• Le maillot USS Cyclo à Bilbao

    Épique résumé de l’expédition de Paulo Labattut, secrétaire de l’USS Cyclo Club ayant participé au périple Bordeaux-Bilbao avec son ami Germain Sauron, trésorier du club et 1er adjoint à la commune de La Sauvetat du Dropt. Photos de Hervé et Régine Goulard et de Germain.

    Paulo, Hervé et Germain étaient inscrits à la Randonnée Cyclotouristique Bordeaux/Pampelune/Irun/Bilbao organisée du 10 au 12 mai 2018. Paulo et Germain sont réellement partis sur leur destrier mais Hervé a dû déclarer forfait suite à une mauvaise blessure. Il décidait néanmoins de faire l’assistance et de suivre en voiture accompagné de son épouse Régine et de l’épouse de Paulo, Louise.

    Jeudi 10 Mai 2018, 1ère étape. BORDEAUX, DAX

    5 heures, le réveil sonne déjà à Roumagne et La Sauvetat chez Hervé, Paulo et Germain. 7h30, nous voici rendus place Pey-Berland à Bordeaux. Après la confirmation d’inscription et avoir accroché nos plaques de cadre numérotées, nous apprécions le chocolat chaud avant de nous rapprocher de la ligne de départ.
    A peine sortis de Bordeaux, l’allure s’accélère sur les routes plates des landes, nous traversons Saucats, Moustey quand la première averse arrive aux alentours de Pissos.
    Pendant que nous mangeons à Commensacq la pluie redouble d’intensité, nous nous changeons et nous voilà repartis pour la deuxième partie du circuit, après Mourcenx les nuages s’éloignent, bientôt la route est sèche et c’est sous le soleil que nous atteignons Dax avec nos premiers 159 kms au compteur.

    Vendredi 11 Mai 2018, 2ème étape. DAX, PAMPELUNE

    Grosse étape en perspective avec 3 cols au programme. A peine partis nous attaquons déjà les premiers contreforts de Peyrehorade avec les Pyrénées comme panorama. Une erreur d’inattention nous éloigne du circuit officiel et nous regagnons St Palais par la départementale, pas grave si ce n’est le passage par plusieurs pentes de 10% avec un fort vent de face en prime. Dans la galère, nous sommes rattrapés par nos amis du cyclo club de Miramont qui ont fait la même erreur que nous (sûrement petit problème local).
    A midi nous mangeons ensembles sous le marché couvert à St Jean Pied De Port. La guardia civile espagnole arrive pour nous escorter en direction du col de Roncevaux 1057m. Chacun monte à son rythme, les efforts du matin ont laissé des traces! Au sommet, photo souvenir avec André et Jacques de Miramont qui nous ont attendus. Ensuite descente pour un ravitaillement officiel à Orreaga, encore 2 cols à franchir 800 et 922m et c’est toujours encadré par la police espagnole que nous regagnons Pampelune, 166 km de mieux.

    Mais où sont passés Louise, Régine et Hervé nos fidèles accompagnateurs? En panne de GPS, ils nous retrouvent enfin après 2 heures d’attente et quelques bières, il fallait bien meubler le temps. Par contre le GPS de Paulo fonctionne bien, pour rejoindre l’hôtel que nous avions réservé à une dizaine de km, il nous amène vers un vieil hôtel désaffecté qui portait le même nom! Avec l’aide des locaux et de Germain qui parle couramment espagnol, nous arrivons enfin à destination vers 21h! Mais comme un « bonheur » n’arrive jamais seul, pas de restaurant dans le quartier, nous nous rabattons sur le saucisson et le pâté que Régine et Hervé avaient glissé dans leurs bagages au cas où! Le signe des accompagnants pro.

    Samedi 12 Mai 2018, 3ème étape. PAMPELUNE, BILBAO

    Toujours escortés par la police, ce qui élimine systématiquement feux rouges et priorités, nous sortons de Pampelune avec la fraîcheur matinale. Grandes lignes droites montantes, vent de face par rafales, puis circuit par des petites routes graveleuses, enfin pas facile. Les premières giboulées font leur apparition avant la grosse averse juste avant midi.
    A 12h30 nous arrivons au ravitaillement à Zalduondo, trempés comme la soupe, comme on dit chez nous. Casse-croùte rapide, changement de tenue pour repartir secs, avec 7° seulement au thermomètre, pas évident.

    Des cyclistes espagnols locaux nous ont rejoints pour nous accompagner jusqu’à Bilbao. Nous empruntons des routes meilleures, la pluie s’estompe et la fin d’après midi se déroule relativement bien. Une dernière grande descente jusqu’à l’entrée de la ville, nous rattrapons un petit groupe de 7 personnes et ensemble, parcourons les derniers kilomètres sur la rocade. Le service d’ordre nous oriente vers la bretelle qui mène tout droit vers la ligne d’arrivée, chacun reprend son rythme de croisière, Paulo franchit la ligne sous les acclamations de ses supporters.
    Mais où est passé Germain? C’est pas possible, il était derrière moi à l’instant. Fâcheuse crevaison à 400m de l’arrivée, le voici qui déboule grande plaque 10 mn plus tard. Sacré Germain! Que ne ferait-il pas pour se faire remarquer? (humour bien sur).

    Ouf, les derniers 157 kms avalés, les vélos sur la voiture, maintenant place aux réjouissances. Pointage, remise symbolique de récompense, douche et direction la salle de réception avec discours officiel puis apéritif dînatoire pendant lequel chacun raconte ses anecdotes.
    Bilan très positif malgré les caprices de la météo, aucun accident ni incident grave à déplorer. Bravo aux organisateurs pour leur présence et leur convivialité sans faille.

    Nous voici réunis, tous les cinq, Régine, Hervé, Germain, Louise et Paulo. Ensemble, nous nous dirigeons vers ISLA où nous avions réservé. Le dimanche fût consacré au tourisme, entre les averses.
    Lundi, après un arrêt obligé à la frontière pour un dernier bon repas local, nous avons regagné calmement nos foyers.

    PS: Nous avions décidé de réaliser ce périple à 3 cyclistes de l’USS CYCLO: Hervé, Germain et Paulo. Malgré une chute sévère le 7 avril, qui lui a valu 5 fractures, 1 à l’aine (os litione), plus 4 côtes cassées, HERVÉ a quand même tenu à participer en qualité d’accompagnateur avec Régine et Louise. De plus c’est lui qui nous à servi d’assistance avec sa voiture. Tous nos vœux de rétablissement rapide et sincères remerciements à HERVÉ.

  • Boris Lesimple et sa visite insolite de Bordeaux sur France 3 Aquitaine

    Boris Lesimple, sauvetatois et ancien président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt fondé par son père Marc, est une fois de plus à l’honneur pour les visites insolites qu’il propose de la ville de Bordeaux.

    Passionné par son activité, il invite le touriste à embarquer pour une inhabituelle excursion. Visiter Bordeaux à bord d’un Canoë, d’un Kayak ou d’un paddleboard en laissant la Garonne vous porter à la rencontre de ses charmes. Une balade appréciée par le journaliste effectuant le reportage car elle lui a permis de découvrir cette magnifique ville autrement. Rendez-vous donc sur Bordeaux Canoë où Boris vous attend jusqu’au 30 Septembre. En attendant, voici la vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Bordeaux canoë

    Aujourd'hui je vous propose d'embarquer pour une excursion insolite. Visitez Bordeaux à bord d'un Canoë ou d'un Kayak, la Garonne vous porte à la rencontre de ses charmes. Une balade que j'ai adoré et qui m'a permis de découvrir notre magnifique ville autrement. RDV donc sur Bordeaux Canoë ils sont ouverts jusqu'au 30 Septembre. Plus d'infos sur : http://bordeauxcanoe.com/ Une vidéo réalisée par France 3 Aquitaine.

    Publié par Quoi faire à bordeaux sur samedi 12 août 2017

  • Belle promotion pour Boris Lesimple


    Boris Lesimple, sauvetatois d’origine, bordelais d’adoption, ancien président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt et fondateur de Bordaux Canoë vient d’être nommé responsable technique de la future Capitainerie de Plaisance du Port de Bordeaux.

    Manager d’une équipe de 3 personnes, il aura la charge de tous les équipements portuaires, des événements liés au fleuve, de l’entretien et, bien sûr, de l’accueil des voiliers et des paquebots.

    Une belle promotion qui prouve, s’il le fallait, que sa passion pour le canoë et la ville de Bordeaux a été remarquée et justement récompensée. La municipalité de La Sauvetat du Dropt lui adresse toutes ses félicitations!

     

  • Info Mairie: Hébergement pour l’accueil des familles d’hospitalisés

    Information de la Maison d’Accueil La Pelouse et de l’Association pour l’Accueil des Familles d’Hospitalisés.

