Destruction d’un nid de frelons asiatiques

Photo du nid bien accroché de Sylvie Schneider et photos de la destruction du nid de Jean-Luc Gardeau. Des informations sur le frelon asiatique et le moyen de les piéger suivent les clichés. 

Cette semaine, Sylvie Schneider, sauvetatoise, avertissait la mairie de la présence d’un nid de frelons asiatiques sur un terrain communal situé en bordure du chemin menant à sa maison d’habitation. Nid bâti dans un arbuste à faible hauteur et donc dangereux compte tenu du passage fréquent d’enfants à cet endroit.

C’est un sympathisant du village, un Allemanais prénommé Jean-Claude, qui est venu le détruire samedi 15 octobre. Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, était présent et a profité des explications de Jean-Claude pour se faire rapporteur des informations suivantes:

« Le nid est fait à base de fibre de bois qui sont assemblés en écailles. Celui-ci faisait environ 50 cm de hauteur. L’intérieur est fait de plusieurs plateaux qui sont reliés entre eux par des fixations ressemblant à des aiguilles. Les alvéoles sont remplies de larves de plusieurs générations. On peut estimer la présence de plusieurs milliers d’individus dans un nid de cette taille. Il y a les travailleuses qui partent chercher la nourriture et les fondatrices qui restent dans le nid avec la reine.

Juste un petit détail, c’est l’automne et la perte des feuilles qui a permis la découverte du nid mais il y avait bien longtemps qu’il était là. Plusieurs autres nids ont été détruit dans le village et aux alentours depuis quelques semaines.

N’hésitez pas à contacter la Mairie pour signaler leur présence ou avoir les coordonnées d’une entreprise qui les détruira. Tel. Mairie: 05.53.83.03.27 »

0 1
2 3
4 5

Ce qu’il faut savoir sur le frelon asiatique Information et mode d’emploi de la fabrication d’un piège relevés sur le web

Les frelons hibernent l’hiver. Au printemps, les reines sortent de cet état pour construire leur nid. À cette saison, elles sont donc seules, repérables et leur nid est encore petit. C’est le moment le plus opportun pour les détruire avant l’éclosion des œufs et la naissance des ouvrières. Passé les environs de la mi-juin, les reines ne sortent plus du nid.

Si vous souhaitez réaliser un piège pour les reines, des précautions sont à prendre. Premièrement, il ne faut pas le laisser en permanence car il ne piégera la reine que sur une courte période allant du mois d’avril à mi-juin (variable en fonction des années). Passée cette période, les reines ne sortent plus de leur nid et le piège risque de retenir simplement des « travailleurs » voire d’autres espèces. Il faut respecter la fabrication (voir ICI le mode d’emploi).

La recette : 1/3 de vin blanc pour repousser les abeilles, 1/3 de sirop, le sucre pour nourrir, 1/3 de bière, le houblon faisant office d’appât. Mettre des cailloux au fond de la bouteille pour éviter la noyade. Couvrir le piège, pour éviter que l’eau pénètre et édulcore la préparation.

  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés