• ASSA Pays du Dropt, reprise des entraînements

    Information de Sylvain Michelet, président du Club de l’ASSA Pays du Dropt.

    L’entrainement a repris le mardi 1er aout pour les footballeurs de l’ASSA où se sont présentés 15 nouveaux licenciés.
    Bienvenue à vous tous, bonne reprise et bonne saison avec vos coachs Guillaume Faynel et Cédric Croizet.

    N’oubliez pas la date du jeudi 10 août où auront lieu 2 matchs entre équipes de jeunes nationaux. Bordeaux / Toulouse, U17 et U19.

  • En accord avec l’événementiel sportif


    Tandis qu’il vaquait à l’organisation de la fête votive, un bénévole stoppa net Jean-Marc, tondant la pelouse du stade, pour lui demander le prêt de barrières de sécurité.

    Notre bénévole fut amusé de voir que ce même Jean-Marc, employé municipal de La Sauvetat du Dropt et ancien joueur de foot du club de l’ASSA, avait revêtu pour l’occasion le maillot de l’équipe des Girondins de Bordeaux.

    De là à penser qu’il annonçait à sa façon les prochaines Rencontres Nationales Jeunes entre les Girondins de Bordeaux et le Toulouse Football Club, il n’y a qu’un pas 😉

  • Championnats de France Canoë Sprint à Metz

    Commentaires complets et techniques de Cindy Coat du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt qui participait à ces Championnats en catégorie senior et coachait les jeunes Jack et Léam en junior. Nous aurons prochainement les résultats des Championnats du Monde auxquels participent Cindy qui ramène 4 médailles supplémentaires.
    Photos de Patrick Parage. 

    La semaine des championnats de France sprint 2017 est terminée.

    Malgré de nombreuses péripéties (remorque cassée, escorte par les gendarmes, matelas crevé, un peu de casse matériel, et pour clôturer le tout une panne avec le camion au retour nécessitant l’assistance et la nuit à l’hôtel) les 3 athlètes sauvetatois sont satisfaits de leur semaine. Nous avions Cindy en C1 et C2 senior et Jack et Léam en kayak homme junior.

    Les qualifications

    A l’issue du premier jour de qualification, Cindy doit passer par la deuxième manche en C1 pour accéder à la finale, où elle concrétise une descente propre. Les juniors doivent également passer par la deuxième manche de qualification. Après une bonne première manche, Jack doit cependant reproduire une manche similaire pour se placer dans les 10 premiers. Chose faite puisqu’il prend une très bonne 5ème place lui donnant accès à la finale. Quant à Léam, sa première manche a dû être oubliée après une sortie de route. Après un retour technique avec Cindy, qui s’occupait des juniors pendant la semaine, il effectue une manche très propre au niveau trajectoire, mais un petit manque de pep’s ne lui permet pas d’accéder à la finale. Il sera donc classé à la 31ème place, résultat très honorable pour des premiers championnats de France en individuel.

    A l’issue du deuxième jour de qualification, seulement Cindy prenait le départ en C2 avec Manon Durand. Première manche très propre avec 3 secondes d’avance sur le deuxième bateau qui les qualifient directement en finale.

    Les finales

    Jack fut le premier à prendre le départ de cette finale. Un haut de parcours posé, mais peut être un peu trop puisqu’il franchit le chronomètre intermédiaire (mi parcours) à la 14ème place. Plus d’efforts fournis sur la partie plate du parcours qui lui permet de terminer avec une très jolie 7ème place. A noter que Jack (ainsi que Léam) sont tous deux juniors première année et concourraient contre des garçons de leur âge mais aussi avec un an de plus.

    Pour Cindy, ce fut une descente propre sur le haut du parcours, mais peu efficiente en terme de temps. Elle ajoute à cela une grosse erreur de trajectoire en milieu de parcours qui la relègue à la 4ème place de la finale, à seulement 1 centième de la troisième place prise par Manon Durand, sa coéquipière de C2.

    Et c’est seulement une petite heure après le C1 que les filles se retrouvent au départ pour la finale de C2. Finale maîtrisée, avec un très bon investissement. Elles s’octroient la première place avec plus de 2 secondes d’avance. La progression continue pour les filles qui préparent les Championnats du Monde à Pau pour leur première saison en biplace.

    Course par équipe

    Malheureusement cette année, le CKC VDD n’a pas pu aligner de course par équipe, dite patrouille, par manque de compétiteur. En effet, la route fut longue pour aller à Metz, et peu d’athlètes ont voulu faire le déplacement. Mais pas question que cela ce reproduise l’an prochain. L’esprit club reprendra le dessus.

  • Sur le podium des Meilleurs Apprentis de France

    Le Pays de Lauzun a formé deux des Meilleurs Apprentis de France

    Cette information relatée sur la magazine l’Artisan Aquitain, bien que datée du 2 juin, permet de remettre sur le devant de la scène les formations permettant d’exercer des métiers manuels.

    Voici les bons résultats annoncés par le CFA de La Palme à Agen lors de la participation au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ».

    « Les épreuves départementales et régionales du 32 e concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » viennent de s’achever et le CFA de la Chambre de Métiers affiche d’ores et déjà de très bons résultats. 25 jeunes ont concouru, remportant au niveau départemental 14 médailles dont 5 or, 4 argent et 5 bronze et au niveau régional 2 médailles d’or et 4 médailles d’argent. Toutes nos félicitations ! »

    Mentionnons ici 2 médaillés de Bronze parmi ces 14 Meilleurs Apprentis de France du CFA de La Palme. Ils ont effectué leur apprentissage sur le territoire du Pays de Lauzun. Ils se nomment Quentin Favereau, apprenti au Garage Dubourg à Lauzun, et Lucien Minetto, apprenti serveur au Restaurant Le Bistrot du Commerce (Le Luto) à Miramont de Guyenne. Liste des 14 médaillés à consulter ICI.

    L’apprentissage, un choix d’avenir

    L’apprentissage s’impose aujourd’hui comme l’une des voies les plus efficaces en matière d’insertion professionnelle : 7 jeunes sur 10 trouvent un emploi dans les 6 mois à l’issue de leur formation. Plus de 80 % des chefs d’entreprise qui l’ont testé pourraient vous recommander l’apprentissage. Néanmoins, il souffre encore d’une mauvaise image. Certains jeunes et leurs familles le perçoivent toujours comme une orientation par défaut, alors même que c’est un choix d’avenir pour les nombreux jeunes engagés dans cette voie.

    Tout savoir sur les études courtes par le biais de l’Apprentissage

    Vous avez entre 15 et 26 ans, vous aimeriez devenir artisan dans les métiers de l’hôtellerie, du commerce, de l’artisanat, du bâtiment ou encore aux services et industries. Reste à trouver l’employeur avec qui signer votre contrat d’apprenti.

    A travers l’apprentissage, l’Artisanat vous ouvre l’accès à un panel unique de métiers très divers, grâce à une offre de formation basée sur l’alternance entre formation théorique et pratique en entreprise. C’est aussi l’assurance de s’intégrer peu à peu dans le milieu social et professionnel.

    Pour en savoir plus, consultez la page de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Aquitaine.

    Entreprise, recrutez

    Vous pouvez permettre à un jeune de découvrir sa vocation en lui faisant partager votre expérience d’artisan. Toute entreprise qui recrute un salarié en contrat d’apprentissage peut bénéficier de différentes aides à l’embauche, qui sont par ailleurs cumulables.

    Si vous n’avez jamais formé d’apprenti, vous pouvez recevoir la visite d’une personne compétente qui peut vous informer sur les aides et les primes ainsi que sur le coût de l’apprenti pour l’entreprise. Elle vous conseillera sur le recrutement et vous accompagnera dans votre démarche si vous le souhaitez. Contactez Christelle Burger au 05 53 77 47 77 ou christelle.burger@artisanat-aquitaine.fr