• Succès du week-end festif aux animations diverses et variées

    Nombreuses photos de Francis Secco. Quelques-unes du responsable pétanque Alain Bartolo, d’autres encore glanées ici et là. 

    Après bien des incertitudes dans l’attente des décisions gouvernementales finales, la Fête Votive du Comité des Fêtes, en partenariat avec les associations sauvetatoises, a finalement eu lieu. Da la Soirée Gourmande du vendredi au vide-greniers du dimanche, toutes les activités connurent un franc succès. Est-il permis de penser que l’échéance du pass sanitaire devenant obligatoire lundi 9 aura incité les gens à profiter de ces quasi derniers moments de liberté ?

    Pas de surprise pour la foule venue se régaler et danser à la soirée gourmande de vendredi. On sait que la magie du lieu, la bonne chère et l’esprit guinguette sont des plus appréciés ! Samedi matin, Martine des Amis de la Sauveté et les responsables de l’Association Couleurs d’Aquitaine inscrivaient une vingtaine de peintres ou dessinateurs adultes et enfants au concours se déroulant dans les rues du village. Plus tard, Alain, notre marseillais local, accueillait les pétanqueurs amateurs pour des parties à la mêlée. Bonne participation bien qu’il fut nécessaire de chercher un abri en raison d’une averse orageuse en début d’après-midi. Dans le même temps, la salle des sports recevait la famille des joueurs d’Accordons-nous venue déballer de nombreux jeux de société disponibles gratuitement jusque tard dans la soirée. Hugues, professionnel du jeu, passait de table en table pour expliquer les règles de chacun des jeux choisis par les nombreux participants.

    En soirée, sous le soleil revenu, le Comité des Fêtes proposait un repas sans prétention près du kiosque associatif de la Prairie des Croquants animé par Aurélien des As du Mic.

    Dimanche, dès 5h du matin, l’équipe chargée de la vente au déballage était sur le pied de guerre pour installer plus d’une centaine de stands dont certains venus parfois de loin : Haute-Vienne, Gers ou encore des Landes. Les visiteurs agréablement surpris de l’importance de la manifestation purent chiner à loisirs. A 8h30, les randonneurs pédestres avec Dino et cyclistes avec Paulo prenaient qui les chemins, qui les routes pour des circuits respectivement de 8 ou 60 km. Et dans l’après-midi, les Accordons-nous dans la salle des sports largement ouverte sur l’extérieur offraient de nouveau un imposant éventail de jeux de société.

    Le mot du président Peter Cain

    Peter Cain, président du Comité des Fêtes, remercie les bénévoles des associations de leur participation. Force est de constater que les effectifs sont en baisse après cette année 2020 marquée par des restrictions COVID ayant empêchées toutes manifestations. Peu de jeunes, bien que les présents soient motivés et très actifs. Moins d’anciens, peut-être par crainte du virus ou par lassitude. Mais l’ambiance reste conviviale et chaleureuse se dont se félicite Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau ayant passé, lui aussi, de nombreuses heures au service de la buvette.

    Annulation des Soirées Gourmandes

    En revanche, puisque le pass sanitaire est maintenant obligatoire et que les contrôles sont difficiles voire impossibles, le bureau du Comité des Fêtes et le Maire ont pris la décision, à regret mais à l’unanimité, d’annuler les Soirées Gourmandes de l’été.

    Concours de Peintres – Photos
    Vide-greniers / Brocante – Marche, jeux de société et pétanque – Photos
  • Rando du 14 juillet, sur le bitume pour éviter les chemins boueux !

    Pas de photographe dans le groupe mais un arrêt impromptu chez le paysan occupé à déplacer son troupeau de génisses aura permis d’immortaliser la file des randonneurs et de faire poser le Maire Jean-Luc Gardeau et le guide Dino avant qu’ils ne reprennent leur marche en direction du hameau de Serres.

    Décidément, la météo capricieuse provoque bien des changements dans l’organisation des manifestations de La Sauvetat du Dropt ! Pour le 14 juillet, l’Association des Amis de la Sauveté n’accueillait qu’une petite dizaine de marcheurs en raison d’un temps très incertain et de chemins rendus boueux par les pluies incessantes des jours précédents ! Mais c’est avec plaisir et sur les routes la plupart du temps que le petit groupe, parmi lequel figurait le Maire Jean-Luc Gardeau, partait en direction du hameau de Serres sur la commune de Soumensac voisine pour un petit déjeuner convivial. Installés devant la maison Arzile, les jus de fruits et les merveilles de Francine et de Marie-Jeanne, hôtesse d’accueil pour l’occasion, furent grandement apprécié.

    Le petit groupe repartait ensuite en suivant l’itinéraire initialement prévu, celui qui grimpe depuis le lavoir de Serres jusque sur le plateau de St Germain en passant par un petit bois au sentier sinueux. La pluie les cueillait alors qu’ils passaient le chemin des vignes mais heureusement cessa rapidement leur permettant de rallonger la virée. Un des marcheurs équipé d’une application sur son portable annonça un parcours de 9 km parcourus. Les échanges se poursuivirent autour d’un apéritif pour clôturer cette vivifiante matinée.

    Francine Pandolfo, qui remplace momentanément Jacques Foglia, président de l’association, remercie Marie-Jeanne et Robert Arzile pour leur accueil indéfectible chaque année pour cette randonnée du 14 juillet.

     

  • Randonnée suivie avant le traditionnel Feu de St Jean

    En l’absence de Jacques Foglia, président des Amis de la Sauveté, c’est Francine Pandolfo qui reprend les rênes de l’association pour les manifestations de nouveau d’actualité.

    En ce vendredi 25 juin, ce sont deux randonnées qui étaient proposées dans des directions différentes. Joseph partait avec un groupe important pour une balade de 6 km qualifiée de botanique qui permettait, en fait, la découverte des plantes qui bordent nos chemins avec quelques indications sur leur utilité dans la vie des fermiers d’autrefois. Des souvenirs de son enfance qu’il aime partager. C’est très inopinément que Joseph fut secondé par un des randonneurs-visiteurs venu de la commune voisine d’Eymet, Stéphane Lagrange. Tous deux passionnés de faune et de flore, ils se retrouvaient chacun avec un petit groupe attentif autour d’eux.

    Le second circuit était mené par Dino pour un parcours de 8 km qui en devinrent 10, les marcheurs étant tout à fait d’accord pour prolonger la balade. Outre le plaisir de profiter des paysages, Dino donnait des indications sur l’origine du Puits Gavaches et l’emplacement aujourd’hui caché par un bosquet de l’ancienne Église St Germain, lieu de culte le plus important du village avant les guerres de religion du XVIème siècle.

    Au retour, une équipe avait installé tables et chaises sur la Prairie des Croquants pour que chacun puisse déballer un pique-nique tiré du panier. Les randonneurs étaient rejoints par des gens du village venus profiter de la soirée. Vers 23h, l’ami Dino, toujours lui, allumait le feu qu’il avait minutieusement préparé pour le plus grand plaisir de l’assistance qui quittait les tables pour se rapprocher de la chaleur bienfaisante de ce rite traditionnel. Les enfants captivés par les flammes furent embarqués dans la ronde organisée par leurs aînés au son de l’accordéon de Rinus, sauvetatois néerlandais. Un seul regret, celui de ne pas avoir un répertoire de chansons populaires commun qui aurait permis aux chanteurs impromptus de pousser la chansonnette.

    La soirée se terminait par des applaudissements pour le beau feu de Dino auxquels se rajoutaient les remerciements du bureau de l’association pour le nettoyage des chemins effectué par Joseph, Dino et Alain et le nettoyage du Puits Gavache grâce à Jean-Marc, employé communal du village. Il va de soit que tous espèrent aussi le retour de Jacques.

     

  • Faune et flore de notre campagne admirées en cours de balades

    Les randonneuses du village nous offrent de belles photos de la faune et de la flore de la campagne prises en ce joli mois de mai. Fleurs aux couleurs éclatantes et aux formes variées, oiseau tout juste sorti du nid ou chevaux curieux au passage de marcheuses dans un chemin creux, les photographes se prénomment Martine, Agnès et Isabelle…

  • Les Amis de la Sauveté reportent la randonnée du 30 avril


    En raison des mesures sanitaires, l’Association des Amis de la Sauveté a décidé de reporter la randonnée pédestre prévue le vendredi 30 avril. La date de ce report sera communiquée en fonction de l’évolution des mesures gouvernementales. Merci pour votre compréhension.

  • Pèlerinage du village au Lac de l’Escourou

    Martine Brosse, pèlerine infatigable, se languit des longues marches qu’elle faisait avant le confinement. Dès le 12 mai, lendemain de ce jour mémorable du déconfinement, Martine a repris son bâton pour une balade la menant du village de La Sauvetat du Dropt vers le Lac de l’Escourou. Elle en a ramené le parfum de la campagne, ces innombrables fleurs sauvages de printemps qui profitent des averses et du soleil pour s’épanouir, les marques d’un temps ancien où la religion se signalait au coin de chaque chemin, des bâtiments que l’on aimerait sauver des griffes de l’abandon, un clin d’œil à Compostelle et des volatiles heureux dans leur cour.
    Une invitation à la rêverie et peut-être une incitation à se retrouver bientôt pour cheminer côte-à-côte en se racontant cette étrange période d’isolement imposé.

  • Un chemin communal entretenu par Tony Deligny

    Photos de Tony Deligny et de sa compagne Karine Dercourt.

    L’entreprise de Travaux Publics et Entretien de Jardin Tony Deligny est située au lieu-dit Peyronnette sur les hauteurs de La Sauvetat du Dropt.

    La municipalité a eu l’agréable surprise de recevoir un message de Tony ces jours derniers avec un lien pour visiter sa page Facebook. Sur le dernier post édité, plus de 60 photos du nettoyage d’un chemin communal proche de son entreprise entre les lieux-dits Charly et Sissac dont une partie se trouve sur la commune de Moustier. Un travail incroyable qui a demandé l’utilisation de différents engins.

    Pour vous y rendre depuis La Sauvetat, prendre vers Ste Foy-la-Grande puis aussitôt à gauche en direction de Pardaillan, puis la première route à gauche jusqu’au prochain carrefour où vous vous dirigerez sur la route qui se trouve en face, à proximité du château d’eau. Au bout de cette voie sans issue se trouve le départ du chemin communal qui vous conduira jusqu’à Sissac. Il rejoint un groupe de maisons desservi par une route débouchant sur la D309 qui relie St Jean de Duras à La Croix de Moustier.

    La municipalité remercie chaleureusement Monsieur Deligny pour cette initiative. Les amoureux de nature et de marche seront ravis d’aller découvrir ce secteur. Mais attention, le chemin est coupé par un ruisseau. Suivant la météo, il sera plus ou moins facile à traverser. Une petite épreuve qui mettra du piment dans la balade !

  • Randonner à pied sous le soleil et la bonne humeur

    Pour être en bonne santé, il faut manger sain et bouger.

    A La Sauvetat du Dropt, l’Association des Amis de la Sauveté invitait ceux qui souhaitaient appliquer cette recommandation à venir randonner sur les sentiers du village avec pause gourmande à mi-parcours. Il va de soi que la bonne humeur était au rendez-vous, la trentaine de marcheurs souhaitant débuter sportivement cette journée festive du 14 juillet.

    Dino pour ouvrir la marche

    Comme souvent, l’ami Dino, enfant adopté par le village à l’âge de 10 ans lorsqu’il arrivait d’Italie avec sa famille, ouvrait la marche. Il connaît les moindres détails de ce parcours puisqu’il entretient les parties non accessibles aux engins agricoles. Spécialement le petit chemin creux encaissé entre deux prairies au hameau de Serres sur la commune de Soumensac voisine. C’est dans ce chemin, à l’ombre d’un prunier sauvage couvert de fruits juste mûrs que Dino était applaudi pour son travail. Les grandes herbes et les ronces ont été taillées tout en respectant les jeunes arbres, souvent des chênes, qui jalonnent ce beau chemin creux. Il y a aussi ce noyer malencontreusement coupé par Jacques, son nouveau coéquipier lors de la préparation de la randonnée précédente, qui repousse plus fringant que jamais, photo à l’appui.

    Pause gourmande chez Marie-Jeanne et Robert

    Comme chaque 14 juillet, les randonneurs étaient invités à prendre un petit rafraîchissement à Serres chez Marie-Jeanne et Robert Arzile. Un arrêt toujours apprécié, non seulement pour la collation offerte, mais aussi pour la gentillesse des hôtes de ce charmant hameau.

    Où il est question de dégager le tertre de l’ancienne Église St Germain !

    Plus loin, aux abords de l’ancienne église St Germain – au cours du moyen-âge, elle était l’église « matrice » c’est à dire l’église principale du village – le groupe faisait une halte devant le puits gavache dégagé des ronces il y a maintenant plusieurs années par Dino toujours et depuis, si bien entretenu.

    Et là, c’est avec beaucoup d’audace et de bravade que Dino lançait à la cantonnade que son prochain travail serait de dégager le tertre de l’ancienne Église St Germain ! Travail de titan qui pourrait peut-être s’envisager avec tout un groupe des Amis de la Sauveté comme cela s’est déjà fait lors de l’ouverture d’un des chemins empruntés. Mais ici, la butte est large, très boisée et couverte de broussailles hautes et épaisses. Aucun engin motorisé ne peut y accéder. Parmi les sauvetatois présents, on se souvient que ce tertre est un tas de pierre, celles de l’église évidemment ! Et puis, est-ce communal ou privé ?

    Le sujet est lancé. Déjà certains marcheurs se proposent, Alain, toujours prêt à atteler son broyeur, et même Katia, d’origine russe, arrivée dans le village seulement depuis quelques mois, trouve l’idée séduisante et veut bien participer. Sujet à remettre sur la table aux cours des réunions de l’hiver…

    Retour à la Maison des Loisirs

    En raison du soleil qui commençait à chauffer fort, il fut décidé d’écourter de 2 km le parcours initialement préparé. L’ensemble du groupe redescendait vers le village et se retrouvait devant un apéritif frais servi par les responsables de l’association dont la présidente Francine Pandolfo. Mettant à profit ce moment convivial, Francine annonçait la prochaine marche qui aura lieu dans le cadre de la fête votive le dimanche 4 août.

     

  • Des marcheurs à la découverte de nos paysages

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint au Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Comme chaque année, Les Amis de la Sauveté organisent, la veille de la fête du travail, une randonnée de printemps pour découvrir les chemins de campagne autour de La Sauvetat du Dropt. Ce mardi 30 avril, participèrent des sauvetatois, des marcheurs des villages alentours souvent membres d’association de randonnée, des marmandais et, venus en voisins, Bernard Patissou, Maire de Soumensac, et son épouse,

    Réunis au départ de la marche, la quarantaine de participants se scindaient en deux groupes. Le premier suivait Dino Valent sur un parcours menant vers le Lac de l’Escourou puis le hameau de Serres avant de redescendre par St Germain et son puits gavache à une cadence soutenue et sur un parcours de 10 km. Le second prenait la suite de Joseph Framarin sur un parcours raccourci mais avec observation botanique et récits de souvenirs de jeunesse l’amenant à se désaltérer par exemple avec certaines plantes sauvages lors des durs travaux des champs. C’est ainsi qu’il fit découvrir l’ail sauvage, l’oseille, l’asperge ou la consoude …

    Après deux bonnes heures de marche, les groupes se retrouvaient dans la salle des animations où les attendaient quelques membres de l’association, dont la présidente Francine Pandolfo, ayant préparé la soupe à l’oignon. Breuvage réconfortant que certains terminèrent par un chabrot. Tradition ancestrale et campagnarde qui consiste à mettre du vin dans son assiette où reste un fond de soupe puis de la vider en la portant aux lèvres.
    Après la soupe, de nombreux desserts furent présentés. Des flans, des chouquettes ou des merveilles maison qui régalèrent les tablées.

    Avant de se séparer, la prochaine randonnée était annoncée pour le 14 juillet au matin. Et puisque la formule plaît, il y aura là encore la possibilité de choisir entre le groupe de marche rapide ou le groupe découverte botanique.

  • Enrichissante rando de printemps

    L’Association des Amis de La Sauveté organisait comme chaque année à la veille du 1er mai sa randonnée de printemps. Très peu de participants se donnaient rendez-vous devant la Maison des Loisirs, certainement en raison des conditions météorologiques annonçant la pluie. Mais peu importe, les 8 marcheurs présents partirent d’un bon pied en suivant l’ancien, le guide et défricheur de chemin local, le bien nommé Joseph.

    Départ en grimpant par la route de Ste Foy avant de bifurquer très vite sur celle de Pardaillan et de prendre les petits sentiers serpentant entre bois et prairies. Puisque le groupe était réduit, les amateurs d’orchidées prirent le temps d’admirer et de photographier les différentes espèces croisées sur le chemin. De même que d’autres fleurs de couleur bleue dont le nom leurs est inconnu. La balade se transforma alors en randonnée botanique, chacun faisant part de ses connaissances. L’on apprit ainsi que le plantain lancéolé pouvait se déguster en soupe, quiche ou omelette, les feuilles nervurées ayant un goût de champignon après cuisson. Joseph raconta qu’au temps de sa jeunesse, lorsque les paysans travaillaient dans les champs et qu’il n’y avait pas d’eau à proximité, les ouvriers se désaltéraient en croquant de l’aillet roulé dans une feuille de rumex grande oseille. Aussitôt dit, aussitôt fallut-il que Joseph recherche de l’aillet que la gent féminine du groupe s’empressa de ramasser pour l’omelette du 1er mai.

    En passant par les bois, arrêt devant de beaux spécimens d’arbres, dont un immortalisé par une photo pour une partie du petit groupe. Si vieux, si biscornu avec une écorce si épaisse que son essence est restée incertaine. Il y eut aussi les aubépines odorantes grâce à leurs délicates fleurs, les chants d’oiseaux nombreux, les traces de chevreuils, la vigne taillée en cordon et ses feuilles jeunes et d’un vert tendre … Bref, une belle sortie qui se terminait par une pluie fine et fraîche faisant apprécier à chacun la salle chauffée et la table mise par les dames de l’association restées préparer une bonne soupe à l’oignon suivie de merveilles et de chouquettes.

  • Travail de titan avant la Fête Votive

    A La Sauvetat du Dropt, les bénévoles du Comité des Fêtes, toujours menés par Jean-Paul Mothes, ne comptent pas leur temps et leurs efforts pour que tout soit prêt à accueillir les visiteurs de la Fête Votive des 5 et 6 août.

    Ce mardi soir, ils se sont réunis pour enlever de l’ancienne peupleraie dont les restes de branches et les souches ont été broyées, les plus gros morceaux qui pourraient nuire au confort des exposants et visiteurs du grand vide-grenier dominical. Deux heures de travail acharné pour une équipe motivée armée de brouettes, poubelles et autres seaux et de râteaux. Si un quelconque individu venait à se plaindre au cours de la manifestation, nul doute qu’il serait vertement reçu.

    Le menu de la fête annuelle est variée grâce aux diverses associations du village. Le samedi 5 août, les festivités débutent à partir de 14h avec le ball-trap des chasseurs et un concours de pétanque ouvert à tous. En soirée, un Tajine de veau sera servi sur la Prairie des Croquants, non loin de la piste de danse pour se déhancher grâce au DJ Music Organisation. Le menu complet est à 15 € ou 8 pour les enfants jusqu’à 12 ans. Les inscriptions se font auprès de Régine au 05 53 83 00 29. Pensez à porter vos couverts.

    Dimanche 6 août, la journée commencera par le vide-grenier brocante avec plus de 120 stands installés à l’arrière du village. Il reste des places. Renseignements au 06 82 34 41 24. Il sera possible de se restaurer et se rafraîchir dès 7h du matin. Le ball-trap des chasseurs reprendra pour la journée complète. Une randonnée pédestre de 8 km vous mènera dans la campagne sauvetatoise. Rendez-vous vers 8h devant la salle des sports pour un départ à 8h30. Un concours de pêche amateur vous permettra d’installer vos lignes dans le Dropt. Les inscriptions se feront à 9h30 au stand du Comité des Fêtes situé sur la Prairie des Croquants. Et enfin, les aînés ruraux vous attendent dans la salle des sports pour un grand thé dansant à partir de 14h30.

    Un programme complet qui devrait satisfaire chacun des membres des familles qui ne manqueront pas de venir visiter notre petit mais dynamique village de La Sauvetat du Dropt.

  • Résurgence mise en évidence

    Photos de Francis Secco, sauvetatois, photographe et droniste amateur.

    Lors de leur balade autour du village, Michèle et Francis Secco ont découvert une résurgence tout en bordure de route au lieu-dit Charly, sur les hauteurs de La Sauvetat du Dropt. Cette résurgence n’est pas une soudaine découverte. Elle était jusque là cachée par une épaisse végétation. 
    Voici quelques photos ramenées avec l’accord du propriétaire.