De si beaux cadeaux pour cet avant Noël

De très nombreuses photos où chacun ira piocher au gré de ses envies … Elles sont de Francis Secco et Michel Michelot, membres du club Objectif Duras ainsi que de Marie Requier, Patrick Barreau (pour l’équipe de France 2 au petit matin) et Agnès Tenot (stand du vin chaud), tous 3 bénévoles du Comité des Fêtes. 

Qui eut cru que ce premier dimanche de décembre verrait apparaître le soleil ?

Après un samedi pluvieux qui aura gorgé d’eau les espaces enherbés du village, le Comité des Fêtes recevait une quarantaine de stands sur son vide-grenier – brocante qui se déroulait en extérieur ! Quelques grincements de dents à l’arrivée, alors que de courageux bénévoles accueillaient les exposants à la lumière des lampes frontales, puisque chacun voulait éviter de déballer sur un terrain trop meuble ! Nuages vite dissipés lorsque, grâce au soleil, les visiteurs affluèrent pour trouver l’objet de leur convoitise ou le coup de cœur de la journée parmi les stands.

Parmi ces visiteurs, une équipe de France 2 venue à la pointe du jour suivre dans ses activités de chineur, notre ami et voisin eymétois Bernard Dumeige, membre du jury brocanteur de l’émission Affaire Conclue ! Un événement peu banal qui fit tourner les têtes et mit une certaine animation au sein de la manifestation.

Une salle des sports transformée en village de Noël

Autre point chaud de la journée, le marché de Noël installé dans la salle des sports. Grands sapins décorés, guirlandes lumineuses et petits chalets ont réussi à faire oublier que cette grande salle des sports est normalement grise et sans autre attrait que celui de l’exercice d’une activité physique.

Embellie bien sûr par plus de 40 exposants proposant produits du terroir et créations artisanales. Des artisans d’art venus de tout le département et des départements limitrophes. Un choix énorme de cadeaux à offrir ou à s’offrir à l’approche des fêtes de Noël et du Nouvel An. Des cadeaux originaux et surtout du « made in France » créé et passionnément façonné par chacun des exposants présents.

Parmi les stands terroir, il faut mentionner la présence de plusieurs jeunes couples récemment installés, proposant vins de Bergerac, miels et dérivés, fromages de chèvres, tisanes et cosmétiques à base de plantes, safran et produits safranés ou encore bières artisanales. Une nouvelle façon de voir l’agriculture. Pour ceux là, la qualité et l’authenticité priment sur la standardisation et la production de masse. De petites structures qui misent sur la vente directe et une clientèle généralement locale. Ce marché fut, pour certains, l’occasion de se faire connaître. Pour d’autres de renforcer les liens avec leur récente clientèle.

Un grand merci à Josie et Laurence de l’entreprise Gustoki qui nous ont fait découvrir le Patxaran. Venues du Pays Basque, elles gèrent un magasin de vente en ligne qui propose des paniers de saison venant de producteurs locaux. Cette sortie, à plus de 300 km de la ville d’Urrugne où se situe l’entreprise, n’aura pas été aussi fructueuse qu’elles l’auraient souhaitée. Le chaleureux accueil du Comité des Fêtes leur laissera, nous l’espérons, un bon souvenir.

Un Noël avant l’heure pour de nombreux enfants

Cet événement d’avant les fêtes est toujours l’occasion de faire plaisir aux enfants. Ils furent gâtés avec un manège gratuit tout au long de la journée, une animation de clowns déambulant parmi les stands, des balades en poneys et des Contes de Noël où il fut question du Coulobre … pour l’explication, demandez donc aux nombreux enfants qui ont assisté à la représentation. Et enfin, l’arrivée du Père Noël qui offrit bonbons et pâtes de fruit (généreusement offerts par le Proxi P’tit Panier du Dropt) avant de les emmener dans la salle des sports pour un goûter. Suivie l’indispensable séance de photos pour immortaliser cette rencontre magique.

De jeunes apprentis bénévoles dans les coulisses de la manifestation

Pour la seconde année, Peter Cain et son bureau avaient décidé de renouveler l’opération des petits apprentis bénévoles. Ils furent une quinzaine d’enfants à participer cette année. Il faut avouer que l’effervescence régnant aux différents postes, il est un peu difficile de trouver une occupation gratifiante et sans danger pour chacun d’eux. Cependant, leur bonne humeur, leur énergie et leur volonté de se rendre utile nous laissent à penser que la relève est assurée et que, quoiqu’on en dise, le bénévolat n’est pas en voie d’extinction.

Le bénévolat sauvetatois, une affaire intergénérationnelle et inter associative

La conclusion de la journée fut donnée par l’ami Peter Cain, président du Comité des Fêtes, qui prit la parole après le démontage des structures effectué en un temps record en fin de journée. C’est avec beaucoup de chaleur qu’il remerciait ses troupes augmentées de jeunes couples dynamiques devenus sauvetatois depuis peu. N’oublions pas nos mamies des Amis de la Sauveté, toujours en mouvement et si résistantes et dynamiques qu’elles n’abandonnent qu’à contrecœur leur place pour céder une partie du travail aux jeunes.
Un apéritif dînatoire où furent évoquer les meilleurs moments de cette longue semaine de préparatifs et de cette journée clôturait la soirée en beauté.

  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés