• Info CCPL, des aides de l’ADEME pour la transition écologique

    Une info relayée par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun. L’ADEME, agence de la transition écologique, finance la transition écologique de votre entreprise.

    Les entreprises, dont celles du monde agricole, doivent répondre à une équation complexe : comment développer leur activité, génératrice de croissance économique et d’emplois, tout en prenant en compte les enjeux environnementaux ? Différentes opportunités existent à court, moyen ou long terme. L’ADEME accompagne les entreprises qui souhaitent agir avec des outils et des financements adaptés à leurs besoins, ainsi qu’à travers des partenariats avec les chambres consulaires et les organisations professionnelles.

    Aides ADEME entreprises et monde agricole

    Tremplin pour la transition écologique des PME

    Investissement pour la gestion des biodéchets des acteurs économiques

    Subventions aux équipements de lutte contre le gaspillage

  • Pas de télétravail pour la coiffeuse qui fait l’école dans le salon !

    Pour ce troisième confinement décrété depuis le 3 avril et pour 4 semaines, le gouvernement impose la fermeture des écoles jusqu’au lundi 26 avril pour les maternelles et les primaires et jusqu’à la semaine suivante pour les collèges et les lycées. Mais école fermée ne veut pas dire pas de cours. Les enfants suivent les leçons à distance et ont des devoirs envoyés à la maison par leurs professeurs.

    A La Sauvetat du Dropt, Amandine du Salon de Coiffure Manihair, peut garder boutique ouverte mais n’a pas une profession qui lui permette de mettre ses enfants à l’école malgré tout ouverte pour le personnel soignant et le personnel enseignant ! Résultat, Lina et Léo participent à la vie de leur maman tout en jouant et en faisant leurs devoirs. Les clients sont compréhensifs et s’amusent même de la présence des bambins qui sont patients et sages. Il n’en reste pas moins que les journées sont longues pour eux et que cette situation va se poursuivre puisqu’ils ne pourront pas aller au centre de loisirs au cours des quinze jours de vacances qui suivent pour les mêmes raisons de profession dîtes non essentielle !

     

     

  • Le sous-préfet Afif Lazrak en visite à La Sauvetat du Dropt

    Résumé de la rencontre de Germain Sauron et Jean-Luc Gardeau. Photos de Martine Brosse.

    Mercredi 7 avril après-midi, Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, accompagné de Germain Sauron, 1er adjoint, Jean-Paul Mothes, 4ème adjoint et Martine Brosse, conseillère municipale, accueillaient le sous-préfet des arrondissements de Marmande et Nérac, Monsieur Afif Lazrak, en poste depuis septembre 2020.

    C’est dans la salle du conseil de la Mairie que Monsieur Gardeau lui présentait le village, un condensé de l’histoire passée et de la vie d’aujourd’hui avant de développer le projet d’acquisition du bien immobilier de Monsieur Simon Brugère en vue de la création d’un habitat partagé de type béguinage. Monsieur le sous-préfet approuvait ce projet qu’il dit être une belle opération de revitalisation du bourg. Pour assurer la faisabilité d’un tel investissement communal, Monsieur Afif Lazrak annonce une aide financière à auteur de 40 % et espère dès que possible une réunion de travail à ce sujet. Ce projet pourrait également s’accorder avec le programme appelé « Petite Ville de Demain » et un outil à disposition des collectivités locales dit Opération de Revitalisation du Territoire (ORT).
    La discussion se poursuivait au sujet du lien de la commune avec la CCPL. Monsieur le sous-préfet insiste sur la centralité de la commune de Miramont de Guyenne et la nécessité de création d’une Maison France Service actuellement en pourparlers au sein de la CCPL.

    Le groupe partait ensuite faire le tour du village avec un arrêt au multiservice P’tit Panier du Dropt et devant l’Agence Postale puis un circuit allant du Pont Roman à la Place du Prieuré où furent expliqués les prochains travaux de création d’un parking, puis la Prairie des Croquants, les stades de foot, la base de canoës, l’aire de jeu, l’école, la salle des sports, la Maison des Loisirs avant d’arriver devant les maisons Brugère dont il était question précédemment pour le projet de béguinage et enfin l’Avenue de Grammont et ses commerces.

    Monsieur le sous-préfet évoquait alors la question de la sécurité et l’intérêt de la mutualisation d’une police communale, à ce jour, seulement présente à Miramont de Guyenne sur notre territoire du Pays de Lauzun. Et enfin, la discussion portait sur le projet d’un PLU groupé avec Agnac, Peyrière, Puysserampion et peut-être Lachapelle. Il rappelait là, l’importance d’avoir un document d’urbanisme. Ce dont la municipalité est tout à fait consciente, le but étant de récupérer des parcelles proches de l’école oubliées dans la carte communale actuelle.

    La visite se terminait dans la bonne humeur et le sentiment d’une rencontre riche et constructive.

     

  • La CCPL a besoin de votre avis pour connaître les besoins des jeunes

    La Commission Culture de la Communauté de Communes du pays de Lauzun avec à sa tête Cécile Richard, adjointe à la mairie de Miramont de Guyenne, souhaite pouvoir trouver et se donner les moyens matériels, humains et financiers garantissant l’épanouissement de sa jeunesse, son ancrage local dans le temps et l’attractivité du pays de Lauzun.

    Un Comité Jeunesse a été constitué avec la priorité d’identifier les attentes des jeunes et de leur famille. Un questionnaire a été élaboré à cet effet.

    Diagnostic Jeunesse, votre avis nous intéresse

    Ce questionnaire a pour objectif de recenser et de connaitre les besoins des jeunes sur la Communauté des Communes du Pays de Lauzun, pour construire une politique jeunesse et la décliner en actions éducatives, sportives, culturelles, associatives, citoyennes, de loisirs…
    Quels sont vos attentes, vos préoccupations, votre manière de vivre, vos problématiques, vos loisirs, vos souhaits… ?
    Vous n’avez pas forcément les mêmes centres d’intérêt suivant votre âge ! Nous vous invitons donc à répondre de manière appropriée aux questions qui vous concernent.
    Nous nous adressons aux jeunes de l’Intercommunalité (un questionnaire en direction des 11-17 ans leur est réservé), à leurs parents, à leur famille, aux directeurs des établissements scolaires, aux associations, aux élus et à toutes personnes souhaitant partager un retour d’expériences professionnelles ou personnelles.

    Accéder au questionnaire en cliquant sur Diagnostic de la jeunesse

  • Opération « Tous au Compost » réussie à La Sauvetat du Dropt

    Résumé de la journée envoyé par Tati Sauvette, élue de La Sauvetat du Dropt concernée par l’écocitoyenneté et l’élimination des biodéchets. Photos de Christine Pénicaud, Germain Sauron et Isabelle.

    Informer et échanger sur le compostage

    Samedi 03 avril, l’équipe de la commission développement durable et environnement de votre commune a permis, à nouveau, de vous informer et d’échanger sur le compostage.
    C’est un peu avant 9h ce samedi matin que des élus sont arrivés Place du Moulin sous le porche du multiservices P’tit Panier du Dropt pour installer le stand d’information.  Avec l’aide énergique de KIKI notre épicière, le stand fut rapidement mis en place avec le matériel prêté par la CCPL 47. Pour illustrer le propos, un exemplaire de composteur fut monté et exposé, accompagné du bio seau, et des panneaux pédagogiques associés.

    A l’occasion de l’opération « Tous au compost » initiée par le réseau compost citoyen, Tati Sauvette et son équipe vous accueillaient au niveau de ce stand pour vous aider à éliminer les biodéchets du circuit de vos poubelles noires et informer sur la nécessité de réduire l’ensemble des déchets.

    Dans le même temps un rappel sur l’interdiction du brûlage ouvrait le débat sur le devenir des gros déchets verts (branchages ….) pour les personnes n’ayant pas les moyens de transport en déchetterie. Chaque visiteur pouvait repartir avec un dépliant informant sur les nuisances du brûlage et ses alternatives, un quizz sur le compostage, un autocollant stop pub, un mémo compostage et des sachets de graines de capucines offertes par la CCPL47.

    Les visiteurs ont déchiffré le rébus

    C’est sous le soleil que Tati Sauvette et son équipe ont accueilli avec plaisir des membres de la commission développement durable de la Communauté de Commune du Pays de Lauzun et une quarantaine de visiteurs de passage ou interpellés directement sur la route.

    Après la découverte du stand, chacun a pu participer au rébus imaginé par Tati Sauvette. Rébus qui avait été diffusé la semaine précédente sur le site internet de la commune et dans les commerces Sauvetatois.
    En fin d’après midi, le tirage au sort réalisé par la main innocente d’un enfant, a désigné les gagnants ayant déchiffré la phrase cachée sous ce rébus : « L’écologie est un outil de protection de la biodiversité ». Ce sont onze gagnants qui ont pu recevoir un lot faisant la promotion des produits locaux et de proximité en vente au P’tit Panier du Dropt. Lots généreusement offerts par les producteurs ou artisans sollicités par Kiki notre épicière qui a pris le soin de les emballer joliment. La Mairie participait également puisqu’elle offrait le gros lot, un panier garni de produits locaux.

    Les heureux gagnants et leur lot

    Les gagnants de cette journée pour tout apprendre sur le compostage sont : Mesdames DALARMI, PANDOFO, MOUTON, PRIVAT, DAUSSY, et DANIEL et Messieurs BERRE, CAVARZAN, MEROUANE, PENICAUD et FRAMARIN.

    Nous remercions les donateurs qui sont : Buche Eco 47 de La Sauvetat du Dropt, Café Dada d’Eymet, Cendre Eco d’ Agnac, Les Vergers de Piquecailloux de Monteton, le Domaine Moulin de Paillo de Soumensac, le Domaine de La Tuilerie La Breille de Loubes Bernac, le Domaine d’Eybro de Soumensac, Agnès Gatel Fleurs de Soumensac, le P’tit panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt et la Mairie de la Sauvetat du Dropt.

    L’équipe de la commission développement durable remercie toutes les personnes qui ont visité le stand, Kiki, notre épicière pour son investissement, la mairie pour son don et l’équipe de la CCPL 47 pour son soutien logistique et ses encouragements.

  • Incendie dans le Médoc, deux canadairs écopent au Lac de l’Escourou

    Les promeneurs qui profitaient du soleil de ce dimanche de Pâques 4 avril sur le chemin du Lac de l’Escourou ont eu la chance de voir deux canadairs faire le plein d’eau. Ce spectacle n’est pas inhabituel sur ce lac puisque des entraînements ont lieu chaque année au printemps. Mais cette fois-ci, les écopages n’avaient rien d’un exercice puisque les deux mastodontes sont partis avec leur cargaison.
    Les informations de la soirée signalaient un incendie en Gironde où près de 290 hectares de pins ont été détruits. De là à penser que l’eau du Lac de l’Escourou a été larguée au dessus de ce feu, il n’y a qu’un pas !

     

  • Samedi 3 avril, Tous au Compost avec Tati Sauvette

    Sur le stand de Tati Sauvette, venez jouer et déchiffrer le rébus pour remporter un lot

    Lors de cette journée du compostage du samedi 3 avril, Tati Sauvette et son équipe seront installés sur un stand non loin du PROXI P’tit Panier du Dropt, Place du Moulin. Vous pourrez découvrir des jeux et peut-être gagner un lot si vous avez bien répondu et si votre bulletin est tiré au sort. Parmi ces jeux, un rébus à voir ci-dessous.

    Vendredi 9 avril, opération « COMPOSTONS » organisée par la Communauté de Communes du Pays de Lauzun

    Opération « Compostons » le vendredi 9 avril à 14h à la Communauté de Communes à Lauzun. Cette action sensibilise l’usager au compostage et se fait uniquement sur inscription à secretariat.environnement@ccpl47.fr ou au 05 53 94 11 23. A l’issue de cette formation, chaque personne repart avec son composteur et son bio seau.

  • Acquérir un composteur avec la Communauté de Communes du Pays de Lauzun et/ou se former pour devenir guide composteur auprès des habitants de votre commune

    La TARIFICATION INCITATIVE sera mise en place en 2022 sur le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun

    L’application de la Tarification incitative consistera à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu’ils produisent. Annoncée dès 2022 sur le territoire du Pays de Lauzun, cette contribution financière sera demandée à l’usager pour utiliser le service public des déchets. Elle n’est pas un nouvel impôt, elle remplacera l’actuelle taxe d’enlèvement des ordures ménagères TEOM : elle sera plus équitable et plus incitative.

    Comment réduire le volume de ses déchets ?

    En suivant les conseils donnés par Tati Sauvette chaque mois. En suivant les actions menées par votre Communauté de Communes du Pays de Lauzun ou par Tati Sauvette et son équipe.

    Acquérir un composteur via la CCPL 47

    Les biodéchets alimentaires (fermentescibles issus de préparations et restes de repas) ne devront plus être jetés dans la poubelle noire mais valorisés via le compostage notamment.

    La Communauté de Communes met à disposition un composteur contre une participation de 25€. Il suffit de vous inscrire au programme pour bénéficier de ce composteur et d’une formation au compostage. Alors, comme Franck, sauvetatois, installez un composteur dans votre jardin ou votre cour.

    Et comme Tati Sauvette sur notre commune de La Sauvetat du Dropt, devenez guide composteur bénévole pour accompagner les habitants dans leurs pratiques de gestion de proximité (compostage individuel et gestion autonome des déchets verts de jardin) …

  • Point de situation restriction COVID

    Suite au discours du chef de l’État Emmanuel Macron mercredi 31 mars, voici les dernières mesures sanitaires en vigueur. Information parue sur le site gouvernement.fr

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

    Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool.

    Concernant les commerces autorisés à ouvrir :

    • seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

    ATTESTATION DE DÉPLACEMENT – A REMPLIR EN LIGNE