• Petite rubrique de Tati Sauvette : Janvier 2023

    Info du mois : plus de vaisselle jetable

    Depuis le 1er janvier 2023, la vaisselle jetable est interdite dans les restaurants, notamment les fast-foods, pour des prises de repas sur place .C’est dans le contexte de la loi anti-gaspillage qui vise d’ici 2040 à interdire tous les emballages plastiques à usage unique.

    Rappel des interdictions déjà en place pour le plastique
      • Depuis le 1er janvier 2020, plus de vaisselle jetable : verre, gobelet, assiette ainsi que coton-tige ;
      • Depuis le 1er janvier 2021, plus de pailles, couverts jetables, touillettes, couvercles des gobelets à emporter, piques à steak, tiges pour ballons, confettis, boîtes à repas en polystyrène expansé (type boîte à kebab) ainsi que tous les objets en plastiques oxodégradables (matière plastique renfermant des additifs qui conduisent à la fragmentation de la matière plastique en microfragments ou à une décomposition chimique sous l’effet de l’oxydation) ;
      • Depuis le 1er janvier 2022, plus de sachets de thé ou de tisane en plastique non biodégradable, suremballages en plastique pour les fruits et légumes de moins d’1,5 kg ainsi que de jouets en plastique distribués gratuitement dans les fastfoods ;
    Interdiction qui entre en vigueur au 1er janvier 2023

    Toute la vaisselle jetable des repas servis sur place dans les fastfoods est maintenant interdite.

    L’avis avisé de Tati Sauvette

    Supprimer le jetable c’est renforcer la réduction des déchets.

    A la charge du consommateur d’adopter une nouvelle attitude face aux propositions qui lui sont faites. A lui de remplacer le jetable par son équivalent réutilisable comme par exemple, remplacer l’essuie-tout par des lingettes en microfibre lavable.

    Cette interdiction doit interpeller aussi les organisateurs de festivités où des boissons et repas sont proposés tels que les lotos, Soirées Gourmandes ou Marché de Noel ! Elle interroge sur les stratégies à mettre en œuvre pour limiter les déchets et doit générer une attitude plus éco responsable chez les consommateurs.


    Pas à pas la sauvegarde de notre environnement s’impose dans l’univers de la consommation. Non seulement les fast-foods mettent un terme à la vaisselle jetable mais aussi aux jouets en plastiques distribués aux enfants. Une belle avancée chez Mac Donald !

    Tati Sauvette espère que la marque FERRERO suivra ce chemin et trouvera une alternative à son produit phare : L’ŒUF KINDER SURPRISE ! Parce que malheureusement, l’œuf surprise, c’est un peu de chocolat et beaucoup de déchets en grande partie plastique ! Au final, jouet et coque finissent rapidement à la poubelle !

  • Tati Sauvette, l’actu du mois de janvier

    Information de Isabelle René alias Tati Sauvette, conseillère municipale responsable de la commission environnement de la commune. Photos de Jean-Luc Gardeau, Maire.

    Le composteur de quartier de notre village de La Sauvetat du Dropt s’équipe d’un bac de maturation supplémentaire livré par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun. Celui-ci permettra d’obtenir un compost plus abouti car actuellement le rythme des retournements ne le permet pas.

    Grâce à lui, les Sauvetatois inscrits et utilisateurs ont détourné 1,6 TONNE DE BIODECHETS en 2022. Bravo !

    La lutte pour la réduction des déchets continue et l’équipe de la commission environnement de votre commune vous invite
    LE SAMEDI 11/02/2023 de 10H à 12H et de 13h30 à 16H30
    à une journée d’information dont le sujet central sera la gestion des déchets : réduction – tri – compostage.
    POUR EN SAVOIR PLUS

    Extrait provenant du site d’information de la CCPL47

    Pourquoi apporter vos déchets chimiques en point de collecte et en déchèterie ?

    Les produits chimiques usagés peuvent être des déchets dangereux pour votre environnement et votre santé.
    Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, ils doivent être apportés en point de collecte et en déchèterie afin de bénéficier d’une prise en charge et d’un traitement sécurisés.

    Il est donc important de ne plus les jeter dans la poubelle (ordures ménagères, tri sélectif) ou dans les canalisations (WC, évier) mais de les apporter en point de collecte et en déchèterie, si possible dans leur emballage d’origine.

    Que deviennent-ils ?

    Après avoir été triés, ces déchets chimiques sont acheminés vers des centres spécialisés de tri et de regroupement leur permettant ainsi d’être valorisés et pour certains d’être recyclés ou éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

    La Communauté de communes du Pays de Lauzun, en partenariat avec EcoDDS, propose la récupération et la gestion de ses déchets chimiques à la déchèterie de Miramont de Guyenne.

    1. Mise sur le marché de produits générateurs de déchets chimiques
    2. Apport en point de collecte et en déchèterie
    3. Premier tri des déchets de produits chimiques par les agents de déchèterie
    4. Transport réglementé vers des sites industriels spécialisés de tri et de regroupement
    5. Valorisation énergétique (chauffage, électricité), recyclage ou élimination dans des conditions respectueuses de l’environnement

  • Info CCPL : Que faire des déchets chimiques ?

    De quels déchets s’agit-il ?

    Les déchets chimiques sont principalement des déchets issus des produits de bricolage, d’entretien des véhicules, de chauffage, d’entretien des piscines et de jardinage.

    Où déposer ses déchets chimiques ?

    Les produits chimiques usagés peuvent constituer des déchets dangereux pour votre environnement et votre santé, ils ne peuvent pas être jetés à la poubelle ni dans les canalisations et nécessitent une collecte et un traitement spécifiques.

    Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, ils doivent être apportés en point de collecte ou en déchèterie dans leur contenant d’origine. Veillez, par ailleurs, à bien visser les bouchons, à fermer les couvercles pour éviter tout écoulement.

    Mais alors, que deviennent ses déchets ?

    Après avoir été triés, ces déchets chimiques sont acheminés vers des centres spécialisés de tri et de regroupement leur permettant ainsi d’être valorisés et pour certains d’être recyclés ou éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.
    La Communauté de communes du Pays de Lauzun, en partenariat avec EcoDDS, propose la récupération et la gestion de ses déchets chimiques à la déchèterie de Miramont de Guyenne.

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE n°16 – NOVEMBRE 2022

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être.

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITÉS

    SERD : Semaine Européenne de Réduction des Déchets

    Du 19 au 27 novembre prochain aura lieu la semaine européenne de réduction des déchets avec cette année le thème des textiles. A voir sur serd.ademe.fr

    L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde, elle émet plus de gaz à effet de serre que les vols internationaux et le trafic maritime réunis !

    Les vêtements ont pris une grande importance dans nos vies. Ils sont vendus à des prix attractifs ; on en achète donc plus qu’il y a quelques années et on les garde moins longtemps. Et cela n’est pas sans poser de problèmes.
    Leur fabrication comprend de nombreuses étapes et procédés qui nuisent parfois à l’environnement et aux personnes qui les fabriquent et les portent.

    Aujourd’hui nous devons chérir et porter nos vêtements plus longtemps, exiger qu’ils soient fabriqués pour durer, demander aux marques de s’assurer que les textiles de nos vêtements contiennent moins de substances dangereuses et soient recyclables. Nous devons favoriser la réutilisation via des achats en friperies, dans des vide-­greniers, etc.

    Extrait Newsletter_ADEME_ACTUS)

    2. ECO GESTE DU MOIS

    JE METS EN PLACE DES MOYENS POUR ÉCONOMISER L’ÉNERGIE ET PARTICIPER A LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE.

    Les températures baissent doucement, il est encore temps de prendre des mesures pour réduire notre facture énergétique en suivant les recommandations de l’ADEME :

    1. Je règle mon chauffage à 19° maximum

    • Baisser le chauffage de 1°C dans son logement, c’est 7% d’économies d’énergie par an. Le chauffage, c’est 66% des dépenses d’énergie d’un ménage. (source : Ademe) Pour aller plus loin
    • Téléchargez le guide ADEME “Un hiver tout confort” (pdf)

    2. Je règle mon chauffe-eau à 55° et je reste moins longtemps sous la douche

    • L’eau chaude sanitaire représente jusqu’à 20% de la consommation d’énergie d’un ménage et coûte environ 270 € par an.
    • Téléchargez le guide ADEME “Eau et énergie : comment réduire la facture ?” (pdf)
    • Téléchargez l’infographie ADEME “Chauffe-eau : comment éviter les surconsommations ?” (pdf)

    3. J’éteins tous mes appareils en marche ou en veille quand ils ne sont pas utilisés

    Pour cela, vous pouvez utiliser des multiprises à interrupteur pour éteindre simultanément tous vos équipements et éviter qu’ils ne restent en veille.
    • Les appareils en veille représentent jusqu’à 10% de votre facture d’électricité (Téléchargez le guide ADEME “Réduire sa facture d’électricité” (pdf)
    • Téléchargez le guide « En route vers la sobriété numérique » (pdf)

    4. Je décale l’utilisation de mes appareils électriques (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle) en dehors des heures de pointe

    C’est entre 8h et 13h et entre 18h et 20h que les économies d’électricité sont les plus utiles, car c’est à ces moments de la journée que les Français consomment le plus d’énergie.
    Pour aller plus loin
    • Téléchargez le guide ADEME “Réduire sa facture d’électricité” (pdf)


    TATI SAUVETTE vous encourage pour toutes ces belles actions et vous donne rendez-vous pour la prochaine rubrique du mois de décembre.
  • Tati Sauvette et des utilisateurs du composteur de quartier en plein retournement !

    Compte-rendu de la conseillère municipale Isabelle René alias Tati Sauvette. 

    « Samedi 19 novembre était jour de grande agitation dans notre village de La Sauvetat du Dropt. Alors que l’équipe du Comité des Fêtes s’activait sur la Prairie des Croquants, celle du composteur de quartier était en pleine action de retournement.

    Pour la cinquième fois de l’année, des volontaires ont rejoint les guides du compostage, Sylvie et Tati Sauvette, pour transvaser le bac d’apport dans le bac de maturation. Celui-ci a été vidé préalablement de son compost récupéré par les participants intéressés.
    En moins d’une heure tout était réglé, et la météo permit que cela soit un moment agréable durant lequel tout ce petit monde a pu échanger.

    Pour info, le composteur de quartier est actuellement utilisé par 25 foyers. Il reste ouvert à tout foyer ne pouvant disposer d’un composteur individuel. Il suffit de contacter Isabelle alias Tati Sauvette au 06 76 69 71 76 ou Sylvie au 06 16 43 91 17.

    Sylvie et Tati Sauvette remercient chaleureusement Hervé et Pascal pour leur participation et donnent rendez-vous aux abonnés pour le prochain retournement qui devrait avoir lieu fin février. »

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°15 – SEPT-OCT 2022

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être.

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITÉS

    Réunion de la commission communautaire environnement du 05/09/2022

    – Bilan sur le changement de collecte des ordures ménagères 

    Rappel des enjeux : Objectifs nationaux et dispositions réglementaires

    • Réduire de 50% les déchets mis en décharge entre 2010 et 2025.
    • Réduire de 50% le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025.
     Généralisation du tri à la source des biodéchets en vue de leur valorisation à partir du 31 décembre 2023.

    Les changements mis en place le 1er juillet s’intègrent progressivement dans le quotidien des usagers qui ont pu solliciter les élus et responsables pour surmonter leurs difficultés ( précisions sur les jours de collectes , diffusions des nouveaux calendriers…)
    Les premiers chiffres sur les tonnages collectés en ordures ménagères et en tri sélectif montrent l’efficacité des nouvelles consignes permettant la réduction des déchets ménagers.

    De plus la technologie embarquée dans les camions permet d’identifier les erreurs de tri, et donc permet d’aider l’usager pour améliorer son tri .

    Actuellement le taux d’erreur est de 24.71%, taux stable par rapport à l’ancien système.

    IMPORTANT A SAVOIR : NE PRESENTER LE BAC NOIR QUE LORSQU’IL EST PLEIN !

    En effet nous sommes actuellement en période test qui permet une évaluation au plus juste des besoins réels des usagers et une évaluation du cout de la part incitative qui sera appliqué pour la première facturation réelle de 2025 (établie sur le comptage des levées de 2024).

    • Horaires de la déchetterie : l’aménagement des horaires durant la période estivale sera normalisé du fait des épisodes caniculaires qui surviendront de plus en plus fréquemment (proposition du 15 juin au 15 septembre);
    • Réflexion sur le tri lors des manifestations : des initiatives remarquables ont été prises par différentes associations organisatrices permettant le tri à la source des déchets lors de festivités dont les soirées gourmandes à la Sauvetat du Dropt, le comice agricole d’Allemans du Dropt, les Burgondiales à Bourgognague…
      Cependant ceci n’est pas une norme. Une réflexion est en cours au sein de la CCPL pour inciter et accompagner ce type d’initiative;
    • Rappel : obligation règlementaire du tri à la source des déchets organiques pour tous à partir du 1er janvier 2024.

    Il est un projet qui vise à équiper en composteur les logements communautaires.

    2. ECO GESTE DU MOIS

    Je détourne des sacs noirs ainsi que mes déchets de jardin et mes bio déchets du circuit de la déchetterie.

    J’installe un composteur au fond de mon jardin
    • J’y dirige tous les déchets issus de mon activité de jardinage;
    • J’y mets mes déchets de cuisine et restes de repas;
    • J’installe un site de stockage des déchets « bruns » produits par l’arrivée de l’automne. Ils participeront au compostage des déchets verts.
      Si je n’ai pas de jardin et n’ai que des déchets de cuisine, je contacte ma municipalité qui me dirigera vers le site de compostage collectif mis en place dans mon village.

    3. ZOOM SUR NOTRE VILLAGE

    Un composteur collectif très actif

    Depuis sa mise en route en janvier, le site connait un franc succès. Ce sont 22 foyers inscrits qui viennent régulièrement y vider leur bio seau . Le composteur connait un rythme de retournement important (4 fois depuis le début de l’aventure), ce qui ne permet pas actuellement la production de compost mature.

    Le contenu du bac de maturation est utilisé notamment comme support de cultures du jardin partagé associé à la plateforme. La nature étant généreuse, il a produit cette année son lot de légumes grâce à l’intervention des référents du site de compostage car à ce jour les parcelles installées n’ont pas trouvé preneurs.

    Promenade citoyenne

    Cet été a eu lieu l’opération Jours Net 47. Nous étions invités à collecter les déchets que d’indélicats citoyens jettent dans la nature.

    N’hésitons pas, comme cette habitante de la Sauvetat, à poursuivre cette belle action dès que l’occasion se présente car nos bords de route regorgent de déchets divers : cannettes bouteilles ….
    Voici un exemple de déchets ramassés sur une courte distance le long de nos voies communales

    REMERCIEMENTS

    Tati Sauvette remercie tous les bénévoles qui ont participé à l’action de tri lors des Soirées Gourmandes du Comité des Fêtes. Au cours de chaque soirée, ils ont accompagné, informé, sensibilisé les visiteurs très impressionnés par cet engagement et cet exemplarité. Grace à eux, nos belles Soirées Gourmandes ont été remarquables et notre village tout entier a été mis à l’honneur.

    HOMMAGE

    Cet été, l’inspiratrice de Tati Sauvette s’en est allée ….
    Pensées affectueuses pour « Tati Jeannette ».

  • Soirées Gourmandes et Tri Sélectif


    Les adeptes des Soirées Gourmandes de La Sauvetat du Dropt auront la chance de profiter d’un repas champêtre supplémentaire programmé au premier vendredi de septembre. C’est en effet à l’unanimité que la décision a été prise par Peter Cain et les bénévoles du Comité des Fêtes qui le suivent sans fléchir.

    Mais le plaisir des papilles ne doit pas faire oublier la nécessité de trier ses déchets en fin de repas. Sur les conseils avisés de Tati Sauvette, conseillère municipale, et de bénévoles qui l’entourent, vous ramènerez votre assiette et autres reliefs de repas aux poubelles situées à l’entrée de la Prairie des Croquants. C’est là que vous attendent suivant les soirées Tati Sauvette en personne ou Martine, Carmen, Jacques, Isabelle, Marie, Marcelle … et même, pour un court instant la jeune Lina en quête d’activité à se mettre sous la dent !

    Les photos qui suivent ne permettent pas de voir tous ceux qui se sont impliqués dans ce tri sélectif qui permettra de réduire le coût de la facture ordures ménagères du Comité des Fêtes. Soyez sympas, respectez les consignes et pensez à remercier ceux et celles qui œuvrent dans l’ombre pour le bien de tous !

  • Les conseils de Tati Sauvette pour respecter le tri aux Soirées Gourmandes


    AUX SOIRÉES GOURMANDES DES VENDREDIS DE L’ÉTÉ A LA SAUVETAT DU DROPT
    • Avant de partir :

    Je prépare les soirées gourmandes pour limiter au maximum ma production de déchets.

    1- J’amène mes couverts ;
    2- J’amène ma serviette de table en tissu ;
    3- J’amène une boite ou une poche pour récupérer mes restes de repas.
    • Après avoir festoyer aux tables installées par le Comité des Fêtes :

    Je peux les ramener à la maison pour ma consommation personnelle ou pour les donner à mes animaux de basse-cours ou de compagnie ou je les jette dans la poubelle biodéchets prévue à cet effet.

    Tati Sauvette et son équipe vous aident à trier

    Pour les Soirées Gourmandes Tati Sauvette renouvelle l’opération d’aide au tri des déchets avec son équipe.
    Nouveauté : les biodéchets seront triés à part et il sera possible, pour les intéressés, d’en récupérer pour les donner à leurs animaux.

    Tri du 1er juillet

    Civilité, respect des consignes et bonne humeur lors du passage des visiteurs devant l’espace de tri où les attendaient Tati Sauvette et Martine. Remercions ces deux conseillères municipales pour le temps passé. Nul doute que cette aide permanente au tri finira par nous faire acquérir les bons gestes !

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°14 – JUIN-JUILLET 2022

     

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être.

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITES – LA CCPL 47 VOUS INFORME
    Réduction des déchets, on passe à l’action.
    1ER JUILLET —-> DAVANTAGE DE DÉCHETS ACCEPTÉS DANS LES BACS ET COLONNES JAUNES.

    Voici les nouvelles consignes de tri. Information reprise sur le site de votre Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    A partir du 1 er juillet

    À partir du 1er juillet 2022, tous les emballages en métal, en papier, en carton et en plastique, sans exception, pourront se jeter en vrac dans le bac jaune !

    A partir du 1er juillet, plus de doute, tous les emballages se trient !

    C’est parti ! Vous avez tous reçu les informations dans vos boites à lettres.

    DE NOUVELLES MODALITÉS DE COLLECTE DANS LES BACS NOIRS

    AFIN D’ADAPTER LA COLLECTE AU VOLUME DES BACS NOIRS, LE CAMION DE COLLECTE DES BACS NOIRS PASSERA DESORMAIS 1 SEMAINE SUR 2. LA COLLECTE DES BACS JAUNES RESTE INCHANGÉE, TOUS LES 15 JOURS.

    Seuls certains usagers des centres-bourgs de Miramont de Guyenne / La Sauvetat du Dropt / Allemans du Dropt / Lauzun et les résidents en habitat collectif disposeront d’un badge qui leur permettra d’enregistrer les ouvertures des colonnes noires à ordures ménagères prochainement installées.

    A La Sauvetat du Dropt, les colonnes semi-enterrées seront prochainement installées Rue du Puits.

    ON RÉDUIT NOS DÉCHETS AVEC LE COMPOSTAGE

    COMPOSTER LES DECHETS ORGANIQUES (ÉPLUCHURES ET RESTES DE REPAS NOTAMMENT).
    Des « kits compost » sont disponibles auprès de la Communauté de communes pendant les permanences tous les mercredis de 14h à 16h à l’ancienne déchèterie (impasse Elie Teyssier à Miramont de Guyenne). JEREMY BRIERE l’animateur compost de votre CCPL vous y accueille et vous informe.

    Trois modèles de composteurs sont disponibles :
    – Composteur 400 L plastique : 25 €
    – Composteur 400 L bois : 35 €
    – Composteur 600 L bois : 45 €
    L’achat du composteur est réglable uniquement par chèque, à l’ordre du Trésor Public.

    2. ECOGESTE DES MOIS DE JUIN-JUILLET
    Dans la salle de bain je supprime les emballages plastiques :

    – Je remplace les produits liquides par les équivalents solides (savon, shampoing, après-shampoing);
    Ils sont tous accessibles en grandes surfaces et dans la boutique « vrac et local « à Allemans du Dropt où vous aurez aussi tous les conseils utiles.
    – Je choisis des produits contenus dans des emballages en verre ou cartonnés : j’évite à chaque fois que je le peux l’emballage plastique et ainsi j’évite que mon déchet se retrouve par accident sur une plage !

    Dans le jardin , je pense à pailler pour économiser les arrosages :

    – Je récupère l’herbe de la tonte séchée pour pailler ;
    – Je laisse au pied les résidus de tailles.


    ATTENTION A L’EAU LE NIVEAU BAISSE !!!

    Voici une carte d’avril 2022 glanée sur le site du SIGES. Le niveau des nappes descend, c’est aussi ce que montrent les cartes de piézométrie * des secteurs de Miramont de Guyenne, Auriac sur Dropt et Peyrière.

    * La piézométrie est la mesure de profondeur de la surface de la nappe d’eau souterraine. Elle est exprimée soit par rapport au sol en m, soit par rapport à l’altitude zéro du niveau de la mer en m NGF (Nivellement Général Français).

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°13 – AVRIL-MAI 2022

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être.

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITES

    En bref /rappels : Informations à retenir suite à la réunion de la commission communautaire environnement du 21/04/2022.

    A partir du 1 er juillet

    Application des nouvelles consignes de tri : C’est un emballage ? Dans le bac jaune ! Inutile de le laver, il suffit de bien le vider. Déposez les emballages en vrac dans le bac, sans les imbriquer.
    Nous pourrons donc mettre tous les films plastiques , tous les pots et barquettes plastiques (pots de yaourts…), les petits déchets aluminium comme les dosettes de café, les barquettes en polystyrène …


    Courant mois de mai

    Nouvelle habitude à prendre : La collecte des bacs noirs et jaunes se fera tous les 15 jours.

    Passage des enquêteurs pour finaliser la dotation en bacs. Distribution possible des badges pour les foyers où la collecte en porte à porte est impossible du fait de la configuration géographique des lieux. Ces foyers sont concernés par l’apport volontaire au niveau des colonnes de collecte qui devraient être mises en place Rue du Puits d’ici la fin du 3ième trimestre (les délais peuvent évoluer aux regards des difficultés actuelles d’approvisionnement).

    2. ECO GESTE DU MOIS

    En avril ne te découvre pas d’un fil !!! Au mois de mai fait ce qu’il te plait ! C’ est le temps de la valse des armoires où chacun fait le tri et achète au fil de ses envies.

    Mais quel est l’impact écologique de notre habillement ? D’où vient –il ? Est-il issu d’une activité éco responsable ? Est-il indispensable ? Qu’en faire quand il est usé ou que nous ne souhaitons plus le porter ? Autant de question qui nous font réfléchir sur notre manière de consommer en matière d’habillement.

    Pour limiter notre impact faisons des choix
    • Vendons ou donnons ce qui dort dans nos placards SURTOUT NE RIEN JETER DANS LA POUBELLE NOIRE. Des filières de recyclage et de réemploi existent autour de nous ;
    • Limitons nos achats et regardons les étiquettes (provenance, éco label textile) ;
    • Privilégions le réemploi, l’occasion.

    Des produits de qualité sont proposés à moindre prix. Faites du bien à la planète et à votre porte-monnaie. En plus des sites internet comme Le Bon Coin, l’application « Vinted » et les offres des vide-greniers et vide-armoires, dans notre secteur plusieurs possibilités s’offre à nous.

    Voici quelques adresses locales pour donner ses vêtements ou acheter des vêtements de seconde main

    A MIRAMONT DE GUYENNE : boutique solidaire LA CROIX ROUGE – Square Victor Hugo – 47800 Miramont de Guyenne – Tel : 0553932426 –

    A EYMET
    – LE VESTIAIRE récupération et vente à très petits prix de vêtements d’occasion. Tel : 05 53 23 90 69
    «Récupération et vente à très petit prix (de 0.50 à 5 €) de vêtements d’occasion. Local ouvert à tous le lundi de 14H à 16H, le mercredi de 9H30 à 11H30. Pour porter vos vêtements uniquement, le mardi de 10H à 11H. Partenariat avec une usine de recyclage de tissus à St Méard de Mussidan.».
    – AU FOND DU GRENIER : dépôt / vente – 13 Bd National – Tel : 05 53 57 44 94.

    A LÉVIGNAC DE GUYENNE : association « LES QUATRE SAISONS » organisation de ventes de vêtements au profil d’associations et récupérations des textiles hors d’usage en partenariat avec l’Association LA TRESSE en Dordogne. Dates des prochaines ventes : 11 juin, 10 septembre et 26 novembre de 9h à 18h non stop. Tel : 05 53 23 90 69.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Dans le domaine du textile le constat est alarmant : nous sommes victimes de la mode et de la frénésie consumériste de notre société addicte du pouvoir de l’image.
    L’industrie textile met sur le marcher 600 000 tonnes de TLC (textile-linge-chaussures) par an à destination des ménages. Une fois usagés ou abandonnés ils viennent grossir le volume des poubelles résiduelles ou bien, dans le meilleur des cas ils vont prendre le chemin incertain du recyclage.

    Tati vous invite à revoir 2 émissions :

    «Car selon Re-fashion, l’éco-organisme de la filière textile, dont les informations sont citées dans le programme, plus de 239 000 tonnes de vêtements sont collectés et triés chaque année en France sur les 624 000 tonnes mises sur le marché.
    Très peu de vêtements redistribués. 3% ! C’est le très mince pourcentage des vêtements collectés qui sont redistribués selon l’enquête de Hugo Clément. Ceux-ci vont se retrouver, par exemple, dans des magasins de friperie ou des “Vestiboutiques” de la Croix-Rouge. Le reste est vendu à un industriel. Les vêtements y sont triés en fonction de leur qualité et de leur propreté.
    Toujours selon Re-fashion cité dans le documentaire, en 2020, 10% des vêtements collectés ont été brûlés pour chauffer des habitations. 33% sont recyclés et le reste, qui représente 54% de ces vêtements, est exporté à l’international, principalement en Afrique.»

    Ce qu’il faut retenir

    Très peu de vêtements connaissent la filière du réemploi, environ 5% !

    • Réemploi par les associations caritatives en dons directs comme LA CROIX ROUGE ou dans des ressourceries et boutiques solidaires comme EMMAÜS ou le réseau labellisé « DING FRING » (boutique présente à BERGERAC) ;
    • Réemploi par le « UPCYCLING » : dans ce cas les vêtements sont customisés relookés par des stylistes puis mis à la vente comme les marques « Résilience » « Les Récupérables ».

    Valorisation pour 40% des volumes

    • 10% en chiffons d’essuyage ;
    • Le reste par effilochage pour la filière industrielle BTP (isolation thermique et sonore) papeterie (papier ) ou textile (refabrication de bobine de fils pour tissage).

    MAIS PLUS DE 50% sont exportés vers les pays africains créant dans ces pays des problèmes économiques, sociétaux et environnementaux ! 

    Conclusion : comment réduire l’impact écologique de notre habillement ?
    • En achetant moins ;
    • En achetant des vêtements de marques durables ;
    • En achetant une meilleure qualité ;
    • En réfléchissant à deux fois avant de jeter nos vêtements ;
    • En achetant des vêtements d’occasion ou en les échangeant.

     

  • Balade-Quiz-Compost de Tati Sauvette toujours possible

    Photos de Martine Brosse, conseillère municipale, membre de la commission environnement au côté de Tati Sauvette.

    Après des préparatifs de dernières minutes menés bon train par l’équipe municipale composée de Isabelle René alias Tati Sauvette, Martine Brosse et Jean-Paul Mothes assistés de façon imprévue mais efficace par Dino, la Balade-Quiz-Compost était opérationnelle ce samedi 26 mars.

    Les promeneurs ont pu découvrir un beau parcours depuis le composteur de quartier situé derrière l’église jusqu’aux jardins familiaux en passant près du beau Pont Roman puis en longeant les berges du Dropt.

    Les panneaux pédagogiques installés tout au long de la promenade apportaient les réponses au quiz proposé en libre service sur le site de compostage de quartier. Les participants ont pu échanger avec l’équipe présente à l’arrivée du parcours ce jour là, Tati Sauvette et  son indissociable binôme Martine.

    Les thèmes du compostage, du jardin au naturel et de la lutte contre le gaspillage alimentaire ont pu être abordés. Le beau temps de ce samedi n’a pas attiré les foules sur le circuit mais il faut noter la présence active d’enfants accompagnés de leurs parents.

    Balade-Quiz-Compost possible jusqu’au 10 avril

    La Balade-Quiz-Compost est toujours accessible en accès libre jusqu’au 10 avril dans le cadre de l’opération nationale « Tous au Compost ». Prenez le quiz près du composteur de quartier (derrière l’église) et suivez les panneaux fléchés jusqu’aux jardins familiaux.

    Et n’oubliez pas le leitmotiv de Tati Sauvette : « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas » !

  • Premier retournement du compost de quartier

    Explication et directrice des opérations de ce premier retournement du composteur de quartier de la conseillère municipale Isabelle René, alias Tati Sauvette, et de son équipe municipale de la commission environnement venue prêter main forte, Martine Brosse (auteure des photos) et Jean-Paul Mothes, 4ème adjoint.

    C’est avec un grand enthousiasme que l’équipe responsable de la plateforme de compostage collectif de notre village a organisé samedi matin 5 mars le premier retournement de son composteur d’apport. En effet, face au succès remporté par sa mise en place début janvier, il n’a pas tardé à se remplir !

    Les adhérents, au nombre de 20 actuellement, accompagnés par les guides composteurs et le référent du site, ont suivi avec respect les consignes. Aucun dysfonctionnement n’a était détecté. Il avait été contrôlé quelques jours avant par l’animateur compost de la CCPL, Jeremy Brière qui a félicité le groupe d’utilisateurs pour cette réussite.

    C’est donc autour d’un café et de quelques gourmandises apportées par Tati Sauvette qu’une dizaine d’adhérents se sont déplacés pour participer à l’événement. La mission consistait à transvaser le contenu du bac d’apport dans le bac de maturation. Un exercice physique que plusieurs des membres présents ont mis en pratique à tour de rôle.

    A cette occasion deux nouveaux résidents du village se sont présentés. Sachez que le groupe d’utilisateurs peut toujours s’agrandir. N’hésitez pas à vous renseigner si vous aussi, souhaitez alléger le poids de votre bac noir.

    Tati Sauvette tient à remercier chaleureusement les adhérents qui se sont déplacés pour leur participation ainsi que l’ensemble du groupe formé autour du composteur de quartier. La preuve est faite que cette dynamique apporte du lien social, sans compter le bénéfice du tri à la source des biodéchets.

     

    Prochaine aventure, la balade compostage

    A l’occasion de l’ évènement « Tous au Compost« , TATI SAUVETTE et toute son équipe d’élus et de bénévoles vous invitent à découvrir le processus de compostage aux travers d’une balade pédagogique qui partira de la plateforme de compostage située derrière l’église. Vous pourrez suivre un parcours fléché, ponctué de panneaux illustrés qui vous permettront de tout savoir sur le compostage.

    Tout en vous informant, vous pourrez jouer au quizz proposé en début de parcours et découvrir à l’arrivée, le jardin au naturel en cours de réalisation que nos POWER GIRLS ont débuté lundi 15 mars supervisées par Aurélien, notre dévoué employé municipal, venu pour l’implantation du site.

    Le petit jardin partagé au naturel, en bonne voie de réalisation

    C’est dans un secteur des jardins familiaux non encore utilisé que Tati Sauvette, Martine Brosse et Sylvie Schneider, référente du composteur de quartier, aidées de l’employé municipal Aurélien ont commencé la création de planches de jardins. Jardin où sera utilisé le produit du composteur de quartier.

    Un beau travail qui devient la vitrine de ce qui est possible de faire en matière de jardin potager au naturel. Le but étant de démontrer aux adhérents du composteur de quartier tout l’avantage du compostage quand celui-ci sera utilisé sur les planches du jardin.

    Ces planches sont faites de cartons (vierges de toutes inscriptions polluantes) et d’un mélange de tonte et de feuilles sèches. Les autres objets utilisés sont de la récupération : les planches pour le potager long, les branches de vîmes souples pour faire les bordures du potager carré et du bambou pour le tipi qui servira à faire grimper des haricots ou des tomates par exemple ou même des fleurs.

    Prochaines étapes à suivre …

    La municipalité est fière des actions menées par Tati Sauvette et son équipe. Cette volonté de montrer la voie vers le respect de l’environnement, l’enseignement du tri des déchets ménagers par l’utilisation collective de composteurs et le partage du fruit de ce travail au sein des jardins familiaux, sont des actes bénévoles qu’il faut saluer.

    Toutes les personnes résidentes de la commune qui souhaiteraient se former et s’investir sont les bienvenues.

    Contacts
    Tati Sauvette (Isabelle René) 06 76 69 11 76 et Sylvie (référente compost) 06 16 43 91 17