Vœux et accueil des nouveaux habitants

La traditionnelle cérémonie des vœux, dans un village, est aussi l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée et d’annoncer les projets pour l’année qui commence.

Ce fut le cas, samedi 16 janvier dans le village de La Sauvetat du Dropt où plus d’une centaine d’habitants étaient venus écouter leur maire, Jean-Luc Gardeau, et suivre le diaporama préparé pour l’occasion.

Après avoir évoqué les tragiques événements nationaux de 2015, Monsieur le Maire énumérait les travaux réalisés: la remise en état des chemins communaux, le goudronnage de la cour de l’école et l’accès du foyer de l’ASSA, la sécurisation du bourg, l’aire de co-voiturage, la poursuite des travaux de restauration du Pont Roman, la réhabilitation d’un logement du presbytère, la création d’un multi-services Proxi, la réhabilitation de l’Agence Postale, l’embauche d’un emploi CUI au secrétariat de la mairie et l’ouverture d’un chemin de randonnée inscrit au guide départemental.

Le village a aussi été choisi pour recevoir l’action sur l’apprentissage intitulée « Autour d’un verre » et organisée par VGE et la commission économie de la CCPL et sa présidente Sylvie Vergné.

Pour la culture, l’organisation des Nuits d’Été, avec le soutien du Conseil Départemental et des associations locales. Ainsi qu’un concert en partenariat avec Staccato et la CCPL de la Cie Mohein.

Pour la communication, la réalisation d’un flyer énumérant les commerces et services de la commune. L’ouverture d’une page facebook venue en complément du site. Pour ce dernier, des chiffres sur l’évolution des visites étaient donnés, prouvant, mais était-ce nécessaire, que la fréquentation est en très nette augmentation et que cet outil permet d’exporter le village bien loin de ses murs.

Monsieur le Maire en profitait pour remercier de leur travail, les journalistes locaux, Guy Brunetaud pour le Sud-Ouest et Charlotte Pelletier pour Le Petit Journal.

Venait l’état civil de l’année 2015. Malheureusement 9 décès contre 2 naissances. Triste réalité de l’âge moyen de nos campagnes. Mais, nous y reviendrons plus tard, arrivée de 13 familles ayant acheté sur le territoire Sauvetatois. De quoi retrouver le sourire.

Monsieur le Maire parlait ensuite des changements dûs à la Réforme Territoriale. Un nouveau canton, celui des Coteaux de Guyenne. Une nouvelle grande région, l’Aquitaine agrandie du Limousin et du Poitou-Charentes. « 80 000 km², 6 millions d’habitants et 183 conseillers qui défendront bec et ongle leur département ». Il parlait aussi d’un changement annoncé mais finalement, et pour sa part, regrettablement repoussé, celui du regroupement des communautés de communes.

L’école. 115 élèves sur le RPI de la Vallée du Dropt dont 24 à La Sauvetat dans la classe de Stéphanie Ledoux qui apprécie, tout comme Hélène et Sophie, les installations récentes. Les TAP, mis en place pour la seconde année, sont appréciés et bien fréquentés malgré la participation financière demandée, minime il est vrai. Un mot sur la Ronde Cycliste qui stoppera cette année dans le village le temps d’un déjeuner.

Était abordé le milieu associatif. Très développé à La Sauvetat puisque furent énumérées et illustrées 10 associations dont l’ASSA Football, le Syndicat d’Initiative et ses deux sections que sont la Bibliothèque et le Photo Club, le Club du Pont Romain, le CKC Vallée du Dropt, l’Union Sportive Cycliste, le Comité des Fêtes, le Chasseur Sauvetatois et la Rando Moto section Sauvetatoise.

Le rôle de la municipalité est d’épauler ces associations et leurs projets dans la mesure des possibilités, le contexte économique difficile pesant malheureusement sur les décisions, mais les présidents en sont conscients. Monsieur le Maire remerciait tout ce monde associatif qui grâce à ses engagements faisaient de La Sauvetat une commune envieuse. S’ensuivit des remerciements pour les bénévoles et leurs talents qu’il les invitait « à faire fructifier pour encore plus de créativité, plus de solidarité et plus d’optimisme dans notre avenir. Car c’est ensemble que doit se dessiner cet avenir. »

Les projets pour 2016 sont l’aménagement du logement de l’ancienne poste, la poursuite de la sécurisation du bourg, notamment les stationnements de la Rue de Grammont, la réalisation de l’accessibilité programmé, la remise en état des cloches et du paratonnerre par un Campaniste, l’aire de camping-car, le remplacement du tracteur tondeuse, la poursuite des travaux sur le Pont Roman et l’embauche d’une secrétaire de mairie puisque Claudine Éon prend sa retraite ainsi que l’embauche d’un emploi vert.

Jean-Luc Gardeau poursuivait en disant que « pour pouvoir développer notre commune et mettre en œuvre ces projets, les élus dépensent beaucoup d’énergie, quelquefois vaine. Ils peuvent heureusement aussi compter sur le travail des employés communaux qui ont leur part dans la réussite et le développement du village ».

Venait le rôle de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun (CCPL) grâce à qui « nous avons un réseau routier bien entretenu », la commission culture qui permet d’offrir des spectacles de qualité et aide à la pratique du sport, la commission communication qui a enfin créé un site et s’apprête à le mettre en ligne, la bonne gestion du parc immobilier avec par exemple le changement des chaudières et le gros travail de la commission économie et de sa présidente Sylvie Vergné. Quant à la commission environnement dont Monsieur le maire est président, des efforts restent à faire pour que le tri sélectif soit bien fait et permettre ainsi de grosses économies.

Pour conclure et avant de souhaiter à tous une Bonne Année 2016, tous les acteurs du village furent remerciés et encouragés à poursuivre par ces mots « Je crois davantage à la volonté de faire et à une communion du travail ».

La soirée se poursuivait par une nouveauté, l’accueil des nouveaux habitants que la municipalité a décidé de faire chaque année. Ce sont 13 familles qui étaient invités, dont 6 qui se sont présentées. Après un petit discours d’accueil, il leur fut remis un livret qui leur permettra d’avoir quelques données historiques ainsi que des renseignements pratiques, administratifs, municipaux et associatifs nécessaires pour démarrer une nouvelle vie. Ce discours était repris par Lesley Walker, Sauvetatoise, dans la langue de Shakespeare puisqu’une majorité de ces familles viennent d’outre Manche. Moment très convivial qui fut autant apprécié des nouveaux Sauvetatois que des anciens.

La soirée se clôturait autour d’un apéritif concocté par les commerçants du village et de nombreux échanges entre les personnes présentes.

DSCN0032 DSCN0036
DSCN0040 DSCN0042
DSCN0043 DSCN0044
DSCN0046 DSCN0047
DSCN0049 DSCN0056
DSCN0061 DSCN0064
  •  
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés