• Pensez bien-être et relaxation

    Une relaxologue à La Sauvetat du Dropt

    Mesdames, pour apprendre à gérer le stress en cette période inédite, étrange et qui se prolonge, n’hésitez pas à contacter Emilie Chèze, relaxologue. Un moment de détente proche de chez vous. En pleine nature, allez découvrir un moment unique de relaxation.

  • L’annuaire sauvetatois s’enrichit d’un artisan peintre-décorateur

    Céline Bellino vient de rejoindre l’annuaire des professions exercées à La Sauvetat du Dropt. Céline est aussi conseillère municipale sur la commune depuis mars 2020. Elle se présente.

    « Originaire de Tours, j ai étudié au lycée d’ Arsonval à Joué Les Tours en Indre et Loire afin d’apprendre le métier de peintre en bâtiment. Titulaire du CAP et BEP peinture-vitrerie-revêtement en 1999, et d’un BAC PRO aménagement-finition en 2001.
    Je suis arrivée en Lot-et- Garonne en 2003. J’ai travaillé dans différentes entreprises de peinture, du peintre applicateur à chef de chantier. J’ai aussi travaillé en tant que fleuriste et assistante maternelle.
    Mais mon métier m’a beaucoup manquée et je retourne aux sources ! Voilà pourquoi je suis installée depuis le 4 janvier 2021 dans ma commune de la Sauvetat du Dropt en tant qu’auto entrepreneur « Artisan Peintre ».

    Retrouvez Céline et les professionnels de la commune sur l’Annuaire de votre site.

  • Vos commerces et les nouveaux horaires couvre-feu

    Le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises de Céline ne peut toujours pas ouvrir en raison de la fermeture imposée des commerces dits non indispensables !

  • Nouvelles mesures sanitaires : couvre-feu à 18h, contrôle aux frontières, écoles …

    Information légale et administrative du service public suite à la conférence de presse du premier ministre Jean Castex du 14 janvier.

    Couvre-feu à partir de 18h sur tout le pays

    Les mesures annoncées pour maîtriser l’épidémie de coronavirus sont les suivantes :
    • le couvre-feu est avancé de 20h à 18h. Déjà en place dans 25 départements, il est étendu sur tout le territoire métropolitain à partir de samedi 16 janvier 2021 et pour au moins 15 jours. Les dérogations seront les mêmes que pour le couvre-feu à 20h. Il ne sera pas possible de sortir pour des motifs personnels entre 18h et 6h. Tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h.
      Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

      1. se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
      2. des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
      3. des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
      4. participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
      5. les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
      6. promener un animal domestique autour de son domicile dans un rayon d’1 km.
    • la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite pendant les horaires de couvre-feu ;
    • pendant la journée, les déplacements sont autorisés et l’attestation n’est pas nécessaire ;
    • les déplacements entre régions sont autorisés ;
    • les lieux de culte doivent respecter une certaine jauge ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos est interdit ;
    • les restaurants et les cafés sont fermés ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A NOTER : Tout déplacement pendant les horaires du couvre-feu sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    ATTENTION : Si une dégradation forte de la situation sanitaire est constatée dans les prochains jours, un nouveau confinement sera décidé sans délai.

    Durcissement des contrôles aux frontières

    À partir de lundi 18 janvier 2021, tous les voyageurs entrant en France en provenance d’un pays hors Union-Européenne devront :

    • présenter un test PCR négatif ;
    • s’isoler pendant 7 jours une fois arrivés en France et faire un 2e test à l’issue de cette période.

    Les personnes n’ayant pu réaliser un test dans leur pays de départ auront la possibilité de se faire tester à leur arrivée en France et seront contraintes de s’isoler 7 jours dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités publiques.

    RAPPEL: Le test négatif est déjà exigé pour les voyageurs venant du Royaume-Uni.

    Enseignement : renforcement du protocole sanitaire

    Les écoles et établissements scolaires restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé à partir du 18 janvier 2021.

    Les cours d’éducation physique et sportive (EPS) sont modifiés. Toutes les activités sportives en intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire.

    Écoles primaires : des mesures plus strictes seront mise en place pour les temps de repas. Il n’y aura pas de brassage possible entre les classes. Les élèves d’une même classe mangeront à la même heure, à la même table. Si ce n’est pas possible, le temps de restauration sera allongé et en dernier recours des solutions de repas à emporter pourront être envisagées.

    Collèges : à titre exceptionnel, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel peut être adopté.

    Lycées : le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel sera maintenu pour les lycées au-delà du 20 janvier 2021. Il est recommandé que les élèves de Terminale soient le plus possible dans leur établissement.

    A NOTER : Les capacités de dépistage seront également fortement renforcées, avec l’objectif de 1 million de tests déployés dans les écoles, collèges et lycées d’ici aux vacances de février. Chaque fois qu’il y aura 3 cas, une équipe de dépistage pourra venir sur place.

    Enseignement supérieur

    • Les étudiants de première année à l’université pourront reprendre par demi-groupe les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier 2021, puis si la situation sanitaire le permet, les étudiants des autres niveaux.
    • Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre.
    • Des tests antigéniques seront disponibles dans les universités.

    Ouverture de la vaccination pour les personnes présentant des pathologies à haut risque

    Les personnes présentant des pathologies à haut risque de développer des formes graves de Covid-19 pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir de lundi 18 janvier 2021 dans les centres de vaccination. Il s’agit notamment des personnes souffrant d’insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d’un organe, des personnes sous traitement pour un cancer ou encore celles atteintes de trisomie 21. Elles devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

     

  • Apprendre l’écocitoyenneté avec Tati Sauvette et la CCPL 47

    Tati Sauvette, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, nous initie à l’écocitoyenneté !

    Pour nous aider à faire face à l’augmentation des coûts de gestion des ordures ménagères, Tati Sauvette est en étroite relation avec la commission environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun pour nous tenir informés des mesures bientôt en vigueur sur le plan national entraînant des changements importants pour nos foyers.

    Le service environnement de notre CCPL a participé le 6 octobre 2020 à une réunion départementale concernant LE PLAN BIODECHET.

    Pour faire face aux enjeux financiers et règlementaires, le tri à la source des bio déchets permettra la réduction du tonnage des DMA (déchets ménagers et assimilés) et donc réduira l’impact environnemental et financier de nos déchets.

    RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE

    Loi transition énergétique et croissance verte (LTECV) objectif 2025
    Loi anti gaspillage et économie circulaire (AGEC) objectif 2035

    • réduire l’enfouissement des OM (ordures ménagères) (-50%en 2025);
    • réduire la production des DMA (déchets ménagers et assimilés);
    • généraliser le tri à la source des bio déchets (avant 2024);
    • mettre en place la tarification incitative;
    • augmenter la valorisation des matières organiques (65% en 2025);
    • étendre les consignes de tri à la totalité des emballages plastiques (objectif 2022)

    .Et plus précisément la loi AGEC impose le tri à la source des bio déchets pour tous les ménages avant 31/12/2023.

    Le tri à la source permettra de détourner les bios déchets (déchets verts et déchets de cuisine) du flux des ordures ménagères, soit 30% de déchets en moins dans nos sacs noirs !!!

    La CCPL opte pour la gestion de proximité des bio déchets par compostage, individuel ou partagé, et va mettre en œuvre un plan d’action de communication, d’information, de formation et d’accompagnement de tous les ménages qui relèveront ce défi et ce, dès 2021.

    La CCPL met en place « L’OPÉRATION COMPOSTONS » qui propose une formation au compostage et vous permet d’acquérir un composteur. Pour vous inscrire, appelez le 05 53 94 11 23 ou envoyez un email à secretariat.environnement@ccpl47.fr

    L’AXE 3 du PLPDMA

    Utiliser les instruments économiques pour favoriser la prévention des déchets, c’est à dire, mettre en œuvre la tarification incitative ! Mots savants pour expliquer que nous paierons la prise en charge de nos ordures ménagères non recyclables (sacs noirs) qui finissent en zone d’enfouissement, en fonction du nombre de fois où nous les ferons enlever (ramassage des containers noirs).

    Pour faire au plus juste, chaque foyer va être équipé d’un contenant adapté au nombre de personnes qui le compose. Ces contenants vont être distribués sur notre commune dès que le nouvel adressage sera opérationnel, fin janvier début février.

    Ce déploiement va permettre de préparer la phase test de comptage des levées concernant les bacs pour sacs noirs qui se fera dès 2022. Nous allons avoir le temps de nous familiariser avec cette nouvelle pratique et surtout de nous permettre de réduire la quantité de nos déchets en mettant en œuvre de meilleures pratiques de tri.

    Première chose à faire, nous vous invitons à revoir la fiche de consigne de tri qui vous guide pour optimiser votre démarche. Pour rappel, l’ensemble des emballages plastiques (exemple les pots de yaourts) ne pourront être mis dans les bacs jaunes qu’en 2022.

    Dans l’article suivant …

    Pour mettre en pratique l’idée de réduire nos déchets, la rubrique de Tati Sauvette est consacrée au compostage.

  • Éco-geste de janvier : je dépote, tu popotes, il compote … nous compostons !

    Compostons et nous préservons notre environnement !

    Après avoir supprimé les emballages cadeau de notre poubelle noire, nous allons la priver de tous nos déchets de cuisine et de jardin ! COMPOSTER, c’est donc réduire le poids de nos poubelles, réduire la pollution liée au traitement de nos déchets et fertiliser nos jardins et nos plantes avec un engrais naturel.

    Pour tous ceux qui ont un espace extérieur, c’est facile de s’y mettre. Pour les autres, le lombricompostage (technique utilisant le pouvoir des vers de terre) peut vous intéresser, sinon soyez attentifs, et répondez à l’enquête qui sera distribuée avec le bulletin municipal prochainement. Elle va permettre à la municipalité de vous proposer la solution la plus adaptée à vos attentes. Votre participation à cette consultation est primordiale. Voici quelques informations, et n’hésitez pas à consulter le site de la CCPL47.fr Inscrivez-vous à leur formation. Dès que le contexte sanitaire le permettra, les formations au compostage seront proposées.

    Que composter : tous les déchets organiques à différents degrés …

    • DÉCHETS de CUISINE : épluchures, fruits et légumes abîmés, fanes de légumes, marc de café avec filtre (très bons aussi en engrais dans vos plantes vertes), sachets de thé, coquilles d’œufs, restes de repas, pain, laitages, croûtes de fromage et céréales.
      Bien les enfouir en les plaçant au centre du tas de compost.
    • DÉCHETS du JARDIN : s’ils ne peuvent être utilisés en paillage dans votre jardin d’agrément ou jardin potager, alors, ils vont dans le compost. Ce sont : tontes de gazon, sciure, feuilles mortes, branchages broyés ou taillés fins, fleurs fanées, tailles de haies, paille, déchets du jardin potager.
      A exclure : terre, cendre, sable (à mettre directement dans le jardin), végétaux malades ou en graines, rhizomes (racines de plantes) et bois traités.
    • DÉCHETS de MAISON : papier journal, papier carton non sali par des polluants, mouchoir en papier, essuie tout, cendre de bois, sciure, copeaux bien mélangés.
      A exclure : couche de bébé, protection périodique et litière d’animaux carnivores.

    NB : quelques déchets se dégradent plus difficilement et demandent quelques précautions. Les déchets ligneux ou durs (tailles, branches, os, coquilles …) qu’il vaut mieux broyer avant. Les plantes en graine et pieds de légumes qui peuvent germer (tomates, potirons, mauvaises herbes …). Les coquilles d’œufs et les coquillages ne se décomposent pas mais leur usure apporte des éléments minéraux et leur structure facilite l’aération.

    Comment composter ?

    Tout d’abord choisir le bon endroit : pas trop loin de la maison, pas trop près des voisins, exposition mi ombre à l’abri du vent et pas dans un creux.
    Pour débuter : préparer un lit de matière brune (feuilles mortes, petits branchages pour drainer et aérer votre futur compost).
    Puis choisir la méthode : soit en tas au fond du jardin comme l’ont fait nos ancêtres depuis la nuit des temps ou presque ! Soit dans un bac pour mieux gérer votre compost. Construire le bac ou l’acheter : ce bac, vous pouvez le construire vous-même avec des matériaux de récupération (palettes…). Sinon, ils sont en vente dans les jardineries ou, rapprochez vous de votre CCPL qui peut vous le fournir pour 25 €.

    Composter, 4 règles d’or !

    • ALTERNER
      Mélanger les déchets entre eux :
      – les déchets azotés plutôt humides et verts qui se dégradent facilement et qui ont tendance à pourrir avec les déchets carbonés plutôt secs qui se compostent lentement;
      – les déchets fins comme les tontes qui asphyxient le compost avec des déchets plus grossiers comme les brindilles.
    • AÉRER
      Brasser, décompacter le compost pour apporter l’oxygène nécessaire aux micro-organismes qui sont utiles au compostage.
    • GÉRER L’HUMIDITÉ
      Compost trop humide : trop d’humidité empêche la bonne aération du compost, le processus est freiné. Pour y remédier, apporter des matières sèches, aérer le compost pour l’aider à sécher, protéger des pluies;
      Compost trop sec : les micro-organismes meurent et le processus s’arrête. Il faut arroser le compost, réduire les déchets trop gros, apporter des déchets verts.
    • SURVEILLER
      L ‘apparition de moucherons, de mauvaises odeurs, de moisissures sont autant de signes qui doivent vous alerter. Consultez le guide du compostage pour trouver les solutions. Souvent, il suffit d’équilibrer le compost et de l’aérer.

    Bibliographie : ADEME « le compostage et le paillage » septembre 2020-12-25, « prévention/gestion de proximité des bio déchets » octobre 2015, « faire son compost » janvier 2012 et « Pourquoi composter » de L. Brisset de la CC des Bastides en Haut Agenais Périgord.


    Avec Tati Sauvette, la COMPOST MANIA gagne du terrain

    Encouragée par Tati Sauvette, Jeannette, sauvetatoise, installe un composteur dans son petit jardin alors que jusqu’à présent, ses déchets de cuisine étaient mis dans le sac noir. Merci Jeannette ! Vidéo à découvrir en suivant.
    Et au Point Lecture de La Sauvetat, Tati Sauvette met à votre disposition le livre « Famille presque zéro déchet« . Un livre pour vous aider à découvrir comment limiter les déchets et mettre en pratique l’écocitoyenneté.

    Et n’oubliez pas, le meilleur déchet est celui que nous ne produisons pas !

    Tati Sauvette vous souhaite une Bonne Année Ecocitoyenne  et vous dit à bientôt pour un nouvel épisode.

    Et la vidéo …

  • Vœux de la Municipalité

  • Malgré cette période de Fêtes, les élus sauvetatois veulent garder la ligne !

    Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau réunissait les élus qui le pouvaient le mardi 29 décembre pour prendre le bus de la ligne 04 et communiquer sur ce service mis en place en septembre 2020 mais à l’heure actuelle peu utilisé par méconnaissance. Par cette action, c’est une lacune qu’a voulu combler la Municipalité de La Sauvetat du Dropt.

    Lors de ce trajet, Monsieur le Maire a eu le plaisir de retrouver Noël de Nardi, chauffeur du bus, lui-même ancien élu de la mairie de Miramont de Guyenne et de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    L’appel de Jean-Luc Gardeau

    Oui, nous sommes conscients que la ligne de bus Bergerac / Marmande est une opportunité pour notre territoire et nous remercions le département de la Dordogne pour cette extension ainsi que la Région Nouvelle Aquitaine.
    Mais la communication du bienfait de ce service est peu relayée et doit avoir une bonne visibilité. C’est pourquoi les élus sauvetatois montrent l’exemple en prenant le bus, conscients que la pérennité de cette ligne est liée à sa fréquentation .
    Quelle que soit votre destination, le Bergeracois ou le Marmandais, à la descente du bus, vous trouverez toujours une correspondance répondant à vos besoins (navette, TAD, gare ou taxi).
    Alors, je ne sais si l’on peut employer l’expression : « l’essayer c’est l’adopter » mais ce qui est sûr c’est que, « ne pas l’essayer, c’est l’enterrer ! ».