• La vie de l’US Cyclo en période de confinement

    En ces temps troublés, la vie des associations tourne au ralenti. L’US Cyclo Club poursuit néanmoins ses entraînements comme nous l’explique ici le secrétaire Paulo Labattut que vous pouvez contacter au 06 59 49 45 89 ou via Mail labattut.jeanclaude@bbox.fr si vous souhaitez rejoindre ce groupe sympathique et découvrir la région en vélo.

    « Tout en respectant les restrictions gouvernementales ainsi que le règlement spécifique à notre sport, nous poursuivons nos entrainements bi-hebdomadaires.

    Avec le printemps qui arrive, les jambes fourmillent, le beau temps aidant, difficile de résister à la promenade.
    Ainsi ce samedi, neuf cyclistes étaient présents devant la maison des loisirs à LA SAUVETAT. Jean-Pierre Meyrat, notre président, était sur place pour les recommandations d’usage en cette période particulière.
    Nous voici donc organisés en deux groupes distinct inférieur à 6 personnes pour sillonner les petites routes dans un rayon de 10kms.

    Ce confinement aura au moins eu le mérite de nous faire découvrir les diverses routes environnantes avec leurs raidillons caractéristiques. »

  • Mesures COVID, agenda des réouvertures publié sur le site de l’Elysée

    L’agenda des prochaines semaines est publié sur le site de l’Elysée où le Président de la République Emmanuel Macron présente la stratégie de réouverture des lieux actuellement fermés au public pour un retour progressif à une vie normale.

    4 étapes vont marquer le calendrier des réouvertures : 

    À partir du 3 mai, ce sera la fin des attestations et des restrictions de déplacement.

    À partir du 19 mai, le couvre-feu sera repoussé à 21 heures. Les terrasses des bars et restaurants, les musées, les théâtres et salles de cinéma pourront réouvrir.

     

    À partir du 9 juin, le couvre-feu sera repoussé à 23 heures et de nouveaux lieux accueillant du public pourront réouvrir.

    Enfin, le 30 juin, il n’y aura plus de couvre-feu et ce sera la fin des limites de jauge dans les lieux recevant du public.

     

    L’ensemble de ce calendrier, les jauges et protocoles seront détaillés la semaine du 10 mai par le Premier ministre Jean Castex. Le Président de la République a également évoqué la possibilité d’un pass sanitaire.

    Il ne serait pas obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas. Il pourrait cependant être nécessaire dans des lieux où se brassent des foules comme des festivals ou stades.

  • Info Mairie : Projet professionnel, Amorce de parcours

    Objectif de la formation

    L’action AMORCE DE PARCOURS offre la possibilité aux publics de retrouver la dynamique et les codes professionnels, de se projeter dans un parcours et de construire un projet professionnel, d’accéder à une qualification ou directement à un emploi.

    La validation du projet professionnel devra tenir compte de la réalité économique et des possibilités d’insertion professionnelle tout en permettant une diversification des choix en matière de secteurs d’activités et de métiers.

    LIEU DE LA FORMATION AGENCE DU LOT-ET-GARONNE GRETA EST AQUITAINE
    Lycée Val de Garonne – Rue Ejea de Los Caballeros à Marmande

    PUBLIC CONCERNÉ
    Jeune âgé de moins de 26 ans ou futur alternant ou demandeur d’emploi

    PRÉ-REQUIS
    Pouvoir travailler son projet professionnel en collectif

    DATE DE DÉBUT
    Tout au long de l’année

    DÉTAIL DATES DE LA FORMATION
    La durée des parcours s’adapte en fonction du besoin : de 150 heures à 600 heures dont 6 semaines de stage en entreprise

    MODALITÉS DE FINANCEMENT
    Financement Région

    CONTACTS
    Jean-Fréderic N’GUETTA – Conseiller en Formation Continue
    jean-frederic.nguetta@greta-cfa-aquitaine.fr ou 05 53 76 02 54 ou 06 84 78 65 58
    Béatrice SIMON – Assistante Commerciale
    beatrice.simon@greta-cfa-aquitaine.fr ou 05 53 76 02 54
    Anne-Sophie BYCZKO – Assistante Administrative
    anne.sophie.byczko@greta-cfa-aquitaine.fr ou 05.53.76.02.54

  • Vente ou location de jeux de société, l’entreprise Accordons-nous est sauvetatoise

    Photo de Marie-Pierre Caris du Républicain Marmande.

    Stéphanie et Hugues Noël ont lancé leur activité en février 2020 ! Baptisée ACCORDONS-NOUS, leur entreprise propose à la vente ou à la location des jeux d’ambiance, de réflexion, de dessin, des jeux pour enfants, d’autres pour ados et adultes, des jeux de stratégie dès l’âge de 2 ans ou encore des loisirs créatifs, des puzzles et des jeux d’extérieur. Tous sont joyeusement testés par la famille composée de 4 enfants âgés de 5 et 12 ans.

    Vu la situation sanitaire qui les empêche de se présenter sur les marchés du secteur, d’ouvrir la boutique et d’organiser des événements, ils ont plus que jamais besoin d’augmenter leur visibilité. Vous pouvez voir le détail de leur boutique et les nombreux jeux présentés chaque semaine sur leur page Facebook intitulée jeuxaccordonsnous. Vous êtes largement invités à partager leurs annonces et à profiter de leurs offres ponctuelles. Ils proposent également la livraison gratuite jusqu’à 20 km autour du village.

    Vous en saurez plus en lisant l’article de la journaliste du Républicain Marie-Pierre Caris. Elle a interviewé Stéphanie et Hugues dans le courant du mois d’avril. Un article intitulé Lot-et-Garonne, ils vendent et louent des jeux de société depuis leur belle campagne.

    Pour les contacter via mail : accordons-nous@outlook.fr ou téléphone : 06.31.39.40.35

  • Les Amis de la Sauveté reportent la randonnée du 30 avril


    En raison des mesures sanitaires, l’Association des Amis de la Sauveté a décidé de reporter la randonnée pédestre prévue le vendredi 30 avril. La date de ce report sera communiquée en fonction de l’évolution des mesures gouvernementales. Merci pour votre compréhension.

  • Info Mairie : l’UNAT propose un bol d’air frais pour les étudiants

    L’UNAT Nouvelle-Aquitaine, tête de réseau du tourisme social et associatif de la région, engagée en faveur d’un tourisme ouvert à tous, a souhaité mettre en place un dispositif d’aide au départ en vacances pour les étudiants de la région Nouvelle-Aquitaine.

    En partenariat avec Vacances Ouvertes, l’ANCV et la Région Nouvelle-Aquitaine, les acteurs du tourisme social se mobilisent en Nouvelle-Aquitaine pour aider les étudiant(e)s entre 18 et 26 ans de la région à s’évader le temps de quelques jours entre ami(e)s.
    Les acteurs touristiques du territoire ont proposé des séjours à des prix attractifs sur les mois de mai et juin en Nouvelle-Aquitaine, proposant des réductions allant de 20% à 40% sur le prix public des séjours. Une trentaine de destinations sont proposées pour des séjours allant de 3 jours jusqu’à une semaine, en bord de mer, en ville ou à la campagne, avec pour certains la découverte du territoire, la pratique sportive …

    En complément de ces tarifs préférentiels, une aide financière peut être apportée d’une valeur de 180€ maximum par étudiants pour leur séjour, selon deux critères d’éligibilité :
    être étudiant(e) entre 18 et 26 ans de Nouvelle-Aquitaine.
    avoir un quotient familial inférieur à 900€ ou un revenu fiscal de référence équivalent au QF.

  • Accordons-nous, une entreprise sauvetatoise dont on parle !

    Article et photo de Marie-Pierre Caris parus sur le journal Le Républicain du 21 avril. Située dans la campagne de La Sauvetat du Dropt, l’entreprise Accordons-nous propose des jeux de société à la vente ou à la location. Mise à mal en raison des mesures sanitaires imposées par le gouvernement, ce communiqué annonce qu’il est possible de contacter Hugues et Stéphanie pour vous faire livrer à domicile jeux et loisirs créatifs qui égaieront vos journées de confinés et celles de vos enfants …

    Lot et Garonne. Ils vendent et louent des jeux de société depuis leur belle campagne

    Stéphanie et Hugues Noël vivent à La Sauvetat-du-Dropt avec leurs 4 enfants. Fans de jeux de société, ils en ont fait leur métier.

    Stéphanie et Hugues Noël ont créé leur entreprise de vente et location de jeux de société, « Accordons-nous! » depuis leur village d’adoption, La Sauvetat-du-Dropt, avec service de livraison, une boutique et du click and collect.

    Ils se sont installés dans la campagne de La Sauvetat-du-Dropt depuis 6 ans, pour une nouvelle vie, avec un nouveau métier à la clef. Ils, ce sont Stéphanie et Hugues Noël, un sympathique couple belge, qui a craqué pour notre beau pays à l’occasion de vacances, il y a une dizaine d’années.

    « On s’était dit qu’on viendrait vivre ici plus tard. C’est donc ce que nous avons fait : on a quitté nos boulots, notre maison, pour vivre ici avec nos 4 enfants et nous réinventer. »

    Et ils vont le faire jusqu’au bout, car leur nouvelle activité professionnelle est insolite par ici : ils vendent et louent des jeux de société.

    Envie de partager

    Dans leur espace boutique, à l’entrée de leur maison, plus de 1.000 références et des boîtes de jeux qui feraient rêver les plus réfractaires tant elles sont belles !

    Ils voulaient faire… société avec les jeux de société ! « Nous n’avions pas du tout envie de faire juste un site de vente en ligne, explique Hugues. Nous voulions faire des animations, travailler avec les associations et les mairies, être sur les marchés, rencontrer des gens… Sauf que nous avons lancé l’activité en février 2020… ».

    Alors, depuis, le couple est quasiment confiné dans sa petite boutique, hormis quelques marchés auxquels il a pu participer.

    Plus de 1.000 références

    Mais pas question d’abandonner, et même pendant les confinements, Stéphanie et Hugues peuvent livrer les jeux, à une bonne vingtaine de kilomètres aux alentours.

    D’ordinaire, la boutique est ouverte deux après-midi par semaine (les mardi et jeudi), et offre un choix exceptionnel : des jeux d’ambiance, de réflexion, de dessin, des jeux pour enfants, d’autres pour ados et adultes, des jeux de stratégie à partir de 2 ans… « Nous évitons les jeux grand public qu’on peut facilement trouver ailleurs. Nous sommes allés chercher quelques éditeurs français, par exemple. Il y a aussi beaucoup de jeux pour 2 joueurs, ou encore des jeux classiques, bien sûr ».

    A la vente, tous les jeux sont neufs, et le couple a développé son catalogue avec les loisirs créatifs et des puzzles. Les jeux en location restent 2 semaines en quarantaine avant d’être de nouveau proposés.

    Quasiment tous ont été testés par le couple.

    « Si on veut conseiller les gens, il faut que nous connaissions les jeux. Et puis, nous ne prenons que des jeux qui ont un sens pour nous, qu’on apprécie. Mais la gamme est assez large ! ».

    Chacun peut en effet y trouver son bonheur, avec les conseils pour le moins éclairés de Stéphanie et Hugues Noël.

    « Accordons-nous ! », site internet : www.accordons-nous.net, Page Facebook : @jeuxaccordonsnous, Tél. : 06.31.39.40.35.

  • Info Mairie : accueil du public sur rendez-vous

    Le secrétariat de Mairie vous informe qu’en raison du confinement et des mesures sanitaires à respecter, l’accueil de la Mairie au public se fera désormais sur rendez-vous.
    Pour consulter les jours d’ouverture et les horaires, connaître les permanences de Monsieur le Maire ou avoir les coordonnées téléphoniques du Maire et de ses adjoints, c’est ICI.

  • Le P’tit Panier du Dropt et ses offres de saison

    Dans votre épicerie de proximité du P’tit Panier du Dropt située Place du Moulin à La Sauvetat du Dropt, vous trouverez, entre autres fruits et légumes de saison et produits locaux, des bouquets colorés d’Agnès Gatel de Soumensac et un arrivage de poissons et crustacés chaque jeudi matin.

  • Joie de vivre pour les pensionnaires de l’Écurie Karine Dercourt

    Vu sur une page Facebook cette semaine, cette vidéo qui amène le sourire et la bonne humeur. On y voit deux des chevaux de l’Écurie Karine Dercourt manifester une certaine joie de vivre. Karine accepte de la partager.

    L’écurie de Karine Dercourt est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galop, gardiennage … Si le confinement vous pèse et si vous souhaitez débuter en équitation, n’hésitez pas à la contacter. Ses coordonnées : dercourtkarine@gmail.com / 0686045163 ou page Facebook Karine Dercourt.

  • Miroir de sécurité pour une meilleure visibilité en sortant de la Rue du Plantier

    Demandé depuis longtemps par les habitants du Plantier lorsqu’ils débouchent sur la D19 en direction de Ste Foy-la-Grande, un miroir de sécurité a été posé par les employés communaux de La Sauvetat du Dropt pour sécuriser ce carrefour à la visibilité réduite.

  • Histoire de la gare, les circulations sur la ligne jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale – Recherches de Monsieur Éric Comont

    Nous venons de recevoir l’Épisode 2 relatant l’Histoire de la gare de La Sauvetat du Dropt.
    Monsieur Comont, passionné de chemins de fer, bénévole au sein de l’Association CFV, poursuit ses recherches …

    Voici le préambule mis à jour et l’épisode 2 en suivant.

    La gare de La Sauvetat-du-Dropt, ou l’histoire d’une rencontre improbable et mouvementée avec une voiture de luxe (wagon pullman n°4150) de la Compagnie des Wagons-Lits en juin 1944

    Début juillet 2017, le Chemin de Fer de la Vendée (CFV) réceptionnait après quelques péripéties, le wagon pullman n°4150. Ce wagon inscrit aux monuments historiques avait été confié par l’armée au CFV, et avant son arrivée, un travail historique nécessaire à sa restauration avait été entamé, lequel n’a pas cessé depuis. Très vite, l’histoire de ce véhicule prestigieux s’est révélée passionnante, avec des épisodes singuliers, qui vont me conduire avec d’autres personnes, dont un membre de l’association, aux confins de la Dordogne et du Lot et Garonne, et de la gare de la Sauvetat-du-Dropt en particulier.
    C’est à la fois les contacts avec la commune de La Sauvetat, et les informations accumulées qui ont fait germer l’idée de retracer l’histoire de la gare, et « l’irruption » du 4150 dans celle-ci en juin 1944.

    L’objectif de ces épisodes est double : retracer les faits historiques importants relatifs à la gare de la Sauvetat-du-Dropt, afin de comprendre les raisons qui ont poussé la Compagnie des Wagons-Lits à placer du matériel dans cette gare et d’autres, aux limites de la Dordogne et du Lot-et-Garonne. Une remarque, la notion de gare renvoie à un espace dans lequel on va trouver différentes installations, plus ou moins développées, cela désigne également le bâtiment destiné aux voyageurs, avec un guichet, une salle d’attente et un espace bagages. Le terme sera utilisé dans ces deux sens.
    Cela a nécessité de revenir sur l’histoire locale, où l’arrivée du Chemin de Fer à la fin du XIXème siècle, a eu un impact économique et social important, et ce à l’image de beaucoup d’autres régions rurales françaises, et quasi oublié depuis. On est aussi dans le présent et le futur, avec cette voiture qui fait le lien entre l’histoire locale de la gare de La Sauvetat, et la vie actuelle du CFV. C’est aussi une forme de contribution à cette histoire, et l’objectif au final, est de la partager en toute simplicité.

    Outre l’histoire de la gare, chaque épisode comprendra un point travaux sur la restauration du pullman 4150. Ces épisodes sont construits à partir des informations disponibles à la date de rédaction, et peuvent être modifiées en fonction de mises à jour. Les informations sont parfois limitées, et certaines demanderaient un gros travail de recherche qui n’est pas possible en l’état, ou tout au moins à court terme. Evidemment, tous les témoignages relatifs à ces épisodes sont les bienvenus, et seront intégrés dans cet historique.

    Un aspect important, c’est de respecter les propriétaires actuels des bâtiments de l’ancienne gare, et la tranquillité des lieux.

    Bonne lecture à tous,

    Eric COMONT, membre du Chemin de Fer de la Vendée

    A découvrir – Épisode 2 : La gare de la Sauvetat-du-Dropt : Les circulations sur les lignes et en gare jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale