• Info MFR: CAP Maintenance de bâtiments de collectivités

    La Maison Familiale et Rurale de Bourgougnague informe de l’ouverture d’une nouvelle formation au sein de son établissement, le CAP Maintenance de bâtiments de collectivités. Et précise que des entreprises recherchent des apprentis dans le cadre de cette formation.

    Voici le contenu de ce CAP détaillé sur le site de l’ONISEP:

    « Le titulaire de ce diplôme exerce son activité dans les bâtiments gérés par des collectivités (communes, hôpitaux, entreprises, complexes touristiques…). Il peut intervenir sur les structures fixes (gros œuvre, second œuvre), les structures mobiles (ouvertures, mobilier), les réseaux et appareillages concernant la plomberie, le chauffage, l’électricité.
    Il peut se voir confier des travaux de maintenance préventive : vérification, contrôle, entretien. En cas de dysfonctionnement, il est capable de localiser la panne et d’en évaluer la gravité. Il est à même de procéder aux réparations n’impliquant pas de modification technique, de remplacer un élément défectueux, de transmettre des informations à sa hiérarchie. Il doit tenir à jour les fiches d’entretien.
    Ce professionnel connaît les différents matériaux et matériels, les modalités de leur mise en œuvre ou de leur installation, les causes de vieillissement et de panne. Par ailleurs, il maîtrise les techniques de contrôle. »

    La fiche complète d’information et les coordonnées de la MFR sont à télécharger en cliquant sur Fiche Formation CAP – MFR Bourgougnague.

  • Info Mairie: horaires de bus pour l’année scolaire


    Par l’intermédiaire de votre mairie de La Sauvetat du Dropt, voici les horaires de bus et de garderie pour l’année scolaire 2017-2018 transmis par le SIVU Scolaire de la Vallée du Dropt.

    Horaires à télécharger en cliquant sur Horaire des bus – 2017-2018. Information à retrouver sur la page ÉCOLE de votre site (colonne de droite).

  • Info Mairie: changement des rythmes scolaires

    Changement des rythmes scolaires à la rentrée de septembre 2017 dans le RPI de la Vallée du Dropt.

    ​A l’attention des parents d’élèves du RPI de la Vallée du Dropt.

    Les écoles de Moustier, La Sauvetat du Dropt, Pardaillan et Auriac sur Dropt reviendront à la semaine d’école à 4 jours qui se déroulera comme suit dès le 4 septembre 2017:

    Lundi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
    Mardi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
    Jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
    Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30

  • Jean Massias, paysan poète de la Vallée du Dropt

    Né à La Sauvetat du Dropt en 1901, Jean Massias vivait à La Castagnère. S’il reste peu d’anciens pour se souvenir de lui, nous sommes nombreux à avoir connu Philippe, son fils, conseiller municipal sur la commune dans les années 80. Agriculteur, il travaillera toute sa vie sur la propriété familiale. Passionné de livres, il dispose dès l’adolescence d’un accès illimité à une excellente culture. Il commence à écrire de la poésie vers l’âge de 17 ans. Ses premiers vers seront lus par Georges Duhamel qui l’encourage à persévérer. Il entretiendra une correspondance avec des destinataires de choix (écrivains, médecins, hommes politiques). De son vivant, il ne publiera que quelques poèmes en revue. A sa mort en 1972, l’essentiel de son œuvre était encore inédite. Une sélection de ces poèmes a été réalisée par son fils Philippe et son petit-fils Bernard Deson pour constituer l’anthologie « Une vie en attendant » qui sera publiée en 1999.

    Aujourd’hui, ce même Bernard Deson, écrivain, vient de reprendre les poèmes de son grand-père dans un livre intitulé « Les travaux et les jours ». Voici ce qu’il écrit en préambule:

    « Jean Massias était mon grand-père maternel. Je l’ai peu connu de son vivant. J’ignorais même qu’il écrivait. Les rares séjours que j’ai effectués chez lui m’ont laissé le souvenir d’un homme distant avec ses petits-enfants, vite agacé par leurs turbulences. Il était interdit d’aller fouillé dans sa bibliothèque. Quand il est mort j’avais tout juste treize ans. Je commençais à peine le long apprentissage du métier d’écrivain en rédigeant de courtes nouvelles et des esquisses de romans. Lui n’en a jamais rien su. Lorsque mon oncle m’a confié ses poèmes et ses carnets, j’ai senti que j’avais un devoir de mémoire envers ce poète qui, malgré la rudesse d’une vie de paysan, sut garder intacte sa passion pour la littérature…

    Une journée d’hommage lui a été consacrée le 21 août 1999 à La Castagnère grâce à la gentillesse des nouveaux propriétaires Jacqueline et Jean-Pol Poulet. Cet hommage qui rassembla près de 200 personnes l’aurait profondément touché, lui qui se croyait banni et rejeté par sa communauté. »

    Le livre de Bernard Deson « Les travaux et les jours » est en vente au PROXI P’tit Panier du Dropt. Il regroupe les poèmes et la correspondance de Jean Massias de 1935 à 1972 ainsi que ses archives. Un demi-siècle d’écrits dans le canton de Duras restitués par son petit fils.

  • Belle promotion olympique pour un ancien du Canoë Kayak Club

    Information tirée d’un article de Dominique Empociello du journal Le Républicain paru jeudi 17 août 2017. Photo de 2014 lors des 20 ans du CKC Vallée du Dropt. Julien Le Naour (à droite) est alors président du club.

    Ancien kayakiste du Canoë Kayak Club de La Sauvetat du Dropt, Julien Le Naour, originaire de Roumagne qui dirigeait depuis 2013 la base nautique du Temple sur Lot vient d’avoir une belle promotion puisqu’il occupe depuis juin les fonctions de directeur d’un centre nautique sportif en région parisienne. Ce centre, l’Île de Loisirs de Vaires-Torcy en Seine-et-Marne, est désigné parmi les sites olympiques de 2024.

    « … En vu des JO, le centre nautique de Vaires-Torcy devrait devenir le plus grand stade d’eaux-vives d’Europe. Dans ce défi excitant, Julien Le Naour va devoir faire preuve d’une grande maîtrise et d’écoute auprès des politiques et du mouvement sportif. Tout en ne perdant pas de vue que la vocation première du lac et de ses diverses activités annexes est tournée vers le tourisme de loisir grand public.
    Les enjeux économiques sont énormes, le directeur en est conscient. De Roumagne et de son petit club, l’ancien kayakiste ne l’avait pas imaginé un seul instant… »

    Les Sauvetatois tiennent à féliciter Julien pour ce nouveau poste et lui souhaitent bon vent dans cette aventure aux enjeux olympiques. Article complet à retrouver en cliquant ICi.

     

     

  • Des mariés sur le Pont Roman

    Photos de Marion Barreau et Ian Janssen.

    Tandis qu’il s’approchait du Pont Roman en ce beau dimanche ensoleillé, le passant eut la chance de croiser un groupe célébrant le mariage de Cindy Hémon, de La Sauvetat du Dropt et de Damien Villemagne de Ste Eulalie d’Eymet. Ils étaient accompagnés de leur fils Etann.
    Nous leur souhaitons beaucoup de bonheur.

  • Chien perdu sans collier


    Ce chien a été sauvé de la noyade au lieu-dit Fuma à La Sauvetat du Dropt. Il n’a pas de puce et a été emmené dans un refuge à Bergerac. Il attend son propriétaire. Il est peut-être tombé du côté de Moustier.

    Merci de partager l’information pour que cet animal retrouve son foyer.

  • Boris Lesimple et sa visite insolite de Bordeaux sur France 3 Aquitaine

    Boris Lesimple, sauvetatois et ancien président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt fondé par son père Marc, est une fois de plus à l’honneur pour les visites insolites qu’il propose de la ville de Bordeaux.

    Passionné par son activité, il invite le touriste à embarquer pour une inhabituelle excursion. Visiter Bordeaux à bord d’un Canoë, d’un Kayak ou d’un paddleboard en laissant la Garonne vous porter à la rencontre de ses charmes. Une balade appréciée par le journaliste effectuant le reportage car elle lui a permis de découvrir cette magnifique ville autrement. Rendez-vous donc sur Bordeaux Canoë où Boris vous attend jusqu’au 30 Septembre. En attendant, voici la vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Bordeaux canoë

    Aujourd'hui je vous propose d'embarquer pour une excursion insolite. Visitez Bordeaux à bord d'un Canoë ou d'un Kayak, la Garonne vous porte à la rencontre de ses charmes. Une balade que j'ai adoré et qui m'a permis de découvrir notre magnifique ville autrement. RDV donc sur Bordeaux Canoë ils sont ouverts jusqu'au 30 Septembre. Plus d'infos sur : http://bordeauxcanoe.com/ Une vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Publié par Quoi faire à bordeaux sur samedi 12 août 2017

  • Matches amicaux nationaux sur le stade Pierre Périé

    Commentaire de Sylvain Michelet, président du club de football de l’ASSA Pays du Dropt. Photos de Emma Michelet.

    300 spectateurs au Stade Pierre Périé

    Devant environ 300 spectateurs jeudi 10 août 2017 à La Sauvetat du Dropt, sur le Stade Pierre Périé, se sont déroulés deux matchs amicaux entre les formations U 17 nationaux et U 19 nationaux de F.C BORDEAUX et TOULOUSE F.C.
    Une vingtaine de joueurs de chaque club ont pu s’affronter à compter de 16 heures 00. Tout d’abord, les U.19 nationaux ont livré une belle partie se partageant ainsi le score de 1 à 1. Les U 17 nationaux ont poursuivi par une rencontre très soutenue entre les deux formations, remportée par les Girondins 2 à 1.

    D’anciens professionnels dans les tribunes

    Dans les tribunes, nous avions également la chance d’avoir d’anciens joueurs professionnels, Patrick Battiston, Yannick Stopyra et Anthony Bancarel.

    L’ASSA se félicite de l’exemplarité des deux clubs tant au niveau des dirigeants que des jeunes joueurs pour le déroulement des deux matchs amicaux.

  • Beau temps et affluence pour la fête votive

    Photos de Germain Sauron et Alain Bartolo.

    A La Sauvetat du Dropt, le Comité des Fêtes secondé par Les Amis de la Sauveté, le Club du Pont Romain, l’Espoir Piscicole DEMS et le Chasseur Sauvetatois sont satisfaits des animations proposées lors de la fête votive annuelle.

    Les festivités ont débuté samedi 5 août par un concours de pétanque organisé au pied levé par Germain Sauron tandis qu’au bord du Dropt résonnaient les tirs du ball-trap des chasseurs de Mathieu Grannereau. En soirée, une table était dressée pour déguster un tajine de poulet.

    Dimanche 6 août, dès 5h du matin, Jean-Paul Mothes et ses bénévoles du Comité des Fêtes accueillaient quelques 120 stands pour le vide-grenier brocante. Installés dans l’ancienne peupleraie, à l’arrière de l’église, sur la Place du Prieuré et sur la Prairie des Croquants, ils auront attiré de nombreux visiteurs que l’on a pu voir repartir avec le sourire, chargés de trouvailles hétéroclites. Le stand de restauration a servi grillades et frites dès 10h du matin. A croire que chiner ouvre l’appétit!

    De son côté, Francine Pandolfo pour les Amis de la Sauveté prenait les inscriptions des randonneurs avant de les confier à Dino Valent et Joseph Framarin pour un circuit d’une dizaine de kilomètres passant par le Pont Roman puis par bois et champs non loin du Lac de l’Escourou. Un apéritif convivial leur fut offert au retour permettant d’échanger sur le parcours.

    Grosse affluence et très belle organisation pour la seconde journée de ball-trap du Chasseur Sauvetatois. Et pourtant, son président Mathieu Grannereau tient à annoncer l’arrêt de cette manifestation tant appréciée en raison de la nouvelle réglementation imposée. Désormais, seuls les détenteurs de permis de chasse munis en supplément d’un certificat médical pourront participer. Ne parlons pas des normes de sécurité qui se renforcent d’où cet abandon que le Comité des Fêtes ne peut que regretter car cette activité ajoutait à l’attractivité de la journée.

    De son côté, le Club du Pont Romain et sa présidente Odette Sure se félicitent d’avoir accueilli de très nombreux danseurs. Là encore, ne manquons pas de souligner le dévouement sans faille de leurs bénévoles qui ont tant de travail à transformer la salle des sports en coquette et colorée salle de bal.

    Jean-Paul Mothes réunissait à nouveau sa troupe lundi pour effacer toutes traces de festivités et remerciait le groupe par un repas offert au Bar-Tabac-Restaurant du village chez Céline aux Fées Gourmandises. Savoureuse entracte après les efforts fournis. L’occasion aussi de fêter mieux que la veille l’anniversaire de Dino, notre chef de randonnée.

    Mais l’animation du village ne s’arrête pas là puisque les Soirées Gourmandes du vendredi soir battent leur plein – près de 1000 personnes vendredi 11 août – et se poursuivront jusqu’au vendredi 1er septembre.

     
  • De nouveaux inscrits dans l’annuaire des professionnels

    Ils sont, soit installé depuis peu sur la commune de La Sauvetat du Dropt, soit repreneur de l’entreprise familiale, soit habitant du village mais gérant d’un magasin sur le territoire du Pays de Lauzun ou encore infirmière à domicile, voici les nouveaux professionnels à retrouver sur l’ANNUAIRE en ligne de votre village (menu de la colonne de droite).

    N’hésitez pas à vous faire connaître si vous résidez dans le village et menez une activité sur le Pays de Lauzun ou si vous gérez une entreprise dans le village. L’insertion dans l’annuaire de votre site est gratuite.

  • Artiste généreuse pour la mairie de La Sauvetat du Dropt

    Photos de Yves Pénicaud.

    De Pierrette Levesque à Louise de Fargues

    Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, a eu le privilège de recevoir, pour sa mairie, un magnifique tableau du Pont Roman de la part de Louise De Fargues, artiste peintre qui se partage entre la commune de Moustier et celle de Courcelles sur Seine où elle vit avec Pierre son mari.

    Originaire de La Sauvetat du Dropt, son arbre généalogique permet de retrouver la trace de ses ancêtres dans ce village depuis 1604, vous la connaissez sous le nom de Pierrette Levesque. Elle se raconte en expliquant que c’est dans la classe de Monsieur Descos qu’est né son désir de dessiner et de peindre. Puis, il y a eu les soucis de la vie, les enfants, le travail… Arrivée à la retraite, elle ne pouvait pas se faire à l’idée de rester inactive. Elle a hésité entre la musique (le piano) ou la peinture. C’est finalement la peinture qui l’a emporté. Elle a donc pris des cours avec un grand peintre contemporain Nicolas Mitro. Puis aujourd’hui, c’est Michel Cribelier de Giverny – village du célèbre peintre Claude Monet – qui lui donne des cours, pas au pinceau mais au couteau.
    Pour la petite anecdote, avec ses collègues de peinture, elle a fêté les 100 ans d’une élève… ce qui lui fait penser qu’elle a encore un peu de temps devant elle…

    Hasard ou destinée

    Ce fut donc vendredi 4 août que Pierrette vint à la mairie pour faire don de son tableau à Monsieur Gardeau. Après quelques clichés pris dans la salle du conseil, il fut décidé de se déplacer au bord de la rivière en passant par l’aire de camping-car pour photographier l’artiste et son tableau à l’endroit même où fut prise la photo qui lui servit de modèle. Parlera-t-on ici de hasard ou de destin? Toujours est-il que le groupe fut arrêté sur le retour par le propriétaire d’un véhicule aménagé souhaitant voir le tableau de plus près. Regard de professionnel puisqu’il avoua timidement être propriétaire d’une Galerie d’Art Contemporain à Nantes. S’en suivit un échange de coordonnées qui permettra peut-être à Pierrette alias Louise de Fargues d’exposer ses œuvres dans cette ville.