• Le collège d’Eymet en journée d’intégration

    Ce jeudi 12 septembre, la municipalité de La Sauvetat du Dropt accueillait la « Journée d’Intégration » des élèves des classes de 6° du Collège Georges et Marie Bousquet d’Eymet. Organisée par les professeurs d’anglais et d’éducation physique et sportive de l’établissement, cette sortie s’est déroulée sur le stade communal et la Prairie des Croquants avec quelques 70 élèves qui ont participé à de nombreux jeux pour apprendre à se connaître et démarrer l’année scolaire en toute confiance.

  • Cantine de La Sauvetat du Dropt – Menu de septembre

    logo

    Menu de la cantine scolaire pour le mois de septembre.

    Hélène Valdevit, cantinière de La Sauvetat du Dropt, vous informe du menu de l’école pour le mois de Septembre. Pour enfants et seniors de la commune ou des communes voisines par parrainage.

    + le calendrier des vacances scolaires et le découpage des zones pour l’année 2019/2020.

    Ces informations sont à retrouver sur la page « Écoles » de votre site.

    Zones: A jaune, B bleu et C rouge

  • Ronde USEP, les jeunes cyclistes sont partis … sous la pluie !

    Photos de Francis et Michèle Secco et de Agnès Tenot. Vidéo de l’arrivée à Peyrière de Nicole Labadie, correspondante locale du Républicain. 

    Départ de la 25ème Ronde USEP avec les classes de La Sauvetat du Dropt et de Pardaillan

    Ce mercredi matin 12 juin, les adjoints au maire de La Sauvetat du Dropt ont accueilli de nombreux cyclistes dans la salle des sports du village. Accompagnés de leurs maîtres, maîtresses ou parents d’élèves encadrants, les 161 élèves des classes de Puch d’Agenais, Marmande-Beyssac, Miramont de Guyenne, Seyches, Pardaillan et La Sauvetat étaient prêts à prendre le départ de la Ronde USEP.

    En l’absence de Monsieur le Maire, c’est son 1er adjoint Germain Sauron qui prenait la parole pour souhaiter la bienvenue à tous et féliciter les organisateurs de cette excellente initiative qui offre une expérience hors du commun pour les enfants comme pour les adultes. Puis, après les discours des animateurs, les élèves de la classe de Stéphanie Ledoux et de son remplaçant Philippe Pujol entonnaient la petite chanson apprise pour l’occasion.

    Et enfin, le grand départ ! Sous la pluie, faisant de cette caravane de jeunes cyclistes une longue file jaune chacun étant équipé du même vêtement imperméable. 33 km pour cette première journée avec une étape-goûter en matinée à l’école Jean Moulin de Miramont de Guyenne puis le repas à Peyrières avant de reprendre la route vers le lycée Val de Garonne de Marmande, point de ralliement chaque soir.

    La journée du 13 juin, 58 km, passera par Le Mas d’Agenais, Puch d’Agenais et Fourques-sur-Garonne avant de revenir à Marmande. Le 14 juin, 50 km, Lachapelle, Seyches, Birac-sur-Trec et Marmande. Le 15 juin, 56 km, Mauvezin-sur-Gupie, Pardaillan, Cambes et retour Marmande et enfin dimanche 16 juin, 63 km, Fauillet, Clairac et l’arrivée à Villeneuve-sur-Lot. Soit un périple de 5 jours et 260 km sur les petites routes du Lot-et-Garonne.

    Nous applaudissons et encourageons tous ces enfants ainsi que les adultes qui les encadrent et espérons que le soleil sera au rendez-vous des prochaines journées…

  • Entraînement des écoles pour La Ronde de juin

    24ème Ronde Cyclotouriste USEP

    Une manifestation sportive et culturelle minutieusement organisée et programmée pour 300 enfants cette année et qui se déroulera du mercredi 12 au dimanche 16 juin. Une rencontre qui donne sens à de nombreux apprentissages en classe mais aussi hors classe durant une année scolaire. Des parents formés à l’encadrement. Des écoles et des villes/villages qui se mobilisent pour les accueils.

    Le RPI Vallée du Dropt y participe comme à l’accoutumée avec les classes de La Sauvetat et de Pardaillan. Notre village de La Sauvetat du Dropt accueillera la Ronde pour le grand départ le mercredi 12 juin. Ils partiront à 10h en direction de Miramont de Guyenne. Nous vous attendons nombreux dans l’Avenue de Grammont pour applaudir les enfants et leurs accompagnants pour ce périple Lot-et-Garonnais.

    Résumé des entraînements de Sylvie Schneider, maman de Louna et cycliste accompagnatrice durant ces 5 jours. Photos de Jean-Bernard Gondry.

    Entraînements intensifs de LA RONDE USEP avant le grand départ du 10 juin

    Dimanche 05 mai, pour la 1e fois le RPI, classes de Pardaillan et de La Sauvetat du Dropt, avait rendez-vous avec l’école de Seyches pour expérimenter le “rouler ensemble”. La rencontre a eu lieu au moment du goûter matinal à Cambes, après une très belle montée de part et d’autre.

    La caravane est ensuite repartie en alternant les groupes RPI et les groupes Seyches, de façon à ce que les enfants et parents accompagnateurs appréhendent l’entrainement en plus grand nombre, et entourés d’autres écoles.

    Un passage remarqué à Monteton, où la fête des chapeaux a permis à certains enfants de s’interroger pour savoir si c’était en leur honneur … 😉

    Midi, à Puysserampion, un grand pique-nique avec auberge espagnole a fait les délices de chacun. Cette pause était bien méritée, et le groupe a été rejoint par Céline et Fred (du Restaurant Les fées gourmandises), qui ont roulé avec le RPI l’après-midi – ayant eux-même un beau projet cycliste européen – .

    Seyches est ensuite parti de son côté, et le RPI a continué vers Agnac, où les exposants du vide grenier ont gentiment applaudi ;  puis Eymet et La Sauvetat. 44 kms sur cette sortie.

    Entraînement du dimanche 12

    Aujourd’hui sortie de 50 kms, et à nouveau des retrouvailles avec Seyches, Céline et Fred au moment du repas à Pardaillan. De bons dénivellés, un bon entrainement pour le “petit tour” en vu du prochain entraînement grandeur nature qui réunira toutes les écoles de la Ronde.

  • Mes gueules de La Sauvetat

    Anaelle Mayer, photographie les visages de son enfance

    Anaelle, nous la connaissons tous pour être la petite des Fées Gourmandises de l’Avenue de Grammont à La Sauvetat du Dropt. Elle est la fille de Céline qui aide au comptoir pendant les vacances ou fait des crêpes pour se faire un peu d’argent de poche.

    Âgée de 17 ans aujourd’hui, Anaelle est en 3ème année de Bac Pro Photo au Lycée des Arts et Métiers Toulouse-Lautrec de Bordeaux. Cette passion pour la photo l’a prise entre le CM2 et la 6ème. Elle est si motivée que le cadeau de son 10° anniversaire sera un bel appareil photo reflex. En 3ème, elle effectue le stage découverte chez une photographe de Marmande, Photo Jenny, ce qui permet de confirmer son intérêt pour la photographie. Elle aime aussi le contact avec la clientèle, apprend à observer.

    Lorsqu’elle intègre la classe de Bac Pro à Bordeaux, plusieurs stages se succèdent lui permettant de découvrir les nombreux domaines d’activités liés à la photographie.

    La première véritable expérience se fera dans une entreprise d’informatique à deux rues du bar-restaurant maternel, chez Sylvie Schneider d’Informanet qui lui apprend à gérer les images lors de la création d’un site. Le second stage la fait rester dans la périphérie bordelaise puisqu’elle est acceptée chez un photographe de Talence où elle découvre les photos de classe et les photos de famille. Puis elle retourne à Marmande chez Photo Jenny avant d’être accepté dans une maison de retraite de Bergerac où elle est amenée à créer un petit journal avec photos bien sûr, articles et jeux. Il n’est plus simplement question de photographie mais aussi de sélection et de mise en page.

    Un projet qui fera la différence

    Enfin, nous sommes fin 2018, Anaelle recherche un cinquième lieu pour une nouvelle expérience qui doit durer un mois début 2019. Elle apprend qu’un britannique, résident de son village depuis plusieurs années, s’installe comme photographe à son domicile où il a créé un studio. Le contact est pris avec Ian Graham qui hésite à accepter cette jeune stagiaire. Son entreprise est très récente, c’est l’hiver et il a très peu de travail qui puisse permettre à Anaelle de progresser dans ce métier. Mais la jeune fille a une idée en tête, un projet qu’elle lui présente et qui va le séduire aussitôt. Celui de photographier les gueules de son village, des visages qu’elle connaît depuis son enfance. Ceux de son entourage proche et ceux qu’elle côtoie au bar régulièrement.

    Elle consacre la première semaine à exposer son projet à ceux qu’elle a choisi. Aucun ne refuse. Ils la connaissent depuis toute petite. C’est comme un jeu.

    La seconde semaine, les rendez-vous sont pris et, par petits groupes, les modèles se rendent au Studio pour poser. Ian est là pour donner les conseils de pro à son élève. La conseiller sur les poses et l’éclairage avant de la laisser œuvrer seule. Les sujets sont décontractés, s’amusent beaucoup de tout le matériel de pro laissé à disposition dès que Ian a le dos tourné et Anaelle, sans en avoir l’air, tout en bavardant fait de nombreux clichés.

    Le résultat en noir et blanc et sans fioriture

    Bien qu’elles aient été prises en couleurs, il en résulte de magnifiques photos en noir et blanc. Des personnages sans artifice venus au rendez-vous aussitôt après leurs occupations quotidiennes. Vous les connaissez tous. Ils se nomment ou se surnomment Joseph et Yoyo, Marcelle et Jeannette, Dino et Huguette, Céline bien sûr et Anne, Doudou et Marceau, Jeannot et Confiture … Sur leur portrait, on suit les lignes de la vie qui s’est écoulée grâce aux subtiles jeux d’ombre et de lumière. Comme si Anaelle voulait ancrer à jamais sur le papier les visages de ceux qu’elle aime et qu’elle a toujours croisés. Un retour en arrière, une grande sensibilité mais aussi la nostalgie de son enfance et de son adolescence marquant à jamais le passage dans sa vie d’adulte.


    Exposition « Mes gueules de La Sauvetat » de Anaelle Mayer au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises – Avenue de Grammont – du 19 avril au 3 mai 2019

    Pour vos portraits, événements, promo ou mariages. Pensez à Ian Graham, photographe bilingue de La Sauvetat du Dropt. Site à visiter à Ian Graham Photography.

  • Portes ouvertes à la Maison Familiale de Bourgougnague

     

    Portes Ouvertes à la Maison Familiale de Bourgougnague, samedi 16 Mars 2019.

  • Info Mairie : des vacances pour tous, jeunes ou adultes

    La Ligue de l’Enseignement vous fait part des informations suivantes concernant des vacances pour tous.

    • Des Séjours Linguistiques pour enfants, adolescents, adultes et familles. La devise : « Vivez les langues … pour partager le monde ! ». Différentes formules possibles. Brochures à consulter sur Séjours Linguistiques Org.
    • Des séjours de vacances pour adultes et familles aux meilleurs prix. Site à consulter sur Vacances Passions.
    • Des vacances pour tous avec des tarifs préférentiels pour les Lot-et-Garonnais. Consulter la page facebook Vacances Pour Tous 47.
  • Goûter de Noël des enfants au point lecture

    Photos d’Alix Romero, reporter impromptue de passage dans notre commune.

    Pour ce dernier jour d’école de l’année 2018, Françoise Ivars, responsable de la bibliothèque de La Sauvetat du Dropt, Francine Pandolfo, présidente des Amis de La Sauveté et Arlette, toujours disponible pour l’enregistrement des ouvrages, recevaient pour un goûter de Noël les enfants de la classe de CE2-CM1 de Stéphanie Ledoux.

    Rien d’inhabituel, si ce n’est ce sympathique goûter de fêtes, puisque les élèves fréquentent ce petit point lecture aux étagères bien garnies un vendredi après-midi sur deux. Comme cela se pratique lorsqu’ils sont reçus par Françoise, la classe s’est scindée en deux groupes. Les enfants du premier ont rendu le livre pris lors de la visite précédente pour pouvoir en choisir un nouveau aussitôt enregistré par Arlette. Le second groupe a rejoint Stéphanie, leur professeur des écoles, dans la pièce voisine pour la lecture d’un conte.

    L’heure impartie étant écoulée, c’est vers la belle table au décor de Noël que se sont dirigés les enfants. Gâteaux, friandises et jus de fruits les attendaient. Tout fut mangé dans un joyeux brouhaha pour le plus grand bonheur des adultes organisateurs.

  • Nouveau bureau pour l’Espoir Piscicole DEMS

    Du changement pour la société de pêche l’Espoir Piscicole DEMS (Dropt, Escourou, Malromé, Seignal) dont le siège social est à La Sauvetat du Dropt.

    Président: DUPOUX Patrick de St Jean de Duras info: patrick.dupoux@bbox.fr ou 06 87 96 96 43
    Vice-président: BUIATTI Bruno de St Pierre sur Dropt
    Trésorier: LACOSTE Jean-Jacques de St Pardoux-Isaac
    Secrétaire: FROUSTEY Michel de St Pierre sur Dropt

    Les dates à retenir de la société vous seront données en détail dans quelques semaines. Le repas de printemps est fixé au 14 avril et la journée découverte de la pêche auprès des scolaires du secteur sera reconduite au Lac de l’Escourou.

  • Les enfants ont accepté les seniors à la cantine

    Voilà lancée l’expérience des Seniors à la Cantine de La Sauvetat du Dropt.

    Pour ce premier repas, 4 seniors étaient inscrits. Des têtes connues dans le monde associatif du village pour ce début puisque vous reconnaîtrez sur les photos Francine Pandolfo, présidente des Amis de La Sauveté et sa très active bénévole Régine Jolibert ainsi que Jean-Pierre Meyrat, président de l’US Cyclo club.

    La quatrième inscrite est venue à pied depuis les hauteurs de la commune. Elle se prénomme Enza, est Italienne mais parle très bien français puisqu’elle a passé la plus grande partie de sa jeunesse en France avant de partir vivre en Angleterre pendant plus de 50 ans avec son époux britannique. Elle a rejoint son fils Ian Graham depuis quelques temps et a décidé de vivre l’expérience des seniors à la cantine après avoir visionné une émission britannique qui faisait part d’une expérience similaire. Enza avait été interpellée par les interviews des enfants et des seniors ayant participés. Aussi a-t-elle répondu très rapidement et favorablement au courrier reçu de la mairie l’invitant à vivre cette même expérience de partage et d’échange avec les enfants de son village d’adoption.

    Quelques réactions d’enfants

    Suite à ce premier repas, nous avons interrogé certains parents qui ont aussitôt répondu. Leurs enfants étaient très excités en rentrant de l’école. Ils avaient énormément de choses à raconter. Cassandra était à la table de Régine. Elle a apprécié de partager ce repas avec une mamie et avec ses amis, ils ont même appris à jouer à pigeon vole.

    Quand à Gemma, petite anglaise vivant à La Sauvetat depuis quelques années, le hasard fait bien les choses puisqu’elle a été ravie de partager ce repas avec Enza. Julie, sa maman, raconte qu’elle a été très impressionnée que cette grand-mère lui parle anglais et poursuive la conversation en français avec ses petits camarades de table. Enza leur a raconté qu’elle était venue à pied et que ça faisait un long trajet pour venir jusqu’à l’école et repartir mais qu’elle aimerait revenir et s’asseoir à la même table avec les mêmes enfants.

    Gemma’s mother comment: When Gemma left school yesterday she was so excited to discuss the lunchtime.
    She was very impressed to have Enza sitting at her table, who did speak English to her and French to everyone on her table.
    Gemma said she was really nice and Gemma really enjoyed having lunch with her. Enza said it was a long way for her to walk to the school and back but would love to come back and sit at the same table with the same children.
    Et celles des adultes

    Quant aux seniors, retours très favorables. Régine était à la table de Cassandra, Zoé, Cléa et Enzo. Après les présentations en tout début de repas, les enfants ont tenu à ce qu’elle se serve en premier de tous les plats. Elle leur a dit qu’elle mangeait des cordons bleus pour la première fois. Au moment du dessert, ils ont joué à pigeon vole et ont essayé de faire des bateaux avec leur serviette. Et à la fin du repas, « le comble avec des enfants apparemment assez dissipés », dit-elle, sa table a été élue table la plus sage! Elle en est très fière et a répondu par l’affirmative sans hésiter à la question « tu reviens la semaine prochaine »?

    Francine avait à sa table 3 garçons et 1 fille dont elle ne se rappelle pas encore les prénoms. Voilà un bon exercice pour la mémoire, n’est-ce pas? Ils ont tous beaucoup parlé et souvent en même temps. Elle a eu un peu de mal à les comprendre. Ils ont été très polis puisqu’un de ces enfants l’a servie. Ils ont parlé des cadeaux de Noël et Francine leur a raconté le temps, il y a longtemps, où elle allait à l’école de La Sauvetat. Qu’il n’y avait pas de cantine et qu’elle n’y mangeait que quand il faisait mauvais temps. Sa maman lui préparait alors une omelette entre 2 morceaux de pain et une petite bouteille d’eau. Elle adorait ça et surtout de rester manger avec les copains et les copines. Elle leur a aussi expliqué qu’autrefois, l’école était dans le bâtiment de la mairie actuellement et que ce pique-nique se prenait dans le couloir où étaient installés des tables et des bancs. Pour elle, c’était la fête.
    Pour les enfants de sa table, ces histoires d’avant sont une nouveauté dans leur quotidien scolaire.

    Et Monsieur le Maire qui était là pour ce premier repas des seniors à la cantine est revenu lui aussi enchanté. A sa table, 3 enfants qui se sont adaptés très vite à sa présence et qui ont lancé la conversation après quelques questions banales. Ils ont abordé des sujets très sérieux, la question de l’homosexualité et de savoir comment ils pouvaient faire des enfants! Une réflexion sur le suicide et la disparition de leur grand-mère ou grand-père. Son petit voisin de table, Thomas, lui a dit qu’il connaissait par cœur le règlement de la cantine. Parce qu’il l’avait copié 100 fois!

    En sortant de table, les enfants ont voulu savoir quand les dames reviendraient et ont dit qu’ils se mettraient à la même table. « Plutôt bon signe » conclut le Maire. Pour terminer le repas, lorsque tout ce petit monde fut dans la cour de récréation, seniors et Maire firent un petit débriefing en buvant le café avec Aurélien, employé municipal, et Hélène, notre cantinière que ce travail supplémentaire n’a pas perturbé. Premier repas très positif. Opération concluante à poursuivre sans modération!

    D’ailleurs, Jean-Pierre est inscrit pour chaque jour de la semaine et Francine, Régine et Enza ont décidé de se retrouver chaque lundi midi à la cantine. Un bon début. Il reste des places, tout senior de 70 ans et plus vivant à La Sauvetat du Dropt, français ou étranger, est le bienvenu.

  • Un Maire confiant dans le dynamisme de sa commune

    La tradition et la bienséance veulent qu’une municipalité invite ses administrés à l’occasion des vœux de la nouvelle année. A La Sauvetat du Dropt, le rassemblement avait lieu samedi 13 janvier dans la salle des animations. Une partie de la population s’était déplacée dont plusieurs couples d’anglophones venant là pour apprendre à connaître les us et coutumes du village qu’ils ont adopté.

    Dans son bilan de fin d’année, Mr le Maire Jean-Luc Gardeau faisait le tour de l’état civil. 6 décès pour 2 naissances rattrapés par 5 mariages. Il souhaitait la bienvenue aux nouveaux arrivants, 8 familles en 2017, qui seront invités à la Mairie pour une réception d’accueil au cours du printemps. L’occasion de leur faire découvrir le village et son histoire.

    Puis venait un point sur la politique actuelle. Le constat alarmant de l’écart flagrant entre l’urbain et le rural. La suppression des contrats aidés alors que ceux-ci étaient fortement encouragés voilà deux ans, renvoyant les jeunes à la case chômage et laissant les collectivités en pénurie de personnel, des enfants, des seniors et des associations sans encadrement. « Malgré cela, bien que tout devienne compliqué, nous courberons l’échine mais continuerons ».

    Point sur les travaux effectués et ceux à venir

    – L’année 2017 aura vu la fin des travaux sur la partie romane du Pont Roman, la mise en place d’une nouvelle passerelle et la restauration de l’arche découverte en 2016. Ces travaux se poursuivront en 2018 sur la partie gothique avec la restauration des arches et de la calade.
    – Les travaux sur les bâtiments communaux ont permis de remettre en état le logement situé au dessus du multiservices Proxi et de créer un porche au logement du presbytère. Actuellement, les employés municipaux réhabilitent le petit logement autrefois ancien gîte.
    – Une aire de stationnement en épi a été tracée et un massif fleuri créé Rue du Puits.
    – Les arbres de la Place du Moulin ont été remplacés par des mûrier en raison d’une maladie sur les prunus et les peupliers près du Chemin de Ronde ont été coupés mais plusieurs essences d’arbres seront replantées cette année suivi dans les années futures par une aire de jeux pour les enfants.
    – Une place handicapée est maintenant disponible devant la mairie. Le programme accessibilité se poursuivra sur les salles communales en 2018.
    – La signalétique des habitations est presque terminée celle des lieux-dits et de l’aire de camping-car est en cours tout comme celle des routes.
    – Une borne de propreté canine a été installée Place du Moulin.
    – La modification des collectes des ordures ménagères.
    – La restauration des vitraux de l’Église St Germain prévue pour 2017 est repoussée en 2018.

    La plupart de ces travaux ont été faits en régie par les employés municipaux que Monsieur le Maire remerciait.

    Pour les rencontres cultures, le concert Staccato comme chaque année en partenariat avec la CCPL de même que l’exposition photo et la journée Trésors de Guyenne accueillis pour une visite et le pique-nique de midi. L’Atelier Mémoire supporté par Les Amis de La Sauveté fut un grand succès. Et nous devons remercier Madame Levesque pour le beau tableau du Pont Roman offert et aujourd’hui exposé au secrétariat de la mairie.

    Les commerces et l’école

    Que dire des commerces. Un grand plaisir cette année a été la réouverture du salon de coiffure. Baptisé ManiHair, le défi d’Amandine est ambitieux mais elle est à la hauteur de la situation et les Sauvetatois, entre autres, ne sont pas étrangers à la fréquentation du salon. « Ce commerce est le second ouvert durant notre mandat et ce n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat de notre travail commun, qui fait de notre village une commune attractive ». Le multiservices ouvert depuis juillet 2015 vient d’embaucher une salariée prouvant ainsi sa réussite et justifiant la création de ce service de proximité.
    Le discours poursuivait en regrettant la fermeture du restaurant Ma Maison et du Golf de Boissec bien que ce soit dans l’ordre des choses, la retraite de ces propriétaires étant méritée. Ils ont eux aussi contribué à la bonne image du village.

    Côté scolaire, les effectifs se maintiennent avec 110 élèves pour le RPI Vallée du Dropt. Le rythme scolaire est revenu à la semaine à 4 jours suite au vote des parents d’élèves. Décision bienvenue puisqu’elle allège l’organisation et les charges financières de la commune. Courant 2018, les mesures de sécurité imposées devront être mises en place.

    Les associations, le blog/site du village

    Pour remercier tous ceux qui œuvrent tout au long de l’année, Monsieur le Maire choisissait de rendre compte des réflexions élogieuses entendues lors des réunions de la CCPL dans l’une ou l’autre commune pour conclure que l’ensemble des bénévoles de son village représentait une mine d’or. De même que le blog/site mis en place depuis 2010 par un ami informaticien rattaché par le cœur au Lot-et-Garonne ici nommé, Christophe Lesur. Succès confirmé par les plus de 30 000 visiteurs enregistrés en 2017.

    Pour affirmer que malgré les difficultés, grâce à sa volonté et à son dynamisme La Sauvetat du Dropt irait toujours de l’avant, le discours finissait par une comparaison amusante et positive: « La vie, c’est comme une boite de chocolats, faut pas laisser les autres vous la manger! ».

    Jean-Luc Gardeau invitait alors les présidents d’associations à venir présenter leurs activités. Prirent la parole tour à tour Jean-Paul Mothes pour le Comité des Fêtes, Francine Pandolfo pour Les Amis de La Sauveté, Françoise Ivars pour la bibliothèque, Mathieu Grannereau pour Le Chasseur Sauvetatois, Germain Sauron pour l’US cyclo, Serge Garnaud pour l’ASSA Football Club, Valérie Rousseau pour le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt et Patrick Dupoux, tout nouveau président de l’Espoir Piscicole DEMS. Odette Sure, présidente du Club du Pont Romain était excusée.

    La soirée se terminait convivialement par des échanges autour d’un apéritif préparé par le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises et la Boulangerie-Pâtisserie Demadrille.

     

  • Goûter-lecture de Noël pour les enfants de l’école

    Photos de Francine Pandolfo, présidente des Amis de La Sauveté dont fait partie la bibliothèque.

    Goûter et conte de Noël à la bibliothèque

    Comme chaque année, l’Association des Amis de La Sauveté avait invité les enfants de l’école de La Sauvetat du Dropt à un goûter de Noël. C’est donc ce vendredi 22 décembre que Stéphanie Ledoux a conduit sa classe de CE2-CM1, comme chaque 3ème vendredi du mois, jour d’échange de livres, auprès de Françoise Ivars, responsable de la bibliothèque et d’Arlette Peloso toujours prête pour aider à la tâche.

    Les enfants se sont séparés en deux groupes. Le premier avec Françoise et Arlette pour ramener et choisir un nouveau livre. Le second avec Stéphanie pour écouter attentivement l’histoire choisie du jour.

    Puis la table du goûter était installée dans la Maison des Loisirs et les jeunes lecteurs-auditeurs ont pu se restaurer avant de regagner leur classe. L’activité bibliothèque reprendra bien sûr dès le 3ème vendredi de janvier.

    Fonctionnement de la bibliothèque hors créneau scolaire

    Quant à l’horaire d’ouverture hors accueil des scolaires, il est toujours de 14h30 à 17h30 le mercredi. Françoise et Arlette accueillent les adultes et les enfants accompagnés d’un adulte responsable. Outre le choix des livres, il est possible de rester pour jouer, dessiner, peindre ou faire des puzzles. Le choix est vaste sur place et vous pouvez porter vos propres jeux. Un goûter est généreusement offert par les scrabbleuses en fin d’après-midi. Le sens de la convivialité dans nos petits villages n’est pas une légende!