• Médaille d’honneur au président de l’Espoir Piscicole DEMS

    Nous sommes fiers de faire paraître les infos concernant Patrick Dupoux, président de l’association sauvetatoise l’Espoir Piscicole DEMS. Son épouse Annie a posté sur facebook des photos de la médaille d’honneur reçue de la part du Club Halieutique Interdépartemental en reconnaissance des services rendus à la pêche et aux pêcheurs.

    Cette médaille de bronze a été décernée à Patrick Dupoux le 4 mai par Monsieur Molinié, président du Club Halieutique.

    La municipalité de La Sauvetat félicite Monsieur Dupoux.

  • Sauvetage piscicole avant les travaux du Pont Roman

    Reportage photo et explications de Yves Pénicaud venu en voisin puisqu’il est l’époux de Christine, gérante du PROXI P’tit Panier du Dropt.

    Suite à la construction du batardeau qui a permis d’assécher le Dropt au niveau du Pont Roman en prévision de la nouvelle tranche de travaux de restauration (voir l’article), la société de pêche départementale envoyait une équipe pour sauver les poissons éventuellement pris au piège du trou d’eau laissé volontairement par le conducteur de la pelle.

    Il fallut dans un premier temps installer des pompes utilisées pour envoyer l’eau de l’autre côté du pont. Opération un peu longue en raison d’un amorçage difficile. Puis, à l’aide d’épuisettes, sortir les poissons prisonniers. La pêche ne fut pas miraculeuse mais permit de remettre à l’eau quelques écrevisses, deux poissons d’une dizaine de centimètres, plusieurs de moins de 2 cm, une belle anguille et trois plus petites.

    Les riverains retraités étaient venus en curieux. Roger et Jean-Pierre, respectivement propriétaires du moulin et de l’ancienne maison de l’éclusier. Une animation qui failli bien coûter la vie du chapeau de Roger tombé aux pieds des pêcheurs tandis qu’il se penchait un peu trop au dessus du parapet. Une anecdote qui aura égayé la journée!

  • Reprise des travaux sur le Pont Roman

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et de Yves Pénicaud.

    Après la partie romane, reprise des travaux sur les arches gothiques

    Votée en Conseil Municipal autant du côté de La Sauvetat du Dropt que du côté d’Agnac puisque le Pont Roman appartient aux deux communes, une nouvelle tranche de travaux a repris depuis ce lundi 1er octobre mettant de l’animation sur la Place du Moulin. Ces travaux se partagent en deux tranches. Une tranche ferme concernent les arches 12 à 16 suivie d’une tranche prévisionnelle pour les arches 17 à 23.

    Pour accéder du mieux possible à l’édifice, un batardeau en terre vient d’être construit par l’Entreprise Estardier depuis la Place du Moulin nécessitant au préalable la création d’un chemin sur l’aire de pique-nique. La terre nécessaire à la construction du batardeau a été sortie côté amont des arches déjà restaurées. Cette décision aura permis également de dégager la vue sur cette partie romane du pont.

    L’eau est déviée vers l’ancienne écluse et actuellement le Dropt en amont du pont face au moulin est à sec. En début de semaine, la société de pêche de l’Espoir Piscicole DEMS viendra retirer les poissons emprisonnés entre le batardeau et le pont.

    Cet assèchement permettra à l’Entreprise des Compagnons Réunis de restaurer les arches dans de bonnes conditions. Puis, c’est la partie aval qui sera reprise. Lorsque les arches seront terminées, un garde-corps identique à celui de la partie romane sera mis en place pour assurer la sécurité des promeneurs. Et enfin, la calade sera refaite avec un revêtement adapté au passage des véhicules.

    Prévoyez donc quelques perturbations sur la Place du Moulin pendant quelques jours. Mais ce Pont Roman classé aux Monuments Historiques depuis 1992 sous le mandat de Gilbert Grannereau mérite un traitement de faveur. Pour rappel, les travaux de restauration ont débuté en 1997 et se poursuivent depuis lors. La commune d’Agnac, jusqu’alors maître d’ouvrage vient de céder sa place à la commune de La Sauvetat du Dropt pour les travaux qui viennent de s’engager.

     

  • Chaudes manifestions du Comité des Fêtes

    Photos de Francis et Michèle Secco du club Objectif Duras et de Martine Brosse, conseillère municipale.

    C’est sous un soleil de plomb que Peter Cain et son équipe proposaient la traditionnelle Fête Annuelle du Comité des Fêtes de La Sauvetat du Dropt en collaboration avec les associations du village.

    Les festivités commençaient samedi 4 août par un Concours de Peinture et de Dessin organisé par Couleurs d’Aquitaine de Pessac (33) invités par Les Amis de La Sauveté. A cette occasion, ce sont 23 peintres dont 5 enfants qui investissaient le village pour immortaliser son patrimoine. Un jury présidait par l’artiste peintre Pierrette Levesque et composé du Maire Jean-Luc Gardeau et de 2 sauvetatoises récompensait les lauréats gagnants en fin de journée.

    Dans l’après-midi, un concours de pétanque ouvert aux amateurs comme aux chevronnés se tenait sur La Prairie des Croquants et à l’arrière de l’église. En soirée, des tables accueillaient un repas dont le plat principal se composait de rosbeef braisé au barbecue. La soirée se terminait sur le dancefloor de la prairie où Alain Crossoir, vice-président du Comité des Fêtes faisait office de DJ.

    Le dimanche 5 démarrait au chant du coq par l’accueil de stands pour un vide-grenier / brocante. Ils étaient moins nombreux qu’à l’accoutumée, de nombreux exposants inscrits au préalable ayant téléphonés pour faire part de leur absence en raison de la canicule annoncée. Cette dernière fut aussi la conséquence d’un manque de visiteurs. Mais il est à noter que les exposants courageux qui s’étaient déplacés ont malgré tout bien travaillé!

    Suffisamment tôt pour ne pas souffrir de la chaleur avaient lieu un rallye cycliste et une randonnée pédestre. Respectivement organisés par l’US Cyclo Club et les Amis de La Sauveté, ces deux manifestations furent appréciées et se terminaient près de la buvette du Comité des Fêtes au moment de l’apéritif de midi.

    En milieu de matinée, ce sont seulement 3 pêcheurs qui se présentaient au concours de pêche de l’Espoir Piscicole DEMS. 3 pêcheurs qui revenaient avec une musette quasi vide après avoir pris du plaisir à poser la canne dans la rivière. Franck Nicodémo, vainqueur du concours, remportait un panier garni.

    Un thé dansant était organisé au cours de l’après-midi dans la salle des sports. Organisé par le Club du Pont Romain, il avait autant de succès qu’à l’accoutumée, la chaleur du lieu n’entamant pas l’enthousiasme de ces danseurs invétérés qui poursuivaient leurs valses et autres pasos ou tangos jusque tard dans la soirée.

    Le week-end festif se terminait par un repas rapide pour les bénévoles qui se donnaient rendez-vous le lendemain lundi pour le grand ménage de fin de fête. Puis se retrouver, fourbus mais satisfaits, pour mettre les pieds sous la table de Céline au Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises.

  • Nouveau bureau pour l’Espoir Piscicole DEMS

    Du changement pour la société de pêche l’Espoir Piscicole DEMS (Dropt, Escourou, Malromé, Seignal) dont le siège social est à La Sauvetat du Dropt.

    Président: DUPOUX Patrick de St Jean de Duras info: patrick.dupoux@bbox.fr ou 06 87 96 96 43
    Vice-président: BUIATTI Bruno de St Pierre sur Dropt
    Trésorier: LACOSTE Jean-Jacques de St Pardoux-Isaac
    Secrétaire: FROUSTEY Michel de St Pierre sur Dropt

    Les dates à retenir de la société vous seront données en détail dans quelques semaines. Le repas de printemps est fixé au 14 avril et la journée découverte de la pêche auprès des scolaires du secteur sera reconduite au Lac de l’Escourou.

  • Un Maire confiant dans le dynamisme de sa commune

    La tradition et la bienséance veulent qu’une municipalité invite ses administrés à l’occasion des vœux de la nouvelle année. A La Sauvetat du Dropt, le rassemblement avait lieu samedi 13 janvier dans la salle des animations. Une partie de la population s’était déplacée dont plusieurs couples d’anglophones venant là pour apprendre à connaître les us et coutumes du village qu’ils ont adopté.

    Dans son bilan de fin d’année, Mr le Maire Jean-Luc Gardeau faisait le tour de l’état civil. 6 décès pour 2 naissances rattrapés par 5 mariages. Il souhaitait la bienvenue aux nouveaux arrivants, 8 familles en 2017, qui seront invités à la Mairie pour une réception d’accueil au cours du printemps. L’occasion de leur faire découvrir le village et son histoire.

    Puis venait un point sur la politique actuelle. Le constat alarmant de l’écart flagrant entre l’urbain et le rural. La suppression des contrats aidés alors que ceux-ci étaient fortement encouragés voilà deux ans, renvoyant les jeunes à la case chômage et laissant les collectivités en pénurie de personnel, des enfants, des seniors et des associations sans encadrement. « Malgré cela, bien que tout devienne compliqué, nous courberons l’échine mais continuerons ».

    Point sur les travaux effectués et ceux à venir

    – L’année 2017 aura vu la fin des travaux sur la partie romane du Pont Roman, la mise en place d’une nouvelle passerelle et la restauration de l’arche découverte en 2016. Ces travaux se poursuivront en 2018 sur la partie gothique avec la restauration des arches et de la calade.
    – Les travaux sur les bâtiments communaux ont permis de remettre en état le logement situé au dessus du multiservices Proxi et de créer un porche au logement du presbytère. Actuellement, les employés municipaux réhabilitent le petit logement autrefois ancien gîte.
    – Une aire de stationnement en épi a été tracée et un massif fleuri créé Rue du Puits.
    – Les arbres de la Place du Moulin ont été remplacés par des mûrier en raison d’une maladie sur les prunus et les peupliers près du Chemin de Ronde ont été coupés mais plusieurs essences d’arbres seront replantées cette année suivi dans les années futures par une aire de jeux pour les enfants.
    – Une place handicapée est maintenant disponible devant la mairie. Le programme accessibilité se poursuivra sur les salles communales en 2018.
    – La signalétique des habitations est presque terminée celle des lieux-dits et de l’aire de camping-car est en cours tout comme celle des routes.
    – Une borne de propreté canine a été installée Place du Moulin.
    – La modification des collectes des ordures ménagères.
    – La restauration des vitraux de l’Église St Germain prévue pour 2017 est repoussée en 2018.

    La plupart de ces travaux ont été faits en régie par les employés municipaux que Monsieur le Maire remerciait.

    Pour les rencontres cultures, le concert Staccato comme chaque année en partenariat avec la CCPL de même que l’exposition photo et la journée Trésors de Guyenne accueillis pour une visite et le pique-nique de midi. L’Atelier Mémoire supporté par Les Amis de La Sauveté fut un grand succès. Et nous devons remercier Madame Levesque pour le beau tableau du Pont Roman offert et aujourd’hui exposé au secrétariat de la mairie.

    Les commerces et l’école

    Que dire des commerces. Un grand plaisir cette année a été la réouverture du salon de coiffure. Baptisé ManiHair, le défi d’Amandine est ambitieux mais elle est à la hauteur de la situation et les Sauvetatois, entre autres, ne sont pas étrangers à la fréquentation du salon. « Ce commerce est le second ouvert durant notre mandat et ce n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat de notre travail commun, qui fait de notre village une commune attractive ». Le multiservices ouvert depuis juillet 2015 vient d’embaucher une salariée prouvant ainsi sa réussite et justifiant la création de ce service de proximité.
    Le discours poursuivait en regrettant la fermeture du restaurant Ma Maison et du Golf de Boissec bien que ce soit dans l’ordre des choses, la retraite de ces propriétaires étant méritée. Ils ont eux aussi contribué à la bonne image du village.

    Côté scolaire, les effectifs se maintiennent avec 110 élèves pour le RPI Vallée du Dropt. Le rythme scolaire est revenu à la semaine à 4 jours suite au vote des parents d’élèves. Décision bienvenue puisqu’elle allège l’organisation et les charges financières de la commune. Courant 2018, les mesures de sécurité imposées devront être mises en place.

    Les associations, le blog/site du village

    Pour remercier tous ceux qui œuvrent tout au long de l’année, Monsieur le Maire choisissait de rendre compte des réflexions élogieuses entendues lors des réunions de la CCPL dans l’une ou l’autre commune pour conclure que l’ensemble des bénévoles de son village représentait une mine d’or. De même que le blog/site mis en place depuis 2010 par un ami informaticien rattaché par le cœur au Lot-et-Garonne ici nommé, Christophe Lesur. Succès confirmé par les plus de 30 000 visiteurs enregistrés en 2017.

    Pour affirmer que malgré les difficultés, grâce à sa volonté et à son dynamisme La Sauvetat du Dropt irait toujours de l’avant, le discours finissait par une comparaison amusante et positive: « La vie, c’est comme une boite de chocolats, faut pas laisser les autres vous la manger! ».

    Jean-Luc Gardeau invitait alors les présidents d’associations à venir présenter leurs activités. Prirent la parole tour à tour Jean-Paul Mothes pour le Comité des Fêtes, Francine Pandolfo pour Les Amis de La Sauveté, Françoise Ivars pour la bibliothèque, Mathieu Grannereau pour Le Chasseur Sauvetatois, Germain Sauron pour l’US cyclo, Serge Garnaud pour l’ASSA Football Club, Valérie Rousseau pour le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt et Patrick Dupoux, tout nouveau président de l’Espoir Piscicole DEMS. Odette Sure, présidente du Club du Pont Romain était excusée.

    La soirée se terminait convivialement par des échanges autour d’un apéritif préparé par le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises et la Boulangerie-Pâtisserie Demadrille.

     

  • Brochet en mai, silure en janvier

    Information transmise par Constance Tenot. Photo de Sébastien Dulau, père du valeureux pêcheur.

    Brochet en mai, silure en janvier!

    C’est le nouveau dicton adopté par Quentin Dulau, Mousterriens bien connu des sauvetatois, membre de l’Espoir Piscicole DEMS. Après avoir pêché un brochet de 1,17m en mai 2017, il récidive avec cette fois-ci un silure de 1,20m au cours de cette première semaine de janvier. Bête tellement longue que tout n’est pas passé sur la photo 😉

    Voilà un beau palmarès pour un si jeune pêcheur puisque Quentin n’a que 13 ans. L’équipe de la-sauvetat-du-dropt.fr le félicite.

     

  • Enduro de pêche à la carpe au Lac de l’Escourou

    Si vos activités sportives ou de détentes vous ont conduits près du Lac de l’Escourou entre le 20 et le 22 octobre, vous avez forcément vu toutes ces toiles de tente installées au bord de l’eau. Parce qu’il était intrigué de toute cette effervescence, le passant n’a pu s’empêcher d’aller à la rencontre des pêcheurs installés là et plus particulièrement deux d’entres eux, Romain Boutinaud et Jonathanne Lafrange. Bonne pioche, ces deux gars là sont des pêcheurs chevronnés et prennent beaucoup de plaisir à partager la passion qui les anime.

    Grâce à leurs explications, nous pouvons vous rapporter que cet événement était organisé par le ROBINSON CARP CARNASSIER 19, comprenez de la Corrèze. Décidé en toute dernière minute, cet enduro de pêche à la carpe visait à tester le lac de l’Escourou pour voir s’il serait retenu pour des compétitions régionales ou nationales.

    Cet enduro était composé de 23 équipes de 2 pêcheurs dont les 2 champions du monde Mathieu Farges et Mathieu Neyrat. Répartis sur des postes tracés tout autour du lac cette pêche d’endurance se déroule en 48h, jour et nuit, après un tirage au sort qui détermine les équipes et les postes. Rien n’est laissé au hasard. Les poissons pêchés sont mis dans un sac de conservation flottant afin d’être pesés et comptabilisés toutes les 6 heures puis relâchés.

    Le passant est parti trop tôt pour avoir le résultat de cet enduro mais il est revenu guilleret après avoir eu Mathieu Farges, un des champions du monde, au téléphone (il était installé de l’autre côté du lac). Car, de l’avis de ce professionnel de la pêche, malgré le manque d’eau en cette saison et le peu de poissons sorti, le Lac de l’Escourou a plu et nous pouvons être assurés de revoir ces équipes dans l’avenir.

    Un grand merci à Romain et Jonathanne pour leur chaleureux accueil. Le passant, qui est une passante en vérité, promet de venir avec une bonne bouteille de vin local pour leur prochain passage 😉

  • L’énorme brochet de Quentin

    Commentaire et photo de Sébastien Dulau, père de l’heureux pêcheur, tous deux membres de l’Espoir Piscicole DEMS.

    Ouverture du carnassier

    Lundi 1er Mai était le jour de l’ouverture du carnassier. Quentin Dulau, 13 ans, et son père Sébastien, habitant à Moustier et tous deux passionnés de pêche, n’ont eu qu’à traverser les prairies depuis leur maison pour arriver jusqu’au bord du Dropt. Arrivés à 7h, ils mettent aussitôt les cannes à l’eau. Vers 8h, Quentin a une touche et elle semble de taille. Au bout de son hameçon, un vif de 10 cm.

    Impressionnant brochet!

    Le combat s’engage et il faudra 20 minutes pour que Quentin, aidé de son père, réussissent à sortir la bête de l’eau. Rien de moins qu’un brochet qui mesure 1m17 et pèse 13 kg! Une belle prise qui s’apparente à un véritable record puisqu’elle vient de la rivière du Dropt.
    Après avoir fait les photos souvenirs, Quentin et ses parents ont décidé que cette magnifique bête serait préparée pour être partagée avec les copains!

    Voilà une saine passion qui incitera peut-être d’autres jeunes à pratiquer ce sport. L’équipe de la-sauvetat-du-dropt.fr félicite Quentin pour cet exploit.

  • Repas de pêche et journée des écoles de l’Espoir Piscicole DEMS

    Photos et explications de ces deux événements du chanceux de la bourriche, Alain Bartolo, sauvetatois Marseillais des coteaux, ravi et amusé, semble-t-il, d’avoir trouvé dans la musette… une bouteille de Pastis!

    Repas de l’Espoir Piscicole

    Dimanche 9 avril avait lieu le traditionnel repas organisé à La Sauvetat du Dropt par les pêcheurs de l’Espoir Piscicole DEMS. Repas apprécié des amateurs de paëlla. 119 convives qui ont aussi participé au tirage de la bourriche, mot qui prend ici tout son sens, et dont certains, désireux de digérer mais aussi de profiter de ce beau soleil d’un dimanche d’avril, sont sortis jouer à la pétanque sur la Prairie des Croquants.

    Journée de découverte pour les écoles

    C’est ensuite vendredi 14 avril, que cette même association proposait une journée de pêche pour sensibiliser les enfants des écoles de La Sauvetat du Dropt, Pardaillan, Soumensac et St Jean de Duras en partenariat avec la Fédération de Pêche du Lot-et-Garonne. La journée fut bien occupée puisque la matinée était consacrée à la diffusion d’un film permettant la découverte du milieu aquatique de nos rivières, au montage des lignes, à la présentation des différentes espèces de poissons et à la visite du Musée des Outils Anciens de Soumensac.
    Le groupe au complet a ensuite pique-niqué avant de partir sur le terrain pour une partie de pêche dans le Lac de l’Escourou. Journée pédagogique puisque les adhérents de l’Espoir Piscicole ont appris aux enfants à positionner les appâts, à bien tenir leur canne à pêche ou encore à retirer le poisson de l’eau tout en observant les mesures de sécurité indispensables. Pêche fructueuse car les enfants ont pêché une trentaine de truites lâchées pour l’occasion.

  • L’Espoir Piscicole DEMS lâche des truites

    Photos de Alain Bartolo, le plus marseillais des sauvetatois des coteaux 😉

    Une semaine après l’ouverture de la pêche à la truite, soit le samedi 18 mars, l’association Espoir Piscicole DEMS – Dropt, Escourou, Malromé et Seignal – lâchait des truites. Alain, photographe envoyé sur place pour l’occasion, a suivi Joseph et Maxime, respectivement le père et le fils, qui accomplissaient délicatement ce travail. L’histoire ne dit pas si ces poissons remontent actuellement le cours d’eau dans lequel elles ont été invitées à évoluer ou si elles ont fini dans une assiette en papillotes!

  • Ouverture de la pêche à la truite

    Incivilité après lâchers!

    Samedi 11 mars, les pêcheurs étaient sur le pied de guerre dès 8h (réglementation oblige) pour aller traquer la truite dans les petits cours d’eau de nos campagnes. C’est ainsi que nous avons croisé les cannes des adhérents de l’Espoir Piscicole DEMS postés près de l’Escourou à La Sauvetat du Dropt.

    Pêche infructueuse au plus grand dam de ces aficionados de la pêche à la truite. Raison simple. Le lâcher, 80 kg de truites réparties entre Escourou et Malromé, a eu lieu la semaine précédente. Ont suivi de fortes pluies qui ont entraîné les poissons en aval les retenant au niveau d’un moulin dont nous tairons le nom. Toujours est-il que des indélicats, peu scrupuleux du règlement qui stipule que la pêche n’est ouverte que le week-end, ont profité de ce lieu privé pour s’adonner à leur loisir avec succès durant la semaine!

    Voilà donc la raison des bourriches vides de nos passionnés de pêche à la truite!

    Un peu plus loin, dans un des petits lacs de la retenue de l’Escourou, nous avons pu voir de nombreux véhicules garés le long de la route et de nombreux pêcheurs en plein travail. L’histoire ne dit pas si, à cet endroit là, la truite a rejoint les bourriches. Mais l’ambiance semblait à la gaieté et c’est bon signe.

    Il faut signaler la présence de Jean-Louis Mélotti, ancien sauvetatois, qui fut président de l’Espoir Piscicole DEMS durant de nombreuses années. Même bredouille, ce fervent pêcheur a pris du plaisir à retrouver ses camarades de l’association.

    Invitation au repas du 9 avril

    L’Espoir Piscicole DEMS vous invite à partager son repas annuel qui se tiendra à La Sauvetat du Dropt le dimanche 9 avril. Le plat principal proposé est une paëlla. Les pêcheurs à contacter pour l’inscription sont clairement mentionnés sur l’affiche.