Chaque week-end, le rappeur Jarh remplace Aurélien

Tous les artistes sont passés par là. Assurer le quotidien par un travail rémunéré et s’adonner à sa passion dès le retour à la maison. C’est le cas du jeune employé municipal de La Sauvetat du Dropt. Celui que nous connaissons sous le nom d’Aurélien Jollis durant la semaine prend le nom de scène de Jarh dès qu’il revient à sa passion, le rap.

Voici un nouveau clip intitulé « Un pacte d’impact » qui est un ancien morceau revisité avec le savoir-faire et le matériel d’enregistrement récemment acquis d’aujourd’hui.

Les sentiments de Jarh s’expriment avec des mots qu’il fait volter et virevolter. La diction est nette, le verbe est franc, les mots s’enchaînent, se croisent et s’entrecroisent, la colère s’extirpe « jamais de points que des virgules, j’remplace mes poings par l’écriture« … Parce que, comme il le clame en rappant « les jeux de mots sont son plus grand divertissement » !…

C’est d’ailleurs parce qu’il aime associer les mots que Jarh, avec la complicité de Bastid’Art, a mis en place la ZicoSchool, un atelier d’écriture structurée pour travailler la technique de création de la rime et adapter le texte sur une piste instrumentale avant d’enregistrer dans un studio d’enregistrement.

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés