• Le pèlerinage de Martine se poursuit et s’achève bientôt, elle est en Dordogne …

    Ceux qui la connaissent bien s’en doutaient, Martine en pèlerinage sur la Via Arverna depuis plus de 15 jours pour relier Clermont-Ferrand à La Sauvetat du Dropt, avait les pieds si douloureux en fin de semaine dernière qu’elle pensait peut-être stopper la route à son arrivée à Rocamadour. Bien évidemment, après une journée de repos bienvenue chez des amis dans ce beau village du Lot, elle reprenait la route après avoir badigeonné ses pieds d’une crème antibiotique et appliqué de gros pansements « rembourrés » !  Nous reprenons le périple avec elle en suivant les commentaires laissés sur son carnet de bord via sa page Instagram appelée bien sûr EULTREIA.

    Jour 19 (10/07) : Aujourd’hui, repos chez mes amis. J’ai assisté à une opération de cavage, c’est à dire, recherche de truffes par une chienne cocker anglais. La truffe aestivumes, la blanche d’été. 180 g récoltés ! Demain, je repars vers Souillac. J’ai racheté des pansements « rembourrés » 😉

    Jour 20 (11/07) : Reprise en douceur. Les pieds ont l’air de tenir. Direction Souillac, je retrouve la coquille.
    Partie dans la brume, arrivée à l’abbaye de style byzantin de Souillac. Sur la place, exposition de vieilles voitures, la plus ancienne datant de 1939, une traction cabriolet. Demain direction St Julien de Lampon.

    Jour 21 (12/07) : Souillac – St Julien de Lampon. Partie sous une pluie intense, arrivée à peu près au sec et maintenant, il tombe encore des cordes ! Peu de photos aujourd’hui, pas un temps à mettre un appareil dehors ! Espérons que demain sera meilleur, l’étape est longue …

    Jour 22 (13/07) : 21ème jour de marche (Martine ne compte pas la journée de repos) entre St Julien de Lampon et Castelnaud-la-Chapelle. Longue étape qui a commencé sans pluie. Par moments, de gros nuages s’ammoncellent mais cela sera à la fin que le déluge tombera ! En attendant, toujours de beaux paysages. Du maraîchage entre les noyers, le four communal, l’arrivée sur Domme, la vue sur la Dordogne et enfin, au loin, le Château de Castelnaud ! Le drapeau du Seigneur flotte au vent, mais, je ne serai pas hébergée là-haut 😉

    Jour 23 (14/07) : Ce matin, direction Belvès. La pluie est tombée cette nuit. Au petit matin, la brume. Même si je ne veux pas écouter la pluie tomber, je la sens … Accalmie avant Belvès perchée sur son rocher. 17h, le soleil arrive mais attention, gros nuages …

    Jour 24 (15/07) : Belvès – St Avit Senieur. Belle étape tranquille sous un petit crachin qui me tiendra compagnie. Mais on peut « péter tranquille au nord » … ailleurs, je n’ai pas eu plus d’indications précises 😉 Passage par Cadouin et sa belle halle. Puis St Avit où l’on passerait des heures dans ses murs. Classée quand même au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour ceux qui sont du coin, visite aux flambeaux ce dimanche 18. Qu’on se le dise !

    Jour 25 (16/07) :Avant dernière étape. Pas très longue et sous le soleil … Enfin, partir sans kway ! Beaumont du Périgird en haut du chemin. Encore un très beau village où il faut noter que les cafés sont ouverts de bonne heure ! Le chemin continue entre une haie de tournesols ou bordé par les blés. Je bifurque un peu avant Issigeac pour me rendre chez l’amie qui m’héberge. Une grande maison au bout d’une allée …

    Suivant le carnet de bord, Martine devrait arriver dans son village de La Sauvetat du Dropt demain samedi 17 juillet en fin d’après-midi. Le premier arrêt est prévu à la Mairie où Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau doit apposer le tampon sur sa CREDENCIAL, attestant de cette dernière étape du pèlerinage …

  • Passage remarqué du Comité Départemental de Tourisme Équestre du Lot-et-Garonne

    Explication du fonctionnement du CDTE par Jean-Louis Desmots de Lavergne. Photos de Jean-Luc Gardeau.

    C’est jeudi 24 juin que le Maire Jean-Luc Gardeau croisait inopinément une troupe de cavaliers sur la Place du Moulin à La Sauvetat du Dropt. Venus en ravitaillement au P’tit Panier du Dropt avant le pique-nique de la journée, ces 8 cavaliers œuvraient pour le Comité Départemental de Tourisme Équestre du Lot-et-Garonne. Ils avaient pour mission le re balisage en orange d’un circuit équestre, Chemin équestre du Dropt, pouvant bien sûr être adapté aux VTT comme aux marcheurs.

    Parmi eux, le président du CDTE Salvador Merida. Ce circuit qui sillonne le Lot-et-Garonne n’avait pas été resuivi depuis 20 ans ! Partis depuis Cancon sur leur destrier, la balade les a conduit à La Sauvetat en passant par Castillonnès, Lauzun où les a rejoint Jean-Louis Desmots de Lavergne, Bourgougnague, St Pardoux, La Sauvetat et enfin Soumensac où ils passaient la nuit au camping à la ferme des Écuries du Nebout. Le parcours s’est poursuivi le lendemain jusqu’au sud de Loubès-Bernac avant de revenir sur Monteton puis Seyches et Labretonie pour un arrêt au Ranch du Bel Air.

    Le département du Lot-et-Garonne peut être visité à cheval grâce aux nombreux parcours balisés. Informations et téléchargements sur le site du CDTE 47.

  • Lin oléagineux, une culture bleue nouvelle sur la commune

    Photos Isabelle et Agnès

    Si vos balades dominicales vous entraînent vers le Lac de l’Escourou, vous serez surpris et charmés de voir un champ aux belles nuances de vert et de bleu qui oscille au vent de mai.
    Cette culture observée sur une exploitation bio de La Sauvetat du Dropt est du lin. Non le lin qui servira à faire des textiles mais du lin oléagineux que vous pourrez consommer sous forme d’huile ou de graines alimentaires. Semé en début de printemps, sa croissance est rapide, ses racines nombreuses et puissantes améliorent la structure du sol. Il sera récolté en fin d’été.

    Pour admirer la finesse de cette plante et la délicatesse de la fleur, sachez qu’il faudra programmer votre sortie le matin car la floraison du lin est aussi éphémère que celle des coquelicots. Ses fleurs se fanent en milieu de journée, flétries par le soleil brûlant ou emportées par le vent. Une brièveté compensée par un renouvellement en continu sur plusieurs semaines.

  • La vie de l’US Cyclo en période de confinement

    En ces temps troublés, la vie des associations tourne au ralenti. L’US Cyclo Club poursuit néanmoins ses entraînements comme nous l’explique ici le secrétaire Paulo Labattut que vous pouvez contacter au 06 59 49 45 89 ou via Mail labattut.jeanclaude@bbox.fr si vous souhaitez rejoindre ce groupe sympathique et découvrir la région en vélo.

    « Tout en respectant les restrictions gouvernementales ainsi que le règlement spécifique à notre sport, nous poursuivons nos entrainements bi-hebdomadaires.

    Avec le printemps qui arrive, les jambes fourmillent, le beau temps aidant, difficile de résister à la promenade.
    Ainsi ce samedi, neuf cyclistes étaient présents devant la maison des loisirs à LA SAUVETAT. Jean-Pierre Meyrat, notre président, était sur place pour les recommandations d’usage en cette période particulière.
    Nous voici donc organisés en deux groupes distinct inférieur à 6 personnes pour sillonner les petites routes dans un rayon de 10kms.

    Ce confinement aura au moins eu le mérite de nous faire découvrir les diverses routes environnantes avec leurs raidillons caractéristiques. »

  • Joie de vivre pour les pensionnaires de l’Écurie Karine Dercourt

    Vu sur une page Facebook cette semaine, cette vidéo qui amène le sourire et la bonne humeur. On y voit deux des chevaux de l’Écurie Karine Dercourt manifester une certaine joie de vivre. Karine accepte de la partager.

    L’écurie de Karine Dercourt est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galop, gardiennage … Si le confinement vous pèse et si vous souhaitez débuter en équitation, n’hésitez pas à la contacter. Ses coordonnées : dercourtkarine@gmail.com / 0686045163 ou page Facebook Karine Dercourt.

  • Un sauvetatois et deux amis ouvrent un snack à Lauzun

    Snack Le Grand Duck, commandez et emportez, c’est à Lauzun !

    Ce n’est peut-être pas la période idéale mais ces trois jeunes entrepreneurs se sont associés pour ouvrir leur Snack Le Grand Duck à Lauzun ! En cuisine, la chef derrière les fourneaux s’appelle Tyffanie. Elle vous concoctera le canard de ces messieurs sous toutes ses formes puisque vous pourrez même déguster un burger au foie gras.

    Les associés sont deux agriculteurs éleveurs de canards, Mathieu Grannereau de La Sauvetat du Dropt et Sébastien Boury de Ségalas. Alexis Tardy, lui, travaille dans la communication à Montpellier. Un partage des compétences très utile pour leur affaire. Le projet qui doit suivre prochainement est un atelier de transformation pour faire le lien entre leur élevage respectif et l’assiette des clients du snack.

    Situé dans la Rue principale Eugène Mazelie, face au Café des Sports, Le Grand Duck, bâtiment communal joliment restauré, est ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 13h30 et de 17h30 à 19h. Ainsi que le dimanche de 11h30 à 13h30. Bien sûr, en attendant des jours meilleurs et l’installation de tables dans la salle et en terrasse, la vente est uniquement à emporter. Il est préférable de commander à l’avance au 06 60 42 91 51.

     

     

  • Une envie d’évasion avec Châteaux en Fête !

    Rendez-vous du 10 avril au 2 mai, en Périgord et en Lot-et-Garonne

    Pendant les vacances de Printemps, on vous convie à vivre la magie de la vie de château en Périgord et en Lot-et-Garonne.
    Poussez les portes des plus belles demeures… connues et méconnues !

    Le concept

    Autour d’une sélection des 1001 Châteaux du Périgord et du Lot-et-Garonne, cet événement incontournable vous offre l’opportunité unique de vivre en famille ou entre amis des expériences exclusives, festives, ludiques, culturelles, pédagogiques, sportives ou encore gastronomiques…

    3 semaines durant, de somptueux châteaux, manoirs, gentilhommières… vous ouvrent leurs univers et vous proposent des animations exceptionnelles, des événements et des festivités autour de leur monument !

    Alors n’hésitez pas, constituez votre programme et votre itinéraire personnalisé et venez faire de nombreuses découvertes grâce aux idées séjours proposées autour des expositions, spectacles, sons et lumière, concerts, banquets, dîners aux chandelles, visites guidées par le propriétaire, conférences…

    Le programme

    Découvrez-le sur le site CHÂTEAUX EN FETE.

    Notez qu’en Pays de Lauzun, vous pourrez découvrir le Château de Lauquerie. Situé Route d’Eymet à Lauzun, ce château qui propose gîtes et chambres d’hôtes peut accueillir jusqu’à 44 personnes. C’est aussi un monument chargé d’histoire puisque sa construction date du XIV° siècle avec des restaurations datant des XVI° et XVIII°. Ce rendez-vous Châteaux en Fête vous permettra de le découvrir.