• Pas de télétravail pour la coiffeuse qui fait l’école dans le salon !

    Pour ce troisième confinement décrété depuis le 3 avril et pour 4 semaines, le gouvernement impose la fermeture des écoles jusqu’au lundi 26 avril pour les maternelles et les primaires et jusqu’à la semaine suivante pour les collèges et les lycées. Mais école fermée ne veut pas dire pas de cours. Les enfants suivent les leçons à distance et ont des devoirs envoyés à la maison par leurs professeurs.

    A La Sauvetat du Dropt, Amandine du Salon de Coiffure Manihair, peut garder boutique ouverte mais n’a pas une profession qui lui permette de mettre ses enfants à l’école malgré tout ouverte pour le personnel soignant et le personnel enseignant ! Résultat, Lina et Léo participent à la vie de leur maman tout en jouant et en faisant leurs devoirs. Les clients sont compréhensifs et s’amusent même de la présence des bambins qui sont patients et sages. Il n’en reste pas moins que les journées sont longues pour eux et que cette situation va se poursuivre puisqu’ils ne pourront pas aller au centre de loisirs au cours des quinze jours de vacances qui suivent pour les mêmes raisons de profession dîtes non essentielle !

     

     

  • Point de situation restriction COVID

    Suite au discours du chef de l’État Emmanuel Macron mercredi 31 mars, voici les dernières mesures sanitaires en vigueur. Information parue sur le site gouvernement.fr

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

    Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool.

    Concernant les commerces autorisés à ouvrir :

    • seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

    ATTESTATION DE DÉPLACEMENT – A REMPLIR EN LIGNE

  • Info Mairie : situation sanitaire et vaccination en Lot-et-Garonne

    L’association départementale des Maires du Lot-et-Garonne (ADM 47) fait le point sur la situation sanitaire et la vaccination dans le département.

    • Situation sanitaire en Lot-et-Garonne :

    – Taux d’incidence de 104,7 /100 000 (+15,4 sur une semaine) contre 106,2 en Nouvelle Aquitaine

    – Taux de positivité 4,6% contre 4,1% en Nouvelle Aquitaine

    – Taux de dépistage : 2281 / 100 000 contre 2589 en Nouvelle Aquitaine

    • Campagne de vaccination :

    Depuis le 7 janvier en Lot-et-Garonne, 17 626 personnes ont reçu une 1ère dose, 10 375 ont reçu les 2 doses de vaccin.

    • Les mesures prises en mars :

    – Ouverture du centre de vaccination « Moderna » au Centre de congrès à Agen ;

    – Augmentation progressive de nouveaux créneaux pour une première injection de Pfizer dans les centres de vaccination ;

    – Déploiement progressif de la vaccination de ville par les professionnels libéraux (vaccin AstraZeneca) ;

    – Ouverture d’un jour complémentaire de vaccination pour les centres CH Agen-Nérac, Pôle de Santé du Villeneuvois, CH Marmande ;

    – Ouverture de la vaccination aux pharmaciens à compter de la semaine prochaine (Décret n° 2021-248 du 4 mars 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire – Légifrance (legifrance.gouv.fr).

  • Vos commerces et les horaires couvre-feu

    Le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises de Céline ne peut toujours pas ouvrir en raison de la fermeture imposée des commerces dits non indispensables !

  • Dernières mesures COVID : ce qu’il faut retenir du discours du 4 février

    Article à lire dans son intégralité sur le site Capital.fr

    L’hypothèse d’un nouveau confinement est écartée pour l’instant.

    Jeudi 4 février à 18h, le Premier Ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France.

    C’était une intervention attendue. Ce jeudi 4 février, Jean Castex prenait la parole accompagné de plusieurs ministres, dont ceux de la Santé, Olivier Véran, et du Travail, Élisabeth Borne. Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de progresser en France, le gouvernement a notamment choisi de ne pas reconfiner à l’heure actuelle. Pour Jean Castex, c’est une mesure qui ne peut être utilisée qu’en « dernier recours » et qui ne se justifie pas à l’heure actuelle. Mais le gouvernement lance un appel à la mobilisation générale et à la vigilance à l’approche des vacances scolaires.

    • Le couvre-feu à 18 heures est maintenu pour « garder le contrôle de l’épidémie », mais il n’est pas question pour l’instant d’aller loin plus loin en décrétant un nouveau confinement. Les contrôles vont être renforcés dans les prochains jours.
    • Alors que la part des variants s’établirait désormais à 14%, le variant brésilien nourrit particulièrement des inquiétudes. Des kits PCR spécifiques vont être déployés pour détecter ces variants.
    • Pour le gouvernement, le recours au télétravail est désormais « impératif ». Il évoque un « levier très important que nous n’utilisons pas suffisamment pour freiner l’épidémie ».
    • 1,5 million de vaccinations ont été réalisées en janvier, au lieu d’un million comme prévu initialement. 1,7 millions de nouveaux rendez-vous vont bientôt être ouverts pour les vaccinations. Des soignants recevront les premières injections du vaccin d’AstraZeneca ce samedi. Dans les Ehpad, tous les volontaires seront vaccinés d’ici la fin de la semaine.
  • Dernières mesures COVID du gouvernement

    Le Premier ministre Jean Castex annonçait vendredi 29 janvier au soir les nouvelles mesures pour contrer l’épidémie Covid-19.

    Voici ces mesures énoncées par le Premier ministre :

    – Les entrées et les sorties en France à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, seront interdites, sauf motif impérieux.

    – L’arrivée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche. Ces restrictions s’appliqueront à partir de dimanche matin.

    – Les centres commerciaux non alimentaires, d’une surface supérieure à 20 000 carrés seront fermés dès lundi. Les jauges seront renforcées dans toutes les grandes surfaces.

    – Un appel est lancé à renforcer le recours au télétravail. Une concertation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour définir les modalités.

    Après l’annonce de ces restrictions, la question d’un prochain confinement demeure. Il faudra attendre la prochaine prise de parole du gouvernement pour en savoir plus.

  • Vaccination COVID pour les plus de 75 ans vivant à domicile

    5 centres de vaccinations ouverts en Lot-et-Garonne pour les plus de 75 ans vivant à domicile

    L’Association des Maires de France vous fait part d’un courrier annonçant l’ouverture de 5 centres de vaccination dans notre département du Lot-et-Garonne. Ils sont ouverts aux personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile.

    Deux possibilités de prise de rendez-vous. Soit par téléphone, soit via le site Doctolib en cherchant le nom du centre le plus proche de chez vous dans la liste ci-dessous.

    LOT-ET-GARONNE

    Pour connaître les centres de vaccination ouverts en Nouvelle Aquitaine, consultez la page dédiée du site de l’Agence Régionale de Santé.

    Il est possible que vous ayez le message suivant : « En raison d’une très forte demande et d’un stock limité de vaccins, tous les rendez-vous ont déjà été pris. Des disponibilités apparaîtront prochainement. Réessayez dans quelques jours ou cherchez un autre centre. » Soyez patients et réessayez souvent.

  • Nouvelles mesures sanitaires : couvre-feu à 18h, contrôle aux frontières, écoles …

    Information légale et administrative du service public suite à la conférence de presse du premier ministre Jean Castex du 14 janvier.

    Couvre-feu à partir de 18h sur tout le pays

    Les mesures annoncées pour maîtriser l’épidémie de coronavirus sont les suivantes :
    • le couvre-feu est avancé de 20h à 18h. Déjà en place dans 25 départements, il est étendu sur tout le territoire métropolitain à partir de samedi 16 janvier 2021 et pour au moins 15 jours. Les dérogations seront les mêmes que pour le couvre-feu à 20h. Il ne sera pas possible de sortir pour des motifs personnels entre 18h et 6h. Tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h.
      Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

      1. se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
      2. des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
      3. des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
      4. participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
      5. les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
      6. promener un animal domestique autour de son domicile dans un rayon d’1 km.
    • la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite pendant les horaires de couvre-feu ;
    • pendant la journée, les déplacements sont autorisés et l’attestation n’est pas nécessaire ;
    • les déplacements entre régions sont autorisés ;
    • les lieux de culte doivent respecter une certaine jauge ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos est interdit ;
    • les restaurants et les cafés sont fermés ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A NOTER : Tout déplacement pendant les horaires du couvre-feu sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    ATTENTION : Si une dégradation forte de la situation sanitaire est constatée dans les prochains jours, un nouveau confinement sera décidé sans délai.

    Durcissement des contrôles aux frontières

    À partir de lundi 18 janvier 2021, tous les voyageurs entrant en France en provenance d’un pays hors Union-Européenne devront :

    • présenter un test PCR négatif ;
    • s’isoler pendant 7 jours une fois arrivés en France et faire un 2e test à l’issue de cette période.

    Les personnes n’ayant pu réaliser un test dans leur pays de départ auront la possibilité de se faire tester à leur arrivée en France et seront contraintes de s’isoler 7 jours dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités publiques.

    RAPPEL: Le test négatif est déjà exigé pour les voyageurs venant du Royaume-Uni.

    Enseignement : renforcement du protocole sanitaire

    Les écoles et établissements scolaires restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé à partir du 18 janvier 2021.

    Les cours d’éducation physique et sportive (EPS) sont modifiés. Toutes les activités sportives en intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire.

    Écoles primaires : des mesures plus strictes seront mise en place pour les temps de repas. Il n’y aura pas de brassage possible entre les classes. Les élèves d’une même classe mangeront à la même heure, à la même table. Si ce n’est pas possible, le temps de restauration sera allongé et en dernier recours des solutions de repas à emporter pourront être envisagées.

    Collèges : à titre exceptionnel, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel peut être adopté.

    Lycées : le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel sera maintenu pour les lycées au-delà du 20 janvier 2021. Il est recommandé que les élèves de Terminale soient le plus possible dans leur établissement.

    A NOTER : Les capacités de dépistage seront également fortement renforcées, avec l’objectif de 1 million de tests déployés dans les écoles, collèges et lycées d’ici aux vacances de février. Chaque fois qu’il y aura 3 cas, une équipe de dépistage pourra venir sur place.

    Enseignement supérieur

    • Les étudiants de première année à l’université pourront reprendre par demi-groupe les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier 2021, puis si la situation sanitaire le permet, les étudiants des autres niveaux.
    • Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre.
    • Des tests antigéniques seront disponibles dans les universités.

    Ouverture de la vaccination pour les personnes présentant des pathologies à haut risque

    Les personnes présentant des pathologies à haut risque de développer des formes graves de Covid-19 pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir de lundi 18 janvier 2021 dans les centres de vaccination. Il s’agit notamment des personnes souffrant d’insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d’un organe, des personnes sous traitement pour un cancer ou encore celles atteintes de trisomie 21. Elles devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

     

  • Éco-geste de janvier : je dépote, tu popotes, il compote … nous compostons !

    Compostons et nous préservons notre environnement !

    Après avoir supprimé les emballages cadeau de notre poubelle noire, nous allons la priver de tous nos déchets de cuisine et de jardin ! COMPOSTER, c’est donc réduire le poids de nos poubelles, réduire la pollution liée au traitement de nos déchets et fertiliser nos jardins et nos plantes avec un engrais naturel.

    Pour tous ceux qui ont un espace extérieur, c’est facile de s’y mettre. Pour les autres, le lombricompostage (technique utilisant le pouvoir des vers de terre) peut vous intéresser, sinon soyez attentifs, et répondez à l’enquête qui sera distribuée avec le bulletin municipal prochainement. Elle va permettre à la municipalité de vous proposer la solution la plus adaptée à vos attentes. Votre participation à cette consultation est primordiale. Voici quelques informations, et n’hésitez pas à consulter le site de la CCPL47.fr Inscrivez-vous à leur formation. Dès que le contexte sanitaire le permettra, les formations au compostage seront proposées.

