Les rôts du Chasseur Sauvetatois tournés sur la braise

Le repas du début de saison des chasseurs

Au Chasseur Sauvetatois, ce sont les hommes qui se tiennent aux fourneaux pour une grande partie du repas aidés par leurs épouses pour la préparation des assiettes et le service. Ce samedi 18 novembre, la société de chasse de La Sauvetat du Dropt, toujours menée vaillamment par son jeune président Mathieu Grannereau, a servi quelques 150 repas lors d’un de leurs fameux repas.

Pour ces agapes de début de saison, le gibier est servi en apéritif sous forme de saucisses grillées puis sur une copieuse assiette d’entrée garnie entres autres de saucissons et de pâté à base de sanglier et de chevreuil. En plat principal, le grand barbecue des associations accueillait des rôtis de bœufs cuits à point car tournés par de savants rôtisseurs. Un vrai régal pour les convives attablés.

Le tirage des billets gagnants de la tombola fut annoncé par le président qui en appela aux petites mains innocentes des enfants présents pour le tirage au sort. Il ne manquait pas de détailler la provenance des lots qui permettront de faire découvrir les commerces du village à savoir la Boulangerie-Pâtisserie Demadrille, le Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises, le multiservices PROXI P’tit Panier du Dropt et même le nouveau salon de coiffure Mani-Hair. Chacun de ces commerces ayant offert respectivement des pâtisseries, des repas, des paniers garnis ou une coupe de cheveux.

Parmi les convives, de nombreux chasseurs de la commune et des communes voisines puisque les battues gros gibiers se pratiquent avec les sociétés de chasse de Moustier et de Pardaillan et depuis cette année, avec St Sernin de Duras, se dont se félicitait Mathieu Grannereau.

Les missions de la Société de Chasse

Le Chasseur Sauvetatois compte 35 adhérents dont l’âge moyen est de 50 ans. Le regroupement des 4 sociétés permet de faire des battues à 40 chasseurs environ. Un nombre correct pour permettre de réguler la population de nuisibles sur notre secteur.

Pour cette saison qui a débuté en septembre et qui se terminera en février, le nombre de chevreuils à prélever est passé de 25 à 30. Le nombre de sangliers n’est pas limité en sachant qu’ils ne sont pas considérés nuisibles sur notre commune parce que peu présents. Quant aux renards qui causent eux aussi de gros dégâts dans les poulaillers, une vingtaine ont été prélevés la saison passée.

Le prochain rendez-vous est prévu pour le début de l’année avec le repas consacré aux gros gibiers. La date sera communiquée en temps et en heure pour que les adeptes de bonnes cuisines ne manquent pas cette date attendue.

  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés