Boules de foin incendiées, acte criminel ou pas …

Photos de Marie Requier et de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune.

Samedi 15 septembre, un feu se déclarait dans un champ au dessus du village de La Sauvetat du Dropt.

Ce sont les voisins, Alain et Marie Requier, qui, alertés par la fumée partent voir ce qui se passe. Une seule boule est en feu mais, le temps de retourner donner l’alerte, la prairie très sèche en cette saison ne tarde pas à s’enflammer et à propager les flammes dans toute la pièce jusqu’à la lisière du bois. Avant l’arrivée des Pompiers de Miramont, puis d’Eymet et enfin de Marmande, Alain Requier essaiera de pousser des boules épargnées mais en vain. Venu en renfort pour essayer de sauver le foin de son ami Mathieu Grannereau, Pascal Dupin réussira à en sauver 4. 21 seront brûlées !

De l’autre côté du champ, Mathieu Granereau lui-même, agriculteur et propriétaire du foin, s’activait à regrouper les boules pour les éloigner de la forêt et des parcelles bâties tandis que les pompiers arrosaient copieusement la bordure du bois pour éviter que tout ne s’enflamme. Il faut préciser que cette parcelle est proche de nombreuses maisons d’habitation.

Un incendie impressionnant d’après les témoignages des sauvetatois présents et de l’élu appelé par la gendarmerie comme le veut le protocole. En l’absence du Maire, c’est Germain Sauron, 1er adjoint, qui vînt constater les dégâts. Quant à l’origine de l’incendie, une enquête devra déterminer s’il est criminel ou pas…

  • 114
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés