    « Le maire d’Allemans-du-Dropt l’a emporté sur son homologue de La Sauvetat-du-Dropt au deuxième tour de scrutin.

    Changement à la tête de la communauté de communes du Pays de Lauzun. Le maire d’Allemans-du-Dropt, Émilien Roso, a été élu ce jeudi 16 juillet à la présidence de l’intercommunalité, en remplacement de Luc Macouin, ancien maire de Saint-Colomb-de-Lauzun, qui vient de quitter ses fonctions.

    Trois candidats en lice

    Trois candidats étaient en lice pour la succession : Émilien Roso, Jean-Luc Gardeau (maire de La Sauvetat-du-Dropt) et Jean-Marie Lenzi (maire de Montignac-de-Lauzun). Au premier tour de scrutin, les deux premiers ont obtenu 15 voix, et Jean-Marie Lenzi 6. C’est ce dernier qui a fait basculer l’élection, retirant sa candidature au second tour et soutenant le maire d’Allemans-du-Dropt. Celui-ci a ainsi emporté l’élection par 21 voix contre 17 à Jean-Luc Gardeau.

    La séance du conseil communautaire a été interrompue en milieu de matinée pour discussion sur les vice-présidences. »

    Les présidents des commissions

    Finances : Claudine Éon – Maire de Moustier
    Voirie-espaces verts : Jean-Marie Constantin – Maire de Bourgougnague
    Environnement : Jean-Pierre Barjou – Maire de Lauzun
    Economie-tourisme-agriculture : Jean-Noël Vacqué – Maire de Miramont de Guyenne
    Sport-santé : Jean-Marie Farbos – 1er adjoint de Roumagne
    Habitat-urbanisme-mobilité : Jean-Luc Gardeau – Maire de La Sauvetat du Dropt
    Culture : Christel Piccolo – Maire de Peyrière
    Prospectives et politiques contractuelles : Jean-Marie Lenzi – Maire de Montignac de Lauzun

  • Le silence des cloches intrigue le journal Sud-Ouest !

    Suite à un premier article sur le silence des cloches à La Sauvetat du Dropt paru sur votre blog/site et sur la page Facebook du village, la direction du journal Sud-Ouest d’Agen a demandé à une jeune journaliste de Marmande de venir sur place constater les faits. Nous avons donc eu la chance de recevoir Camille Groc lundi 6 juillet. Le rendez-vous était programmé au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises comme il se doit, pour la convivialité du lieu et pour la position stratégique face à l’Église St Germain.

    Au comptoir pour cette rencontre, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau entouré de sauvetatois résidents du bourg venus témoigner des conséquences du silence des cloches ! Parmi eux, Pascal, responsable de l’entretien des stades qui ne débauche plus à l’heure puisqu’il n’a plus de repère; Anne dont les insomnies ne sont plus rythmées par la sonnerie des heures; Martine qui n’entend plus l’Angélus de midi, Jean-Paul, perturbé a dû remettre sa montre ou encore Céline qui accueille dans son bar avec un peu d’avance ou de retard puisqu’elle n’a plus son repère auditif pour ouvrir ses portes entre les deux sonneries de 7h !

    Camille a posé beaucoup de questions et nous avons réalisé que cet incident, que l’on pensait banal, occasionnait une gène bien réelle. Les cloches qui sonnent les heures, de jour comme de nuit, rythment la vie des habitants. Sans cloche, plus de repère ! Le marteau de Marie-Joseph, la plus grosse des cloches pesant 817 kg, ne fonctionne plus entraînant le silence des deux autres cloches puisqu’elles sont liées par un système électrique. La réparation se fera au cours de l’été. La Mairie est en attente d’un second devis.

    Avant de laisser repartir Camille vers d’autres reportages, il lui a été proposé de voir de près les objets du silence. C’est avec enthousiasme qu’elle a grimpé les marches à la découverte du clocher et de ses trois cloches de bronze que Monsieur le Maire et son adjointe n’ont pu s’empêcher de faire sonner à toute volée !

    L’article du Sud-Ouest est paru le 8 juillet sous le titre :« Lot-et-Garonne : à La Sauvetat, la cloche de l’église ne sonne plus, les habitants perturbés ! » Cet article n’est pas visible dans son intégralité si vous n’êtes pas abonnés.

  • COVID-19, point de situation du 10 juillet

    Le Ministère des Solidarités et de la Santé fait le point sur la situation de la COVID-19 en France. Restons vigilants et respectons les gestes barrières.

    Communiqué | Point de situation Coronavirus du vendredi 10 juillet 2020
    • 30 004 personnes sont décédées en France
    • 78 388 personnes sont rentrées à domicile
    • 7 062 personnes sont hospitalisées
    • 496 patients #COVID19 graves en réanimation

    Plus d’infos sur Point de situation COVID-19

  • Info Mairie : arrêté de destruction préfectoral de l’ambroisie, plante hautement allergisante

    Information relayée par la FREDON Nouvelle-Aquitaine qui est financée par l’ARS Nouvelle-Aquitaine pour conseiller les communes dans le repérage et la lutte contre les ambroisies.

    L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante invasive dont le pollen, émis de fin juillet à octobre, est très allergisant pour l’homme. Quelques grains de pollen d’ambroisie par mètre cube d’air suffisent pour que des symptômes apparaissent chez les sujets sensibles en août-septembre : rhinite, conjonctivite, trachéite, toux et parfois urticaire ou eczéma. L’ambroisie colonise divers types de terrains : sols nus, bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures agricoles, terrains vacants, chantiers de construction, etc.

    Un arrêté préfectoral relatif à la lutte contre les ambroisies et prescrivant leur destruction obligatoire a été pris le 13 mars 2019 pour le département de Lot-et-Garonne (Arrêté de lutte contre l’ambroisie).

    L’ambroisie est précoce cette année, les premiers épis floraux ont été repérés en Lot-et-Garonne. Certains ont déjà des pollens.

    Une intervention lors des pics de pollens va les disperser davantage. La destruction d’ambroisie est déconseillée pour cette raison. Dans ce cas, le propriétaire ou l’exploitant devra mettre en place des actions de prévention pour éviter la levée de l’ambroisie l’année prochaine.

    Cependant nous sommes en début de pollinisation, les graines ne sont pas encore présentes, au cas par cas, des actions peuvent être mises en place pour éviter d’augmenter le stock de semences. Toute intervention nécessite le port des EPI (protection intégrale: masque FFP3, gants, vêtements longs, lunettes).