Exposition de Mandalas aux Fées Gourmandises

Photos et explications de Anne Lesimple, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt.

« LE MANDALA,SYMBOLE UNIVERSEL,REPRÉSENTE LA TOTALITÉ, L’INFINI. SUPPORT DE MÉDITATION ET DE CONCENTRATION, IL EST UN MOYEN  D’UNIR le CORPS, L’ESPRIT ET L’ÂME » Madonna Gauding

Depuis la fin de la semaine dernière, les élèves de 3e de la MFR (Maison Familiale Rurale ) de Bourgougnague exposent dans la salle de Restaurant des Fées Gourmandises à la Sauvetat du Dropt …. C’est au cours de trois séances de trois heures , en collaboration avec trois personnes de l’ESAT de Miramont que les élèves ont pu s’initier à l’art du mandala, guidés par Céline Dehez qui a mis à leur service ses capacités d’enseignement et sa connaissance de cet art …. Il en résulte une jolie exposition où le visiteur pourra expérimenter la musique de l’âme ….

A voir au bar-restaurant les Fées Gourmandises, Rue de Grammont à La Sauvetat du Dropt.

4f3cf4c5-2e10-481d-b2c2-be6b9c435e72 a793b013-a03e-4043-8c8b-f16ee043ca28

 
Le mandala : une définition


Claudette Jacques : Le mandala est un dessin organisé qui gravite autour d’un point central. Il est constitué à la base, d’un cercle et d’un point. Le mot mandala vient d’une très ancienne langue indienne, le sanskrit, qui veut dire cercle, circonférence.

 Ce n’est pas qu’un simple dessin, il est un outil, qui tout en développant notre créativité, permet de se centrer, de s’harmoniser, de se transformer. Il travaille sur 4 niveaux de conscience, alors il peut produire des effets autant sur le plan physique, psychique, psychologique que spirituel.

 Dans la pratique du mandala, pas besoin de posséder des connaissances approfondies, pas plus qu’il n’est nécessaire d’avoir des qualités artistiques, car une fois à l’intérieur du cercle, le mandala agit tout simplement, là où il doit agir. Dès l’entrée dans le cercle, il se produit un changement vibratoire, car se fait l’union entre les deux hémisphères du cerveau, ce qui produit l’harmonisation des dualités et l’unification des contraires. 

Ainsi, l’être blessé peut retrouver dans la pratique du mandala, une consolation, une compréhension de certains événements. Celui qui doute, découvre une certitude, celui qui pleure, une consolation. Il permet d’aller chercher l’aspect contraire afin de rééquilibrer les énergies, pour ensuite, entreprendre le chemin du centre.

  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés