• Boris Lesimple s’est uni à Sophie dans son village natal

    Boris Lesimple et Sophie Lion se sont dit oui pour la vie en deux étapes, vendredi 18 et samedi 19 octobre dans le village de La Sauvetat du Dropt.

    Boris, fils de Marc Lesimple, fondateur du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, et de Anne, infirmière et conseillère municipale, lui permettant d’officialiser cette union à la maison communale, a rencontré Sophie à Bordeaux, ville où ils se réalisent tous deux professionnellement. Après avoir été à son tour président du Canoë Kayak Club durant plusieurs années, Boris a fondé Bordeaux Canoës, invitation à découvrir la capitale girondine depuis la Garonne, avant d’être promu responsable technique de la Capitainerie de Plaisance du Port de Bordeaux.

    Sophie Lion est coach de vie à Bordeaux et propose des formations pour booster son activité. Son leitmotiv : « aider les entrepreneurs à clarifier leur vision, à devenir plus efficace et à gagner en leadership en développant la puissance du networking ». Elle aide à ne plus avoir peur de passer à l’action.

    L’union célébrée à la mairie le fut vendredi en famille tandis que les amis, très nombreux, étaient conviés samedi dans le cadre majestueux du Manoir du Bout du Pont. Une magnifique cérémonie pour un couple à qui nous adressons nos félicitations et tous nos vœux de bonheur.

  • La philosophie ou l’art de réfléchir pour s’exprimer

    Photos de Martine Brosse et résumé de ce premier atelier de Anne Lesimple, toutes deux conseillères municipales de La Sauvetat du Dropt. 

    Une rencontre par mois pour le conte et la philo

    Votés à l’unanimité par le Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt, les Ateliers Contes et Philo ont débuté ce lundi 11 février dans les classes de l’école de La Sauvetat du Dropt. Animée par Nell et Jack de la troupe Gens de Paroles, cette première rencontre accueillait 20 enfants, pas seulement de La Sauvetat mais de l’ensemble du RPI Vallée du Dropt des classes allant du CP au CM2.

    Le but de ces ateliers est celui d’initier les enfants à la philo afin de développer leur esprit critique et de mieux les préparer à devenir des citoyens confiants et actifs tout en respectant l’idée et la parole de l’autre.

    Présentes pour encadrer, Martine Brosse et Anne Lesimple, conseillères municipales de la commune, ont été conquises par l’enthousiasme des enfants, leur sens de l’écoute et leurs réflexions partagées.

    Débat sur la vérité ou le mensonge

    Après la narration en musique du conte, deux groupes se formaient en fonction de l’âge autour de Nell pour les plus jeunes et de Jack pour les aînés. L’histoire inspirait un débat sur la vérité, ou le mensonge, c’est selon. Anne en fait le résumé en ces termes:

    « Impossible de raconter ici tout ce qui vient de se passer ! 20 enfants des écoles viennent de participer à l’atelier conte et philo avec Nell et Jack ! Graine d’empereur? Jardinier du Roi? Patience? Conseil? Découragement? Courage? Comment se présenter les mains vides?

    C’est l’histoire du courage et de la sincérité ou comment un petit orphelin est devenu empereur grâce aux conseils de son grand-père. De là une question philosophique débattue en petit groupe: doit-on toujours dire la vérité?

    Un maître de la parole est pour aujourd’hui responsable de donner la parole aux autres …après un petit temps de relaxation on peut commencer le débat, prêt à bien écouter celui qui parle… « quand on ment, ça se voit sur notre visage« , « on peut être puni« , « si on ment, c’est pas bien » … la parole fuse … « ça peut faire des problèmes, créer des disputes« , « on peut perdre ses amis« , « ça rend triste« , « on n’a plus confiance« , « quand il a dit la vérité, ça lui a réussi« … De quoi faire réfléchir aussi les grands ! »

    De belles réflexions spontanées malgré le jeune âge des enfants qui apprennent à prendre la parole à tour de rôle pour faire avancer le débat sans toutefois faire de redites. Tous ne se sont pas exprimés. Un manque de confiance encore, mais il faut laisser venir doucement, ne pas obliger, laisser mûrir la réflexion et le besoin de parler. Quant au débat, pas de censure du moment qu’il reste dans la bienséance.

    Les prochaines dates sont fixées aux lundis 11 mars, 8 avril, 13 mai et 17 juin. Un courrier sera envoyé par la mairie aux parents des enfants présents lors de ce premier atelier.

  • Sophie remercie la municipalité pour la confiance accordée

    Photos de Christine et Yves Pénicaud et de Sophie en selfie.

    Avec un CAP de fleuriste et un premier travail dans la grande distribution, mes pas m’ont menée à La Sauvetat du Dropt pour passer un entretien en vue d’obtenir un Contrat Emploi Avenir pour lequel Monsieur le Maire et les conseillers en charge du personnel m’ont choisie parmi plusieurs postulantes.

    J’ai de suite trouvé ma place. A l’école pour la surveillance des enfants au moment des repas et durant la garderie, en cuisine pour aider Hélène ou la remplacer en cas d’absence et à l’Agence Postale en remplacement de Patricia lorsqu’elle prenait ses congés. J’ai aussi côtoyé les bénévoles des associations que je croisais durant mon temps de ménage des bâtiments communaux.

    Un emploi qui fut renouvelé jusqu’en 2016 puis, parce que la municipalité me faisait confiance, j’obtins un CDD de quelques heures en 2017.

    Au cours de mon travail communal, je fis de nombreuses et enrichissantes rencontres. Et votre village me plaisait. Mais ce CDD n’était pas suffisant, je devais trouver un autre emploi pour compléter. C’est ainsi qu’à sa demande, j’embauchais pour quelques heures et dans le cadre d’une formation professionnelle chez Christine Pénicaud au PROXI P’tit Panier du Dropt. Un emploi très nouveau qui m’a plu pour la multiplicité des tâches et le contact avec le client.

    Depuis le 1er août 2018, diplôme en poche, mon contrat est devenu un CDI de 24h par semaine puis de 30h dès septembre et je suis toujours dans ce joli petit village de La Sauvetat du Dropt même si je ne travaille plus pour la commune.

    Aussi, je voudrais remercier Monsieur le Maire et l’équipe municipale pour la confiance qu’ils m’ont accordée et la gentillesse et la bienveillance qu’ils m’ont tous manifestée. Grâce à ces multiples activités, j’ai pu m’épanouir, évoluer et trouver ma voie professionnelle. Merci à tous.

  • Sophie, de la commune au multiservices

    Fin de contrat et pourtant encore sur la commune

    Nous en parlions fin septembre, Sophie Boudey qui était employée dans le cadre d’un contrat CAE par la municipalité de La Sauvetat du Dropt n’a pas vu son contrat renouvelé. Et pourtant, elle est toujours bien présente sur la commune.

    Sophie a saisi l’opportunité qui se présentait au multiservices PROXI P’tit Panier du Dropt où Christine Pénicaud cherchait à embaucher. Le contrat actuel lui a été proposé par Pôle Emploi et s’intitule Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). La formation, d’une durée de 200 heures minimum, se fait intégralement sur le lieu de travail. L’employeur note et décide des domaines sur lesquels son employée a le plus besoin de travailler. Cette formation précède un contrat de professionnalisation qui devrait débuter dès le 13 janvier pour une durée déterminée fixée au 13 juin.

    Vous rencontrerez donc Sophie au P’tit Panier du Dropt le lundi, mardi, jeudi et vendredi matin ou le mercredi après-midi. Elle apprécie cette polyvalence. La mise en rayon, gérer les commandes, faire l’ouverture ou la fermeture. Comme elle le dit elle même, depuis son arrivée à La Sauvetat, elle aura testé différentes activités qui l’aident à avancer. Pour ce nouvel emploi, Sophie se sent plus autonome et aime beaucoup le contact avec les clients.

    De son côté, la municipalité, qui n’a pu renouveler le contrat de Sophie, réfléchit à une embauche partielle. Le Maire et son Conseil sont satisfaits de voir que l’avenir s’annonce positif pour cette jeune fille souriante, dynamique et volontaire et se félicitent que l’Emploi d’avenir l’ait aidée à trouver cette entreprise.

  • Au revoir Sophie

    Fin du contrat CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) de Sophie Boudey, notre jeune employée municipale. Depuis 3 ans, Sophie seconde Hélène à la cantine ou à la garderie de l’école de La Sauvetat du Dropt, fait le ménage dans les différentes salles communales ou remplace Patricia à l’Agence Postale.

    La municipalité tient à la remercier pour le travail qu’elle a fourni durant ces trois années. Pour sa gentillesse, sa discrétion et son efficacité. Sans divulguer un secret de polichinelle, nous pouvons dire que son avenir se dessine de façon positive puisqu’elle fera très prochainement un stage dans un des commerces du village. Nous lui souhaitons de réussir. Elle le mérite.

    Les enfants l’appréciaient beaucoup, on se souvient de l’amusante photo prise avec Hélène. Ce sont eux qui en parlent le mieux à travers de nombreux dessins et poèmes qui lui ont été offerts vendredi 29 septembre à l’occasion de son départ.

    « Il était une fois Sophie. Tout a commencé le 4 septembre 2016 à 8h30 à l’école de La Sauvetat du Dropt. Je me présente. Je suis Shelly et à ce moment là, j’avais 8 ans et je suis rentrée en classe de CE2. Donc, comme tous les autres enfants, j’ai fait la connaissance d’une personne que je n’oublierai jamais. Elle a ce nom: Sophie.

    Elle est très gentille. J’adore discuter avec elle en récréation. Mais voilà déjà 1 an qu’on se connaît et bientôt, elle va nous quitter pour travailler ailleurs. Mais j’espère une seule chose, qu’elle ne m’oubliera pas car moi je ne l’oublierai pas. J’aimerai lui dire un très grand merci. »

  • Masques 3 plis jetables en vente au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Christine et Sophie de votre épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt à La Sauvetat du Dropt vous informent de la vente de masques chirurgicaux 3 plis jetables. Vendus au prix coûtant.

  • Info Mairie : nos commerces livrent les courses ou les repas à domicile

    Les commerces de La Sauvetat du Dropt s’organisent

    Ils proposent maintenant un service de livraison à domicile pour les courses, le pain et les repas. N’hésitez pas à les contacter et prévenez vos voisins ou membres de la famille qui ne seraient pas connectés.

    • Épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt – Christine ou Sophie – Livraison de courses – Tel : 05 53 79 35 56
    • Boulangerie Demadrille – Francis ou Yolaine – Livraison de pain – Tel : 05 53 83 00 81
    • Restaurant Les Fées Gourmandises – Céline ou Fred – Livraison de repas à domicile – Tel : 05 53 88 89 95
    Pour tout autre service, la Municipalité est disponible

    Par mail : mairie.sauvetatdudropt@orange.fr

    Ou par téléphone :

    Monsieur GARDEAU Jean-Luc, Maire 06 86 99 66 30
    Monsieur SAURON Germain, 1er adjoint 07 88 87 38 93
    Madame JANSSEN Isabelle, 1ème adjoint 06 82 34 41 24
    Monsieur TENOT Jean-Pierre, 3ème adjoint 06 86 47 41 98
    Monsieur MOTHES Jean-Paul, 4ème adjoint 06 12 05 09 22

    Veuillez respecter les consignes de confinement mises en place par le gouvernement, c’est le seul moyen de participer à cette lutte et de soulager le personnel soignant. Prenez soin de vous.

  • On fête les pères au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Christine et Sophie, du PROXI P’tit Panier du Dropt à La Sauvetat du Dropt, vous proposent de gagner de nombreux lots dont des coffrets de vin à l’occasion de la Fête des Pères…
    Christine et Sophie du PROXI P'tit Panier du Dropt vous proposent de gagner de nombreux lots dont des coffrets de vin à l'occasion de la Fête des Pères... 

  • Info Mairie : Conférence harcèlement scolaire


    Le harcèlement scolaire est bien présent, même dans nos petites écoles de campagne. Les adultes, qu’ils soient professeurs des écoles, employés municipaux, élus ou parents d’élèves sont parfois démunis face à ces comportements. C’est pourquoi nous diffusons cette information.

    Docteur en philosophie, spécialiste de la violence à l’école, ancien délégué ministériel chargé de la prévention de la lutte contre les violences en milieu scolaire, Eric Debarbieux est un expert reconnu internationnalement.

    Pour info, Anne Lesimple, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, en charge des questions scolaires se rendra à cette conférence en compagnie de Laurence, secrétaire de Mairie et de Hélène et Isabelle, toutes deux employées municipales au sein de l’école en tant que cantinière et surveillante.

    « Prévenir le harcèlement à l’école : une affaire commune.

    La violence à l’école a longtemps été abordée en France comme une violence d’intrusion. C’est un abord « sécuritaire » qui a été longtemps privilégié. En particulier la logique «intrusive» générait des mesures comme la vidéoprotection, la clôture technique des établissements, la création de personnels spécifiques et le renforcement des partenariats Ecole-Police-Justice. Il est bien entendu important de travailler avec les forces de l’ordre et la Justice, mais cela ne suffit pas, loin de là.

    La recherche montre que la violence à l’école est beaucoup plus une violence qui agit en interne (moins de 5% des faits graves sont des faits d’intrusion), composée de microviolences répétées qui se concentrent sur un petit nombre d’élève – en proportion- entre 5 et 10% des élèves. Ceci témoigne d’une mutation : lutter contre la violence est aussi lutter contre le harcèlement et cela nécessite une action pédagogique, car la violence est inscrite au cœur de l’école, non dans sa périphérie (même s’il peut y avoir des causes externes).

    Nourrie d’exemples concrets cette conférence montrera que faire progresser la lutte contre la violence c’est bien sûr directement travailler contre celle-ci (sensibilisation, protection, justice réparatrice, formations spécifiques) mais c’est aussi ne pas hésiter à employer des stratégies indirectes par l’amélioration du climat scolaire : de la qualité de ce climat scolaire pour les élèves comme pour les adultes (professionnels et parents) dépend l’apprentissage au quotidien de la paix scolaire dans une école de la démocratie. »

  • Le tour du monde de la St Valentin

    <em>    St Valentin au PROXI P'tit Panier du Dropt</em>

        St Valentin au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Messieurs, bien sûr, vous n’oublierez pas la St Valentin !

    Le 14 février, l’occasion d’offrir des fleurs à votre amoureuse. Nous avons d’ailleurs une bonne adresse pour de beaux bouquets, mais avant cela, faisons donc un tour du monde pour savoir si cette fête très populaire en France l’est aussi dans d’autres pays du monde.

    • En Finlande, la St Valentin donne lieu au championnat du « porté de femme ». C’est une course d’obstacle dans laquelle le mari porte sa femme. Celui qui termine la course le plus vite se voit gagner le poids de sa femme en bière…
    • Au Danemark, les hommes offrent des fleurs blanches à leur chérie. Ils écrivent aussi de petits messages poétiques ou humoristiques à l’élue de leur cœur…
    • En Irak, quand la violence laisse la place à un peu de calme, la ville et les magasins se parent de rouge et les irakiens fêtent l’amour en offrant de petits cadeaux. Mais l’amour au sens large, celui que l’on dispense à ses amis ou à sa famille…
    • Idem en Égypte où le rouge décore les vitrines des magasins et où les hommes tout autant que les femmes offrent de petits cadeaux pour signifier l’amour à leur compagnon…
    • Au Japon, le plaisir d’offrir est exclusivement réservé aux dames le 14 Février. En effet ce sont à elles d’offrir à leur chéri un cadeau. Très souvent une boite de chocolat.
    • A Singapour, Lors de la fête des amoureux, les femmes célibataires écrivent des mots d’amour sur des mandarines avant de les jeter dans le fleuve et de faire le vœu de trouver le compagnon idéal…
    • En Côte d’Ivoire, la St Valentin est devenue très populaire. Les couples sortent et s’offrent des cadeaux.
    • En Afrique du Sud, la St Valentin est l’occasion de faire une grosse fiesta: dîner, bal et longue soirée en discothèque au programme. Ce soir là, les femmes épinglent le nom de leur chéri sur leur manche !
    • Aux States, cette fête ne symbolise pas seulement l’amour mais l’affection et l’amitié en général. L’occasion pour les enfants de faire des spectacles à l’école et de confectionner des cadeaux qu’ils offriront à leurs parents, amis ou professeurs…
    • Au Canada, on célèbre aussi l’amour en général. Chocolats, petits mots doux ou cadeaux, tout est bon pour faire plaisir à son prochain…
    • En Écosse, il existe une tradition purement symbolique qui dit que la première personne du sexe opposé croisée par hasard sur son chemin peut être son Valentin/ne pour la journée. Rien d’obligatoire, mais il est possible de l’invité à dîner ou lui offrir un petit cadeau.
    • En Espagne et plus précisément en Catalogne, la tradition veut que les hommes offrent des roses à leur chéri et que les femme leur offre des livres en retour.
    • Au Vénézuéla, quand la situation économique le permet, les magasins regorgent de chocolats, d’ours en peluche et de fleurs que choisissent les hommes pour leur amoureuse. Il est également de tradition d’emmener sa dulcinée au restaurant.


    Et enfin, à La Sauvetat du Dropt et dans les communes voisines, la St Valentin se fêtera en allant choisir un beau bouquet pour sa chérie. Vous le trouverez frais et pimpant au PROXI P’tit Panier du Dropt où vous attendent Christine et Sophie.

  • Le 100 000 ème client du PROXI récompensé

    Photos de Yves Pénicaud.

    Inauguré en juillet 2015, le multi-services PROXI P’tit Panier du Dropt situé sur la Place du Moulin à La Sauvetat du Dropt vient de récompenser d’un bon d’achat de 100 € son 100 000 ème client. Voici l’histoire racontée par Yves, époux de Christine Pénicaud, gérante de ce petit commerce de proximité:

    « Ce matin vendredi 1er février, vers 8h30, le 100 000 ème client était enregistré à la caisse de notre petit commerce. Un client habituel … parlant la langue de Shakespeare – enfin, peut-être pas anglais, mais anglophone – qui n’a pas voulu le bon d’achat de 100 € offert pour l’occasion par Christine et Sophie. Il a simplement remercié sans oublier de faire le french kiss à ces dames avant d’offrir ce bon d’achat au client suivant en le félicitant d’une franche poignée de main. Un client lui aussi habitué du lieu et venant de la commune de Roumagne. Un beau geste. Félicitations à l’heureux gagnant. »

  • Halloween dans les rues du village

    Photos et commentaire de Maëlle Valdevit, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, maquilleuse des enfants dont sa fille Victoire.

    Bien que cette fête ne soit pas issue des traditions françaises, voilà plusieurs années que le soir d’Halloween devient l’occasion de se déguiser et de faire le tour des maisons du village en quête de friandises après avoir menacé de jeter un sort!

    Cette année encore, un petit groupe d’enfants, accompagné d’un de leurs parents, s’est promené maquillé en habits de vampires ou de sorcières afin d’effrayer le passant. Ils ont frappé aux portes de plusieurs maisons puis se sont rendus dans les commerces mais, dommage, nous étions mercredi. Seuls étaient ouverts le PROXI P’tit Panier du Dropt où les attendait Sophie, puis Fred dans le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises. Qu’importe, le petit groupe fut bien accueilli et repartit chargé de bonbons et de chocolats.