• Roger découvre une date lors des travaux du Pont Roman

    Il habite le moulin et bien sûr, suit les travaux de près

    Très concerné par la restauration du Pont Roman de La Sauvetat du Dropt puisqu’il habite le moulin, Roger a eu la surprise de découvrir deux plaques de béton en surépaisseur mises à jour lors du décapage effectué par les ouvriers. Puisque les travaux devaient se poursuivre par l’enlèvement de la couche de crépis et donc des plaques en béton, Roger a longuement observé ce qui semblait être une date avant d’aller quérir un photographe pour immortaliser cette découverte.

    Effectivement, et Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau le confirme également, il s’agissait bien d’une date apposée de chaque côté du premier bec du pont. Si l’année se lit facilement, 1937, l’autre inscription est quasi illisible. Mais par le truchement du zoom et de la couleur lors de la retouche photo, on peut y deviner le jour et le mois avancés par Roger, le 24 juin.

    Nous supposons qu’il s’agit là des derniers travaux du pont bien que les recherches dans les archives des comptes-rendus de conseils municipaux du début du xx° siècle n’aient pas encore confirmé cette supposition. Ce que l’on sait, c’est qu’en cette année 1937, Monsieur Terrien, alors 1er adjoint, devient Maire de la commune suite au décès brutal de Monsieur Champeval. L’enquête est ouverte, il faudra passer du temps à compulser les documents de cette époque archivés à la mairie pour en apprendre davantage.

  • Ouverture de la nouvelle déchèterie

    « La déchèterie ouvre après un long chantier« , article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol paru le 15 mai 2019.

    La déchèterie ouvre après un long chantier

    Après 18 ans de bons et loyaux services, la déchetterie de Favard a laissé place ce lundi à sa remplaçante. Construite en 2001 après que la Communauté des communes du Pays de Lauzun a pris la compétence des ordures ménagères et installé le tri sélectif en points d’apports volontaires, sa fréquentation ne cessera de croître. Avec 45 000 passages par an soit 146 par jour avec des pics à 240 alors qu’elle était prévue initialement pour 200 passages…semaine, la désormais ancienne déchetterie était pour le moins engorgée et déclarée dépassée voire dangereuse, même si aucun accident n’y a jamais été répertorié.

    Première dans le département

    Bâti tout à côté, sur un terrain de 1000m2 cédé gratuitement par la commune de Miramont, le nouvel équipement d’un modèle innovant et performant, de type à plat et circulaire, comporte de nombreux atouts. Doté de différentes zones de dépôt très accessibles et lisibles, de compacteurs, de plateformes pour les déchets verts et les gravats, de zones de recyclage, ce nouvel équipement fait le pari de la modernité. Selon Jacques Poujade de Terroirs et Communautés, le bureau d’étude spécialisé dans le traitement des déchets en charge de ce projet: »La fluidité et la sécurité y seront assurées », et en outre « On ne devrait pas y faire la queue ». Et cocorico pour la CCPL, qui se retrouve à la pointe du traitement des déchets puisque seules trois déchetteries sont ainsi équipées en Nouvelle Aquitaine et la première dans le département.

    Les élus ont tous eu à cœur de se féliciter de cette réalisation tout comme Val’orizon, qui possède la compétence traitement des déchets du site depuis janvier dernier, par la voix de son vice-président, Jean-François Sauvaud. Pour Jean-Luc Gardeau, vice-président de la CCPL en charge de l’Environnement « ces onze mois de chantier sont un investissement et une étape dans la mise en œuvre de notre politique environnementale ». En effet, absorber, valoriser et ainsi améliorer la qualité du tri reste toujours un enjeu de taille pour en limiter les coûts de traitement. Tout en sachant que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

  • Fleurissement au pied de l’Église St Germain

    Photos de la plantation de Aurélien Jollis employé municipal. Photo de l’ensemble, prise depuis le 1er étage de sa maison d’habitation de Alain Crossoir.

    Avec l’aire de camping-car et les informations touristiques transmises sur le territoire du Pays de Lauzun, les rues de notre petit village de La Sauvetat du Dropt accueillent de plus en plus de touristes. C’est pourquoi l’association des Amis de la Sauveté et la Municipalité ont décidé de fleurir la ruelle longeant l’Église St Germain entre la Place du Temple et l’Avenue de Grammont.

    Utilisée jadis par le prêtre qui logeait au presbytère et utilisait l’écurie pour son cheval et sa voiture hippomobile, cette ruelle était grise et triste. Depuis la semaine dernière, grâce aux plans précis de Maëlle Valdevit, conseillère municipale et créatrice de jardins, ainsi qu’au travail méticuleux de Jean-Marc et Aurélien, nos employés municipaux, la ruelle s’est parée de plantes colorées qui ne demandent qu’à se développer.

    On se rappelle de la grosse masse de lierre qui cachait les piliers de pierre du portail et les grilles en fer forgé de l’entrée de la ruelle. Le résultat est aujourd’hui une mise en valeur de ce passage qui devrait inciter les promeneurs à l’emprunter.


    Vous êtes donc invités à visiter les lieux. S’il vous faut une occasion précise, notez dans vos agendas la date du samedi 22 juin qui est celle d’une des visites dîtes croisées puisqu’elle suit la visite d’Eymet et précède celle de Soumensac…

    Les plans de Maëlle Valdevit qui ont permis de mettre en œuvre le fleurissement. Ses coordonnées sont à retrouver dans l’Annuaire.

  • Livres à prendre, déposer ou échanger

    Création d’une boîte à lire

    Avec le printemps, la commune de La Sauvetat du Dropt s’affaire à mettre un petit coup de frais sur les espaces dédiés aux tourismes. Dans cette optique, l’Association des Amis de la Sauveté, et plus précisément sa présidente Francine Pandolfo, demandait à Aurélien Jollis, employé municipal, de construire une « boîte à lire » dans la cabane-info se trouvant à l’entrée de l’aire de camping-car. Il en résulte une sympathique étagère déjà remplie de livres venant du point lecture du village que locaux ou touristes pourront prendre ou échanger.

    Les étagères dédiées aux informations touristiques seront garnies après la Bourse Départementale aux Dépliants du 11 avril.

    Boîte à lire, l’accès à la culture associé au respect de l’environnement

    Une boîte à lire est une petite bibliothèque de rue où chacun peut déposer et emprunter des livres gratuitement, privilégiant ainsi l’accès à la culture. C’est aussi un projet solidaire qui favorise le lien social, encourage une économie du partage et du don et développe une démarche éco-citoyenne. En déposant ou en empruntant un livre dans une boîte à lire, vous lui donner une seconde vie, tout en respectant l’environnement.

    N’hésitez donc pas à aller visiter aussi souvent que vous le souhaitez la Boîte à lire pour déposer, choisir ou partager les livres que vous aimez.

  • Nouveau tracteur tondeuse pour les employés municipaux


    Photo de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Les nombreux espaces verts à entretenir sur la commune de La Sauvetat du Dropt justifie l’achat de ce tracteur tondeuse plus performant. Et puisque Jean-Marc est en congé, c’est Aurélien qui a le plaisir de l’inaugurer sur l’aire de camping-car.

  • Bilans moral et financier des Amis de la Sauveté

    Assemblée Générale

    Les Amis de la Sauveté se sont réunis ce vendredi 15 mars pour leur Assemblée Générale annuelle. Réunis autour de la table, les piliers de l’association, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau et un sauvetatois néerlandais, fidèle participant des dates proposées tout au long de l’année. Très peu de monde en somme mais l’essentiel n’est-il pas d’avoir les bénévoles lors des préparatifs? Une marque de confiance finalement.

    La présidente Francine Pandolfo prenait la parole pour faire le bilan moral de l’année écoulée.

    « Nos traditionnels repas de saison, les randonnées pédestres et le Feu de la St Jean se sont déroulés comme à l’accoutumée, dans la bonne humeur et la convivialité. Merci aux quelques habitués, notamment aux jeunes qui continuent de prêter mains fortes.

    Nous avons organisé pour la 1ère année un concours de peintres dans les rues du village grâce à l’association Couleurs d’Aquitaine. Malgré l’extrême chaleur de ce mois d’août, une vingtaine d’adultes et d’enfants ont participé. Ce fut une belle réussite et cette manifestation sera reconduite.

    Organisée également pour la 1ère année, les visites croisées en partenariat avec les communes de Soumensac et de Loubès-Bernac. Une réussite que nous devons à Benoît Boucard-Mussini de Soumensac, historien instigateur du projet.

    La soirée photo baptisée Atelier Mémoire a été un succès pour cette deuxième année. Il n’est pas envisagé d’en programmer une troisième pour le moment. Cette rencontre serait plutôt à renouveler dans 2 ans.

    Comme chaque année, nous avons contribué à l’embellissement de la commune par la mise en valeur du passage situé entre l’église et le presbytère. Le dégagement du lierre sur les imposantes grilles permet maintenant aux touristes qui visitent le village de comprendre que cette ruelle n’est pas privée. L’achat et la mise en place de vasques fleuries sur les piles du portail ont fait partie des investissements de l’année ainsi que l’achat d’un rhododendron et d’un lagerstroemia que les employés municipaux ont planté en fin d’année. »

    La bibliothèque ou point-lecture

    En l’absence de Françoise Ivars, secrétaire et responsable de la Bibliothèque/Point Lecture, section des Amis de la Sauveté, la présidente poursuivait en informant l’assistance que la bibliothèque avait demandé son retrait du biblio-résô. Cet espace convivial continuera de recevoir les lecteurs inscrits en leur proposant un choix de livres conséquent grâce aux nombreux dons et l’achat de nouveautés.

    Martine Brosse, trésorière de l’association, prenait la parole pour faire le bilan financier. Les comptes sont équilibrés malgré plusieurs dates aux entrées gratuites ou des manifestations sans compensations financières telles que le goûter de Noël offert aux enfants de l’école pour les remercier de leur visite mensuelle au point-lecture.

    Projets pour 2019

    Les repas de saison, Jimboura, Soubernade et Citrouille, seront reconduits ainsi que les randonnées du printemps et de l’été ou encore le Feu de la St Jean. Un concert est programmé pour le vendredi 31 mai. Il permettra de réunir la chorale Trait d’Union de Lauzun à la chorale Kanérien Kimperlé de Bretagne. Le concours des peintres dans la rue sera en partie pris en charge par le Comité des Fêtes cette année car il aura lieu le samedi 3 août dans le cadre de la Fête Votive organisée par cette association.

    Il est question que les visites croisées se déroulent cette année avec Soumensac et Eymet. Dates à confirmer mais ces échanges entre communes sont riches et très appréciés. Dans le même esprit, Francine Pandolfo et Martine Brosse proposeront une visite guidée aux enfants de la classe du village. Initiative approuvée par leur professeur Stéphanie Ledoux.

    Quant à l’embellissement du village, il portera sur le fleurissement de ce passage situé entre église et presbytère puisqu’il est emprunté par les touristes qui suivent le plan de la visite guidée numérique ou papier. Les employés municipaux ont commencé le travail du sol. Les plantations se feront en régie fin mars, début avril. Le financement sera partagé avec la municipalité.

    Même fonctionnement pour le point-lecture. Accueil le mercredi après-midi pour tous. Pour choisir un livre ou jouer au scrabble. Accueil des enfants de la classe de La Sauvetat un vendredi par mois.

    Pas d’élection cette année. Chaque membre du bureau garde son poste et la réunion se terminait par le traditionnel pot de l’amitié.

  • Emplacements doublés sur le parking de l’église

    Photos de fin de travaux de Aurélien Jollis, employé municipal de La Sauvetat du Dropt, alias Jarh lorsqu’il rappe avec son groupe Les As du Mic.

    Valorisation de l’espace par la restructuration du parking de l’église

    Commencés en septembre puis stoppés en raison de l’administratif, les travaux de reprise des bordures en ciment du parking de l’église sont maintenant terminés. Chantier mené en régie par Aurélien, employé municipal de La Sauvetat du Dropt.

    Il s’agissait de modifier le diamètre du cercle délimitant chacun des tilleuls de cette place pour gagner de l’espace entre deux arbres. Grâce à ces travaux, le nombre d’emplacements passent maintenant de 10 à 20 places de stationnement. Un aménagement qui permettra de satisfaire à la demande notamment lors des cérémonies célébrées dans l’Église St Germain.

  • Sophie remercie la municipalité pour la confiance accordée

    Photos de Christine et Yves Pénicaud et de Sophie en selfie.

    Avec un CAP de fleuriste et un premier travail dans la grande distribution, mes pas m’ont menée à La Sauvetat du Dropt pour passer un entretien en vue d’obtenir un Contrat Emploi Avenir pour lequel Monsieur le Maire et les conseillers en charge du personnel m’ont choisie parmi plusieurs postulantes.

    J’ai de suite trouvé ma place. A l’école pour la surveillance des enfants au moment des repas et durant la garderie, en cuisine pour aider Hélène ou la remplacer en cas d’absence et à l’Agence Postale en remplacement de Patricia lorsqu’elle prenait ses congés. J’ai aussi côtoyé les bénévoles des associations que je croisais durant mon temps de ménage des bâtiments communaux.

    Un emploi qui fut renouvelé jusqu’en 2016 puis, parce que la municipalité me faisait confiance, j’obtins un CDD de quelques heures en 2017.

    Au cours de mon travail communal, je fis de nombreuses et enrichissantes rencontres. Et votre village me plaisait. Mais ce CDD n’était pas suffisant, je devais trouver un autre emploi pour compléter. C’est ainsi qu’à sa demande, j’embauchais pour quelques heures et dans le cadre d’une formation professionnelle chez Christine Pénicaud au PROXI P’tit Panier du Dropt. Un emploi très nouveau qui m’a plu pour la multiplicité des tâches et le contact avec le client.

    Depuis le 1er août 2018, diplôme en poche, mon contrat est devenu un CDI de 24h par semaine puis de 30h dès septembre et je suis toujours dans ce joli petit village de La Sauvetat du Dropt même si je ne travaille plus pour la commune.

    Aussi, je voudrais remercier Monsieur le Maire et l’équipe municipale pour la confiance qu’ils m’ont accordée et la gentillesse et la bienveillance qu’ils m’ont tous manifestée. Grâce à ces multiples activités, j’ai pu m’épanouir, évoluer et trouver ma voie professionnelle. Merci à tous.

  • Ganivelles dans le chemin de l’écurie

    Réalisation et photos de notre employé communal Aurélien Jollis.

    Parce que le circuit numérique touristique permettant de découvrir le village de La Sauvetat du Dropt passe par ce chemin, la municipalité a décidé de le rendre plus attrayant. C’est pourquoi, Aurélien Jollis, employé communal, vient de poser des ganivelles sur la clôture du jardinet de l’ancien presbytère. Ce bâtiment, qui accueille deux logements communaux sur la droite de l’église, se trouve dans ce que l’on pourrait appeler le « Chemin de l’Écurie » puisqu’il jouxte un autre petit logement communal autrefois utilisé comme écurie par le prêtre de la paroisse.

    Cet embellissement se poursuivra au cours de l’hiver par la plantation de fleurs et d’arbustes à la demande de l’association des Amis de La Sauveté qui ont fait appel à Maëlle Valdevit, conseillère municipale ayant une formation de paysagiste. Le travail sera fait en régie et les frais partagés entre l’association et la mairie.

  • Reprise des travaux sur le Pont Roman

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et de Yves Pénicaud.

    Après la partie romane, reprise des travaux sur les arches gothiques

    Votée en Conseil Municipal autant du côté de La Sauvetat du Dropt que du côté d’Agnac puisque le Pont Roman appartient aux deux communes, une nouvelle tranche de travaux a repris depuis ce lundi 1er octobre mettant de l’animation sur la Place du Moulin. Ces travaux se partagent en deux tranches. Une tranche ferme concernent les arches 12 à 16 suivie d’une tranche prévisionnelle pour les arches 17 à 23.

    Pour accéder du mieux possible à l’édifice, un batardeau en terre vient d’être construit par l’Entreprise Estardier depuis la Place du Moulin nécessitant au préalable la création d’un chemin sur l’aire de pique-nique. La terre nécessaire à la construction du batardeau a été sortie côté amont des arches déjà restaurées. Cette décision aura permis également de dégager la vue sur cette partie romane du pont.

    L’eau est déviée vers l’ancienne écluse et actuellement le Dropt en amont du pont face au moulin est à sec. En début de semaine, la société de pêche de l’Espoir Piscicole DEMS viendra retirer les poissons emprisonnés entre le batardeau et le pont.

    Cet assèchement permettra à l’Entreprise des Compagnons Réunis de restaurer les arches dans de bonnes conditions. Puis, c’est la partie aval qui sera reprise. Lorsque les arches seront terminées, un garde-corps identique à celui de la partie romane sera mis en place pour assurer la sécurité des promeneurs. Et enfin, la calade sera refaite avec un revêtement adapté au passage des véhicules.

    Prévoyez donc quelques perturbations sur la Place du Moulin pendant quelques jours. Mais ce Pont Roman classé aux Monuments Historiques depuis 1992 sous le mandat de Gilbert Grannereau mérite un traitement de faveur. Pour rappel, les travaux de restauration ont débuté en 1997 et se poursuivent depuis lors. La commune d’Agnac, jusqu’alors maître d’ouvrage vient de céder sa place à la commune de La Sauvetat du Dropt pour les travaux qui viennent de s’engager.

     

  • Modification du parking de l’église

    Emplacements de parking doublés à l’arrière de l’église

    Votée au printemps par le Conseil Municipal, la modification des emplacements du parking situé à l’arrière de l’église est en cours grâce aux services techniques de la commune. Aurélien défait l’arrondi des bordures de béton qui délimitait le périmètre des tilleuls pour permettre de garer deux véhicules au lieu d’un seul jusque là.

    Il faudra ensuite prévenir les utilisateurs pour que chacun trouve sa place. Parce que les habitudes ont la vie dure si l’on en croit la photo 3. Un papier sera donc glissé sur les pare-brises, lorsque le travail sera achevé, pour que cette amélioration soit utilisée au maximum de ses possibilités.

  • Pays de Lauzun, bientôt une nouvelle déchetterie

    Information et photos de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et Vice-président de la Commission Environnement de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun.

    Les travaux de la nouvelle déchetterie de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun ont débuté à Miramont de Guyenne. Un besoin pour le territoire, une innovation pour le département.