• Nouveau pèlerinage en terre connue

    Cette semaine encore, Martine, pèlerine privée de nouveaux chemins à découvrir en raison des règles en vigueur a passé la frontière pour contourner le Lac de l’Escourou par la Dordogne ! Dès le départ, elle est contrôlée par une haie de douanières vachement curieuses auxquelles elle répond fermement que oui, elle a tout à fait le droit de circuler !

    Arrivée près de la digue du lac, elle est surprise par un groupe de carpes de belles tailles.

    Elle poursuit et commente :

    « Sur le plateau, un peu de vent frais, mais quel bonheur de respirer cet air pur, de n’entendre que le chant des oiseaux. Au lac, beaucoup beaucoup de monde, pêcheurs, randonneurs et … un légionnaire romain ayant perdu sa colonne ! Parti de St Sulpice pour Loubès, vu les chaussures neuves, les ampoules vont être légion ce soir … »

  • Après plus de 1000 km de marche, Martine est à Rome !

    Plus de 1000 km et 38 jours de marche pour arriver jusqu’à Rome !

    Partie de Briançon (05) le mardi 21 mai, Martine Brosse de La Sauvetat du Dropt est arrivée à Rome ce mercredi 26 juin vers 10h du matin ! Plus de 1000 km et 38 jours de marche avec de la neige au départ et bien vite un soleil implacable. Quel exploit !

    Les nouvelles sont arrivées, irrégulières parce que la notion de temps n’existe pas. Les derniers jours, entre Montefiascone et Viterbo nous lisions : « J’ai marché pendant plus de 3 km sur une voie romaine d’origine … cela fait tout drôle d’imaginer qu’elle a été construite depuis au moins 2000 ans !« . Puis le lendemain : « Hier soir, j’étais à Viterbo cité papale … ce soir Capranica. Une belle étape où j’ai marché sur une voie étrusque taillée dans le tuf pendant plus de 2 km. Impressionnant ! » Et enfin mardi 25 juin, veille de l’arrivée: « Demain, étape de 16 km pour arriver à Rome !!! J’y serais dans la matinée. Cela ne sera que de la grande route mais ensuite, le grand parc de Rome et le Vatican. Quel chemin !« .

    Et enfin, l’arrivée mercredi 26 vers 10h, Photo à l’appui prise devant le Vatican par une pèlerine rencontrée en chemin. Aucun commentaire, pas de mots pour exprimer cette victoire. La photo arrive via le portable d’une amie parce que celui de Martine n’est pas équipé. On peut imaginer la joie, la fierté, le désarroi peut-être un peu aussi de ne plus avoir ce but d’aller de l’avant … Nous lui donnons rendez-vous cet hiver pour une soirée où elle racontera ce long périple…

    Où en sont les autres pèlerins sauvetatois? Anne est de retour …

    Ils sont tous rentrés. Anne est revenue de cette nouvelle portion du chemin vers St Jacques de Compostelle. Depuis le 1er juin, elle comptabilise 17 journées de marche et 2 journées de repos lorsque les pieds n’en pouvaient plus. Anne est partie d’Arzacq-Arraziguet (64) où elle s’est arrêtée l’année dernière jusqu’à Viloria de Rioja en Espagne, à quelques kilomètres de Burgos où elle s’est rendue en bus pour une dernière journée de visite en touriste.

    Voici son journal de bord du 21 juin : « Je suis dans le bus du retour … les étapes se sont enchaînées, tellement riches d’événements et de rencontres que j’en ai un peu oublié mes envois ! Torres del Rio et sa très belle église romane, Logrono, grande ville où je dis au revoir à Noela, pèlerine espagnole qui rentre à Madrid où elle doit reprendre un traitement … Najera et sa fabuleuse abbaye. Là, je retrouve le bonheur intense de tremper les pieds dans un torrent de montagne … très belle rencontre d’un couple de néo-zélandais … départ de Najera dans les vignes puis les champs de céréales accompagnés de leur bordures de coquelicots !

    Santo Domingo et ses accueils de pèlerins un peu démentiels tellement nous sommes nombreux … et puis, hier, après 5 kms de douleur au talon, je décide d’arrêter mon chemin un jour plus tôt et de rejoindre l’étape prévue à Viloria de Rioja. Dans une toute petite auberge où nous passons la soirée à 5 pèlerins et nos hôtes : exceptionnelle dernière soirée clôturant en beauté mon chemin ! 

    Bus jusqu’à Burgos et sa magnifique cathédrale ! Ce soir, je dors en France ! Buen Camino !« .

    Les photos de Anne prise le long du chemin … De Torres del Rio à Burgos… en passant par « moi mes souliers ont beaucoup voyagé … » On la retrouve quelques lignes plus bas en compagnie de Céline et Fred à Bordeaux …

    Céline et Fred ont repris leurs activités après 1165 km en vélo !

    Eux aussi ont repris le chemin du travail. Les voilà à nouveau derrière le comptoir du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises après un beau périple sur la Vélodyssée de Roscoff au Bassin d’Arcachon. Ils le disent eux-même, « 1165 km de bonheur » ! Une belle balade agrémentée de visites, de virées en bateau et de dégustations des produits locaux dans chacune des régions traversées.

    On les retrouve à Bordeaux avec Anne …

    Retrouvailles aux fêtes du fleuve à Bordeaux

    Samedi 22 juin, Céline, Fred et Anne se retrouvaient à Bordeaux où les attendait Boris Lesimple, en charge de l’accueil des beaux voiliers entrés dans le port en tant que coordinateur nautique de la Fête du Fleuve. Boris est le fils de Anne, Romane à la barre, sa petite fille. La joie des retrouvailles en famille. Une fin de voyage en beauté pour les itinérants avant de reprendre le chemin de la maison et du travail.

  • Italie, Espagne, côte Atlantique, les pèlerins avancent sous la chaleur

    Les nouvelles de Martine et Anne arrivent, irrégulières, suivant l’état de fatigue de chacune ou des événements qu’elles ont envie de partager. Leur route se déroule interminable mais elles avancent et se rapprochent du but. Si Anne envoie depuis l’Espagne les photos de ce qui l’enchante, Martine, elle, depuis l’Italie, en donne la description mais garde ses clichés pour le retour. C’est donc grâce aux images du web que nous la suivons.

    Quant à Céline et Fred, ils avalent les kilomètres sur leur bicyclette et longe la côte sous un ciel bleu et un soleil radieux. Les étapes s’enchaînent entrecoupées de visites, de balade en bateau et de dégustations des produits locaux. De vraies vacances !

    MARTINE, partie de Briançon (Hautes-Alpes) en pèlerinage pour Rome, traverse la Toscane.

    Vendredi 14 juin : « Hier, grosse étape de 33 km et aujourd’hui 26,5 km avec des chaleurs qui ensuquent ! Je suis à San Miniato après avoir passé Pietrasanta valpromaro et Lucca, ville incroyable et Altopascio, siège de moines hospitaliers de l’ordre de Tau. Mes pieds sont chaque fois en feu quand j’arrive mais ils tiennent. pour le reste, tout va bien. C’est ma 25ème étape ! Il me semble que Briançon est loin derrière moi. Si je ne me suis pas trompée, il me reste 361 km jusqu’à Rome, il y en avait un peu plus de 1000 au départ !!!
    J’ai vraiment le moral même si c’est dur. Je me réjouis de voir tous ces beaux monuments et les Italiens sont vraiment sympas … »

    Mardi 18 juin : « Je ne me souviens plus quand j’ai écrit. Je suis passée par Gambassi, un très beau parcours au milieu des vignes et des oliviers, pays du chianti et de l’huile d’olive. Superbe refuge. Le lendemain, Colle val d’Elsa en passant par San Gimignano, cité médiévale impressionnante et beaucoup de touristes. Le lendemain, je suis passée par Monteriggioni qui fait penser à Carcassonne de loin et j’ai continué la route jusqu’à Sienne où j’ai dormi hier soir. Ville monumentale, un véritable musée à ciel ouvert mais pas de tarif pèlerin même pour visiter la célèbre cathédrale El Douomo  

    J’ai rencontré 2 jeunes pèlerins français et 1 suisse qui m’ont raconté une histoire incroyablement inquiétante sur le refuge où ils logeaient la veille ! Je suis repartie ce matin à 5h15 mais à 6h, le soleil brillait déjà, augures d’une journée difficile. Je n’ai que 26 km à faire. Mes pieds me font toujours souffrir et cette chaleur n’arrange pas les choses.Nous sommes actuellement perdus dans la cambrousse. Normalement, c’est San Quirico d’Orcia et cela monte et descend. Physiquement, c’est dur. Surtout en fin d’étape où tu penses que le sac à dos fait 3 ou 4 kg de plus. Mais j’avance … ».

    Photos du web.

    ANNE, en route vers St Jacques de Compostelle, actuellement en Espagne.

    Samedi 15 juin : « Après une bonne nuit de sommeil au bord de l’eau à Estella, me voilà plus encline à bavarder ! Etape d’hier épuisante après une dernière nuit sans fermer l’œil, mes jambes continuant à marcher toutes seules !!! Je profite du lieu pour faire un break.

    Me voilà donc en Espagne depuis quelques jours. Finies la montagne et la pluie, la nature toujours magnifique, l’étape de pampelune faisant figure d’extra-terrestre avec sa foule … soirée très sympa avec les cousins d’une pèlerine. Découverte qu’après le « vino tinto y tapas », il y a encore le dîner !!!

    Etape ensuite jusqu’à Puenta la Rena en grimpant d’abord le Monte Perdido avec un bel aperçu du chemin à parcourir et une très belle visite de l’église d’Eunate, un petit détour qui valait vraiment la peine. Après une nuit quasi sans sommeil grâce à mes jambes qui marchaient toutes seules, belles étapes aux senteurs incroyables de tilleuls, chèvrefeuilles sauvages, genêts … à travers campagne et champs de céréales.

    Aujourd’hui, repos. Je rejoins Los Arcos et mes nouvelles copines en bus … ».

    Photos de Anne.

    CÉLINE et FRED, reviennent de Roscoff en vélo en longeant la côte Atlantique.

    Vendredi 14 juin : « Aujourd’hui, 120 km.  Ce midi pause sur la digue après la Faute-sur-Mer. Au loin, on voit le pont de l’île de Ré. Ce soir, camping à Châtelaillon plage ! ».

    Samedi 15 juin : « Ce soir, ce sera Soulac-sur-Mer. Récompense de ces derniers jours de roulage ! Après le passage du bac à Royan…Deux nuits de repos !! ».

    Lundi 17 juin : « A Soulac-sur-Mer toujours. Devant la Statue de la Liberté ! Les photos sont plus faciles à prendre à pied ! ».

    Mardi 18 juin : « Nous sommes à Andernos-les-bains. Petite balade au bord du bassin au Port de Betey.

    Jeudi 20 juin : « Une super journée …le tour de bassin à vélo sans les sacoches…70 km de bonheur en finissant par un tour de bateau Arcachon – Le Cap Ferret ! ».

    Photos de Céline à retrouver sur leur page dédiée facebook.

  • Carnets de bord des pèlerins sauvetatois

    Lentement mais sûrement, les pèlerins sauvetatois s’acheminent vers le but qu’ils se sont fixés.

    Il y a les marcheuses, Martine vers Rome et Anne vers Compostelle. Les messages arrivent, réguliers et sans filtre. Si les paysages sont beaux et les rencontres fantastiques, les chemins sont ardus, pentus, pas toujours bien fléchés et les pieds souffrent et sont le perpétuel sujet d’inquiétude. Mais la volonté est la plus forte et permet d’avancer …

    Autre épopée qui allie sport et tourisme, celle de Céline et Fred partis en train jusqu’à Roscoff pour revenir en vélo en empruntant la Vélodyssée. Les étapes sont jalonnées de visites et de pédalage sous la pluie.

    Martine, vers Rome, actuellement en Toscane.

    Mardi 11 juin : « La chaleur est toujours très forte. Hier, étape sur Aulla très difficile. Montées acceptables mais descentes très abruptes avec des gros galets glissants ou alors très étroites et comme ça sur tout le parcours. Nous sommes encore en montagne, en Lignuanie et j’ai vu de beaux vieux villages, traversé des ruisseaux à gué et et emprunté des ponts médiévaux. Aujourd’hui, comme il y a de la route, je suis dans le train vers Massa. Ensuite, marche jusqu’à Pietrasanta. Mes pieds par moment me font vraiment mal … ».

    « Ce chemin est difficile. Sur celui de Santiago, on se laisse porter. Tout est bien indiqué et il y a des refuges tout le long, surtout en Espagne. Ici en Italie, il faut faire attention au fléchage qui est parfois inexistant et en cours de route, il n’y a pas forcément d’arrêt si tu es fatigué. Il est encore peu emprunté. Heureusement, les Italiens sont très sympas et rendent service. Je n’hésite pas à aller au contact, parfois, c’est eux qui s’avancent … ».

    Anne, vers Compostelle, approche de l’Espagne.

    Vendredi 7 juin : « Statues d’Éric Lapie symbolisant la rencontre des 3 chemins au dessus de St Palais … et partout la montagne ! Les pieds vont mieux grâce aux nouvelles sandales de marche, les vieilles doivent déjà être rentrées à La Sauvetat … ».

