• Les As du Mic présents au Tremplin Aquiltour 2019

    Tremplin Aquiltour – 26 mai – Demi-finale à Lauzun

    Tremplin réunissant les forces vives de trois départements pour soutenir les groupes régionaux amateurs. Ce tremplin est ouvert aux groupes/artistes (non professionnels et non signés) de Gironde, du Lot-et-Garonne et de la Dordogne.

    Les As du Mic en demi-finale

    Pour le Lot-et-Garonne, Aurélien Joliis, employé municipal de La Sauvetat du Dropt connu sous le nom de Jarh lorsqu’il rappe avec son frère pour Les As du Mic, est sélectionné. Ils participeront à la demi-finale qui se tiendra au Café des Sports de Lauzun le dimanche 26 mai.

    Soyez nombreux à aller les soutenir.

  • Entraînement des écoles pour La Ronde de juin

    24ème Ronde Cyclotouriste USEP

    Une manifestation sportive et culturelle minutieusement organisée et programmée pour 300 enfants cette année et qui se déroulera du mercredi 12 au dimanche 16 juin. Une rencontre qui donne sens à de nombreux apprentissages en classe mais aussi hors classe durant une année scolaire. Des parents formés à l’encadrement. Des écoles et des villes/villages qui se mobilisent pour les accueils.

    Le RPI Vallée du Dropt y participe comme à l’accoutumée avec les classes de La Sauvetat et de Pardaillan. Notre village de La Sauvetat du Dropt accueillera la Ronde pour le grand départ le mercredi 12 juin. Ils partiront à 10h en direction de Miramont de Guyenne. Nous vous attendons nombreux dans l’Avenue de Grammont pour applaudir les enfants et leurs accompagnants pour ce périple Lot-et-Garonnais.

    Résumé des entraînements de Sylvie Schneider, maman de Louna et cycliste accompagnatrice durant ces 5 jours. Photos de Jean-Bernard Gondry.

    Entraînements intensifs de LA RONDE USEP avant le grand départ du 10 juin

    Dimanche 05 mai, pour la 1e fois le RPI, classes de Pardaillan et de La Sauvetat du Dropt, avait rendez-vous avec l’école de Seyches pour expérimenter le “rouler ensemble”. La rencontre a eu lieu au moment du goûter matinal à Cambes, après une très belle montée de part et d’autre.

    La caravane est ensuite repartie en alternant les groupes RPI et les groupes Seyches, de façon à ce que les enfants et parents accompagnateurs appréhendent l’entrainement en plus grand nombre, et entourés d’autres écoles.

    Un passage remarqué à Monteton, où la fête des chapeaux a permis à certains enfants de s’interroger pour savoir si c’était en leur honneur … 😉

    Midi, à Puysserampion, un grand pique-nique avec auberge espagnole a fait les délices de chacun. Cette pause était bien méritée, et le groupe a été rejoint par Céline et Fred (du Restaurant Les fées gourmandises), qui ont roulé avec le RPI l’après-midi – ayant eux-même un beau projet cycliste européen – .

    Seyches est ensuite parti de son côté, et le RPI a continué vers Agnac, où les exposants du vide grenier ont gentiment applaudi ;  puis Eymet et La Sauvetat. 44 kms sur cette sortie.

    Entraînement du dimanche 12

    Aujourd’hui sortie de 50 kms, et à nouveau des retrouvailles avec Seyches, Céline et Fred au moment du repas à Pardaillan. De bons dénivellés, un bon entrainement pour le “petit tour” en vu du prochain entraînement grandeur nature qui réunira toutes les écoles de la Ronde.

  • Kidnapping culturel de passage à La Sauvetat du Dropt

    Article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol, correspondante locale, paru le 3 mai 2019. Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et membre des Amis de la Sauveté.

    « Jeudi, une quinzaine de jeunes collégiens a répondu à l’invitation de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun pour la troisième édition du Kidnapping culturel.

    Le principe est simple : on monte dans un bus et on part à la découverte du territoire de la communauté. Bien souvent, on ne s’attarde pas sur son environnement proche, et cette journée est l’occasion de le faire. Encadrés par Pierre Prunet, Pascale Dalto et Patricia Zambudio, les jeunes sont tout d’abord allés aux abords des anciennes usines de chaussures – pour l’une d’entre elles détruite par un incendie en 1980 -, Housty et Prunet. Si les bâtiments sont vides, ils sont toujours le reflet de beaucoup de souvenirs et d’images, pour peu que l’on détaille les pierres. Sur la façade de l’usine Prunet, on remonte même le temps jusqu’à la conserverie Félix Potin, dont le nom est encore gravé sur le mur.

    Culture et patrimoine local

    C’est en direction de Montignac-de-Lauzun que le bus est reparti ensuite, avec, à l’arrivée, l’accueil du maire, Jean-Marie Lenzi, pour la visite de l’église Saint-Saturnin, et un rapide cours d’histoire sur la séparation de l’Église et de l’État, avant d’écouter dans la salle des fêtes Henri-Gava raconter l’arrivée de l’immigration italienne dans le village.

    À midi, c’est un repas partagé à Saint-Pardoux-Isaac qui a précédé la découverte d’un ancien four à pain caché au creux d’un fourré, peut-être l’ancienne maison d’un fabricant de chapelets et de l’ancienne gare de la commune.

    Les jeunes reçus par Les Amis de la Sauveté

    L’après-midi s’est poursuivie à La Sauvetat-du-Dropt avec la visite et la découverte du pont roman, et l’histoire des Sauvetés, avant le retour à Miramont sur la zone de la Brisse avec de nombreuses explications sur le centre de remonte ou l’installation du Zoo circus d’Alfred Court, qui marquera la commune.

    Une journée dense et riche d’enseignements qui séduit chaque année, puisqu’une partie des globe-trotters de ce jour avaient déjà participé aux éditions précédentes. »

    Pour en apprendre autant que les jeunes sur ces visites, voici le Livret kidnapping culturel qui leur a été remis à l’issue de la journée. Le circuit de La Sauvetat du Dropt est bien détaillé et peut-être consulté sur la page de la Visite guidée de votre blog/site.

  • Info Mairie: Festival Récup & Cie

    Monsieur le Maire  de La Sauvetat du Dropt Jean-Luc Gardeau, également président de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun vous fait part d’un Festival Récup & Cie, organisé par Val de Garonne Agglomération et qui se tiendra à Marmande les 17 et 18 mai.

    Objectif

    Donner à tous des idées et des moyens pour faire évoluer à son niveau nos modes de consommation. Mieux consommer, moins produire de déchets, favoriser le réemploi et prolonger la durée de vie de ses produits… Autant de thématiques qui seront abordées au festival.

  • Exposition de sauvetatois au restaurant Les Fées Gourmandises

    Photos prises lors du vernissage du 19 avril de Chloé Tamisier.

    Le vernissage de l’exposition « Mes Gueules de La Sauvetat » d’Anaelle Mayer qui avait lieu dans la salle du restaurant familial Les Fées Gourmandises samedi 19 avril a attiré du monde et pas seulement de son village de La Sauvetat du Dropt. Tous ont pu admirer ces photos en noir et blanc de sauvetatois qu’elle connaît pour les avoir côtoyés souvent dans le bar maternel.

    Âgée de 17 ans, Anaelle est en 3ème année de Bac Pro Photo au Lycée des Arts et Métiers Toulouse-Lautrec de Bordeaux. Ce projet qui lui tenait à cœur, celui d’immortaliser sur le papier « Ses gueules de La Sauvetat »,  est le fruit de son travail avec le photographe sauvetatois Ian Graham chez qui elle a effectué un cinquième stage dans le cadre de son parcours scolaire.

    Le résultat en noir et blanc pour un rendu sans fioriture

    Bien qu’elles aient été prises en couleurs, il en résulte de magnifiques photos en noir et blanc. Des personnages sans artifice venus au rendez-vous aussitôt après leurs occupations quotidiennes. Vous les connaissez tous. Ils se nomment ou se surnomment Joseph et Yoyo, Marcelle et Jeannette, Dino et Huguette, Céline bien sûr et Anne, Doudou et Marceau, Jeannot et Confiture … Sur leur portrait, on suit les lignes de la vie qui s’est écoulée grâce aux subtiles jeux d’ombre et de lumière. Comme si Anaelle voulait ancrer à jamais sur le papier les visages de ceux qu’elle aime et qu’elle a toujours croisés. Un retour en arrière, une grande sensibilité mais aussi la nostalgie de son enfance et de son adolescence marquant à jamais le passage dans sa vie d’adulte.


    Exposition « Mes gueules de La Sauvetat » de Anaelle Mayer au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises – Avenue de Grammont – du 19 avril au 3 mai 2019

    Pour vos portraits, événements, promo ou mariages. Pensez à Ian Graham, photographe bilingue de La Sauvetat du Dropt. Site à visiter à Ian Graham Photography.

  • Info CCPL : Invitation Atelier Jardin Zéro Déchet


    Elise St Marc, chargée de mission environnement de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun vous fait part de l’information suivante :

    L’association Horizon Vert, qui milite depuis 30 ans en faveur de l’écologie, en partenariat avec l’ARS et ValOrizon, organise un atelier sur le thème du jardin zéro déchet, le samedi 13 avril de 14h30 à 17h30. Cet atelier est gratuit et à destination du grand public.

    D’autres dates sont proposées jusqu’à fin avril avec des thèmes différents. Tous les intéressés peuvent participer librement à ces ateliers collectifs.

  • Raconteurs de Pays en Pays de Lauzun

    Un concept proposé en Lot-et-Garonne, les Raconteurs de Pays

    Les Raconteurs de Pays vous proposent de découvrir autrement leur territoire en sortant des sentiers battus. Ils vous raconteront l’histoire de leur village, de leur Pays à travers leur passion. Le réseau des Raconteurs de Pays comprend des passionnés des bastides, d’art roman, de moulins, de leur village, d’églises, de vin, un montreur d’étoiles… Les Raconteurs de Pays sont des passeurs de mémoire entre le visiteur et le Pays. Pour découvrir autrement le Lot-et-Garonne!

    Françoise Dovillez et Jean-Paul Trilles, Raconteurs en Pays de Lauzun

    Françoise vous fera découvrir Allemans du Dropt et les fresques de l’Église romane St-Eutrope. Jean-Paul, surnommé Zanulu, vous fera visiter Lauzun et son château. Ils parlent eux-mêmes de leur attachement à leur village respectif qu’ils font partager à tous ceux qui le souhaitent sur ces interviews réalisées par les membres de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun.

    Sans être officiellement Raconteurs de Pays, notre village de La Sauvetat du Dropt peut se découvrir en compagnie des membres de l’Association des Amis de La Sauveté. Il suffit de contacter Francine Pandolfo ou Martine Brosse ou Régine Jolibert via le secrétariat de la mairie au 05 53 83 03 27.

  • BASTID’Art a ouvert sa ZicoSchool !!

    La ZicoSchool à La Basane, Miramont de Guyenne
    Bastid’Art et Voca’Son Asso proposent de vous initier au slam et au rap par le travail de l’écriture et du chant. Seul ou en groupe, dès l’âge de 13 ans, Cours dispensés par Aurélien Jollis alias Jarh, rappeur depuis plus de 10 ans. Ces cours donneront lieu à un enregistrement dans le Home Studio ADM situé à Lavergne.

    Rappelons qu’Aurélien est salarié sur notre commune de La Sauvetat du Dropt. Employé municipal la semaine au côté de Jean-Marc et rappeur passionné du groupe Les As du Mic, à l’origine de la création du Home Studio ADM et de l’association Voca’Son, association humanitaire engagée dans la lutte contre le cancer. Une énergie créatrice débordante au service de tous.

  • La philosophie ou l’art de réfléchir pour s’exprimer

    Photos de Martine Brosse et résumé de ce premier atelier de Anne Lesimple, toutes deux conseillères municipales de La Sauvetat du Dropt. 

    Une rencontre par mois pour le conte et la philo

    Votés à l’unanimité par le Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt, les Ateliers Contes et Philo ont débuté ce lundi 11 février dans les classes de l’école de La Sauvetat du Dropt. Animée par Nell et Jack de la troupe Gens de Paroles, cette première rencontre accueillait 20 enfants, pas seulement de La Sauvetat mais de l’ensemble du RPI Vallée du Dropt des classes allant du CP au CM2.

    Le but de ces ateliers est celui d’initier les enfants à la philo afin de développer leur esprit critique et de mieux les préparer à devenir des citoyens confiants et actifs tout en respectant l’idée et la parole de l’autre.

    Présentes pour encadrer, Martine Brosse et Anne Lesimple, conseillères municipales de la commune, ont été conquises par l’enthousiasme des enfants, leur sens de l’écoute et leurs réflexions partagées.

    Débat sur la vérité ou le mensonge

    Après la narration en musique du conte, deux groupes se formaient en fonction de l’âge autour de Nell pour les plus jeunes et de Jack pour les aînés. L’histoire inspirait un débat sur la vérité, ou le mensonge, c’est selon. Anne en fait le résumé en ces termes:

    « Impossible de raconter ici tout ce qui vient de se passer ! 20 enfants des écoles viennent de participer à l’atelier conte et philo avec Nell et Jack ! Graine d’empereur? Jardinier du Roi? Patience? Conseil? Découragement? Courage? Comment se présenter les mains vides?

    C’est l’histoire du courage et de la sincérité ou comment un petit orphelin est devenu empereur grâce aux conseils de son grand-père. De là une question philosophique débattue en petit groupe: doit-on toujours dire la vérité?

    Un maître de la parole est pour aujourd’hui responsable de donner la parole aux autres …après un petit temps de relaxation on peut commencer le débat, prêt à bien écouter celui qui parle… « quand on ment, ça se voit sur notre visage« , « on peut être puni« , « si on ment, c’est pas bien » … la parole fuse … « ça peut faire des problèmes, créer des disputes« , « on peut perdre ses amis« , « ça rend triste« , « on n’a plus confiance« , « quand il a dit la vérité, ça lui a réussi« … De quoi faire réfléchir aussi les grands ! »

    De belles réflexions spontanées malgré le jeune âge des enfants qui apprennent à prendre la parole à tour de rôle pour faire avancer le débat sans toutefois faire de redites. Tous ne se sont pas exprimés. Un manque de confiance encore, mais il faut laisser venir doucement, ne pas obliger, laisser mûrir la réflexion et le besoin de parler. Quant au débat, pas de censure du moment qu’il reste dans la bienséance.

    Les prochaines dates sont fixées aux lundis 11 mars, 8 avril, 13 mai et 17 juin. Un courrier sera envoyé par la mairie aux parents des enfants présents lors de ce premier atelier.

  • Les CE2-CM1 découvrent le conte et la philo

    Parce que l’éducation de nos jeunes passe par la compréhension des événements et qu’il est très important de savoir s’exprimer posément en respectant les idées de chacun, la municipalité de La Sauvetat du Dropt, envisage de mettre en place des Ateliers Conte et Philo dès la rentrée de 2019. 

    Dans cet objectif, début décembre, il a été proposé un atelier découverte dans la classe de CE2-CM1 de Stéphanie Ledoux. Pour l’animer, la Mairie a fait appel à Nell et Jack, conteuse et musicien de Gens de Paroles ayant un agrément pédagogique auprès de la fondation S.E.V.E (Savoir Être et Vivre Ensemble).

    Dans le cadre du RPI Vallée du Dropt, les municipalités de Moustier et Auriac sur Dropt ont elles aussi proposé cet atelier découverte à leur CP-CE1.

    « L’objectif de ces temps de discussion avec les enfants à l’issue du conte est de leur permettre de s’exprimer à haute voix et d’échanger entre eux sur les différentes situations que le conte met en scène. Pour lancer ces débats, Nell et Jack choisissent avec soin des contes au fort pouvoir déclencheur de réflexions à visée « philosophique » et accompagnent ensuite les enfants dans leurs échanges, sans leur imposer la vision de l’adulte, mais en les invitant, au contraire, à penser par eux-mêmes et à argumenter leurs propos, à débattre dans le respect de la parole de chacun, et à acquérir ainsi des compétences de Savoir Être et Vivre Ensemble qui seront des outils pour la vie. »

    Voici les propos de Stéphanie Ledoux à la suite de cette heure de découverte.

    « C’est avec un réel plaisir que les élèves de l’école de La Sauvetat du Dropt ont rencontré Nell et Jack de« Gens de Parole ». Dans un premier temps les élèves ont été captivés par un conte mis en scène/raconté par Nell et accompagné en musique par Jack. A la fin de l’histoire, les enfants ont été interrogés par les intervenants sur le sujet de celle-ci. Très vite, ils ont trouvé « le harcèlement ». Dans un second temps, un débat a été mené dans deux groupes (un avec Nell et l’autre avec Jack). Les enfants ont participé activement -ou non- à ces débats, la prise de parole n’étant pas obligatoire. C’est petit à petit que les langues se sont déliées. Cela a permis de faire ressortir beaucoup d’émotions. Cette activité a été appréciée de tous…

    Merci à la commune d’avoir fait découvrir ce « débat philosophique » aux enfants. Certains en redemandent et je sais déjà qu’ils pourront en profiter dès l’année prochaine. »

    Puisque élèves et professeur des écoles sont unanimes sur l’intérêt suscité par cet atelier découverte autour du conte et de la philo, la municipalité de La Sauvetat du Dropt va tout mettre en œuvre pour que cette activité soit proposée dès la rentrée de janvier 2019. 

  • Un beau temps de Noël dans la salle des sports

    Le Président, le Père-Noël et son assistante (photo Alain Crossoir)

    Certaines des très nombreuses photos, libres de droit, sont de Constance, apprentie reporter-photographe du jour.

    Repas Choucroute

    Samedi 1er décembre, le week-end festif débutait par un repas choucroute apprécié d’une centaine de convives et servi dans la salle des animations.

    Marché de Noël

    En suivant et malgré la pluie de ce dimanche 2 décembre, le Marché de Noël reçut de nombreux visiteurs pour découvrir les stands installés à l’abri de la salle des sports. Bien qu’immense et en principe assez austère, cette salle était richement décorée grâce à la patience et à la volonté des bénévoles du Comité des Fêtes qui œuvraient dans ce but depuis le début de la semaine.

    Parmi les exposants, des producteurs du terroir et des artisans d’art venus en fidèles ou nouvellement inscrits. De nombreuses animations furent proposées tout au long de la journée. Les clowns en famille de Marjolaine Labrande et de sa fille ont enchanté par leur fraîcheur, bonne humeur et spontanéité entraînant dans leurs danses visiteurs ou exposants. Le chœur d’homme Barbershop Aquitaine fit une belle prestation aux quatre coins du marché, l’animateur professionnel Thierry Alary anima avec son accordéon par intermittence tandis que Marie, secrétaire du Comité des Fêtes faisait le tour des stands avec Romain et Luna, deux apprentis bénévoles animateurs pour l’occasion, pour présenter les créations ou gourmandises disponibles à la vente.

    Temps pluvieux, vide-greniers malheureux

    A l’extérieur, la météo annoncée comme exécrable fit rester chez eux les professionnels et particuliers prévus pour déballer depuis la salle jusqu’à l’église. Seulement 5 courageux se présentèrent et vinrent étoffer l’espace prévu en rejoignant le manège enfantin, la boucherie anglaise et le pépiniériste.

    Au moment du déjeuner, ce fut l’effervescence au stand restauration-buvette de l’association. La soupe concoctée par les supers mamies remporta tous les suffrages et réchauffa les cœurs des exposants et visiteurs.

    Le Japon en visite

    Au milieu de la foule, un couple de japonais à la recherche du Maire de la commune, Monsieur Jean-Luc Gardeau, pour lui présenter le travail de l’artiste Yasutaka Oohashi’s. Artiste créateur de vaisselle en cuivre. Désireux de se faire connaître en France, c’est avec l’appui de son amie sauvetatoise japonaise qu’il espère exposer sur notre territoire. Rendez-vous est pris pour l’été prochain.

    Le temps des enfants

    L’après-midi fut consacrée plus particulièrement aux enfants qui purent écouter les Contes des Merveilles des acteur-musicien de Gens de Paroles avant de suivre ce bon vieux Père Noël venu tout exprès récompenser tous les enfants présents au Marché de Noël. Il distribua généreusement bonbons et sucettes avant de mener le cortège vers la table du goûter et d’offrir à chacun des tours de manège.

    Ces réjouissances, qui amenèrent le sourire sur les visages des enfants, se poursuivirent jusqu’en fin de journée sonnant la fin du marché et déjà le démontage des structures installées pour l’occasion.

    Bravo le Comité des Fêtes

    Peter Cain et son bureau sont fiers de leurs bénévoles et notamment des jeunes apprentis ayant fait leurs preuves en cette première journée de travail commun. Cette manifestation clôture les activités de l’année 2018. Mais 2019 est déjà sur la sellette. Signe que le groupe très actif est soudé et toujours prêt à consacrer son temps libre à l’animation de son village.

  • Info Mairie: Rencontres citoyennes, culture et musique

    Et si la jeunesse s’accordait sur les notes du vivre ensemble?

    Le Labo des Initiatives Citoyennes 47 proposent 4 jours de partage pour les jeunes autour de la musique. Proposées du 13 au 16 novembre, elles se termineront par un enregistrement au Studio La Tour de Manu Feramus au Château de Monteton.

    Sont invités gratuitement les jeunes de 13 à 30 ans domiciliés en Moyenne Garonne. Jeunes des Pays de Lauzun et Pays de Duras, vous pouvez vous inscrire. L’objectif est de se rencontrer, de vivre une expérience collective avec un défi, enregistrer une création collective musicale.

    Au Conservatoire de Marmande et au Studio La Tour de Monteton

    Ces Rencontres se dérouleront en partie au conservatoire de Marmande, mais aussi au Studio La Tour du Château de Monteton. Les participants pourront bénéficier d’une véritable résidence musicale de trois jours, en condition professionnelle, avec Manu Feramus, batteur professionnel et ingénieur du son. En 2017, ces rencontres sur le même thème furent une belle réussite.

    Ces Rencontres Citoyennes sont gratuites pour les jeunes, et il est encore temps de s’y inscrire: n’hésitez pas! Plus d’infos auprès de Jérôme Auffret au 06.09.14.48.34 et sur la Page Facebook du labo des initiatives.