• Hommage à Marc Lesimple

    Article paru le 30 avril 2019, signé de Patricia Paties-Cassol, correspondante du Sud-Ouest. Photos de Martine Brosse, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt.

    « Samedi soir, à La Sauvetat-du-Dropt, les amis de Marc Lesimple se sont retrouvés autour d’Anne, sa femme, et de ses enfants. C’est un hommage chaleureux et sincère qui a été rendu à l’ancien fondateur et président du Club de canoë-kayak de la Vallée-du-Dropt de 1994 jusqu’en 2005, décédé en juillet dernier.

    Une plaque a été dévoilée sur le bâtiment du club. Les hommages qui se sont succédés ont tous mis en lumière la personnalité exceptionnelle de l’homme « actif, engagé et volontaire au niveau professionnel et associatif », comme l’a souligné Pierre Camani.

    Pour Luc Macoin, Marc était « un éternel adolescent, une belle personne à l’enthousiasme communicatif ». Pour preuve, ce bâtiment devenu aujourd’hui un beau club-house, bâti par Marc et des bénévoles, pour remplacer la simple cabane des débuts tout au bord du Dropt.

    Le maire de La Sauvetat-du-Dropt, Jean-Luc Gardeau a dépeint cette association « comme une grande famille » tandis que confirmant cela, le président du club Olivier Caïn promettait : « On va continuer à écrire l’histoire de ce club, encore et toujours avec lui ».

    Anne proposait ensuite aux présents, avant le pot de l’amitié, d’apposer leurs signatures sur trois bateaux en céramique qui seront déposés sur la tombe de Marc Lesimple. »

  • Le CKC rend hommage à Marc Lesimple

    Cette semaine aura été marquée par la disparition de Marc Lesimple.

    Marc Lesimple, fondateur puis président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt durant de nombreuses années avant de céder la place à son fils Boris en co-présidence avec Julien Le Naour puis aujourd’hui à Olivier Cain, le CKC compte de nombreux et jeunes membres.
    Ce mercredi 4 juillet a vu le rassemblement de l’école de pagaie pour un dernier hommage rendu à Marc sur le Dropt devant le Pont Roman en présence de son épouse Anne et de leurs 3 enfants, Anaïs, Boris et Hugues.

    Dans le même temps, de nombreux messages de condoléances pour exprimer sympathie et soutien à la famille affluent sur les réseaux sociaux. Celui de Julien Le Naour résume bien la pensée des nombreux jeunes devenus adultes qui sont passés par le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    « Marc nous a quitté. Par le regard, la photo choisie (voir l’article ici) illustre bien, à mon sens, la bienveillance dont il faisait généreusement part. Avec les copains de la VDD, nous avons eu la chance qu’il oeuvre très activement à notre épanouissement d’adolescents et d’adultes. Je considère qu’il a joué un rôle important dans la personne que je suis devenu. Je crois que réciproquement il se réjouissait du devenir de la Kakalou Team. Je retiendrai de lui son engagement dans chacun de ses projets et son altruisme.
    Après avoir longuement lutté contre la maladie, j’espère qu’il est désormais apaisé.
    J’ai une pensée émue pour toute la famille.
    Merci Marc ! Reposes en paix… » Julien LN.

  • Marc LESIMPLE nous a quitté

    Marc LESIMPLE

    Né le 15 janvier 1963 à Bagnols sur Cèze, c’est dans le sud de la France qu’il grandit jusqu’à l’âge de 6 ans. Il rejoint ensuite Le Havre avec ses parents et ses deux sœurs.

    Il rencontre Anne avec laquelle il se marie et ont un 1er enfant, Anaïs. Ils décident de partir vivre au soleil. C’est en Lot-et-Garonne qu’il devient instituteur. Ils auront alors deux autres enfants, Boris et Hugues.

    Touche-à-tout et créatif, Marc créé un club de ping-pong à Eymet, s’investit dans le théâtre à Allemans du Dropt et devient pendant 10 ans correspondant local du journal Sud-Ouest pour lequel il fera même la Une lors de la mort d’un sauvetatois tué par son tigre !

    Il joue au foot en section loisirs au club de l’ASSA où les dirigeants de l’époque, Max Delpy et Roger Peron, lui suggèrent de créer un club de kayak. C’est ainsi que né, en 1994, le maintenant reconnu Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt. Quelques années plus tard, l’association élargit son activité en proposant la location estivale qui fera naviguer sur le Dropt près de 200 personnes par été.
    Plusieurs centaines de jeunes sont ainsi formés au CKC Vallée du Dropt. Parmi eux, Cindy Coat qui deviendra vice-championne du monde en 2017.

    A 42 ans, Marc prend sa retraite de l’Éducation Nationale suite à une double hernie discale qui lui fait découvrir la chiropractie. Il décide alors de reprendre ses études à Paris pour une durée de 6 ans.

    Toujours inventif, il finance son projet en créant une école de danse et une entreprise de fabrication de crêpes qu’il fait et vend devant le client sur les marchés nocturnes locaux, notamment Eymet, Duras et Monségur.

    Fort de cette expérience, il propose au Comité des Fêtes de son village de La Sauvetat du Dropt de lancer des Soirées Gourmandes. C’est en juillet 2012 que débuteront ces soirées qui deviendront très rapidement un succès en réunissant chaque vendredi soir de l’été plusieurs centaines de personnes, locaux et touristes.

    Diplôme en poche, Marc devient Chiropracteur en 2011 et ouvre son 1er cabinet à Miramont de Guyenne avant de le déplacer à La Sauvetat. Puis il ouvre un second cabinet à Prigonrieux.

    Passionné par son métier, il explore différentes techniques qu’il apprend lors de nombreux séminaires et d’études personnelles par le biais de visioconférences se déroulant aux USA ou en Angleterre et qu’il suit depuis son bureau. Ces moyens modernes d’enseignement lui permettent notamment d’en savoir plus sur la maladie qui l’affecte au cours des dernières années de sa vie et contre laquelle il se battra avec une ténacité incroyable.

    Marc Lesimple s’est éteint le dimanche 1er juillet dans un hôpital de Toulouse. Ses obsèques seront célébrées jeudi 5 juillet à 16h à l’Église de La Sauvetat du Dropt.

  • Marc Lesimple, chiropracteur à La Sauvetat du Dropt

    marc lesimpleMarc Lesimple se présente, chiropracteur.

    Après deux ans passé à Miramont de Guyenne, Marc Lesimple, chiropracteur (prononcer « kiropracteur »), a installé son cabinet au 33 Avenue de Grammont à La Sauvetat du Dropt.

    Il est probable que beaucoup ont vu les huisseries bleues toutes neuves du cabinet, mais combien savent vraiment ce qu’on y fait derrière?

    Qu’est-ce que la chiropraxie?

    La chiropraxie est une profession de santé manuelle – la première du monde selon l’Organisme Mondial de la Santé, explique Marc Lesimple – qui se consacre à la restauration et au maintien de la santé. Son approche est naturelle et basée sur la relation entre l’appareil locomoteur (articulations et muscles) et le système nerveux et les incidences que cette relation peut avoir sur l’état de santé en général.

    Après 6 ans de formation à temps complet à l’Institut Franco Européen de Chiropratique, on devient chiropracteur si on a réussi les examens.

    Le chiropracteur soigne le plus souvent les lombalgies, sciatiques, lumbagos, torticolis, névralgies et autres épaules douloureuses … Il suit également les nourrissons, contrôle et corrige leur crâne, mais aussi, repositionne le bébé qui se présente en posture délicate pour l’accouchement (siège, etc…).

    « On me demande souvent la différence avec l’ostéopathie… Ce à quoi je réponds que je n’en sais pas grand-chose, la formation des ostéopathes n’empruntant pas les mêmes circuits que ceux de la chiropraxie, à chacun donc de se faire une opinion, le principal étant d’être satisfait des soins prodigués par son soignant. »

    « En ce qui me concerne, j’ai complété ma formation par de nombreux séminaires donnés par d’éminents chiropracteurs américains et anglais – certains français aussi! – ce qui m’a permis d’ouvrir ma pratique à des soins plus spécifiques, comme la correction de certaines désorganisations neurologiques… »

    J’ai également étudié certaines conditions chroniques qui empoisonnent la vie des gens qui les subissent, comme la digestion difficile, certains rhumatismes, certaines allergies… »

    En conclusion, j’exerce une chiropraxie classique douce, m’efforçant d’avoir une approche holistique la plus conservative possible.

    Et pour compléter ma pratique, le cabinet est équipé d’un appareil de détoxination ionique ainsi que d’un zappeur (l’utilité de ces outils fera l’objet d’une explication ultérieure).

    Renseignements ou rendez-vous:
    Cabinet chiropratique – Marc Lesimple
    33 Avenue de Grammont – 47800 La Sauvetat du Dropt
    Tel: 05.53.88.05.93

  • Marc Lesimple, chiropracteur

    Marc Lesimple, Sauvetatois bien connu dans la commune car il est à l’origine du Club de Canoë Kayak de la Vallée du Dropt, vient de s’installer chiropracteur et a inauguré son cabinet à Miramont de Guyenne, le 15 octobre dernier. Alain Jordana, maire, Luc Macouin, président de la communauté de communes de Lauzun, Pierre Coste, conseiller général, et quelques personnalités du monde médical, paramédical et professionnel local lui souhaitaient un bon démarrage dans sa nouvelle activité.

    Au terme de six années d’études à temps plein, Marc Lesimple a décroché son diplôme de chiropracteur au début de l’été. Il est installé depuis le mois d’août avec le Docteur Alain Biamou.

    On peut le consulter pour des désordres neuro-musculo-squelettiques (les plus classiques étant les soucis du dos et du bassin, des épaules, genou, poignet, cheville…), les moins attendus touchant l’organisation neurologique, le crâne, les viscères… Il lui appartiendra de déterminer ce qui relève de sa pratique ou d’autres compétences.

    Sur rendez-vous au 05 53 88 05 93

  • Boris Lesimple s’est uni à Sophie dans son village natal

    Boris Lesimple et Sophie Lion se sont dit oui pour la vie en deux étapes, vendredi 18 et samedi 19 octobre dans le village de La Sauvetat du Dropt.

    Boris, fils de Marc Lesimple, fondateur du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, et de Anne, infirmière et conseillère municipale, lui permettant d’officialiser cette union à la maison communale, a rencontré Sophie à Bordeaux, ville où ils se réalisent tous deux professionnellement. Après avoir été à son tour président du Canoë Kayak Club durant plusieurs années, Boris a fondé Bordeaux Canoës, invitation à découvrir la capitale girondine depuis la Garonne, avant d’être promu responsable technique de la Capitainerie de Plaisance du Port de Bordeaux.

    Sophie Lion est coach de vie à Bordeaux et propose des formations pour booster son activité. Son leitmotiv : « aider les entrepreneurs à clarifier leur vision, à devenir plus efficace et à gagner en leadership en développant la puissance du networking ». Elle aide à ne plus avoir peur de passer à l’action.

    L’union célébrée à la mairie le fut vendredi en famille tandis que les amis, très nombreux, étaient conviés samedi dans le cadre majestueux du Manoir du Bout du Pont. Une magnifique cérémonie pour un couple à qui nous adressons nos félicitations et tous nos vœux de bonheur.

  • Après plus de 1000 km de marche, Martine est à Rome !

    Plus de 1000 km et 38 jours de marche pour arriver jusqu’à Rome !

    Partie de Briançon (05) le mardi 21 mai, Martine Brosse de La Sauvetat du Dropt est arrivée à Rome ce mercredi 26 juin vers 10h du matin ! Plus de 1000 km et 38 jours de marche avec de la neige au départ et bien vite un soleil implacable. Quel exploit !

