• Délicieuse Soubernade des Amis de la Sauveté

    Un peu boudée la Soubernade des Amis de la Sauveté et pourtant, de l’avis des gourmets et gourmands présents, elle était bien réussie ! C’est en effet un petit comité d’une quarantaine de personne qui s’est retrouvé à partager cette soupe de haricots-couennes que nos anciens cuisinaient si souvent. Un plat traditionnel apprécié des ruraux locaux comme des sauvetatois plus récents venant de l’étranger.
    En fin de repas, l’ami Rinus et sa compagne Sylvie prenaient leurs instruments de musique pour un show impromptu rejoints par les voix de certaines convives.

    Si l’accueil de la soirée était fait par Francine, ancienne présidente, c’est que Jacques Foglia, son successeur, était indisposé. On lui souhaite un prompt rétablissement. Il sera de nouveau présent pour le prochain repas de saison : le repas citrouille fixé au samedi 19 novembre.

  • Un bon coup de fourchette pour le Jimboura des Amis de la Sauveté

    Photos de Martine Brosse, trésorière de l’association, responsable du Point Lecture et conseillère municipale.

    Malgré des annulations de dernière minute en raison de covidés tout juste déclarés, Jacques Foglia et son groupe des Amis de la Sauveté ont accueilli 46 convives ce samedi 5 mars autour d’un repas de saison à base de cochon. Parmi eux, le Maire Jean-Luc Gardeau et son premier adjoint Germain Sauron.

    Depuis la soupe de légumes appelée Jimboura, en passant par le boudin frais ou grillé jusqu’au savoureux rôti de porc servi avec une généreuse sauce de tomates et d’oignons, tout le menu rappelait les traditions de l’hiver dans nos campagnes du sud-ouest.

    C’est en hiver, en effet, que se tuait le cochon de la ferme familiale. Et c’est dans l’eau de cuisson du boudin que l’on ajoutait des légumes qui une fois cuits devenaient le fameux Jimboura.
    Le soir, tous les voisins venaient prendre un morceau de boudin, délicieux quand il est frais, ainsi qu’une soupière de Jimboura et chacun à leur tour, quand ils tuaient le cochon, rendaient la pareille… c’était quasiment chaque semaine des mois d’hiver. Une tradition perdue qui permettait de garder de bonnes relations avec ses voisins.

    Cette convivialité qui disparaît peu à peu dans les campagnes perdure à La Sauvetat du Dropt grâce au groupe dynamique des Amis de la Sauveté qui conserve précieusement les recettes du patrimoine culinaire local. Des recettes jamais notées parce que ces dames ont gardé en tête les gestes de leur grand-mères. Mais à la demande de leur président Jacques Foglia qui lui, arrive des montagnes de l’Isère, ces recettes seront à l’avenir consignées dans un cahier qui profitera aux générations futures.

    Assemblée Générale

    Le bureau des Amis de la Sauveté, annonce que l’Assemblée Générale se tiendra le vendredi 18 mars à 20h dans la salle de la Maison des Loisirs. La population sauvetatoise est invitée, notamment les nouveaux résidents appelés Gavaches dans nos contrées, puisqu’ils seront mis à l’honneur lors d’une soirée sans frontière programmée mi-septembre dont nous reparlerons très prochainement.

     

  • Quand les gourmets se retrouvent au Jimboura

    Photos de Martine Brosse, trésorière de l’association et conseillère municipale.

    Beau succès de l’Association des Amis de la Sauveté qui accueillait de nombreux gourmets à l’occasion de son traditionnel Jimboura !

    Repas de saison avec cette recette de soupe paysanne dont les légumes sont cuits dans l’eau de cuisson du boudin. Car, si les traditions tendent à se perdre, il est encore quelques fermes aux alentours qui font la cuisine du cochon comme le faisaient nos grand-parents autrefois. En ce temps-là, le jimboura était distribué le jour de la cuisson, de ferme en ferme. La garantie d’une délicieuse et saine soupe fraîche pour presque toute la durée de l’hiver puisque chaque famille élevait au moins un cochon pour assurer les provisions de l’année. L’assurance aussi du partage de moments conviviaux et festifs au cours des longues soirées d’hiver.

    Dernière manifestation avant l’Assemblée Générale et un changement de présidence

    Ce sont donc presque 100 convives qui se sont retrouvés ce samedi 7 mars pour honorer ce repas cochonnailles. La conservation des recettes du patrimoine culinaire paysan est une priorité pour cette association.
    Il est à noter que cette manifestation est la dernière des Amis de la Sauveté avant l’Assemblée Générale programmée le vendredi 27 mars. Du changement en perspective puisque, après de nombreuses années à la tête de l’association, la présidente, Francine Pandolfo, annonce sa démission. Si elle se retire du bureau pour céder sa place à plus jeune qu’elle, il va s’en dire que Francine sera toujours active parmi les bénévoles. Notamment comme guide pour accueillir les groupes désireux de faire la visite du village.

    Aussi, un appel est lancé. Si vous souhaitez vous investir, faire part de vos expériences et mettre sur pied de nouvelles manifestations culturelles ou culinaires, rendez-vous vendredi 27 mars à la Maison des Loisirs.

     

  • Cucurbitacées appréciées

    Patrimoine culinaire et convivialité autour de la table

    La cucurbitacée ne fait pas réellement partie des légumes oubliés mais il faut reconnaître que l’association des Amis de La Sauveté sait la mettre en valeur et la faire apprécier. Cette réflexion est celle des convives de ce samedi 4 novembre qui se sont régalés lors du repas citrouille.

    Les potirons et autres potimarrons étaient préparés en potage puis en divers savoureux desserts. Menu mitonné par nos mamies gastronomes qui tiennent à conserver précieusement les recettes du patrimoine culinaire local et la chaleureuse convivialité des repas de campagne d’antan. Pour le plat principal, des rôtis de bœuf cuits à la braise, ces dames ont fait appel à Thierry Janssen et Stéphane Bottin, éminents spécialistes es barbecue du Comité des Fêtes.

    Parmi les convives, l’association présidée par Francine Pandolfo avait invité les couples Michelot et Secco, membres très actifs du club photo Objectif Duras, pour les remercier de leur implication généreuse à l’organisation de l’Atelier Mémoire. Présents aussi les amis des communes voisines et des sauvetatois récents qui tiennent à rencontrer les gens du village pour mieux s’intégrer. But atteint ce soir par Francine et son époux qui sont repartis enchantés même s’ils avouent que l’intégration est longue.

    Les prochains rendez-vous des Amis de La Sauveté nous mènent à l’année prochaine. Pour une soirée jeux au moment de la chandeleur et la soirée Jimboura. Les dates vous seront bien sûr communiquées.

  • La soubernade permet de nouvelles rencontres

    Avec l’arrivée de l’automne débute la saison des repas traditionnels du Syndicat d’Initiative de La Sauvetat du Dropt. Par repas traditionnels, il faut comprendre que le bureau de cette association, composée essentiellement de dames originaires du village, tente de sauvegarder le patrimoine culinaire de leurs ancêtres.

    En ce samedi 1er octobre, puisque c’est la saison des haricots coco, les convives ont pu déguster une soubernade. C’est à dire une soupe épaisse de haricots blancs agrémentée de couennes et d’un hachis ail et persil indispensable pour retrouver la saveur de nos grand-mères. Chez nous, la recette est celle de mémé Marie, précieusement conservée par Odette.

    Plus de 60 personnes parmi lesquels des sauvetatois, des voisins mais aussi de nouvelles têtes tel que ce sympathique couple venu de Mérignac en Gironde. Stationnés avec leur camping-car sur l’aire récemment mise à disposition, il semblerait qu’ils se soient renseignés sur la date du prochain repas. Parce que la succulence, l’abondance et l’ambiance bon enfant les ont séduits autant que la spontanéité des gens qu’ils ont rencontré.

    D’autres têtes nouvelles sont restées anonymes mais nous espérons avoir l’occasion de les recevoir à nouveau pour mieux les accueillir. S’ils sont de récents sauvetatois, rien de tel qu’une participation au sein des associations pour réussir son intégration.

    Le dessert aura été l’occasion de fêter, avec chants et applaudissements, l’anniversaire de Marcelle, cuisinière très active du SI.

    Pour réveiller votre mémoire gustative, le prochain rendez-vous culinaire, fixé au samedi 5 novembre, mettra la citrouille en vedette. Vous la dégusterez en soupe et en différents desserts maison. Les cuisinières comptent sur votre présence.

    soubernade-7 soubernade-8 soubernade-1
    soubernade-2 soubernade-3 soubernade-5
    soubernade-6 soubernade-4 soubernade-9