    Dimanche 9 juin : « Ça continue de monter … de belles côtes d’au moins 20% ! Demain l’Espagne … Le chemin est de plus en plus cosmopolite: irlandais, américains, sud africains, espagnols, brésiliens, portugais, italiens et quelques français ! Les pieds vont de mieux en mieux. Un vrai bonheur ! ». 

    Céline et Fred rentrent de Bretagne en empruntant la Vélodyssée.

    Dimanche 9 juin: « Nous avons laissé le Morbihan sous le soleil … cet après-midi, bonjour la Loire Atlantique sous la pluie! 
    Petit village de Guenrouet.. Aujourd’hui..70 km, la pluie nous a arrêtés ! ».

    Lundi 10 juin: « Aujourd’hui..97 km , une chute sans gravité mais punaise qu’ils sont chargés ces vélos ! Nous avons quitté Nantes en bateau navette pour arriver à Trentemoult. C’est super joli ! Une bonne nuit de repos et demain direction Saint Brevin. ».

    Mardi 11 juin: « 60 km, 4h de pluie ! Voilà St Brévin ! ». Mercredi 12 juin: « Tout va bien aujourd’hui. Juste du vent mais pas de pluie. 85 km et nous traversons de très belles régions. Nous allons prendre le passage du Gois pour aller sur l’Île de Noirmoutier. ».

    Jeudi 13 juin: « Après 110 km sous le soleil de Vendée, nous sommes dans un paysage magique pour installer la tente pour la nuit, Les Sables d’Olonne. ».

     

  • Les sauvetatois, ces grands pèlerins voyageurs …

    Ils sont de La Sauvetat du Dropt et partis en pèlerinage. Chacun à leur façon et pour de multiples raisons que nous ne connaîtrons pas forcément. Pour rejoindre Rome, se rapprocher de Compostelle ou partir de Roscoff pour revenir au village. Nous avons la chance d’avoir de leurs nouvelles régulièrement. Voici les infos des quelques étapes déjà effectuées… La suite la semaine prochaine …

    Photos du web

    MARTINE BROSSE, la plus ancienne des pèlerines de La Sauvetat du Dropt ayant déjà parcouru chacun des chemins menant à Compostelle. Cette année, elle a décidé de faire un pèlerinage vers Rome. Partie de Briançon mardi 21 mai, son parcours l’a menée à Turin en passant par le Col du Montgenèvre, Clavières, Oulx, San Antonino de Susa avec son abbaye de San Michele sur son rocher puis Rivoli. Partie sous la pluie de Turin, l’arrivée à Pavie s’est faîte sous une chaleur torride en longeant la rivière Tessin. Puis Piacenza …

    « Aujourd’hui (lundi 3 juin), je suis arrivée à 14h à Piacenza sous 34°. Je ne parle pas de la couleur de mes bras et de mes genoux ! Nous étions 11 pèlerins ce matin à passer le Pô à l’aide du bâtelier Danilo, personnage haut en couleurs. Hier soir, 2 Américaines sont arrivées au refuge. C’est quand même épatant, mes pieds sont toujours ampoulés mais tout le reste tient !… ».

    Jeudi 6 juin: « Aujourd’hui, étape collinaire comme dans le Gers. Je suis à Fornovo di Taro. Demain étape qui va m’emmener à plus de 1000m, à Cassio. Chaleurs effroyables ces jours-ci cela va peut-être se calmer en montant. En ce moment, je pars à 5h30 pour éviter le plus chaud mais c’est encore difficile … ».

    Photos Anne L.

    ANNE LESIMPLE est partie samedi 1er juin sur le Chemin de St Jacques de Compostelle et a repris la Via Podiensis ou Voie du Puy en Velay depuis Arzacq-Arraziguet où elle s’est arrêtée l’année dernière.

    « Chemin semé de merveilles et de très belles rencontres …Mes pieds me jouent des tours, ils n’ont pas aimé le macadam bouillant du week-end ! Toute petite étape aujourd’hui (mercredi 5 juin) jusqu’à St Palais où j’écouterai tomber la pluie ! Ce chemin rend modeste !… »

    Photos Céline et Fred

    CÉLINE et FRED, du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises ont pris le train mardi 4 juin avec leurs bicyclettes pour se rendre à Perros-Guirec puis Roscoff et l’ïle de Batz avant de redescendre en suivant la Vélodyssée, « une véloroute qui traverse la Bretagne en longeant l’Atlantique jusqu’à la Côte Basque par un parcours tonique et sauvage ».

    Le but de ce voyage: « Parce que c’est beau la Bretagne et puis l’envie de visiter, de voyager autrement et de faire de nouvelles rencontres … ».