    Les nouvelles sont arrivées, irrégulières parce que la notion de temps n’existe pas. Les derniers jours, entre Montefiascone et Viterbo nous lisions : « J’ai marché pendant plus de 3 km sur une voie romaine d’origine … cela fait tout drôle d’imaginer qu’elle a été construite depuis au moins 2000 ans !« . Puis le lendemain : « Hier soir, j’étais à Viterbo cité papale … ce soir Capranica. Une belle étape où j’ai marché sur une voie étrusque taillée dans le tuf pendant plus de 2 km. Impressionnant ! » Et enfin mardi 25 juin, veille de l’arrivée: « Demain, étape de 16 km pour arriver à Rome !!! J’y serais dans la matinée. Cela ne sera que de la grande route mais ensuite, le grand parc de Rome et le Vatican. Quel chemin !« .

    Et enfin, l’arrivée mercredi 26 vers 10h, Photo à l’appui prise devant le Vatican par une pèlerine rencontrée en chemin. Aucun commentaire, pas de mots pour exprimer cette victoire. La photo arrive via le portable d’une amie parce que celui de Martine n’est pas équipé. On peut imaginer la joie, la fierté, le désarroi peut-être un peu aussi de ne plus avoir ce but d’aller de l’avant … Nous lui donnons rendez-vous cet hiver pour une soirée où elle racontera ce long périple…

    Où en sont les autres pèlerins sauvetatois? Anne est de retour …

    Ils sont tous rentrés. Anne est revenue de cette nouvelle portion du chemin vers St Jacques de Compostelle. Depuis le 1er juin, elle comptabilise 17 journées de marche et 2 journées de repos lorsque les pieds n’en pouvaient plus. Anne est partie d’Arzacq-Arraziguet (64) où elle s’est arrêtée l’année dernière jusqu’à Viloria de Rioja en Espagne, à quelques kilomètres de Burgos où elle s’est rendue en bus pour une dernière journée de visite en touriste.

    Voici son journal de bord du 21 juin : « Je suis dans le bus du retour … les étapes se sont enchaînées, tellement riches d’événements et de rencontres que j’en ai un peu oublié mes envois ! Torres del Rio et sa très belle église romane, Logrono, grande ville où je dis au revoir à Noela, pèlerine espagnole qui rentre à Madrid où elle doit reprendre un traitement … Najera et sa fabuleuse abbaye. Là, je retrouve le bonheur intense de tremper les pieds dans un torrent de montagne … très belle rencontre d’un couple de néo-zélandais … départ de Najera dans les vignes puis les champs de céréales accompagnés de leur bordures de coquelicots !

    Santo Domingo et ses accueils de pèlerins un peu démentiels tellement nous sommes nombreux … et puis, hier, après 5 kms de douleur au talon, je décide d’arrêter mon chemin un jour plus tôt et de rejoindre l’étape prévue à Viloria de Rioja. Dans une toute petite auberge où nous passons la soirée à 5 pèlerins et nos hôtes : exceptionnelle dernière soirée clôturant en beauté mon chemin ! 

    Bus jusqu’à Burgos et sa magnifique cathédrale ! Ce soir, je dors en France ! Buen Camino !« .

    Les photos de Anne prise le long du chemin … De Torres del Rio à Burgos… en passant par « moi mes souliers ont beaucoup voyagé … » On la retrouve quelques lignes plus bas en compagnie de Céline et Fred à Bordeaux …

    Céline et Fred ont repris leurs activités après 1165 km en vélo !

    Eux aussi ont repris le chemin du travail. Les voilà à nouveau derrière le comptoir du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises après un beau périple sur la Vélodyssée de Roscoff au Bassin d’Arcachon. Ils le disent eux-même, « 1165 km de bonheur » ! Une belle balade agrémentée de visites, de virées en bateau et de dégustations des produits locaux dans chacune des régions traversées.

    On les retrouve à Bordeaux avec Anne …

    Retrouvailles aux fêtes du fleuve à Bordeaux

    Samedi 22 juin, Céline, Fred et Anne se retrouvaient à Bordeaux où les attendait Boris Lesimple, en charge de l’accueil des beaux voiliers entrés dans le port en tant que coordinateur nautique de la Fête du Fleuve. Boris est le fils de Anne, Romane à la barre, sa petite fille. La joie des retrouvailles en famille. Une fin de voyage en beauté pour les itinérants avant de reprendre le chemin de la maison et du travail.

  • Boris Lesimple et sa visite insolite de Bordeaux sur France 3 Aquitaine

    Boris Lesimple, sauvetatois et ancien président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt fondé par son père Marc, est une fois de plus à l’honneur pour les visites insolites qu’il propose de la ville de Bordeaux.

    Passionné par son activité, il invite le touriste à embarquer pour une inhabituelle excursion. Visiter Bordeaux à bord d’un Canoë, d’un Kayak ou d’un paddleboard en laissant la Garonne vous porter à la rencontre de ses charmes. Une balade appréciée par le journaliste effectuant le reportage car elle lui a permis de découvrir cette magnifique ville autrement. Rendez-vous donc sur Bordeaux Canoë où Boris vous attend jusqu’au 30 Septembre. En attendant, voici la vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Bordeaux canoë

    Aujourd'hui je vous propose d'embarquer pour une excursion insolite. Visitez Bordeaux à bord d'un Canoë ou d'un Kayak, la Garonne vous porte à la rencontre de ses charmes. Une balade que j'ai adoré et qui m'a permis de découvrir notre magnifique ville autrement. RDV donc sur Bordeaux Canoë ils sont ouverts jusqu'au 30 Septembre. Plus d'infos sur : http://bordeauxcanoe.com/ Une vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Publié par Quoi faire à bordeaux sur samedi 12 août 2017

  • Boris Lesimple filmé sur son canoë

    12509863_1288205901206423_7253892334501600232_nBoris Lesimple a participé cet été au tournage de « Voyage autour de la lune ». Un documentaire qui va à la rencontre d’acteurs et utilisateurs du Fleuve dans Bordeaux dans le cadre de l’Agora Biennale de Bordeaux.

    Bordeaux ma ville a confié aux réalisateurs Louise Lemoine et Ila Bêka, un film autour du thème du fleuve et de ses deux rives. Une manière de rendre hommage au paysagiste Michel Corajoud, qui fut chargé de la rénovation des quais de Bordeaux, sans pour autant faire l’exégèse du projet.

    Sur un canoë, les réalisateurs ont fait cet interview dans une zone où très peu de bordelais ont eu la chance d’accéder, celle des épaves de la seconde guerre mondiale qui dorment depuis 70 ans dans le creux du port de la Lune.

    Filmée au coucher du soleil, le parallèle entre les carcasses de navire de guerre et les quais transformés donnent à la séquence une ambiance très particulière.

    L’avant première du film « Voyage autour de la lune » a lieu à l’UGC de Gambetta le jeudi 4 février à 19h45 en présence des réalisateurs Louise Lemoine et Ila Bêka mais aussi d’Alain Juppé. Ouvert au public, entrée libre et gratuite sur inscription en suivant le lien ci-contre http://www.agorabordeaux.fr/inscription

    « Voyage autour de la lune » est un film itinérant, un journal intime urbain, un carnet de marcheur qui dessine au fil de son avancée une cartographie émotionnelle et psychologique de la ville de Bordeaux.

    En savoir plus : http://www.agorabordeaux.fr/actualites/voyageautourdelalune/

  • Marche des 10 Clochers à La Sauvetat du Dropt

    Photos de Martine Brosse et Anne Lesimple.

    Ce jeudi 26 juin, c’est la municipalité de La Sauvetat du Dropt qui accueillait les Marcheurs des 10 Clochers.

    Au nombre de 127 et menés par Joseph Framarin et Dino Valent,  le parcours passait par les hauteurs du village entre prairies et bois, en longeant les vignes. Une belle surprise aux abords du lieu-dit « Sansouille » aura fait tourner les têtes, le départ intempestif d’un chevreuil dérangé par cette longue file de marcheurs.

    Les derniers kilomètres étaient baignés par une belle lumière de fin de journée. Tous apprécièrent le retour où attendait une collation méritée installée devant la Maison des Loisirs. Les melons, pastèques et autres carrés de chocolat permirent de requinquer le groupe qui se donnait rendez-vous pour la marche suivante fixée au Vendredi 4 juillet à Allemans du Dropt.

    10 clochers 1 IMG_4949
    IMG_4947 IMG_4955
    IMG_4946 10 clochers 2
    10 clochers 3 10 clochers 4
    10 clochers 5 10 clochers 6
    10 clochers 7 IMG_4953
    IMG_4952 10 clochers 8
    10 clochers 9 10 clochers 10
    10 clochers 11 10 clochers 12
    10 clochers 13 Randonnées X clochers 2014
  • Rencontres et échanges à l’occasion des Vœux du Maire

    Vendredi 17 janvier fut une journée de rencontre et d’échange pour les citoyens de La Sauvetat du Dropt qui se sont rendus aux Vœux du Maire. Toujours nombreux et attentifs, parmi l’assistance se trouvaient les sauvetatois de toujours, jeunes ou moins jeunes, les nouveaux ou récemment arrivés qu’ils soient français ou d’origine étrangère dont une grande majorité d’anglophones ainsi que les représentants des associations sauvetatoises venant d’autres communes.

    Jean-Luc Gardeau, Maire de la commune, prenait la parole entouré de ses adjoints et conseillers municipaux. Après avoir souhaiter à tous une excellente année 2020 comme il est d’usage, monsieur le Maire faisait un récapitulatif des événements récents et toujours actuels dans notre pays : « Je ne peux passer sous silence, la crise sociale que traverse la France actuellement, la tourmente et l’inquiétude face à l’inconnu ! ». Poursuivant par l’analyse selon laquelle ce gouvernement qui ne parvient plus à communiquer avec les français devrait se rappeler que le premier échelon de la démocratie est bien celui de la commune vers laquelle se tournent ses habitants. Car s’il est vrai que « le pouvoir vient d’en haut, la confiance, elle, vient d’en bas! ».

    Réalisations et actions communales passées

    Le Maire faisait ensuite le tour des réalisations et des actions communales de l’année passée. Le cahier des doléances mis à disposition à la mairie, le succès du multiservices Proxi qui fêtait son 100 000 ème client en février, l’agrandissement des places du parking de l’église, la participation au grand débat organisé par les communes, le renouvellement du tracteur tondeuse, la numérisation du cimetière, la plaque commémorative en l’honneur de Marc Lesimple sur le bâtiment du canoë-kayak, les travaux pour corriger l’acoustique à la cantine, le vote de la convention pour un nouveau centre de secours intercommunal, inauguration de la nouvelle déchèterie, la visite du Maire de Bioule et le parrainage des seniors à la cantine, l’aide au club de l’ASSA qui a redonné un coup de jeune au foyer, le début des travaux du parking de la mairie, l’accueil des nouveaux arrivants, le départ de l’institutrice Stéphanie Ledoux, le concert de Opsa Deheli en août lors d’une Soirée Gourmande en partenariat avec la CCPL et Staccato, la visite d’un artiste japonais, la journée de prévention du suicide qui coïncidait avec la sortie du film « Au nom de la terre », les plantations dans le passage de l’Écurie et la pose de la plaque, la création d’une aire de jeux ouverte aux scolaires en semaine et à tous le reste du temps, l’arrivée de Carine Paillé, nouvelle enseignante et celle de Maylise pour les heures de garderie et de surveillance de la cantine, la belle journée d’inauguration du Pont Roman, l’éclairage public maintenant au led, les Ateliers Contes et Philo offerts aux enfants du RPI en extra-scolaire, la mise en place du menu végétarien hebdomadaire à la cantine, l’échange avec l’association Chemin de Fer de Vendée qui restaure en ce moment une voiture-restaurant de luxe ayant stationnée dans notre gare, la mise en place d’un parcours de visite du village ludique à destination des enfants ayant pour nom Randoland et enfin le repas de Noël des seniors et des employés municipaux à la cantine.
    Pour info, il faut savoir que ce sont 240 repas qui ont été servis aux seniors à la cantine cette année. Ces échanges intergénérationnels sont un vrai succès. Ils bénéficient autant aux seniors qu’aux enfants. Ils permettent d’éviter l’isolement des personnes âgées, celles de notre commune et depuis 2019, celles des communes voisines invités par leurs amis sauvetatois.

    En cours ou en projet pour 2020

    Jean-Luc Gardeau poursuivait en annonçant les projets en cours ou prévus pour l’année 2020. La mise aux normes handicapés des sanitaires des salles de sport et d’animations, le recensement en cours dont du résultat dépend les dotations de l’État, l’adressage qui impliquera la pose de panneaux nommant les routes et les chemins de la campagne, la diffusion de la plaquette du circuit Randoland, l’aménagement paysager du parking de la Mairie suivant les plans de la conseillère Maëlle Valdevit, l’isolation des bâtiments communaux et la distribution de bac pour le porte-à-porte des ordures ménagères dans toute la commune … Il terminait cette énumération en soulignant que malgré les perspectives assez difficiles qui ne permettent pas de se projeter dans l’avenir, la commune avance même si c’est en pratiquant « la politique des petits pas ».

    « Le monde associatif joue un rôle essentiel en faveur du lien social, du respect de l’autre et de la solidarité. Je suis ravi de m’engager à vos côtés pour y répondre ».

    Vint le temps de souligner les performances du tissu associatif de la commune qui anime le village de façon dynamique tout au long de l’année et offre de bons moments de détente. Monsieur le Maire mentionnait chacune des associations, leurs actions, leur partenariat au cours de certaines manifestations, leur implication dans l’embellissement de la commune, leur rayonnement au sein du territoire … Ces associations sont Le Club du Pont Romain, Les Amis de la Sauveté et son Point Lecture, L’USS Cyclo Club dont fait partie Jean-Luc Gardeau, Les Chasseurs, l’Espoir Piscicole DEMS dont le président Patrick Dupoux s’est vu remettre, en 2019, la médaille d’honneur par le Club Halieutique Interdépartemental, Le Comité des Fêtes, le Canoë Kayak Club, l’ASSA et le Rando-Moto de Monteton Section Sauvetatoise. Un mouvement associatif qui regroupe de nombreux bénévoles toujours volontaires et très actifs.

    État civil et remise de médaille

    Après avoir donné l’état civil, soit 5 mariages, 1 pacs, 10 naissances et 7 décès pour cette année 2019, Monsieur le Maire remettait la médaille d’honneur du travail à Jean-Marc Reclus, employé municipal depuis plus de 24 ans. Une remise de médaille très applaudie par les invités qui connaissent et apprécient cet employé pour le rencontrer aux 4 coins de la commune suivant les travaux du moment.

    L’assistance était ensuite invitée à partager le verre de l’amitié accompagné d’amuse-gueules fournis par le Restaurant Les Fées Gourmandises et de desserts de la boulangerie Demadrille. Un moment de convivialité où se retrouvaient les amis de longues dates ou que se faisaient de nouvelles rencontres entre sauvetatois de toujours et sauvetatois plus récemment installés.

  • Dernier hommage au créateur des Soirées Gourmandes

    Le Comité des Fêtes rend hommage au créateur des Soirées Gourmandes

    La saison des Soirées Gourmandes, qui a débuté ce vendredi 6 juillet, aura été marquée par une minute d’applaudissement à l’occasion de l’hommage que souhaitait rendre le Comité des Fêtes à Marc Lesimple. Le président Peter Cain, très ému, laissait la place à sa secrétaire Marie Requier pour lancer cet appel qui fit se lever les nombreux visiteurs présents. Parmi eux, Anne Lesimple et ses enfants ainsi que leurs familles et amis.

    « Bonsoir tout le monde,

     Il y a 6 ans naissaient les SOIRÉES GOURMANDES grâce au travail pertinent et acharné d’un membre du Comité des Fêtes qui croyait très fort, et à juste titre, au succès de cette manifestation.

    J’ai cité MARC LESIMPLE qui vient de nous quitter.

    Aujourd’hui, le bureau, les bénévoles, les commerçants et vous tous ici présents, nous lui devons un dernier hommage. 

    Alors levons-nous et applaudissons pour le remercier de tout ce qu’il nous a apporté.

    MERCI MARC« 

    Et en images, un bref récapitulatif des 6 années de Soirées Gourmandes, de 2012 à 2017 (cliquez sur le titre en vert).