    Pouvoir rester auprès d’un parent ou d’un proche hospitalisé, adulte ou enfant, est souvent le souhait des personnes de l’entourage immédiat. Seulement, où aller quand le coût des hôtels apparaît comme bien trop élevé? Où aller quand l’établissement de soins ne peut mettre à disposition un lit d’accompagnement?

    Il reste la solution des Maisons d’Accueil qui offrent, dans un grand nombre de villes, un hébergement confortable à proximité des établissements de soins.

    Ainso à Bordeaux, c’est la Maison d’Accueil « La Pelouse » qui met à la disposition des familles ses 36 chambres, toutes équipées de salles de bain et toilettes. Pour un tarif modéré et dégressif suivant les ressources (de 46,70 € à 20,50 €) les hébergés bénéficient d’un dîner, de la nuitée et d’un petit déjeuner. Une cuisine est mise à disposition.

    La Maison d’Accueil « La Pelouse » est gérée par une association à but non lucratif qui fait appel à des salariés mais aussi des bénévoles toujours attentifs aux besoins des uns et des autres. Elle se trouve face à l’hôpital Pellegrin. Ceux qui doivent se rendre dans un autre établissement peuvent emprunter le tram ou le bus dont les stations sont proches.

    Pour réserver une chambre, il est recommandé de s’y prendre assez tôt – dans la mesure du possible – en téléphonant au 05.56.93.17.33 ou en déposant une demande sur le site Internet de La Pelouse.

  • Bienvenue en Nouvelle Aquitaine

    C’est officiel, notre nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes s’appelle désormais NOUVELLE AQUITAINE. Voici une vidéo pour vous balader dans ce vaste et beau territoire: des grottes de Lascaux au Pays basque en passant par Bordeaux, la dune du Pyla, la côte atlantique, La Rochelle, Angoulême, Aubeterre… Préparez vos valises et venez nous visiter…

     

  • Proposez un nom pour votre nouvelle région

    carte-didentite-alpc-1Définition de l’Aquitaine « d’avant la réforme » de Wikipédia.

    L’Aquitaine est une ancienne région administrative du Sud-Ouest de la France. Elle comprend cinq départements : la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Son chef-lieu, Bordeaux, en est aussi la plus grande ville. La région administrative tire son nom d’une partie de la Gaule, dont les contours ont évolué depuis l’Antiquité pour se fixer au xiie siècle (au temps d’Aliénor d’Aquitaine) à l’ensemble du Poitou, du Limousin, de l’Angoumois, de la Saintonge, du Périgord et de la Gascogne1 regroupés autour de Bordeaux dans le Duché d’Aquitaine. Ses habitants sont les Aquitains.

    Dans le cadre de la réforme territoriale, l’Aquitaine fusionne au 1er janvier 2016 avec les régions Poitou-Charentes et Limousin2. Le nom provisoire de cette nouvelle région est Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

    Un nom doit être donné à cette nouvelle région avant le 1er juillet 2016. Chacun est invité à donner son avis depuis le mois de mai 2015. En l’espace de huit mois, quelque 5 200 internautes, originaires d’Aquitaine (40%) et Poitou-Charentes (36%) et Limousin (11%), ont suggéré des noms. Les plus populaires sont «Aquitaine», «Grand Sud-Ouest» et «Sud-Ouest» ou encore «Sud Atlantique».

    Pourquoi ne pas donner votre avis. Vous pouvez encore faire des propositions en remplissant le formulaire en ligne que vous trouverez ICI.

     
    Pour info, deux nouvelles régions ont voté pour leur nom, la Normandie englobant la haute et la basse Normandie et les Hauts de France pour le Nord-Pas de Calais-Picardie.

    D’autres régions se cherchent et font polémiques. La région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne semble vouloir décider entre «Nouvelle Austrasie», «Rhin-Champagne» et «Acalie». Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les propositions les plus populaires sont «Rhône-Alpes-Auvergne», «Aura» et «R2A». Quant à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, les habitants sont très divisés, et l’option du nom «Occitanie» ne semble pas l’emporter dans la consultation.

    Les noms des nouvelles régions sont importants. Ils doivent refléter l’identité de ces nouveaux territoires pour être visibles et attractifs. Il est encore temps de prendre part à ce baptême.

  • Boris Lesimple filmé sur son canoë

    12509863_1288205901206423_7253892334501600232_nBoris Lesimple a participé cet été au tournage de « Voyage autour de la lune ». Un documentaire qui va à la rencontre d’acteurs et utilisateurs du Fleuve dans Bordeaux dans le cadre de l’Agora Biennale de Bordeaux.

    Bordeaux ma ville a confié aux réalisateurs Louise Lemoine et Ila Bêka, un film autour du thème du fleuve et de ses deux rives. Une manière de rendre hommage au paysagiste Michel Corajoud, qui fut chargé de la rénovation des quais de Bordeaux, sans pour autant faire l’exégèse du projet.

    Sur un canoë, les réalisateurs ont fait cet interview dans une zone où très peu de bordelais ont eu la chance d’accéder, celle des épaves de la seconde guerre mondiale qui dorment depuis 70 ans dans le creux du port de la Lune.

    Filmée au coucher du soleil, le parallèle entre les carcasses de navire de guerre et les quais transformés donnent à la séquence une ambiance très particulière.

    L’avant première du film « Voyage autour de la lune » a lieu à l’UGC de Gambetta le jeudi 4 février à 19h45 en présence des réalisateurs Louise Lemoine et Ila Bêka mais aussi d’Alain Juppé. Ouvert au public, entrée libre et gratuite sur inscription en suivant le lien ci-contre http://www.agorabordeaux.fr/inscription

    « Voyage autour de la lune » est un film itinérant, un journal intime urbain, un carnet de marcheur qui dessine au fil de son avancée une cartographie émotionnelle et psychologique de la ville de Bordeaux.

    En savoir plus : http://www.agorabordeaux.fr/actualites/voyageautourdelalune/

  • La CIE MOHEIN a fait vibrer la Prairie des Croquants

    Photos de Francis Secco.

    Vendredi 7 Août, la Soirée Gourmande de La Sauvetat du Dropt était associée à un concert de la CIE MOHEIN organisé par Staccato et la municipalité qui accueillait avec le soutien financier de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    Ces 10 musiciens de talent, arrivés de Bordeaux, furent spécialement installés sur une scène qui leur était réservée tout au bout de La Prairie des Croquants. Ce fut une bonne idée parce que les visiteurs furent si nombreux – 700 environ d’après les bénévoles de service – que les tables s’alignèrent jusqu’à eux.

    A la nuit tombée, lorsque les estomacs furent calés, la musique démarrait. De la mer Noire à l’Adriatique, les cultures populaires du sud-est de l’Europe étaient au cœur du répertoire virevoltant de la CIE MOHEIN. Mêlant musiques traditionnelles à leurs propres compositions et au rythme des Balkans, la Compagnie offrait des airs venus d’Orient affirmant son goût du large. Une belle rencontre festive qui aura réjouit les oreilles d’un public sensible.

    Une Soirée Gourmande originale et réussie dans cet espace bucolique et champêtre situé tout près du cœur du village. Rendez-vous est déjà donné par Staccato et la municipalité pour un partenariat un vendredi soir de l’été 2016.

    Si vous n’avez pu assister à lévénement, qu’à cela ne tienne. Pour écouter quelques extraits de la CIE MOHEIN, c’est ICI.

    Passez ces 6 photos avant de les agrandir pour voir l’ensemble du reportage…

    Cie Mohein 1 Cie Mohein 2
    Cie Mohein 3 Cie Mohein 4
    Cie Mohein 5 Cie Mohein 6

    Cliquer sur « Lire la suite » ci-dessous pour voir l’ensemble du reportage…

    [Read More…]

  • Quand la passion d’un Sauvetatois se transforme en profession

    Le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt est bien connu des Sauvetatois puisqu’il existe depuis plus de 20 ans et que plusieurs de ses membres se sont distingués par des performances sportives remarquables. Marc Lesimple, qui en fut le fondateur et le président de 1994 à 2005, peut être fier de son œuvre. D’autant plus que plusieurs des jeunes qu’il a formé ont choisi de faire carrière dans le milieu du sport ou de créer leur propre entreprise sportive.

    C’est le cas de son fils Boris, lui-même président du CKC de 2005 à 2012, qui propose, depuis mai 2013, de visiter Bordeaux de la façon la plus originale qui soit. En canoë ou en stand-up-paddle!

    boris-bègles-300x300Présentation du manager de BordeauX CANOË

    Boris Lesimple, diplômé BEES1 et DEJEPS. Ancien compétiteur de niveau national, Formateur en Qualification Professionnelle Canoë-Kayak.

    « Passionné de canoë-kayak depuis 20 ans et habitant de Bordeaux, j’ai décidé de réunir les deux et permettre la découverte de la capitale Girondine sous un autre angle ».

    BordeauX CANOË propose 3 dates à l’occasion de la fête du fleuve… 

    BORDEAUX-CANOE-FETE-LE-FLEUVE

     Inscription au 06.50.46.10.23 ou directement en ligne ICI.