Lin oléagineux, une culture bleue nouvelle sur la commune

Photos Isabelle et Agnès

Si vos balades dominicales vous entraînent vers le Lac de l’Escourou, vous serez surpris et charmés de voir un champ aux belles nuances de vert et de bleu qui oscille au vent de mai.
Cette culture observée sur une exploitation bio de La Sauvetat du Dropt est du lin. Non le lin qui servira à faire des textiles mais du lin oléagineux que vous pourrez consommer sous forme d’huile ou de graines alimentaires. Semé en début de printemps, sa croissance est rapide, ses racines nombreuses et puissantes améliorent la structure du sol. Il sera récolté en fin d’été.

Pour admirer la finesse de cette plante et la délicatesse de la fleur, sachez qu’il faudra programmer votre sortie le matin car la floraison du lin est aussi éphémère que celle des coquelicots. Ses fleurs se fanent en milieu de journée, flétries par le soleil brûlant ou emportées par le vent. Une brièveté compensée par un renouvellement en continu sur plusieurs semaines.

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés