• Info Mairie: perte d’autonomie pour les seniors

    Information du Centre Hospitalier d’Agen et plus précisément de l’Équipe Mobile pour l’Autonomie des Seniors de 60 ans et + (EMASS).

    Dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie auprès des seniors de 60 ans et +, et en réponse à un appel à projet, nous vous informons de la création d’une nouvelle équipe au sein de l’hôpital d’Agen : l’EMASS+ (Equipe Mobile pour l’Autonomie des Séniors de Soixante ans et +).

    Ses missions : Informer, orienter, conseiller, évaluer et accompagner toute personne de 60 ans et plus se questionnant sur le « bien vieillir » à domicile, ainsi que l’entourage, les aidants familiaux,…

    Une diététicienne, une assistante sociale, une ergothérapeute et une conseillère habitat interviennent ensemble pour sensibiliser à l’anticipation de la perte d’autonomie, et apporter un éclairage sur les démarches, organismes, structures, aides, etc… autour du logement, de l’alimentation, du social.

    Leurs interventions peuvent avoir lieu à l’hôpital ou à domicile (adaptation du logement), et sont totalement gratuites pour les personnes prises en charge.

    EMASS+ propose également des RÉUNIONS COLLECTIVES ouvertes à tous qui ont lieu chaque JEUDI après-midi à 14h dans la salle « EDIA » de l’hôpital. Ces réunions peuvent se faire dans votre commune si vous le demandez. Veuillez dans ce cas contactez votre mairie.

    Pour plus d’informations, téléchargez la plaquette EMASS +

  • Sortie rafting pour le Canoë Kayak Vallée du Dropt

    Information de Olivier Cain, président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt. Photos de Clémence Zago, kayakiste du CKC.

    Quelques photos de la sortie du jeudi 10 mai au stade d’Eaux Vives à Pau (64). Journée qui a permis aux parents des élèves du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt de partager cette journée loisirs. Au programme: rafting, kayak rivière, nage en eaux vives, hydrospeed et beaucoup de bonne humeur !!!

  • La Fête des Mères dans vos commerces

    Vos commerces de proximité pensent aux mamans qui seront fêtées le 27 mai et vous invitent à découvrir des produits mode ou bien-être ou à jouer pour gagner des soins de détente.

    Chez Amandine du SALON de COIFFFURE ManiHair,  partenaire de deux ambassadrices mode et produits cosmétiques.

    • Claire, pour Les Points Roses, propose à domicile chaussures et accessoires. Elle vous fera découvrir la collection printemps-été 2018 au salon ManiHair le vendredi 25 mai de 9h à 17h.
    • Patricia, pour Ibsyflor, propose à domicile des produits cosmétiques bio et français. Patricia sera présente au salon ManiHair le samedi 26 mai de 9h à 17h.

    N’attendez plus. Si vous souhaitez profiter d’un moment de détente et vous faire plaisir pour la Fête des Mères, prenez rendez-vous au salon ManiHair. Tel: 05 53 83 35 73


    Ou au PROXI P’TIT PANIER du DROPT où Christine Pénicaud vous propose de déposer un bulletin dans l’urne pour gagner un soin de détente d’1h dans le salon de massage Les Fées Papillon de Marie-France Grannereau. Le tirage au sort sera effectué le dimanche 27 mai.

    Téléchargez le bon de participation et déposez-le au PROXI P’tit Panier du Dropt avant samedi 26 mai.

  • Acte de vandalisme … autorisé !

    A La Sauvetat du Dropt, des vandales connus mais approuvés par la Mairie!

    Nous l’annoncions dans un précédent article, Les Amis de La Sauveté ont obtenu l’autorisation du Conseil Municipal de dégager les grilles du portail qui se trouvent entre l’église et les logements communaux de l’ancien presbytère. Par le fait, derrière cette entrée jusque là encombrée de lierre et autre arbustes spontanés, se trouve un passage public que les promeneurs pensent privé alors qu’il est le parcours préconisé du circuit numérique menant de la Place du Prieuré à l’Église St Germain.

    C’est donc armée d’une grosse cisaille et d’une scie à bûches que Francine Pandolfo, présidente des Amis de La Sauveté et sa secrétaire adjointe, attaquaient le chantier avec détermination ce dimanche 20 mai après-midi. La première surprise fut de constater que les pieds de lierre énormes et enchevêtrés dans les grilles depuis des décennies seraient très longs à couper avec la scie. C’est alors que vînt à passer l’ami Dédé avec sa tronçonneuse! Une idée lumineuse qui permit à ces dames de poursuivre le travail de dégagement mieux et plus vite. Inconvénient de l’outil adéquat, le bruit, qui fit sortir de la maison située de l’autre côté de la rue le vice-président du Comité des Fêtes, Alain Crossoir. Pas pour se plaindre, et non, mais pour mettre la main à la pâte!

    Finalement, c’est avec une équipe de 4 ouvriers que le chantier fut terminé en un temps record! Végétation dégagée, chargée sur la benne d’un camion et emplacement nettoyé. Ils eurent même la surprise de découvrir une vasque scellée au dessus d’une des piles du portail faisant cogiter ces dames qui proposeront au bureau de l’association d’y mettre des fleurs.

    Nul doute que les habitués du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises situé face à cette entrée ne soient surpris dès demain matin à l’heure du café. A la place de l’îlot de verdure, on peut apprécier maintenant la belle facture des piles en pierre du portail et redécouvrir l’ancienne pompe à eau ainsi que la plaque commémorative de la naissance de Grammont. Une opération réussie, donc, qui marque le début des travaux d’embellissement de ce secteur du village puisque des ganivelles sont prévues devant les jardins des habitants de ce passage public pour préserver leur intimité et que des massifs de fleurs seront plantées contre l’église.

  • Info Mairie: modification horaires permanences rdv CNI/Passeport


    Par l’intermédiaire de votre Mairie de La Sauvetat du Dropt, le Service État Civil de la Mairie de Miramont de Guyenne signale une modification des horaires de rendez-vous pour faire la demande d’une Carte Nationale d’Identité et/ou d’un Passeport.

    A compter du 1er juin, les permanences se feront de 9h à 11h30. Sachez qu’il faut compter un délai de 3 semaines pour une prise de rendez-vous. Tel: 05 53 93 20 52

     

  • Malgré le temps pluvieux, ils sont arrivés!

    Nos 3 présidents du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, Boris Lesimple, Julien Le Naour et Olivier Cain, ont bien terminé la Dordogne intégrale samedi 12 mai malgré un temps froid et pluvieux.

    Cette compétition est une course extrême longue distance canoë-kayak et stand up paddle de 130 km entre Argentat et Castelnaud La Chapelle.
    Elle relie 3 départements, la Corrèze, le Lot et la Dordogne et met en lumière la beauté et la diversité des paysages qu’elle traverse : gorges sauvages, falaises calcaires, châteaux médiévaux, villages haut-perchés…

    La Dordogne Intégrale détient l’opportunité unique de se dérouler sur 130 km linéaires de rivière sans aucun obstacle à la navigation, et dans des sites parmi les plus beaux de France. Elle permet aux meilleurs athlètes français et étrangers, ainsi qu’aux néophytes ou pratiquants peu confirmés, de se rencontrer, se confronter et se mesurer à un challenge nautique original et de haut-niveau.

    Ouverte à tous, licencié ou non, elle peut se courir en relais, et devient dès lors accessible au plus grand nombre avec même des possibilités de location de matériel sur place !.

    Depuis 2017, la Dordogne Intégrale devient une étape des SMS (Sup Master Series), véritable coupe du monde Stand UP Paddle longue distance sur les 5 continents, et intègre la « Triple Crown SUP », challenge regroupant les 3 courses SUP les plus déjantées de la planète.

    Rapport de Boris Lesimple et photos de Anne Lesimple, celle du départ puis celle de l’arrivée … toujours le sourire mais des mines un peu plus fatigués!

    Aventure de 130km réalisée en environ 12h30 pour notre trio avec un départ à 6h du matin et une arrivée à 18h30. Nous avons fait toute la course ensemble avec Julien et Olivier nous a rejoints au 70ème km pour finir avec nous. Nous avons dû affronter une météo pas du tout favorable (vent et pluie) ainsi qu’un tout petit niveau d’eau. Nous avons pris le temps de faire des ravitaillements un petit peu long pour assurer ne sachant pas du tout si nous allions tenir la distance… au final nous nous sommes bien soutenus les uns les autres pour pouvoir arriver en bas. Nous arrivons Julien 45ème en 12h31, Boris 47ème en 12h33 et Olivier 50ème en 12h34.

    Nous étions 170 au départ en stand up paddle et seulement 95 classés à l’arrivée! L’équivalent de 3 marathons enchaînés… dur mais une belle journée de partage et de solidarité.

    Bravo Messieurs pour l’exploit sportif et ces performances très honorables qui confirment, s’il en est besoin, que le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt rayonne bien au delà des frontières Lot-et-Garonnaise.

  • Le maillot USS Cyclo à Bilbao

    Épique résumé de l’expédition de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club ayant participé au périple Bordeaux-Bilbao avec son ami Germain Sauron, trésorier du club et 1er adjoint à la commune de La Sauvetat du Dropt. Photos de Hervé et Régine Goulard et de Germain.

    Paulo, Hervé et Germain étaient inscrits à la Randonnée Cyclotouristique Bordeaux/Pampelune/Irun/Bilbao organisée du 10 au 12 mai 2018. Paulo et Germain sont réellement partis sur leur destrier mais Hervé a dû déclarer forfait suite à une mauvaise blessure. Il décidait néanmoins de faire l’assistance et de suivre en voiture accompagné de son épouse Régine et de l’épouse de Paulo, Louise.

    Jeudi 10 Mai 2018, 1ère étape. BORDEAUX, DAX

    5 heures, le réveil sonne déjà à Roumagne et La Sauvetat chez Hervé, Paulo et Germain. 7h30, nous voici rendus place Pey-Berland à Bordeaux. Après la confirmation d’inscription et avoir accroché nos plaques de cadre numérotées, nous apprécions le chocolat chaud avant de nous rapprocher de la ligne de départ.
    A peine sortis de Bordeaux, l’allure s’accélère sur les routes plates des landes, nous traversons Saucats, Moustey quand la première averse arrive aux alentours de Pissos.
    Pendant que nous mangeons à Commensacq la pluie redouble d’intensité, nous nous changeons et nous voilà repartis pour la deuxième partie du circuit, après Mourcenx les nuages s’éloignent, bientôt la route est sèche et c’est sous le soleil que nous atteignons Dax avec nos premiers 159 kms au compteur.

    Vendredi 11 Mai 2018, 2ème étape. DAX, PAMPELUNE

    Grosse étape en perspective avec 3 cols au programme. A peine partis nous attaquons déjà les premiers contreforts de Peyrehorade avec les Pyrénées comme panorama. Une erreur d’inattention nous éloigne du circuit officiel et nous regagnons St Palais par la départementale, pas grave si ce n’est le passage par plusieurs pentes de 10% avec un fort vent de face en prime. Dans la galère, nous sommes rattrapés par nos amis du cyclo club de Miramont qui ont fait la même erreur que nous (sûrement petit problème local).
    A midi nous mangeons ensembles sous le marché couvert à St Jean Pied De Port. La guardia civile espagnole arrive pour nous escorter en direction du col de Roncevaux 1057m. Chacun monte à son rythme, les efforts du matin ont laissé des traces! Au sommet, photo souvenir avec André et Jacques de Miramont qui nous ont attendus. Ensuite descente pour un ravitaillement officiel à Orreaga, encore 2 cols à franchir 800 et 922m et c’est toujours encadré par la police espagnole que nous regagnons Pampelune, 166 km de mieux.

    Mais où sont passés Louise, Régine et Hervé nos fidèles accompagnateurs? En panne de GPS, ils nous retrouvent enfin après 2 heures d’attente et quelques bières, il fallait bien meubler le temps. Par contre le GPS de Paulo fonctionne bien, pour rejoindre l’hôtel que nous avions réservé à une dizaine de km, il nous amène vers un vieil hôtel désaffecté qui portait le même nom! Avec l’aide des locaux et de Germain qui parle couramment espagnol, nous arrivons enfin à destination vers 21h! Mais comme un « bonheur » n’arrive jamais seul, pas de restaurant dans le quartier, nous nous rabattons sur le saucisson et le pâté que Régine et Hervé avaient glissé dans leurs bagages au cas où! Le signe des accompagnants pro.

    Samedi 12 Mai 2018, 3ème étape. PAMPELUNE, BILBAO

    Toujours escortés par la police, ce qui élimine systématiquement feux rouges et priorités, nous sortons de Pampelune avec la fraîcheur matinale. Grandes lignes droites montantes, vent de face par rafales, puis circuit par des petites routes graveleuses, enfin pas facile. Les premières giboulées font leur apparition avant la grosse averse juste avant midi.
    A 12h30 nous arrivons au ravitaillement à Zalduondo, trempés comme la soupe, comme on dit chez nous. Casse-croùte rapide, changement de tenue pour repartir secs, avec 7° seulement au thermomètre, pas évident.

    Des cyclistes espagnols locaux nous ont rejoints pour nous accompagner jusqu’à Bilbao. Nous empruntons des routes meilleures, la pluie s’estompe et la fin d’après midi se déroule relativement bien. Une dernière grande descente jusqu’à l’entrée de la ville, nous rattrapons un petit groupe de 7 personnes et ensemble, parcourons les derniers kilomètres sur la rocade. Le service d’ordre nous oriente vers la bretelle qui mène tout droit vers la ligne d’arrivée, chacun reprend son rythme de croisière, Paulo franchit la ligne sous les acclamations de ses supporters.
    Mais où est passé Germain? C’est pas possible, il était derrière moi à l’instant. Fâcheuse crevaison à 400m de l’arrivée, le voici qui déboule grande plaque 10 mn plus tard. Sacré Germain! Que ne ferait-il pas pour se faire remarquer? (humour bien sur).

    Ouf, les derniers 157 kms avalés, les vélos sur la voiture, maintenant place aux réjouissances. Pointage, remise symbolique de récompense, douche et direction la salle de réception avec discours officiel puis apéritif dînatoire pendant lequel chacun raconte ses anecdotes.
    Bilan très positif malgré les caprices de la météo, aucun accident ni incident grave à déplorer. Bravo aux organisateurs pour leur présence et leur convivialité sans faille.

    Nous voici réunis, tous les cinq, Régine, Hervé, Germain, Louise et Paulo. Ensemble, nous nous dirigeons vers ISLA où nous avions réservé. Le dimanche fût consacré au tourisme, entre les averses.
    Lundi, après un arrêt obligé à la frontière pour un dernier bon repas local, nous avons regagné calmement nos foyers.

    PS: Nous avions décidé de réaliser ce périple à 3 cyclistes de l’USS CYCLO: Hervé, Germain et Paulo. Malgré une chute sévère le 7 avril, qui lui a valu 5 fractures, 1 à l’aine (os litione), plus 4 côtes cassées, HERVÉ a quand même tenu à participer en qualité d’accompagnateur avec Régine et Louise. De plus c’est lui qui nous à servi d’assistance avec sa voiture. Tous nos vœux de rétablissement rapide et sincères remerciements à HERVÉ.

  • Dordogne intégrale en stand up paddle pour 3 présidents du CKC Vallée du Dropt

    Voici ce que l’on peut lire actuellement sur la page facebook du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    Envoyer les bonnes ondes !!!! Et déclenchez le VDD FOREVER.

    Nos deux derniers présidents, Boris Lesimple et Julien Le Naour et notre président actuel Olivier Cain sont alignés sur la Dordogne intégrale samedi 12 mai.

    Un périple en stand up paddle de 130 km entre Argentat et Castelnaud La Chapelle. Temps estimé – ou espéré – entre 10 et 12h. Top départ à 6h!! Résultats la semaine prochaine.

    Sur la photo prise avant le départ vendredi 11 mai, les 3 amis « frais »! De gauche à droite: Julien, Boris et Olivier. Prochaines photos et résultats la semaine prochaine.

  • Commémoration du 8 Mai sous un ciel gris

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint au Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Mardi 8 Mai fut commémoré le 73ème anniversaire de la fin des combats armés lors de la Seconde Guerre Mondiale, le 8 Mai 1945.

    Petit cortège pour cette cérémonie où l’on remarquait la présence de plusieurs britanniques. C’est la jeune Victoire qui fut appelée par le Maire Jean-Luc Gardeau pour déposer la gerbe au pied du Monuments aux Morts. La cérémonie se terminait dans la salle du conseil municipal pour partager le verre de l’amitié.

  • Lutter contre le moustique tigre bien présent dans notre région

    Par l’intermédiaire de la Mairie de La Sauvetat du Dropt, voici une information importante de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine.

    La présence du moustique tigre dans les départements , entre autre, du Lot-et-Garonne et de la Dordogne est confirmée. Le moustique tigre fait l’objet d’une surveillance renforcée car il peut, dans certaines conditions très particulières, être vecteur des virus de la Dengue, du Chikungunya ou du Zika (s’il a piqué un malade revenant d’une zone où sévissent ces maladies). D’origine tropicale, il est plus petit qu’une pièce de 1 centime.

    Comment lutter contre le moustique tigre

    En éliminant les eaux stagnantes pour éviter sa prolifération. 

    Le moustique tigre privilégie de petites quantités d’eau pour pondre ses œufs (200 à chaque fois !). Il se développe dans toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels où l’eau peut stagner : c’est là qu’il faut agir! 

    • Éliminez les endroits où l’eau peut stagner… coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, pieds de parasol, encombrants, jeux d’enfants…
    • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées (gouttières, rigoles…).
    • Couvrez les réservoirs d’eau, bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu, bâches, ainsi que les piscines hors d’usage.

    Pour tout savoir et télécharger les plaquettes d’information, consultez le site de l’ARS Nouvelle-Aquitaine-ARS-Santé.fr  ou consultez la Plaquette d’Information Nuisances et Maladies Moustique Tigre 2018.

  • Le Château de Duras mis en valeur par le Mobilier National

    Article de Charlotte Pelletier, correspondante du journal Le Petit Journal et de La Dépêche du Midi sur lequel cet article est paru mardi 8 mai. Vidéo de France 3 Nouvelle-Aquitaine mise en ligne le 4 mai.

    Le Château de Duras est remeublé par le Mobilier national : un élément qui rajoute du cachet à la noble bâtisse et qui séduira de nombreux visiteurs.

    «Si je n’avais Versailles, j’aurais aimé avoir Duras». Cette formule a été prononcée par Louis XIV… Qui aurait pu estimer qu’elle avait encore droit de cité lorsqu’il y a quarante-neuf ans, le 20 mars 1969, les représentants de la commune lot-et-garonnaise se rendaient à Paris pour acheter les ruines du château de Duras… Qu’est-ce que cet achat allait pouvoir rapporter à la commune ? Pour certains, une piscine municipale aurait été plus utile.

    Puis les travaux de restauration ont commencé. Le département mais aussi la région et encore l’État ont aidé cette commune riche de 1 250 habitants à mener ce chantier à terme. Et le résultat est à la hauteur de l’investissement.

    En cette matinée du 4 mai, les responsables du Mobilier national sont ainsi venus présenter les meubles qui ont désormais pris leurs quartiers dans les appartements de la duchesse de Duras. L’an prochain, les appartements du duc auront été restaurés et de nouveaux meubles y seront déposés.

    Dix châteaux ont été remeublés par le Mobilier national, parmi lesquels : Chambord, Rambouillet, Azay-le-Rideau, Sully- sur-Loire. Le but du Mobilier national est d’une part de montrer comment on vivait au quotidien dans ces édifices, et ensuite de trouver une harmonie entre le domaine et certains de ses habitants. Il faut que cette harmonie soit perceptible pour le visiteur du XXIe siècle.

    A Duras, il est évident que le mobilier va avoir pour mission d’expliquer comment pouvait vivre Claire de Kersaint, la dernière duchesse de Duras, celle qui avait été l’égérie de Châteaubriant. Pour arriver au mieux à remplir cette mission, on s’est aidé de l’inventaire qui avait été établi en 1789. On a mené des études archivistiques et archéologiques. Ainsi on a su comment était meublée chaque pièce.

    Lorsque le maire de Duras Bernadette Dreux a contacté le Mobilier national, elle n’imaginait pas qu’un accord pourrait être trouvé entre cette administration et la petite commune… Ce mobilier est présenté à Duras pour trente ans. Certains éléments ne sont pas encore arrivés : par exemple le billard, sa place est prévue dans l’antichambre de la duchesse et il manque dans le décor…

    «Si je n’avais Versailles, j’aurais aimé avoir Duras» à voir comme le château meublé a fière allure, on comprend pourquoi Louis XIV a prononcé cette phrase…

    Infos pratiques, horaires de visite et tarifs à consulter sur le site du Château de Duras. Situé à 15 min de La Sauvetat du Dropt.

  • L’USS Cyclo Club fait sa sortie du 1er mai

    Article de Jean-Claude Labattut allias Paulo, secrétaire et cycliste invétéré du club. Photos de Georgette, Paulo et Germain Sauron, trésorier du club et 1er adjoint de la commune de La Sauvetat du Dropt.

    SORTIE DU 1er MAI AU GRANG ÉTANG DE LA JEMAYE en Dordogne

    Après une semaine pluvieuse, inutile de vous cacher notre satisfaction ce mardi 1er Mai, quand nous avons trouvé la route sèche pour la traditionnelle randonnée de l’ USS CYCLO.

    Germain et son ami Guytou, Alain, Jean-Pierre, Alphonse et Paulo, sont présents au rendez-vous à 8 h précises. Quand à Max et Guy nos fidèles et dévoués aïeux, ils s’empressent de charger nos sacs dans le véhicule d’assistance.
    Après la photo souvenir, nous voici partis en direction de Eymet saluant au passage les pêcheurs le long du Dropt, raillant particulièrement Jeannot qui a troqué son vélo pour une canne. De si bonne heure, il ne se doute pas du très bon repas que nous allons déguster à midi!

    A mi parcours, pause café au Fleix, avant d’affronter la montée en direction de Ribérac, côte surement célèbre, puisqu’elle a été nommée « Le Petit Tourmalet ». Les dames et amis accompagnateurs ne tardent pas à nous rattraper, et après quelques mots d’encouragement au passage, poursuivent jusqu’à Echourgnac pour nous accueillir comme il se doit après nos derniers efforts.

    Un petit quart d’heure pour se changer, et nous voici à table à « L’Auberge De La Double ». L’après midi est consacrée à la découverte du Grand Lac De La Jemaye où cyclistes et accompagnateurs apprécient ce cadre de verdure éclairé par le soleil présent lui aussi.

    Déjà 18 heures, nous repartons vers LA SAUVETAT en covoiturage où la journée est loin d’être terminée. Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, nous prête la salle de la Maison des Loisirs pour une auberge espagnole. Pas pour la faim, mais juste pour le plaisir de déguster le tourin de Mylène, les charcuteries de Georgette et Régine puis une petite salade avec un morceau de fromage, avant de terminer par les merveilles de Louise.

    La réussite de cette journée ne nous fait pas oublier les amis chers qui n’ont pas pu participer pour cause de maladie, tous nos vœux de guérison envers ceux qui souffrent.


    PS: Souhaitons que toutes ces sorties soient bénéfiques pour la condition physique de GERMAIN, HERVÉ et PAULO qui s’apprêtent pour la randonnée BORDEAUX, PAMPELUNE, BILBAO: 450 kms en 3 jours!
    A noter que HERVÉ, victime d’une chute sévère, ne pourra pas pédaler mais il accompagnera ses collègues dans sa voiture d’assistance. Prompt rétablissement à lui aussi.