    Que composter : tous les déchets organiques à différents degrés …

    • DÉCHETS de CUISINE : épluchures, fruits et légumes abîmés, fanes de légumes, marc de café avec filtre (très bons aussi en engrais dans vos plantes vertes), sachets de thé, coquilles d’œufs, restes de repas, pain, laitages, croûtes de fromage et céréales.
      Bien les enfouir en les plaçant au centre du tas de compost.
    • DÉCHETS du JARDIN : s’ils ne peuvent être utilisés en paillage dans votre jardin d’agrément ou jardin potager, alors, ils vont dans le compost. Ce sont : tontes de gazon, sciure, feuilles mortes, branchages broyés ou taillés fins, fleurs fanées, tailles de haies, paille, déchets du jardin potager.
      A exclure : terre, cendre, sable (à mettre directement dans le jardin), végétaux malades ou en graines, rhizomes (racines de plantes) et bois traités.
    • DÉCHETS de MAISON : papier journal, papier carton non sali par des polluants, mouchoir en papier, essuie tout, cendre de bois, sciure, copeaux bien mélangés.
      A exclure : couche de bébé, protection périodique et litière d’animaux carnivores.

    NB : quelques déchets se dégradent plus difficilement et demandent quelques précautions. Les déchets ligneux ou durs (tailles, branches, os, coquilles …) qu’il vaut mieux broyer avant. Les plantes en graine et pieds de légumes qui peuvent germer (tomates, potirons, mauvaises herbes …). Les coquilles d’œufs et les coquillages ne se décomposent pas mais leur usure apporte des éléments minéraux et leur structure facilite l’aération.

    Comment composter ?

    Tout d’abord choisir le bon endroit : pas trop loin de la maison, pas trop près des voisins, exposition mi ombre à l’abri du vent et pas dans un creux.
    Pour débuter : préparer un lit de matière brune (feuilles mortes, petits branchages pour drainer et aérer votre futur compost).
    Puis choisir la méthode : soit en tas au fond du jardin comme l’ont fait nos ancêtres depuis la nuit des temps ou presque ! Soit dans un bac pour mieux gérer votre compost. Construire le bac ou l’acheter : ce bac, vous pouvez le construire vous-même avec des matériaux de récupération (palettes…). Sinon, ils sont en vente dans les jardineries ou, rapprochez vous de votre CCPL qui peut vous le fournir pour 25 €.

    Composter, 4 règles d’or !

    • ALTERNER
      Mélanger les déchets entre eux :
      – les déchets azotés plutôt humides et verts qui se dégradent facilement et qui ont tendance à pourrir avec les déchets carbonés plutôt secs qui se compostent lentement;
      – les déchets fins comme les tontes qui asphyxient le compost avec des déchets plus grossiers comme les brindilles.
    • AÉRER
      Brasser, décompacter le compost pour apporter l’oxygène nécessaire aux micro-organismes qui sont utiles au compostage.
    • GÉRER L’HUMIDITÉ
      Compost trop humide : trop d’humidité empêche la bonne aération du compost, le processus est freiné. Pour y remédier, apporter des matières sèches, aérer le compost pour l’aider à sécher, protéger des pluies;
      Compost trop sec : les micro-organismes meurent et le processus s’arrête. Il faut arroser le compost, réduire les déchets trop gros, apporter des déchets verts.
    • SURVEILLER
      L ‘apparition de moucherons, de mauvaises odeurs, de moisissures sont autant de signes qui doivent vous alerter. Consultez le guide du compostage pour trouver les solutions. Souvent, il suffit d’équilibrer le compost et de l’aérer.

    Bibliographie : ADEME « le compostage et le paillage » septembre 2020-12-25, « prévention/gestion de proximité des bio déchets » octobre 2015, « faire son compost » janvier 2012 et « Pourquoi composter » de L. Brisset de la CC des Bastides en Haut Agenais Périgord.


    Avec Tati Sauvette, la COMPOST MANIA gagne du terrain

    Encouragée par Tati Sauvette, Jeannette, sauvetatoise, installe un composteur dans son petit jardin alors que jusqu’à présent, ses déchets de cuisine étaient mis dans le sac noir. Merci Jeannette ! Vidéo à découvrir en suivant.
    Et au Point Lecture de La Sauvetat, Tati Sauvette met à votre disposition le livre « Famille presque zéro déchet« . Un livre pour vous aider à découvrir comment limiter les déchets et mettre en pratique l’écocitoyenneté.

    Et n’oubliez pas, le meilleur déchet est celui que nous ne produisons pas !

    Tati Sauvette vous souhaite une Bonne Année Ecocitoyenne  et vous dit à bientôt pour un nouvel épisode.

    Et la vidéo …

  • Commerces de proximité : horaires et propositions de Fêtes, congés et couvre-feu

  • Déconfinement, un couvre-feu durci dès le 15 décembre

    Image Adobe Stock
    Information de service-public.fr

    En raison du nombre de nouveaux cas de contamination encore élevé, les mesures envisagées à compter du 15 décembre 2020 sont adaptées. Un couvre-feu sera instauré dès 20h et jusqu’à 6h avec des conditions de déplacement limitées sur tout le territoire sauf en Outre-mer. La circulation sera libre pour la soirée de Noël, le 24 décembre mais pas le 31 décembre, pour le Nouvel An. Théâtres, salles de spectacles, musées… certains établissements dont la réouverture avait été prévue resteront fermés au public. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre le 10 décembre 2020.

    À compter du 15 décembre 2020

    Dans le cadre de l’allègement du confinement, le Président de la République avait annoncé le 24 novembre 2020 la fin du confinement au 15 décembre 2020 si la maîtrise de l’épidémie le permettait. Le seuil maximum de 5 000 nouveaux cas de contamination par jour n’ayant pas été atteint, le confinement sera levé le 15 décembre 2020 dans les conditions suivantes :

    1. un couvre-feu national sera mis en place, de 20h à 6h (et non pas 21h comme initialement envisagé). Une exception est prévue pour la soirée du 24 décembre 2020, où la circulation sera libre ; en revanche, contrairement à ce qui avait été initialement prévu, il n’y aura pas d’exception pour la soirée du 31 décembre 2020.
    Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

          • se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
          • des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
          • des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
          • participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
          • les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
          • promener un animal domestique autour de son domicile.

    2. En dehors du couvre-feu, de 6h à 20h

    • la pratique sportive ou la promenade en plein air sera interdite de 20 h à 6h du matin ;
    • pendant la journée, les déplacements seront autorisés et l’attestation ne sera plus nécessaire ;
    • les déplacements entre régions seront autorisés ;
    • la jauge dans les lieux de culte ne sera pas revue à la hausse
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées resteront fermés au moins 3 semaines supplémentaires soit jusqu’au 6 janvier 2021 ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos restera interdit ;
    • les restaurants et les cafés resteront fermés comme prévu jusqu’au 20 janvier 2021 ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A noter : Tout déplacement de 20 h à 6h du matin sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    Rappel : Les stations de ski restent accessibles mais les remontées mécaniques sont réservées à certains publics .

    À compter du 20 janvier 2021

    Si le nombre de contaminations descend en-dessous de 5 000 cas par jour :

    • les salles de sport et les restaurants pourraient rouvrir ;
    • le couvre-feu serait décalé ;
    • les lycées seraient pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourraient reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.
  • Info Mairie : restez informé des mesures de soutien aux entreprises pendant la crise sanitaire

    Coronavirus-COVID-19 :

    Restez informé des mesures de soutien aux entreprises pendant la crise et recevez régulièrement les infos utiles qui vous concernent en vous abonnant à la lettre d’information des ministères économiques et financiers. Pour vous abonner, suivez ce lien Je m’abonne à Bercy Infos Entreprises.

    Vous pouvez aussi consulter l’article sur les dispositifs d’aides pour les entreprises paru sur votre site de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun ou lire le numéro spécial d’information sur les mesures d’urgence pour les entreprises et les associations en difficulté sur le site économie.gouv.fr