4L Trophy, l’Équipage 91 est bien arrivé à Marrakech

20160227_130418Nos jeunes – Benjamin Requier et Timothy Greil de l’équipage 91 du 4L Trophy – sont arrivés à bon port à Marrakech.

Durant cette semaine intense, ils auront goûté au sable du désert marocain et pu admirer les belles montagnes de l’Atlas, rencontré les enfants des villages traversés pour distribuer les dons prévus au départ qui permettront la construction de trois écoles supplémentaires. Organisé des parties de course en sac avec eux ou encore des matches de foot.

Puis ce fut l’étape marathon et 48h en autonomie dans le sud marocain avant de rallier Marrakech. Ce sont les parents de Benjamin qui nous envoient un sms depuis le désert marocain vendredi 26 février à 17h16. « Ils sont arrivés mais on ne connaît pas encore le classement. Nous sommes très fiers d’eux ».

Le classement est maintenant affiché. L’équipage 91 aux couleurs de La Sauvetat est arrivé 660 ème pour l’étape marathon et 739 ème au classement général. Classement très honorable puisque ce raid du 4L Trophy 2016 comptait 1600 équipages!

C’est grâce aux parents de Benjamin, Marie et Alain, partis les rejoindre que nous avons eu les détails de l’arrivée. La 4L a bien tenu le choc. Elle est un peu abîmée, n’a plus de pot d’échappement resté dans le sable du désert mais rien de grave. Les jeunes peuvent remercier leur père respectif pour avoir préparé le bolide bien solidement.

Il est 13h samedi 27 lorsque Marie envoie une photo de la voiture, capot ouvert pour une petite révision, dit-elle, avant le retour vers La Sauvetat. Une inspection du moteur mais tout va bien. Il faut juste régler le ralenti, redresser deux jantes et regonfler mais rien n’est crevé. Le câble d’accélérateur réparé par les jeunes quelques jours plus tôt tient bien.

Benjamin et Timothy reprennent la route depuis Marrakech dimanche 28 à 7h, puis le bateau à 18h et débarquent 2h plus tard en Espagne. Ils auront roulé toute la journée et une partie de la nuit de lundi à mardi pour arriver à La Sauvetat à 2h du matin dans un bruit d’enfer puisque pas de pot d’échappement.

Une sacrée belle et inoubliable aventure que ces jeunes garderont en mémoire. Et merci de nous l’avoir fait partager.

20160227_123011 20160227_123130
20160227_124624 20160227_124640
  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés