• Sophie, de la commune au multiservices

    Fin de contrat et pourtant encore sur la commune

    Nous en parlions fin septembre, Sophie Boudey qui était employée dans le cadre d’un contrat CAE par la municipalité de La Sauvetat du Dropt n’a pas vu son contrat renouvelé. Et pourtant, elle est toujours bien présente sur la commune.

    Sophie a saisi l’opportunité qui se présentait au multiservices PROXI P’tit Panier du Dropt où Christine Pénicaud cherchait à embaucher. Le contrat actuel lui a été proposé par Pôle Emploi et s’intitule Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). La formation, d’une durée de 200 heures minimum, se fait intégralement sur le lieu de travail. L’employeur note et décide des domaines sur lesquels son employée a le plus besoin de travailler. Cette formation précède un contrat de professionnalisation qui devrait débuter dès le 13 janvier pour une durée déterminée fixée au 13 juin.

    Vous rencontrerez donc Sophie au P’tit Panier du Dropt le lundi, mardi, jeudi et vendredi matin ou le mercredi après-midi. Elle apprécie cette polyvalence. La mise en rayon, gérer les commandes, faire l’ouverture ou la fermeture. Comme elle le dit elle même, depuis son arrivée à La Sauvetat, elle aura testé différentes activités qui l’aident à avancer. Pour ce nouvel emploi, Sophie se sent plus autonome et aime beaucoup le contact avec les clients.

    De son côté, la municipalité, qui n’a pu renouveler le contrat de Sophie, réfléchit à une embauche partielle. Le Maire et son Conseil sont satisfaits de voir que l’avenir s’annonce positif pour cette jeune fille souriante, dynamique et volontaire et se félicitent que l’Emploi d’avenir l’ait aidée à trouver cette entreprise.

  • Au revoir Sophie

    Fin du contrat CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) de Sophie Boudey, notre jeune employée municipale. Depuis 3 ans, Sophie seconde Hélène à la cantine ou à la garderie de l’école de La Sauvetat du Dropt, fait le ménage dans les différentes salles communales ou remplace Patricia à l’Agence Postale.

    La municipalité tient à la remercier pour le travail qu’elle a fourni durant ces trois années. Pour sa gentillesse, sa discrétion et son efficacité. Sans divulguer un secret de polichinelle, nous pouvons dire que son avenir se dessine de façon positive puisqu’elle fera très prochainement un stage dans un des commerces du village. Nous lui souhaitons de réussir. Elle le mérite.

    Les enfants l’appréciaient beaucoup, on se souvient de l’amusante photo prise avec Hélène. Ce sont eux qui en parlent le mieux à travers de nombreux dessins et poèmes qui lui ont été offerts vendredi 29 septembre à l’occasion de son départ.

    « Il était une fois Sophie. Tout a commencé le 4 septembre 2016 à 8h30 à l’école de La Sauvetat du Dropt. Je me présente. Je suis Shelly et à ce moment là, j’avais 8 ans et je suis rentrée en classe de CE2. Donc, comme tous les autres enfants, j’ai fait la connaissance d’une personne que je n’oublierai jamais. Elle a ce nom: Sophie.

    Elle est très gentille. J’adore discuter avec elle en récréation. Mais voilà déjà 1 an qu’on se connaît et bientôt, elle va nous quitter pour travailler ailleurs. Mais j’espère une seule chose, qu’elle ne m’oubliera pas car moi je ne l’oublierai pas. J’aimerai lui dire un très grand merci. »

  • Vos commerces en ce mois de mai

    Vos commerçants de proximité vous informent de leurs jours et horaires d’ouvertures au cours de ce joli mois de mai.

    Coup de projecteur sur l’épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt qui propose de manger sain et local avec un bel étalage de fruits et légumes frais et de saison. Ainsi que le traditionnel bouquet de muguet porte-bonheur du 1er mai. En vente du samedi 28 avril au matin du 1er mai grâce à Sophie, salariée de l’épicerie, détentrice d’un CAP de fleuriste ayant fait pour l’occasion des bouquets muguet-œillet.

  • Fruits et légumes frais au P’tit Panier du Dropt


    Christine Pénicaud et Sophie vous informent que vous trouverez des fruits et légumes frais sur les étals du PROXI P’tit Panier du Dropt à La Sauvetat du Dropt.

  • Nouveautés locales et horaires d’été au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Photos de Sophie Boudey, employée du PROXI, également responsable de la communication de ce commerce de proximité.

    Christine Pénicaud, qui vous accueille au PROXI P’tit Panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt, est toujours en quête de nouveautés locales. C’est pourquoi depuis ce milieu de semaine, une nouvelle gondole vient d’être installée pour vous proposer les Chocolats Guinguet de Duras, les Bières La Guignol de Miramont de Guyenne, les jus de fruits des Vergers de Pique Cailloux de Monteton, les céréales sans gluten de l’Entreprise Georgelin de Virazeil et la lessive et les produits d’entretien de la Société Tambour Battant de Marmande.

    Par ailleurs, Christine vous informe que le commerce reprend ses horaires d’été dès le 3 avril. C’est à dire de 7h30 à 13h et de 16h à 20h du lundi au samedi et de 9h à 12h30 le dimanche et les jours fériés (excepté le 1er mai).

  • Visite du sous-préfet Francis Bianchi

    Monsieur le sous-préfet Francis Bianchi, en poste sur l’arrondissement de Marmande-Nérac depuis juin 2016 était invité par Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt. Visite programmée mercredi 17 janvier où il était accueilli par le premier magistrat de la commune et quelques uns des adjoints et conseillers municipaux.

    Rôle du préfet et sous-préfet

    Après avoir exposé l’historique du village et fait l’état des lieux aujourd’hui, le Maire donnait la parole à Monsieur Bianchi qui rappelait le rôle du préfet et par extension, du sous-préfet.

    Le préfet reste le « dépositaire de l’autorité de l’État dans le département ». Il fait appliquer les lois. Il demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ». Il est le représentant direct du Premier ministre et de chaque ministre dans le département. Il met en œuvre les politiques gouvernementales de développement et d’aménagement du territoire à l’échelle du département. Le préfet est assisté dans chaque arrondissement par un sous-préfet.

    Parmi les réformes récentes, celle de novembre 2017 concernant la suppression des délivrances de titres que sont par exemple les cartes grises ou permis de conduire pour lesquels il est maintenant demandé d’utiliser la téléprocédure. Cette mesure visant à une diminution des fonctionnaires « papiers ».

    Parmi les missions importantes de la préfecture et des sous-préfectures, la distribution des subventions, les dotations des territoires ruraux. Les expulsions des logements suite à impayés et la coordination de l’ensemble des services du territoire.

    Interrogations des élus sauvetatois

    Les représentants de la commune posaient ensuite des questions concernant l’avenir de leur commune. La première inquiétude venant des baisses de dotations de l’État. Comment veiller à l’équilibre du budget et faire prospérer sa commune si l’octroi des dotations est moindre ou disparaît?

    Monsieur le sous-préfet Bianchi répondait que les communes devaient participer au rétablissement du déficit public. Que la France est un pays gravement endetté et que depuis 1976, le budget voté n’est pas équilibré. Cela implique le problème de l’indépendance financière de notre pays qui pourrait, s’il ne peut rembourser ses dettes un jour, devoir obéir aux mesures dictées par Bruxelles comme ce fut le cas pour la Grèce ou l’Espagne récemment. Cet état de fait a, depuis 3 ans, provoqué la baisse ou la suppression des dotations de l’état.

    Il est indispensable de réduire les dépenses de fonctionnement et une des voies préconisées mais non imposées est le regroupement de communes en communes nouvelles. Notre département n’a pas encore franchi le pas bien que des discussions dans ce sens soient en cours du côté de Nérac. Cette opération de regroupement en commune nouvelle ne doit pas se faire dans un intérêt financier mais plutôt pour la bonne marche d’un projet commun.

    Il en est de même pour le fusionnement des communautés de communes afin de dépasser le seuil des 15 000 habitants. On se rappelle des pourparlers entre Pays de Lauzun, Pays de Duras et Val de Garonne. Là non plus, le gouvernement actuel n’impose pas ce regroupement. La tendance est plutôt celle de la prise de compétences par les Communautés des Communes comme la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) visant à l’homogénéité des structures.

    Jean-Pierre Tenot, adjoint au Maire évoquait le fait de certaines communes se voyant dans l’obligation de vendre leur patrimoine ancien pour éviter la faillite et poursuivre les travaux sur les infrastructures existantes de leur commune. Il lui fut donné l’exemple d’une petite commune possèdant 7 églises. Dans ce cas, bien sûr, des décisions sont indispensables.

    Il est un fait que le Lot-et-Garonne est un département vieillissant avec un fort taux d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et beaucoup d’aides sociales impliquant de fortes charges sociales.

    Le Maire de La Sauvetat évoquait ensuite la fin des contrats aidés en appuyant sur le fait que les deux contrats aidés de sa commune avaient débouché sur deux embauches. Celles d’Aurélien à plein temps et de Sophie pour quelques heures maintenant par semaine. Ce à quoi Monsieur Bianchi répondait que les contrats aidés avaient été faits pour inverser la courbe du chômage. Qu’ils ne sont actuellement pas complètement supprimés mais réduits. Et que les contrats aidés se poursuivent suivant certains critères.

    Quid de l’Établissement Public Foncier. Monsieur le sous-préfet répondait que cet outil mis à disposition des collectivités avait fait la preuve de sa pertinence. Il permet l’accompagnement technique et financier dans la mise en œuvre de projets d’aménagement en particulier en matière de logement social, de revitalisation des centres bourgs, de prévention des risques et de lutte contre l’étalement urbain.

    Visites d’entreprises

    Après ces échanges sur la politique locale, le groupe décidait de faire un tour sur la commune. Monsieur le sous-préfet était invité à découvrir le Pont Roman dont les travaux se poursuivent depuis plus de 20 ans. Avant de rendre visite à Christine Pénicaud au PROXI P’tit Panier du Dropt pour constater que ce petit commerce de proximité, financé pour une grande partie par la commune mais aussi par l’exploitante, au départ décrié par certains, est maintenant un lieu de fréquentation régulière des gens du village ou des gens de passage. Puis, c’est l’usine de fabrication de Bruno Framarin que le groupe partait visiter. Usine de fabrication de bois de chauffage densifié qui distribue ses produits dans toute la France.
    L’opération des Seniors à la Cantine était également évoquée par Monsieur le Maire. Initiative trouvée judicieuse et riche sur le plan des échanges intergénérationnels par le sous-préfet Bianchi.

    L’après-midi se terminait dans la salle du conseil municipal par une coupe de champagne. Noble breuvage en l’honneur de l’anniversaire du Maire Jean-Luc Gardeau qui permettait aux langues de se délier de façon moins protocolaire et d’apprendre que notre sous-préfet aime arpenter les chemins de randonnée de son département d’adoption avec son épouse. Il est donc reparti avec la plaquette du circuit de randonnée de La Sauvetat intitulée « Balade du Pont Roman ».
    En conclusion, un échange fructueux et positif autant du côté de vos élus que du représentant de l’État.

  • Une maison d’accueil temporaire ouverte à Seyches


    Extrait d’un article de Patricia Patiès-Cassol paru sur le Sud-Ouest du 16 décembre 2017.

    La Maison d’Accueil Temporaire de Seyches était en projet depuis quatre ans déjà. Elle est gérée par l’UNA-Guyenne 47 et s’inscrit dans la politique de maintien à domicile et d’aide aux aidants. Sophie Hollard en est la directrice.

    La structure se compose d’un accueil temporaire de 17 lits et d’un service d’accueil de jour de 10 places réservées à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Chacune des chambres donne sur un balcon ou une terrasse. La situation géographique et les grandes baies vitrées apportent un éclairage naturel avec vue sur la campagne de toutes parts. Deux galeries couvertes bordant un espace extérieur sécurisé avec un jardin thérapeutique rejoignent des salles d’activités et de repas agrémentées de petits salons permettant de structurer la déambulation des résidents.

  • Séance photos pour nos employés communaux

    Mais que se passait-il donc ce jeudi 7 décembre à La Sauvetat du Dropt?

    Les employés communaux, qui avaient déserté leur poste respectif, s’étaient réunis pour une séance de photos. Rassurez-vous, pas pour faire un calendrier! Mais pour illustrer l’article qui les concernera dans le prochain bulletin municipal.

    Vous reconnaîtrez nos deux secrétaires de mairie, Laurence et Martine, Hélène la cantinière et Jean-Marc et Aurélien du service technique. Il manque Patricia qui vous accueille à l’Agence Postale et Sophie arrivée au terme de son contrat CAE fin septembre mais qui sera de nouveau sollicitée pour quelques heures par semaine à partir de 2018.

    La petite collation de fin de pose s’est déroulée dans la bonne humeur. Déjà une joyeuse ambiance de fête avant l’heure!

  • La rando moto du club de Monteton

    Photos et commentaire de Francis Secco, membre du club Objectif Duras. Toutes les photos sont téléchargeables sur le site Objectif Duras.

    Une Rando Moto Quads a été organisée le 14 Juillet 2017 par la Section Sauvetatoise du Rando Moto Club Monteton présidé par Franck Corain, aidé de son frère Christophe, de Bruno Framarin, de Jonathan Triscos et de Jonathan Eon, tous membres de l’association et habitants de La Sauvetat du Dropt.

    Il y avait 151 pilotes inscrits pour cette rando de 92 km, suivie de 4 spéciales. Les pilotes sont partis du lieu-dit « Charly » à La Sauvetat vers 7.30 heures environ. Le ravitaillement s’est fait à Ste Eulalie d’Eymet à 10 heures et vers 13 heures un pique-nique était prévu entre participants sur le lieu du départ, au lieu-dit « Charly ».

    Pour ceux qui souhaiteraient rejoindre le club, en voici la philosophie:

    – Il y a des chemins tordus et des tracés pas mal non plus.
    – Il y des bénévoles de tous âges et tous milieux, mais surtout des bénévoles de bonne volonté.
    – Il y a des copains, ceux que l’on connait déjà et ceux qu’il nous tarde de rencontrer.
    – Il y a un bon accueil dans chaque commune, des sourires et de chouettes ravitaillements.
    – Il y de superbes paysages dont on ne se lasse pas.
    – Et enfin il y a du sport, de l’effort, deux ou trois bobos et quelques courbatures aussi peut-être…

    Bref, il y a tout ce qu’il faut pour être heureux ! Alors toute l’année, soyez un bon randonneur, peu importe le nombre de roues que vous avez sur votre machine. Partagez votre loisir avec les autres, faites leur découvrir votre passion et soyez curieux des leurs.
    Gardez les valeurs de base du RANDO MOTO MONTETON: AMITIÉ – PASSION

  • Amusement des grands, bonheur des enfants…


    Quand facebook joue des tours aux grands enfants 😉

    On aime la complicité de nos deux employées communales que les enfants de l’école adorent et on comprend pourquoi.

    Merci pour votre bonne humeur Hélène et Sophie.

  • Objectif Duras apprivoise la lumière sur le village

    Ces photos retouchées, prises à La Sauvetat du Dropt, ressemblent presque à des aquarelles. Elles dévoilent un lieu paisible et magique où l’eau et la pierre règnent en maître et où le feu solaire de cette fin de journée irradie les bâtiments et la rivière. Elles invitent à la découverte, à la flânerie.

    Elles sont de Michel Michelot, responsable du club photo Objectif Duras dont voici la philosophie:

    Une idée d’un groupe de résidents du PAYS de DURAS, amoureux de leur pays et passionnés par la photo.

    Tout d’abord, parlons de notre beau territoire, le PAYS de DURAS. Nous avons un patrimoine extraordinaire, culturel, historique, agricole, la faune, la flore, de très beaux points de vues et aussi énormément de manifestations.

    Tout autour de cela, une très bonne communication est faite par l’Office de Tourisme du PAYS de DURAS, par Info Tourisme, les associations, les Mairies, le Conseil Général, les habitants de notre région.

    OBJECTIF DURAS est une association dont le but est de mettre la photo au service du PAYS de DURAS

    Grâce à un objectif photo nous allons pouvoir atteindre un autre objectif, celui de participer à la vie du PAYS de DURAS.

    OBJECTIF DURAS ne fera aucune ombre aux autres associations. Au contraire, OBJECTIF DURAS sera à leur service pour participer à la dynamisation de toutes les manifestations.

  • Repas de Noël et goûter littéraire pour les CE2 de La Sauvetat du Dropt

    Vendredi 16 décembre, la classe de CE2 de Stéphanie Ledoux – souffrante, remplacée par Philippe Pujol – ont eu droit à une journée particulière d’avant les fêtes. Un repas de Noël tout d’abord, spécialement concocté par Hélène et Sophie et pris avec Monsieur le Maire et l’ensemble des employés municipaux.

    Dans l’après-midi, les enfants étaient invités à choisir des livres à la bibliothèque de La Sauvetat du Dropt comme chaque 3ème vendredi du mois. Mais au lieu de repartir avec les livres de leur choix, ils eurent droit à deux lectures en rapport avec les fêtes de fin d’année suivies d’un goûter de Noël offert par Françoise Ivars, responsable de la bibliothèque, et Francine Pandolfo, présidente du Syndicat d’Initiative.

    repas-noel-ecole-1 repas-noel-ecole-3 dscn2193 dscn2196
    dscn2205 dscn2209 dscn2219 dscn2224
    dscn2230 dscn2232 dscn2233 dscn2226