• Bonne Année et Meilleurs Vœux vous dit l’équipe !

  • L’école de pagaie s’entraîne dur en s’amusant

    Photos de Graham Hartell pour la page Facebook du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    Quand on fait partie d’une célèbre école de pagaie et que la rivière qui sert d’entraînement ne présente pas suffisamment de difficulté pour être bien préparé aux futures compétitions, les entraîneurs ont appris à en créer !

    C’est ce qui se passe au sein du Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt où le président et entraîneur Olivier Cain a fait preuve d’imagination lors du dernier entraînement de l’année pour le plus grand plaisir de ses élèves qui sont autorisés, parce qu’ils sont bien encadrés, à faire des jeux que leurs parents interdiraient. Voici l’explication d’Olivier:

    « En fait, dès qu’il pleut, le pont et l’écluse de La Sauvetat et aussi la Braguèse, ce petit cours d’eau qui sépare les communes d’Agnac et de La Sauvetat, sont des terrains de jeu excellents pour amener les jeunes. On leur fait faire des choses qu’ils ne font pas avec leurs parents, c’est sûr. Ça nous permet aussi de les sensibiliser sur les risques de notre sport, tout en étant en sécurité.

    La remontée puis la descente du ruisseau de la Braguèse qui arrive au pont roman offre un côté un peu « aventure » et « découverte ». Et il y a aussi les embarquements façon « toboggan » appelés « embarquement à l’Américaine ». C’est vite impressionnant !

    On pratique beaucoup le canoë-kayak en compétition, mais dès qu’on peut, surtout avec les jeunes, on oriente la pratique vers le jeu, en mettant en avant la sécurité et les risques que l’on peut rencontrer. C’est ludique et pédagogique. »

    Et après cette explication détaillée qui rassure, voici les photos de ces aventuriers maniant la pagaie. Adrénaline et rigolade sont au rendez-vous…

  • Goûter de Noël des enfants au point lecture

    Photos d’Alix Romero, reporter impromptue de passage dans notre commune.

    Pour ce dernier jour d’école de l’année 2018, Françoise Ivars, responsable de la bibliothèque de La Sauvetat du Dropt, Francine Pandolfo, présidente des Amis de La Sauveté et Arlette, toujours disponible pour l’enregistrement des ouvrages, recevaient pour un goûter de Noël les enfants de la classe de CE2-CM1 de Stéphanie Ledoux.

    Rien d’inhabituel, si ce n’est ce sympathique goûter de fêtes, puisque les élèves fréquentent ce petit point lecture aux étagères bien garnies un vendredi après-midi sur deux. Comme cela se pratique lorsqu’ils sont reçus par Françoise, la classe s’est scindée en deux groupes. Les enfants du premier ont rendu le livre pris lors de la visite précédente pour pouvoir en choisir un nouveau aussitôt enregistré par Arlette. Le second groupe a rejoint Stéphanie, leur professeur des écoles, dans la pièce voisine pour la lecture d’un conte.

    L’heure impartie étant écoulée, c’est vers la belle table au décor de Noël que se sont dirigés les enfants. Gâteaux, friandises et jus de fruits les attendaient. Tout fut mangé dans un joyeux brouhaha pour le plus grand bonheur des adultes organisateurs.

  • Noël des Seniors à la cantine

    Pour clôturer l’année des Seniors à la cantine, la municipalité de La Sauvetat du Dropt invitait les habitués à se joindre au repas de Noël des écoliers. Ils étaient 10 à attendre sagement devant la porte de la cantine que la jeunesse franchisse le seuil, profitant de l’intervalle pour lancer un petit bonjour, un grand sourire ou un clin d’œil de connivence avant de saluer l’arrivée de Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau.

    Pour ce repas de fête et parce que les employés municipaux de la commune étaient présents également, les adultes se retrouvèrent à partager seuls une table en compagnie des professeurs des écoles dont Stéphanie Ledoux. Au cours de l’année, les seniors ne peuvent être qu’au nombre de 6 pour un même repas et ils sont invités à partager la table des élèves.

    L’expérience, récente encore, prouve que jeunes et moins jeunes apprécient ces échanges intergénérationnels. Les petits apprennent les subtilités d’un monde moderne qu’ils pensaient acquis par leurs aînés. Lesquels ripostent en racontant les histoires de leurs années d’école passées sur des bancs de bois dans une classe où l’on devait allumer le poêle l’hiver et où on venait à pied depuis la campagne avec, pour certains, les sabots de bois. Et puis, il y a Enza, Italienne mariée à un Britannique et vivant en France. Les enfants sont stupéfaits de l’entendre parler plusieurs langues suivant à qui elle s’adresse. Une belle façon de réfléchir à l’importance des langues au cours de leurs études.

    Ces liens, qui se sont tissés au cours de cette première année, confirment, s’il en était besoin, l’importance d’une telle action. Les petits sont plus attentifs, les anciens ressortent plein d’une énergie nouvelle. Pour des enfants éloignés de leurs grands-parents comme pour des grands-parents éloignés de leurs petits enfants, ces repas pris en commun sont primordiaux. Ils permettent de rester jeune et dans le vent. Demandez donc à Jean-Pierre, ce grand enfant qui vient chaque jour partager son repas avec les petits. Ils permettent aussi de rompre la solitude des repas pris avec pour seule compagnie un écran de télévision et des informations qui, pour la plupart, n’incitent pas à la gaieté.

    Quant aux cuisinières que sont Hélène, Isabelle et Marine la jeune stagiaire, l’habitude est prise et c’est avec le sourire qu’elles accueillent ce groupe élargi. Il paraît même que les anciens ont droit au café en fin de repas avant de reprendre la route vers leur domicile.

    Il ne fait aucun doute que cette action qui a débuté en janvier 2018 sera reconduite et même encouragée dans les villages alentours. Demandez donc conseil à Monsieur le Maire. Il se fera un plaisir de vous répondre et de vous montrer les photos qu’il a prise avant de prendre place à sa table.

  • Une jeune équipe de football au top de sa forme

    L’information et les photos viennent de Sam et Robyn, couple australien ayant choisi la France pour nouvelle résidence. Leur fils Lincoln (5ème maillot violet depuis la gauche) a rejoint le club de l’ASSA voilà 4 ans. Son équipe des moins de 11 ans a participé à un tournoi à Castillonnès samedi 31 novembre et n’a perdu aucun des 4 matches engagés. La revanche qui avait lieu samedi 8 décembre dans notre fief de La Sauvetat du Dropt a permis de confirmer que l’équipe des violets était au top de sa forme puisque une fois encore, les 4 matches ont été remportés.

    Félicitons les élèves footballeurs et leur entraîneur Béranger Santot pour ces belles performances.

  • Info Mairie: doléances et propositions


    Votre mairie de La Sauvetat du Dropt participe à l’opération de l’Association des Maires Ruraux de France « Ouvrez votre mairie pour recueillir les doléances et propositions des habitants ruraux« .

    Notre pays est secoué par un vaste mouvement social. Nous vous proposons de manifester verbalement votre colère.

    Vous êtes donc invités à vous présenter à la mairie VENDREDI 14 DÉCEMBRE aux heures d’ouverture si vous souhaitez vous exprimer. Un cahier de doléances est prévu à cet effet. Ces propositions ou points de vue ne seront pas débattus mais seulement consignés avant d’être transmis aux préfets et parlementaires.

    Toutes les informations sur le site de l’Association des Maires Ruraux de France.

  • Les CE2-CM1 découvrent le conte et la philo

    Parce que l’éducation de nos jeunes passe par la compréhension des événements et qu’il est très important de savoir s’exprimer posément en respectant les idées de chacun, la municipalité de La Sauvetat du Dropt, envisage de mettre en place des Ateliers Conte et Philo dès la rentrée de 2019. 

    Dans cet objectif, début décembre, il a été proposé un atelier découverte dans la classe de CE2-CM1 de Stéphanie Ledoux. Pour l’animer, la Mairie a fait appel à Nell et Jack, conteuse et musicien de Gens de Paroles ayant un agrément pédagogique auprès de la fondation S.E.V.E (Savoir Être et Vivre Ensemble).

    Dans le cadre du RPI Vallée du Dropt, les municipalités de Moustier et Auriac sur Dropt ont elles aussi proposé cet atelier découverte à leur CP-CE1.

    « L’objectif de ces temps de discussion avec les enfants à l’issue du conte est de leur permettre de s’exprimer à haute voix et d’échanger entre eux sur les différentes situations que le conte met en scène. Pour lancer ces débats, Nell et Jack choisissent avec soin des contes au fort pouvoir déclencheur de réflexions à visée « philosophique » et accompagnent ensuite les enfants dans leurs échanges, sans leur imposer la vision de l’adulte, mais en les invitant, au contraire, à penser par eux-mêmes et à argumenter leurs propos, à débattre dans le respect de la parole de chacun, et à acquérir ainsi des compétences de Savoir Être et Vivre Ensemble qui seront des outils pour la vie. »

    Voici les propos de Stéphanie Ledoux à la suite de cette heure de découverte.

    « C’est avec un réel plaisir que les élèves de l’école de La Sauvetat du Dropt ont rencontré Nell et Jack de« Gens de Parole ». Dans un premier temps les élèves ont été captivés par un conte mis en scène/raconté par Nell et accompagné en musique par Jack. A la fin de l’histoire, les enfants ont été interrogés par les intervenants sur le sujet de celle-ci. Très vite, ils ont trouvé « le harcèlement ». Dans un second temps, un débat a été mené dans deux groupes (un avec Nell et l’autre avec Jack). Les enfants ont participé activement -ou non- à ces débats, la prise de parole n’étant pas obligatoire. C’est petit à petit que les langues se sont déliées. Cela a permis de faire ressortir beaucoup d’émotions. Cette activité a été appréciée de tous…

    Merci à la commune d’avoir fait découvrir ce « débat philosophique » aux enfants. Certains en redemandent et je sais déjà qu’ils pourront en profiter dès l’année prochaine. »

    Puisque élèves et professeur des écoles sont unanimes sur l’intérêt suscité par cet atelier découverte autour du conte et de la philo, la municipalité de La Sauvetat du Dropt va tout mettre en œuvre pour que cette activité soit proposée dès la rentrée de janvier 2019. 

  • Les As du Mic en live à la Basane


    Les As du Mic forment un groupe de rap du miramontais que nous aimons mettre en avant puisque Jarh, l’un des chanteurs, s’appelle en fait Aurélien Jollis et travaille comme employé municipal sur notre commune de La Sauvetat du Dropt.

    Jarh et Royal Rimeur, son frère, viennent d’enregistrer ce nouveau morceau écrit à deux. La vidéo est en live lors d’un concert organisé par Bastid’Art qui avait lieu le 3 novembre dans la salle de la Basane à Miramont de Guyenne. La bande son a été enregistrée dans le Home Studio des As du Mic avec un matériel performant tout juste mis en service. Une nouveauté musicale pour ce groupe puisqu’il mêle rap et chant. Pour toucher un public plus large nous explique Aurélien.

    L’encre coule, paraît qu’les mots apaisent bien des maux
    L’encre coule, pour faire court, j’suis loin d’un quotidien à la cool…

    L’écriture de ce morceau aura pris pas mal de temps, parce que le sujet, assez mélancolique, qui tourne autour des amis qui n’en sont pas, de la famille et des êtres chers disparus les touche beaucoup et aussi parce que ce mix de rap et chant a demandé plus de travail sur « le flow et la rythmique ». Aurélien parle là du débit et de la façon de réciter le texte. Il n’a pas été facile d’écrire ce refrain chanté pour qu’il puisse s’adapter à l’instrumental rap.

    Pour les projets à venir, Les As du Mic ont prévu de rapper sur de la guitare en acoustique sans percussion. Mais il faudra attendre un peu pour la sortie de ce morceau puisque Aurélien enregistre aussi pour sa clientèle du Home Studio ADM équipé d’un matériel très récent et professionnel.

    Place à la musique. Pensez à partager la vidéo, et n’oubliez pas d’en toucher deux mots à Aurélien lorsque vous le croiserez dans les rues de La Sauvetat du Dropt…

  • Info Mairie: Offre d’Emploi


    L’Amicale Laïque de Tonneins recrute un animateur. Pour tout savoir sur le profil recherché et les modalités d’embauche, cliquez sur Offre d’emploi responsable secteur jeunes.

  • Nos commerces préparent Noël

    Depuis le Marché de Noël du Comité des Fêtes, l’Avenue de Grammont se pare de son habit de fêtes. Les barrières ont été décorées, certains habitants ont sorti sapins et guirlandes de même que Céline du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises et Amandine du Salon de Coiffure ManiHair dont le sapin, original placé sur le trottoir, annonce la couleur de leur commerce respectif.

    Et puis il a neigé aussi dans la vitrine de ManiHair…

  • Écurie Karine Dercourt à votre disposition

    Cours d’équitation, débourrage, pension, tonte, préparation aux concours

    L’écurie de Karine Dercourt est ouverte depuis septembre 2018. Elle est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galops…

    Karine se déplace en Lot-et-Garonne, Dordogne ou Gironde. Foin de qualité distribué pour les chevaux en pension, ainsi que du granulé haut de gamme. Eau propre dans les prés. L’écurie est suivie par un vétérinaire, un maréchal ferrant et un dentiste de compétence. En cas de problème de santé de l’équidé, le cheval est transporté à la clinique de St Aubin de Branne. Une carrière est en cours de construction.

        Peyronnette, sur les hauteurs du village

                     Le parcours de Karine

  • Un beau temps de Noël dans la salle des sports

    Le Président, le Père-Noël et son assistante (photo Alain Crossoir)

    Certaines des très nombreuses photos, libres de droit, sont de Constance, apprentie reporter-photographe du jour.

    Repas Choucroute

    Samedi 1er décembre, le week-end festif débutait par un repas choucroute apprécié d’une centaine de convives et servi dans la salle des animations.

    Marché de Noël

    En suivant et malgré la pluie de ce dimanche 2 décembre, le Marché de Noël reçut de nombreux visiteurs pour découvrir les stands installés à l’abri de la salle des sports. Bien qu’immense et en principe assez austère, cette salle était richement décorée grâce à la patience et à la volonté des bénévoles du Comité des Fêtes qui œuvraient dans ce but depuis le début de la semaine.

    Parmi les exposants, des producteurs du terroir et des artisans d’art venus en fidèles ou nouvellement inscrits. De nombreuses animations furent proposées tout au long de la journée. Les clowns en famille de Marjolaine Labrande et de sa fille ont enchanté par leur fraîcheur, bonne humeur et spontanéité entraînant dans leurs danses visiteurs ou exposants. Le chœur d’homme Barbershop Aquitaine fit une belle prestation aux quatre coins du marché, l’animateur professionnel Thierry Alary anima avec son accordéon par intermittence tandis que Marie, secrétaire du Comité des Fêtes faisait le tour des stands avec Romain et Luna, deux apprentis bénévoles animateurs pour l’occasion, pour présenter les créations ou gourmandises disponibles à la vente.

    Temps pluvieux, vide-greniers malheureux

    A l’extérieur, la météo annoncée comme exécrable fit rester chez eux les professionnels et particuliers prévus pour déballer depuis la salle jusqu’à l’église. Seulement 5 courageux se présentèrent et vinrent étoffer l’espace prévu en rejoignant le manège enfantin, la boucherie anglaise et le pépiniériste.

    Au moment du déjeuner, ce fut l’effervescence au stand restauration-buvette de l’association. La soupe concoctée par les supers mamies remporta tous les suffrages et réchauffa les cœurs des exposants et visiteurs.

    Le Japon en visite

    Au milieu de la foule, un couple de japonais à la recherche du Maire de la commune, Monsieur Jean-Luc Gardeau, pour lui présenter le travail de l’artiste Yasutaka Oohashi’s. Artiste créateur de vaisselle en cuivre. Désireux de se faire connaître en France, c’est avec l’appui de son amie sauvetatoise japonaise qu’il espère exposer sur notre territoire. Rendez-vous est pris pour l’été prochain.

    Le temps des enfants

    L’après-midi fut consacrée plus particulièrement aux enfants qui purent écouter les Contes des Merveilles des acteur-musicien de Gens de Paroles avant de suivre ce bon vieux Père Noël venu tout exprès récompenser tous les enfants présents au Marché de Noël. Il distribua généreusement bonbons et sucettes avant de mener le cortège vers la table du goûter et d’offrir à chacun des tours de manège.

    Ces réjouissances, qui amenèrent le sourire sur les visages des enfants, se poursuivirent jusqu’en fin de journée sonnant la fin du marché et déjà le démontage des structures installées pour l’occasion.

    Bravo le Comité des Fêtes

    Peter Cain et son bureau sont fiers de leurs bénévoles et notamment des jeunes apprentis ayant fait leurs preuves en cette première journée de travail commun. Cette manifestation clôture les activités de l’année 2018. Mais 2019 est déjà sur la sellette. Signe que le groupe très actif est soudé et toujours prêt à consacrer son temps libre à l’animation de son village.