L’épique mésaventure de Régine

En voilà une drôle d’histoire!

Cela s’est passé un mardi en fin d’après-midi, entre chien et loup. Régine part avec sa voiture porter les poubelles dans les containers à l’arrière de l’église. Ces containers – que certains du village ne savaient pas situer lorsqu’ils ont entendu le récit – sont cachés de la vue du promeneur par une palissade en bois.

Régine est dans l’espace poubelles quand un coup de vent fait claquer la porte qui se ferme. Mais, oh surprise! Cette porte n’a pas de loquet depuis l’intérieur!

C’est alors qu’elle entend arriver un véhicule. Elle attrape en vitesse un manche à balai jeté là dans un des containers et l’agite au dessus de la palissade. Malheureusement, la voiture passe sans voir l’étrange étendard et notre Régine reste enfermée!
Elle cherche toujours une solution et se dit qu’elle pourrait grimper sur une poubelle puis sauter de l’autre côté. Oui mais, à son âge, comment va-t-elle se réceptionner?
Elle fouille à nouveau et trouve un étendoir à linge cassé. Elle prend un des morceaux et essaie de forcer la serrure de la porte mais n’y parvient pas. Ne s’improvise pas cambrioleuse qui veut!

Finalement, il fait presque nuit quand une jeune sauvetatoise arrive avec ses poubelles et ouvre la porte! Quelle surprise pour elle de découvrir quelqu’un dans ce petit espace si sombre à cette heure là! Elle pousse un cri et lâche les sacs. Mais enfin, Régine est délivrée!

Voilà une histoire qui fait sourire puisqu’elle finit bien. La protagoniste, pas encore remise de ses émotions, a néanmoins envoyé un email au représentant de l’état dans la commune pour signaler ce désagrément et demander, pour ce local poubelles, une poignée de porte complète. Ne doutons pas que le nécessaire soit fait dans les plus brefs délais.

  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés