• Une chasse au trésor bientôt proposée aux touristes

    Terra Aventura, une proposition venue du Limousin

    Proposé par le Comité Régional du Tourisme du Limousin au Comité Départemental du Tourisme du Lot-et-Garonne, la candidature du Pays de Lauzun et plus concrètement celle de La Sauvetat du Dropt a été retenue pour participer à l’opération de Terra Aventura, grâce au soutien financier de Val de Garonne et au soutien logistique de la Communauté des Communes et de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun.

    Plusieurs circuits verront le jour en Lot-et-Garonne et devraient être opérationnels dès l’été 2017 puisqu’ils s’appuient sur des sentiers pédestres déjà balisés.

    Qu’est-ce que la Chasse au trésor de Terra Aventura?

    Terra Aventura s’inspire d’un jeu mondial nommé geocaching. Terra aventura c’est une chasse aux trésors, une balade thématique de quelques kilomètres, avec des indices à relever, des énigmes à résoudre, un trésor à chercher et des poï’z, petits personnages à fort caractère, à collectionner. C’est l’activité idéale pour les parents qui veulent faire marcher leurs enfants. La particularité de Terra aventura est d’utiliser le concept du géocaching* qui nécessite un GPS pour trouver les lieux des indices et du trésor. Le trésor est un conteneur avec des objets à échanger qui sont, pour Terra Aventura, des poï’z.

    Terra Aventura à La Sauvetat du Dropt

    Dans l’objectif de présenter sa candidature, un petit groupe des Amis de la Sauveté s’est retrouvé un dimanche matin avec Sandrine Andreu, technicienne tourisme de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun (OTPL) pour partir en reconnaissance sur le terrain. Dans le groupe, Francine Pandolfo présidente de l’association, Dino Valent et Joseph Framarin, bénévoles très actifs à l’entretien des chemins de randonnée de la commune, Martine Brosse, conseillère municipale, habituée des chemins de Compostelle et les enfants de Sandrine.

    Pour découvrir notre territoire, il s’est avéré que la thématique à proposer était celle du petit patrimoine avec comme fil conducteur, l’eau. La marche, sur le sentier répertorié « Balade du Pont Roman » a été ponctuée d’arrêts aux endroits qui semblaient adéquats à accueillir des caches ou aux endroits qualifiés de « wouaw » pour la vue qu’ils offrent.

    Mais n’en disons pas plus. Puisque la candidature de La Sauvetat du Dropt a été retenue, cette chasse au trésor sera proposée aux sauvetatois en avant-première dès que le parcours sera opérationnel. Une responsable du limousin viendra dans ce but dès la mi-mars. Ne soyez donc pas surpris de voir circuler, prochainement, une petite délégation dans le secteur.

  • Projet de parcours VTT à La Sauvetat du Dropt

    Parcours VTT, un balisage adapté

    Depuis 2015 existe, à La Sauvetat du Dropt, un chemin pédestre balisé intitulé « La balade du Pont Roman« . Il est répertorié au Comité Départemental du Tourisme parmi les 411 circuits du 47. Le randonneur peut le télécharger directement sur le site du CDT ou acheter un coffret de fiches qui permet la découverte d’un grand secteur du Lot-et-Garonne.

    Ces randonnées sont mentionnées pédestre, équestre, VTT ou cyclo mais, si le balisage est parfaitement adapté aux marcheurs, il ne l’est plus pour les autres disciplines.

    C’est pourquoi, par l’intermédiaire de Sandrine Andreu, technicienne tourisme de l’OTPL, Les Amis de la Sauveté ont contacté Michel Barjou, formateur au CREPS (Centre Régional d’Expertise et de Performance Sportive) de Bordeaux qui organise depuis 5 ans des stages de formation d’Éducateur Sportif Sports de Nature sur la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.
    Dans ce cadre, les stagiaires ont réalisé la cartographie et le balisage de 5 chemins de randonnée VTT (105 kms) et la création de 9 itinéraires cyclotouristes (247 kms) sur le territoire. La création de ces boucles permet la découverte des patrimoines naturels, architecturaux et historiques du Pays de Lauzun.

    Pour le mois de juin prochain (du 19 au 23), il est prévu de relier les lacs des Graoussettes, de Lauzun, du Saut du Loup et de l’Escourou par la création d’un chemin VTT de plus de 40 kms réalisé par le CREPS. Par la même occasion les extrémités du territoire que sont St Colomb et La Sauvetat, se verront dotées d’une boucle locale balisée de 18 kms chacune. De quoi permettre aux locaux et touristes de s’adonner aux plaisirs du VTT.

    C’est dans cet objectif que Michel Barjou avait rendez-vous à la mairie de La Sauvetat lundi 27 février avec deux adjoints au maire dont Germain Sauron, délégué communautaire à la commission tourisme.

    Lot-et-Garonne, Dordogne, une cartographie commune!

    La volonté de Michel Barjou est de permettre aux vététistes de faire un parcours à la journée voire plus et de passer d’un département à un autre en suivant le même type de balisage, ce qui suppose des connexions entre chaque tracé. C’est pourquoi, il a également rencontré les responsables du CDT et du Conseil Départemental de la Dordogne avant sa visite à La Sauvetat. Son souhait, et c’est aussi le nôtre, serait une carte commune aux deux, voire aux trois départements si l’on se tourne vers la Gironde. Projet ambitieux mais pas irréalisable!

    Circuits interdépartementaux, projet ambitieux?

    S’il est parfois difficile d’avoir des projets communs entre départements, il semblerait que la question soit actuellement débattue à Eymet concernant les itinéraires de randonnée de Dordogne mais aussi de Gironde et du Lot-et-Garonne.
    En effet, le 1er février, à l’initiative des conseillers départementaux du Sud-Bergeracois, Henri Delage et Sylvie Chevallier, une rencontre interdépartementale a eu lieu pour la mise en place d’itinéraires communs et l’amélioration du maillage entre ces trois départements. Étaient présents pour le Lot-et-Garonne, Jacques Bilirit, vice-président du Conseil Départemental et président du CDT ainsi que Yannis Neria, technicien randonnée au CDT.

    Cette initiative conforte le souhait de Michel Barjou et celui du Pays de Lauzun qui réfléchit, d’ores et déjà, à l’élaboration d’un document unique proposant, aux touristes, les chemins VTT de son territoire.

  • Le circuit fléché des Amis de La Sauveté

    En voilà des futures nouveautés pour cette association sauvetatoise. Le Syndicat d’Initiative s’est réuni mardi 17 janvier pour deux sujets d’importance.

    La modification de son nom.

    Il est en effet obligatoire de se mettre en règle avec la loi NOTRe qui stipule dans son article 68: « … La règle générale du transfert de la compétence tourisme des communes aux intercommunalités se traduit par la création d’un nouvel et unique Office de Tourisme communautaire… ».

    En dehors de l’Office de Tourisme du territoire, pour nous celui du Pays de Lauzun, il n’est plus possible d’utiliser le nom de Syndicat d’Initiative. C’est pourquoi durant cette soirée, les membres du SI se sont retrouvés dans le local douillet de la bibliothèque. Après un débat animé, chacun y allant du nom qu’il ou elle jugeait le mieux adapté pour les activités proposées dans notre village, il a été envisagé, à l’unanimité, l’appellation LES AMIS DE LA SAUVETÉ. Ce nom sera officialisé lors de l’Assemblée Générale fixée au vendredi 17 mars.

    Les amis parce que la convivialité n’est pas un vain mot lors des rencontres. Qu’elles se passent autour d’un bon repas, lors d’une randonnée ou pour la mise en place et la bonne marche des festivités organisées en partenariat avec d’autres associations.
    Et La Sauveté. Clin d’œil historique qui nous ramène à la fin du XIe siècle, lorsque notre village, sous l’impulsion des Abbés Prieurs est devenu une Sauveté. C’est à dire une ville refuge, dans laquelle les habitants ou même les étrangers se trouvaient à l’abri des poursuites de la justice.
    Remis au goût du jour pour mettre en avant le bien-vivre de notre commune et les réjouissances festives qu’elle organise.

    L’avancée prometteuse de son circuit fléché

    Il est sur la sellette depuis plusieurs mois ce circuit qui guidera le promeneur de la Place du Moulin à travers rues et ruelles pour revenir vers le Pont Roman et ses 23 arches.

    Si les choses sont bien avancées actuellement, c’est grâce à la graphiste-illustratrice choisie par Les Amis de La Sauveté, Paulane Buisson. Installée depuis maintenant 19 ans à La Sauvetat du Dropt, Paulane s’intéresse vraiment à l’histoire de son village adoptif et s’apprête à rendre un beau dépliant.

    Un beau dépliant mais pas que! Car, de nos jours, le touriste est rarement déconnecté. Il a donc été décidé que le numérique serait utilisé. C’est pourquoi vous verrez bientôt des plaques, aux endroits stratégiques du village, mentionnant le titre du point à découvrir sous lequel sera placé un QR-Code. Vous savez, cet espèce de code barre que l’on trouve dans tous les supermarchés. Ceux là auront un design créé par Paulane, en couleur, avec une photo centrale adaptée au lieu. Ils pourront être scannés par tout porteur de tablette ou téléphone mobile et permettront d’accéder aux pages dédiées du site de la-sauvetat-du-dropt.fr

    Certaines pages sont d’ores et déjà en ligne. C’est le cas de l’Eglise St Germain, de la Révolte des Croquants ou de la Rue de l’Hospice. D’autres sont en cours de construction. Les Amis de La Sauveté pensent inaugurer le circuit pour sa randonnée de printemps du 29 avril.

    Pour le moment, le seul aperçu que vous puissiez avoir est celui des quelques documents que l’on devine sur les photos de la réunion. Le suspense est entier. Rendez-vous en avril.

  • Info CCPL, Concours de Contes et Nouvelles

    _utf-8_b_usooz2xlbwvudcbjb250zxmgzxqgbm91dmvsbgvzidiwmtcucg___-___filename_1__rm_Invitation à participer au Concours Contes et Nouvelles de Luc Macouin, Président de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun

    « L’écriture et la lecture, j’en suis persuadé, demeurent un moyen d’expression et de communication entre les êtres humains quel que soit la génération.
    Dans le but d’inciter de nouveaux talents à s’exprimer, la Communauté de Communes du pays de Lauzun organise son 14ème concours de contes et nouvelles.
    Je vous invite à communiquer à vos lecteurs, élèves, amis… le thème 2017 suggéré par Pierre Bellemare « Le Mensonge ».
    Souhaitant une forte adhésion à cette opération, par avance je vous en remercie. »

    Le règlement et le bulletin d’inscription sont à télécharger ICI.

  • Info CCPL: Taxe de Séjour sur les hébergements touristiques

    taxesejour_logo1

    Information CCPL concernant les hébergements de tourisme

    A partir du 1er Janvier 2017, la Communauté des Communes du Pays de Lauzun met en place la Taxe de Séjour sur les hébergements touristiques. Cette information a fait l’objet d’une réunion le 17 novembre à Moustier à laquelle était conviée les hébergeurs du Pays de Lauzun. Une quarantaine de propriétaires de gîtes, chambres d’hôtes et hôtel étaient présents.

    La taxe de séjour est établie sur les personnes qui ne sont pas domiciliées dans la commune et n’y possèdent pas une résidence. Donc établie sur les touristes de passage logés dans l’un des hébergements suivants: hôtel, meublé de tourisme, chambre d’hôtes, camping …
    Elle est due par personne et par nuit (nuitée). Taxe de séjour réglée par le touriste directement au logeur, à l’hôtelier ou au propriétaire qui la reverse à la commune.

    Pour connaître les tarifs institués et les modalités de versement, rendez-vous sur la page dédiée de la CCPL47. Pour des informations complémentaires, votre contact à la Communauté des Communes est Élodie Privat que vous pouvez joindre au 05.53.94.49.21.

    autocollant-drapeau-angleterrePlease note that from 1 January 2017 the Communauté des Communes du Pays de Lauzun will bring in a taxe de séjour (local tax for accommodation). Payable by those booking the accommodation, this fee must be noted on the booking form and is charged per person and per night. Tax paid by the tourist directly to the owner of the accommodation (cottage, hotel, campsite, B&B etc) who then returns it to the Communauté des Communes du Pays de Lauzun following the instructions given on the CCPL47 website.

    To know the different prices and terms of payment, go to the dedicated page of the CCPL47 website. To have more details, Élodie is at your disposal to the 05.53.94.49.21.

  • Conseils Communautaires Pays de Lauzun

    conseil-laperche
    Il est possible de consulter les compte-rendus des Conseils Communautaires de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun sur le site dédié CCPL47.

    Celui du 26 octobre 2016 avait lieu sur la commune de Lachapelle  Conseil Communautaire – Lachapelle – 26 octobre 2016

  • Le poids du numérique en milieu rural

    ccpl-logo-siteSuite à la Nuit du Numérique du 22 septembre, extrait du discours de Sylvie Vergné, deuxième adjointe à la mairie de Miramont en charge de l’économie, Vice-Présidente de la Communauté des communes, Présidente de la commission économie et aménagement du territoire.

    « La Commission Économie et Aménagement du Territoire de la CCPL s’est fixée comme objectif de dynamiser le territoire dans le but de booster l’économie locale dans une conjoncture compliquée. »

    C’est dans ces termes que Sylvie Vergné, présidente de cette commission a lancé la première Nuit du Numérique qui s’est tenue jeudi 22 septembre à St Pardoux-Isaac.

    Elle poursuit en expliquant que:

    « En 2015 nous organisions ensemble l’exposition «  COUPS DE PROJECTEUR » qui regroupait les métiers très présents sur notre territoire. C’était une totale réussite puisque près de 450 visiteurs avaient pu s’intéresser aux métiers de la ruralité. Cette année, c’est la NUIT DU NUMÉRIQUE. Une soirée qui a pour but de démystifier le numérique et montrer qu’il n’est pas seulement réservé aux grandes agglomérations comme on peut le penser et qu’il est un vecteur de croissance pour l’économie de notre territoire situé en milieu rural. »…

    … »La commission économie ce n’est pas seulement organiser des manifestations mais c’est aussi rencontrer, dialoguer et accompagner tous les porteurs de projets afin de redonner, à notre territoire, un élan dynamique et une image positive. Et nous avons la preuve que ça fonctionne car depuis plusieurs mois, les commerces se réouvrent et les artisans s’installent dans nos communes. »

    dbd9c046e4État du numérique en Pays de Lauzun, témoignages et objectifs.

    Article de Patricia Patiès-Cassol, correspondante du Sud-Ouest, suite à la Nuit du Numérique qui avait lieu à St Pardoux-Isaac le jeudi 22 septembre. Photos de Marie Ange Bacou, assistante à Garonne Expansion.

    C’est en mars 2014 que la Communauté des communes du Pays de Lauzun (CCPL) a passé une convention avec l’association marmandaise Garonne Expansion….

    C‘est en mars 2014 que la Communauté des communes du Pays de Lauzun (CCPL) a passé une convention avec l’association marmandaise Garonne Expansion. Dépeinte comme un facilitateur de développement économique, la structure se met au service de ses partenaires pour aider au développement économique. Jeudi 22 septembre en soirée, à Saint-Pardoux-Isaac, de nombreux intervenants se sont déplacés pour aborder plus particulièrement le sujet du numérique en milieu rural.

    Le public a pu écouter en introduction Sylvain Souche, directeur du Syndicat mixte Lot-et-Garonne numérique, faire le point sur les projets du département. Le déploiement de la fibre optique est en bonne voie avec, dès janvier 2017, le début des études puis les travaux pour aboutir, fin 2017, aux premiers abonnements. Ce plan d’équipement qui durera jusqu’en 2025, coûtera la somme rondelette de 67 millions d’euros par an au Département. Un département, qui par la voix de Sylvain Souche, assure « qu’aucun territoire ne sera délaissé contrairement à ce qui a pu se passer autrefois avec la persistance de zones blanches ou grises et que l’égalité dans les territoires est importante ». Ce déploiement nécessitera plusieurs marchés de construction qui infuseront ainsi tout le tissu économique local. Pas seulement réservé aux grandes agglomérations, ce déploiement agira comme un vecteur de croissance du milieu rural. Ainsi, le télétravail pourra se développer.

    Une affirmation confirmée par les chefs d’entreprise participants à la table ronde suivante : « Dès lors que les outils numériques sont opérationnels, peu importe le lieu d’implantation de la société. »

    « Banco »

    Ainsi, Nadia Serra, de la société Neomonde, spécialisée dans les images de synthèse, travaille depuis Soumensac. Ses partenaires sont des industriels, des architectes, des publicitaires ou des artistes. La société Actimeo de Sébastien Kicin est implantée à Marmande et crée des logiciels libres de gestion de données des usagers du secteur social et medico social. Quant à Philippe Goold du site comparateur qui monte jechange.fr, il est basé à Estillac. Le numérique aux champs comme développement social et humain, le Département a dit « banco ».

    nuit-numerique-5 nuit-numerique-1 nuit-numerique-2
    nuit-numerique-3 nuit-numerique-4 nuit-numerique-6
  • Vu sur le site de la CCPL 47

    ccpl-2016-1
    N’oubliez pas que la Communauté des Communes du Pays de Lauzun a récemment mis en ligne son site Internet ccpl47.fr

    Puisque la rentrée approche, voici une des pages que vous pouvez consulter concernant le partenariat économique avec Garonne Expansion, les zones d’activités et les centres de formation. A voir sur ccpl47.fr/developpent-infos-aides/ 

     

  • Info Mairie: collecte de verre d’été

    Place du Moulin à La Sauvetat du Dropt

  • La Communauté des Communes du Pays de Lauzun est en ligne

    ccpl-carte1La commission communication de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun, menée par son président Fabrice Esposito également Maire de Lauzun, annonce l’ouverture de son site.

    Pour tout savoir sur les élus, les commissions, les conseils communautaires et les 20 communes qui la compose, la CCPL vous invite à naviguer sur CCPL47.FR

    Pour les informations relatives aux vacances et au tourisme, rendez-vous sur le site dédié au Pays de Lauzun.

     

  • Aire de camping-car, Cabane Info Tourisme, c’est ouvert!

    ouverture aire 6Si les averses de cette fin de printemps ont permis de faire pousser très vite la pelouse sur l’aire de camping-car, la municipalité de La Sauvetat du Dropt aura attendu le grand soleil pour enfin l’ouvrir au public. Parce que c’est officiel, depuis ce samedi 25 juin, les vacanciers peuvent s’installer avec leur camping-car sur cet espace dédié au tourisme de passage.

    Au nombre de quatre, les emplacements volontairement peu nombreux, garantiront confort et confidentialité. Sans service excepté un accès gratuit à l’eau.

    Idem pour le Point Info Tourisme installé dans la Cabane du Maraîcher. Ouverte à tous, camping-caristes comme visiteurs de passage, elle permettra de trouver l’information touristique de notre petite région entre Pays de Lauzun et Pays de Duras, du Lot-et-Garonne en général ainsi que du Pays d’Eymet voisin.

    Des aménagements sont encore à prévoir à plus ou moins long terme tel qu’un fléchage et une communication dès l’entrée du village, la plantation d’arbustes à fleurs mentionnée dans le plan initial ou encore instaurer un guide pratique sur l’utilisation des lieux. Mais La Sauvetat du Dropt ne s’est pas faîtes en un jour – voilà plus de 1500 ans que tout a commencé – et nous prendrons le temps de mener le projet à bout en sachant que les touristes seront déjà très confortablement installés.

    Sur les photos qui suivent, Jean-Luc Gardeau, Maire, et un de ses adjoints, font un dernier point avant l’ouverture. En passant du bloc sanitaire de la Place du Moulin puis en longeant les jardins familiaux par le sentier au bord du Dropt avant d’arriver sur l’aire et à la Cabane Info Tourisme laissée volontairement dans son jus.

    ouverture aire camping car 0 ouverture aire 1
    ouverture aire 2 ouverture aire 3
    ouverture aire 5 ouverture aire 4
  • 1976 – 2016, les 40 ANS de l’USS CYCLO CLUB SAUVETATOIS

    Carnet de route de Jean-Claude Labattut, secrétaire du Cyclo Sauvetatois, plus connu sous le nom de Paulo. Photos de Gisèle, Régine, Sylvie et Paulo.

    Sortie exceptionnelle pour commémorer cet événement exceptionnel, pour la première fois, nous voici partis pour 4 jours consécutifs.

    Première frayeur avant le départ, GERMAIN n’est pas au rendez-vous, la sonnerie du téléphone de
    PAULO retentit, il a percé la roue avant en franchissant le pont du Dropt, occasion de tester l’efficacité de
    JEAN-PIERRE et MAX nos assistants. A peine dix minutes plus tard, GERMAIN descend de la voiture se
    faisant généreusement chambrer pendant que nous remplaçons la chambre à air!

    13h20, 15 membres sont là pour la photo de départ, devant la maison des loisirs, entourés par JEAN-LUC
    GARDEAU maire de LA SAUVETAT, lui-même membre du cyclo club, et de PATRICK CROUZET délégué aux sports de la communauté des communes du Pays de Lauzun.

    Oh bien sur, tous ne feront pas le trajet en vélo jusqu’à St LARY, mais tous les membres disponibles sont
    là, en première ligne: YVES PEILLET, JEAN-PIERRE MEYRAT, MICHEL TESTUT et SIMON BRUGERE, nos ainés, fondateurs du cyclo-club. ALAIN HEYRAUD, adhérent de la première heure, nous accompagne jusqu’à TONNEINS, ensuite c’est
    EDOUARD, à l’origine de l’itinéraire qu’il connaît parfaitement, qui nous ouvre la route jusqu’à CONDOM.

    CONDOM, étape au relais de ST JACQUES, 98 km effectués, les dames nous y attendent déjà, merci à elles qui sont venues en voiture avec les bagages. Après avoir pris possession des chambres et une petite douche réparatrice, nous nous dirigeons vers le centre ville, pour la première restauration de ce long weekend, à la pizzeria DA- FULVIO qui ressembla plus à un festin qu’à un dîner de cyclistes!

    Samedi 8h, à son grand regret, EDOUARD pour raison personnelle, reprend la route seul vers MIRAMONT, tandis que nous continuons le périple vers la prochaine étape prévue à GALAN pour la restauration de midi. En chemin, pause café à MIRAMONT D’ASTARAC au croisement avec la N 21.

    Les dames qui ont profité de la matinée pour faire du tourisme, sont au rendez-vous, pendant le repas, les 185 km déjà parcourus alimentent les discussions.

    Allez courage, le soleil brille, ce n’est pas encore la canicule, dernière étape pour atteindre les PYRÉNÉES,la côte de LANNEMEZAN rougit les visages, mais la vue et l’air de la montagne décuplent nos forces, et nous voila vers ARREAU. Nous savons que les accompagnatrices sont sur place à GUCHAN. ANNETTE nous prévient par téléphone que la dernière côte, pour atteindre le gîte, sera impossible à monter en vélo, et bien sur en serrant fort les dents nous l’avons contredite. 242 km au compteur nous sommes sur place.

    Et maintenant place au tourisme, direction Espagne par le tunnel de BIELSA, JACQUELINE en vacances à ST LARY s’est jointe à nous. Le matin, petite marche découverte à TELLA à la croisée du GR 15 et du GR 17, à midi restaurant au FONDA CARRERA à LUBUERDA. Là, vous n’avez déjà plus faim avant même d’attaquer le menu commandé, il parait que c’est normal, ils appellent ça la mise en bouche. Puis, visite de la cave avant de partir. Vraiment une adresse à garder!

    Après midi découverte du canyon d’ANISCLO creusé naturellement par le RIO BELLOS dans la roche calcaire à 1000 mètres de profondeur par endroits. Un endroit magique qui a servi de décors à plusieurs films, les amateurs de western apprécieront.

    Soirée tapas dans la ville fortifiée de AINSA, voila un dimanche bien rempli. Mais n’allez pas croire que nous n’étions là que pour manger! Avec tous ces sommets et cols qui vous entourent, il fallait bien se tester, surtout qu’on était venu pour ça. Donc lundi matin!!! Après un copieux petit déjeuner, JEAN-PAUL, HERVE, GERMAIN, PAULO et ALPHONSE, quittent le gîte en vélo, direction ARREAU, objectif, l’ascension du col d’ASPIN 1489m, la montée est
    rude sous le soleil qui brille, mais nos 5 participants atteignent le sommet sous les applaudissements de leurs compagnes venues les encourager. Premier signe avant coureur, HERVE nous dépose au sprint en franchissant la ligne!!!

    Après les photos d’usage pour immortaliser l’exploit, nous attaquons la descente vers PAYOLLE, crispé sur ses freins, PAULO perd sa pompe et le peu de force qu’il lui reste. En bas nous sommes accueillis par les ponts et chaussées qui gravillonnent copieusement la route en vue du prochain passage du TOUR DE France, s’ils avaient su que nous allions passer, ils nous l’aurait surement balayée!!! Ce n’est pas interdit de rêver.

    Et c’est là que les affaires sérieuses commencent, il faut remonter le col de HOURQUETTE ANSIZAN 1564m, pendant que ALPHONSE avec ses 10 ans et ses 10 kg de moins que la moyenne d’entre nous, continue de grimper les mains dans les poches, JEAN-PAUL, GERMAIN et PAULO mettent pied à terre et montent dans les voitures suiveuses, quand à HERVE, il ne comprend pas, pour lui tout va bien, l’homme qui a débuté le vélo depuis à peine 5 ans, qui n’arrivait pas à monter SOUMENSAC, se révèle être le meilleur grimpeur de l’USS. Bravo!!!

    Au sommet nous sommes là avec les ânes, les vrais, pas ceux qui portent un casque, Qu’à cela ne tienne, même pas peur de faire la dernière photo avec les 2 vrais grimpeurs du jour, et nous enfourchons à nouveau nos montures pour la descente jusqu’à ANCIZAN avant de rejoindre l’hôtel. Et puis rien de tel qu’une bonne séance de balnéothérapie pour remodeler les muscles meurtris.

    Déjà le dernier jour, la météo est clémente, nous partons avec le pique-nique préparé par notre logeur et nous voila à la découverte de la réserve naturelle du NEOUVIELLE avec ses lacs d’altitude CAP DE LONG, OREDON, LAQUETTES, AUBERT, AUMAR, nous n’avons pas eu le temps de tous les visiter, désormais nous n’avons pas résisté à la bagarre de boules de neige, original pour des gens de la plaine comme nous, avant de faire honneur au repas froid.

    Et puis comme toute histoire, il y a une fin, pour nous le retour vers le gîte pour récupérer les bagages et les vélos, avant de reprendre la route vers nos domiciles respectifs.

    Notre dernière pensée pour remercier JEAN-LUC GARDEAU maire de LA SAUVETAT et LUC MACOUIN président de la communauté des communes du pays de Lauzun pour leur aide financière. Un grand coup de chapeau à JEAN-PAUL DUPOUX, secondé par PAULO, pour son organisation sans faille, clé de réussite de cette épopée, nous imaginons les heures passées aux réservations et divers plannings.

    Un périple digne des 40 ans de notre club qui restera à jamais gravé dans nos mémoires.

    depart 1 depart 2
    depart 3 depart 4
    st lary 1 espagne 1
    40 ans 1 40 ans 14
    40 ans 15 40 ans 16
    40 ans 2 40 ans 3
    40 ans 4 40 ans 5
    40 ans 6 40 ans 7
    40 ans 8 40 ans 9
    40 ans 10 40 ans 11
    40 ans 12 40 ans 13
    40 ans 17 40 ans 18
    40 ans 19 40 ans 20
    40 ans 21 40 ans 22
    40 ans 23 40 ans 24
    40 ans 25 40 ans 26
    40 ans 27 40 ans 28